Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2016

Philadelphus x lemoinei

Il pleut de nouveau depuis hier et il n’y a plus d’insectes sur mon seringat, ils sont tous à l’abri.

Je vous ai déjà parlé de Philadelphus x lemoinei mais je vais reprendre et compléter mes explications.

Pendant très longtemps on ne trouvait que Philadelphus coronarius dans les jardins et il reste prépondérant. Ses branches sont dressées et il atteint 2 à 3m. Il est parfumé. Voici, photographié de loin le 28 mai celui d’un voisin, 3m de haut :

1 philadelphus coro veneux 28 mai 2016 001.jpg

Celui-ci est sur mon terrain. Il est moins fleuri et c’est sa première floraison depuis plusieurs années. La raison en est qu’il est trop à l’ombre. Je l’avais pourtant planté à la limite sud du terrain mais les arbres ont envoyé de grandes branches vers le sud. J’en ai fait supprimer une cet hiver et le seringat a maintenant environ 2h de soleil. Je vais élaguer de nouveau cette année.

2 philadelphus coro veneux 12 juin 2016 007.jpg

3 philadelphus coro veneux 12 juin 2016 011.jpg

Celui de Romilly âgé de 2 ans le 29 mai 2016 :

4 philadelphus romi 29 mai 2015 076 (1).jpg

4 q philadelphus romi 20 juin 2015 055 (1).jpg

Philadelphus microphyllus est le plus petit des Philadelphus. Il est moins décoratif surtout parce qu’il est trop petit, il ne dépasse jamais 1m. Mais de l’avis unanime de tous ceux qui l’ont fréquenté son parfum est saisissant.

C’est sans doute ce qui a donné l’idée à Victor Lemoine, génial hybrideur lorrain du XIXe siècle de croiser ces deux arbustes pour obtenir des arbustes suffisamment grands et très parfumés. Il a ainsi créé plusieurs hybrides entre 1880 et 1884. Le mien est probablement Philadelphus x lemoinei ‘Belle Etoile’. Il est un peu plus tardif que coronarius et il commence à fleurir mais n’a pas encore atteint sa pleine floraison. Il ne dépasse pas 1m80, le mien fait 1m50. Ses branches sont arquées et descendent jusqu’au sol. Il faut lui laisser beaucoup de place, il peut alors dépasser 2m de large. Le mien n’a pas le meilleur emplacement pour son expansion. Il a été planté trop près d’un mur mais je n’avais pas le choix, la zone au soleil est étroite. Il est limité à droite par le tronc volumineux et une grosse branche d’une vieille aubépine rouge et à gauche des arbustes l’ennuyaient encore l’an dernier.

Le 10 juin 2015 :

5 philadelphus veneux 10 juin 2015 006.jpg

En fin d’hiver j’ai élagué l’aubépine mais elle le gêne encore et j’ai surtout supprimé tout ce qui le gênait dessous et à gauche, surtout du jasmin d’hiver très envahissant. Il a eu aussitôt en peu de semaines une croissance formidable en largeur :

6 philadelphus lemoinei veneux 12 juin 2016 006.jpg

7 philadelphus veneux 11 juin 2016 002.jpg

8 philadelphus veneux 11 juin 2016 003.jpg

9 philadelphus veneux 7 juin 2012 012.jpg

Les fleurs de ces deux arbustes paraissent semblables mais il y a une différence subtile.

Les fleurs de P. coronarius ont des pétales totalement blancs :

10 philadelphus coro veneux 12 juin 2016 009.jpg

11 philadelphus coro veneux 12 juin 2016 010.jpg

12 philadelphus romi 29 mai 2015 076 (2).jpg

Ceux de P. lemoinei ont du rose à la base :

13 philadelphus lem veneux 7 juin 2012 009.jpg

14 philadelphus lem 22 mai 2011 016.jpg

15 philadelphus veneux 7 juin 2012 010.jpg

16 philadelphus coeur 22 mai 2011 018.jpg

Tous ces arbustes, même le tout petit microphyllus si parfumé, et ceux à fleurs doubles sont maintenant trouvés facilement.

 

 

19:56 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

merci , je le chercherai en pépinière cet automne

Écrit par : ANNE | 10/07/2016

Écrire un commentaire