Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2018

'Neige d'Avril' ou de mai

Ce ravissant rosier liane hybride de multiflora, créé en 1908, s’appelle ‘Neige d’Avril’ mais ici il fleurit à partir de mai.

Sa floraison est longue mais pas remontante et s’il faut le tailler c’est en fin d’été. Ses fleurs semi-doubles sont légèrement parfumées. Il n’a pas d’épines, cela m’a permis de le placer autour d’un passage.

1 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (1).jpg

2 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (8).jpg

Il est entouré de la floraison aussi blanche des sureaux noirs :

3 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (3).jpg

4 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (2).jpg

La floraison est dense, en bouquets serrés :

5 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (4).jpg

6 neige d'avril veneux 23 mai 2017 019 (4).jpg

7 neige d'avril veneux 23 mai 2017 002 (3).jpg

8 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (7).jpg

9 neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (5).jpg

Cette rose nous montre que les pétales supplémentaires des roses doubles ou semi-doubles se forment à partir des étamines :

neige d avril veneux 21 mai 2018 009 (6).jpg

 

19:34 Publié dans roses | Lien permanent | Commentaires (1)

19/05/2018

Camellia x cuspidata 'Spring Festival'

La particularité des Camellia cuspidata, c’est le petit feuillage qui se colore de bronze sur les jeunes pousses au printemps :

1 spring festival veneux 24 avril 2017 004.jpg

2 spring festival veneux 15 avril 2017 043.jpg

2 t spring festival veneux 15 avril 2017 042.jpg

Les fleurs sont petites et sur l’espèce type simples et blanches. Mais ‘Spring Festival’ est un hybride à fleurs semi-doubles roses. Le port est assez étroit, cela permet de le cultiver en pot. Sa croissance me semble lente, du moins au début, mais il devrait approcher 4m.

Les fleurs sont encore peu nombreuses sur mon camellia parce qu’il est très jeune, c’est sa deuxième floraison, mais elles seront à maturité extrêmement nombreuses.

3 spring festival veneux 25 avril 2018 012.jpg

4 spring festival veneux 25 avril 2018 013.jpg

5 spring festival veneux 15 avril 2017 041.jpg

 

18:39 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

18/05/2018

Le fauve enfin capturé

Elle me narguait depuis des jours. Non seulement elle faisait des dégâts et je ne savais plus où planquer ce qui pouvait l’intéresser car elle était capable de sauter haut, mais de plus elle me narguait le soir en passant et repassant entre mes jambes lorsque je regardais la télé. Incapable de monter le piège de façon efficace, j’ai fait appel à ma belle-fille Rachel et le résultat a été immédiat.

Comment était-elle entrée dans la maison ? Je n’ai plus de chat pour l’importation de souris vivantes. Comme pour les fauves capturés pour les déplacer vers un endroit plus adapté, je l’ai relâchée dans le jardin sous le nez de Cassonade, la chatte errante que je nourris par pitié parce qu’elle est handicapée. Il n’y avait aucun risque, avec une seule patte avant elle ne peut rien attraper.   

souris veneux 18 mai 2018 002.jpg

souris veneux 18 mai 2018 001.jpg

souris veneux près 18 mai 2018 001.jpg

 

11:14 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

15/05/2018

Rhododendron catawbiense

Ceux qui suivent mon blog le savent. Mon terrain est très pauvre, mais cela peut s’amender, mais il est surtout très sec, ne garde même pas l’eau d’arrosage, car c’est du sable pur sur plusieurs mètres de profondeur. Si les Camellia savent se contenter de mes arrosages et ont presque tous survécu, c’est beaucoup plus difficile pour les Rhododendron et je les ai presque tous perdus en été. Pourtant certains, les durs à cuire, me font le plaisir de survivre et de m’offrir leurs superbes floraisons. Ces super résistants, des faciles à vivre, sont le beau blanc que je vous ai montré récemment, Cunningham’s White, car c’était le premier fleuri et 5 Rhododendron catawbiense qui sont maintenant en fleurs.

1 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (1).jpg

2 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (2).jpg

3 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (3).jpg

4 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (6).jpg

5 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (7).jpg

6 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (8).jpg

Sur cette dernière photo on voit tout en haut à gauche le feuillage de Actinidia melanandra qui le surplombe avec une belle promesse de fleurs :

7 actinidia mela veneux 12 mai 2018 013.jpg

8 actinidia mela veneux 12 mai 2018 014.jpg

9 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (4).jpg

10 rhododendron catawbiense veneux 12 mai 2018 005 (5).jpg

Le pistil est plus long que les étamines :

rhodo catawbiense coeur 16 mai 2012 016.jpg

rhodo catawbiense coeur 16 mai 2012 017.jpg

rhododendron catawbiense coeur veneux 12 mai 2018 005 (5).jpg

 

11:24 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

13/05/2018

Lunaria rediviva

J’ai cru que je l’avais perdue. Alors que la lunaire bisannuelle était en fleurs, je ne voyais plus ma lunaire vivace.

En fait, elle garde son feuillage au moins jusqu’en décembre, comme pour accompagner ses siliques, puis elle le perd. Ne pas la voir en avril était tout de même inquiétant. Mais elle a repris d’un coup et, en quelques jours seulement, elle a refait feuillage et fleurs. J’ai repris mes anciennes photos. Tout est normal, L. annua commence à fleurir en avril et L. rediviva en mai.

1 lunaria rediviva veneux 12 mai 2018 001.jpg

On voit derrière des fleurs de la bisannuelle, c’est un semis spontané récent.

2 lunaria rediviva veneux 12 mai 2018 002.jpg

3 lunaria rediviva veneux 12 mai 2013 008.jpg

4 lunaria veneux 17 avril 2011 042.jpg

5 lunaria rediviva veneux 29 avril 2015 014.jpg

6 lunaria veneux 17 avril 2011 045.jpg

7 lunaria veneux 17 avril 2011 046.jpg

8 lunaria rediviva veneux 13 mai 2013 013.jpg

9 lunaria rediviva veneux 12 mai 2018 004.jpg

Elle repose sur son tapis habituel d’aspérule accompagné d’un envahisseur plus récent, le lamier.

10 aspérule veneux 12 mai 2018 003.jpg

Contrairement à Lunaria annua, Lunaria rediviva n’est pas spontanée dans la région, je l’ai plantée. Plus rustique, jusqu’à -23°, elle aime les zones plus nordiques ou les montagnes. Et il ne faut surtout pas oublier de l’arroser.

 

18:09 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2018

La saison des genêts

C’est la grande saison des genêts. Dans la forêt le sauvage genêt à balais, Cytisus scoparius, s’installe partout où passe le soleil.

1 genet 24 mai 2008 046.jpg

0 cytisus scoparius 5 mai 2017 013.jpg

2 cytisus scoparius 5 mai 2017 014.jpg

3 genet 24 mai 2008 rec 052.jpg

4 genet 31 mai 011.jpg

Il se ressème facilement et s’était installé dans mon jardin il y a quelques années. Je l’ai même vu récemment sur le terrain voisin :

5 genet veneux 8 mai 2015 002 (1).jpg

Mais sa durée de vie est courte et j’ai préféré installer le genêt des teinturiers, Genista tinctoria ‘Porlock’. Il aime autant le sable et attire autant les bourdons :

6 genista porlock veneux 9 mai 2018 010.jpg

7 genista porlock veneux 9 mai 2018 011.jpg

8 genista romi 31 mars 2011 065.jpg

9 genista porlock veneux 9 mai 2018 012.jpg

10 genista porlock veneux 23 fev 2016 022 (3).jpg

11 genista porlock rec veneux 5 mai 2017 004.jpg

 

09/05/2018

Actinidia kolomikta

Mes Actinidia kolomikta sont en fleurs. On les dit souvent peu rustiques, réservés à la zone 9. Ils ont pourtant résisté aux températures exceptionnelles cet hiver de -10°. Il ne leur manque pas une branche, pas une feuille, et ils fleurissent. Ils sont cependant en retard, ils fleurissent habituellement en avril. Mais j’ai peut-être tardé à voir les fleurs car elles sont minuscules et cachées par le feuillage.

Ils sont dioïques comme il se doit pour un Actinidia. Mais ils sont vendus le plus souvent sans précision du sexe. C’est parce que seul le mâle est vendu pour des raisons essentiellement décoratives à cause de son feuillage panaché d’argent et de rose au printemps. En amoureuse des plantes, j’ai fini par réagir, au bout de plusieurs années il est vrai, et j’ai fini par apprendre que la femelle donne des petits fruits comestibles. Je lui ai donc acheté une compagne, pas facile à trouver.

Le mâle :

1 actinidia kolomikta m veneux 9 mai 2018 014.jpg

2 actinidia kolomikta m veneux 4 mai 2017 011.jpg

3 actinidia kolomikta mâle.jpg

4 actinidia kolomikta m 728960318.jpg

5 actinidia kolo 20 avril 2014 019 (2).jpg

6 actinidia kolo m veneux 8 mai 2016 007.jpg

7 actinidia kolomikta 3206589920.jpg

8 actinidia kolo 20 avril 2014 019 (4).jpg

9 actinidia kolomikta m 2377402684.jpg

10 actinidia kolomikta m veneux 4 mai 2017 014.jpg

L’ovaire est présent mais tellement atrophique qu’on ne voit que les étamines.

La femelle :

11 actinidia kolomikta f veneux 9 mai 2018 013.jpg

11 b actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 008.jpg

12 actinidia kolomikta fem 2274607044.jpg

13 actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 001.jpg

13 b actinidia kolomikta fem veneux 4 mai 2017 012.jpg

14 actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 002.jpg

15 actinidia kolomikta fem 2479416497.jpg

Les étamines semblent bien formées mais elles sont stériles et situées à la base de l’ovaire qui les dépasse. Le gros ovaire  est surmonté de nombreux pistils blancs.

Les fruits photographiés plus tard une autre année :

16 actinidia kolomikta fem 3141495899.jpg

Remarque sur la rusticité : Beaucoup de pépiniéristes mal renseignés le donnent rustique seulement jusqu'à -7°. Les plus sérieux lui autorisent jusqu'à la zone 4. Pas étonnant puisqu'on l'appelle kiwi arctique.

 

21:38 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (3)

01/05/2018

Convallaria majalis

Comme tous les ans je vous offre de préférence mon petit muguet sauvage, celui qui garantit le plus de bonheur pour toute l’année.

convallaria veneux 1 mai 2018 013.jpg

convallaria veneux 034.jpg