23/07/2014

Rubus odoratus et la mouche scorpion

La ronce odorante continue à fleurir et fructifier :

1 rubus odorata romi 23 juil 2014 023 (1).jpg

2 rubus odorata romi 23 juil 2014 023 (2).jpg

3 rubus odorata romi 23 juil 2014 023 (3).jpg

Mais je me rends vite compte qu’elle intéresse la mouche scorpion, il y en a 3 en même temps, toutes des femelles, en train de sucer un fruit ou à proximité sur une feuille.

4 panorpa romi 23 juil 2014 041 (1).jpg

5 panorpa rec romi 23 juil 2014 041 (1).jpg

6 panorpa romi 23 juil 2014 046.jpg

7 panorpa romi 23 juil 2014 041 (3).jpg

Rappel : la mouche scorpion, Panorpa vulgaris n’est ni une mouche ni un scorpion et elle est totalement inoffensive. Celles-ci sont des femelles car l’abdomen est long et effilé. Le mâle a un abdomen élargi et retourné vers l’avant, terminé par une pince, c’est ce qui lui a valu le nom de mouche scorpion.  Ce qui est remarquable aussi, c’est le « bec » formé par les mandibules longues. Il y a beaucoup de ces bestioles sur le terrain de Romilly mais je rencontre rarement des mâles. En voici un photographié un autre jour :

8 mouche scorpion romilly 16 juil  2012 323.jpg

Elles se nourrissent essentiellement d’insectes morts mais aussi de nectar, de miellat de pucerons et de fruits et ceux de cette ronce, bien sucrés, lui plaisent.

Les fruits aujourd’hui sont différents de ceux montrés précédemment. Ils sont un peu plus petits et pas aussi aplatis. La partie comestible se détache très facilement du réceptacle :

9 rubus odoratus romi 23 juil 2014 051 (1).jpg

10 rubus odoratus romi 23 juil 2014 092 (1).jpg

11 rubus odoratus romi 23 juil 2014 092 (2).jpg

12 rubus odoratus romi 23 juil 2014 092 (3).jpg

Il y a trop peu de fruits sur cette ronce débutante pour faire un dessert. Je n’en ai goûté qu’un, je laisse les autres aux minuscules affamés. Cette mûre est facile à détacher, d’une consistance et d’un goût excellents, bien sucrée, un goût légèrement « corsé ».

 

21/07/2014

Réunion de limaces

La grosse limace rouge n’est pas une espèce en voie d’extinction. Il suffit de quelques jours de pluie et elles se rassemblent par dizaines. On ne les remarque pas trop sur le sable, les feuilles mortes ou parmi les herbes. Sur un plan dur, elles sont dangereuses et je me méfie car ça glisse et j’ai déjà failli me casser une jambe. Pourquoi sont-elles montées ainsi sur le bac à compost ? Pour ne pas avoir le pied dans l’eau ? Il n’y a pourtant pas d’eau au sol, le sable pompe tout aussitôt. Elles sont des dizaines sur les 2 faces des 4 parois de 1m20 de haut :

limaces 21 juil 2014 001.jpg

limaces 21 juil 2014 002.jpg

limaces 21 juil 2014 003.jpg

limaces 21 juil 2014 004.jpg

20:12 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

20/07/2014

Le clivia jaune

Je vous ai souvent montré la belle floraison de mes Clivia miniata.

1 clivia 29  juin 2010 013.jpg

2 clivia 22 juil 002.jpg

3 clivia 19 avril 2008 001.jpg

Ils sont âgés et énormes, dans 3 gros pots difficilement transportables. Le pied mère a 45 ans. Mais un jour, en 2010, je n’ai pu résister dans une jardinerie au teint délicat de la variété citrina, une variété naturelle. Ses fleurs sont d’un jaune pâle lumineux. C’était une toute petite plante avec cependant déjà une petite hampe florale :

4 clivia jaune 3 juin 2010 001.jpg

Depuis il a donné tous les ans, à une date variable comme les autres clivias entre avril et août, une petite hampe florale qui n’a pas donné de fruits. Par exemple en 2012 :

5 clivia veneux 23 août 2012 001 (5).jpg

6 clivia veneux 23 août 2012 001 (4).jpg

Mais cette année il approche de la maturité et il fait 2 belles hampes, presque aussi grosses que celles de ses ainés :

7 clivia jaune 19 juil 2014 007.jpg

8 clivia jaune 19 juil 2014 009.jpg

9 clivia jaune 19 juil 2014 008.jpg

10 clivia jaune 19 juil 2014 005.jpg

11 clivia jaune 19 juil 2014 004.jpg

Derrière lui un grand clivia rouge est en boutons :

clivia rouge 19 juil 2014 010.jpg

19:32 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

19/07/2014

Clematis jackmanii

C’est ma clématite à grandes fleurs préférée. Ce n’est pas seulement à cause de la beauté de ses très grandes fleurs d’un bleu violacé intense, c’est aussi à cause de sa résistance aux pires conditions. Il faut dire que je n’ai jamais vu une autre des clématites à grandes fleurs survivre chez moi. Elles sont sans doute trop sensibles à la soif. A Veneux les arrosages ne suffisent pas à compenser la sécheresse du sable. A Romilly ma présence n’est pas suffisamment fréquente pour empêcher toute souffrance. Clematis jackmanii survit depuis de nombreuses années sans aucune aide dans le sable de Veneux. Elle est d’ailleurs reconnue comme la clématite à grandes fleurs la plus vigoureuse et la plus résistante.

Je l’ai plantée à Romilly au printemps, c’était un peu tard. En mai elle atteignait déjà le haut du grillage de 2m. Mais le mois de mai a été très sec, elle avait été trop récemment plantée et le 23 mai c’était la catastrophe :

1 clematis jackmanii romi 23 mai 2014 062 (3).jpg

J’ai copieusement arrosé et elle est repartie d’un nœud plus bas :

2 clematis jackmanii romi 23 mai 2014 062 (4).jpg

3 clematis jackmanii rec romi 23 mai 2014 062 (6).jpg

Le 16 juillet elle atteint de nouveau le haut du grillage et elle est couverte de fleurs :

4 clematis jackmanii romi 16 juil 2014 001 (1).jpg

5 clematis jackmanii romi 16 juil 2014 001 (3).jpg

6 clematis jackmanii romi 16 juil 2014 001 (4).jpg

19:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/07/2014

Veronica et Veronicastrum

Ces 2 plantes se ressemblent mais la différence, c’est surtout leur taille. Veronica longifolia ne dépasse sans doute jamais 80cm de haut (Veronica spicata est un peu plus petite)  et ses épis se tiennent bien droit. Elle attire beaucoup d’insectes. La voici à Marnay sur Seine :

1 veronica long marnay 4 juillet 2008 133.jpg

2 veronica long marnay 4 juillet 2008 129.jpg

3 veronica long marnay 4 juillet 2008 131.jpg

Veronicastrum virginicum est beaucoup plus haute. Ce qui est un peu gênant, c’est la longueur des tiges florales qui l’empêchent de bien tenir ses longs et nombreux épis. A Romilly le 23 juillet 2013 et le 16 juillet 2014 :

4 veronicastrum romi 21 juillet 2013 038.jpg

5 veronicastrum romi 16 juil 2014 071 (1).jpg

Je n’ose la tuteurer, ce ne serait pas joli. Le sol est-il trop riche ? Elle est cependant très belle, avec une très longue floraison, et elle attire encore plus d’insectes que la véronique. C’est un tourbillon permanent de bourdons, papillons, insectes indéterminés et cantharides fauves en excursion depuis l’hydrangea proche.

6 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (10).jpg

7 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (14).jpg

8 veronicastrum romi 16 juil 2014 077 (6).jpg

10 veronicastrum romi 16 juil 2014 071 (3).jpg

11 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (4).jpg

12 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (9).jpg

13 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (2).jpg

14 veronicastrum romi 16 juil 2014 077 (2).jpg

15 veronicastrum romi 16 juil 2014 092.jpg

16 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (3).jpg

17 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (5).jpg

18 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (15).jpg

19 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (7).jpg

20 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (6).jpg

Et celui-là, c’est quoi ? On croirait qu’il a un miroir ou un éventail collé sur la tête :

21 veronicastrum romi 16 juil 2014 005 (11).jpg

22 veronicastrum rec tête romi 16 juil 2014 005 (11).jpg

Les cantharides viennent des Hydrangea paniculata à côté. Il y en a au moins une dizaine en permanence et elles sont toujours très portées sur le sexe.

a hydrangea kyushu romi 16 juil 2014 028 (1).jpg

Sur cette photo il y en a cinq :

b hydrangea kyushu romi 16 juil 2014 028 (6).jpg

Elles sont en compagnie d’une autre bestiole inconnue de moi qui me semble être un minuscule coléoptère :

c hydrangea kyushu romi 16 juil 2014 028 (2).jpg

17/07/2014

Rubus odoratus

Je vous l’avais montré l’an dernier à Marnay sur Seine :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2013/06/30/rubus-od...

A l’achat en novembre il n’avait pas fière allure :

0 rubus odoratus barres 23 nov 2013 019.jpg

En avril il n’était toujours pas bien gros :

01 rubus odoratus romi 6 avril 2014 016.jpg

En mai il a commencé à fleurir et avait pris de l’ampleur :

1 rubus odoratus romi 31 mai 2014 054.jpg

2 rubus odoratus  romi 31 mai 2014 053.jpg

Le 16 juillet il s’est encore développé et il continue à fleurir alors qu’il produit des fruits.

rubus odoratus romi 16 juil 2014 067 (1).jpg

rubus odoratus romi 16 juil 2014 067 (2).jpg

rubus odoratus romi 16 juil 2014 067 (3).jpg

rubus odoratus romi 16 juil 2014 067 (4).jpg