Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2016

Rhododendron catawbiense

Les Rhododendron catawbiense sont en fleurs :

1 rhodo catawbiense veneux 25 mai 2016 007.jpg

2 rhodo catawbiense veneux 25 mai 2016 008.jpg

3 rhodo catawbiense veneux 25 mai 2016 010.jpg

4 rhodo catawbiense veneux 25 mai 2016 011.jpg

5 rhodo catawbiense veneux 25 mai 2016 013.jpg

6 rhodo catawbiense veneux 25 mai 2016 006.jpg

8 rhodo catawbiense bourdon veneux 25 mai 2016 005.jpg

9 rhodo catawbiense mouche veneux 25 mai 2016 006.jpg

Ce rhododendron n’aime pas le calcaire mais il n’est pas très exigeant sur le pH. Même le plus vieux planté il y a plus de 10 ans n’a jamais présenté le moindre signe de chlorose sur mon terrain sableux au pH proche de la neutralité. Le voici le 13 mai 2007 :

rhodo 13 mai 2007.jpg

Depuis il a peu grandi (environ 1m80) mais s’est étalé.

Il est arrosé régulièrement même si nécessaire en hiver.

 

20:37 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/05/2016

Weigelia

L’hiver a été très doux, presque sans gel, à peine 3 jours ne descendant pas au-dessous de -3°C, mais il dure, il dure… Ce que je n’ose appeler le printemps est un déluge permanent. Un temps à ne pas sortir un jardinier. Je me console en me disant que cela m’évite la corvée d’arrosage, que cela fait du bien aux plantes et que l‘on ne pourra nous faire le coup des restrictions d’eau pour nappe phréatique trop basse.

Une seule exception, ce samedi qui a été beau et chaud. J’en ai profité pour emmener mes petites filles au parc des félins de Nesles. J’ai pu y admirer de superbes weigelias. C’est curieux, je n’avais jamais été attirée par ces arbustes car tous ceux que je voyais avaient des fleurs plus dispersées. 

1 weigelia nesles 22 mai 2016 003.jpg

2 weigelia nesles rec 22 mai 2016 003.jpg

3 weigelia nesles 22 mai 2016 004.jpg

4 weigelia nesles 22 mai 2016 005.jpg

J’avais pourtant déjà vu un weigelia aussi densément fleuri à Paris mais il était très petit :

5 weigelia carnaval paris 18 mai 039.jpg

Peut-être faut-il fortement élaguer cet arbuste pour obtenir une floraison dense.

Le déluge ne semble pas gêner mon sureau des Canaries qui est maintenant en pleine floraison. C’est un très beau petit arbre, en ce moment le plus beau décor de mon jardin :

6 palmensis veneux 23 mai 2016 001.jpg

Et c’est le tout début de floraison de plusieurs Rhododendron catawbiense :

rhodo catawbiense veneux 22 mai 2016 010.jpg

Je vous les montrerai davantage lorsque la pluie cessera. C’est l’autre rhododendron qui chez moi supporte parfaitement le terrain peu acide proche de la neutralité.

 

17:59 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/05/2016

Clematis Avalanche ?

En fin d’automne j’ai planté plusieurs clématites d’hiver et de début de printemps. C’était un peu tard, cirrhosa ‘Winter Parasol’ et montana n’ont fait qu’une ou deux fleurs. Mais Clematis armandii ‘Apple Blossom’ a bien fleuri de février à Avril. Je vous l’ai déjà montrée. Alors qu’elle terminait sa floraison, une autre clématite a fleuri.

Je me souviens de l’avoir plantée en novembre mais elle ne correspond à aucune des espèces choisies. Elle va être magnifique car elle a déjà fait une forte poussée, elle envahit le forsythia que je vais devoir élaguer avec précaution pour lui donner de la lumière. Fin avril sont apparues de grandes fleurs très blanches à 6 pétales bien ouvertes (la plupart  des clématites à fleurs simples ont 4 pétales) puis une longue tige pendante avec de nombreuses fleurs qui se sont ouvertes quelques jours plus tard. Aujourd’hui la floraison est finie, les premières fleurs ont perdu tous leurs pétales, la grappe pendante commence à les perdre. Ce n’est pas une longue floraison mais c’est la première qu’elle a faite « en urgence » sur des pousses du printemps.

Le 3 mai, le feuillage vert le plus visible est celui du forsythia :

1 clematis avalanche veneux 3 mai 2016 001 (1).jpg

2 clematis avalanche veneux 3 mai 2016 001 (3).jpg

3 clematis avalanche veneux 3 mai 2016 001 (2).jpg

Ce même 3 mai les fleurs de la grappe descendante sont encore en boutons :

4 clematis avalanche veneux 3 mai 2016 001 (5).jpg

Le 5 mai :

5 clematis avalanche veneux 5 mai 2016 003.jpg

6 clematis avalanche veneux 5 mai 2016 005.jpg

Le 7 mai :

7 clematis avalanche veneux 7 mai 2016 003.jpg

Le 18 mai :

8 clematis avalanche veneux 18 mai 2016 001.jpg

9 clematis avalanche veneux 18 mai 2016 003.jpg

Les feuilles découpées sont d’abord vertes puis rapidement piquetées de rose :

10 clematis avalanche  feuilles veneux 18 mai 2016 002.jpg

11 clematis avalanche feuilles veneux 18 mai 2016 001.jpg

J’ai tardé à vous la montrer parce que je cherchais son nom. Je pense qu’il s’agit de Clematis cartmanii  ’Avalanche’

Fin de la floraison de Clematis armandii ‘Apple Blossom’ le 28 avril :

clematis apple b veneux 28 avril 2016 009 (1).jpg

clematis apple b veneux 28 avril 2016 009 (2).jpg

 

22:45 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

16/05/2016

Sambucus palmensis

C’est le sureau endémique des îles Canaries, très proche de notre sureau noir. Il est aujourd’hui en pleine floraison alors que les sureaux noirs sont en retard cette année. D’habitude ils sont en fleurs à peu près en même temps. Je vois une explication : Sambucus nigra est en retard parce qu’il n’a pas subi de froid cet hiver et il est un peu déboussolé. La douceur de l‘hiver n’a pas gêné Sambucus palmensis, c’est un hiver plus proche de celui de sa région d’origine. Vu de la mezzanine du séjour :

1 palmensis veneux 15 mai 2016 001.jpg

2 palmensis veneux 15 mai 2016 002.jpg

Sur la première photo on voit à droite plus haut car il est planté sur la butte des fleurs de l’alisier torminal et en bas presque au milieu un cognassier encore en fleurs.

Sa taille s’est stabilisée à 6m. Il a une quinzaine d’années et n’a jamais souffert de l’hiver ici (zone8).

Il est très proche du sureau noir mais il y a des différences :

Il aime les sols drainants alors que le sureau noir préfère les sols lourds et humides. Il l’a démontré à Romilly où j’en avais planté deux. Ils ont succombé à l‘inondation continue  de 6 semaines. Il est vrai que c’était une situation exceptionnelle et beaucoup de sureaux noirs avaient succombé également mais pas tous et certains sont repartis un ou deux ans plus tard et ceux de Sambucus canadensis ont tous totalement résisté. Avant cet accident leur croissance n’était pas aussi rapide qu’à Veneux.

Il prend spontanément un aspect d’arbre avec un tronc très haut. En fait le mien a deux troncs mais rapprochés et verticaux sans aucune branche sur une hauteur de 2m. Ses branches ne sont pas aussi obliques et arquées vers le sol que celles du sureau noir et il n’y a donc jamais de casse sans nécessité de taille. Son aspect est très harmonieux, un peu comme un arbre fruitier.  Il a pris cet aspect d’arbre très tôt sans que j’intervienne. Le voici le 23 juin 2007 :

3 palmensis,ensemble 23 juin 2007 009.jpg

Maintenant les troncs sont beaucoup plus hauts et font la moitié de la hauteur totale de l’arbre :

4 palmensis 16 mai 2016 001.jpg

Il a un feuillage semi-caduc donnant même un aspect permanent. Les feuilles de l’année ne tombent que lorsque le nouveau feuillage est assez avancé. Le changement de feuillage se produit en décembre ou janvier. Le 25 janvier 2016 :

5 palmensis veneux 3 25 janv 2016.jpg

Ses corymbes de fleurs sont bombés comme ceux de Sambucus canadensis alors que ceux de Sambucus nigra sont plats ou même légèrement concaves :

6 palmensis 16 mai 2016 002.jpg

7 palmensis 16 mai 2016 003.jpg

On voit qu’aujourd’hui il n’est qu’en début de floraison, il y a des corymbes encore en boutons beaucoup plus nombreux. Dans quelques jours il sera magnifique.

Les feuilles sont plus longues que celles du sureau noir avec souvent 9 folioles.

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2007/06/23/sambucus...

 

 

11:54 Publié dans Sureaux | Lien permanent | Commentaires (3)

14/05/2016

Galium odoratum

L’aspérule odorante est en fleurs. Son tapis s’étend chaque année un peu plus. Il est seulement limité par un chemin trop souvent piétiné. Ce tapis est permanent mais très discret quand il n’est pas en fleurs. On l’appelle aussi gaillet odorant et une espèce proche, Galium aparine, le gaillet gratteron, bien moins esthétique, prolifère encore plus et je l’arrache à poignées de préférence avant qu’il ne fasse des graines.

1 asperule veneux 14 mai 2016 003.jpg

2 asperule veneux 12 mai 2016 001.jpg

3 asperule veneux 10 mai 2016 015.jpg

4 asperule veneux 14 mai 2016 008.jpg

5 asperule veneux 14 mai 2016 007.jpg

6 asperule veneux 1 mai 2012 060.jpg

7 asperule fl veneux 1 mai 2012 060.jpg

8 asperule fl veneux 17 avril 2011 038.jpg

9 asperule veneux 1 mai 027.jpg

Chaque fleur va donner 2 fruits hérissés de crochets qui ne sont pas sans rappeler le gaillet gratteron :

10 aspérule veneux 19 juin 2012 003.jpg

11 aspérule veneux 10 juin 2012 015.jpg

 

21:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

12/05/2016

Rhododendron 'Cunningham's White'

Il est en pleine floraison :

1 cunningham's white veneux 12 mai 2016 002.jpg

2 cunningham's white veneux 12 mai 2016 003.jpg

3 cunningham's white veneux 12 mai 2016 004.jpg

4 cunningham's white veneux 12 mai 2016 005.jpg

5 cunningham's white veneux 12 mai 2016 006.jpg

6 cunningham's white veneux 12 mai 2016 007.jpg

7 Cunningham's white 21 avril 006.jpg

8 cunningham'white 29 avril 2013 012 (3).jpg

Sur la première photo on peut remarquer une grappe de fleurs près du sol à l’extrême droite. En fait il y en a plusieurs sur 2 branches que je ne peux redresser car elles se sont marcottées. Il y a même le départ d’une jeune pousse bien verticale. Sur mon terrain, c’est le deuxième rhododendron qui se marcotte spontanément. Le premier, beaucoup plus vieux, est formé d’au moins 10 marcottes. Il a des fleurs violettes. C’est sans doute un rhododendron pontique, un rhododendron considéré parfois comme envahissant en raison de cette dissémination par marcottage. Et ‘Cunningham’s White’ est un hybride de ce rhododendron. J’apprécie ce caractère envahissant.

 

14:02 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

11/05/2016

Sorbus torminalis

L’alisier torminal est un très bel arbre mais peu fréquent. En forêt de Fontainebleau il s’est hybridé avec Sorbus aria pour donner un hybride capable de se reproduire par apomixie Sorbus latifolia, endémique et protégé et appelé alisier de Fontainebleau.

Sa croissance est lente, le mien à 25 ans mesure 6m. Il est protégé de l’excès de soleil par des arbres. On l’appelle alisier des bois car il vit à l’abri d’au moins un autre arbre.

En ce moment il est en fleurs. Je l’ai vite remarqué car il forme un magnifique tableau derrière la grande vitre du séjour :

1 sorbus torminalis veneux 11 mai 2016 002.jpg

2 veneux 10 mai 2016 004.jpg

3 sorbus torminalis veneux 10 mai 2016 001.jpg

4 sorbus torminalis veneux 10 mai 2016 002.jpg

5 sorbus torminalis veneux 10 mai 2016 003.jpg

6 sorbus torminal  rec 20 avril 2014 007 (3).jpg

7 sorbus torminal romi 20 avril 2014 015.jpg

10/05/2016

Fleurs de houx

Le houx n’est pas réputé pour sa floraison et elle passe souvent inaperçue. Mais cette année ils sont très florifères et il n’est pas possible de l’ignorer.

Mes houx sont tous des Ilex aquifolium locaux, ceux de la forêt, sauf un que j’ai planté pour sa fructification différente.

Voici le plus jeune. C’est sa première floraison et je connais enfin son sexe. C’est un mâle comme espéré car je n’avais qu’un seul mâle de l’autre côté de la maison et il risquait de moins bien féconder mes deux belles femelles de ce côté :

1 ilex aqui m veneux 10 mai 2016 008.jpg

2 ilex aqui m veneux 10 mai 2016 007.jpg

3 ilex aqui m veneux 10 mai 2016 008.jpg

4 ilex aqui m veneux 10 mai 2016 014.jpg

5 ilex m fl 7 avril 2011 p 011.jpg

6 ilex m pistil veneux 4 mai 2012 006.jpg

7 ilex m ovaire veneux 29 avril 2015 026.jpg

On voit que c’est un mâle parce que l’ovaire n’existe pas, très atrophique ou même réduit à un point noir. Les 4 étamines sont bien développées.

Voici maintenant une femelle. Ne vous étonnez pas si ses feuilles ont un bord lisse sans épines. C’est celle que j’ai plantée. C’est aussi un Ilex aquifolium mais une variété à fruits jaunes. On me l’a vendu comme ‘Bacciflava’ mais c’est ‘Amber’ et elles sont confondues. Bacciflava a des feuilles épineuses comme le houx sauvage. Les fruits jaunes attirent moins les oiseaux mais ils finissent toujours par les manger.

8 ilex aqui amber veneux 10 mai 2016 022.jpg

9 ilex aqui amber veneux 10 mai 2016 018.jpg

10 ilex aqui amber veneux 10 mai 2016 019.jpg

11 ilex aqui amber veneux 10 mai 2016 020.jpg

12 ilex aqui f veneux 4 mai 2012 020.jpg

13 ilex f  11 avril 2011 017.jpg

14 ilex fem pistil veneux 4 mai 2012 017.jpg

15 ilex j fleur stam 29 avril 2011 028.jpg

Dès l’ouverture de la fleur on voit le gros ovaire vert surmonté du stigmate gluant et entouré de 4 étamines blanches et atrophiques. La forme de l’ovaire laisse deviner l’existence de 4 carpelles.

 

09/05/2016

Actinidia kolomikta

L’actinidia kolomikta est dioïque comme la plupart des actinidias. Sa période de végétation est très différente puisqu’il a débourré en février.

Le mâle le 15 février :

1 actinidia kolomikta mâle veneux 15 fev 2016 001 (2).jpg

2 actinidia kolomikta mâle veneux 15 fev 2016 016.jpg

La femelle le 15 février :

3 actinidia kolomikta fem veneux 15 fev 2016 006.jpg

4 actinidia kolomikta fem veneux 15 fev 2016 006.jpg

Tous les autres actinidias n’ont débourré qu’en avril.

On trouve n’importe quoi concernant sa rusticité, de -5°C à -23°C. La vérité, c’est -23°C et peut-être pire et il peut être cultivé n’importe où en France. On ne s’appelle pas actinidia arctique pour rien.

Il est peu vendu comme liane fruitière. Il a une fructification pourtant intéressante. Généralement on le trouve sans indication du sexe. Dans ce cas, c’est toujours un mâle pour la coloration de son feuillage.

Feuillage du mâle au printemps :

5 actinidia kolo m veneux 3 mai 2016 012 (1).jpg

6 actinidia kolo m veneux 29 avril 2016 001.jpg

7 actinidia kolo m veneux 8 mai 2016 001.jpg

8 actinidia kolomikta mâle.jpg

9 actinidia kolomikta m 728960318.jpg

Feuillage de la femelle :

10 actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 008.jpg

11 actinidia kolo f veneux 23 avril 2016 015.jpg

En ce moment ils sont en fleurs, tous les deux en même temps. La floraison n’est pas remarquable, les fleurs sont petites. Mâles ou femelles, les fleurs ont tous les attributs reproducteurs, étamines et pistils en apparence complets et bien formés. Ce qui permet de les différencier, c’est la longueur de ces éléments, les étamines, moins nombreuses que chez les autres actinidias, surmontent l’ensemble chez le mâle alors que ce sont les pistils qui sont fortement saillants chez la femelle.

Fleurs du mâle :

12 actinidia kolo m veneux 9 mai 2016 006.jpg

12 b actinidia kolo 20 avril 2014 019 (2).jpg

13 actinidia kolo m veneux 8 mai 2016 008.jpg

14 actinidia kolo m veneux 8 mai 2016 007.jpg

15 actinidia kolomikta 3206589920.jpg

15 b actinidia kolo m veneux 9 mai 2016 005.jpg

16 actinidia kolomikta m 2377402684.jpg

Fleurs de la femelle :

17 actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 005.jpg

18 actinidia kolo f veneux 8 mai 2016 005.jpg

19 actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 001.jpg

20 actinidia kolo f veneux 9 mai 2016 002.jpg

21 actinidia kolomikta fem 2274607044.jpg

22 actinidia kolomikta fem 2479416497.jpg

Les fruits en octobre :

23 actinidia kolomikta fem 2153336619.jpg

actinidia kolomikta fem 3141495899.jpg

15:52 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (2)

08/05/2016

L'hellébore oriental renait

Jusqu’en 2013 c’était un hellébore très florifère :

1 helleborus orientalis  veneux 10 mars 2013 008 (1).jpg

2 helleborus orientalis  veneux 10 mars 2013 008 (2).jpg

3 helleborus orientalis  veneux 10 mars 2013 008.jpg

Il a encore fleuri en 2014 mais un peu moins. Je l’ai vu pour la dernière fois en décembre 2014 :

4 helleborus orientalis veneux 5 déc 2014 041.jpg

Ensuite il a disparu. Au printemps 2015 il n’y avait même pas une feuille. Il y a un mois il n’y avait toujours rien.

Aujourd’hui il m’a fait une surprise :

5 helleborus orientalis veneux  mai 2016 001.jpg

6 helleborus orientalis veneux  mai 2016 002.jpg

Le feuillage est sain. Il a sans doute repris goût à la vie grâce à un hiver et un printemps plus pluvieux qu’habituellement. Bien sûr, il ne fleurira pas cette année mais je vais m’occuper de lui avec beaucoup d’arrosage et, sans déranger les racines je vais lui mettre un peu de nourriture et une couche de terre lourde.

J’ai déjà vu une clématite réapparaitre après 2 ans d’absence. Je vous ai monté récemment la résurrection d’un actinidia mâle. J’ai beaucoup de mal à faire survivre les hellébores noirs et les hellébores orientaux. Tous ces ennuis sont dus au terrain trop pauvre et trop sec. Mais j’ai pris l’habitude de ne pas arracher une plante apparemment morte.

 

00:49 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2016

La taille du photinia

On m’a toujours dit qu’il faut tailler les arbustes qui fleurissent au printemps après la floraison et que, si on taille trop tard, on perd la floraison du printemps suivant. Pourtant le Photinia est un dur à cuire qui adore être taillé. Plus on le taille, plus sa croissance est forte et plus il fleurit, et plus son feuillage est rouge.

J’ai découvert cela en observant le comportement pour moi étonnant d’un groupe de Photinia fraseri sur le parking Gamm vert à Ecuelles. Je les ai surpris en départ de floraison à contre saison un 16 novembre. De toute évidence ils avaient été taillés au printemps et ils repartaient déjà avec des fleurs et de très longues pousses rouges au-dessus de la taille :

1 photinia ecuelles 16 nov 2015 004 (2).jpg

2 photinia ecuelles 16 nov 2015 004 (1).jpg

3 photinia fl ecuelles 16 nov 2015 004 (4).jpg

4 photinia ecuelles 16 nov 2015 004 (6).jpg

5 photinia ecuelles 16 nov 2015 004 (3).jpg

J’ai voulu voir l’évolution en y retournant quelques jours plus tard mais leur jardinier leur avait fait une sévère coupe au carré. Je me suis demandé alors s’ils seraient capables de fleurir au printemps. Mais oui, et c’est même la floraison la plus spectaculaire que j’aie pu observer sur des photinias. Elle cache déjà presque totalement le feuillage très rouge et pourtant sur ces photos du 5 mai nous ne sommes encore qu’en début de floraison, beaucoup de fleurs ne sont pas encore ouvertes :

6 photinia ecuelles veneux 5 mai 2016 006 (1).jpg

7 photinia ecuelles veneux 5 mai 2016 006 (2).jpg

8 photinia ecuelles veneux 5 mai 2016 006 (3).jpg

Le mien est tout jeune. Jusqu’en hiver il était entièrement vert et c’est sa première floraison. Je vais lui appliquer la taille Gamm vert et j’espère que peu à peu j’aurai une floraison époustouflante.

9 photinia veneux 7 mai 2016 002.jpg

Il faut donc tailler le photinia après la floraison de printemps. En automne il a une poussée de croissance qui rarement peut aller jusqu’à une floraison. Il faut alors le tailler de nouveau. On peut le tailler à tout moment sauf en fin d’hiver car cela pourrait altérer la floraison.

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/photinia-arbuste.html

Voici l’aspect d’un Photinia fraseri non taillé au printemps :

photinia fraseri Paris 12 mars 018.jpg

photinia red robin paris 24 déc 2012 038 (1).jpg

Je n’ai pas aimé. Je lui préférais Photinia serratifolia qui ne présente pas au printemps ce mélange de feuillage rouge et vert mais il n’est pas facile à trouver :

photinia serr paris 6 avril 131.jpg

photinia serratifolia paris 24 déc 2012 047 (3).jpg

Photinia schneideriana, toujours vert est également magnifique en fleurs :

photinia schneideriana paris 27 avril 124.jpg

photinia schneideriana paris 27 avril 125.jpg

 

11:19 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (6)

04/05/2016

Hellébores

L’hellébore de Corse était en fleurs dès le 5 décembre et l’hellébore fétide l’a suivi aussitôt. Ils sont tous deux extrêmement florifères. L’hellébore de Corse s’est couché sur l’autre et ils se sont un peu emmêlés.

1 helleborus foet argutifolius veneux 5 fev 2016 009.jpg

2 helleborus veneux 1 janv 2016 030.jpg

Ce qui est extraordinaire, c’est que 6 mois plus tard ils sont toujours en fleurs. Certes, les fleurs maintenant fécondées sont devenues plus vertes mais sont toujours décoratives.

3 helleborus foet arguti veneux 28 avril 2016 010.jpg

4 helleborus arguti veneux 1 mai 2016 011.jpg

Ils ont pris de l’ampleur et sont encore plus mélangés. Mais Helleborus argutifolius semble vouloir reprendre un peu d’indépendance et pour cela a démarré à partir du pied une grande pousse qui va augmenter la taille du massif :

5 helleborus arguti foet veneux 1 mai 2016 009.jpg

6 helleborus argutifolius veneux 1 mai 2016 010.jpg

Je suis vraiment très satisfaite de ces hellébores. Ils sont moins fragiles et exigeants que les autres et ce n’est pas une fleur de-ci de-là mais de grosses masses de fleurs pendant au moins 6 mois.

 

21:40 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

03/05/2016

La floraison de Cydonia oblonga

Cydonia oblonga, seul représentant de son genre, est notre cognassier commun. Il a été beaucoup cultivé et maintenant presque abandonné. La raison de cet abandon est sans doute que ses fruits ne peuvent être mangés crus. A ce qui nous semble être la maturité, à la fin de l’automne, ils sont durs et amers et doivent être mangés cuits. C’est dommage de ne pas en avoir un dans son jardin, je vous assure que le parfum d’une confiture de coings est inoubliable.

Mon plus vieux cognassier est à Veneux. C’est un Vranja souvent appelé géant ou monstrueux de Vranja  parce que ses fruits sont souvent énormes, jusqu’à 1,5 kg mais sans doute seulement à totale maturité, sous d’autres climats.

Le mien mesure 4m de haut. Sa particularité est de fleurir abondamment mais seulement à la cime et les fleurs ouvertes restent un peu plus roses que celles des autres Cydonia qui sont ouvertes presque totalement blanches. J’ai dû utiliser le zoom pour photographier les fleurs.

1 cydonia vranja veneux 3 mai 2016 016.jpg

2 cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (2).jpg

3 cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (4).jpg

4 cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (3).jpg

5 cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (6).jpg

6 cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (7).jpg

A noter qu’il a besoin d’un minimum d’ensoleillement et de nourriture. Il est resté quelques années sans floraison à cause d’un manque dans ces domaines.

Le reproche fait au cognassier est donc que ses fruits ne sont pas consommables crus. Pourtant tous les cognassiers peuvent donner des fruits vraiment mûrs et consommables comme des pommes, mais seulement dans des pays plus chauds avec surtout des automnes très chauds, au Portugal ou en Grèce par exemple.

La solution pourrait être une maturité plus précoce des fruits qui profiteraient de la fin de l’été et du début de l’automne. Les russes ont créé Aromatnaya ou Krymsk dont les fruits se cueillent en automne, sont assez tendres et sucrés,  il est seulement conseillé de les éplucher. Cette petite merveille est peu connue en France bien que je l’y ai vue chez des pépiniéristes cette année. Je l’ai acheté en 2013 chez les anglais (il serait même encore plus connu aux USA comme coing-ananas). Sa production est rapide, j’ai eu des fleurs dès 2014 et les premiers fruits en 2015. Je l’avais planté à Romilly où il supporte parfaitement le terrain de pH8 alors qu’il est censé ne pas supporter le calcaire mais beaucoup de plantes acidophiles supportent ce terrain, sans aucune chlorose, je ne sais pourquoi.

Le 20 avril 2014 :

7 cydonia romi 20 avril 2014 040.jpg

Cette année il est en retard, comme beaucoup de plantes, sans doute à cause d’un hiver presque sans gel (le cognassier a besoin d’un certain nombre d’heures en dessous de +7°C) mais interminable. Le 19 avril 2016 il forme à peine ses bourgeons floraux :

8 cydonia krymsk romi 19 avril 2016 030.jpg

9 cydonia krymsk romi 19 avril 2016 029.jpg

Celui de Veneux a été planté au printemps 2014 et a fleuri aussitôt mais il n’a pas encore fructifié. Le voici aujourd’hui :

9 cydonia krymsk veneux 3 mai 2016 006 (1).jpg

10 cydonia krymsk veneux 3 mai 2016 006 (3).jpg

11 cydonia krymsk veneux 3 mai 2016 006 (2).jpg

12 cydonia krymsk veneux 25 avril 2015 073.jpg

13 cydonia oblonga krymsk veneux 21 avril 2014 002 (2).jpg

Les fruits de celui de Romilly le 30 août et le 10 novembre 2015 :

14 cydonia krymsk romi 30 août 2015 004 (2).jpg

15 cydonia krymsk romi 10 nov 2015 020 (2).jpg

 

23:00 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

02/05/2016

Staphylea colchica

Je sais seulement depuis l’an dernier, date de sa première floraison, que c’est un Staphylea.

J’avais planté en 2008 ce qui m’avait été vendu comme un sureau nain Sambucus nigra ‘Hillier’s dwarf’. Il m’a longtemps trompée car il avait vraiment le feuillage d’un sureau. Mais il a beaucoup grandi. C’était d’abord normal car ce sureau est le plus grand des sureaux nains et peut atteindre 1m50. Mais il a encore grandi et atteint maintenant 2m  ou un peu plus.

Le pépiniériste qui me l’a vendu a été trompé par son feuillage de sureau et j’ai été longtemps trompée aussi. Il n’a prouvé sa vraie nature que l’an dernier par sa floraison, 7ans après sa plantation :

1 staphylea colchica veneux 28 avril 2016 008.jpg

2 staphylea colchica veneux 1 mai 2016 013 (2).jpg

3 staphylea colchica veneux 25 avril 2015 041 (7).jpg

4 staphylea colchica veneux 25 avril 2015 041 (3).jpg

5 staphylea colchica 002.jpg

6 staphylea colchica 002.jpg

7 staphylea colchica 27 avril 2015 017.jpg

C’est un Staphylea mais lequel ? Trois sont connus. Ce n’est pas Staphylea pinnata dont les fleurs sont en clochettes très rondes. Ce n’est pas Staphylea trifolia qui n’a que des feuilles à 3 folioles. Le mien a une majorité de feuilles à 5 folioles :

staphylea colchica  22 nov 2009 031.jpg

C’est Staphylea colchica.

Son écorce :

staphylea colchica veneux 25 avril 2015 041 (13).jpg

Il n’a pas fructifié l’an dernier. J’espère voir cette année sa fructification originale en petits sacs pleins d’air qui durent longtemps.

 

04:35 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2016

L'herbe à Robert

C’est un géranium sauvage, Geranium robertianum. Il est présent tous les ans sur mon terrain de Veneux mais en quantités raisonnables jusque-là. Je ne l’ai jamais trouvé beau et les mains puent quand on le touche. Les anglais l’appellent stiking Bob. Donc jusqu’à présent je l’arrachais. Mais cette année, sans doute parce que les pluies ont été fréquentes, c’est l’explosion. Il y en a partout, il forme même de larges tapis.

3 geranium robert veneux 29 avril 2016 001.jpg

4 geranium robert veneux 28 avril 2016 004.jpg

5 geranium robert veneux 28 avril 2016 005.jpg

6 geranium robert veneux 28 avril 2016 005.jpg

7 geranium robert veneux 29 avril 2014 009.jpg

8 geranium robert veneux 29 avril 2016 004.jpg

A Romilly j’ai un Geranium nodosum qui fleurit tous les ans :

1 geranium nodosum romi 9 juin 2012 105 (1).jpg

A Veneux j’ai eu le très beau Geranium phaeum :

2 geranium phaeum 24 avril 2009 001 (2).jpg

Mais il ne s’est pas maintenu sans doute à cause de la grande sécheresse du terrain.

Ils sont beaucoup plus beaux que l’herbe à Robert mais je dois reconnaître que Geranium robertianum n’est pas si laid quand il pousse en larges tapis. Je viens d’apprendre de plus que frotté sur la peau il permet de repousser les moustiques. C’est à essayer à Romilly où rien n’est efficace, on doit s’habituer à l’odeur. Je crois que je vais le garder.

 

27/04/2016

Tulipes

Les tulipes plantées cette année sont magnifiques :

1 tulipes veneux 23 avril 2016 003.jpg

2 tulipes rec veneux 15 avril 2016 003.jpg

3 tulipes veneux 23 avril 2016 004.jpg

4 tulipes veneux 23 avril 2016 005.jpg

5 tulipes veneux 16 avril 2016 005 (1).jpg

6 tulipes veneux 16 avril 2016 005 (2).jpg

La chute des pétales permet de mieux voir leur intimité :

7 tulipes veneux 26 avril 2016 001.jpg

8 tulipes veneux 26 avril 2016 002.jpg

Mais, chaque année, au hasard de mes promenades dans le jardin, je redécouvre des tulipes plantées il y a plus de 20 ans :

9 tulipes veneux 15 avril 2016 008.jpg

10 tulipe veneux 15 avril 2016 040.jpg

tulipes veneux 17 avril 2016 012.jpg

tulipes veneux 17 avril 2016 013.jpg

tulipes veneux 18 avril 2016 007.jpg

tulipes veneux 23 avril 2016 002.jpg

 

20:22 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2016

L'alliaire

Encore une plante sauvage comestible qui a un goût d’ail et comme l’ail des ours aime les sous-bois. C’est pourquoi, si je la laisse faire, j’en serai envahie. Elle commence à fleurir et fleurira au moins jusqu’en juin.

Alliaria petiolata est une Brassicaceae comme les choux. Elle est bisannuelle.

Tout chez l’alliaire est comestible, il faut seulement préférer les feuilles du haut, celles du bas sont filandreuses. Dans une salade, on peut ajouter des fleurs pour la décoration. On peut faire du beurre au goût d’ail, la faire macérer 15 jours pour parfumer un vinaigre, etc. Son gros avantage, comme pour l’ail des ours, c’est un parfum délicat d’ail sans les conséquences sur l’haleine.

1 alliaire veneux 14 avril 081.jpg

2 alliaire veneux 14 avril 085.jpg

3 alliaire veneux 14 avril 084.jpg

4 alliaire veneux 5 mai 2013 009 (1).jpg

5 alliaire fleur veneux 14 avril  p 037.jpg

5 b alliaire veneux 14 avril 046.jpg

6 alliaire pistil veneux 14 avril  p 036.jpg

7 alliaire 1 coeur veneux 14 avril 042.jpg

8 alliaire pistil veneux 14 avril  p 069.jpg

Siliques :

9 alliaire silique 2 veneux 14 avril  009.jpg

10 alliaire silique 1 veneux 14 avril  009.jpg

 

Camellia 'Kasuga'

Le fond du jardin est bien fleuri. C’est loin mais la vue est dégagée car la maison est sur une butte et je profite en permanence du spectacle :

1 contessa veneux 25 avril 2016 001.jpg

L’ail des ours, maintenant au maximum de sa floraison éclaire un camellia rose et un camellia rouge. Au premier plan au bord de la mare, c’est Caltha palustris.

2 contessa allium veneux 24 avril 2016 005.jpg

Le petit camellia rouge est encore bien petit, sa croissance est lente. C’est le dernier en fleurs. Il est moins remarquable à première vue que les autres camellias car ses fleurs sont petites. Mais ces fleurs sont originales et valent la peine d’être admirées de près. C’est Camellia ‘Kasuga’ :

3 kasuga veneux 24 avril 2016 006.jpg

4 kasuga veneux 25 avril 2016 002.jpg

Sur cette photo on voit bien à sa droite un groseillier à maquereaux qui existait sur le terrain il y a plus de 40 ans :

5 kasuga veneux 23 avril 2016 001.jpg

6 kasuga fl  20 mars 036.jpg

7 kasuga veneux 18 mars 014.jpg

8 kasuga veneux 18 mars 015.jpg

kasuga veneux 10 avril 2016 003.jpg

Tous les camellias que je vous ai montrés depuis le début de l’année ont encore des fleurs, même Elsie Jury et Contessa Lavinia Maggi, les plus pécoces cette année, dès le 1 janvier (l’ordre de floraison varie tous les ans).

Contessa Lavinia Maggi après 4 mois de floraison :

9 contessa veneux 25 avril 2016 001.jpg

10 contessa 031 (3).jpg

 

 

11:50 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2016

Vitis labrusca et Isabelle

Vitis labrusca est une vigne sauvage américaine. Elle est en pleine terre à Veneux, directement dans le sable depuis plusieurs années. Je l’avais découverte à l’Arboretum des Barres où, pour inciter les visiteurs à l’acheter, ils faisaient goûter ses raisins que j’ai trouvés délicieux. C’est en effet un raisin de table :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2008/08/24/vitis-la...

Sa coloration d’automne le 6 novembre 2015 :

1 vitis labrusca veneux 6 nov 2015 001 (1).jpg

Elle débourre en ce moment :

2 vitis labrusca veneux 24 avril 2016 010.jpg

3 vitis labrusca veneux 24 avril 2016 011.jpg

4 vitis labrusca veneux 24 avril 2016 012.jpg

5 vitis labrusca rec veneux 24 avril 2016 012.jpg

Cette vigne fut importée en Europe lors de la destruction des vignes européennes par le phylloxera et autres. Elle fut employée comme porte-greffe et aussi il fut créé des hybrides avec Vitis vinifera, des hybrides qui présentaient une bonne résistance aux maladies. Ces hybrides furent rapidement interdits pour différentes raisons assez glauques dont la concurrence qu’ils faisaient aux vignes européennes :

http://www.slate.fr/story/95297/cepages-interdits-retour

Cette interdiction est maintenant levée. Isabelle est l’un de ces hybrides qui a toujours été cultivé dans le Midi comme raisin de table :

http://www.gralon.net/articles/maison-et-jardin/jardin/ar...

Une amie m’avait envoyé des boutures que j’ai d’abord complètement loupées en les plantant en pleine terre. J’ai fait une deuxième tentative en les plantant en pot en novembre 2014 pour mieux les surveiller. Elles ont donc à peine plus d’un an et débourrent en même temps que Vitis labrusca :

6 vitis isabelle veneux 24 avril 2016 007.jpg

7 vitis isabelle rec veneux 24 avril 2016 007.jpg

vitis isabelle bourgeon veneux 24 avril 2016 007.jpg

 

19:12 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (2)

21/04/2016

Poirier et nashi

Les poiriers (Pyrus communis), Doyenné du Comice, Conférence, 2 Williams, et les nashis (Pyrus pyrifolia), Hosui et Shinko, sont tous en fleurs en même temps. Seul conférence débute à peine sa floraison. Eux aussi sont très jeunes mais ont déjà produit. Les poiriers et le nashi Shinko ont produit une ou deux fois. Le nashi Hosui est plus vieux et a produit plusieurs fois, même l’année de sa plantation.

Poirier Williams :

1 poirier williams romi 19 avril 2016 001.jpg

2 poirier williams romi 19 avril 2016 008 (1).jpg

3 poirier williams romi 19 avril 2016 008 (2).jpg

4 poirier williams romi 19 avril 2016 008 (3).jpg

Poirier Doyenné (avec à sa gauche Conférence qui commence juste à fleurir) :

5 poirier doyenne conférence romi 19 avril 2016 011.jpg

6 poirier doyenné romi 19 avril 2016 012.jpg

Nashi Hosui au port très étalé :

7 nashi hosui romi 19 avril 2016 002.jpg

8 nashi hosui romi 19 avril 2016 004.jpg

9 nashi hosui romi 19 avril 2016 005.jpg

Nashi Shinko au port plus dressé :

10 nashi shinko romi 19 avril 2016 006.jpg

11 nashi shinko romi 19 avril 2016 007.jpg

 

20:14 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

20/04/2016

Cerisiers

Mes cerisiers sont en fleurs. Mais pas tous, seuls ceux qui produisent des cerises douces sont en pleine floraison. Ce sont les descendants de Prunus avium, le merisier. J’en ai deux, Early Rivers, une guigne, et Sweetheart, un bigarreau à la floraison très précoce mais à la production tardive. Le troisième, un griottier, descendant de Prunus cerasus, le cerisier acide, est encore en boutons. Mes cerisiers sont très jeunes, ils n’ont encore jamais produit.

Early Rivers :

1 cerisier early river romi 19 avril 2016 023.jpg

2 cerisier early river romi 19 avril 2016 021.jpg

3 cerisier early river romi 19 avril 2016 022.jpg

Sweetheart, plus précoce,  a aussi le feuillage déjà assez bien développé et cela me permet de vous montrer la preuve que c’est bien un Prunus avium : les pétioles portent 2 glandes rouges à proximité du limbe.

4 cerisier sweetheart romi 19 avril 2016 035.jpg

5 cerisier sweetheart romi 19 avril 2016 037.jpg

6 cerisier sweetheart romi 19 avril 2016 044.jpg

7 cerisier sweetheart romi 19 avril 2016 040.jpg

cerisier sweetheart rec romi 19 avril 2016 044.jpg

 

19/04/2016

Une drôle de coccinelle

Je n’y connais rien en coccinelles, je ne sais que les admirer et là, je ne comprends pas. Qu’elles soient européennes ou asiatiques, je n’ai vu que des coccinelles à la coloration et aux dessins des élytres symétriques. Ce n’est pas le cas de celle-ci. Elle ne semble pas malade, elle est très vive au point que j’ai eu du mal à la photographier, elle se faufilait entre les feuilles.

coccinelle romi 19 avril 2016 017.jpg

Malformation ? Retard de coloration ? En y regardant de plus près en grossissant la photo, j’ai l’impression qu’elle a été blessée.

coccinelle rec romi 19 avril 2016 017.jpg

 

20:19 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

18/04/2016

Un Actinidia surprenant

Je ne sais que faire devant cet Actinidia au comportement hors norme. Je n’ai jamais vu ça et je n’ai rien trouvé de tel sur le web.

J’ai des Actinidia de différentes espèces et de différents âges dont des Actinidia deliciosa et des Actinidia melanandra de plus de 20 ans, tous femelles et un hermaphrodite. Ce n’est pas faute d’avoir tenté de planter un mâle. Le premier a été arraché avec son arcade par un sanglier. Je l’ai replanté mais c’est le porte-greffe qui est reparti et m’a donné un Actinidia melanandra femelle que j’ai multiplié par bouture.

J’ai ensuite fait au moins 10 tentatives de mâles. Tous sont morts dès le premier été. Au printemps 2015 j’ai fait encore une tentative. L’étiquette indiquait Actinidia chinensis mâle sans nom plus précis. D’ailleurs il est probable que c’est un Actinidia deliciosa, les pépiniéristes confondent toujours les 2 espèces et chinensis, le vrai, est peu vendu en France. Celui-ci est mort encore plus vite, dès la fin du printemps. Désespérée, j’ai arrosé l’endroit où je l’avais planté tous les jours et le 28 juillet est apparue une tige 20 cm devant le tronc mort :

1 actinidia mâle veneux 28 juil 2015 006 (1).jpg

J’ai pourtant toujours arrosé 2 fois par semaine mes actinidias dès que le temps est sec. J’en ai tiré la conclusion que si je perdais tous les mâles, c’est parce que leurs besoins en eau sont encore plus grands que ceux des femelles et mon terrain est extrêmement sec. Je l‘ai donc arrosé tous les jours jusqu’à ce qu’il ne soit plus en végétation. Le 30 septembre cette tige avait merveilleusement grandi et se mêlait déjà aux tiges d’une femelle proche :

2 actinidia mâle veneux 30 sept 2015 011.jpg

Problème : est-ce toujours le mâle (obtenu par bouture) ou était-il greffé et dans ce cas, ce sera une surprise à la floraison.

Et, étonnamment, il partait plusieurs tiges du sol :

3 actinidia mâle veneux 30 sept 2015 012.jpg

Je n’ai jamais vu un Actinidia multi-troncs. Le printemps cette année a été bien pluvieux et il a démarré en même temps que les femelles. Mais un nombre encore plus grand de tiges partent du sol, un groupe serré de 7 tiges, environ 20 cm devant le tronc mort que je laisse intact comme repère, une tige à gauche et un groupe serré de 3 tiges à droite :

4 actinidia mâle veneux 18 avril 2016 008 (2).jpg

La grande tige de l’an dernier est en pleine forme et une deuxième a atteint le support et s’y enroule. Une tige grêle entre les deux est celle qui est morte :

5 actinidia mâle veneux 18 avril 2016 008 (3).jpg

6 actinidia mâle veneux 18 avril 2016 008 (4).jpg

Si lors de la floraison il apparait que ce n’est plus un mâle, j’achèterai un mâle en fleur pour fertiliser mes femelles et je sais qu’il faudra l’arroser tous les jours dès la plantation.

Mais que dois-je faire de toutes ces tiges qui partent directement des racines ? Je ne veux pas dénuder les racines pour voir ce qui se passe, j’ai trop peur de le perdre.

 

21:04 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (2)

17/04/2016

Allium ursinum

L’ail des ours montre des fleurs depuis 3 jours :

1 allium ursinum veneux 17 avril 2016 008.jpg

2 allium ursinum veneux 17 avril 2016 009.jpg

3 allium ursinum veneux 17 avril 2016 010.jpg

4 allium ursinum veneux  17 avril 2016 001 (3).jpg

5 allium ursinum romi 15 avril 2016 013 rec.jpg

6 allium ursinum veneux 17 avril 2016 006.jpg

allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (6) 2.jpg

allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (6).jpg

 

15/04/2016

Un petit tour du jardin

Avec l’hiver, c’est sa saison la plus fleurie. Tout pousse, c’est l’exubérance et c’est un jardin sauvage et touffu.

escargot colchique veneux 15 avril 2016 001.jpg

Ses parents ne lui ont pas expliqué que les colchiques, c’est toxique.

Mais faisons un tour :

f veneux 15 avril 2016 002.jpg

veneux 15 avril 2016 003 av.jpg

veneux 15 avril 2016 003 rec.jpg

veneux 15 avril 2016 005.jpg

veneux 15 avril 2016 007.jpg

veneux 15 avril 2016 008.jpg

veneux 15 avril 2016 009.jpg

veneux 15 avril 2016 010.jpg

veneux 15 avril 2016 011.jpg

veneux 15 avril 2016 012.jpg

veneux 15 avril 2016 013.jpg

veneux 15 avril 2016 014.jpg

veneux 15 avril 2016 015.jpg

veneux 15 avril 2016 018.jpg

veneux 15 avril 2016 019.jpg

veneux 15 avril 2016 020.jpg

veneux 15 avril 2016 021.jpg

veneux 15 avril 2016 022.jpg

veneux 15 avril 2016 023.jpg

veneux 15 avril 2016 024.jpg

veneux 15 avril 2016 026.jpg

veneux 15 avril 2016 028.jpg

veneux 15 avril 2016 029.jpg

veneux 15 avril 2016 030.jpg

veneux 15 avril 2016 032.jpg

veneux 15 avril 2016 034.jpg

veneux 15 avril 2016 036.jpg

veneux 15 avril 2016 037.jpg

veneux 15 avril 2016 038.jpg

veneux 15 avril 2016 040.jpg

veneux 15 avril 2016 042.jpg

veneux 15 avril 2016 046.jpg

veneux 15 avril 2016 049.jpg

Je développerai certaines de ces plantes dans les notes suivantes.

 

20:10 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

13/04/2016

Lunaria annua et Lamium galeobdolon

Entre 2 orages j’ai le temps de voir l’explosion des monnaies du Pape bisannuelles. Je vous les montrerai davantage un autre jour. Contrairement à la lunaire vivace, je ne les ai jamais semées, elles reviennent depuis de nombreuses années :

1 lunaria annua veneux 13 avril 2016 002.jpg

2 lunaria annua veneux 13 avril 2016 003.jpg

3 lunaria annua 007.jpg

C’est aussi la floraison du Lamium galeobdolon :

4 lamium galeobdolon veneux 13 avril 2016 009.jpg

5 lamium galeobdolon veneux 19 avril 2015 028 (2).jpg

lamium gal veneux  062.jpg

 

20:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2016

Prunus spinosa

C’est maintenant la floraison des prunelliers :

1 prunus spinosa veneux 10 avril 2016 015.jpg

2 prunus spinosa veneux 10 avril 2016 016.jpg

3 prunus spinosa veneux 10 avril 2016 017.jpg

4 prunus spinosa veneux 10 avril 2016 014.jpg

5 prunus spinosa veneux 10 avril 2016 018.jpg

Ce petit arbre est presque accolé à un autre arbre plus haut, au port plus dressé, à la floraison assez semblable mais qui n’est plus en fleurs. Il a été le premier Prunus sauvage en fleurs. Il était en pleine floraison le 23 février alors que Crimson Glo (Prunus salicina), myrobolan (Prunus cerasifera) et myrobolan Pissardii commençaient à peine :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2016/03/07/crimson-...

Je me suis longuement demandé quel était cet arbre. Les fleurs, très nombreuses, m’ont paru plus petites que celles du myrobolan, les feuilles ont mis beaucoup plus de temps à apparaitre puisqu’elles ne sont à peu près développées qu’aujourd’hui, soit presque 2 mois plus tard.

Les Prunus sauvages se ressemblent beaucoup, sauf les dates des fleurs et du feuillage. J’ai eu un doute avec Prunus avium mais pour en être certaine il fallait voir les feuilles qui ont des nectaires sur le pétiole près du limbe. Je sais maintenant que ce n’est pas lui.

Je pense qu’il s’agit d’un myrobolan très sauvage : C’est le premier Prunus sauvage en en fleurs, dès la mi-février et c’est à la fleur de mon myrobolan que sa fleur ressemble avec une teinte rosée à la base des pétales.

Le 23 février :

6 prunus cerasifera ecuelles 23 fev 2016 014 (1).jpg

7 prunus cerasifera ecuelles 23 fev 2016 014 (3).jpg

8 prunus cerasifera ecuelles 26 fev 2016 001.jpg

9 prunus cerasifera ecuelles 23 fev 2016 014 (5).jpg

10 prunus cerasifera ecuelles 23 fev 2016 014 (8).jpg

11 prunus cerasifera ecuelles 23 fev 2016 014 (7).jpg

12 prunus cerasifera fl ecuelles 23 fev 2016 014 (8).jpg

Le 10 juin :

13 prunus cerasifera ecuelles 10 avril 2016 019 (4).jpg

14 prunus cerasifera ecuelles 10 avril 2016 019 (2).jpg

Il commence à former ses fruits :

15 prunus cerasifera ecuelles 10 avril 2016 019 (1).jpg

 

10/04/2016

Ficaire vs Caltha

La ficaire a trouvé une solution à son grand besoin d’humidité : le bord de la mare

1 ficaire veneux 10 avril 2016 004.jpg

Elle s’est installée sur la berge en face des Caltha palustris qui ouvrent leurs premières fleurs :

2 caltha veneux 10 avril 2016 005.jpg

C’est la grande saison du jaune vif. Il y a toujours les jonquilles

3 jonquilles veneux 23 mars 2015 020.jpg

Des narcisses

4 narcisses 10 avril 2013 041.jpg

Les Mahonia aquifolium qui occupent de plus en plus le terrain mais n’ont pas vraiment le sens de l’ordre :

5 mahonia veneux 3 avril 2016 023.jpg

6 mahonia veneux 10 avril 2016 006.jpg

7 mahonia aq  27 mars 2011 008.jpg

8 mahonia 27 mars 2011 025.jpg

9 mahonia 8 av 021.jpg

Le Kerria japonica associe sa floraison à celle de Forythia suspensa :

10 kerria veneux 10 avril 2016 013.jpg

11 kerria veneux 10 avril 2016 012.jpg

12 kerria veneux 25 avril 2013 052.jpg

Forsythia suspensa a une floraison moins massive mais plus légère et un port plus gracieux que Forsythia intermedia. Forsythia intermedia à Montereau :

13 forsythia romi 14 avril 2013 002.jpg

Forsythia suspensa à Pringy :

14 forsythia suspensa 7 mars 2011 025.jpg

 

15:00 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2016

La longue vie des jacinthes

J’avais planté des jacinthes il y a plus de 20 ans. C’était la forme sélectionnée et traitée pour donner de grosses hampes florales aux nombreuses fleurs serrées que l’on trouve en vente partout. Je n‘ai pas de photos de leur première floraison parce qu’à l’époque je faisais peu de photos, il n’y avait pas encore le numérique et cela coûtait trop cher. A la place je peux vous montrer celles que j’ai plantées à Romilly en 2010 :

1 jacinthes romi 8 avril 2010 012.jpg

Vingt ans ou 30 ans plus tard elles fleurissent tous les ans. Leur hampe s’est allégée mais c’est plus gracieux, plus naturel.

J’aperçois les premières fleurs le 4 mars :

2 jacinthes veneux 4 mars 2016 008.jpg

Les bleues étaient les plus précoces, elles se sont étoffées depuis et sont maintenant en pleine floraison. Le 14 mars :

3 jacinthes veneux 14 mars 2016 032.jpg

4 jacinthe veneux 23 mars 2016 003.jpg

5 jacinthe veneux 23 mars 2016 007.jpg

En compagnie des petites scilles à 2 feuilles :

6 jacinthe 24mars 2016 005.jpg

Les autres couleurs vont suivre rapidement :

7 jacinthe veneux 23 mars 2016 001.jpg

8 jacinthe 24mars 2016 006.jpg

9 jacinthe 24mars 2016 007.jpg

10 jacinthe veneux 23 mars 2016 006.jpg

Celle à fleurs doubles n’est pas encore visible, elle fleurit nettement plus tard :

jacinthe 22 avril 062.jpg

 

20:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/04/2016

Rhododendron Christmas Cheer fait du zèle

C’est un petit rhododendron. Il a 8 ans mais il ne dépassera jamais sa taille actuelle, environ 1m x 1m.

Je me suis toujours demandé pourquoi il portait ce nom. Certes, c’est le rhodo le plus précoce mais il a toujours fleuri fin mars et avril. Cette année il m’a fait une grosse surprise, mais toujours sans rapport avec Noel : il était en fleurs le 15 octobre :

1 rhodo christmas veneux 18 oct 2015 007.jpg

2 rhodo christmas veneux 20 oct 2015 006.jpg

Soit presque 6 mois d’avance alors qu’il avait normalement fleuri en avril 2015. J’ai pensé qu’il avait été perturbé par le temps comme certains arbres fruitiers et les Photinia  d’Ecuelles et qu’il ne pourrait fleurir au printemps.

Je ne lui ai pas fait assez confiance. Tout comme les photinias qui sont presque en fleurs, il fleurit normalement. J’ai découvert son premier bouton prêt à s’ouvrir le 26 mars :

4 rhodo christmas veneux 26 mars 2016 006.jpg

3 rhodo christmas veneux 26 mars 2016 005.jpg

Le voici aujourd’hui, derrière le Camellia ‘Desir’, sous les branches arquées du gracieux Forsythia suspensa :

5 veneux 4 avril 2016 001.jpg

6 rhodo christmas veneux 4 avril 2016 002.jpg

 

20:23 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)