Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2015

Colchiques dans les prés...

c’est la fin de l’été. Ceux-ci n’ont pas été photographiés dans les prés mais sous ma boite aux lettre. Mais la signification est sans doute la même.

colchiques veneux  31 août 2015 013 (1).jpg

colchiques veneux  31 août 2015 013 (2).jpg

Ce sont bien des colchiques, pas des crocus d’automne, car ils ont 6 étamines :

colchiques étamines veneux  31 août 2015 013 (2).jpg

30/08/2015

Hibiscus 'Planet Solene'

Hibiscus x moscheutos ‘Planet Solene’ est une création française.

http://www.hibiscus-moscheutos.com/www/fiches%20plantes/h...

Aujourd’hui je vois sa première fleur de l’année. Il n’est pas en avance mais l’an dernier pour sa première floraison il n’a ouvert sa première fleur qu’en octobre. Je lui laisse le temps de s’installer.

1hibiscus planet solene romi 30 août 2015 015.jpg

2 hibiscus planet solene romi 30 août 2015 010.jpg

3 hibiscus planet solene romi 30 août 2015 011.jpg

4 hibiscus planet solene romi 30 août 2015 012.jpg

5 hibiscus planet solene romi 30 août 2015 013.jpg

Il n’a pas le port des H. moscheutos que j’avais vu avant. Sans doute parce que c’est un hybride. Il est formé de plusieurs tiges très verticales (une seule lorsque je l’ai planté) qui partent toutes du sol et mesurent pour l’instant 1m50.

Une belle promesse de floraison et cela sur au moins 2 des tiges :

6 hibiscus planet solene romi 30 août 2015 010 (5).jpg

Alors que les Hibiscus moscheutos ont besoin de beaucoup d’eau en été, je n’ai pas eu besoin de l’arroser. Mes possibilités d’arrosage à Romilly étant très limitées, je n’arrosais que les plantes en détresse et il n’a pas montré de signes de souffrance. La bonne rétention d’eau du sol lui a suffi même lors de longues périodes sans pluie. Et vous voyez que sa floraison va être abondante. Il est donc peu fragile.

 

22:27 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2015

Le frelon et le fossile

Autrefois, j’avais très peur des frelons. Je me souviens d’avoir fui en pleine panique la maison de mon frère où j’étais seule et ne trouvais pas l’insecticide.

Maintenant je sais qu’ils sont inoffensifs. Leur taille est impressionnante mais ils sont craintifs, bien plus que les guêpes, et fuient. Ils n’attaquent que si on approche de leur nid. Il entre parfois un frelon, Vespa crabro, dans la maison. Ils s’acharnent à traverser les vitres et finissent par tomber épuisés et je les laisse mourir. Mon courage ne va pas jusqu’à les attraper pour les mettre dehors. Je n’utilise pas d’insecticide car je sais qu’ils n’attaquent pas et l’insecticide, même s’il n’est pas aussi nocif pour nous que pour les insectes, n’est pas un bonheur à respirer.

En voici un dans le séjour :

1 frelon 8 juin 2015 008.jpg

2 frelon 8 juin 2015 010.jpg

3 frelon 8 juin 2015 013.jpg

4 frelon tête 8 juin 2015 008.jpg

Il a fini par mourir près d’un beau fossile dont la forme rappelle un peu sa taille de guêpe. C’est sans doute un polypier, squelette de certains polypes de cnidaires. Je pense à la coupe transversale du cône d’un corail, Eupsammia trochiformis.

5 frelon 8 juin 2015 009.jpg

6 fossile 8 juin 2015 009.jpg

Le dallage de mon séjour est en comblanchien. C’est une pierre calcaire très dure formée au Jurassique, Bathonien moyen. Ce dallage déroule tout un décor de fossiles. Les plus reconnaissables sont des escargots et des bivalves :

fossile comblanchien 28 août 2015 001.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 002.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 005.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 006.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 007.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 008.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 009.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 010.jpg

15:02 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (1)

27/08/2015

Des fruits

Les photos sont du 16 août. Poirier Williams :

1 poirier williams romi 16 août 2015 032 (1).jpg

Là, un vrai jardinier me dirait que j’aurais dû réduire le nombre de fruits. Mais ils sont tous de même taille et aussi gros que le fruit isolé :

2 poirier williams romi 16 août 2015 032 (2).jpg

La maturité de certains nashis est sans doute plus avancée, celui du bas est déjà grignoté :

3 nashi romi 16 août 2015 037 (2).jpg

Mais il y a pire : les poires Doyenné du Comice :

4 poirier doyenne romi 16 août 2015 055.jpg

5 poirier doyenne romi 16 août 2015 057.jpg

Voici le prédateur, une guêpe. La fleur est celle d’un hydrangea proche. Je ne pense pas que la guêpe soit responsable de tous les dégâts, elle a dû passer après un oiseau.

6 poirier doyenné guêpe romi 16 août 2015 057.jpg

L’unique fruit de Crataegus pedicellata prend vraiment son temps pour mûrir :

7 crataegus pedi romi 16 août 2015 029.jpg

Actinidia melanandra :

8 actinidia mela veneux 28 juil 2015 003.jpg

Chaenomeles cathayensis :

9 chaenomeles cathayensis marnay 19 juil 2015 129.jpg

Cornus mas :

10 cornus mas veneux 28 juil 2015 004.jpg

Argousier :

11 hippophae autof romi 23 août 2015 026 (3).jpg

Prunellier :

12 prunellier romi 16 août 2015 034.jpg

Début de maturité des fruits du sureau noir :

13 nigra romi 23 août 2015 046.jpg

Alors que les fruits les plus avancés du sureau blanc sont encore verts. Les corymbes de fruits sont mélangés à des corymbes de fleurs car il est très remontant :

14 canadensis romi 16 août 2015 058.jpg

15 canadensis romi 16 août 2015 065 (2).jpg

Rubus phoenicolasius :

16 rubus phoeni romi 19 juil 2015 174 (3).jpg

Tomates cerise :

17 tomates cerises veneux 27 août 2015 012.jpg

Des fruits non comestibles. Hamamelis :

18 hamamelis arnold romi19 juil 2015 179 (2).jpg

Viorne obier :

19 viburnum opulus romi 16 août 2015 053 (1).jpg

Lonicera involucrata :

20 lonicera invo romi  026.jpg