Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2017

Agroforesterie

On parle de plus en plus de l’agroforesterie, une technique qui associe des arbres, même de grands arbres et des cultures fruitières ou maraichères. Les avantages sont nombreux. L’INRA l’étudie.

J’ai découvert les avantages de l’agroforesterie bien avant d’en entendre parler. Je la pratiquais sans le savoir depuis plus de 40 ans et il n’y avait pas alors Internet pour m’informer. Le plus gros avantage que j’y vois, c’est l’atténuation des excès de température :

https://lamaisondalzaz.wordpress.com/2010/04/01/climats-e...

Si vous n’avez pas le courage de tout lire, je vous recopie ici le paragraphe de cette page web qui concerne mon propos d’aujourd’hui :

« L’homme, cet animal religieux, conserve la nostalgie biologique de ses origines : nous sommes, au fond de nous-mêmes, encore des hommes des bois ; dans notre quête de ressourcement, la forêt reste pour nous l’antithèse de la ville. Contrairement au milieu urbain, les conditions biophysiques régnant dans un bois ou une forêt (en bonne santé) sont idéales pour l’ensemble des êtres vivants qui y sont inféodés. Le microclimat y est assez constant, plus doux, plus chaud aussi et surtout plus humide ; il tempère la froidure de l’hiver mais atténue aussi les périodes caniculaires de l’été ; l’air est rafraîchi à midi et les nuits sont plus tièdes ; les différences thermiques sont moins contrastées ; les teneurs en vapeur d’eau, en gaz carbonique et en ozone sont importantes, ce qui crée un effet de serre local naturel. »

Nous avions acheté le terrain de Veneux sans hésiter un instant pour la beauté de ses arbres. Nous avons déterminé l’axe de la maison avec l’architecte pour conserver le plus d’arbres, surtout les arbres au sud. L’hiver leur feuillage inexistant ne gêne pas l’ensoleillement, l’été ils remplacent économiquement l’air conditionné.

Sur ce terrain, même lors de la canicule prolongée d’août 2003 qui a fait tant de morts il était agréable de se reposer sous les arbres et la maison est restée fraiche en gardant portes et fenêtres fermées dans la journée.

Mais l’hiver aussi l’effet sur la température est intéressant et évident. En cas de gel léger, une voiture garée sur mon terrain est intacte alors que toutes les voitures dans la rue sont couvertes de givre. Mes 3 premiers camellias qui venaient d’être plantés ont résisté au gel ahurissant de 1985, -17°C la nuit et sans dégel, même -8°C, le jour. Pour Adolphe Audusson, le plus résistant au froid, c’était prévisible, mais j’étais certaine de perdre les deux autres. La plupart des japonica et x williamsii peuvent tolérer – 15°C mais pas au-delà. Pourtant, ils ont perdu des feuilles mais ont survécu et sans qu’il soit nécessaire de les tailler.

Nous venons d’avoir une période de froid inhabituel à cette époque qui a détruit la production des vignes et de fruitiers  même dans le Sud. Pour le matin le plus froid ici, il a été noté – 4°C à Fontainebleau (mon terrain est à 8 km du château) et pourtant il n’a pas gelé chez moi. Même ce matin-là le thermomètre a chuté mais seulement jusqu’à 0°C. Je vous en ai donné la preuve avec des photos de la floraison en cours de mes cognassiers, fleurs intactes après cette période de gel. Aujourd’hui, les ovaires des fleurs les plus fanées ont grossi, je crois bien qu’il y a nouaison sur Cydonia Krymsk (pour Vranja, cela se passe très haut, je verrai plus tard) :

1 cydonia krymsk veneux 1 mai 2017 003.jpg

2 cydonia krymsk veneux 1 mai 2017 004 (1).jpg

3 cydonia krymsk veneux 1 mai 2017 004 (2).jpg

S’il produit, ce sera la première fois, l’an dernier il était trop jeune, il avait fleuri mais pas fructifié.

A Romilly, le terrain est aussi très boisé et entouré de bois. Je vous ai montré la floraison intacte de Pseudocydonia sinensis le 25 avril.  Voici les fleurs encore fermées de Elaeagnus multiflora (goumi) et celles plus avancées de Elaeagnus umbellata :

4 elaeagnus multiflora romi 25 avril 2017 023.jpg

4 elaeagnus multiflora romi 25 avril 2017 024.jpg

5 elaeagnus umbellata romi 25 avril 2017 025.jpg

Les fruits encore minuscules des cerisiers sont intacts. J’ai photographié ceux du poirier Conférence car sa production en quantité n’est pas banale. J’attends de voir l’éclaircissage naturel avant d’intervenir :

6 poirier conférence romi 25 avril 2017 014.jpg

 

06:14 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

01/05/2017

Le muguet, comme au bois de Chaville

Le muguet de mon jardin vous souhaite tout le bonheur du monde. C’est le tout petit muguet sauvage, celui qui est le plus doué pour porter bonheur.

1 convallaria veneux 1 mai 2017 013.jpg

2 convallaria 1 mai 2015 001.jpg

3 convallaria 1 mai 2015 009.jpg

 

27/04/2017

Viburnum lantana

Je l’avais découvert en 2013. C’est un Viburnum lantana sauvage qui s’était installé dans une très grande jardinière dont j’avais supprimé le fond. C’est donc comme s’il était en pleine terre. Dès la première saison il avait atteint 80 cm. Maintenant il est superbe, déborde la jardinière que l’on ne voit plus.

viburnum lantana romi 25 avril 2017 005 (1).jpg

viburnum lantana romi 25 avril 2017 005 (2).jpg

viburnum lantana romi 25 avril 2017 005 (3).jpg

vib lantana rec romi 11 avril 2014 047.jpg

viburnum lantana bord romi 25 avril 2017 005 (3).jpg

 

26/04/2017

Cunningham's White

Le Rhododendron x ‘Cunningham’s White commence à fleurir.

Ravissants boutons roses le 15 avril :

1 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (3).jpg

2 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (2).jpg

3 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (1).jpg

4 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (4).jpg

La floraison commence le 25 avril, les fleurs sont blanches avec un délicat pointillé verdâtre à l’intérieur d’un pétale supérieur :

5 cunningham's white 25 avril 2017 001 (1).jpg

6 cunningham's white 25 avril 2017 001 (2).jpg

7 cunningham's white 3 mai 2013 015.jpg

8 cunningham's white 25 avril 014.jpg

 

09:46 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2017

Pseudocydonia sinensis

Il y a 3 cognassiers à gros fruits comestibles (de valeur à peu près équivalente).

Je vous ai montré récemment mes 2 variétés de Cydonia oblonga (unique espèce dans ce genre).

J’ai semé  Chaenomeles cathayensis mais ils sont encore trop jeunes pour fleurir. Dans ce genre, c’est celui qui porte les plus gros fruits, plus gros même que ceux des deux autres cognassiers à gros fruits. Les autres arbustes du genre Chaenomeles ont des fruits comestibles cuits mais beaucoup plus petits et moins odorants,  moins abondants sur l'arbuste.


Je vous présente aujourd’hui le troisième cognassier à gros fruits, sa date de floraison est la même. C’est Pseudocydonia sinensis, le seul représentant de son genre. Jolie coloration rosée du jeune feuillage et fleurs d’un rose soutenu. Boutons le 4 avril :

1 pseudocydonia boutons romi 4 avril 2017 027.jpg

En fleurs le 25 avril :

2 pseudocydonia romi 25 avril 2017 013.jpg

3 pseudocydonia romi 23 avril 2015 073 (2).jpg

4 pseudocydonia romi 23 avril 2015 073 (5).jpg

5 pseudocydonia romi 25 avril 2017 012.jpg

6 pseudocydonia fl coeur romi 25 avril 2017 012.jpg

Jeune feuillage en avril :

7 pseudocydonia romi 4 avril 2017 027.jpg

8 pseudocydonia rec romi 25 avril 2017 013.jpg

Feuillage en été :

9 pseudocydonia romi 11 nov 2014 034 (2).jpg

Feuillage le 13 décembre 2016 (les hivers précédents le feuillage était resté vert et avait persisté) :

10 pseudocydonia rec romi 13 dec 2016 002.jpg

 

23:39 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2017

Des feuillages comme des fleurs

C’est au printemps que mon jardin est le plus fleuri. Il s’y ajoute des feuillages naissants ravissants.

Les jeunes pousses du Mahonia Cabaret :

1 mahonia cabaret veneux 23 avril 2017 014.jpg

2 mahonia cabaret rec veneux 23 avril 2017 014.jpg

Les nouvelles feuilles de Vitis labrusca, la vigne américaine :

3 vitis labrusca veneux 19 avril 2017 010.jpg

4 vitis labrusca veneux 19 avril 2017 012.jpg

Au-dessus des fleurs, les jeunes pousses du Camellia Spring Festival :

5 spring festival veneux 24 avril 2017 004.jpg

Juste avant la floraison, les feuilles du photinia :

6 photinia veneux 24 avril 2017 002.jpg

 

23:46 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2017

Les Aracées de mon jardin

J’ai 4 espèces d’Araceae sur mon terrain, deux sont spontanées, Arum maculatum et Arum italicum, deux ont été ajoutées par mes soins, Lysichiton americanus et Dracunculus vulgaris.

Arum maculatum et Lysichiton americanus ont la floraison la plus précoce, début avril.

Arum maculatum est toléré sur mon terrain parce qu’il est assez abondant, ses feuilles ont une belle forme et il est peu gênant mais son intérêt esthétique est très limité. En particulier ses fleurs, comparé à celle des autres surtout, sont petites d’un vert pâle terne, avec une spathe molle qui s’avachit sur le spadice et le cache. Il disparait en hiver :

1 arum maculatum veneux 20 avril 2017 012.jpg

2 arum maculatum 24 mars 002.jpg

3 arum maculatum veneux 23 avril 2017 016.jpg

Lysichiton americanus fleurit en avril, souvent, mais pas toujours, avant l’apparition des fleurs. Il est interdit à la vente en Europe depuis 2016 parce qu’il serait envahissant. Il n’y a rien à craindre avec le mien, il est planté depuis des années, sa touffe ne grossit pas, il ne se ressème pas. La taille de ses feuilles et de ses fleurs est impressionnante :

4 lysichiton veneux 12 avril 001.jpg

5 lysichiton veneux 10 avril 034.jpg

5 m lysichiton veneux 19 avril 2017 001 (3).jpg

6 lysichiton veneux 16 mai 016.jpg

7 lysichiton 7 mai 008.jpg

8 lysichiton fr veneux 30 avril 002.jpg

Les deux autres ne fleuriront qu’en mai, je vous montrerai leurs fleurs plus tard.

Arum italicum est séduisant par son feuillage qui persiste presque toute l’année et surtout en hiver quand le décor est pauvre :

9 arum italicum 22 nov 028.jpg

10 arum italicum veneux 20 avril 2017 013 (2).jpg

Dracunculus vulgaris est très élégant. Il disparait dès la fin de la fructification en fin d’été pour réapparaitre au début du printemps. Certains le disent peu rustique, à limiter aux bords de la Méditerranée. C’est faux, le mien est là depuis des années et ne souffre que du manque d’arrosage en été qui le fait s’effondrer. Depuis des années il est entouré de sa cour d’Arum italicum :

dracunculus veneux 23 avril 2017 008.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 010.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 011.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 012.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 013.jpg

e dracunculus rec veneux 23 avril 2017 013.jpg

 

Bien hydraté, l'ail des ours prolifère

L’ail des ours a besoin d’un sol bien drainé mais frais. Mon terrain sableux ne lui convient pas vraiment. Planté près d’une mare, il bénéficie d’une atmosphère un peu humide mais le sable pur est trop sec pour lui. J’en étais consciente dès sa plantation et je l’ai toujours arrosé. Il en a profité pour proliférer mais maintenant, alors que la touffe d’origine s’est bien étendue, il profite aussi des autres zones d’arrosage.

Peu après sa plantation en 2008 :

1 allium 27 avril 2008 007.jpg

En 2014, le caltha à sa droite peut servir de repère pour suivre son extension :

2 allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (1).jpg

En 2017, il s’est étalé de part et d’autre du caltha :

3 allium ursinum veneux 19 avril 2017 006.jpg

Vers la droite, il cherche à atteindre le grand camellia bien arrosé :

4 allium ursinum veneux 21 avril 2017 003.jpg

Mais, sur la gauche il fait encore mieux. Il a laissé la zone non arrosée et s’est semé au pied d’une plante arrosée à 3m de la touffe principale. Je m’en suis rendu compte à l’apparition des quelques fleurs blanches. Regardez, il est derrière l’autre caltha :

5 allium ursinum veneux 19 avril 2017 005.jpg

6 allium ursinum veneux 19 avril 2017 007.jpg

7 allium ursinum veneux 19 avril 2017 008.jpg

La touffe principale est très dense :

8 allium ursinum veneux 21 avril 2017 004.jpg

9 allium fleur veneux  005.jpg

Et elle fait le bonheur des butineurs :

allium ursinum  paon veneux 21 avril 2017 005.jpg

allium ursinum abeille veneux 21 avril 2017 007.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 006.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 008.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 011.jpg

 

12:24 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

21/04/2017

Mon jardin n'a pas gelé

J’avais émis des doutes sur le dicton qui promet l’absence de gels après la floraison des lilas. C’était sans compter sur l’anticyclone de Sibérie qui a osé revenir. On a parlé de -4° à Fontainebleau ce matin. Je suis à 8 km seulement du château et les thermomètres sur mon terrain sont descendus à 0° mais pas plus. Cela ne m’étonne pas. J’ai déjà souvent constaté la protection contre le gel dont bénéficie mon terrain, sans doute à cause des très grands arbres. En hiver, en cas de légères gelées les parebrises dans la rue sont givrés et les voitures sur mon terrain ne le sont pas.

La preuve qu’il n’a pas gelé, ce sont mes fleurs de cognassiers, les seuls fruitiers en fleurs en ce moment. Les photos ont été prises aujourd’hui en fin d’après-midi.

Cydonia Krymsk à fleurs blanches :

1 cydonia krymsk veneux 21 avril 2017 004.jpg

2 cydonia krymsk veneux 21 avril 2017 006.jpg

3 cydonia krymsk veneux 21 avril 2017 005.jpg

Cydonia Vranja à fleurs roses :

cydonia vranja veneux 21 avril 2017 012.jpg

cydonia vranja veneux 21 avril 2017 013.jpg

 

20:57 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2017

Amours de geais, la suite

En ce moment je vois fréquemment le couple de geai. Ils n’en sont pas encore à couver car j’en vois souvent deux au même moment, venant de loin, l’un derrière l’autre avec une brindille dans le bec. Leur course se termine toujours au même endroit. Mais il y a d’abord une arrivée, ou un départ, sur une branche proche d’un autre arbre.

geai veneux 15 avril 2017 033 (1).jpg

geai veneux 15 avril 2017 033 (2).jpg

geai veneux 15 avril 2017 033 (3).jpg

geai veneux 16 avril 2017 007 (1).jpg

geai veneux 16 avril 2017 007 (2).jpg

La course se termine toujours sur la même branche qui se termine devant une énorme dense masse de lierre sur le tronc d’un grand chêne au bord de la maison et ils disparaissent dans la masse du lierre où ils préparent certainement le nid :

geai veneux 16 avril 2017 007 (5).jpg

geai veneux 16 avril 2017 007 (4).jpg

Tous les ans il y a un nid de geais au même endroit dans la masse de lierre. Peut-être est-ce toujours le même couple. Un couple de geais est souvent uni longtemps ou même pour la vie. Ils peuvent vivre jusqu’à 18 ans.

23:09 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Convallaria majalis et Fragaria vesca

Deux ravissantes petites sauvages font des efforts pour persister dans mon sous-bois : le charmant muguet des bois, le sauvage, et le fraisier de nos régions tout aussi sauvage.

Convallaria majalis ose à peine sortir des clochettes mais il sera prêt pour le 1er mai. Il pousse sur le côté un peu ombragé du chemin d’entrée.

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (1).jpg

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (2).jpg

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (3).jpg

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (4).jpg

Fragaria vesca, notre fraisier sauvage, différent des fraisiers cultivés Fragaria x ananassa et Fragaria moschata, a des petites fleurs et des petits fruits mais tellement parfumés. Il est en fleurs depuis quelques jours. Il a choisi le côté ensoleillé du chemin d’entrée car, si on l’appelle fraise des bois, il préfère le bord du bois, là où il y a du soleil :

fragaria vesca veneux 19 avril 2017 022.jpg

fragaria vesca veneux 19 avril 2017 023.jpg

A Romilly où il a plus de place il peut former un beau tapis :

fragaria vesca romi 13 avril 2014 034 (1).jpg

 

17/04/2017

Cydonia oblonga

A Veneux les cognassiers sont en fleurs, nos fruitiers à coings (Quince pour les anglais). J’en ai deux : Cydonia oblonga ‘Vranja’, un classique à gros fruits et Cydonia oblonga ‘Krymsk’ (= Aromatnaya) une création russe récente à maturité des fruits plus précoce. J’ai déjà expliqué longuement leur différence :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2016/05/03/la-flora...

Vranja, le plus vieux, mesure environ 5m. La floraison des Cydonia étant en bout de branche celle de Vranja n’est pas facile à photographier à cause de la distance. Les photos sont du 10 avril, les fleurs sont encore fermées :

1 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 006.jpg

2 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (1).jpg

3 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (4).jpg

4 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (2).jpg

5 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (5).jpg

Le 17 avril toutes les fleurs sont ouvertes. J’ai l’idée (enfin !) de le photographier depuis le dernier étage de la maison :

6 cydonia vranja 17 avril 2017 003.jpg

7 cydonia vranja 17 avril 2017 002.jpg

8 cydonia vranja 17 avril 2017 004.jpg

9 cydonia vranja 17 avril 2017 005.jpg

10 cydonia vranja 17 avril 2017 006.jpg

Le jeune Krymsk le 10 avril :

11 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (1).jpg

12 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (2).jpg

13 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (3).jpg

13 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (4).jpg

Krymsk le 16 avril photographié depuis la mezzanine :

14 cydonia krymsk veneux 16 avril 2017 028.jpg

Vous avez peut-être remarqué une différence. La floraison de Vranja est typique de notre cognassier avec des boutons d’un rose soutenu et des fleurs rose clair. Krymsk a la même floraison mais avec une différence de couleur : les boutons sont rose pâle, les fleurs ouvertes sont blanches.

Bouton et fleur de Vranja, la photo de la fleur n’est pas assez nette à cause de la distance :

cydonia vranja bouton veneux 10 avril 2017 006.jpg

cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (7).jpg

Bouton et fleur de Krymsk :

cydonia krymsk bouton veneux 25 avril 2015 073.jpg

cydonia krymsk fleur veneux 21 avril 2014 002 (2).jpg

cydonia krymsk fleur veneux 25 avril 2015 068.jpg

 

14:17 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2017

Allium ursinum et Alliaria petiolata

Le 6 avril le tapis d’Allium ursinum est devenu très dense et il y en a même davantage car il a essaimé, des petites touffes à distance. A ce stade il n’y a plus de confusion possible avec les colchiques ou le muguet (si vous avez encore un doute, il suffit de frotter une feuille pour sentir l’odeur d’ail) :

1 allium veneux 6 avril 2017 003.jpg

Le 15 avril, la superbe floraison apparait :

2 allium ursinum veneux 15 avril 2017 046.jpg

3 allium ursinum veneux 15 avril 2017 047.jpg

4 allium ursinum veneux 15 avril 2017 048.jpg

5 allium ursinum rec veneux 15 avril 2017 048.jpg

5 allium ursinum s fleur veneux 005.jpg

Mais une autre plante sauvage à odeur d’ail est en fleurs. Elle aussi est utilisable dans les salades, feuilles et fleurs. Les graines ont un goût piquant, pouvant servir d’ersatz de poivre, les racines ont un goût également piquant, parfois utilisées comme le raifort. C’est Alliaria petiolata, l’herbe à l’ail, garlic mustard :

6 alliaire veneux 15 avril 2017 016.jpg

7 alliaire veneux 15 avril 2017 018.jpg

8 alliaire rec veneux 15 avril 2017 018.jpg

9 alliaire fleur veneux 14 avril 2011 037.jpg

10 alliaire veneux 5 mai 2013 032 (4).jpg

11 alliaire veneux 14 avril 2011 046.jpg

12 alliaire pistil fécondé veneux 15 avril 2017 018.jpg

13 alliaire 1 coeur veneux 14 avril 2011 042.jpg

alliaire anth stig veneux 14 avril 2011 049.jpg

 

15/04/2017

Camellia 'Spring Festival'

Il avait très mal démarré. Je croyais l’avoir perdu, je ne m’en occupais même plus. Et le voilà, tout vif, délicieux. Il est encore très petit et c’est sa première floraison. Les fleurs ne sont pas très grandes mais doubles et d’un rose charmant.

1 spring festival veneux 15 avril 2017 010.jpg

2 spring festival veneux 15 avril 2017 012.jpg

3 spring festival veneux 15 avril 2017 041.jpg

Et il a un autre attrait au printemps : son jeune feuillage est bronze :

4 spring festival veneux 15 avril 2017 043.jpg

spring festival veneux 15 avril 2017 042.jpg

 

19:36 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2017

Sterna hirundo ?

C’est un petit lac dans la plaine de Sorques. En plein milieu, très loin donc zoom à fond, j’avais photographié une île flottante le 22 avril 2010. C’était en fait le nid flottant d’un couple de grèbes huppés qui l’avaient fabriqué avec des brindilles :

1 grèbes 22 avril 2010 019.jpg

2 grèbes 22 avril 2010 022.jpg

3 grèbe 22 avril 2010 039.jpg

4 grèbe 22 avril 2010 026.jpg

5 grèbe au nid 22 avril 009.jpg

6 grebes nid 22 avril 055.jpg

Mais ce que j’ai observé cette fois-ci, le 11 avril 2017, est aussi une île flottante mais de toute évidence de fabrication humaine car il y a des éléments nettement artificiels.

Cette île est beaucoup plus grande qu’un simple nid de grèbes et elle accueille de nombreux oiseaux de différentes espèces.

Il y en a un gros au plumage à dominante marron et je crois bien que c’est un grèbe qui couve. Il y en a de plus petits, des gris et des blancs.

7 île sorques 11 avril 2017 003.jpg

8 île sorques11 avril 2017 004.jpg

9 île sorques 11 avril 2017 009.jpg

10 île sorques rec 11 avril 2017 016.jpg

11 île sorques rec p 11 avril 2017 016.jpg

12 île sorques rec p 11 avril 2017 001.jpg

J’ai pu tirer un portait assez précis d’un oiseau blanc à calotte noire (ce sont les plus nombreux sur l’île). Il ressemble beaucoup à une sterne pierregarin, Sterna hirundo : noirceur et forme de la calotte, bec rouge terminé par une pointe noire, pattes rouges :

13 île sorques sterne 11 avril 2017 001.jpg

14 île sorques sterne 11 avril 2017 014.jpg

15 île sorques sterne 11 avril 2017 010.jpg

C’est formidable cette entente entre des oiseaux d’au moins 3 espèces différentes sur un si petit espace.

http://www.oiseaux.net/oiseaux/sterne.pierregarin.html

 

20:53 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

13/04/2017

Le temps du lilas

Je n’y avais pas prêté attention car sa floraison commençait à peine. C’est en voyant un lilas en pleine floraison à Montcourt que j’ai pensé à observer les miens. J’ai planté le rose il y a très longtemps. Le blanc vient du terrain du voisin car le lilas drageonne beaucoup et il n’y en a plus chez le voisin. On dit que lorsque le lilas fleurit il n’y a plus de risque de gel. Je ne suis pas certaine que ce soit valable pour toutes les régions.

0 lilas veneux 11 avril 2017 023.jpg

1 lilas veneux 11 avril 2017 022.jpg

2 lilas veneux 11 avril 2017 024.jpg

Le lilas rose est à fleurs doubles, le blanc a des fleurs simples mais la densité de ses grappes est aussi forte sinon plus :

3 lilas blanc veneux 11 avril 004.jpg

lilas  24 av 002.jpg

4 lilas veneux 11 avril 2017 025.jpg

lilas rose veneux 25 avril 003.jpg

 

19:30 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2017

L'arche des amoureux

Je vous avais montré le couple de geais amoureux :

0 geai couple rec veneux 9 avril 2015 013.jpg

C’est sur cette même arche que les tourterelles se font de gros câlins.  En fait les tourterelles s’y posent tous les jours en hiver. C’est parce que au pied de l’arche il y a des graines de tournesol ou des cacahuètes. Elles s’y tiennent en général à environ 30 cm de distance mais je crois qu’en ce moment elles sont plus tendres. Mais toute l’année je ne les vois que deux par deux.

1 tourterelles veneux 8 avril 2017 001.jpg

2 tourterelles veneux 8 avril 2017 001.jpg

Des photos prises l’an dernier :

3 tourterelles 16 janv 2016 008 (1).jpg

4 tourterelles rec veneux 15 mars 2016 004.jpg

Je me pose des questions pour les pigeons ramiers. Eux aussi sont monogames. Pourtant depuis deux jours j’en vois trois en même temps et ils se poursuivent. Une rivalité ? Peut-être des jeunes encore célibataires qui cherchent à former un couple.

 

20:53 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

09/04/2017

Camellia 'Paul Maymou'

C’est maintenant Paul Maymou qui entre en floraison. Ce n’est cependant pas le plus tardif. Ce très beau camellia est planté depuis 11 ans. Il mesurait 1m30 à 4 ans, il mesure maintenant environ 1m80 :

1 paul maymou veneux 8 avril 2017 004.jpg

2 paul maymou veneux 8 avril 2017 005.jpg

3 paul maymou 21 avril 006.jpg

4 paul maymou 28 mars 2012 039.jpg

Un Viburnum tinus, laurier-tin, s’est installé à son pied et a tendance à l’envahir. Il faut dire que le laurier-tin se plait bien sur mon terrain et envahit un peu par marcottage et par semis. Je me contente de tailler ses excès parce que l’ensemble fleurs rouge vif de Paul Maymou et floraison blanche du laurier-tin forme un beau tableau :

5 paul maymou veneux 6 avril 2017 005.jpg

6 viburnum tinus veneux 8 avril 2017 006.jpg

7 viburnum tinus veneux 8 avril 2017 007.jpg

8 viburnum tinus veneux 8 avril 2017 008.jpg

 

11:57 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

07/04/2017

Cherchons nid d'amour douillet dans un grand arbre

Tous les ans un couple de geais niche dans le lierre sur le grand chêne proche de la maison. J’ai craint de les avoir perdus à cause du remplacement du bois qui complétait mon terrain au nord par une cité de béton pur après abattage d’absolument tous les arbres.

J’étais rassurée alors que je voyais un geai depuis plusieurs jours. Mais aujourd’hui ils étaient deux, c’était magnifique. Ils se poursuivaient. Parfois ils étaient l’un près de l’autre puis l’un d’eux s’enfuyait et l’autre le suivait aussitôt. Ils étaient de nouveau ensemble puis la poursuite recommençait. Je soupçonne que c’est la demoiselle qui provoquait le jeune mec et l’incitait à la suivre. C’était si rapide que je ne pouvais en photographier qu’un à la fois :

1 geai 7 avril 2017 001.jpg

2 geai 7 avril 2017 002.jpg

3 geai 7 avril 2017 004.jpg

4 geai 7 avril 2017 005.jpg

5 geai 7 avril 2017 006.jpg

Quelques recadrages pour voir les charmantes bestioles de plus près :

6 geai rec 7 avril 2017 001.jpg

7 geai rec 7 avril 2017 002.jpg

8 geai rec 7 avril 2017 006.jpg

9 geai rec 7 avril 2017 008.jpg

10 geai rec 7 avril 2017 012.jpg

A force de patience j’ai réussi à les avoir tous les deux sur la même photo mais pas très proches :

11 geai 7 avril 2017 014.jpg

A la même date en 2015 j’avais eu la chance de faire cette photo tendresse :

geai couple rec veneux 9 avril 2015 013.jpg

 

23:47 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Clématites

Dans mon jardin, il y a en pleine floraison deux clématites précoces. Précoces mais bien rustiques (du moins en zone 8) et à feuillage persistant.

La première en fleurs a été Clematis armandii ‘Apple Blossom’. Je vous l’ai déjà montrée et elle est toujours en fleurs. Sa floraison a commencé en mars mais début février en 2016. Elle est toute rose quand elle est en boutons ou en début de floraison, fleurs entrouvertes :

1 clematis apple blossom veneux 5 fev 2016 013 (3).jpg

2 clematis apple blossom rec veneux 5 fev 2016 013 (1).jpg

3 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (2).jpg

4 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (7).jpg

En voici une plus âgée à Paris :

5 apple blossom Paris 12 mars 2008  044.jpg

Mais aujourd’hui les fleurs sont complètement ouvertes et elles sont blanches. Elle ressemble alors à la forme type :

6 clematis apple blossom veneux 6 avril 2017 010.jpg

La même à Paris à un stade plus avancé de floraison :

7 apple bl paris 6 avril 089.jpg

L’autre, c’est Clematis x cartmanii ‘Avalanche’. Je l’ai plantée il y a 15 jours et elle est déjà en fleurs :

8 clematis avalanche veneux 6 avril 2017 014.jpg

9 clematis avalanche veneux 6 avril 2017 015.jpg

10 clematis avalanche veneux 3 mai 2016 001 (2).jpg

 

11:54 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2017

Mes arbres fruitiers à Romilly

Les cerisiers Early River et Sweetheart sont en fleurs. Le griottier Kelleris est un peu plus tardif mais autofertile.

Early River :

1 cerisier early river romi 4 avril 2017 028 (1).jpg

2 cerisier early river romi 4 avril 2017 028 (2).jpg

Sweetheart à floraison très précoce mais fructification tardive, autofertile :

3 cerisier sweetheart romi 4 avril 2017 001 (2).jpg

4 cerisier sweetheart romi 4 avril 2017 001 (6).jpg

5 cerisier sweetheart romi 4 avril 2017 001 (4).jpg

Les nashis et deux poiriers sont en fleurs en même temps. Comme l’an dernier le poirier Williams est plus tardif mais c’est sans problème pour lui, il est autofertile. Cependant il ne remplit pas bien son rôle de pollinisateur.

Nashi Hosui :

6 nashi hosui romi 4 avril 2017 007 (1).jpg

7 nashi hosui romi 4 avril 2017 007 (4).jpg

8 nashi hosui romi 4 avril 2017 007 (2).jpg

Nashi Shinko dont la moitié de la circonférence à la base est envahie jusqu’à 1m50 par un Lonicera kamtschatica (baie de mai)  pourtant planté à distance mais exubérant :

9 nashi shinko romi 4 avril 2017 011.jpg

Les poiriers Conférence et Doyenné du Comice :

10 poirier conférence doyenné romi 4 avril 2017 020.jpg

11 poirier conférence romi 4 avril 2017 021.jpg

12 poirier doyenné romi 4 avril 2017 022.jpg

Amelanchier canadensis est magnifiquement fleuri. Il s’est vite développé. J’ai planté un tronc, il y en a déjà 6 :

13 amelanchier canad romi 4 avril 2017 014.jpg

14 amélanchier canad romi 4 avril 2017 026.jpg

15 amélanchier canad romi 4 avril 2017 024.jpg

16 amelanchier romi 4 avril 2017 015 (2).jpg

Amelanchier ovalis (le seul européen) plus jeune et encore très petit croit moins vite et n’est pas encore en fleurs. Mais il a déjà un rejet.

Pseudocydonia sinensis est encore en boutons. Il a une multitude de boutons, beaucoup plus que l’an dernier :

17 pseudocydonia romi 4 avril 2017 027.jpg

18 pseudocydonia boutons romi 4 avril 2017 027.jpg

 

20:27 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2017

Kerria japonica

Le Kerria japonica ‘Pleniflora’, la forme que l’on rencontre le plus dans les jardins, a une longue floraison impressionnante au printemps. Mais ce qui est rarement dit, c’est qu’il remonte de façon moins intense en été.

Rapidement il atteint 2m de haut mais pour le limiter à 2m de large, je dois tailler et encore tailler car il drageonne beaucoup. C’est un arbuste très facile qui se débrouille tout seul, n’a pas besoin d’arrosages même dans mon sable si sec. Il est d'une rusticité à toute épreuve. Il n’a aucune maladie, aucun parasite. Un arbuste à recommander quand on n’a pas beaucoup de temps pour s’occuper du jardin.

1 kerria veneux 1 avril 2017 020.jpg

2 kerria veneux 28 mars 041.jpg

3 kerria 3 avril  001 (2).jpg

4 kerria veneux 2 avril 052.jpg

5 kerria veneux 3 avril 2017.jpg

6 kerria veneux 2 avril  019 (2).jpg

La forme type a des fleurs simples. Photographié à Paris :

7 kerria simple paris 27 avril 157.jpg

8 kerria simple paris 27 avril 159.jpg

9 kerria simple paris 27 avril 160.jpg

kerria simpleparis 27 avril 158.jpg

 

21:48 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

02/04/2017

Adolphe Audusson, mon amour

Le Camellia japonica ‘Adolphe Audusson’ me fait vibrer d’émotion quand il est en fleurs. C’est l’un des 3 camellias plantés juste avant l’arrivée de l’exceptionnel anticyclone de Sibérie en 1985. Tous trois n’avaient pas eu le temps de bien s’enraciner lorsqu’ils ont subi un gel incroyable ici de -17°C pendant plusieurs jours, sans dégel dans la journée bien sûr. Les 3 ont survécu mais Adolphe Audusson est le seul qui n’en a subi aucune conséquence et n’avait pas perdu une seule feuille. C’est un véritable petit arbre de presque 4m (le mur sur certaines photos mesure 2m de haut). A cause de cette grande taille et des arbres et arbustes qui l’entourent je ne peux le photographier vraiment dans son entier.

Il semble dégouliner de fleurs. Ses très grandes fleurs rouge sang font ployer les branches sous leur poids. Heureusement, ces fleurs tombent juste avant d’être fanées comme chez les hybrides x williamsii. Il a ainsi un aspect toujours impeccable et je m’imagine mal  être obligée d’enlever les fleurs fanées sur un arbre de cette taille.

1 adolphe veneux 1 avril 2017 006.jpg

2 adolphe veneux 1 avril 2017 008.jpg

3 adolphe veneux 1 avril 2017 009.jpg

4 Adolphe Audusson le 10 mars.jpg

4 b adolphe veneux  006.jpg

Devant lui ‘Gloire de Nantes’, derrière lui sur la droite ‘Mme Martin Cachet, mes 3 premiers camellias, 33 ans :

5 adolphe veneux 1 avril 2017 012.jpg

Très beau, très florifère, autonettoyant, très grand et de croissance rapide pour un camellia, très rustique, c’est le camellia à conseiller pour débuter. Même pour ceux qui rêvent de camellias et n’osent parce qu’ils pensent que leurs hivers sont trop froids, je leur conseille de l’essayer. Les spécialistes le considèrent comme résistant jusqu’à -20°C, j’ai même lu -25°C.

Il commence à perdre des fleurs fanées. J’en ai ramassé une pour la mettre sur un papier millimétré :

6 adolphe 28 mars 003.jpg

 

21:22 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

La première chenille

Ma petite-fille a trouvé aujourd’hui la première chenille de l’année sur une feuille de lierre. J’ai passé des heures à chercher son nom et je n’ai pas trouvé. Mais je vous laisse l’admirer :

1 veneux 1 avril 2017 026.jpg

2 veneux 1 avril 2017 027.jpg

3 veneux 1 avril 2017 030.jpg

veneux 1 avril 2017 rec 026.jpg

veneux 1 avril 2017 rec 028.jpg

veneux 1 avril 2017 rec 029.jpg

veneux 1 avril 2017 rec 030.jpg

 

01:10 Publié dans papillons | Lien permanent | Commentaires (0)

01/04/2017

Camellia

En retard sur les autres années, des camellias commencent à se réveiller, certains sont en pleine floraison, d’autres n’ont pas encore ouvert une seule fleur. L’ordre de début de floraison n’est jamais le même d’une année sur l’autre.

Voici ceux qui sont bien fleuris aujourd’hui.

‘Elsie Jury’ toujours en fleurs depuis début février. Il a plus de 30 ans, il est de grande taille, toujours bien fleuri, toujours « propre », ses fleurs tombent avant de faner :

1elsie 30 mars 2017 2.jpg

2 elsie 30 mars 026.jpg

‘Kerguelen’ au feuillage panaché, encore très jeune, semble bien poussant et bien florifère :

3 kerguelen veneux 24 mars 2017 019.jpg

‘Coquetti’, beaucoup plus vieux mais pas plus grand, a de très belles fleurs. A ses pieds, son compagnon, Cyclamen pseudibericum, montre ses premières fleurs malgré les ravages des limaces sur les feuilles (il faut que j’arrête de nourrir mon couple de hérissons, ils ne font plus leur travail) :

4 coquetti veneux 24 mars 2017 015.jpg

5 coquetti veneux 24 mars 2017 016.jpg

6 cyclamen pseudibericum veneux 24 mars 2017 017.jpg

‘Désir’ ne grandit pas vite. Il est sans doute trop au soleil mais je l’arrose :

7 désir veneux 24 mars 2017 020.jpg

8 désir veneux 24 mars 2017 021.jpg

9 desir veneux 23 mars 2015 011.jpg

‘Gloire de Nantes’ a, comme ‘Adolphe Audusson’ près de 40 ans. Mais il n’a pas réagi de la même façon après avoir subi, dès sa plantation, l’horrible gel de 1985. Je pense que c’est ce qui a inhibé sa croissance en hauteur mais il prend ses aises en largeur :

10 gloire de nantes veneux 24 mars 2017 013.jpg

11 gloire de n 27 mars 032.jpg

‘Mme Martin Cachet’ est celui qui avait le plus souffert en 1985. Il avait perdu presque tout son feuillage mais l’avait refait sans avoir besoin d’être taillé. Lui aussi a réagi en poussant essentiellement en largeur :

mme martin 15 mars 006.jpg

Mme Martin 27 mars 035.jpg

‘Contessa Lavinia Maggi’ a vite grandi, il est superbe. Ses fleurs panachées sont très belles :

12 contessa veneux 30 mars 2017 010.jpg

13 contessa veneux 26 mars 2017 008.jpg

‘Debbie et ‘Donation’ n’ont que 3 ans. Ils semblent très florifères.

Debbie :

14 debbie veneux 30 mars 2017 007.jpg

15 debbie veneux 24 mars 2017 010 (2).jpg

Donation :

16 donation veneux 26 mars 2017 009 (1).jpg

17 donation veneux 30 mars 2017 004.jpg

‘Brigadoon’ a le même âge. Sur la première photo en compagnie de Donation, il est à droite :

18 donation brigadoon veneux 30 mars 2017 014.jpg

19 brigadoon veneux 30 mars 2017 005.jpg

20 brigadoon veneux 23 mars 2016 014.jpg

 

10:55 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

27/03/2017

Encore du jaune

Alors que les jonquilles fanent, les narcisses horticoles sont moins nombreux et pas toujours jaunes :

1 narcisse veneux 26 mars 2017 023.jpg

Mais de nouvelles fleurs jaunes apparaissent. Les ficaires, de plus en plus nombreuses forment des tapis un peu partout dans le jardin. Ces petites sauvages envahissantes sont adorables et illuminent le jardin et ne sont d’aucune gêne car après la floraison tout disparaitra. Ces jolies fleurettes aux pétales nombreux mais en nombre variable attirent de tout petits coléoptères noirs :

2 ficaria veneux 27 mars 2017 004.jpg

3 ficaria veneux 26 mars 2017 004 (1).jpg

4 ficaria veneux 26 mars 2017 014 (2).jpg

5 ficaire veneux 3 avril 2016 037.jpg

6 ficaire veneux 1571041110.jpg

6 ficaria veneux 26 mars 2017 025 (2).jpg

7 ficaire veneux 26 mars 2011 047.jpg

Sur la rive opposée de la mare, la floraison des Caltha palustris commence. Ficaria et Caltha se ressemblent, c’est normal, elles font partie de la même famille. Mais fleurs et feuilles de la ficaire sont beaucoup plus petites, sur cette photo elles sont derrière les caltha :

8 caltha veneux 27 mars 2017 005.jpg

9 caltha veneux 27 mars 2017 007.jpg

Les Kerria illuminent l’entrée :

kerria veneux 27 mars 2017 014.jpg

Et à leur pied, les plus tardifs des narcisses, les curieux petits Narcissus bulbocodium au feuillage filiforme :

10 narcissus bulbocodium veneux 27 mars 2017 011 (1).jpg

11 narcissus bulbocodium veneux 26 mars 2017 016 (2).jpg

Et aussi une surprise. Certes pas jaune mais d’une certaine blondeur, une morille en plein soleil au pied des lilas que, parait-il, elle affectionne :

12 morille veneux 27 mars 2017 015.jpg

J’en avais trouvé une le 21 avril 2010 mais en sous-bois :

morille veneux 21 avril 2010 006.jpg

 

26/03/2017

Eriobotrya japonica, des bébés

J’ai trouvé 3 bébés néflier du Japon au bord de la terrasse noyés dans le Lamium galeobdolon. C’est tout près de la table utilisée pour nos repas l’été et mon fils a l’habitude de jeter les noyaux. Ils germent facilement sans aucune aide.

Le plus petit des 3 a encore sa graine :

1 eriobotrya 3 veneux 26 mars 2017 012.jpg

2 eriobotrya 3 veneux 26 mars 2017 013.jpg

3 eriobotrya 3 rec veneux 26 mars 2017 013.jpg

J’ai déjà deux néfliers de grande taille, je ne peux transformer on terrain en « néflerie ». Je ne peux non plus me décider à les détruire. Je les ai donc transplantés dans un endroit plus approprié en les laissant groupés. J'espère obtenir un bosquet de feuillage d’aspect exotique et persistant. J’ai laissé le lierre à proximité. Il va vite recoloniser le terrain et protéger mes très jeunes plants, encore plus l’hiver en piégeant les feuilles mortes.

4 eriobotrya 3 veneux 26 mars 2017 027.jpg

 

20:36 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2017

Piquou a une fiancée

Piquou, c’est le nom bien mérité de mon hérisson. Un prénom s’imposait car c’est maintenant un familier. Il est venu toutes les nuits, dès la tombée du jour, depuis des semaines, soit tout l’hiver, manger dans la gamelle du chat. Certains me diront que je l’ai empêché d’hiberner normalement. Mais je n’ai aucun remord. L’important n’était pas qu’il hiberne « normalement » mais bien plutôt qu’il survive à l’hiver.

Il y a une semaine, j’ai vu qu’il y en a deux. Le deuxième, c’est Piquette mais je ne sais les distinguer. Mais impossible de les photographier, ils se sauvent dès qu’ils me voient. Ce soir j’ai réussi une photo, une seule car la fuite a été immédiate. Ils s’étaient renversé l‘assiette sur la tête et on voit bien qu’ils sont deux :

hérisson 24 mars 2017 003.jpg

Bientôt j’espère une série de bébés à la queue leu leu derrière la mère.

 

21:25 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Clematis 'Apple Blossom'

Clematis armandii ‘Apple Blossom’ a été plantée en octobre 2015, c’est sa deuxième floraison. Elle est encore en grande partie en boutons mais c’est ainsi qu’elle est la plus rose.

1 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (3).jpg

2 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (4).jpg

Lorsque les fleurs sont complètement ouvertes, elles sont presque blanches :

3 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (7).jpg

4 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (6).jpg

Elle a réussi à attraper des branches d’un sureau situé à 2m et les a courbées vers elle :

5 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (8).jpg

Voici le spectacle depuis l’intérieur de ma cuisine :

6 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (9).jpg

7 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (1).jpg

8 clematis apple blossom veneux 24 mars 2017 001 (2).jpg

C’est tout-à-fait l’effet recherché. Lorsque les feuilles de sureau auront pris toute leur ampleur, j’aurai une intimité totale et je ne verrai plus les maisons entassées derrière le mur. Je ne verrai plus que la végétation de mon jardin au pied du mur. Pour mon intimité, un rideau n’était pas évident sur une fenêtre basculante et m’aurait caché le spectacle de la nature. Pour l’hiver prochain, le feuillage longtemps présent du sureau et le feuillage persistant de la clématite qui aura pris de l’ampleur continueront à faire écran.

 

14:50 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/03/2017

Mon couple de geais est toujours là

0 geai veneux 25 janv 2015 071.jpg

Je craignais qu’il ne niche plus chez moi. Mon environnement s’est désertifié au nord, fait de maisons entourées de béton. J’ai eu peur que mes arbres ne lui suffisent plus. Il nichait pourtant tous les ans dans une grosse masse de lierre sur le tronc d’un vieux chêne près de la maison. Cette année il a bien niché ici en été mais je ne l’ai pas revu en hiver.

Hier soir mon cœur a fait un grand bond. J’ai cru le voir très haut dans un arbre, dans une zone très sombre. Je n’étais pas certaine mais j’ai pu faire rapidement des photos avec le zoom à fond. J’ai un peu éclairci les images :

1 geai veneux 22 mars 2017 IMG_2854.jpg

2 geai veneux 22 mars 2017 IMG_2855.jpg

3 geai veneux 22 mars 2017 IMG_2856.jpg

4 geai veneux 22 mars 2017 IMG_2857.jpg

J’ai recadré pour agrandir. C’est bien lui avec ses grosses moustaches noires :

5 geai rec veneux 22 mars 2017 IMG_2856.jpg

6 geai rec veneux 22 mars 2017 IMG_2857.jpg

Et surtout ses plumes bleues au bord de l’aile :

7 geai rec veneux 22 mars 2017 IMG_2855.jpg

 

19:20 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)