Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2017

Black Lace ressuscite

Les inondations graves et prolongées pendant 6 semaines en mai-juin 2013 à Romilly m’avaient fait perdre tous mes sureaux noirs sauf ‘Aurea’ qui a même fleuri, avec retard, dès le retrait des eaux et ‘Urban Lace’ mais en mauvais état. Je les ai tous laissés en place.

L’an dernier ‘Sambu’ était reparti (après 3 ans d’aspect mort), il est beau et touffu et il a fleuri cette année. Maintenant un sureau à feuillage panaché et ‘Black Lace’ au feuillage lacinié et rouge sombre ont refait quelques feuilles. Incroyable après 4 ans avec seulement du bois d’aspect mort.

Voici mon jeune ‘Black Lace’ le 23 mai 2011. Il était déjà beau :

1 black lace romi 23 mai 2011 044.jpg

2 black lace rec romi 23 mai 2011 044.jpg

A la fin des inondations, il perd son feuillage. Le 27 mai 2013 :

3 black lace romi 27 mai 2013 013.jpg

4 black lace romi 27 mai 016.jpg

Le voici tel que je l’ai trouvé hier après l’avoir débarrassé des broussailles :

5 black lace romi 23 sept 2017 004.jpg

6 black lace romi 23 sept 2017 005.jpg

6 black lace romi 23 sept 2017 006.jpg

7 black lace romi 23 sept 2017 007.jpg

Il n’a encore qu’une dizaine de feuilles mais ce n’est pas une repousse de la base, ces feuilles réapparaissent directement en bout de branches sur le bois qui semblait mort. Pour l’instant ces feuilles sont surtout vertes mais c’est normal, il a besoin  de beaucoup de chlorophylle pour se refaire une santé et d’autant plus que le soleil lui était en partie caché  par les ronces qui le recouvraient.

Un autre miracle juste à côté : un rosier d’aspect mort depuis 2013 qui refait au bout d’une branche des feuilles et 3 boutons :

sophia romi 23 sept 2017 008.jpg

Nous en reparlerons lorsque les roses seront ouvertes.

Tout cela justifie mon habitude de ne pas arracher les arbustes en apparence morts auxquels je tiens.

 

15:24 Publié dans Sureaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire