Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2015

La pluie

Cette nuit, un miracle s’est produit : après 2 mois sans une seule goutte d’eau, il a plu toute la nuit : 14mm ! du jamais vu en été. Cela veut dire des plantes en bien meilleur état car aucun arrosage ne vaut la pluie et plusieurs jours sans corvée d’arrosage. Seulement quelques jours car le sable n’est pas capable de garder cette eau. C’est aussi le retour à la vie de ce que je ne pouvais me permettre d’arroser, en particulier les vastes tapis de pervenches. Les feuilles pendantes et crispées des pervenches faisaient peine à voir. Aujourd’hui elles ont repris un aspect normal :

vinca veneux 19 juil 2015 002.jpg

vinca veneux 19 juil 2015 001.jpg

Folle de joie je me suis octroyé un jour de congé. Je suis allée à Marnay puis à Romilly pour vérifier que la pluie y était bien tombée. J’avais de bonnes raisons de l’espérer car la pluie de cette nuit n’était pas un simple orage localisé. Il n’y a pas eu d’orage. De toute évidence, c’était la remontée jusqu’à nous de la zone de pluie. A Romilly j’ai trouvé 17 mm de pluie. De quoi sauver toutes les plantes que je n’ai pu arroser et aussi un mois sans problème car la bonne terre de Romilly va garder longtemps cette eau.

 

24/06/2015

Le grand nettoyage de printemps

Il parait que cette expression existe dans de nombreuses langues et de nombreux pays. Ici, le 18 juin, cela ressemblait plutôt à un nettoyage de fin d’été après une longue sécheresse. Je ne sais de quand date la dernière pluie mais ce dont je suis certaine, c’est qu’il n’est pas tombé une seule goutte d’eau en juin, sauf hier, j’y ai presque cru mais je n’ai relevé que 2mm et en ce moment je remonte le niveau des mares, surtout pour sauver les larves de libellules. Celles de 2 ans sortent en juillet.

Romilly a été beaucoup plus gâté. A mon dernier passage  j’ai trouvé dans le pluviomètre 6mm et une bienheureuse limace.

Quelle que soit la saison, le grand ménage dans ma maison comporte obligatoirement l’intervention d’une entreprise car tout n’est pas à la portée d’une femme de ménage, ni d’un homme d’ailleurs, il faut être équipé. Quand on fait construire une maison, on voit l’esthétique mais on ne pense pas toujours aux conséquences :

vitres veneux 18 juin  juin 2015 001.jpg

De même lorsqu’on achète un terrain, on voit la beauté des arbres mais on ne regarde pas la nature du sol, on ne voit pas que c’est de la silice pure, celle qui a été l’unique base du verre de Murano. Mais ce sable absolument pur, c’est l’enfer pour les plantes. Si on veut autre chose que les dures à cuire qu’offre la nature, il faut arroser, encore arroser, presque tous les jours. Cela coûte cher et prend beaucoup de temps. Même les plantes vendues pour terrain sec ne s’accommodent pas de tant de sécheresse et tant de pauvreté.

Après une telle expérience, je n’ai pas acheté le terrain de Romilly sans faire attention à sa nature et à l’accès à l’eau.

29/12/2014

La mare a gelé

On nous avait promis la nuit la plus froide de 2014 et c’était vrai. Il a fait -3° et au petit matin la mare était gelée :

1 veneux 29 déc 2014 002.jpg

J’ai aussitôt enfoncé la glace avec le pied. Il faut bien que les larves de libellule respirent. Puis j’ai mis dès que la glace a fondu la soucoupe flottante qui maintient une zone sans glace :

2 veneux 29 déc 2014 020.jpg

Pour savoir qu’il gelait, il suffisait aussi de voir la tête que font les rhododendrons, feuilles enroulées et pendantes dès qu’on passe la ligne du zéro :

3 rhodo gel veneux 29 déc 2014 018.jpg

Je m’inquiète pour mon néflier du Japon. Pas pour l’arbre lui-même, il en a vu d’autres, mais pour sa floraison. Car hier j’avais aperçu son début de floraison depuis une fenêtre à l’étage entre des grandes feuilles. Au début on ne peut voir les fleurs depuis le sol tant cela se passe en hauteur, il est très haut par manque de soleil. Mais entre le grand chêne et la maisonnette du voisin qui lui cachent le soleil, il est un peu protégé du froid. Il n’a fait que -2° à son pied. Les fleurs sont détruites vers-3 à -5°. Il n’est pas prévu d’autre nuit aussi froide pour l’instant.

4 eriobotrya veneux 28 déc 2014 015.jpg

eriobotrya rec veneux 28 déc 2014 015.jpg

Ce matin la faim était vive, les mésanges bleues et charbonnières affluaient aux mangeoires. Le merle qui se nourrit plutôt au sol a même osé monter sur la table :

merle veneux 28 déc 2014 010.jpg

J’ai surtout eu le plaisir de voir que ma nouvelle recette, élaborée spécialement pour lui, a beaucoup plu au rouge-gorge. Ce petit oiseau très fragile au froid ne s’intéresse pas au tournesol ni aux cacahuètes, des graines peut-être trop grosses pour lui. Je le voyais pourtant tous les jours, parfois sur les boules de graisse, surtout sur la margarine. Comme je sais que sa préférence va aux insectes et que les poudres d’insectes qu’on nous vend ne résistent pas au vent et à la pluie, j’ai concocté, sur une idée de ma belle-fille, une mixture de margarine aux insectes. La motte de droite est de la margarine pure, celle de gauche est pleine d’insectes. Il ne s’intéresse plus qu’à la margarine aux insectes et je l’ai vu y rester 5 minutes en continu. Le bec en est plein, on aurait envie de le débarbouiller.

rouge-gorge veneux 29 déc 2014 005 (2).jpg

rouge-gorge veneux 29 déc 2014 005 (3).jpg

rouge-gorge veneux 29 déc 2014 005 (4).jpg

rouge-gorge z veneux 29 déc 2014 005 (1).jpg

06/02/2014

Une si jolie brouette

 

A l'entrée du terrain il y a une épaisse haie de Lonicera pileata. Je la laisse s'épaissir et elle le fait pour mon plus grand plaisir surtout côté chemin pour me protéger des engins prédateurs qui cherchent à détruire la bordure enherbée.

0 lonicera haie romi 30 janvier 2013 056.jpg

J'ai eu une surprise à mon arrivée. Juste derrière cette clôture, invisible depuis le chemin mais tout près de la sortie pour être emmenée par un véhicule, j'ai trouvé ma jolie brouette en fer

1 brouette romi 1 fév 2014 045.jpg

au-dessus d'un monticule fait d'autres objets du terrain déplacés là et brisés :

2 romi 1 fév 2014 040.jpg

Cette brouette se trouvait en zone boisée à 60m de là. Lorsque j'ai acheté le terrain, elle faisait partie du lot. Je ne sais de quand elle date, sans doute de la première moitié du 20è siècle. Elle est entièrement en fer, il n'y a rien d'autre. Ce fer est rouillé mais cette couche de rouille l'a sans doute protégée et elle est parfaite, elle roule sans problème, elle est aussi facile à manipuler que les brouettes modernes mais tellement plus jolie. Il est hors de question que je l'offre à mes prédateurs, des ferrailleurs-pollueurs dont le QI ne leur permet pas d'en apprécier la beauté. Je l'ai donc chargée dans la voiture (un break bien sûr, elle en occupait tout le plateau) et elle est maintenant à Veneux entre deux sureaux :

3 brouette romi 6 fev 2014 025.jpg

Elle tiendra magnifiquement compagnie à mon salon de jardin en rocaille qui est peut-être de la même époque. Lui aussi était là lors de l'achat du terrain en 1969 :

4 rocaille.jpg

11/02/2013

Gulf Stream

 

Il y a eu de la neige cet hiver mais pas de grand froid. Les températures à Veneux et sur mon terrain de Romilly, tous deux protégés par des bois, n'ont pas dépassé -5°C. Les risques de froids sévères concernent janvier et février et la météo n'annonce rien de grave pour la fin février. J'ai des doutes sur les prévisions météo qui m'ont privée de visite à Romilly pour cause de tempête de neige alors qu'il n'est pas tombé un seul flocon comme le montre cette photo de mon jardin prise aujourd'hui mais qui aurait pu l'être les 2 jours précédents : ciel assez clair, température 7°C l'après-midi, même 8° aujourd'hui :

 

veneux 11 fév 2013 001.jpg

Mais lorsque mon fils a décidé de suivre sa dulcinée dans le Connecticut, avait-il prévu qu'il aurait des travaux comme créer une issue de secours dans 1m de neige :

 

franck IMG_9853[1].jpg

Ici, c'est la panique quand il y a 3cm de neige. La neige, pour un jardinier, ce n'est pas grave. Bien qu'une telle quantité mettrait à mal par son poids les branches de mes camellias. Le plus grave là-bas, ce sont les températures qui peuvent être atteintes l'hiver au point qu'ils sont classés en zone 6, l'équivalent chez nous de très rares zones de très haute montagne. C'est étonnant car ils sont à la latitude de Marseille.

 

Pourquoi cette différence entre l'Europe et l'Amérique ? On a longtemps pensé que c'était dû au Gulf Stream. Certains nous ont même fait peur en nous disant que le réchauffement climatique allait faire disparaître ce courant chaud. J'ai même vu des modèles où Paris serait pris dans les glaces !

 

Rassurez-vous. Le réchauffement climatique est une catastrophe planétaire mais pour d'autres raisons. D'abord les mécanismes de formation du Gulf Stream sont complexes et tels que le réchauffement climatique n'est pas près de le perturber. Surtout ce courant chaud n'est pas la principale raison de la douceur du climat en Europe. Il a certainement une influence sur les côtes, sur des iles. Mais la cause principale de la douceur dont nous bénéficions, c'est l'influence océanique.

 

En hiver les océans refroidissent moins vite que les terres. La rotation de la Terre fait que les principaux vents viennent de l'ouest donc de l'Atlantique et apportent cette douceur océanique.

 

Pour un effet équivalent en Amérique il faut compter sur l'Océan Pacifique. Il influence certainement le climat des côtes ouest. Mais ensuite les vents d'ouest se heurtent à une barrière continue de montagnes. Ainsi sur la côte est les vents prédominants viennent du nord.

 

Vous pouvez lire une page intéressante de Wikipedia sur le sujet.

 

19/01/2013

Des traces sur la neige

Il a recommencé à neiger en début de nuit. A 4h du matin, sur la couche immaculée, il y avait ces traces :

 

1 neige 19 janvier 2013 001.jpg

2 neige 19 janvier 2013 006.jpg

3 neige 19 janvier 2013 007.jpg

A qui appartiennent ces pattes ? Vous pensez à un petit mammifère sauvage. C'est bien ça, il s'agit d'un vrai sauvageon mais du genre qui a des besoins fréquents et impératifs de câlins. C'est mon petit félin de salon et 4h, c'est l'heure de sa sortie pipi. Le premier jour de neige, il a un mouvement de recul mais il s'habitue vite. Il est aussi frileux que moi malgré son épaisse fourrure et il passe l'essentiel de son temps dans la maison à dormir ou somnoler.

 

Cela m'a fait penser à Poum. C'était il y a très longtemps. C'était un chien de race mal déterminée plutôt polaire, sans queue mais couvert de très longs poils, plutôt des cheveux qui trainaient jusqu'au sol. On devait même lui attacher les oreilles pour qu'il mange sans les tremper dans la soupe, et lui couper une frange devant les yeux pour qu'il puisse y voir un peu. C'était en Normandie et il avait beaucoup neigé puis il avait gelé et cela avait formé une couche de glace en surface. Nous nous enfoncions dans la neige mais lui, il était si léger, l'essentiel était du poil, qu'il ne s'enfonçait pas et cette neige gelée était pour lui une patinoire. Faire son petit pipi était devenu un véritable exploit pour ce vieux chien plein de rhumatismes.

 

Au petit matin, le spectacle était magnifique. Depuis ma place devant l'ordinateur :

 

4 neige 19 janvier 2013.jpg

Le grand camellia 'Adolphe Audusson' de 3m de haut :

 

5 adolphe neige 19 janvier 2013 004.jpg

Le mahonia 'Charity' et à son pied devant lui le camellia 'Mme Martin Cachet' :

 

6 charity neige 19 janvier 2013 003.jpg

Le salon en rocaille et au premier plan un laurier-sauce :

 

7 rocaille neige 19 janvier 2013 012.jpg

Les arcades qui supportent Sambucus tigranii, le sureau d'Arménie. La blancheur de la neige fait ressortir la couleur rousse de son écorce :

 

8 tigranii neige 19 janvier 2013 011.jpg

L'HLM pour faune sauvage porte moins de neige que le reste, sans doute à cause de l'activité incessante de ses habitants. A premier plan, Sambucus palmensis, le sureau des Canaries, en a perdu presque toutes ses feuilles (il n'est pas caduc tous les hivers) :

 

9 HLM neige 19 janvier 2013 010.jpg

Et les perce-neige méritent leur nom :

 

10 galanthus neige 19 janvier 2013 013.jpg

08/12/2012

Il a neigé

La neige annoncée est arrivée. C'est la première fois que je vois de la neige début décembre. Il est vrai qu'il ne faisait pas très froid. Le thermomètre a marqué 0° dans mon jardin, cela a dû atteindre -1° dans la rue loin de la protection de mes arbres.

 

Elle a commencé à tomber après 4h :

 

1 veneux 7 déc 2012 003.jpg

A 9h elle commençait déjà à fondre.

 

veneux 7 déc 2012 004.jpg

veneux 7 déc 2012 005.jpg

veneux 7 déc 2012 007.jpg

veneux 7 déc 2012 008.jpg

Elle a provoqué quelques changements sur la table de nourrissage. Les merles qui préfèrent manger au sol ont été obligés de monter sur la table :

 

merle veneux 7 déc 2012 010.jpg

merle veneux 7 déc 2012 011.jpg

28/12/2010

La neige, et après ?

Je n'aime pas le froid, je n'aime pas la neige. La neige ne devrait être autorisée qu'un seul jour pour un Noël blanc comme dans les belles histoires.

 

La neige c'est beau, sur les photos et dans les films. Mais c'est froid, ça fait déraper les voitures, ça casse les branches, et ça affame les oiseaux. Puisque c'est beau, avant de parler de la suite, voyons encore quelques images de Veneux sous la neige le 20 décembre.

neige 20 déc 2010 045.jpg

 

 

neige 20 déc 2010 047.jpg

 



neige 20 déc 2010 062.jpg

 



neige 20 déc 2010 066.jpg

 



neige 20 déc 2010 067.jpg

 



neige 20 déc 2010 074.jpg

 



neige 20 déc 2010 091.jpg

 



L'allée Malborough :



neige allée 20 déc 2010 094.jpg

 



Mes arbres sud et ouest (sauf le conifère) :



neige entrée 1 20 déc 2010 096.jpg

 



neige entrée 2 20 déc 2010 097.jpg

 



Le jeune houx mâle et un hêtre marcescent :



neige hêtre houx 20 déc 2010 101.jpg

 



Maintenant il pleut. En ai-je fini avec cet épisode de neige, en attendant le prochain ? Pas du tout. Après, elle fond. Elle s'est accumulée pendant des jours et au premier redoux elle fond d'un seul coup. Cela fait déborder les rivières et particulièrement la Seine dans sa partie appelée la Bassée. L'extrémité est de la Bassée, entre Romilly et Nogent est en alerte orange et mon terrain de Romilly est en zone inondable. Est-il inondé ? Je n'en sais rien. Je ne peux faire 80 km, 160 AR alors que je ne peux y travailler, alors que peut-être il n'est pas accessible. C'est maintenant que ce terrain va souffrir alors qu'il n'y a pas fait plus froid qu'ici. Les plantes et arbres spontanés sur ce terrain et les sureaux ne vont pas souffrir d'une inondation passagère. Mais le reste ?

 

 

20/12/2010

Les venelles de Veneux

Je vous avais montré les pittoresques venelles de Veneux les Sablons. La promenade est aussi très belle sous la neige :

neige 20 déc 2010 001.jpg

 

 

neige 20 déc 2010 002.jpg

 



neige 20 déc 2010 003.jpg

 



neige 20 déc 2010 006.jpg

 



neige 20 déc 2010 011.jpg

 



neige 20 déc 2010 012.jpg

 



neige 20 déc 2010 013.jpg

 



neige 20 déc 2010 017.jpg

 



neige 20 déc 2010 019.jpg

 



neige 20 déc 2010 021.jpg

 



neige 20 déc 2010 028.jpg

 



neige 20 déc 2010 029.jpg

 



neige 20 déc 2010 030.jpg

29/11/2010

Neige

Cette fois la neige a tenu. Voici le spectacle depuis mon radiateur :

neige 29 nov 2010 011.jpg

 

 

neige 29 nov 2010 012.jpg

 



neige 29 nov 2010 013.jpg

 



neige 30 nov 2010 001.jpg

 



neige 30 nov 2010 002.jpg

 



L'HLM à bestioles. Rien à craindre, il fait chaud sous le lierre.



neige hlm 29 nov 2010 007.jpg

 



Sambucus palmensis vu de la terrasse. Il a déjà supporté -8°C, il m'a été garanti pour – 10°C et rien de pire n'est prévu pour l'instant.



neige palmensis 29 nov 2010 008.jpg

 



C'est beau mais c'est froid. Je hais l'hiver.



19:16 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

10/02/2010

Il neige

L'hiver est interminable. Il neige de nouveau.

veneux table 10 février 043.jpg
veneux bois 10 février 040.jpg
veneux branches 10 février 039.jpg
veneux nord 10 février 001.jpg
veneux restau 10 février 002.jpg
veneux bleue lierre10 février 048.jpg
veneux bleue 10 février 049.jpg
veneux pinson 10 février 025.jpg
veneux merle 10 février 016.jpg
veneux merle 10 février 020.jpg
Et le camellia 'Gloire de Nantes' n'en croit pas ses fleurs.
veneux gloire 10 février 003.jpg

21:38 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : nature

07/01/2010

Neige

J'ai horreur de conduire dans la neige mais j'étais obligée d'aller à Fontainebleau. Il fallait aussi faire des courses. Je peux survivre avec le contenu du congélateur et quelques paquets de nouilles mais je n'ose imaginer une rupture de stocks dans les petits sachets et barquettes pour chat. Ce serait l'enfer.

La N6 et Fontainebleau c'était sans problème.

 

7 chateau janvier 021.jpg

Mais j'ai voulu rentrer par la route de Bourgogne et elle n'est jamais déneigée. On imagine mal un chasse-neige sur cette petite route et le salage ferait des dégâts, les racines des arbres viennent jusque sous la route sans doute. Mais c'est beau, bien au chaud dans la voiture.

 

7 janvier 025.jpg
7 janvier 026.jpg

 

 

7 janvier 027.jpg

 

7 janvier 029.jpg

 

7 janvier 030.jpg

 

 

 

 

21:39 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

18/12/2009

Hiver

Que de neige ! Elle a un peu fondu cette nuit mais il en est retombé et les températures baissent. Je reste dans la maison avec ce spectacle :

 

neige 1 devant 18 dec 003.jpg
neige 1 branches 18 dec 002.jpg

Que c'est beau quand on est au chaud !

Mais j'ai osé aller jusqu'à la boîte aux lettres et j'ai admiré callicarpa, jasmin et Evereste dans leur écrin blanc :

 

neige 1 jasmin callic 18 dec 012.jpg

 

neige 1 jasmin 18 dec 011.jpg

 

neige 1 evereste 18 dec 008.jpg

 

20:37 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin

17/12/2009

Il neige

Il n'y avait rien au lever du soleil. La neige est vite tombée. Cela vaut la peine d'en parler, il y a bien longtemps que je n'en avais vu autant en décembre. Il y a de nombreuses années, je me souviens d'un Noël blanc. Mais de la neige à la mi-décembre, je n'en ai aucun souvenir.

 

Devant la maison :

 

neige devant 17 dec 001.jpg

Le houx mâle, juste devant la porte :

 

neige houx 17 dec 002.jpg

Le fond du jardin :

 

neige fond 17 dec 003.jpg

La mare, elle a dû geler juste avant pour que la neige y tienne :

 

neige mare 17 dec 007.jpg

Un massif de mahonias :

 

neige mahonia 17 dec 009.jpg

Les boutons du Camellia 'Paul Maymou' affichent déjà la couleur :

 

neige paul maymou 17 dec 008.jpg

Sambucus palmensis fait la tête :

 

neige palmensis 17 dec 005.jpg

Un autre Sambucus palmensis, beaucoup plus jeune, derrière le restaurant, à côté du grand Camellia 'Adolphe Audusson' :

 

neige palm oiseaux 17 dec 011.jpg

Il me restera à faire le ménage sur les camélias avant de me coucher, il ne faudrait pas que la neige gèle sur leurs feuilles au petit matin.

 

13:17 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jardin

26/10/2009

L'automne arrive

mais à peine. Autour de la maison, seules quelques feuilles d'érables et de chênes commencent à rougir.

veneux 26 oct 012.jpg

 

 

 

 

13:29 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

11/10/2009

et la Seine à Veneux

Veneux les Sablons, en continuité avec Moret sur Loing, est bordé par le Loing avec en face Saint-Mammès, et par la Seine avec en face Champagne sur Seine. Ce plan est copié de Google Maps.

 

plan.jpg

La Seine à Veneux avec tout au fond Saint-Mammès et l'arrivée du Loing dans la Seine :

 

seine 11 oct 064.jpg

Les berges de la Seine aussi commencent à être enflammées par l'automne :

seine 11 oct 065.jpg

 

seine 11 oct 066.jpg

 

seine 11 oct 067.jpg

 

 

seine 11 oct 071.jpg

 

seine 11 oct 068.jpg

20:40 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

15/06/2009

Une couverture de petits pois

A la gare, côté Veneux, il y a ce ravissant parterre de pois, probablement le pois vivace, Lathyrus latifolius utilisé en couvre sol. Une bonne idée, c'est ravissant, à revoir lorsque la bordure de spirées sera épanouie.

 

pois gare 8 juin 153.jpg
pois gare 8 juin 154.jpg
pois gare 8 juin 155.jpg

25/05/2009

Climatisation

Comme beaucoup de lundis, j'étais à Paris ce matin pour le cours de botanique et il faisait chaud. Je me suis enfuie un peu avant la fin, l'atmosphère était devenue étouffante dans cette salle de cours sans aucune aération, rideaux fermés pour les projections.

Mais dans le train directement chauffé par le soleil c'était pire. Je dégoulinais de partout. Il n'était pourtant que midi, 10 h pour le soleil.

Je me suis enfin retrouvée dans ma maison si fraîche. Elle est fraîche parce qu'elle est protégée par des grands arbres au sud, par du lierre et de la vigne vierge sur tout le grand et haut mur à l'ouest.

 

maison 25 mai 013.jpg
maison 25 mai 015.jpg

 

La gouttière que l'on voit sur la façade amène l'eau de pluie dans une cuve de 1 m3.

 

maison 25 mai 012.jpg

L'hiver les arbres n'ont plus de feuilles et le soleil entre à profusion. Les plantes grimpantes sont toujours là mais protègent alors du froid. Je reconnais que j'exagère avec mes grands chênes et charmes. Mais un arbre à feuillage caduc, un seul, bien placé au sud de la pièce principale de la maison aide à réguler la température et cela ne se voit pas sur la facture d'électricité.

 

25/04/2009

Mon antre

Si vous n'avez pas encore compris quel est mon style de jardinage, en voici une démonstration, c'est l'entrée de ma caverne. A la belle saison on ne voit plus la maison depuis la rue. Les piliers bétons sont hélas l'œuvre du voisin.

entrée veneux 25 avril 001.jpg

Le kerria est encore un peu en fleurs, il a envahi le jasmin d'hiver. De temps en temps je donne des coups de sécateur dans l'ensemble, il faut bien que la voiture passe et que les hémérocalles et le seringat, pas encore en fleurs, puissent fleurir.
Le mahonia de semis spontané est défleuri depuis peu, il est remplacé par les lilas qui drageonnent sans cesse. Je récupère des drageons pour Romilly.
Le lilas blanc qui malheureusement supporte mal la pluie qui salit ses fleurs :
lilas blanc veneux 25 avril 005.jpg


Le lilas mauve, que je trouve plutôt rose :
lilas rose veneux 25 avril 003.jpg

L'aubépine rouge 'Paul's Scarlet' commence à peine sa floraison, bientôt on ne verra plus son feuillage, c'est spectaculaire.
glycine loin veneux 25 avril 006.jpg

Vous voyez qu'elle est escaladée par une glycine à la couleur indéfinie, mauve très pâle puis blanche :
glycine aubé veneux 25 avril 009.jpg

glycine veneux 25 avril 008.jpg

Bientôt elle sera remplacée par une autre escaladeuse, le rosier liane mulliganii qui, comme elle, grimpe sur tout ce qu'il trouve et recouvrira le tout d'un nuage blanc.
Au sol, au centre, c'est plein de pissenlits, anémones, pâquerettes, à d'autres époques crocus et cyclamens.

Vous avez compris ? Il y a de quoi affoler un jardinier sérieux. Un mélange de nature et de plantes choisies, un laisser-aller, laisser-vivre, une pagaïe à peine contrôlée, une exubérance souhaitée…




23/02/2009

Armel

armel 23 mai 2008 003.jpg


C'est mon compagnon de jardinage. Il est passionné de câlins et féru de botanique. Regardez-le lire une étiquette avec attention :
armel 3 fev 004.jpg


06:48 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux

31/01/2009

Il fait si froid

Par un temps aussi froid je ne peux vous montrer ma vision de la nature. Je me terre près d'un radiateur ou devant la cheminée et je ne vois de la nature que ce qui est dans mon garage (le papillon) ou devant mes fenêtres, surtout des étourneaux.

étourneau près 6 janv 030.jpg

Ce matin il faisait – 2 °C, au plus chaud de la journée + 4 °C. Bien sûr ce sont des températures banales en cette saison, mais ce qui ne va pas c'est qu'il n'y a pas depuis un mois un seul jour de radoucissement, pas un jour pour souffler un peu. Hier il faisait heureusement un peu moins froid, j'ai dû aller à Romilly montrer la haie de thuyas à arracher et les noisetiers à élaguer pour soulager le petit noisetier pourpre. Et aujourd'hui j'ai été obligée de sortir pour faire des courses. J'ai des réserves pour moi et pour Armel le chat mais je n'avais plus rien pour les oiseaux.
Oserai-je vous dire ce que j'ai mis pour sortir ? Allons-y : collant épais, chaussettes et bottes fourrées, trois pantalons et trois pulls empilés, parka. Ce n'est pas très glamour, je sais, mais il faut bien que je survive. Et, même si c'est plus psychologique que physique, c'est aussi dur.
Que faire, après avoir regardé par la fenêtre ? Visiter Internet, mais c'est plein de tentations. J'ai déjà commandé deux Dahlia imperialis, un pour Veneux et un pour Romilly, et des Agapanthus caulescens. Et puis aussi me cuisiner quelques douceurs.
Ma gourmandise est telle que je n'ai plus de gelée de sureau. Par chance j'en ai trouvé chez Truffaut, juste à côté des cacahuètes crues et des graines de tournesol. Elle est pure nature : jus de sureau, sucre de canne, pectine de fruit, citron. La seule différence avec la mienne : ils mettent un peu de miel.
gelée 31 janv 001.jpg

Ma prochaine note sera consacrée à une recette de sureau.


19:53 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

10/01/2009

Un bon feu


pour nous réchauffer, c'est vraiment nécessaire.

cheminée 10 janv 002.jpg

cheminée 10 janv.jpg


Dans mon jardin, il a fait - 9°C ce matin, il fait encore - 4°C à midi. Nous approchons des limites acceptables pour la zone 8. Qu'en pensent mes plantes ? On verra.

12:04 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

07/04/2008

Neige d'avril

Alors que je n'avais pas vu de neige depuis des années, à mon grand désespoir car maintenant je pourrais jouir de sa beauté sans être obligée d'y conduire, je me suis réveillée devant un spectacle éblouissant : le jardin sous la neige avec un ciel tout bleu le 7 avril !
Je me suis empressée de faire des photos, à 10 h il n'y avait plus rien.

350b84b18f73899e2ad82e1d90e723fc.jpg

537bc4053213bf6990d8a05113b6e078.jpg

En bas, à gauche, c'est Sambucus chinensis.
Même mon camélia 'Adolphe Audusson' toujours en fleurs, il sait faire durer le plaisir, n'en croyait pas ses fleurs. Et cela lui va bien au teint.
9ae12092ee9a24767f9ba5821f79f418.jpg

32ba94abdc9a0d35993406e1b9e413b9.jpg


En fait de camélia, je n'ai pu prendre des photos, je n'ai pas l'appareil greffé au bout des doigts, mais il s'y passe des choses étranges : j'ai surpris des oiseaux, encore les mésanges, à fourrager dans le cœur des fleurs. Qu'y cherchent-elles ? Du pollen, c'est le seul à avoir des étamines, du nectar ? Se prennent-elles pour des colibris ?

Selon Meteo-France, ces 3 cm de neige sur Paris en avril constituent un record, il y avait 1 cm en 1970. Ils ne disent pas quel jour mais je le sais, c'était le 4 avril, le jour de mon mariage.

11:25 Publié dans Veneux les Sablons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature

07/10/2007

Le pot !

Je le cherchais depuis des années mais ne l'avais jamais trouvé : un pot de grande taille à parois verticales et sans rebords, pour pouvoir en aligner plusieurs tout autour d'une terrasse. C'est curieux comme ces pots ont toujours des côtés obliques ou des rebords. Cela empêche de les accoler. Il en existait mais en béton et il faut un engin pour les mettre en place, ou en bois et le bois, dans la terre, ça pourrit, surtout quand on enlève le fond pour que la plante se sente comme en pleine terre. C'est acceptable pour des plantations saisonnières, on change le pot quand il est pourri.
Mais lorsqu'on veut y mettre une plante rare, presque introuvable, ça ne va plus. Je m'étais résignée à des pots en bois il y a 7 ans. Récemment tout s'est effondré et mon petit Sambucus nigra 'Heterophylla' s'est retrouvé les racines à l'air. Il était dans cet abri sans fond parce qu'il est trop petit pour se battre contre d'autres plantes, comme tous les sureaux à feuillage extrêmement découpé (racemosa 'Tenuifolia' ou ' Golden Locks') qui ne dépassent pas 1 m.
J'ai trouvé ce pot chez Jardiland à Dammarie lès Lys :

52958ceeeae12f6d84b748ea97b470d3.jpg

Je l'ai pris en 40 cm de côté mais il existe en plus petit et en plus grand, et aussi en couleur terre. Sa matière ressemble à du ciment, sans doute allégé par des fibres. Il est lourd mais pas trop, je peux le porter.
Il ne coûte pas cher, heureusement car il en faut beaucoup pour cerner une nouvelle terrasse que je crée au nord de la maison.

15/09/2007

Les rocailleurs

Aujourd'hui, entre deux sureaux, je veux vous parler de mon mobilier de jardin.
Celui que j'utilise couramment est en plastique, premier prix de préférence. En effet, je ne pense pas qu'il soit intéressant d'investir dans le plastique. C'est pratique et c'est tout. Et je me suis promis de ne plus jamais l'acheter en blanc, il se couvre rapidement de taches d'aspect sale dues aux moisissures, sans doute à cause des arbres. Aucun problème avec le plastique vert ou bleu, ou bien ça ne se voit pas.

Celui dont je veux vous parler, je ne l'utilise pas de peur de l'abimer car il est très vieux. Parmi les trésors trouvés sur ce terrain acheté en 1971, il n'y avait pas que les végétaux, il y avait aussi cet adorable salon de jardin en ciment armé. Il n'était pas à cet endroit, j'ai dû le déplacer pour sa sécurité (avec de l'aide, ce n'est pas le poids du plastique !) quand le gros hêtre a commencé à perdre d'énormes branches.

ee23707f2d4f65b97fffe985b5c2aa7d.jpg

Il y a une table, un fauteuil, et 3 tabourets. Un des tabourets n'est pas visible car un de ses trois pieds est cassé : le ciment s'est fendu et s'est détaché de l'armature, et il ne tient plus debout. Depuis des années je me dis que j'aimerais trouver un bricoleur compétent pour le réparer.

03/08/2007

Le coin chinensis

J'ait fait une autre découverte : un bébé néflier du Japon, noyé dans le tapis de petites pervenches. Quelqu'un a sans doute mangé des nèfles dehors.

bb577cf86173d539c30ea50167e81917.jpg

Si vous mangez des nèfles et si vous les trouvez très bonnes, n'hésitez pas à planter un noyau, il germera au printemps. Celui-là, je le transplanterai en automne sur le nouveau terrain, en plein soleil. Ici, j'en ai un depuis 15 ans ou plus. Il est en pleine forme, ni maladies ni parasites. Ses grandes feuilles assurent le décor en hiver. Mais il ne fleurit pas parce qu'un chêne plus que centenaire a pris de l'ampleur, et il ne voit plus le soleil. Il est trop grand pour être transplanté.
Ensuite, il faudra faire une grande fosse et la remplir de bonne terre, de pH 6 au maximum à cause de la proximité des camélias et d'un rhododendron. Je trouve la terre qu'il faut aux Jardins de Provence sur la RN 7. C'est une bonne terre argileuse qui lui gardera nourriture et eau.

Je prépare le déménagement

Ouf ! Je me repose un instant. Aujourd'hui, je suis très occupée à Veneux. J'essaie d'aménager des coins pour rapatriement de sureaux.
Au passage, j'admire un Tircis

0b6130641d16998e95130ca25b904346.jpg

Bulle ne m'aide pas beaucoup, elle fait la sieste
14fa87d8a17301f370e119c941803a8c.jpg

Il est vrai qu'elle n'intervient que lorsque je creuse, pour faire un pipi au fond du trou, après qu'Armel m'ait aidée à creuser.
Premier emplacement, pour Sambucus chinensis : je dégage un coin entre Camellia 'Gloire de Nantes' et Camellia 'Adolphe Audusson'. Je vais en profiter pour leur ajouter un peu d'humus, ils ont chaud.
Je rabats sévèrement un sureau sauvage souffreteux qui a des petits corymbes mais tous mûrs, voire déjà secs
1047ad4ed1a84b901d94680e7f958b52.jpg

Cela fera un tout petit peu de gelée à préparer ce soir.

29/07/2007

A Veneux au coin du feu

Morne été. C'est tout gris, tout humide, tout venteux. Mais il ne pleut pas, ou si peu, il faut arroser. Tous les inconvénients d'un été pourri sans les avantages. Il ne fait pas froid mais cette humidité donne envie de faire un bon feu.
Un hiver très doux et ensoleillé, un été triste et humide, la différence n'est plus très grande.
Les oiseaux étaient bien agités ce matin. Un groupe de merles s'est abattu sur les fruits des mahonias pendant que, juste à côté, des mésanges charbonnières et une mésange bleue s'occupaient du sureau tigranii. Le malheureux n'a plus que 5 ou 6 fruits, pas pour longtemps sans doute. Un minuscule oiseau tout brun avec des reflets presque rouges, sans doute un troglodyte, s'est posé effrontément sur un sureau à 1 m de la fenêtre de la cuisine. Je n'ai pu le photographier mieux. Si j'avais ouvert la fenêtre, il serait parti. J'espérais qu'il se dégage du feuillage mais il s'est envolé sans doute à cause du flash.

ecac279b933c7e095a8cdfea175df51e.jpg

Si l'on n'a pas le courage de s'ébattre dans la nature, il ne reste plus qu'à la cuisiner et faire des réserves de préparations délicieuses. Il faut attendre encore pour les fruits des sureaux, il n'y a plus de fleurs sur les sureaux noirs (sauf les caprices de Thundercloud), mais il y en a sur les sureaux canadiens. Et si vous coupez des corymbes, il y a des chances qu'il en fasse d'autres.

02/03/2007

Nouvelles de Veneux

Hier, j'ai vu les premières pontes de grenouilles dans mes petites mares enluminées d'un camélia en fleurs depuis décembre et d'un forsythia en fleurs depuis 2 jours. Mes grenouilles sont exactes au rendez-vous. Depuis 20 ans elles arrivent tous les ans avec une précision étonnante entre le 28 février et le 2 mars. Je crois que ce sont des grenouilles rousses. Leur chant est presque inaudible. Heureusement. Sinon j'aurais des problèmes avec un couple de voisins mal léchés (ils ont tenté de me faire signer une pétition contre le coq d'un voisin pourtant enfermé la nuit).
Une année j'avais en septembre creusé des trous de plantation. J'ai découvert à temps que de minuscules grenouilles, pas plus grosses qu'un ongle, y étaient piégées. Je les ai sorties, j'ai rebouché les trous, et depuis je ne prépare plus de trous à l'avance : c'est un piège, et pas seulement pour les grenouilles.
Les jonquilles sauvages aussi sont en fleurs, un vaste tapis jaune sur le vert du lierre qui a envahit tout le terrain, alors qu'au départ elles étaient localisées au nord-est de la maison.
Les 2 camélias roses en fleurs depuis des semaines sont maintenant accompagnés d'un autre camélia rose et de 4 rouges.
Le terrain du voisin est envahi de primevères.
Les oiseaux chantent à tue-tête. Le tronc d'un très vieux hêtre mort depuis quelques années et qui mesure plusieurs mètres de haut a été élargi par une énorme masse de lierre : c'est grouillant de vie, oiseaux, écureuils et probablement les chauve-souris que je vois l'été.

05/11/2006

Ma cabane au fond des bois

medium_Ma_cabane_dans_la_foret.jpg