Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2015

Les canards de Marnay sur Seine

Je n’étais pas allée dans le Jardin Botanique de Marnay sur Seine depuis un an. Hier, une heureuse surprise m’attendait : le comité d’accueil est de nouveau là.

Ce comité d’accueil, ce sont des canards. Le premier élément qu’on rencontre lors de la visite de ce jardin, c’est un grand bassin. Lors de ma première visite en 2008, dès que je m’en suis approchée, un couple de canards est venu vers moi. Ce charmant accueil s’est renouvelé à chaque visite ensuite :

1 canards marnay 25 sept 2008 003.jpg

2 canards marnay 25 sept 2008 003 (2).jpg

En 2008 la mare était suffisamment libre pour permettre la joyeuse circulation de ces canards

3 canards marnay 19 août 056.jpg

Et ils accouraient dès qu’un visiteur se présentait. Mais il y avait déjà les élodées :

4 canard marnay 25 sept 2008 003 (3).jpg

En 2010 il ne restait que peu de place pour les canards :

5 marnay 18 sept  2010 180.jpg

En 2013, plus de place pour les canards, le bassin est totalement envahi :

6 mare marnay 1 juin 2013 082.jpg

Les élodées dont la capacité de colonisation exubérante des plans d’eau est connue ont profité de l’excès de nitrates dû aux eaux de ruissèlement de la ville pour tout envahir. Une solution a heureusement  été trouvée, l’introduction de carpes dévoreuses d’élodées :

http://www.jardin-botanique.org/introduction-de-poissons-...

Les carpes ont commencé à faire un peu de place à la surface du bassin et le comité d’accueil est de nouveau là, une cane et ses deux jeunes se précipitent vers le visiteur :

7 canards marnay 19 juil 2015 005.jpg

Des lentilles d’eau remplacent les élodées mais elles ne gênent pas la circulation des canards :

8 marnay 19 juil 2015 006.jpg

9 marnay 19 juil 2015 064.jpg

Lorsqu’on se présente à l’autre extrémité du bassin, les canards arrivent aussitôt, la mère en tête :

10 canards marnay 19 juil 2015 066.jpg

11 canards marnay 19 juil 2015 068.jpg

12 canards marnay 19 juil 2015 069.jpg

 

06:51 Publié dans Animaux, mare | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2015

La mare

La mare est égayée par les Caltha palustris :

1 caltha veneux 21 avril 002.jpg

2 caltha veneux 4 avril 2011 015.jpg

3 caltha étam 13 avril p 010.jpg

4 caltha veneux 17 avril 2011 014.jpg

Chaque année, lorsque je vois ce spectacle, j’espère revoir la féérie, l’incroyable et merveilleuse invasion des micro-papillons, les Adela reaumurella. Mais je n’ai pas eu la chance de les revoir depuis 2011. C’était tellement beau, il y en avait des nuées, que j’ai envie de vous en remontrer quelques images :

5 adela 11 avril 2011 093.jpg

6 adela 11 avril 2011 008.jpg

7 adela 11 avril 2011 097.jpg

8 adela 11 avril 2011 034.jpg

9 adela mâle 11 avril 2011 099.jpg

10 adela 11 avril 2011 040.jpg

11 adela 8 avril 2011 pp 019.jpg

D’autres floraisons se préparent. Celle d’Allium ursinum est pour les prochains jours :

12 allium ursinum veneux 14 avril 2015 001.jpg

13 allium ursinum veneux 14 avril 2015 003.jpg

14 allium ursinum veneux 14 avril 2015 008.jpg

15 allium ursinum veneux 14 avril 2015 006.jpg

La floraison de Lysichiton americanum est encore lointaine. Devant le camellia aux grosses fleurs roses striées, toujours en fleurs depuis décembre, il a sorti ses premières feuilles qui ne cessent de grandir, elles seront immenses :

16 lysichiton veneux 14 avril 2015 002.jpg

16 lysichiton veneux 14 avril 2015 025.jpg

17 lysichiton veneux 13 avril 2015 017.jpg

Au bord de l’autre mare c’est Dracunculus vulgaris qui émerge entouré des Arum italicum :

18 dracunculus veneux 13 avril 2015 058.jpg

19 dracunculus veneux 13 avril 2015 011 (4).jpg

20 dracunculus veneux 13 avril 2015 011 (3).jpg

Mais la vie des mares est aussi animale. Les paquets d’œufs de grenouilles, ici depuis plus d’un mois, ont disparu, ils ont livré leurs têtards. Mais il en reste encore deux et sur l’un d’eux le frêne a livré quelques grappes de fleurs :

21 rana oeufs veneux 14 avril 2015 004.jpg

Une petite grenouille se cache sous une pierre du bord :

22 rana veneux 14 avril 2015 004.jpg

Il y a aussi une multitude d’abeilles qui ne se posent pas sur les fleurs pourtant nombreuses de ficaire. Elles semblent plutôt chercher l’humidité. Plus gros qu’elles un insecte d’aspect intermédiaire entre abeille et bourdon qui semble lui aussi chercher de l’eau sur la terre et les plantes du bord de la mare. Il est plus gros qu’une abeille, il bourdonne, il fait un peu de vol stationnaire. Je pense que c’est un éristale. Il y en a deux, un mâle et une femelle :

a eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (2).jpg

b eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (14).jpg

c eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (13).jpg

d eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (12).jpg

e eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (16).jpg

f eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (9).jpg

g eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (3).jpg

h eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (1).jpg

i eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (8).jpg

eristale veneux 14 avril 2015  019 rec (15).jpg

08/01/2015

Larve d'Anax imperator

Depuis quelques jours, je nettoie les mares encombrées de feuilles mortes. Mais je me rends vite compte qu’aujourd’hui c’est impossible. Les températures sont trop douces, même le matin, et je ramène trop de bestioles aquatiques et surtout, ce qui me parait le plus grave, des larves de libellules.

Ces larves se tiennent tout au fond de la mare quand il fait froid et, comme je drague en surface, je ne les ramène pas. Je prends toujours la précaution cependant de poser les feuilles tout au bord de l’eau dans un premier temps pour qu’elles aient des chances d’y retourner.

Aujourd’hui donc il fait doux, elles sont près de la surface, et j’en ramène trop, comme celle-ci :

1 libellule larve 8 janv 2015 002.jpg

2 larve anax veneux 16 fev 2011 016.jpg

3 larve lib corps veneux 16 fev 2011 007.jpg

larve lib queue veneux 16 fev 2011 008.jpg

C’est une larve d’Anax empereur, la plus grande de nos libellules. C’est magnifique lorsqu’elles volent au-dessus des mares. C’est à cause d’elles que j’ai installé le rideau de perles sur la porte ouverte en été. Elles entraient très souvent dans le séjour et se tenaient tout en haut, à 6m. Je ne pouvais les récupérer au bout d’un balai que le lendemain lorsqu’elles étaient totalement épuisées et je ne suis pas certaine qu’elles survivaient alors à cette aventure.

Ces larves sont les plus grandes, les plus sombres et les plus nombreuses. Il y en a d’autres plus claires depuis 2 ans mais je ne sais pas à quelle espèce elles appartiennent. Elles sont très peu nombreuses et je n’ai jamais vu l’imago.

Celle-ci n’a pas encore atteint la taille maximale mais elle est déjà grande et a sans doute plus d’un an. Elle sera prête pour l’émergence cet été.

Il faut pourtant que j’arrive à enlever les feuilles mortes avant la mi-février, après ce sera impossible à cause des œufs des grenouilles.

12:49 Publié dans mare, odonates | Lien permanent | Commentaires (0)

29/12/2014

La mare a gelé

On nous avait promis la nuit la plus froide de 2014 et c’était vrai. Il a fait -3° et au petit matin la mare était gelée :

1 veneux 29 déc 2014 002.jpg

J’ai aussitôt enfoncé la glace avec le pied. Il faut bien que les larves de libellule respirent. Puis j’ai mis dès que la glace a fondu la soucoupe flottante qui maintient une zone sans glace :

2 veneux 29 déc 2014 020.jpg

Pour savoir qu’il gelait, il suffisait aussi de voir la tête que font les rhododendrons, feuilles enroulées et pendantes dès qu’on passe la ligne du zéro :

3 rhodo gel veneux 29 déc 2014 018.jpg

Je m’inquiète pour mon néflier du Japon. Pas pour l’arbre lui-même, il en a vu d’autres, mais pour sa floraison. Car hier j’avais aperçu son début de floraison depuis une fenêtre à l’étage entre des grandes feuilles. Au début on ne peut voir les fleurs depuis le sol tant cela se passe en hauteur, il est très haut par manque de soleil. Mais entre le grand chêne et la maisonnette du voisin qui lui cachent le soleil, il est un peu protégé du froid. Il n’a fait que -2° à son pied. Les fleurs sont détruites vers-3 à -5°. Il n’est pas prévu d’autre nuit aussi froide pour l’instant.

4 eriobotrya veneux 28 déc 2014 015.jpg

eriobotrya rec veneux 28 déc 2014 015.jpg

Ce matin la faim était vive, les mésanges bleues et charbonnières affluaient aux mangeoires. Le merle qui se nourrit plutôt au sol a même osé monter sur la table :

merle veneux 28 déc 2014 010.jpg

J’ai surtout eu le plaisir de voir que ma nouvelle recette, élaborée spécialement pour lui, a beaucoup plu au rouge-gorge. Ce petit oiseau très fragile au froid ne s’intéresse pas au tournesol ni aux cacahuètes, des graines peut-être trop grosses pour lui. Je le voyais pourtant tous les jours, parfois sur les boules de graisse, surtout sur la margarine. Comme je sais que sa préférence va aux insectes et que les poudres d’insectes qu’on nous vend ne résistent pas au vent et à la pluie, j’ai concocté, sur une idée de ma belle-fille, une mixture de margarine aux insectes. La motte de droite est de la margarine pure, celle de gauche est pleine d’insectes. Il ne s’intéresse plus qu’à la margarine aux insectes et je l’ai vu y rester 5 minutes en continu. Le bec en est plein, on aurait envie de le débarbouiller.

rouge-gorge veneux 29 déc 2014 005 (2).jpg

rouge-gorge veneux 29 déc 2014 005 (3).jpg

rouge-gorge veneux 29 déc 2014 005 (4).jpg

rouge-gorge z veneux 29 déc 2014 005 (1).jpg

24/02/2014

Les grenouilles sont arrivées

 

à Romilly. A Veneux je n'ai pas encore vu les œufs. Mais à Romilly, ils étaient au bord de la mare. Certains étaient en surface, ils avaient donc eu le temps de s'hydrater pour remonter et n'étaient pas du jour.

rana romi 23 fev 2014 008 (1).jpg

rana romi 23 fev 2014 008 (2).jpg

 

11:28 Publié dans Animaux, mare | Lien permanent | Commentaires (0)

14/02/2014

La petite faune de la mare

 

J'ai passé une partie de l'après-midi à enlever les feuilles mortes sur les mares. C'est un travail à reprendre souvent à cause des feuillages marcescents et il devient urgent de rendre confortables ces mares pour la prochaine arrivée des grenouilles. C'est un travail très lent car chaque pelletée doit être vérifiée soigneusement pour remettre à l'eau toutes les bestioles qui viennent avec les feuilles. Quand il fait froid il n'y en a pas trop, elles restent au fond mais par 12° elles viennent (bronzer?) en surface. J'avais pris une gamelle pleine d'eau pour vous en montrer quelques unes. Elles ont été remises dans la mare après la séance photo.

Les trois plus grosses bébêtes sont des larves de libellule que je vous ai souvent montrées (catégorie odonates colonne de droite). Elles sont agitées, ou affolées, et se déplacent beaucoup et ne pensent même pas à manger les autres bestioles. Elles sont déjà assez grandes et vont encore vite grossir avec l'arrivée des têtards pour sans doute sortir de la mare cet été.

1 veneux 14 fev 2014 043.jpg

2 veneux 14 fev 2014 028.jpg

3 veneux 14 fev 2014 027.jpg

4 veneux 14 fev 2014 025.jpg

larve lib veneux 14 fev 2014 038.jpg

larve lib veneux 14 fev 2014 039.jpg

larve lib veneux 14 fev 2014 043.jpg

larve lib veneux 14 fev 2014 054.jpg 

Aselle aquatique :

aselle veneux 14 fev 2014 040.jpg

aselle veneux 14 fev 2014 042.jpg

aselle veneux 14 fev 2014 055.jpg

aselle veneux 14 fev 2014 064.jpg

Limnée :

limnée veneux 14 fev 2014 060.jpg

limnée veneux 14 fev 2014 061.jpg

Planorbe :

planorbe 1 veneux 14 fev 2014 025.jpg

planorbe 2 veneux 14 fev 2014 027.jpg

planorbe 24 mai 2012 108 (4).jpg 

Vers aquatiques :

vers veneux 14 fev 2014 056.jpg

vers veneux 14 fev 2014 057.jpg

 

22:17 Publié dans mare, odonates | Lien permanent | Commentaires (0)

15/04/2013

Une petite grenouille verte

Je fréquente les grenouilles de Romilly depuis quelques années et je crois pouvoir dire qu'il y a une belle biodiversité. Parmi elle, j'ai repéré 2 espèces de grenouilles vertes. Il y a les très grosses :

 

1 rana romi 2 mai 057.jpg

et des petites :

 

2 rana romilly 4 août 2012 009 (2).jpg

Plus tard en saison, elles se promènent sur le terrain ou elles se font bronzer au bord de l'eau. Mais en avril il n'est pas facile de les photographier. Elles semblent rester à la mare et lorsque j'approche, j'entends un plouf avant d'avoir pu les voir. J'ai eu de la chance avec celle-ci. Sans doute se croyait-elle bien cachée. Vous la voyez ?

 

3 romi 14 avril 2013 118.jpg

Elle m'a laissé l'approcher un peu. C'est une toute petite grenouille.

 

4 romi 14 avril 2013 117.jpg

5 romi 14 avril 2013 116.jpg

6 romi 14 avril 2013 119.jpg

7 tête rana rec romi 14 avril 2013 119.jpg

8 rana rec romi 14 avril 2013 120.jpg

Le genre Pelophylax regroupe toutes les grenouilles vertes. Mais ne m'en demandez pas plus, je me noie au milieu de toutes leurs "méthodes" d'hybridation.

15:04 Publié dans Animaux, mare | Lien permanent | Commentaires (1)

13/03/2013

Oeufs en danger

 

Il a fait très froid. Ce n'est rien en comparaison du reste de la région parisienne. J'ai même l'impression que nous n'en faisons pas partie lorsque je vois à la télé les amoncellements de neige à Paris et même à Melun qui est seulement à 25km. Ici il a très peu neigé et cela n'a pas tenu. Mardi je suis allée à Nemours, les routes étaient à peine humides. Il est vrai que nous sommes à l'extrême sud-est de la région, à moins de 20km du Loiret et de l'Yonne, départements qui n'ont pas été mis en alerte.

 

Jusqu'à la nuit dernière il n'y a eu aucun problème sur les mares. Mais cette nuit il a fait -4° et au matin il y avait une fine couche de neige. Le ciel était entièrement bleu et à midi la neige avait disparu. Mais la surface des mares a gelé :

 

mare 13 mars 2013 002.jpg

Que sont devenus les œufs des grenouilles ? S'ils ont gelé, j'espère que ce n'est qu'à la surface des amas et qu'une grande partie des œufs a été préservée. Ce sera bien la première fois que je perds des œufs de grenouille.

 

Le 14 mars : il n'a pas gelé cette nuit. Les œufs sont en bon état sauf peut-être les deux en haut à gauche qui sont devenus jaunes :

rana 14 mars 2013 002.jpg

Beaucoup d'amas d'œufs ont coulé mais je les vois et ils semblent en bon état. Peut-être est-ce une réaction normale de protection.

 

 

23:36 Publié dans Animaux, mare | Lien permanent | Commentaires (0)

09/03/2013

Les grenouilles sont arrivées !

En ce moment la vie explose. J'avais à peine rédigé la précédente note et j'avais une nouvelle surprise. Je vois bien l'une des mares depuis l'ordinateur et il y avait à la surface …des ronds dans l'eau. J'y suis allée aussitôt. Alors qu'hier soir il n'y avait rien, je pouvais compter une dizaine de paquets d'œufs à la surface des deux mares. Ce sont ceux qui sont déjà remontés en gonflant dans l'eau, il y en a d'autres en profondeur.

 

rana veneux 9 mars 2013 001.jpg

rana veneux 9 mars 2013 004.jpg

rana veneux 9 mars 2013 005.jpg

Comme vous le voyez, malgré mes efforts encore ces jours-ci, il y a beaucoup de feuilles mortes. Il faut dire que c'est maintenant que les hêtres lâchent leur feuillage marcescent. Je ne pourrai plus retirer des feuilles sans blesser les œufs. Et ces coquines de grenouilles en profitent pour se cacher. J'en ai quand même repéré une :

 

rana veneux mars 2013 003.jpg

 

13:54 Publié dans Animaux, mare | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2012

Amours de dytiques

 

Les mares grouillent de vie. Et de prédateurs féroces. J'ai déjà ramené des larves de libellule

 

libellule veneux 16 fev 2011 017.jpg

des notonectes

 

notonecte romi 28 août 016.jpg

mais je n'ai jamais pu capturer un dytique. Ils sont trop rapides et pour la même raison il est impossible de les photographier dans la mare, c'est à peine si j'ai le temps de les reconnaître.

 

Pourtant à Romilly j'ai réussi à photographier celui-ci car il n'était que faiblement mobile :

 

romi 22 avril 2012 027.jpg

romi 22 avril 2012 031.jpg

romi 22 avril 2012 033.jpg

romi 22 avril 2012 038.jpg

Mais son "calme" n'était pas la seule anomalie. Il y avait comme un double contour et un nombre anormal de pattes. Les dytiques, comme tous les coléoptères (ils sont capables de voler pour changer de mare, en général la nuit), ont 3 paires de pattes. Les deux premières paires de pattes sont très fines et difficiles à voir dans les conditions où j'ai pris les photos ou même invisibles à cause de la profondeur de champ car nous verrons qu'il y en a sur 2 "étages". La paire postérieure est faite de pattes aplaties, épaisses, couvertes de poils. Elles lui servent de rames.

 

Regardez cette photo, à droite on voit bien un deuxième contour et à gauche 2 pattes postérieures. Ils sont deux !

 

4 rames romi 22 avril 2012 034.jpg

Les photos suivantes sont moins nettes car ils sont descendus plus profondément, l'eau est trouble, et mon APN n'est pas amphibie, mais elles montrent bien qu'ils sont deux :

 

 

duo romi 22 avril 2012 047.jpg

duo romi 22 avril 2012 048.jpg

duo romi 22 avril 2012 049.jpg

Sur ces recadrages les flèches montrent le disque adhésif, ou ventouse, à la base de la patte antérieure du mâle, formé à partir de 3 premiers segments et qui lui sert  à agripper la femelle

fleche 4 rames romi 22 avril 2012 pa 034.jpg

fleche romi 22 avril 2012 033.jpg

Bien sûr, j'aurais pu les capturer et faire de plus belles photos. Mais je me suis contentée de satisfaire mon côté voyeur, je ne suis pas une briseuse de ménages. Il va naître de ces amours de féroces petits prédateurs, les larves sont encore plus cruelles, au dernier stade elles sont même capables de dévorer les adultes. Mais ils font partie de l'équilibre biologique de la mare.

12:44 Publié dans mare | Lien permanent | Commentaires (0)

13/04/2012

Bords de mare

 

1 mare veneux 13 avril 2012 001.jpg

2 lavinia veneux 13 avril 2012 002.jpg

3 lavinia veneux 13 avril 2012 006.jpg

4 lavinia veneux 13 avril 2012 013.jpg

5 veneux 13 avril 2012 007.jpg

7 veneux 13 avril 2012 009.jpg

8 veneux 13 avril 2012 011.jpg

9 veneux 13 avril 2012 012.jpg

10 veneux 13 avril 2012 004.jpg

11 lysichiton 10 avril 2012 018.jpg

12 veneux 5 avril 2012 018.jpg

01:53 Publié dans mare, Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/03/2012

Grenouille

Les grenouilles ont déjà pondu dans mes mares à Veneux  

 

1 veneux 17 mars 2012 010.jpg

Je dois maintenant surveiller le niveau des mares car il fait plus de 20° souvent et il pleut rarement et je n'ai pas envie de perdre les têtards et les larves de libellules. Mais je n'ai pas pris le temps de les observer. Je vous les avais montrées une autre année :

 

2 grenouilles 18 mars 010.jpg

 

Celle-ci, c'est à Romilly que je l'ai vue mais sur la terre ferme. Je vais en voir maintenant jusqu'à la fin de l'été.

 

A Romilly j'ai 2 espèces de grenouilles, les rousses

 

3 rana romi 2 avril 035.jpg

et des grosses vertes :

 

4 rana romi 2 mai 122.jpg

Celle que j'ai vue aujourd'hui est certainement une grenouille rousse mais très particulière. D'abord à cause de sa pâleur, couleur du bois mort sur lequel elle s'était plaquée, avec très peu de taches. Si je ne l'avais pas vu sauter à mon passage, je ne l'aurais sans doute pas remarquée. Les grenouilles rousses sont légèrement capables de mimétisme par contraction des pigments noirs. Mais à ce point ? Ensuite son comportement : elle était totalement paniquée. C'est au point qu'elle m'a laissé le temps d'aller chercher l'appareil photo à 20m, plaquée sur sa buche, et n'a encore pas bougé quand je lui ai tourné autour d'assez près. Serait-ce une juvénile ?

 

5 rana 22 mars 2012 073.jpg

6 rana 22 mars 2012 075.jpg

7 rana 22 mars 2012 077.jpg

8 rana 22 mars 2012 079.jpg

9 rana 22 mars 2012 081.jpg

01:06 Publié dans mare | Lien permanent | Commentaires (2)

18/02/2012

Allium ursinum

Ne rêvons pas, ici nous ne sommes pas les champions des floraisons précoces et l'ail des ours sort à peine de terre. Mais c'est ainsi que j'ai pu le repérer pour en transplanter à Romilly. Il se plait bien à Veneux près de la mare mais la surface qu'il peut occuper dans ce terrain ailleurs très sec est limitée. J'espère qu'à Romilly il va rapidement occuper de grandes surfaces.

 

Mais si je vous en parle aujourd'hui, c'est parce que c'est l'occasion de montrer ce qu'on ne voit pas habituellement, son bulbe :

 

1 allium ursinum 18 fev 2012 002.jpg

L'ail des ours est une plante sauvage présente presque partout en France mais pas facile à repérer dans la nature. Je vous conseille donc de la cultiver si vous avez un endroit un peu ombragé et humide. Toutes les parties de la plante dégagent une très forte odeur d'ail et tout est comestible. Mais pour ne pas limiter sa propagation, je me contente des feuilles en n'en prélevant qu'une par plante. On peut les manger crues dans la salade ou cuites. On peut les conserver dans l'huile, séchées ou au congélateur où elles conservent leur goût.

 

Son goût est puissant et elle est beaucoup plus simple à cultiver que l'ail commun. Il suffit d'en planter quelques bulbes dans un terrain qui lui convient et il n'y a plus à s'en occuper.

 

Pour ceux qui ne voient pas très bien de quoi je parle, voici ce que cela donnera en avril :

 

2 allium veneux 1 mai 003.jpg

3 allium ursinum 27 avril 007.jpg

4 allium veneux 1 mai 006.jpg

14/02/2012

Deux pour un coeur

Pour la Saint Valentin je veux offrir un joli petit coeur à tous les amoureux.

Un rouge pour les filles

coeur rouge romi 2 mai 093.jpg

et un bleu pour les garçons.

coeur bleu romi 4 juin 009.jpg

01:03 Publié dans mare, odonates | Lien permanent | Commentaires (1)

13/11/2011

Ardea cinerea, la pêche

Je quittais le pied du pin laricio, le héron était maintenant à peine visible et j'avais prévu bien d'autres observations. Pendant que je m'éloignais, le bel oiseau a volé au-dessus de ma tête pour atterrir 10m devant moi dans l'allée centrale. Un peu plus loin il y avait des jeunes gens bruyants qu'on voit courir sur la photo mais rien ne fait peur à cet habitué du jardin.

 

nature,animaux

Aussitôt il se tourne vers les bassins :

 

nature,animaux

Il fait le tour d'un des bassins :

 

nature,animaux

nature,animaux

Il tend le cou :

 

nature,animaux

Il se penche vers l'eau les ailes ouvertes :

 

nature,animaux

et il se redresse avec une proie dans le bec :

 

nature,animaux

nature,animaux

C'est fini tout est avalé :

 

nature,animaux

Entre le moment ou il se penche et la dernière photo il s'est passé moins d'une minute. L'APN  indique 14h36 pour toutes ces photos.

 

C'est bien le même héron que les années précédentes. Il est de plus en plus à l'aise avec les représentants de l'espèce humaine. Aujourd'hui il s'est laissé approcher à 3m seulement, peut-être rassuré par l'eau qui le séparait de ses admirateurs. Si les gens avancent davantage, il se recule lentement sans montrer le moindre signe d'inquiétude.

 

Le héron cendré est généralement considéré comme un oiseau timide, farouche, qui ne se laisse pas approcher. Certains ont cependant noté une tendance à l'urbanisation de ces oiseaux. Le comportement de celui-ci est exceptionnel. Il a d'abord trouvé un endroit merveilleusement approvisionné pour l'hiver. Puis peu à peu il a vu qu'il n'avait rien à craindre de ses admirateurs et qu'il est nourri quand il n'y a plus rien à manger dans les bassins. Il s'est apprivoisé tout seul.

02:37 Publié dans mare, Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nature, animaux

25/08/2011

Le cygne noir de Varennes

J'avais vu mon premier cygne noir dans la région il y a moins de deux ans sur le Loing à Moret.

 

Ce matin en passant devant un plan d'eau entre Moret et Montereau à hauteur de Varennes j'ai vu de nouveau un cygne noir en compagnie de 3 cygnes blancs. Je ne pouvais m'arrêter, je n'ai pu le faire qu'en passant de nouveau au même endroit vers 19h.

 

Mais il est très loin car on ne peut approcher de l'eau à cause d'installations de carrière. C'est pourquoi les photos ne sont pas extraordinaires, le téléobjectif n'a pu faire mieux. Seule la première photo est telle que je l'ai prise, les autres sont des recadrages-agrandissements. Il est en compagnie d'une foulque.

 

nature, animaux

nature, animaux

nature, animaux

nature, animaux

nature, animaux

nature, animaux

La très grande souplesse de son très long cou :

 

nature, animaux

Mais il y a au moins un deuxième cygne noir. Celui-ci est en compagnie d'un cygne blanc. Ils semblent nager de concert, ils plongent en même temps. Les images sont encore plus mauvaises, même catastrophiques car c'est vraiment très, très loin. Mais on reconnaît la forme d'un cygne, à peine plus petit que le blanc, et le bec rouge.

 

nature, animaux

nature, animaux

 

23:10 Publié dans mare, Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature, animaux

22/07/2011

La faune des petits bassins

Les petites poules d'eau qui se cachent dans la végétation ne sont pas les seuls habitants des petits bassins du Jardin des Plantes.

 

Il y a une foule colorée et remuante :

 

nature

nature

 

nature

nature

nature

nature

nature

nature

nature

nature

Les grenouilles sont-elles gênées par tant d'agitation ? On les trouve dans les bassins sans poissons et dans les cylindres de béton qui permettent de parquer les envahisseuses qui auraient vite fait d'occuper toute la surface

nature

nature

nature

nature

nature

nature

nature

comme l'amusante Salvinia natans :

 

nature

 

02:14 Publié dans Animaux, mare | Lien permanent |