Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2017

Euonymus phellomanus

Il est encore bien jeune pour un arbuste à croissance très lente. Je l’avais acheté en octobre 2013 à l’Arboretum des Barres.

1 euo phellomanus barres 12 oct 2013 005 (2).jpg

C’est un fusain ailé, très ailé, bien plus que Euonymus alatus. C’est ce qui m’a séduite, c’est le fusain ailé mais avec toutes ses caractéristiques augmentées : plus grand, plus rustique (cela n’a pas d’importance pour ma zone 8 mais il peut être planté partout en France), des ailes liégeuses plus grandes et plus continues.

Après 2 ans sans entretien du jardin de Romilly pour raison de santé, je n’ai pu le photographier qu’après 2 heures de défrichage. Il était invisible submergé par les ronces, à l’ombre d’un noisetier et de l’Heptacodium qui avaient pris de l’ampleur. Et pourtant il a grandi, s’est étalé, a fleuri et montre maintenant la beauté de ses fruits. J’ai commencé à rabattre fortement le noisetier mais pour l’Heptacodium je vais attendre la fin de la floraison qui, blanche puis rose, va encore durer longtemps.

2 euonymus phellomanus romi 28 aout 2017 004.jpg

Des branches fleuries de l’Heptacodium le recouvrent :

3 euo phellomanus romi 28 aout 2017 005.jpg

Ses fruits sont d’un beau rose avec l’arille rouge :

4 euonymus phellomanus romi 28 aout 2017 007.jpg

5 euonymus phellomanus romi 28 aout 2017 006.jpg

Alors que l’arille de Euonymus alatus est orange :

6 euo alatus romi 5 oct 2013 016 (1).jpg

Les ailes liégeuses sont remarquables, larges, épaisses, occupant toute la longueur de la tige :

7 euonymus phellomanus romi 28 aout 2017 008.jpg

8 euonymus phellomanus romi 28 aout 2017 009.jpg

9 euonymus phellomanus romi 28 aout 2017 010.jpg

Pour comparaison les ailes de Euonymus alatus :

euo alatus tige romi 20 avril 2012 008.jpg

euo alatus tige 12 oct  2011 007.jpg

On le reverra bientôt pour son superbe feuillage d'automne.

 

17:03 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (2)

26/11/2016

Euonymus europaeus et Euonymus americanus

Mon Euonymus alatus et mes deux Euonymus phellomanus sont aujourd’hui tout secs. C’est vraiment l’aspect qu’ils donnent avec leurs arêtes liégeuses. Ils n’ont plus ni feuilles ni fruits.

Mais maintenant c’est Euonymus europaeus qui fait son show. Son grand show car il y en a partout sur le terrain et à Romilly ils sont de grande taille. C’est notre fusain européen, bien sauvage, qui s’installe et se répand sans demander notre avis. Ses fruits sont maintenant ouverts et montrent leurs arilles :

0 euo euro romi 10 nov 2015 005 (1).jpg

0 euo euro romi 10 nov 2015 005 (2).jpg

1 euo europaeus romi 23 nov 2016 026 (1).jpg

2 euo europaeus romi 23 nov 2016 026 (4).jpg

3 euo europaeus romi 23 nov 2016 026 (2).jpg

4 euo europaeus romi 23 nov 2016 026 (5).jpg

5 euo europaeus romi 23 nov 2016 026 (7).jpg

6 euo europaeus romi 23 nov 2016 026 (10).jpg

7 euo euro romi 22 nov 2014 001 (4).jpg

Un autre fusain montre encore de la vitalité, c’est Euonymus americanus. Il a tout son feuillage vert.

8 euo americanus romi 23 nov 2016 036 (2).jpg

9 euo americanus romi 23 nov 2016 036 (4).jpg

10 euo americanus romi 23 nov 2016 036 (3).jpg

Il est entouré de 3 rangées de grillage à poules  car en Amérique il est considéré comme un plat de fête pour les chevreuils.

Il est dit caduc mais ici il est plutôt semi-caduc car il garde son feuillage une grande partie de l’hiver, des feuilles très grandes pour un fusain. Voici une série de photos en 2014. Jeunes feuilles le 16 février, elles ont fait tomber les vieilles :

11 euo americanus romi 16 fev 2014 052 (2).jpg

Le 22 novembre :

12 euo americanus romi 22 nov 2014 023 (1).jpg

Le 14 décembre :

13 euo americanus romi 14 déc 2014 018.jpg

C’est à peine si les feuilles ont rougi en novembre :

15 euo americanus romi 25 nov 2014 009 (2).jpg

Mais c’était plus net le 13 novembre 2013 lorsque je l’ai acheté à l’Arboretum des Barres où le climat est plus rude l’hiver et où il est sans doute nettement plus caduc (c’est le même problème qu’avec Pseudocydonia sinensis) :

16 euo americanus barres 23 nov 2013 012 (2).jpg

Il n’a que 3 ans, mesure déjà un peu plus de 2m, mais il lui reste à s’étoffer. Il a un peu fleuri :

17 euo americanus romi 8juin 2014 017.jpg

Mais n’a pas encore fructifié. Il me tarde de voir ses fruits, sans doute parmi les plus beaux des fruits des fusains, les couleurs de ceux du fusain d’Europe mais avec l’enveloppe du fruit couverte de pointes rouges. Image prise sur le net :

euo americanus fruit.jpg

 

 

 

13:23 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (0)

06/11/2016

Euonymus phellomanus

Sur le terrain de Romilly j’ai un fusain ailé, Euonymus alatus, et deux fusains qui à priori lui ressemblent, Euonymus phellomanus, beaucoup moins connu.

Ma préférence va à Euonymus phellomanus. Toutes les caractéristiques du fusain ailé y sont sublimées, en particulier les ailes de liège plus larges et presque continues. 

0 euo phellomanus romi 6 oct 2016 002.jpg

1 euo phellomanus romi  oct 2016 001 (1).jpg

2 euo phellomanus romi  oct 2016 001 (4).jpg

3 euo phello romilly 7 mai 2015 050 (2).jpg

4 euo phello romi 17 août 2014 060 (5).jpg

5 euo phellomanus romi 6 oct 2016 023.jpg

Sa parure d’automne :

6 euo phellomanus romi 31 oct 2016 016.jpg

7 euo phellomanus romi 31 oct 2016 017.jpg

8 euo phello romi 22 nov 2014 060 (1).jpg

Les ailes de lièges sont si importantes qu’on ne peut le confondre mais s’il y a un doute, un signe certain, c’est la couleur de l’arille. Les fruits sont roses en fin d’été dans les 2 espèces. Mais l’arille de phellomanus est rose très vif, presque rouge :

9 euo phellomanus romi 6 sept 2015 046 (2).jpg

10 euo phello romi 31 aoûtv  2014 038.jpg

Alors que celle de alatus est orange :

11 euonymus alatus arille16 septembre 023.jpg

euo phellomanus barres 12 oct 2013 005 (2).jpg

21:06 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (0)

20/10/2016

Automne à Romilly, fleurs et fruits

Un autre signe de l’automne à Romilly, c’est l’assiduité de mon aide jardinier. Certes, il m’approche toute l’année mais en ce moment il est à côté de moi dès que j’arrive et m’accompagne de près pendant au moins 2 heures. C’est sans doute parce qu’il trouve moins d’insectes. S’il pouvait parler, il me dirait qu’il préfère que j’utilise la bêche plutôt que le sécateur qui ne déterre pas les vers. Hier il est resté longtemps à moins d’un mètre de moi, même pas gêné par un mouvement un peu brusque. Je crois qu’il me fait entièrement confiance.

1 rouge-gorge romi 19 oct 2016 010 (1).jpg

2 rouge-gorge romi 19 oct 2016 010 (4).jpg

3 rouge-gorge romi 19 oct 2016 010 (3).jpg

Admirez l’intensité de son regard noir :

5 rouge-gorge oeil romi 19 oct 2016 010 (3).jpg

Le Fuchsia reitzii continue inlassablement sa floraison :

6 fuchsia reitzii romi 19 oct 2016 003.jpg

Les Hydrangea paniculata et arborescens sont en fin de floraison. Ils garderont leurs inflorescences sèches tout l’hiver et je les couperai au début du printemps :

7 vanille fraise romi 19 oct 2016 027.jpg

8 hydrangea paniculata romi 19 oct 2016 029.jpg

9 annabelle romi 19 oct 2016 030.jpg

Le houblon a profité de mon absence pour envahir arbres et arbustes. Les cônes femelles sont maintenant desséchés :

10 humulus romi 19 oct 2016 009 (1).jpg

11 humulus romi 19 oct 2016 009 (2).jpg

12 humulus romi 19 oct 2016 009 (3).jpg

Les fusains d’Europe sont couverts de fruits mais ne montrent pas encore l’arille :

13 euo euro romi 19 oct 2016 004.jpg

Un autre signe fort de l’arrivée de l’automne (et de l’ouverture de la chasse) : la présence des chevreuils. Ils ont attaqué le tronc du cognassier Krymsk qui était pourtant caché par les ronces bleues :

14 cydonia kymsk romi 19 oct 2016 023 (2).jpg

15 cydonia krymsk romi 19 oct 2016 023 (1).jpg

Je l’ai aussitôt protégé, j’espère qu’il s’en remettra :

16 cydonia krymsk romi 19 oct 2016 023 (5).jpg

 

04/06/2016

L'yponomeute a trouvé les fusains

C’est Rachel, ma belle-fille, qui a découvert ce feutrage incroyable sur un fusain d’Europe. C’est très récent puisque j’ai examiné de près mes fusains (nombreux et spontanés) pour photographier la floraison le 31 mai. Tous présentent ces zones de toiles en forme de nid mais le plus grand est le plus atteint.

1 yponomeuta veneux 4 juin 2016 003.jpg

2 yponomeuta veneux 4 juin 2016 004.jpg

3 yponomeuta veneux 4 juin 2016 005.jpg

4 yponomeuta veneux 4 juin 2016 006.jpg

5 yponomeuta veneux 4 juin 2016 007.jpg

6 yponomeuta veneux 4 juin 2016 010.jpg

C’est comme des toiles d’araignées mais en forme de nids. Ces nids font penser en plus petit à ceux de la processionnaire du pin. Lorsqu’on les a découverts à 14h, ils étaient vides mais cependant remplis de petits points noirs, les excréments des chenilles. Toute la zone couverte par chaque toile est défoliée.

J’ai aussitôt pensé qu’il s’agissait de nids de chenilles. Mais à cette heure-là elles étaient de sortie. Nous avons longuement cherché pour enfin en voir une descendant d’un nid :

7 yponomeuta veneux 4 juin 2016 002.jpg

8 yponomeuta veneux 4 juin 2016 001.jpg

9 yponomeuta rec veneux 4 juin 2016 001.jpg

C’est une chenille d’Yponomeuta cagnagella, un tout petit papillon nocturne, une des 3  espèces d’yponomeute qui ont pour hôte le fusain d’Europe. Cette chenille est minuscule, d’une épaisseur inférieure au mm, difficile à voir.

Voici un nid très récent, petit et encore propre, contenant peu d’excréments :

10 yponomeuta veneux 4 juin 2016 008.jpg

Il est prolongé par un fil qui se dirige vers le sol, on en devine un autre à sa gauche qui vient d’un autre nid. Je suis le fil vers le bas. Il aboutit à une autre zone de feutrage sur une petite pervenche qui, elle, ne sera jamais défoliée :

11 yponomeuta veneux 4 juin 2016 013.jpg

12 yponomeuta veneux 4 juin 2016 009.jpg

J’y suis retournée plusieurs fois dans l’après-midi, je n’ai pas vu de chenilles. Enfin, à 21h15, j’en trouve une. Il fait encore un peu jour. Elle grimpe le long d’un fil en se tortillant pour rejoindre un nid :

13 yponomeuta veneux 4 juin 2016 014.jpg

14 yponomeuta veneux 4 juin 2016 017.jpg

15 yponomeuta rec veneux 4 juin 2016 014.jpg

Enfin, à presque 22h, j’en trouve une dans un nid. Il fait nuit.

16 yponomeuta veneux 4 juin 2016 019.jpg

yponomeuta rec veneux 4 juin 2016 019.jpg

Je ne pourrai pas continuer mon observation, la nuit devient trop dense et je n’ai pas de lampe. On verra demain.

 

11/12/2015

Les fusains et les oiseaux

A Romilly j’ai commencé à installer des mangeoires : boules de graisse, tournesol noir, plus fin que le tournesol strié et seul utilisable par les minuscules becs des mésanges à longue queue, et cacahuètes. Lorsque j’y suis retournée quelques jours plus tard, c’était presque intact. Pourtant l’hiver, la fréquence de ma présence me rend difficile le remplissage continu des mangeoires. Que se passe-t-il ? Il y a pourtant toujours autant d’oiseaux et en ma présence ils ont consommé des cacahuètes.
C’est vrai qu’il n’a pas encore fait vraiment froid mais en cette saison, la plupart des insectes sont cachés et les fruits sont rares. Mais à Romilly il y a encore d’énormes quantités d’arilles de fusain. Les arbustes ont beaucoup de feuilles et presque tous leurs fruits :

1 euo eur romi 7 dec 2015 006.jpg

Ils commencent cependant à en venir à bout, il y a des zones entières de fruits vides :

2 euo eur romi 2 dec 2015 032.jpg

Ce sont probablement les oiseaux qui ont tout mangé car ces fruits sont totalement vides, les arilles ont été en totalité enlevés :

3 euo eur fr romi 2 dec 2015  032.jpg

Voici ce que donnent ceux qui n’ont pas été consommés, l’arille est toujours en place et son enveloppe noircit et se déchire laissant voir la graine qui va tomber seule :

4 euo eur romi 7 dec 2015 008.jpg

5 euo eur romi 7 dec 2015 010.jpg

6 euo eur romi 7 dec 2015 009.jpg

28/11/2015

Euonymus grandiflorus 'Red Wine'

C’est seulement à l’automne qu’il se fait remarquer par son feuillage rouge sombre :

1 euonymus grandi rw romi 10 nov 2015 022 (1).jpg

2 euonymus grandi rw romi 10 nov 2015 022 (2).jpg

3 euonymus grandi rw romi 10 nov 2015 022 (3).jpg

4 euonymus grandi rw romi 10 nov 2015 022 (4).jpg

5 euonymus grandi rw romi 10 nov 2015 022 (5).jpg

Il gardera ce feuillage rouge pendant environ 3 mois. Il commence à rougir en octobre. Le 14 octobre à Romilly :

6 euo grandiflorus romi 14 oct 2014 014 (2).jpg

Il perdra son feuillage au début de l’hiver. Un 25 décembre à Paris :

7 euo grandifl paris 25 dec 095.jpg

Le reste de l’année il est beaucoup plus discret. Je n’avais même pas prêté attention à lui cet été. Mais je ne regrette pas de l’avoir planté. Il décore bien l’automne. Il fait partie de ma petite collection de fusains. Et, si on y prête bien attention, il a d’autres centres d’intérêt, en particulier sa floraison et ses fruits.

Ses fleurs sont plus grandes que celles des autres fusains et attirent beaucoup les insectes. Elle est présente tout le mois de juillet et est beaucoup plus visible que celle des autres fusains :

8 euo grandiflorus romi 1 juil 2014 003.jpg

9 euo grandiflorus romi 1 juil 2014 045 (1).jpg

10 euo grandiflorus romi 1 juil 2014 043 (1).jpg

11 euo grandi romi 27juil 2014 017 (1).jpg

12 euo grandiflorus romi rec 16 juil 2014 050 (10).jpg

13 euo grandiflorus romi rec 16 juil 2014 050 (11).jpg

14 euo grandiflorus romi 16 juil 2014 050 (9).jpg

15 euo grandiflorus romi 16 juil 2014 050 (7).jpg

16 euo grandiflorus romi 16 juil 2014 050 (1).jpg

17 euo grandiflorus  romi 1 juil 2014 (6).jpg

Les fruits suivent, encore verdâtres le 31 août :

18 euo grandi romi 31 aoûtv  2014 035 (4).jpg

Le 30 septembre ils se détachent bien sur le feuillage qui devient rouge :

22 euo grandiflorus rec romi 30 sept 2014 035 (1).jpg

19 euo grand rw paris 26 sept  2010 158.jpg

20 euo grandi 28 sept  2010 008.jpg

21 euo grandi 28 sept  2010 013.jpg

Puis ils deviennent roses et enfin s’ouvrent fin novembre :

23 euo grand rw paris 10 oct  2010 049.jpg

24 euo grandiflora romi 22 nov 2014 032.jpg

25 euo grandi red wine paris 1 dec 2013 131 (3).jpg

C’est le fusain qui a les plus belles fleurs. J’ai aussi planté il y a 2 ans le fusain qui a les plus beaux fruits, les plus complexes, Euonymus americanus. Je n’ai vu pour l’instant que son feuillage vert, même l’hiver, mais il n’a pas encore fleuri.



23:24 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (2)

14/11/2015

Euonymus europaeus

A Romilly le nombre et la taille des fusains d’Europe augmente tous les ans et ils sont de plus en plus beaux. C’est surtout lorsque les fruits arrivent à maturité et s’ouvrent sur l’arille orange qu’ils sont le plus lumineux.

1 euo euro romi 10 nov 2015 005 (1).jpg

2 euo euro romi 10 nov 2015 005 (2).jpg

3 euo euro romi 10 nov 2015 005 (12).jpg

4 euo euro romi 10 nov 2015 005 (10).jpg

5 euo euro romi 10 nov 2015 005 (11).jpg

6 euo euro romi 10 nov 2015 005 (8).jpg

7 euo euro romi 10 nov 2015 005 (9).jpg

J’avais planté le cultivar ‘Red Cascade’ :

euo red cascade 27 oct  2011 001 (6).jpg

euo red cascade romilly 27 sept 2012 021 (1).jpg

Il avait un beau feuillage rouge en automne et ses fruits étaient superbes. Mais il n’avait la vitalité des fusains sauvages et il n’a pas résisté aux inondations prolongées de 2013. Je ne l’ai admiré qu’une seule fois.

20:03 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (0)

24/10/2015

Les fusains

Le décor à Romilly est aussi assuré par les fusains.

Euonymus alatus fait admirer son feuillage d’automne :

euo alatus romi 18 oct 2015 030.jpg

euo alatus romi 18 oct 2015 055 (3).jpg

euo alatus romi 18 oct 2015 055 (2).jpg

Les fusains d’Europe, Euonymus europaeus, spontanés sur le terrain sont de plus en plus nombreux. Ils se ressèment et grandissent vite.

euo euro 1 romi 11 oct 2015 031.jpg

euo euro 2 romi 11 oct 2015 034.jpg

euo euro 3 romi 11 oct 2015 044.jpg

euo euro romi 11 oct 2015 024.jpg

Les fruits sont bien colorés mais pas encore ouverts :

euo euro romi 11 oct 2015 032.jpg

19:16 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (0)

09/09/2015

Euonymus alatus et phellomanus

Les fruits des fusains d’Europe, Euonymus europaeus, sauvages aussi bien à Veneux qu’à Romilly, commencent à se colorer. Mais pour montrer l’arille, ils sont devancés par Euonymus alatus et Euonymus phellomanus, deux fusains qui se ressemblent beaucoup.

Euonymus alatus, arille orange :

1 euo alatus romi 6 sept 2015 021.jpg

2 euo alatus romilly 17 sept 2012 013 (3).jpg

3 euo alatus 12 oct  2011 006.jpg

4 euo alatus aile 12 oct  2011 006.jpg

Euonymus phellomanus, arille rouge et ailes liégeuses plus continues :

5 euo phello romi 31 aoûtv  2014 038.jpg

6 euo phellomanus romi 6 sept 2015 046 (1).jpg

7 euo phellomanus romi 6 sept 2015 046 (2).jpg

8 euo phellomanus romi 6 sept 2015 046 (3).jpg

9 euo phellomanus romi 6 sept 2015 046 (4).jpg

10 euo phellomanus romi 6 sept 2015 046 (5).jpg

19:55 Publié dans euonymus | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2015

Euonymus, Ceanothus et Viburnum pour la haie

Je continue mes recherches pour la constitution d’une haie opaque à la limite nord (mais assez ensoleillée) du terrain de Veneux. Je viens de recevoir ces trois arbustes :

1 euo myrianthus veneux 7 fév 2015 007.jpg

Au centre, c’est Euonymus myrianthus. Il est encadré par 2 céanothes persistants. Ils sont encore très petits et vont sans doute faire un premier stage en pot, le temps de prendre des forces. Le céanothe qui a les plus grandes feuilles est un Ceanothus arboreus, l’autre est un Ceanothus impressus. Pour le fusain, j’en rêvais depuis longtemps. Il va mettre du temps à grandir et pour le compléter au début, je l’encadrerai de laurier-sauce dont la croissance est rapide et qui plus tard seront sacrifiés pour ne pas le gêner (j’en ai à profusion). J’ai encore photographié Euonymus myrianthus à Paris le 31 janvier, il est bien fait pour assumer son rôle d’écran visuel :

2 euonymus myrianthus paris 31 janv 2015 045.jpg

Complètement à gauche, on aperçoit un Quercus myrsinifolia dit chêne à feuilles de bambou. Il est lui aussi très dense mais trop encombrant pour mon terrain.

2 f quercus myrsinifolia paris 31 janv 2015 044.jpg

Euonymus myrianthus photographié en octobre :

3 euo myr paris 10 oct  2010 041.jpg

4 euo myr paris 30 oct  2010 057.jpg

Un autre fusain, Euonymus japonicus va l’accompagner. Il est pour l’instant mal à l’aise au ras d’un grand arbre, il pourra s’épanouir dans la haie :

5 euo jap veneux 2 août 2013 001.jpg

6 euo jap veneux 2 août 2013 rec 011.jpg

Pour les Viburnum à feuillage persistant, seuls Viburnum tinus, mais j’en ai déjà plusieurs, et Viburnum rhitidophyllum semblent correspondre à mes critères. Il y a aussi Viburnum foetidum qui n’a encore qu’un an et est totalement persistant quoiqu’on en dise. Aujourd’hui :

7 vib foetidum veneux 8 fév 2015 001.jpg

Ses premières fleurs en juillet :

8 viburnum foet 14 juil 2014 005.jpg

9 viburnum foet 14 juil 2014 004.jpg

viburnum foet 14 juil 2014 003.jpg

viburnum foet 14 juil 2014 008.jpg

Sa belle écorce :

viburnum foetidum écorce veneux 6 janv 2014 001 (8).jpg

Son premier fruit en novembre :

viburnum foetidum veneux 23 nov 2013 027 (1).jpg

 

16/12/2014

Décor de décembre

Je m’efforce de vous montrer de belles floraisons mais c’est à Veneux et les camellias ne supporteraient pas le terrain de Romilly. Malgré mes efforts le terrain de Romilly n’est pas fleuri. J’ai pourtant transplanté du jasmin d’hiver mais il tarde à démarrer. J’ai planté un Viburnum farreri (fragrans). Il a 1 an, il est beau, il approche 2m mais son feuillage est toujours là, bien vert, et il ne fleurit pas. Un espoir cependant à la mi-décembre : une floraison se dessine, une seule, tout en bas de l’arbuste.

1 vib fragrans romi 14 déc 2014 023.jpg

L’Alcea Park Rondell continue à fleurir, il est même encore chargé de boutons, et il a tout son feuillage, mais on ne le remarque pas car il s’est maintenant complètement couché. J’espère que l’an prochain il repartira plus dru et se tiendra mieux.

2 alcea park rondell romi 14 déc 214 027.jpg

Cornus alba met un peu de gaieté rouge dans ce triste jardin. Sur la première photo on voit sur la gauche comme il se marcotte, en fait dans toutes les directions. Je vais transplanter ces marcottes un peu partout.

3 cornus alba romi 14 déc 214 013.jpg

4 cornus alba romi 14 déc 214 014.jpg

Le Nandina domestica est encore plus beau que lorsque je l’ai planté il y a un mois :

5 nandina romi 14 déc 214 005.jpg

Mais le roi du terrain en ce moment, c’est le fusain d’Europe qui s’est multiplié à profusion. Tous les fusains ont maintenant perdu leur feuillage (sauf americanus) mais aussi leurs fruits. Lui en profite pour mieux les montrer et il y en a tellement que les oiseaux ne sont pas sur le point d’en venir à bout. Il y a même sous les grands chênes une très belle scène, les fruits se projettent sur le feuillage sombre d’un if femelle. L’artiste qui a réalisé ce ravissant spectacle, ce n’est pas moi, c’est le fusain qui s’est semé tout autour de l’if  et ils ont vite grandi car l’if n’a que 2 ans :

6 euo euro romi 14 déc 214 020.jpg

7 euo euro romi 14 déc 214 019.jpg

8 euo euro romi 22 nov 2014 001 (4).jpg

Les oiseaux n’ont laissé que de rares fruits de Viburnum opulus :

9 vib opulus romi 22 nov 2014 048.jpg

10 vib opulus romi 22 nov 2014 047.jpg

Les fruits des rosiers botaniques sont nombreux mais vraiment trop petits pour être remarqués. Seul Rosa rugosa apporte leur couleur :

11 rosa rugosa romi 22 nov 2014 050 (2).jpg

J’ai l’intention de ramener de Veneux des Viburnum tinus (semis et marcottes spontanés). Ils devraient davantage fleurir qu’à Veneux en situation plus ensoleillée.  Je voudrais faire aussi des boutures du Lonicera fragrantissima. Pour les fruits, je vais tenter des boutures de mon Callicarpa bodinieri, le Callicarpa dichotoma à fruits blancs que j’ai planté pousse vraiment trop lentement.

Pour la suite de l’hiver, j’ai d’autres floraisons mais décembre est le mois le plus pauvre en fleurs pour l’instant.

 

06/09/2014

Où en sont mes fusains

Euonymus phellomanus est toujours en avance sur les autres avec les premiers fruits qui s’ouvrent sur l’arille rouge vif. Il est pourtant encore si petit mais il est vrai que la valeur n’attend pas toujours le nombre des années :

1 euo phello romi 31 aoûtv  2014 071.jpg

2 euo phello romi 31 aoûtv  2014 038.jpg

Euonymus grandiflorus que je vous avais montré encore en fleurs le 31 juillet (une longue floraison de 5 à 6 semaines) forme maintenant ses fruits :

3 euo grandi romi 31 aoûtv  2014 035 (3).jpg

4 euo grandi romi 31 aoûtv  2014 035 (4).jpg

5 euo grandi romi 31 aoûtv  2014 035 (2).jpg

Cette photo pour vous montrer comme le vert des feuilles change selon l’âge. Cela me paraît important pour ceux qui cultiveraient cet arbuste car lorsqu’une jeune pousse démarre très bas sur le tronc, on peut se demander si ce n’est pas un rejet du porte-greffe et être tenté de la couper. En haut à gauche de la photo des feuilles rougissent déjà (il ne s’appelle pas Red Wine pour rien) :

6 euo grandi romi 31 aoûtv  2014 035 (6).jpg