Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2017

Bien hydraté, l'ail des ours prolifère

L’ail des ours a besoin d’un sol bien drainé mais frais. Mon terrain sableux ne lui convient pas vraiment. Planté près d’une mare, il bénéficie d’une atmosphère un peu humide mais le sable pur est trop sec pour lui. J’en étais consciente dès sa plantation et je l’ai toujours arrosé. Il en a profité pour proliférer mais maintenant, alors que la touffe d’origine s’est bien étendue, il profite aussi des autres zones d’arrosage.

Peu après sa plantation en 2008 :

1 allium 27 avril 2008 007.jpg

En 2014, le caltha à sa droite peut servir de repère pour suivre son extension :

2 allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (1).jpg

En 2017, il s’est étalé de part et d’autre du caltha :

3 allium ursinum veneux 19 avril 2017 006.jpg

Vers la droite, il cherche à atteindre le grand camellia bien arrosé :

4 allium ursinum veneux 21 avril 2017 003.jpg

Mais, sur la gauche il fait encore mieux. Il a laissé la zone non arrosée et s’est semé au pied d’une plante arrosée à 3m de la touffe principale. Je m’en suis rendu compte à l’apparition des quelques fleurs blanches. Regardez, il est derrière l’autre caltha :

5 allium ursinum veneux 19 avril 2017 005.jpg

6 allium ursinum veneux 19 avril 2017 007.jpg

7 allium ursinum veneux 19 avril 2017 008.jpg

La touffe principale est très dense :

8 allium ursinum veneux 21 avril 2017 004.jpg

9 allium fleur veneux  005.jpg

Et elle fait le bonheur des butineurs :

allium ursinum  paon veneux 21 avril 2017 005.jpg

allium ursinum abeille veneux 21 avril 2017 007.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 006.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 008.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 011.jpg

 

12:24 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2017

Allium ursinum et Alliaria petiolata

Le 6 avril le tapis d’Allium ursinum est devenu très dense et il y en a même davantage car il a essaimé, des petites touffes à distance. A ce stade il n’y a plus de confusion possible avec les colchiques ou le muguet (si vous avez encore un doute, il suffit de frotter une feuille pour sentir l’odeur d’ail) :

1 allium veneux 6 avril 2017 003.jpg

Le 15 avril, la superbe floraison apparait :

2 allium ursinum veneux 15 avril 2017 046.jpg

3 allium ursinum veneux 15 avril 2017 047.jpg

4 allium ursinum veneux 15 avril 2017 048.jpg

5 allium ursinum rec veneux 15 avril 2017 048.jpg

5 allium ursinum s fleur veneux 005.jpg

Mais une autre plante sauvage à odeur d’ail est en fleurs. Elle aussi est utilisable dans les salades, feuilles et fleurs. Les graines ont un goût piquant, pouvant servir d’ersatz de poivre, les racines ont un goût également piquant, parfois utilisées comme le raifort. C’est Alliaria petiolata, l’herbe à l’ail, garlic mustard :

6 alliaire veneux 15 avril 2017 016.jpg

7 alliaire veneux 15 avril 2017 018.jpg

8 alliaire rec veneux 15 avril 2017 018.jpg

9 alliaire fleur veneux 14 avril 2011 037.jpg

10 alliaire veneux 5 mai 2013 032 (4).jpg

11 alliaire veneux 14 avril 2011 046.jpg

12 alliaire pistil fécondé veneux 15 avril 2017 018.jpg

13 alliaire 1 coeur veneux 14 avril 2011 042.jpg

alliaire anth stig veneux 14 avril 2011 049.jpg

 

13/03/2017

Allium ursinum

J’ai remarqué le feuillage de l’ail des ours, au bord de la mare, le 7 mars :

1 allium ursinum veneux 07 mars 2017.jpg

Il n’est pas en avance, l’an dernier le 15 février 2016 :

2 allium ursinum veneux 15 fev 2016 011.jpg

Aujourd’hui, 13 mars, il s’est déjà bien étoffé :

3 allium ursinum veneux 13 mars 2017 IMG_2741.jpg

4 allium ursinum veneux 13 mars 2017 IMG_2742.jpg

Je peux commencer à cueillir des feuilles pour les salades, à faire avant l’apparition des fleurs. Mais il faut reconnaître que la confusion est possible avec les feuilles de colchiques toxiques, à peu près au même stade de développement aujourd’hui (le feuillage des colchiques sera rapidement beaucoup plus grand) :

5 colchiques veneux 13 mars 2017 IMG_2744.jpg

6 colchiques veneux 13 mars 2017 IMG_2745.jpg

Mais l’ail des ours pousse en sous-bois, les colchiques en plein soleil. Surtout, le parfum du feuillage de l’ail des ours, c’est la certitude sur son identité.

 

10:12 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

06/12/2016

Laurus nobilis, l'envahisseur prépare déjà ses armes

C’est le splendide laurier-sauce femelle de mon voisin, 40 ans, au moins 6m de haut, débordant au-dessus de mon terrain (je ne lui reproche pas ce débordement) :

laurus nobilis 2007.jpg

Ce qui est plus gênant, c’est la multitude de rejetons qui envahissent mon terrain tous les ans sur toute sa surface (les oiseaux…). Je n’avais pas remarqué qu’il prépare ses fleurs avant même le début de l’hiver :

laurus nobilis veneux 5 dec 2016 021.jpg

 

04:20 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2016

L'alliaire

Encore une plante sauvage comestible qui a un goût d’ail et comme l’ail des ours aime les sous-bois. C’est pourquoi, si je la laisse faire, j’en serai envahie. Elle commence à fleurir et fleurira au moins jusqu’en juin.

Alliaria petiolata est une Brassicaceae comme les choux. Elle est bisannuelle.

Tout chez l’alliaire est comestible, il faut seulement préférer les feuilles du haut, celles du bas sont filandreuses. Dans une salade, on peut ajouter des fleurs pour la décoration. On peut faire du beurre au goût d’ail, la faire macérer 15 jours pour parfumer un vinaigre, etc. Son gros avantage, comme pour l’ail des ours, c’est un parfum délicat d’ail sans les conséquences sur l’haleine.

1 alliaire veneux 14 avril 081.jpg

2 alliaire veneux 14 avril 085.jpg

3 alliaire veneux 14 avril 084.jpg

4 alliaire veneux 5 mai 2013 009 (1).jpg

5 alliaire fleur veneux 14 avril  p 037.jpg

5 b alliaire veneux 14 avril 046.jpg

6 alliaire pistil veneux 14 avril  p 036.jpg

7 alliaire 1 coeur veneux 14 avril 042.jpg

8 alliaire pistil veneux 14 avril  p 069.jpg

Siliques :

9 alliaire silique 2 veneux 14 avril  009.jpg

10 alliaire silique 1 veneux 14 avril  009.jpg

 

17/04/2016

Allium ursinum

L’ail des ours montre des fleurs depuis 3 jours :

1 allium ursinum veneux 17 avril 2016 008.jpg

2 allium ursinum veneux 17 avril 2016 009.jpg

3 allium ursinum veneux 17 avril 2016 010.jpg

4 allium ursinum veneux  17 avril 2016 001 (3).jpg

5 allium ursinum romi 15 avril 2016 013 rec.jpg

6 allium ursinum veneux 17 avril 2016 006.jpg

allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (6) 2.jpg

allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (6).jpg

 

19/02/2016

Ail des ours, colchique, muguet, arum, et les autres

1 allium 27 avril 007.jpg

Le feuillage de l’ail des ours, Allium ursinum, apparait en février. Son nom viendrait du fait que c’est la première plante que les ours mangeraient à la sortie de leur hibernation, bien sûr dans les pays où il y a encore des ours. Par contre les herbivores ne l’aiment pas.


Allium ursinum est une excellente plante comestible. Elle a un goût d’ail et en a toutes les propriétés. Tout est comestible du bulbe jusqu’à la graine. Il est préférable de ne pas toucher au bulbe pour ne pas détruire la plante. Si vous en trouvez dans la nature, contentez-vous de couper des feuilles. Les feuilles se consomment de février à avril, avant la floraison car ensuite elles deviennent amères. Les fleurs sont comestibles. Les boutons floraux peuvent être préparés comme des câpres.


Mais partout vous lirez qu’il y a risque de confusion avec d’autres plantes toxiques. Je n’y crois pas, la ressemblance est vraiment trop lointaine mais c’est peut-être parce que je connais bien ces plantes. Pour les novices en botanique je vais vous les montrer. On parle de confusion avec colchique, muguet et même avec l'arum ( !).
Le problème ne se pose qu’avant la floraison. En ce moment, le feuillage du muguet sauvage n’est pas encore visible. La crainte de confusion avec l’arum est absurde, le feuillage de l’arum a un aspect totalement différent et qui ne peut être confondu avec rien :

2 arum pictum 24 mars 002.jpg

La difficulté un peu sérieuse, c’est le feuillage du colchique qui en février est de taille équivalente. Voici donc ail et colchique photographiés aujourd’hui.


Colchique, en plein soleil :

3 colchique veneux 19 fev 2016 010 (4).jpg

4 colchique veneux 19 fev 2016 010 (2).jpg

Allium, en sous-bois. On l’appelle aussi ail des bois :

5 allium ursinum veneux 19 fev 2016 001 (2).jpg

6 allium ursinum veneux 19 fev 2016 001 (4).jpg

Les feuilles de colchique semblent partir verticalement du sol car elles sont charnues, rigides, à bout arrondi. Dès la mi-mars elles seront très hautes et aucune confusion ne sera possible :

7 colchiques veneux 16 mars 003.jpg

Les feuilles de l’ail sont délicates, au bout d’un court pétiole et elles s’étalent faute de rigidité.


Le muguet, qui apparaitra plus tard a lui aussi une structure verticale car les feuilles sont étagées sur une tige bien rigide. Et je crois que tout le monde connait le muguet, au moins pour en avoir acheté le 1 mai. Cette photo est prise un 24 avril mais à gauche et à droite il y a des pieds avant floraison :

8 convallaria romi 24 avril 2011 035.jpg

Enfin, au moindre doute, froissez une feuille et sentez-la. Elle sent l’ail fortement si c’est bien l’ail des ours. Les feuilles des autres plantes n’ont pas d’odeur.

 

13/10/2015

La menthe panachée, un beau tapis

J’ai de la menthe sauvage sur le terrain de Romilly, surtout de la menthe aquatique. Elle est très attractive pour les insectes. Mais elle est trop haute et bien qu’elle s’étende facilement, elle ne forme pas un couvre-sol efficace.

1 menthe romi 17 août 2014 029 (1).jpg

2 menthe romi 7 sept 2013 003 (1).jpg

3 menthe romi 1 sept 2013 017 (2).jpg

4 menthe poliste romi 17 août 2014 057.jpg

J’ai planté au début de l’été 2014 un tout petit pot de menthe panachée. En septembre elle avait déjà pris une belle extension :

5 menthe bicolore romi 11 sept 2014 035.jpg

Cette année il y en a au moins 1m dans toutes les directions. Elle forme un tapis ras, bien dense, je n’ai pas eu à désherber.

6 mentha variegata romi 11 oct 2015 036.jpg

 

23/01/2015

Etonnante livèche

Levistichum officinale, ache des montagnes, est bien une plante de montagne et le froid ne lui fait pas peur. Je l’ai semée il y a 15 jours dans un pot à l’extérieur et malgré le froid (tout est relatif évidemment) elle germe déjà, et en abondance :

1 levistichum 23 janv 2015 005.jpg

2 levistichum pr 23 janv 2015 005.jpg

3 levistichum 23 janv 2015 008.jpg

4 levistichum 23 janv 2015 007.jpg

5 levistichum pres 23 janv 2015 004.jpg

J’espère qu’elle n’aura pas trop chaud cet été, je veillerai à l’arroser suffisamment.

Il y a aussi ce qui ressemble à un très jeune perce-neige :

galanthus 23 janv 2015 006.jpg

C’est parce que j’ai récupéré un pot contenant déjà de la terre. Ce perce-neige est très en retard sur les autres, même les nivalis qui montrent déjà leur fleur. C’est sans doute parce que c’est un semis récent. Les Galanthus nivalis se ressèment dans tous les pots, tous les joints, tout le terrain.

11:53 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

31/12/2014

Origanum vulgare, sa vie en hiver

Avant une discussion sérieuse, réchauffons-nous d’abord avec ces photos de sa ravissante floraison tellement attractive le 21 juillet à Veneux (origan planté mais spontanément ressemé à un endroit qui lui plaisait mieux, il a du caractère) et le 26 juillet à Romilly (origan sauvage) :

1 origanum veneux 18 juillet 2013 016.jpg

2 origanum veneux 21 juillet 2013 005 (1).jpg

3 origanum romi 21 juillet 2013 013 (3).jpg

4 origanum romi 21 juillet 2013 013 (1).jpg

5 origanum 26 juillet 2013 035.jpg

6 origanum 26 juillet 2013 036.jpg

7 origanum 26 juillet 2013 031.jpg

8 origanum 26 juillet 2013 034.jpg

Mais quelle est sa nature botanique ? Le plus souvent on le décrit comme une plante vivace, mais ses tiges sont à leur base aussi rigides que celles d’un arbuste, et tantôt caduque tantôt persistante. La vérité, comme toujours, est au milieu.

Il n’a pas le même aspect en été et en hiver mais il ne disparait jamais. Toute la partie fine et fleurie a disparu en automne mais il s’est concentré, bien dense, bien feuillu, près du sol. Le 31 décembre :

origan veneux 31 déc 2014 020 (1).jpg

origan veneux 31 déc 2014 020 (2).jpg

origan veneux 31 déc 2014 020 (3).jpg

C’est en fait un sous-arbrisseau : plante de petite taille, ramifiée dès sa base, à ramifications ligneuses et persistantes dans sa partie inférieure, herbacée dans sa partie supérieure.

Son comportement est celui d’une plante hémicryptophyte : plante dont les bourgeons passent la saison défavorable au ras du sol ou au plus à 20cm. Il est donc bien caduc dans sa partie haute et persistant près du sol.

15:42 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (1)

23/04/2014

Rosmarinus sauvé des eaux

Après une inondation continue de 6 semaines puis une autre de 4 semaines, je n'avais aucun espoir pour mon tout jeune romarin à peine planté.  C'est une plante de terrain sec. Il semblait pourtant au moins partiellement vivant et sa récupération se confirme avec sa floraison un an après le déluge, certes timide. Il a survécu, on ne peut pas en dire autant des sureaux noirs botaniques donnés pour tolérants aux inondations.

1 rosmarinus romi 20 avril 2014 056 (2).jpg

2 rosmarinus romi 20 avril 2014 056 (1).jpg

rosmarinus romi 20 avril 2014 056 (4).jpg

rosmarinus romi 20 avril 2014 056 (5).jpg

19:52 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

09/04/2014

Allium ursinum

 

allium ursinum 7 avril 2014 004.jpg

J'ai aperçu ses premières feuilles le 15 février :

1 allium ursinum veneux 15 fev 2014 004 (2).jpg

En mars :

2 allium ur veneux 26 mars 2011 011.jpg

3 allium 18 mars 004.jpg

Le 7 avril le feuillage est surmonté de ces chandelles blanches qui sont les inflorescences en boutons :

4 allium ursinum 7 avril 2014 005.jpg

Je vous ai montré plusieurs fois l'ail des ours, selon l'époque les fleurs ou les fruits. J'ai envie cette fois de montrer le cycle complet de cette jolie vivace. Je reprends donc des photos des années précédentes. Les dernières photos sont du 15 juin. Le feuillage est alors encore vert mais après la fructification il va vite faner et disparaître en juillet pour réapparaître en février l'année suivante;

5 ail des ours en fleurs 16 av.jpg

6 allium 27 avril 007.jpg

8 allium ursinum 1075485182.jpg

9 allium fleur veneux 1 mai 005.jpg

10 ail fleur veneux 23 avril 013.jpg

11 allium ursinum 2546563832.jpg

12 allium ursinum 2877265616 (3).jpg

13 allium ursinum 2877265616 (1).jpg

14 allium ursinum 2877265616 (6).jpg

15 allium ursinum 2877265616 (8).jpg

16 allium ursinum 2877265616 (2).jpg

17 allium ursinum 592489406.jpg

18 allium ursinum 2877265616 (7).jpg

Les bulbes :

19 allium ursinum bulbes (4).jpg

 

Les ours adorent cette plante et ils ont raison. Tout le plaisir de l'ail sans l'haleine qui va avec et qui pourrait incommoder les tout jeunes oursons. L'ail des ours peut être utilisé en cuisine dans toutes les utilisations de l'ail et même cuit comme des épinards. On peut utiliser les bulbes et les feuilles, les fleurs en boutons comme des câpres. Mais pour ne pas détruire la plantation, et même permettre l’extension du joli tapis, je n'utilise que les feuilles en en prenant une par bulbe. La saison est courte mais on peut le conserver en mixant les feuilles avec de l'huile et du sel.

On dit qu'il peut être confondu avec des plantes toxiques comme le muguet et les colchiques. La confusion n'est pas possible pour qui connaît ces plantes. Pour les moins connaisseurs on peut dire que les colchiques ne peuvent prêter à confusion qu'en février,

colchique veneux 31 janv 2014 023 (2).jpg

plus tard leurs feuilles sont vraiment très grandes.

colchiques veneux 16 mars 003.jpg

Le muguet se développe un peu plus tard mais c'est le plus grand risque de confusion.

convallaria romi 24 avril 2011 036.jpg

Cependant les feuilles de colchique s'enroulent les unes sur les autres sans pétiole visible. Les feuilles de muguet sont groupées au moins par deux avec ce qui semble un pétiole unique pour les deux et le bas des limbes s'enroule l'un sur l'autre. L'ail des ours a des feuilles très indépendantes avec un pétiole pour chacune. Surtout, il suffit de froisser une feuille d'ail des ours pour percevoir l'odeur qui ne peut prêter à confusion.

 

 

01:13 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (3)

21/04/2013

L'artichaut et l'escargot

 

Pour la deuxième année consécutive j'ai tenté de planter des artichauts. Ce n'est pas tellement pour manger des artichauts, j'en trouve de beaux au marché, mais pour la beauté de la plante et de ses fleurs que j'admire au Jardin des Plantes :

 

artichaut 1 paris 2 juil 2011 084.jpg

artichaut 2 paris 2 juil 2011 086.jpg

artichaut 3 paris 2 juil 2011 092.jpg

Je l'ai planté le 14, il était à moitié dévoré le 20 :

 

1 artichaut découpé romi 20 avril 2013 161.jpg

Le présumé innocent (une innocence qui ne résistera pas au procès) a laissé sur place le résultat de son repas :

 

2 crottes d'escargots romi 20 avril 2013 161.jpg

On y trouvera bien des cellules intestinales pour recherche d'ADN. Mais ce n'est même pas nécessaire, il a été retrouvé en pleine sieste digestive au cœur de la plante. C'est vraiment un très gros escargot, un des plus gros du terrain. Vous remarquerez que j'avais entouré la plante d'un grillage anti-lapins qui ne l'a pas découragé.

 

3 artichaut escargot romi 20 avril 2013 160.jpg

 

14:04 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (4)

20/03/2013

Allium ursinum

L'ail des ours n'est pas spontané sur mon terrain de Veneux trop sec pour lui au printemps et en été mais dont l'excellent drainage en hiver lui est favorable. Je l'ai planté près d'une mare pour qu'il bénéficie d'une atmosphère un peu humide et je l'arrose lorsqu'il fait sec pendant sa période de végétation.

 

Il n'est pas encore en fleurs mais il s'y prépare sérieusement. Les touffes sont plus nombreuses chaque année et surtout cette année les plus anciennes touffes semblent trop denses.

 

L'an dernier :

 

1 allium ursinum 27 mars 022.jpg

2 allium ur veneux 26 mars 2011 013.jpg

Cette année :

 

3 allium ursinum veneux 19 mars 2013 017 (3).jpg

4 allium ursinum rec veneux 19 mars 2013 .jpg

Je crois qu'il est souhaitable de dédoubler les plus grosses touffes. Je me demande seulement quand le faire. Je crois que j'attendrai la fin de l'été quand le feuillage sera sec pour ne pas risquer de perdre une floraison et les semis qui vont avec.

 

Bien sûr il y a davantage d'ail des ours dans la nature que dans les jardins. Cependant pour les cueillettes dans la nature il est conseillé de se méfier avant la floraison de deux plantes très toxiques, les colchiques

 

colchiques 1 veneux 16 mars 003.jpg

colchiques 2 27 mars 013.jpg

et le muguet

 

convallaria 1 veneux 19 mai 002.jpg

convallaria 2 romi 2 mai 017.jpg

convallaria 3 romi 22 avril 2012 074 (1).jpg

En cas de doute, il suffit de froisser les feuilles, l'odeur d'ail est intense.

 

20:38 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (1)

18/01/2013

Mes choux perpétuels

Ils seront plantés quand la température repassera le seuil des +7°C car je suis plus gélive qu'eux et je ne peux travailler dehors en dessous de cette température.

 

choux 12 janv 2013 003.jpg

Celui de gauche, c'est le chou Daubenton. J'en avais planté un en 2010. Il m'avait fait la surprise d'une floraison, c'est exceptionnel pour ce chou :

 

daubenton romi 29 mars 2011 120.jpg

Mais deux jours après cette photo je n'ai plus rien trouvé, ni fleurs, ni feuilles, ni tiges. Tout avait été dévoré, jusqu'au sol. Les lapins adorent les choux. Plus tard, une barquette de jeunes plants de choux n'a pas vécu 24 heures. Je ne vous parlerai pas davantage du chou Daubenton, chou pérenne dont on consomme les feuilles, tout le monde le connaît.

 

Mais connaissez-vous l'autre chou, celui de droite ? C'est, lui aussi, un chou perpétuel. C'est Brassica oleracea var. indica, le chou brocoli perpétuel souvent appelé Nine Star. Ses têtes florales sont blanches. Il est important de toutes les cueillir car s'il monte à graines, il meurt au lieu de vivre 8 ou 9 ans. En attendant de voir mes photos, vous pouvez l'observer ici.

 

Mais où vais-je les planter ? Ils seraient bien à Romilly, le terrain est parfait pour eux. Mais il faudrait les planter au sommet d'une tour ou les cerner de grillage. Les connaisseurs précisent qu'il faut enterrer profondément la base du grillage car sinon les lapins passent dessous. Il y a déjà du grillage autour de tous mes troncs. Il y a du grillage en sous-sol par endroits contre les campagnols. Mon terrain va devenir une plantation de grillages. Comment appelle-t-on un terrain planté de grillages ? Une grillageraie, je suppose. Ils ne sont pas bien gros, je vais bien leur trouver un petit coin de soleil à Veneux.

 

21:14 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (5)

02/08/2012

Mentha longifolia

 

Aussi utile, aussi parfumée, et aussi envahissante (c'est intéressant si on veut en récolter beaucoup), la menthe à longues feuilles ou menthe sylvestre me paraît être la plus décorative :

 

1 mentha longifolia paris 21 juil 2012 044.jpg

mentha longifolia étiq paris 21 juil 2012 053.jpg

Elle plait aux insectes :

 

paris 21 juil 2012 046.jpg

paris 21 juil 2012 047.jpg

paris 21 juil 2012 048.jpg

paris 21 juil 2012 049.jpg

paris 21 juil 2012 050.jpg

paris 21 juil 2012 051.jpg

paris 21 juil 2012 054.jpg

Elle doit son nom à ses longues feuilles pointues différentes de celles des autres menthes

 

mentha longifolia feuilles paris 21 juil 2012 055.jpg

Pour comparaison, les feuilles et les fleurs de la menthe aquatique en mai à Paris et en Juillet à Romilly :

 

menthe aq paris 18 mai 113.jpg

menthe aq romi 11 juil 2011 008.jpg

Mais Mentha aquatica n'a pas d'intérêt décoratif, on la voit à peine. Je crois que je vais ajouter Mentha longifolia qui a les mêmes besoins à Romilly.

 

20/07/2012

Origanum vulgare

La route entre Veneux et Romilly ne traverse que de vastes champs, en monoculture évidemment. Heureusement, pour la survie de la mini-faune il y a les fossés, là où les grosses machines à tondre ne peuvent rien. Au bout de la haie de sureau yèble et dans le fossé de l'autre côté de la route, il y a toutes sortes de fleurs mais surtout des grosses touffes d'origan :

 

2 16 juil 2012 045.jpg

4 16 juil 2012 040.jpg

Il y a des amateurs :

 

5 16 juil 2012 059.jpg

6 16 juil 2012 053.jpg

7 abeille 16 juil 2012 044.jpg

8 16 juil 2012 052.jpg

9 abeille 16 juil 2012 p 041.jpg

10 16 juil 2012 038.jpg

11 16 juil 2012 058.jpg

Ce paon du jour a faim, il est un peu perdu mais il va vite trouver le fossé :

 

papillon 16 juil 2012 069.jpg

10/07/2012

L'origan a du caractère

et ce n'est pas une pauvre humaine ignare qui va décider de l'endroit qui lui convient le mieux.

 

J'avais planté 2 pieds d'origan, Origanum vulgare, il y a plusieurs années à l'endroit qui me semblait lui convenir le mieux à Veneux : dans l'entrée, en plein soleil loin des arbres, sur une butte pour un bon drainage, au sud du Callicarpa. Et pendant des années il a végété. Il poussait peu, fleurissait à peine. Je n'en ai jamais cueilli pour la cuisine parce qu'il me faisait pitié. J'avais pensé à l'emmener à Romilly mais à Romilly il y a de l'origan spontané d'environ 80cm de haut.

 

L'an dernier, en coupant l'herbe près de la boite aux lettres, à 1m de l'emplacement d'origine, de l'autre côté de la dalle du compteur d'eau, j'ai cru reconnaître de minuscules pousses d'origan. Et cette année c'est l'explosion :

 

1 origan veneux 10 juil 2012 012.jpg

2 origan veneux 10 juil 2012 013.jpg

3 origan veneux 10 juil 2012 015.jpg

4 origan veneux 10 juil 2012 016.jpg

5 origan veneux 10 juil 2012 002.jpg

6 origan veneux 10 juil 2012 004.jpg

8 origan veneux 10 juil 2012 001.jpg

9 origan fl veneux 10 juil 2012 001.jpg

10 origan veneux 10 juil 2012 005.jpg

Il a donc choisi en se semant l'emplacement qui lui convient le mieux. A l'emplacement d'origine il y a toujours deux ou trois misérables plantes à peine fleuries. Mais quelle est la différence ? Plus de soleil ? Cela me parait identique, à moins que les lilas de l'autre côté de l'allée ne lui fassent de l'ombre par moments. Une terre plus riche ? J'ai mis un peu d'engrais dans cette zone à cause des colchiques. Une intolérance au Callicarpa ou au jasmin d'hiver proche ?

15:30 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/06/2012

Allium ursinum, les fruits

Les fruits d'Allium ursinum, l'ail des ours, arrivent à maturité. Le 10 juin les tiges se tiennent encore verticalement :

 

1 allium ursinum veneux 10 juin 2012 003.jpg

Le 15 juin tout s'est couché :

 

2 allium ursinum 15 juin 2012 002.jpg

allium ursinum 15 juin 2012 001.jpg

allium ursinum 15 juin 2012 008.jpg

allium ursinum 15 juin 2012 011.jpg

allium ursinum 15 juin 2012 015.jpg

allium ursinum 15 juin 2012 025.jpg

allium ursinum 16 fr 10 juin 2012 009.jpg

Fruits verts, fruits secs et vides, graine :

 

allium ursinum 16 mm 10 juin 2012 006.jpg

La plupart des feuilles sont encore vertes

 

allium ursinum feuille 15 juin 2012 004.jpg

quelques unes ont séché :

 

allium ursinum feuille fanée 15 juin 2012 005.jpg

Dans 2 ou 3 semaines tout aura disparu pour reparaitre l'an prochain.

 

23:49 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

02/05/2012

Allium ursinum

veneux 1 mai 2012 003.jpg

veneux 1 mai 2012 005.jpg

veneux 1 mai 2012 007.jpg

veneux 1 mai 2012 008.jpg

veneux 1 mai 2012 010.jpg

veneux 1 mai 2012 011.jpg

veneux 1 mai 2012 012.jpg

veneux 1 mai 2012 013.jpg

veneux 1 mai 2012 015.jpg

veneux 1 mai 2012 022.jpg

veneux 1 mai 2012 026.jpg

veneux 1 mai 2012 029.jpg

 

10:26 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

30/12/2011

Beta vulgaris

 

Je n'ai pas envie d'un potager. Je ne pense pas être douée pour ça. Je n'aurais ni le temps ni la patience de l'entretenir et il faudrait dresser une forteresse tout autour. Pour ma consommation, je me contenterai des arbres fruitiers et de légumes dispersés parmi les plantes décoratives. D'ailleurs les légumes sont souvent décoratifs. Mais une sélection est obligatoire : les heureux élus doivent être totalement inintéressants pour les lapins et les chevreuils.

 

Mes précédentes tentatives m'ont permis de repérer les plantes intéressantes.

 

Ciboulette et associés, persil sont exclus. Je suis en train d'installer un pot très haut pour planter un sureau noir pleureur, tellement pleureur qu'il lui faut de la hauteur pour ne pas s'écraser et s'abimer au sol. Autour de son pied je pourrai planter ciboulette et persil.

 

Les choux sont totalement exclus, ils sont dévorés avant même d'être plantés. Même le chou Daubenton qui avait fleuri n'a pas pu aller plus loin.

 

Ont pu mener à terme leur production : tomates, poivrons, courgettes, fraisiers, gogi, framboisiers, groseilliers, mélisse envahissante, angélique.

 

Mais le plus extraordinaire, c'est Beta vulgaris, la bette (appelée indifféremment aussi blette mais blette désignerait une autre plante). Non seulement elle n'est pas dévorée mais en plus elle se ressème toute seule donc pas d'efforts pour le jardinier et rotation de la culture assurée.

 

J'avais planté des bettes banales à carde blanche il y a deux ans. J'avais vu en automne qu'une ou deux plantes étaient montées à graines mais tardivement, cela n'avait pas gêné la consommation des feuilles. Je n'en ai jamais replanté depuis et regardez ce qu'on peut voir dans mon jardin le 23 décembre :

 

1 bettes 23 déc 2011 011.jpg

2 bettes romi 13 nov 2011 008 (1).jpg

Les plants d'origine étaient à 4m de là, au sol et non dans un bac en hauteur, derrière une double rangée de croisillons en bois. Dans ce bac vous voyez une bette d'aspect jeune et des cardes couchées. Ces cardes se sont couchées parce qu'elles ont été entrainées par la longueur de la tige et le poids des graines. La bette est une bisannuelle qui fleurit la deuxième année. Les graines sont maintenant plus bas, au niveau du sol du terrain, ce sont mes futurs plants du printemps prochain. Où seront-ils ? Ce sera la surprise.

 

Je vais cependant racheter des bettes, il me faut des cardes de toutes les couleurs.

02/09/2011

Solanum

Les solanacées constituent une énorme famille de plantes dont au moins une partie est toxique à cause d'un alcaloïde, la solanine. Il y a dans cette famille des plantes de toutes formes, de toutes tailles. On y trouve aussi des plantes très importantes pour l'alimentation lorsqu'une partie de la plante est dépourvue de solanine.

 

Je vais me contenter de parler du genre Solanum en me limitant aux plantes que j'ai rencontrées, pour essayer de m'y retrouver et de voir quelles plantes sont intéressantes au jardin.

 

Commençons par nos petites sauvageonnes. A Romilly j'ai deux ou trois exemplaires de chacune d'elles que je conserve pour les photographier pour vous et aussi parce que je ne veux pas décimer totalement une espèce.

 

Solanum dulcamara, la douce- amère, est très toxique. Mais ses fruits voient leur toxicité diminuer en cours de saison et en hiver ils sont consommés par les animaux :

 

jardin

jardin

jardin

jardin

Solanum nigrum, la morelle noire est toxique mais beaucoup moins, au point que dans certains pays ses fruits sont préparés comme des câpres. Savez-vous qu'elle a sa place dans le jardin potager ? Ce n'est pas pour la consommer mais pour protéger les pommes de terre. En effet elle plaît tellement aux doryphores qu'ils se précipitent sur elles en ignorant totalement les pommes de terre.

 

jardin

jardin

jardin

jardin

jardin

Dans le genre Solanum il y a des légumes très appréciés car dépourvus de solanine mais le reste de la plante peut être toxique.

 

Solanum tuberosum, c'est la pomme de terre. Ses tubercules ont parfois une partie verte en surface qu'il faut enlever car c'est toxique.

 

Solanum lycopersicum, la tomate.

 

Solanum melongena, l'aubergine.

 

Solanum sisymbriifolium est la morelle de Balbis. Elle est moins connue, je vais donc vous montrer des photos. Ses jolis fruits sont agréables mais il est préférable de les cueillir avec des gants.

 

 

jardin

jardin

jardin

jardin

Et il y a les décoratifs :

 

Solanum jasminoides, plutôt à réserver à la zone 9 ou à bien protéger :

 

jardin

Solanum crispum dont la variété 'Glasnevin' est plus rustique et peut être cultivée en zone 8 avec un peu de protection.

 

jardin

jardin

jardin

 

 Solanum cornutum ou rostratum est une annuelle originaire du Mexique mais elle s'est répandue sans être envahissante par-ci, par-là en Europe. On pourrait la trouver jusqu'à 60°N. Celle que j'ai photographiée au Jardin des Plantes de Paris a des fleurs à corolle blanche alors qu'elle est partout décrite à fleurs jaunes. Le reste de la plante semble correspondre.

 

  jardin

 

 jardin

jardin

Solanum rantonetti n'est pas très rustique, il fleurit en été et en automne. Ici à Paris un 10 octobre :

 

jardin

 

20:50 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin

25/07/2011

Mentha longifolia

Tout le monde a de la menthe dans son jardin, certains collectionnent plusieurs espèces. Mais auriez-vous pensé à l'utiliser pour une haie basse séparant deux zones du jardin ? Absurde, dites-vous. Pas du tout, à condition d'utiliser pour ça Mentha longifolia, la menthe sylvestre. Elle atteint 1m, et même plus si elle a assez d'eau, et elle a un port bien dressé.

 

jardin

jardin

jardin

jardin

Elle vous plait ? Vous voyez tout son intérêt autant pour la santé du jardin que pour la vôtre et la joie de vos papilles. Il ne vous reste plus qu'à la chercher dans la nature. Elle pousse partout en France dans des zones plutôt humides. On la trouve dans des catalogues mais seulement sous la forme 'Buddleia' qui me plait moins.

 

23:51 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin

05/07/2011

Cynara cardunculus

L'autre belle plante du genre Cynara, c'est Cynara cardunculus, le cardon. Il ressemble beaucoup à Cynara scolymus au point que pour certains ce sont deux formes de la même espèce. Ses fleurs sont légèrement plus petites et moins ouvertes. Il fait plus sauvage, plus "chardon".

 

jardin

jardin

jardin

jardin

Il plait autant aux insectes :

 

jardin

jardin

jardin

Lui aussi reste très beau toute l'année. Ses fleurs sèches persistent longtemps, toutes ébouriffées. Un 27 février :

 

jardin

jardin

jardin

Pour l'été le paillage d'hiver est complété par la végétation de l'année précédente :

 

jardin

 

23:56 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin

Cynara scolymus pour sa beauté

Deux belles plantes du genre Cynara faisaient le plein d'admirateurs au Jardin des Plantes.

 

Je vais commencer par Cynara scolymus, l'artichaut. Il m'a fallu beaucoup de temps pour le photographier car la foule était souvent dense autour de lui. Le bleu de ses fleurs et sa forme très graphique en font une plante très attrayante. Je serais du genre à acheter mes artichauts au marché et à le laisser fleurir au jardin. Pas vous ?

 

jardin

jardin

jardin

jardin

Le vol des bourdons :

 

jardin

jardin

jardin

jardin

jardin

Son magnifique feuillage d'aspect exotique le rend décoratif toute l'année. Un épais paillage au pied lui permet de supporter l'hiver. La même plante un 27 février :

 

jardin

 

13:38 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin