Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2017

Bien hydraté, l'ail des ours prolifère

L’ail des ours a besoin d’un sol bien drainé mais frais. Mon terrain sableux ne lui convient pas vraiment. Planté près d’une mare, il bénéficie d’une atmosphère un peu humide mais le sable pur est trop sec pour lui. J’en étais consciente dès sa plantation et je l’ai toujours arrosé. Il en a profité pour proliférer mais maintenant, alors que la touffe d’origine s’est bien étendue, il profite aussi des autres zones d’arrosage.

Peu après sa plantation en 2008 :

1 allium 27 avril 2008 007.jpg

En 2014, le caltha à sa droite peut servir de repère pour suivre son extension :

2 allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (1).jpg

En 2017, il s’est étalé de part et d’autre du caltha :

3 allium ursinum veneux 19 avril 2017 006.jpg

Vers la droite, il cherche à atteindre le grand camellia bien arrosé :

4 allium ursinum veneux 21 avril 2017 003.jpg

Mais, sur la gauche il fait encore mieux. Il a laissé la zone non arrosée et s’est semé au pied d’une plante arrosée à 3m de la touffe principale. Je m’en suis rendu compte à l’apparition des quelques fleurs blanches. Regardez, il est derrière l’autre caltha :

5 allium ursinum veneux 19 avril 2017 005.jpg

6 allium ursinum veneux 19 avril 2017 007.jpg

7 allium ursinum veneux 19 avril 2017 008.jpg

La touffe principale est très dense :

8 allium ursinum veneux 21 avril 2017 004.jpg

9 allium fleur veneux  005.jpg

Et elle fait le bonheur des butineurs :

allium ursinum  paon veneux 21 avril 2017 005.jpg

allium ursinum abeille veneux 21 avril 2017 007.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 006.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 008.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 011.jpg

 

12:24 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire