Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2017

Les Aracées de mon jardin

J’ai 4 espèces d’Araceae sur mon terrain, deux sont spontanées, Arum maculatum et Arum italicum, deux ont été ajoutées par mes soins, Lysichiton americanus et Dracunculus vulgaris.

Arum maculatum et Lysichiton americanus ont la floraison la plus précoce, début avril.

Arum maculatum est toléré sur mon terrain parce qu’il est assez abondant, ses feuilles ont une belle forme et il est peu gênant mais son intérêt esthétique est très limité. En particulier ses fleurs, comparé à celle des autres surtout, sont petites d’un vert pâle terne, avec une spathe molle qui s’avachit sur le spadice et le cache. Il disparait en hiver :

1 arum maculatum veneux 20 avril 2017 012.jpg

2 arum maculatum 24 mars 002.jpg

3 arum maculatum veneux 23 avril 2017 016.jpg

Lysichiton americanus fleurit en avril, souvent, mais pas toujours, avant l’apparition des fleurs. Il est interdit à la vente en Europe depuis 2016 parce qu’il serait envahissant. Il n’y a rien à craindre avec le mien, il est planté depuis des années, sa touffe ne grossit pas, il ne se ressème pas. La taille de ses feuilles et de ses fleurs est impressionnante :

4 lysichiton veneux 12 avril 001.jpg

5 lysichiton veneux 10 avril 034.jpg

5 m lysichiton veneux 19 avril 2017 001 (3).jpg

6 lysichiton veneux 16 mai 016.jpg

7 lysichiton 7 mai 008.jpg

8 lysichiton fr veneux 30 avril 002.jpg

Les deux autres ne fleuriront qu’en mai, je vous montrerai leurs fleurs plus tard.

Arum italicum est séduisant par son feuillage qui persiste presque toute l’année et surtout en hiver quand le décor est pauvre :

9 arum italicum 22 nov 028.jpg

10 arum italicum veneux 20 avril 2017 013 (2).jpg

Dracunculus vulgaris est très élégant. Il disparait dès la fin de la fructification en fin d’été pour réapparaitre au début du printemps. Certains le disent peu rustique, à limiter aux bords de la Méditerranée. C’est faux, le mien est là depuis des années et ne souffre que du manque d’arrosage en été qui le fait s’effondrer. Depuis des années il est entouré de sa cour d’Arum italicum :

dracunculus veneux 23 avril 2017 008.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 010.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 011.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 012.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 013.jpg

e dracunculus rec veneux 23 avril 2017 013.jpg

 

Écrire un commentaire