Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2017

Duchesnea indica, mon nouveau couvre-sol

J’avais planté un ou deux pieds de Duchesnea indica, le fraisier des Indes, il y a une vingtaine d’années. Ils avaient totalement disparu, le coin ne leur plaisait pas. Quelques années plus tard j’en ai trouvé des pieds très dispersés sur tout le terrain et l’on en était resté là. Cette année dans une zone au sud du terrain, c’est l’explosion et ils forment un tapis dense qui ne semblent laisser passer aucune plante sauvage (on aperçoit des feuilles d’ancolies mais elles préexistaient et l’ancolie pour le semis c’est de l’entêté et à gauche le romarin bien plus grand et déjà présent). Je pense que c’est l’élagage du hêtre qui lui a donné plus de soleil et l’a encouragé à se développer ainsi :

1 duchesnea veneux 2 juin 2017 001 (2).jpg

Le fraisier des Indes est souvent vendu comme excellent couvre-sol et son intérêt est essentiellement esthétique. Son feuillage rappelle celui du fraisier des bois, Fragaria vesca :

2 duchesnea 10 mai 2012 045.jpg

Mais ses fleurs sont jaunes. Elles ont un calice dont les éléments s’intercalent entre les pétales mais aussi un important épicalice  ou calicule dont les grands éléments débordent largement :

3 duchesnea 10 mai 2012 036.jpg

4 duchesnea 10 mai 2012 014.jpg

5 duchesnea 10 mai 2012 033.jpg

Le fruit ressemble à une fraise mais il est très rond et est entouré d’un ensemble d’aspect feuillé, les bractées de l’épicalice :

6 duchesnea fruit 14 juin 2008 005.jpg

Les fruits sont comestibles mais insipides et peuvent au mieux ajouter une note décorative à une salade de fruits.

 

13:10 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

03/06/2017

Sambucus nigra 'Black Lace'

Appelé aussi ‘Eva’, c’est sans aucun doute la plus belle variété de sureau noir. Son fin feuillage très découpé d’un rouge presque noir lui permet de remplacer un érable sur un terrain pas assez acide. Il présente même en plus l’intérêt d’une magnifique et lumineuse floraison.
Je vous avais montré en 2009 les ‘Black Lace’, il y en a plusieurs, du parking Jardiland à Dammarie lès Lys. Ils sont toujours là, toujours aussi beaux. J’ai photographié le plus grand :

1 black lace veneux 31 mai 2017 057 (2).jpg

2 black lace veneux 31 mai 2017 057 (7).jpg

3 black lace veneux 31 mai 2017 057 (3).jpg

4 black lace veneux 31 mai 2017 057 (4).jpg

5 black lace veneux 31 mai 2017 057 (5).jpg

6 a black lace veneux 31 mai 2017 057 (6).jpg

6 black lace jardiland 1 sept 2011 004.jpg

7 black lace  jardiland 27 mai 013.jpg

8 black lace etamines p romi 12 juin 046.jpg

Et il présente presque tous les ans une remontée florale fin août. Corymbes de fleurs et corymbes de fruits sont alors présents en même temps. Le 20 août 2012 :

9 black lace jardiland 20 août 2012 015.jpg

10 black lace jardiland 20 août 2012 020.jpg

 

20:56 Publié dans Sureaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Et Maria Lisa revit

Ce ravissant rosier grimpant avait été planté il y a 10 ans. Il n’avait fleuri qu’une fois, en juin 2008, alors qu’il était encore petit. Depuis il était toujours vivant mais ne grandissait pas et ne fleurissait pas. Cette année il a un peu grandi en se couchant sur le tapis de Lamium galeobdolon et surtout il est plein de fleurs.

1 maria lisa veneux 2 juin 2017 007 (1).jpg

2 maria lisa veneux 2 juin 2017 007 (2).jpg

3 maria lisa veneux 2 juin 2017 007 (3).jpg

maria lisa 9 juin 2008 021.jpg

La raison probable en est qu’il reçoit davantage de soleil. Je l’avais planté à un endroit qui me paraissait suffisamment ensoleillé sur ce terrain très boisé. Mais ses besoins en soleil sont sans doute très grands. Il y  a quelques mois j’ai fait abattre à l’est un frêne mourant et au sud j’ai fait élaguer un hêtre « abusif ».

De plus j’ai trouvé un autre rosier ‘Mona Lisa’ à 3m du premier, également fleuri. C’est lui de façon certaine, exactement les mêmes feuilles et les mêmes fleurs. C’est sans doute une marcotte qui s’est faite alors qu’il avait grandi couché sans que je le remarque à cause d’un tout petit feuillage et l’absence de fleurs, noyé dans le lamier.

Il ne me reste plus qu’à les accrocher sur une arcade.

 

11:48 Publié dans roses | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2017

Ornithogalum pyrenaicum, enfin heureux chez moi

Il est sur le terrain depuis plus de 40 ans. Des lecteurs de mon blog m’avaient aidée à trouver son nom :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2010/06/21/asphodel...

Mais il vivait dans la zone la plus sèche, la plus pauvre, et la plus ombragée du terrain. Il y avait seulement une dizaine de pieds et il ne cherchait pas à s’étendre. Pourtant il fructifiait malgré sa situation très à l’ombre.

Et voici qu’enfin il se répand à profusion à environ 5m du site d’origine, plus au soleil. Il est toujours aussi dans la zone d’origine. Pourquoi ce changement ?

1 ornithogalum pyrenaicum veneux 2 juin 2017 003.jpg

2 ornithogalum pyrenaicum veneux 2 juin 2017 004.jpg

3 ornithogalum pyrenaicum veneux 2 juin 2017 005.jpg

4 ornithogalum pyrenaicum veneux 2 juin 2017 006.jpg

Léger et gracieux.

 

01/06/2017

Fleurs de mai

Rien ne s’était passé sur mon blog pendant 8 jours. Un problème d’accès à Internet dû à la connexion téléphonique. Un problème résolu rapidement et efficacement par un technicien Orange. Mais avant il y a eu les heures de tentatives de synchroniser la Livebox, le changement de Livebox car j’ai cru que l’ancienne était en panne, l’échec de synchronisation de la nouvelle flambant neuve, le souvenir des coupures de téléphone d’avant Orange avec des épissures foireuses en haut du poteau. Le technicien Orange a trouvé en haut du poteau un bricolage indigne de professionnels et à l’arrivée dans mon garage des fusibles qui gênent Internet et auraient dû être supprimés. Pas sérieux France Télécom.

Avec tout ça je n’ai pu vous montrer de mignonnes floraisons de mai et je vous les donne en vrac.

Le maximum de floraison d’Allium ursinum le 1 mai :

1 allium ursinum veneux 1 mai 2017 001.jpg

Le début de floraison de Lunaria rediviva, la monnaie du Pape vivace le 1 mai et elle est toujours en fleurs aujourd’hui. J’ai un pied supplémentaire chaque année.

2 lunaria rediviva veneux 1 mai 2017 009.jpg

3 lunaria rediviva veneux 4 mai 2017 007.jpg

4 lunaria rediviva veneux 1 mai 2017 010.jpg

5 lunaria rediviva veneux 4 mai 2017 008.jpg

6 lunaria rediviva veneux 4 mai 2017 009.jpg

Début de formation des siliques le 23 mai :

7 lunaria rediviva veneux 23 mai 2017 012 (2).jpg

L’aspérule odorante a aussi commencé sa floraison le 1 mai et elle est toujours en fleurs :

8 asperule veneux 4 mai 2017 010.jpg

9 aspérule odorante veneux 23 mai 2017 027.jpg

Les ancolies dont j’avais ramené un pot de Romilly. Elles se sont déjà semées un peu partout :

10 aquilegia veneux 19 mai 2017 022.jpg

Les iris :

11 iris veneux 19 mai 2017 021.jpg

12 iris veneux 19 mai 2017 019.jpg

13 iris veneux 19 mai 2017 020.jpg

Hydrangea petiolaris :

14 hydrangea petiolaris veneux 23 mai 2017 029.jpg

15 hydrangea petiolaris veneux 23 mai 2017 028.jpg

Hydrangea bretschnederi :

16 hydrangea bretsch veneux 30 mai 2017 001 (2).jpg

18 hydrangea bretsch veneux 23 mai 2017 030.jpg

19 hydrangea bretschn veneux 23 mai 2017 031.jpg

20 hydrangea bretschn veneux 19 mai 2017 024.jpg

21 hydrangea bretschn veneux 19 mai 2017 025.jpg

22 hydrangea bretsch veneux 30 mai 2017 001 (3).jpg

23 hydrangea bretsch veneux 30 mai 2017 001 (4).jpg

Rhododendron catawbiense, le plus tardif de mes rhododendrons :

24 rhodo catawbiense veneux 23 mai 2017 006 (2).jpg

25 rhodo catawbiense veneux 19 mai 2017 023.jpg

26 rhodo catawbiense veneux 23 mai 2017 006 (4).jpg

27 rhodo catawbiense veneux 23 mai 2017 006 (5).jpg

27 rhodo catawbiense veneux 23 mai 2017 006 (6).jpg

 

31/05/2017

Hemaris fuciformis et seringat, le retour

1 sphinx  veneux 9 juin 2016 025.jpg

L’an dernier je l’avais par erreur appelé Sphinx bourdon. Donna m’avait corrigée. C’est le Sphinx gazé.

https://differemment.blogspot.fr/2017/04/week-end-de-paqu...

Il avait une telle passion pour le seringat que, dès la floraison de l’arbuste je me suis mise en surveillance. Et il est bien venu, toujours aussi fanatique de seringat.

2 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 048.jpg

3 sphinx gazé veneux 31 mai 2017 049.jpg

4 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 052.jpg

5 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 053.jpg

6 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 042.jpg

7 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 045.jpg

8 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 047.jpg

9 sphinx gaze veneux 31 mai 2017 051.jpg

La question m’ayant été posée, j’ajoute quelques photos du moro-sphinx,  Macroglossum stellatarum, appelé sphinx colibri. Il est moins coloré, n’a pas les ailes transparentes car leurs écailles ne tombent pas et le plus frappant c’est sa trompe démesurée (Macroglossum) qui lui permet de se tenir loin de la fleur butinée, ce qui met encore plus en évidence son vol stationnaire commun à tous les Sphingidae évoquant l’oiseau colibri.

Tous ces sphinx se ressemblent beaucoup et ont un mode de vie assez semblable, entre autres leur ponte sur le gaillet gratteron qui abonde sur mon terrain.

Mes photos ont été prises le 25 juin 2009 au-dessus de fleurs de valériane des jardins mais sa grande passion, c’est la lavande :

moro sphinx 25 juin 013.jpg

moro sphinx 25 juin 021.jpg

moro sphinx 25 juin 029.jpg

moro sphinx 25 juin 036.jpg

moro sphinx 25 juin 044.jpg

 

 

21:15 Publié dans papillons | Lien permanent | Commentaires (3)

23/05/2017

Neige d'Avril

Son nom est un peu usurpé, il ne commence à répandre sa neige qu’à la mi-mai. Mais ce petit grimpant est ravissant, peu épineux, délicatement parfumé. De ravissantes roses semi doubles en pompons et groupées, un cœur d’étamines jaunes et des insectes.

1 neige d'avril veneux 23 mai 2017 015.jpg

2 neige d'avril veneux 23 mai 2017 019 (1).jpg

3 neige d'avril veneux 23 mai 2017 019 (3).jpg

4 neige d'avril rec veneux 23 mai 2017 019.jpg

5 neige d'avril veneux 23 mai 2017 019 (2).jpg

6 neige d'avril veneux 23 mai 2017 019 (4).jpg

neige d'avril veneux 23 mai 2017 002 (3).jpg

 

19:36 Publié dans roses | Lien permanent | Commentaires (0)

19/05/2017

Un couple étrange

Je ne sais pas ce que c’est. Il s’agit bien d’un couple puisqu’il y a 2 fois 6 pattes. Ils sont filiformes, décharnés. J’ai d’abord pensé à des phasmes mais en France ils n’ont pas d’ailes et l’accouplement n’est pas leur habitude. Est-ce des tipules ?

La partie vivement colorée en orange est le thorax puisque c’est là que s’insèrent les pattes et les ailes

1 tipule veneux 19 mai 2017 010.jpg

2 tipule rec veneux 19 mai 2017 010.jpg

3 tipule recadre veneux 19 mai 2017 010.jpg

tipule veneux 19 mai 2017 013.jpg

 

19:12 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (2)

07/05/2017

Callimorpha dominula, l'écaille marbrée

Je l’ai trouvée roulée en boule au sol au pied d’orties et de consoudes, des plantes qu’elle affectionne. Mais c’est peut-être moi qui l’ai fait chuter au sol. Elle s’est vite déroulée et a cherché à fuir ou à se cacher dans la végétation.

1 callimorpha dominula romi 5 mai 2017 009.jpg

2 callimorpha dominula rec romi 5 mai 2017 010.jpg

3 callimorpha dominula rec romi 5 mai 2017 011.jpg

C’est la chenille de l’écaille marbrée, un très beau papillon que j’avais photographié en juillet :

callimorpha dominula romi 14 juillet 2013 008.jpg

callimorpha dominula romi 3 juil  2012 070 (9).jpg

Elle hiberne sous forme de jeune chenille roulée au sol.

 

05:16 Publié dans papillons | Lien permanent | Commentaires (0)

05/05/2017

Cytisus et Genista, le temps des genêts

Cytisus scoparius, genêt à balais, c’est le genêt sauvage de la forêt de Fontainebleau. Il y en a tout le long des routes, du côté très ensoleillé.

1 cytisus scoparius 5 mai 2017 013.jpg

2 cytisus scoparius 5 mai 2017 014.jpg

Mais il envahit aussi les zones déboisées :

3 cytisus scoparius 24 mai 2008 047.jpg

Il se ressème à plaisir et j’en avais eu une belle touffe il y a quelques années. En 2015 il y en a eu une grosse touffe sur le terrain du voisin :

4 cytisus scoparius veneux 8 mai 2015 002 (1).jpg

5 cytisus scoparius fleurs 24 mai 2008 rec 051.jpg

5 genet 31 mai 011.jpg

6 cytisus scoparius 24 mai 2008 052.jpg

Mais sa durée de vie est très courte. Il se ressème, certes, mais n’importe où et on ne peut compter sur lui.

C’est pourquoi j’ai planté un Genista tinctoria ‘Porlock’. Beaucoup moins rustique, je crois qu’il ne faut pas descendre sous la zone 8. Il n’a qu’un an, il était encore en pot le 23 février 2016 :

7 genista porlock veneux 23 fev 2016 022 (1).jpg

Le voici cette année :

8 genista porlock veneux 5 mai 2017 001.jpg

9 genista porlock veneux 5 mai 2017 002.jpg

10 genista porlock veneux 5 mai 2017 004.jpg

11 genista porlock veneux 23 fev 2016 022 (3).jpg

La forme type de Genista tinctoria, le genêt des teinturiers, photographiée à Paris :

genista tinctoria paris 23 juin 2012 032 (3).jpg

 

04/05/2017

Dr King et Kramer's Supreme, les derniers camellias

Le 15 avril des camellias ont terminé leur floraison, d’autres ont encore des fleurs, certains sont même encore très fleuris comme Paul Maymou :

1 paul maymou veneux 15 avril 2017 027.jpg

Voici les deux derniers, les plus tardifs cette année.

Dr King le 15 avril :

2 dr king veneux 15 avril 2017 044.jpg

3 dr king veneux 15 avril 2017 045.jpg

4 dr king 20 mars 043.jpg

5 dr king coeur 20 mars 032.jpg

Kramer’s Supreme le 1 mai et le 4 mai :

6 kramer's veneux 1 mai 2017 007.jpg

7 veneux 4 mai 2017 001.jpg

8 kramer's supreme veneux 4 mai 2017 002.jpg

9 kramer veneux 20 mars 2016 017.jpg

9 kramer's 1 janv 2012 001.jpg

Ces deux camellias présentent l’avantage de perdre leurs fleurs avant qu’elles ne fanent, laissant l’arbuste toujours impeccable :

kramer's supreme veneux 4 mai 2017 006.jpg

Tous deux ont une croissance très lente.

Mais les variations de date de floraison sont grandes. J’ai déjà vu Kramer’s Supreme en fleurs en mars et même Dr King en février

 

11:41 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

02/05/2017

Rhododendron 'Horizon Monarch' pour l'adorable Papillon

Papillon, c’était la fille de Cassonnade, la chatte errante handicapée. Elle n’avait que 2 ans et elle est morte soudainement, instantanément, dans les bras de Rachel à qui elle faisait des câlins, 3 jours après une intervention chirurgicale courante. Sans doute une hémorragie sur un vaisseau mal cautérisé. Vous imaginez la stupeur et les pleurs de mes petites-filles.  

Elle a été enterrée au fond du jardin avec un arbuste pour qu’on n’ait plus envie de creuser à cet endroit. Pour cette petite âme pure et innocente j’ai trouvé un rhododendron extraordinaire. C’est ‘Horizon Monarch’ impressionnant par la quantité de ses grandes fleurs jaunes qui naissent de boutons couleur pêche :

rhododendron Horizon Monarch veneux 2 mai 2017 001.jpg

rhododendron Horizon Monarch veneux 2 mai 2017 002.jpg

rhododendron Horizon Monarch boutons veneux 2 mai 2017 002.jpg

rhododendron Horizon Monarch veneux 2 mai 2017 004.jpg

 

17:18 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Agroforesterie

On parle de plus en plus de l’agroforesterie, une technique qui associe des arbres, même de grands arbres et des cultures fruitières ou maraichères. Les avantages sont nombreux. L’INRA l’étudie.

J’ai découvert les avantages de l’agroforesterie bien avant d’en entendre parler. Je la pratiquais sans le savoir depuis plus de 40 ans et il n’y avait pas alors Internet pour m’informer. Le plus gros avantage que j’y vois, c’est l’atténuation des excès de température :

https://lamaisondalzaz.wordpress.com/2010/04/01/climats-e...

Si vous n’avez pas le courage de tout lire, je vous recopie ici le paragraphe de cette page web qui concerne mon propos d’aujourd’hui :

« L’homme, cet animal religieux, conserve la nostalgie biologique de ses origines : nous sommes, au fond de nous-mêmes, encore des hommes des bois ; dans notre quête de ressourcement, la forêt reste pour nous l’antithèse de la ville. Contrairement au milieu urbain, les conditions biophysiques régnant dans un bois ou une forêt (en bonne santé) sont idéales pour l’ensemble des êtres vivants qui y sont inféodés. Le microclimat y est assez constant, plus doux, plus chaud aussi et surtout plus humide ; il tempère la froidure de l’hiver mais atténue aussi les périodes caniculaires de l’été ; l’air est rafraîchi à midi et les nuits sont plus tièdes ; les différences thermiques sont moins contrastées ; les teneurs en vapeur d’eau, en gaz carbonique et en ozone sont importantes, ce qui crée un effet de serre local naturel. »

Nous avions acheté le terrain de Veneux sans hésiter un instant pour la beauté de ses arbres. Nous avons déterminé l’axe de la maison avec l’architecte pour conserver le plus d’arbres, surtout les arbres au sud. L’hiver leur feuillage inexistant ne gêne pas l’ensoleillement, l’été ils remplacent économiquement l’air conditionné.

Sur ce terrain, même lors de la canicule prolongée d’août 2003 qui a fait tant de morts il était agréable de se reposer sous les arbres et la maison est restée fraiche en gardant portes et fenêtres fermées dans la journée.

Mais l’hiver aussi l’effet sur la température est intéressant et évident. En cas de gel léger, une voiture garée sur mon terrain est intacte alors que toutes les voitures dans la rue sont couvertes de givre. Mes 3 premiers camellias qui venaient d’être plantés ont résisté au gel ahurissant de 1985, -17°C la nuit et sans dégel, même -8°C, le jour. Pour Adolphe Audusson, le plus résistant au froid, c’était prévisible, mais j’étais certaine de perdre les deux autres. La plupart des japonica et x williamsii peuvent tolérer – 15°C mais pas au-delà. Pourtant, ils ont perdu des feuilles mais ont survécu et sans qu’il soit nécessaire de les tailler.

Nous venons d’avoir une période de froid inhabituel à cette époque qui a détruit la production des vignes et de fruitiers  même dans le Sud. Pour le matin le plus froid ici, il a été noté – 4°C à Fontainebleau (mon terrain est à 8 km du château) et pourtant il n’a pas gelé chez moi. Même ce matin-là le thermomètre a chuté mais seulement jusqu’à 0°C. Je vous en ai donné la preuve avec des photos de la floraison en cours de mes cognassiers, fleurs intactes après cette période de gel. Aujourd’hui, les ovaires des fleurs les plus fanées ont grossi, je crois bien qu’il y a nouaison sur Cydonia Krymsk (pour Vranja, cela se passe très haut, je verrai plus tard) :

1 cydonia krymsk veneux 1 mai 2017 003.jpg

2 cydonia krymsk veneux 1 mai 2017 004 (1).jpg

3 cydonia krymsk veneux 1 mai 2017 004 (2).jpg

S’il produit, ce sera la première fois, l’an dernier il était trop jeune, il avait fleuri mais pas fructifié.

A Romilly, le terrain est aussi très boisé et entouré de bois. Je vous ai montré la floraison intacte de Pseudocydonia sinensis le 25 avril.  Voici les fleurs encore fermées de Elaeagnus multiflora (goumi) et celles plus avancées de Elaeagnus umbellata :

4 elaeagnus multiflora romi 25 avril 2017 023.jpg

4 elaeagnus multiflora romi 25 avril 2017 024.jpg

5 elaeagnus umbellata romi 25 avril 2017 025.jpg

Les fruits encore minuscules des cerisiers sont intacts. J’ai photographié ceux du poirier Conférence car sa production en quantité n’est pas banale. J’attends de voir l’éclaircissage naturel avant d’intervenir :

6 poirier conférence romi 25 avril 2017 014.jpg

 

06:14 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

01/05/2017

Le muguet, comme au bois de Chaville

Le muguet de mon jardin vous souhaite tout le bonheur du monde. C’est le tout petit muguet sauvage, celui qui est le plus doué pour porter bonheur.

1 convallaria veneux 1 mai 2017 013.jpg

2 convallaria 1 mai 2015 001.jpg

3 convallaria 1 mai 2015 009.jpg

 

27/04/2017

Viburnum lantana

Je l’avais découvert en 2013. C’est un Viburnum lantana sauvage qui s’était installé dans une très grande jardinière dont j’avais supprimé le fond. C’est donc comme s’il était en pleine terre. Dès la première saison il avait atteint 80 cm. Maintenant il est superbe, déborde la jardinière que l’on ne voit plus.

viburnum lantana romi 25 avril 2017 005 (1).jpg

viburnum lantana romi 25 avril 2017 005 (2).jpg

viburnum lantana romi 25 avril 2017 005 (3).jpg

vib lantana rec romi 11 avril 2014 047.jpg

viburnum lantana bord romi 25 avril 2017 005 (3).jpg

 

26/04/2017

Cunningham's White

Le Rhododendron x ‘Cunningham’s White commence à fleurir.

Ravissants boutons roses le 15 avril :

1 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (3).jpg

2 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (2).jpg

3 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (1).jpg

4 cunningham's white veneux 15 avril 2017 029 (4).jpg

La floraison commence le 25 avril, les fleurs sont blanches avec un délicat pointillé verdâtre à l’intérieur d’un pétale supérieur :

5 cunningham's white 25 avril 2017 001 (1).jpg

6 cunningham's white 25 avril 2017 001 (2).jpg

7 cunningham's white 3 mai 2013 015.jpg

8 cunningham's white 25 avril 014.jpg

 

09:46 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2017

Pseudocydonia sinensis

Il y a 3 cognassiers à gros fruits comestibles (de valeur à peu près équivalente).

Je vous ai montré récemment mes 2 variétés de Cydonia oblonga (unique espèce dans ce genre).

J’ai semé  Chaenomeles cathayensis mais ils sont encore trop jeunes pour fleurir. Dans ce genre, c’est celui qui porte les plus gros fruits, plus gros même que ceux des deux autres cognassiers à gros fruits. Les autres arbustes du genre Chaenomeles ont des fruits comestibles cuits mais beaucoup plus petits et moins odorants,  moins abondants sur l'arbuste.


Je vous présente aujourd’hui le troisième cognassier à gros fruits, sa date de floraison est la même. C’est Pseudocydonia sinensis, le seul représentant de son genre. Jolie coloration rosée du jeune feuillage et fleurs d’un rose soutenu. Boutons le 4 avril :

1 pseudocydonia boutons romi 4 avril 2017 027.jpg

En fleurs le 25 avril :

2 pseudocydonia romi 25 avril 2017 013.jpg

3 pseudocydonia romi 23 avril 2015 073 (2).jpg

4 pseudocydonia romi 23 avril 2015 073 (5).jpg

5 pseudocydonia romi 25 avril 2017 012.jpg

6 pseudocydonia fl coeur romi 25 avril 2017 012.jpg

Jeune feuillage en avril :

7 pseudocydonia romi 4 avril 2017 027.jpg

8 pseudocydonia rec romi 25 avril 2017 013.jpg

Feuillage en été :

9 pseudocydonia romi 11 nov 2014 034 (2).jpg

Feuillage le 13 décembre 2016 (les hivers précédents le feuillage était resté vert et avait persisté) :

10 pseudocydonia rec romi 13 dec 2016 002.jpg

 

23:39 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2017

Des feuillages comme des fleurs

C’est au printemps que mon jardin est le plus fleuri. Il s’y ajoute des feuillages naissants ravissants.

Les jeunes pousses du Mahonia Cabaret :

1 mahonia cabaret veneux 23 avril 2017 014.jpg

2 mahonia cabaret rec veneux 23 avril 2017 014.jpg

Les nouvelles feuilles de Vitis labrusca, la vigne américaine :

3 vitis labrusca veneux 19 avril 2017 010.jpg

4 vitis labrusca veneux 19 avril 2017 012.jpg

Au-dessus des fleurs, les jeunes pousses du Camellia Spring Festival :

5 spring festival veneux 24 avril 2017 004.jpg

Juste avant la floraison, les feuilles du photinia :

6 photinia veneux 24 avril 2017 002.jpg

 

23:46 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2017

Les Aracées de mon jardin

J’ai 4 espèces d’Araceae sur mon terrain, deux sont spontanées, Arum maculatum et Arum italicum, deux ont été ajoutées par mes soins, Lysichiton americanus et Dracunculus vulgaris.

Arum maculatum et Lysichiton americanus ont la floraison la plus précoce, début avril.

Arum maculatum est toléré sur mon terrain parce qu’il est assez abondant, ses feuilles ont une belle forme et il est peu gênant mais son intérêt esthétique est très limité. En particulier ses fleurs, comparé à celle des autres surtout, sont petites d’un vert pâle terne, avec une spathe molle qui s’avachit sur le spadice et le cache. Il disparait en hiver :

1 arum maculatum veneux 20 avril 2017 012.jpg

2 arum maculatum 24 mars 002.jpg

3 arum maculatum veneux 23 avril 2017 016.jpg

Lysichiton americanus fleurit en avril, souvent, mais pas toujours, avant l’apparition des fleurs. Il est interdit à la vente en Europe depuis 2016 parce qu’il serait envahissant. Il n’y a rien à craindre avec le mien, il est planté depuis des années, sa touffe ne grossit pas, il ne se ressème pas. La taille de ses feuilles et de ses fleurs est impressionnante :

4 lysichiton veneux 12 avril 001.jpg

5 lysichiton veneux 10 avril 034.jpg

5 m lysichiton veneux 19 avril 2017 001 (3).jpg

6 lysichiton veneux 16 mai 016.jpg

7 lysichiton 7 mai 008.jpg

8 lysichiton fr veneux 30 avril 002.jpg

Les deux autres ne fleuriront qu’en mai, je vous montrerai leurs fleurs plus tard.

Arum italicum est séduisant par son feuillage qui persiste presque toute l’année et surtout en hiver quand le décor est pauvre :

9 arum italicum 22 nov 028.jpg

10 arum italicum veneux 20 avril 2017 013 (2).jpg

Dracunculus vulgaris est très élégant. Il disparait dès la fin de la fructification en fin d’été pour réapparaitre au début du printemps. Certains le disent peu rustique, à limiter aux bords de la Méditerranée. C’est faux, le mien est là depuis des années et ne souffre que du manque d’arrosage en été qui le fait s’effondrer. Depuis des années il est entouré de sa cour d’Arum italicum :

dracunculus veneux 23 avril 2017 008.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 010.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 011.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 012.jpg

dracunculus veneux 23 avril 2017 013.jpg

e dracunculus rec veneux 23 avril 2017 013.jpg

 

Bien hydraté, l'ail des ours prolifère

L’ail des ours a besoin d’un sol bien drainé mais frais. Mon terrain sableux ne lui convient pas vraiment. Planté près d’une mare, il bénéficie d’une atmosphère un peu humide mais le sable pur est trop sec pour lui. J’en étais consciente dès sa plantation et je l’ai toujours arrosé. Il en a profité pour proliférer mais maintenant, alors que la touffe d’origine s’est bien étendue, il profite aussi des autres zones d’arrosage.

Peu après sa plantation en 2008 :

1 allium 27 avril 2008 007.jpg

En 2014, le caltha à sa droite peut servir de repère pour suivre son extension :

2 allium ursinum veneux  18 avril 2014 001 (1).jpg

En 2017, il s’est étalé de part et d’autre du caltha :

3 allium ursinum veneux 19 avril 2017 006.jpg

Vers la droite, il cherche à atteindre le grand camellia bien arrosé :

4 allium ursinum veneux 21 avril 2017 003.jpg

Mais, sur la gauche il fait encore mieux. Il a laissé la zone non arrosée et s’est semé au pied d’une plante arrosée à 3m de la touffe principale. Je m’en suis rendu compte à l’apparition des quelques fleurs blanches. Regardez, il est derrière l’autre caltha :

5 allium ursinum veneux 19 avril 2017 005.jpg

6 allium ursinum veneux 19 avril 2017 007.jpg

7 allium ursinum veneux 19 avril 2017 008.jpg

La touffe principale est très dense :

8 allium ursinum veneux 21 avril 2017 004.jpg

9 allium fleur veneux  005.jpg

Et elle fait le bonheur des butineurs :

allium ursinum  paon veneux 21 avril 2017 005.jpg

allium ursinum abeille veneux 21 avril 2017 007.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 006.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 008.jpg

allium ursinum paon veneux 21 avril 2017 011.jpg

 

12:24 Publié dans légumes | Lien permanent | Commentaires (0)

21/04/2017

Mon jardin n'a pas gelé

J’avais émis des doutes sur le dicton qui promet l’absence de gels après la floraison des lilas. C’était sans compter sur l’anticyclone de Sibérie qui a osé revenir. On a parlé de -4° à Fontainebleau ce matin. Je suis à 8 km seulement du château et les thermomètres sur mon terrain sont descendus à 0° mais pas plus. Cela ne m’étonne pas. J’ai déjà souvent constaté la protection contre le gel dont bénéficie mon terrain, sans doute à cause des très grands arbres. En hiver, en cas de légères gelées les parebrises dans la rue sont givrés et les voitures sur mon terrain ne le sont pas.

La preuve qu’il n’a pas gelé, ce sont mes fleurs de cognassiers, les seuls fruitiers en fleurs en ce moment. Les photos ont été prises aujourd’hui en fin d’après-midi.

Cydonia Krymsk à fleurs blanches :

1 cydonia krymsk veneux 21 avril 2017 004.jpg

2 cydonia krymsk veneux 21 avril 2017 006.jpg

3 cydonia krymsk veneux 21 avril 2017 005.jpg

Cydonia Vranja à fleurs roses :

cydonia vranja veneux 21 avril 2017 012.jpg

cydonia vranja veneux 21 avril 2017 013.jpg

 

20:57 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2017

Amours de geais, la suite

En ce moment je vois fréquemment le couple de geai. Ils n’en sont pas encore à couver car j’en vois souvent deux au même moment, venant de loin, l’un derrière l’autre avec une brindille dans le bec. Leur course se termine toujours au même endroit. Mais il y a d’abord une arrivée, ou un départ, sur une branche proche d’un autre arbre.

geai veneux 15 avril 2017 033 (1).jpg

geai veneux 15 avril 2017 033 (2).jpg

geai veneux 15 avril 2017 033 (3).jpg

geai veneux 16 avril 2017 007 (1).jpg

geai veneux 16 avril 2017 007 (2).jpg

La course se termine toujours sur la même branche qui se termine devant une énorme dense masse de lierre sur le tronc d’un grand chêne au bord de la maison et ils disparaissent dans la masse du lierre où ils préparent certainement le nid :

geai veneux 16 avril 2017 007 (5).jpg

geai veneux 16 avril 2017 007 (4).jpg

Tous les ans il y a un nid de geais au même endroit dans la masse de lierre. Peut-être est-ce toujours le même couple. Un couple de geais est souvent uni longtemps ou même pour la vie. Ils peuvent vivre jusqu’à 18 ans.

23:09 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Convallaria majalis et Fragaria vesca

Deux ravissantes petites sauvages font des efforts pour persister dans mon sous-bois : le charmant muguet des bois, le sauvage, et le fraisier de nos régions tout aussi sauvage.

Convallaria majalis ose à peine sortir des clochettes mais il sera prêt pour le 1er mai. Il pousse sur le côté un peu ombragé du chemin d’entrée.

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (1).jpg

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (2).jpg

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (3).jpg

convallaria veneux 19 avril 2017 018 (4).jpg

Fragaria vesca, notre fraisier sauvage, différent des fraisiers cultivés Fragaria x ananassa et Fragaria moschata, a des petites fleurs et des petits fruits mais tellement parfumés. Il est en fleurs depuis quelques jours. Il a choisi le côté ensoleillé du chemin d’entrée car, si on l’appelle fraise des bois, il préfère le bord du bois, là où il y a du soleil :

fragaria vesca veneux 19 avril 2017 022.jpg

fragaria vesca veneux 19 avril 2017 023.jpg

A Romilly où il a plus de place il peut former un beau tapis :

fragaria vesca romi 13 avril 2014 034 (1).jpg

 

17/04/2017

Cydonia oblonga

A Veneux les cognassiers sont en fleurs, nos fruitiers à coings (Quince pour les anglais). J’en ai deux : Cydonia oblonga ‘Vranja’, un classique à gros fruits et Cydonia oblonga ‘Krymsk’ (= Aromatnaya) une création russe récente à maturité des fruits plus précoce. J’ai déjà expliqué longuement leur différence :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2016/05/03/la-flora...

Vranja, le plus vieux, mesure environ 5m. La floraison des Cydonia étant en bout de branche celle de Vranja n’est pas facile à photographier à cause de la distance. Les photos sont du 10 avril, les fleurs sont encore fermées :

1 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 006.jpg

2 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (1).jpg

3 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (4).jpg

4 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (2).jpg

5 cydonia vranja veneux 10 avril 2017 007 (5).jpg

Le 17 avril toutes les fleurs sont ouvertes. J’ai l’idée (enfin !) de le photographier depuis le dernier étage de la maison :

6 cydonia vranja 17 avril 2017 003.jpg

7 cydonia vranja 17 avril 2017 002.jpg

8 cydonia vranja 17 avril 2017 004.jpg

9 cydonia vranja 17 avril 2017 005.jpg

10 cydonia vranja 17 avril 2017 006.jpg

Le jeune Krymsk le 10 avril :

11 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (1).jpg

12 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (2).jpg

13 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (3).jpg

13 cydonia krymsk veneux 10 avril 2017 002 (4).jpg

Krymsk le 16 avril photographié depuis la mezzanine :

14 cydonia krymsk veneux 16 avril 2017 028.jpg

Vous avez peut-être remarqué une différence. La floraison de Vranja est typique de notre cognassier avec des boutons d’un rose soutenu et des fleurs rose clair. Krymsk a la même floraison mais avec une différence de couleur : les boutons sont rose pâle, les fleurs ouvertes sont blanches.

Bouton et fleur de Vranja, la photo de la fleur n’est pas assez nette à cause de la distance :

cydonia vranja bouton veneux 10 avril 2017 006.jpg

cydonia vranja veneux 3 mai 2016 017 (7).jpg

Bouton et fleur de Krymsk :

cydonia krymsk bouton veneux 25 avril 2015 073.jpg

cydonia krymsk fleur veneux 21 avril 2014 002 (2).jpg

cydonia krymsk fleur veneux 25 avril 2015 068.jpg

 

14:17 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2017

Allium ursinum et Alliaria petiolata

Le 6 avril le tapis d’Allium ursinum est devenu très dense et il y en a même davantage car il a essaimé, des petites touffes à distance. A ce stade il n’y a plus de confusion possible avec les colchiques ou le muguet (si vous avez encore un doute, il suffit de frotter une feuille pour sentir l’odeur d’ail) :

1 allium veneux 6 avril 2017 003.jpg

Le 15 avril, la superbe floraison apparait :

2 allium ursinum veneux 15 avril 2017 046.jpg

3 allium ursinum veneux 15 avril 2017 047.jpg

4 allium ursinum veneux 15 avril 2017 048.jpg

5 allium ursinum rec veneux 15 avril 2017 048.jpg

5 allium ursinum s fleur veneux 005.jpg

Mais une autre plante sauvage à odeur d’ail est en fleurs. Elle aussi est utilisable dans les salades, feuilles et fleurs. Les graines ont un goût piquant, pouvant servir d’ersatz de poivre, les racines ont un goût également piquant, parfois utilisées comme le raifort. C’est Alliaria petiolata, l’herbe à l’ail, garlic mustard :

6 alliaire veneux 15 avril 2017 016.jpg

7 alliaire veneux 15 avril 2017 018.jpg

8 alliaire rec veneux 15 avril 2017 018.jpg

9 alliaire fleur veneux 14 avril 2011 037.jpg

10 alliaire veneux 5 mai 2013 032 (4).jpg

11 alliaire veneux 14 avril 2011 046.jpg

12 alliaire pistil fécondé veneux 15 avril 2017 018.jpg

13 alliaire 1 coeur veneux 14 avril 2011 042.jpg

alliaire anth stig veneux 14 avril 2011 049.jpg

 

15/04/2017

Camellia 'Spring Festival'

Il avait très mal démarré. Je croyais l’avoir perdu, je ne m’en occupais même plus. Et le voilà, tout vif, délicieux. Il est encore très petit et c’est sa première floraison. Les fleurs ne sont pas très grandes mais doubles et d’un rose charmant.

1 spring festival veneux 15 avril 2017 010.jpg

2 spring festival veneux 15 avril 2017 012.jpg

3 spring festival veneux 15 avril 2017 041.jpg

Et il a un autre attrait au printemps : son jeune feuillage est bronze :

4 spring festival veneux 15 avril 2017 043.jpg

spring festival veneux 15 avril 2017 042.jpg

 

19:36 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2017

Sterna hirundo ?

C’est un petit lac dans la plaine de Sorques. En plein milieu, très loin donc zoom à fond, j’avais photographié une île flottante le 22 avril 2010. C’était en fait le nid flottant d’un couple de grèbes huppés qui l’avaient fabriqué avec des brindilles :

1 grèbes 22 avril 2010 019.jpg

2 grèbes 22 avril 2010 022.jpg

3 grèbe 22 avril 2010 039.jpg

4 grèbe 22 avril 2010 026.jpg

5 grèbe au nid 22 avril 009.jpg

6 grebes nid 22 avril 055.jpg

Mais ce que j’ai observé cette fois-ci, le 11 avril 2017, est aussi une île flottante mais de toute évidence de fabrication humaine car il y a des éléments nettement artificiels.

Cette île est beaucoup plus grande qu’un simple nid de grèbes et elle accueille de nombreux oiseaux de différentes espèces.

Il y en a un gros au plumage à dominante marron et je crois bien que c’est un grèbe qui couve. Il y en a de plus petits, des gris et des blancs.

7 île sorques 11 avril 2017 003.jpg

8 île sorques11 avril 2017 004.jpg

9 île sorques 11 avril 2017 009.jpg

10 île sorques rec 11 avril 2017 016.jpg

11 île sorques rec p 11 avril 2017 016.jpg

12 île sorques rec p 11 avril 2017 001.jpg

J’ai pu tirer un portait assez précis d’un oiseau blanc à calotte noire (ce sont les plus nombreux sur l’île). Il ressemble beaucoup à une sterne pierregarin, Sterna hirundo : noirceur et forme de la calotte, bec rouge terminé par une pointe noire, pattes rouges :

13 île sorques sterne 11 avril 2017 001.jpg

14 île sorques sterne 11 avril 2017 014.jpg

15 île sorques sterne 11 avril 2017 010.jpg

C’est formidable cette entente entre des oiseaux d’au moins 3 espèces différentes sur un si petit espace.

http://www.oiseaux.net/oiseaux/sterne.pierregarin.html

 

20:53 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

13/04/2017

Le temps du lilas

Je n’y avais pas prêté attention car sa floraison commençait à peine. C’est en voyant un lilas en pleine floraison à Montcourt que j’ai pensé à observer les miens. J’ai planté le rose il y a très longtemps. Le blanc vient du terrain du voisin car le lilas drageonne beaucoup et il n’y en a plus chez le voisin. On dit que lorsque le lilas fleurit il n’y a plus de risque de gel. Je ne suis pas certaine que ce soit valable pour toutes les régions.

0 lilas veneux 11 avril 2017 023.jpg

1 lilas veneux 11 avril 2017 022.jpg

2 lilas veneux 11 avril 2017 024.jpg

Le lilas rose est à fleurs doubles, le blanc a des fleurs simples mais la densité de ses grappes est aussi forte sinon plus :

3 lilas blanc veneux 11 avril 004.jpg

lilas  24 av 002.jpg

4 lilas veneux 11 avril 2017 025.jpg

lilas rose veneux 25 avril 003.jpg

 

19:30 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2017

L'arche des amoureux

Je vous avais montré le couple de geais amoureux :

0 geai couple rec veneux 9 avril 2015 013.jpg

C’est sur cette même arche que les tourterelles se font de gros câlins.  En fait les tourterelles s’y posent tous les jours en hiver. C’est parce que au pied de l’arche il y a des graines de tournesol ou des cacahuètes. Elles s’y tiennent en général à environ 30 cm de distance mais je crois qu’en ce moment elles sont plus tendres. Mais toute l’année je ne les vois que deux par deux.

1 tourterelles veneux 8 avril 2017 001.jpg

2 tourterelles veneux 8 avril 2017 001.jpg

Des photos prises l’an dernier :

3 tourterelles 16 janv 2016 008 (1).jpg

4 tourterelles rec veneux 15 mars 2016 004.jpg

Je me pose des questions pour les pigeons ramiers. Eux aussi sont monogames. Pourtant depuis deux jours j’en vois trois en même temps et ils se poursuivent. Une rivalité ? Peut-être des jeunes encore célibataires qui cherchent à former un couple.

 

20:53 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

09/04/2017

Camellia 'Paul Maymou'

C’est maintenant Paul Maymou qui entre en floraison. Ce n’est cependant pas le plus tardif. Ce très beau camellia est planté depuis 11 ans. Il mesurait 1m30 à 4 ans, il mesure maintenant environ 1m80 :

1 paul maymou veneux 8 avril 2017 004.jpg

2 paul maymou veneux 8 avril 2017 005.jpg

3 paul maymou 21 avril 006.jpg

4 paul maymou 28 mars 2012 039.jpg

Un Viburnum tinus, laurier-tin, s’est installé à son pied et a tendance à l’envahir. Il faut dire que le laurier-tin se plait bien sur mon terrain et envahit un peu par marcottage et par semis. Je me contente de tailler ses excès parce que l’ensemble fleurs rouge vif de Paul Maymou et floraison blanche du laurier-tin forme un beau tableau :

5 paul maymou veneux 6 avril 2017 005.jpg

6 viburnum tinus veneux 8 avril 2017 006.jpg

7 viburnum tinus veneux 8 avril 2017 007.jpg

8 viburnum tinus veneux 8 avril 2017 008.jpg

 

11:57 Publié dans camellia | Lien permanent | Commentaires (0)