Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2017

Crataegus ellwangeriana

C’est le premier de mes trois aubépines « exotiques » à cenelles comestibles et bonnes qui voit ses fruits arriver à maturité fin août. Mais ces aubépines ont une croissance lente et une production encore plus lente.

Planté en automne 2014, il a donné un petit nombre de fruits en 2016 :

1 crataegus ellwangeriana romi  oct 2016 009 (1).jpg

Cette année les fruits sont plus groupés mais à peine plus nombreux. Le 23 août ils ne sont pas tout à fait mûrs, le cul est encore un peu vert :

2 crataegus ellwangeriana romi 23 août 2017 003 (1).jpg

3 crataegus ellwangeriana romi 23 août 2017 003 (2).jpg

Le 31 août ils sont mûrs mais certains ont déjà disparu, les oiseaux savent ce qui est bon.

4 crataegus ellwangeriana romi 31 aout 2017 011.jpg

Le fruit est 2 fois plus gros que celui de notre Crataegus monogyna et le goût est incomparable :

crataegus ellwangeriana romi 31 aout 2017 013.jpg

Pour l’instant je ne peux que les goûter en frais, nous sommes loin de la quantité pour un pot de confiture ou une tarte.

Un article de Wikipedia dit que ce serait synonyme de Crataegus pedicellata, synonyme aussi de coccinea. Je n’y crois pas. La date de maturité des fruits est différente, ceux de pedicellata sont encore très verts, ils seront mûrs début décembre. La forme des feuilles est également différente.

Feuille de C. pedicellata :

crataegus pedicellata feuille romi 11 nov 2014 015 (2).jpg

Feuille de C ellwangeriana :

crataegus ellwangeriana 11 nov 2014 004.jpg

5 crataegus ellwangeriana 11 nov 2014 001.jpg

21:36 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire