Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2017

Néfliers en fleurs

Mes néfliers du Japon, Eriobotrya japonica, sont en fleurs.

Le plus vieux, au moins 20 ans, est toujours trop à l’ombre malgré des élagages alentour. Il n’a des grosses grappes de fleurs que sur les branches les plus éclairées. Les grappes de fleurs ont un aspect froufroutant, cotonneux, dû à la vingtaine d’étamines bien saillantes :

1 eriobotrya 1 veneux 14 oct 2017 004 (1).jpg

2 eriobotrya 1 veneux 14 oct 2017 004 (2).jpg

3 eriobotrya oliver rec veneux 23 nov 2015 002 (1).jpg

4 eriobotrya 1 veneux 31 oct 2015 005 (5).jpg

5 eriobotrya 1 rec veneux 14 oct 2017 004 (1).jpg

6 eriobotrya étamines veneux 31 oct 2015 005 (7).jpg

7 eriobotrya 1 recrec veneux 22 oct 2015 010 (2).jpg

Le tout jeune Eriobotrya japonica ‘Oliver’ reçoit suffisamment de soleil. Il a fleuri dès sa première année de plantation. C’est un cultivar américain, le plus cultivé en Floride. Il est greffé sur ce qui me semble être un Cydonia qui fait de temps en temps des rejets que je coupe aussitôt. Mieux exposé il a des fleurs sur toutes ses branches :

8 eriobotrya oliver veneux 14 oct 2017 006 (1).jpg

9 eriobotrya oliver veneux 14 oct 2017 006 (3).jpg

10 eriobotrya oliver veneux 14 oct 2017 006 (2).jpg

11 eriobotrya oliver veneux 14 oct 2017 010.jpg

Il y a aussi mes bébés. Je les ai trouvés il y a un an au bord de la terrasse. Ce sont des jets de noyaux après consommation de nèfles, une spécialité de mon fils. C’est une façon gratuite d’obtenir des néfliers, il suffit d’enterrer des noyaux et de ne plus s’en occuper. Cela marche à tous les coups, les miens n’avaient même pas été enterrés. Seul inconvénient : il n‘y aura pas de floraison avant 8 ans mais rapidement un joli arbuste persistant d’aspect exotique. J’ai planté les 3 groupés dans le but d’obtenir un mignon bosquet :

eriobotrya 3 veneux 14 oct 2017 012.jpg

11:19 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire