Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2017

Hibiscus mutabilis rubrum

C’est le plus tardif des hibiscus. Il fleurit jusqu’à fin novembre si l’hiver n’est pas anormalement précoce comme cette année.

Ses belles fleurs, plus grandes que celles d’Hibiscus syriacus, un peu moins grandes que celles d’Hibiscus paramutabilis prolongent la floraison des Hibiscus.

1 hibiscus mutabilis veneux 21 oct 2016 001 (1).jpg

Mais cette année le froid est arrivé tôt, et surtout le manque de soleil l’a empêché d’ouvrir sa dernière fleur. Le 22 novembre :

2 hibiscus mutabilis veneux 22 nov 2017 001.jpg

3 hibiscus mutabilis veneux 22 nov 2017 004.jpg

Ce beau bouton ne s’ouvrira pas en fleur. Le thermomètre est descendu une fois à 0° sur mon terrain mais l’hibiscus est planté tout près de la rue et il y fait facilement 2° de moins que sur la partie du terrain protégée par ses grands arbres. Par expérience de l’année précédente je sais qu’à -4° il perdra son feuillage puis toute la partie aérienne et devra repartir de la base au printemps. C’est ce qui limite son intérêt ici.

Hibiscus mutabilis est un arbuste de grande taille et très fleuri presque toute l’année en zone tropicale. Il survit en zone 8 mais en se comportant comme un hibiscus vivace et cela limite beaucoup sa taille et l’abondance de sa floraison.

Pour un hibiscus arbuste à grandes fleurs Hibiscus paramutabilis aux fleurs encore plus grandes, est préférable car, s’il est caduc, il garde toute sa ramure l’hiver et finit par dépasser 2m de haut. Mais il ne fleurit pas au-delà des derniers jours d’août (il commence fin juin).

4 hibiscus paramutabilis romi 5 août 2016 065.jpg

5 hibiscus para romi 19 juil 2015 169 (1).jpg

On peut sans doute former un beau massif avec Hibiscus paramutabilis et Hibiscus mutabilis à son pied pour prolonger la floraison. En novembre cela peut être magnifique car H. paramutabilis qui a déjà perdu ses feuilles montre sa lumineuse écorce blanche, une écorce dont personne ne parle et pourtant elle se voit de loin. Sur cette photo de Ribes fasciculatum, on voit à sa droite la ramure totalement blanche de deux Hibiscus paramutabilis le 24 novembre :

6 ribes fasciculatum romi 24 nov 2017 004.jpg

 

Écrire un commentaire