Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2018

Lunaria rediviva

J’ai cru que je l’avais perdue. Alors que la lunaire bisannuelle était en fleurs, je ne voyais plus ma lunaire vivace.

En fait, elle garde son feuillage au moins jusqu’en décembre, comme pour accompagner ses siliques, puis elle le perd. Ne pas la voir en avril était tout de même inquiétant. Mais elle a repris d’un coup et, en quelques jours seulement, elle a refait feuillage et fleurs. J’ai repris mes anciennes photos. Tout est normal, L. annua commence à fleurir en avril et L. rediviva en mai.

1 lunaria rediviva veneux 12 mai 2018 001.jpg

On voit derrière des fleurs de la bisannuelle, c’est un semis spontané récent.

2 lunaria rediviva veneux 12 mai 2018 002.jpg

3 lunaria rediviva veneux 12 mai 2013 008.jpg

4 lunaria veneux 17 avril 2011 042.jpg

5 lunaria rediviva veneux 29 avril 2015 014.jpg

6 lunaria veneux 17 avril 2011 045.jpg

7 lunaria veneux 17 avril 2011 046.jpg

8 lunaria rediviva veneux 13 mai 2013 013.jpg

9 lunaria rediviva veneux 12 mai 2018 004.jpg

Elle repose sur son tapis habituel d’aspérule accompagné d’un envahisseur plus récent, le lamier.

10 aspérule veneux 12 mai 2018 003.jpg

Contrairement à Lunaria annua, Lunaria rediviva n’est pas spontanée dans la région, je l’ai plantée. Plus rustique, jusqu’à -23°, elle aime les zones plus nordiques ou les montagnes. Et il ne faut surtout pas oublier de l’arroser.

 

18:09 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire