Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2016

Une belle cabane

Dans un commentaire, Claudette m’avait promis des photos de ses « trompe l’œil ». Je les ai reçues par mail et j’ai envie de vous faire partager mon enthousiasme.

Il faut dire que Claudette Allongue est peintre. Mais elle aime comme moi la nature sans chimie ni destructions inutiles et la faune adorable qu’on peut voir dans ces conditions. Les peintures que je vais vous montrer sont réalisées sur les parois de sa cabane dans les bois :

Chat :

chat 1.jpg

chat 2.jpg

Écureuil :

ecureuil bardage 1.jpg

ecureuil bardage 2.jpg

Loir :

loir 1.jpg

loir 2.jpg

loir 3.jpg

Pic épeiche :

pic epeiche 1.jpg

La cabane dans les bois :

x exterieur 1.jpg

Détail de la cabane. A droite on voit le pic-épeiche qui semble vraiment être sur un arbre dans la forêt :

x pic epeiche 2.jpg

 

13:58 Publié dans Tourisme | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

merveilleux!bravo Claudette et merci Sambuca du partage;
Mon mari a un talent de peintre et je lui avais déjà fait décorer un pan en bois de la maison avec des glycines;je crois qu'il va devoir se remettre au travail!

Écrit par : marie | 19/08/2016

je suis flattée! pour ceux que ça intéresse, j'ai d'abord fait un fond à bases de taches avec des peinture acryliques en bombes de chez vernicispray (beaucoup de choix): vert oilive, vert réséda, olive gris, vert brun, beige brun, gris kaki, brune vert entre autres (les kakis sont les meilleurs). une fois le fond sec, j'ai fait les troncs d'arbres au rouleau avec une acrylique un peu pâteuse en bac, basalte, marron glacé, et ardoise; c'est facile, il n'y a rien de plus naturel que de faire des troncs et des branches au rouleau, il suffit d'appuyer et de charger un peu plus sur les bords pour donner une impression de cylindre, et de ne pas faire de surfaces uniformes, sinon, ça ne fait pas naturel. Ensuite, un petit glacis avec huile, térébenthine et un peu de pigments pour varier les teintes et donner de la profondeur, puis à nouveau quelques taches aléatoires de lumière (beige et bleu pâle) en bombes, et in fine, le plus fun, les animaux avec mon habituelle peinture à l'huile pour artistes.
Ceci dit, normalement, en trompe-l'oeil, il n'est pas recommandé de faire des être vivants, parce que l'oeil, paraît-il, s'attend à les voir bouger, et donc la crédibilité est un peu ratée

Écrit par : claudette | 21/08/2016

Écrire un commentaire