Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2016

Un seul petit buis et déjà la pyrale

Le buis ne fait pas partie des plantes qui m’intéressent. Donc je n’en ai pas sauf un : un petit Buxus ‘Elegantissima’ que j’ai trouvé en cadeau dans un colis de plantes et que j’ai gardé car il est ravissant avec son petit feuillage panaché. Le 16 juillet 2016 :

1 buxus elegantissima veneux 16 juil 2016 018 (1).jpg

1 buxus elegantissima veneux 16 juil 2016 018 (5).jpg

Hier, en balayant le séjour, j’ai trouvé une petite chose qui s’agitait. C’était un petit papillon. Comme la pyrale ne fait pas partie de mes fréquentations, je ne l’ai pas reconnue et je l’ai généreusement mise dehors pour qu’elle reprenne ses esprits.

2 pyrale du buis veneux 28 août 2016 002.jpg

Ce matin je suis partie sur Internet à a recherche de son identité. Je suis alors allée vers mon petit buis. Il est intact, aucune chenille, aucune ponte sous les feuilles.

Je suppose que cette pyrale vient des buis d’un jardin voisin. Je me suis mise à espérer que mon petit buis ne serait pas reconnu à cause de son feuillage panaché. Ce n’était qu’un rêve. J’ai trouvé sur un forum des avis de décès de Buxus Elegantissima. Il ne me reste plus qu’à surveiller mon buis. Il ne doit pas être trop difficile de débarrasser un exemplaire unique de ses parasites.

 

Commentaires

Prudence, au club de bonsais l'an dernier, plusieurs collègues ont apporté des bonsais buis (donc, petits et soignés en principe avec amour) avec des chenilles, pourtant on les avait prévenus.

Chez moi, cette année, gros dégâts de chenilles, d'autant plus gros qu'ils passent presque inaperçus (la couche supérieure de feuilles semble intacte). Nombre de chenilles impressionnant et papillons qui s'envolent.

Et pareil pour les buis "sauvages", pas plantés, sur le causse, j'ai vu ça dimanche.

Écrit par : Donna | 30/08/2016

l'ironie de la chose, c'est que cette "envahisseuse", qu'aucun de nos prédateurs ne semble trouver à son, goût, est dévorée par le frelon asiatique, un autre "envahisseur"
ha ha

Écrit par : claudette | 30/08/2016

Bonjour Claudette,

D'après la dernière version de la fiche Wikipedia, et d'après un de mes voisins qui l'a vu dans son jardin, certains oiseaux (mésanges...) semblent avoir compris que les chenilles sont comestibles.

Hélas, chez moi, les mésanges ne semblent pas avoir pigé le truc pour l'instant !
Les chenilles n'aiment pas la lumière et le soleil, et sont assez peu visibles en surface.

Écrit par : Donna | 30/08/2016

Mon buis est toujours intact mais je le vérifie au moins une fois par jour y compris la recherche de pontes sous les feuilles. Peut-être échappera-t-il aux pyrales parce qu'il est seul, isolé dans un coin du jardin entre un mur et des plantes plus grandes. J'aimerais savoir comment les pyrales repèrent un buis. A l'odeur ?

Écrit par : sambuca | 30/08/2016

Voici l'expérience, heureuse, d'un jardinier victime des pyrales. Il a vu 3 espèces de mésanges dénicher et manger, non pas les chenilles mais les chrysalides repérées à leur cocon. Ces mésanges ont été tellement efficaces que pas un seul papillon n'est sorti :
https://natureenvilleacergypontoise.wordpress.com/2016/06/15/du-nouveau-sur-le-front-de-la-pyrale-du-buis/
cliquer sur l'image pour avoir la suite
Évidemment il faut un jardin qui favorise la vie des mésanges, ce n'est peut-être pas le cas des jardins à la française.

Écrit par : sambuca | 31/08/2016

j'ai une dizaine de buis panachés,il n'y avait jamais eu trace de pyrales,je ne me méfiais pas ,et en quelques jours,plus une feuille!j'ai retiré toutes les chenilles restantes,et l'an prochain,ne pas les perdre de vue!et pourtant j'ai beaucoup de mésanges...
mais pour de grandes quantités de buis....

Écrit par : marie | 01/09/2016

Écrire un commentaire