Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2016

Hibiscus mutabilis rubrum

Mon Hibiscus mutabilis rubrum a ouvert ses deux premières fleurs le 18 septembre. Elles sont très belles, très colorées, mais mesurent environ 10 cm, moins grandes que celles de moscheutos ou paramutabilis mais c’est le seul qui pouvait supporter le terrain de Veneux car il est moins exigeant en eau et mon arrosage lui suffit. Sur la première photo vous remarquerez que feuilles et pétales sont dévorés et je ne sais par quoi. Les limaces ne sont pas visibles en période de sécheresse et leur poids aurait fait plier et basculer le pétale.

1 hibiscus mutabilis veneux 19 sept 2016 001.jpg

2 hibiscus mutabilis veneux 18 sept 2016 002.jpg

3 hibiscus mutabilis veneux 18 sept 2016 004.jpg

4 hibiscus mutabilis veneux 18 sept 2016 018.jpg

Le gynécée est remarquable, d’un rouge encore plus vif que les pétales et il dépasse les étamines, terminé par 5 stigmates rouge vif :

5 hibiscus mutabiis veneux 19 sept 2016 003.jpg

6 hibiscus mutabilis veneux 19 sept 2016 004.jpg

7 hibiscus mutabilis veneux 18 sept 2016 008.jpg

Tiges et pédoncules sont couverts de fins poils :

8 hibiscus mutabilis rec veneux 18 sept 2016 017.jpg

9 hibiscus mutabilis veneux 18 sept 2016 019.jpg

Certains décrivent ces poils comme étoilés. Ce n’est pas visible à l’œil nu. J’ai même dû agrandir une zone d’une macro photo pour le voir :

10 hibiscus mutabilis rec veneux 18 sept 2016 019.jpg

10 hibiscus mutabilis veneux 19 sept 2016 011.jpg

11 hibiscus mutabilis poils veneux 19 sept 2016 010.jpg

C’est la première fois que je remarque la beauté du gynécée parce qu’il est de couleur vive. La prochaine fois je les montrerai sur tous les hibiscus que j’ai photographiés.

A noter que la rusticité de cet hibiscus est limite en zone 8, en zone plus froide il faut le cultiver en pot à rentrer l’hiver.

 

21:00 Publié dans Hibiscus | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire