Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2017

Pics et sittelle, les tambourineurs

Dans notre région on peut rencontrer 4 espèces de pics. Par ordre de taille : le pic vert, 33 cm, le pic épeiche, 24 cm, le pic mar, 22 cm, le pic épeichette, 16 cm.

Je n’ai jamais vu le pic épeichette, peut-être parce que je n’y ai pas prêté attention à cause de sa petite taille. Il n’est pas plus gros qu’un moineau.

J’ai certainement entendu le pic vert mais je n’ai pu le voir et encore moins le photographier. Il ne vient jamais aux mangeoires. Il m’est arrivé d’entendre des coups puissants sur un tronc d’arbre. Cela se passait de l’autre côté du tronc. J’ai contourné doucement, précautionneusement, je n’ai rien vu. Pourtant cela tapait toujours sur le tronc mais maintenant du côté opposé. Ce côté rusé, cette façon de tourner autour du tronc en me surveillant, la puissance des coups sur le tronc, cela a toutes chances d’être le fait d’un pic vert.

Le pic épeiche est moins rusé, moins farouche, et j’ai pu le photographier une fois tapant sur un tronc à Romilly :

1 pic épeiche romi 11 mars 2012 001 (3).jpg

Et il vient facilement aux mangeoires, aussi bien sur que sous la table :

2 pic épeiche oiseaux 12 mars 2012 037 (1).jpg

3 pic épeiche oiseaux 12 mars 2012 037 (2).jpg

4 pic épeiche oiseaux 12 mars 2012 037 (3).jpg

Le mâle présente un carré rouge sur la nuque, visible de dos ou de profil.

Le pic mar est le plus coloré avec sa calotte rouge bien nette chez les deux sexes et son cul rouge. Lui aussi vient facilement aux mangeoires :

5 pic mar veneux 25 janv 2015 076.jpg

6 pic mar veneux 25 janv 2015 078.jpg

7 pic mar 24 janv 2014 001 (3).jpg

8 pic mar veneux 10 fev 2014 004.jpg

9 pic mar 25 janv 2014 003 (7).jpg

La sittelle est abondante, visible presque tous les jours aux mangeoires. Contrairement à ce que l’on peut lire, elle n’est pas agressive et ne chasse pas les mésanges :

10 sittelle 7 janvier 015.jpg

11 sittelle 7 janvier 016.jpg

C’est une acrobate habituée à descendre les troncs ou sur les murs tête en bas

12 sittelle 18 août 2014 001.jpg

13 sittelle 18 août rec 2014 010.jpg

et elle picore dans toutes les positions :

14 sittelle 21 janc 2015 006.jpg

15 sittelle 21 janc 2015 009.jpg

16 sittelle 27  janv 005.jpg

17 sittelle romi 22 déc 2014 007 (2).jpg

18 sittelle 9 janvier 001.jpg

Elle fait vraiment son marché. Elle n’a pas de caddie mais elle entasse jusqu’à 3 graines dans son bec :

19 sittelle 3 graines pr veneux 3 janvier 016.jpg

Si elle tape, ce n’est pas souvent pour percer l’écorce d’un arbre, pour son nid elle utilise un trou déjà existant qu’elle maçonne aux dimensions voulues, quoiqu’une fois je l’ai surprise à écorcer un sureau dont l’écorce est tendre. Le temps que je prenne l’appareil photo, elle s’était enfuie, sans doute la conscience pas tranquille. Voici le résultat :

20 sittelle écorce veneux 24 janv 2015 022 (1).jpg

Lorsqu’elle tape, c’est sur une noisette qu’elle a coincée dans une fente d’écorce de chêne en général car c’est l’écorce qui s’y prête le mieux :

21 sittelle romi 2 oct  2011 022.jpg

Il m’arrive donc de trouver un reste de coquille de noisette sur un tronc de chêne :

22 sittelle noisette chêne romi.jpg

 

Écrire un commentaire