Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2017

Duchesnea indica, mon nouveau couvre-sol

J’avais planté un ou deux pieds de Duchesnea indica, le fraisier des Indes, il y a une vingtaine d’années. Ils avaient totalement disparu, le coin ne leur plaisait pas. Quelques années plus tard j’en ai trouvé des pieds très dispersés sur tout le terrain et l’on en était resté là. Cette année dans une zone au sud du terrain, c’est l’explosion et ils forment un tapis dense qui ne semblent laisser passer aucune plante sauvage (on aperçoit des feuilles d’ancolies mais elles préexistaient et l’ancolie pour le semis c’est de l’entêté et à gauche le romarin bien plus grand et déjà présent). Je pense que c’est l’élagage du hêtre qui lui a donné plus de soleil et l’a encouragé à se développer ainsi :

1 duchesnea veneux 2 juin 2017 001 (2).jpg

Le fraisier des Indes est souvent vendu comme excellent couvre-sol et son intérêt est essentiellement esthétique. Son feuillage rappelle celui du fraisier des bois, Fragaria vesca :

2 duchesnea 10 mai 2012 045.jpg

Mais ses fleurs sont jaunes. Elles ont un calice dont les éléments s’intercalent entre les pétales mais aussi un important épicalice  ou calicule dont les grands éléments débordent largement :

3 duchesnea 10 mai 2012 036.jpg

4 duchesnea 10 mai 2012 014.jpg

5 duchesnea 10 mai 2012 033.jpg

Le fruit ressemble à une fraise mais il est très rond et est entouré d’un ensemble d’aspect feuillé, les bractées de l’épicalice :

6 duchesnea fruit 14 juin 2008 005.jpg

Les fruits sont comestibles mais insipides et peuvent au mieux ajouter une note décorative à une salade de fruits.

 

13:10 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire