Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2018

Garrulus vient me présenter ses voeux

J’ai depuis des années un couple de geais comme colocataires. Ils nichent tous les ans au ras de la maison dans le lierre qui couvre le tronc d’un grand chêne. Au tout début avril, c’est la période de la drague et des noces :

1 geai couple rec veneux 9 avril 2015 013.jpg

Et quelques jours plus tard les trajets dans et hors du lierre commencent :

2 geai veneux 16 avril 2017 007 (5).jpg

Et c’est le même lieu de nidification tous les ans.

L’hiver je les vois aussi, quand ils cherchent leur nourriture, souvent dans l’herbe :

3 geai veneux  25 janv 2015 069.jpg

Pourtant cet hiver je ne l’avais pas encore vu. Manque d’attention de ma part ou bien passe-t-il moins de temps à chercher de quoi se nourrir. Car cette année est une année à glands, il y en a des quantités incroyables sous les deux grands chênes dont celui où il nidifie.

J’ai soudain revu mon Garrulus glandarius le 1er janvier ! Comme s’il venait me présenter ses vœux. Il était à quelques mètres des mangeoires qu’il semblait observer attentivement sans oser en approcher. Il faut dire que les étourneaux étaient bruyants. Les éléments flous au premier plan de la photo, ce sont les soutiens des mangeoires :

 

4 geai veneux 1 janv 2018 006.jpg

5 geai veneux 4 janv 2016 005.jpg

6 geai veneux 4 janv 2016 006.jpg

7 geai envol veneux 4 janv 2016 007.jpg

8 geai 13 janv 2016 003.jpg

Maintenant il va venir régulièrement car, même s’il y a abondance de glands, il ne pourra résister à mes cacahuètes, il en raffole :

geai veneux 8 déc 2012 006.jpg

geai veneux 8 déc 2012 017.jpg

 

22:33 Publié dans Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire