14/08/2012

L'horrible moustique

Je ne suis pas très compétente en moustiques. Il faut dire que jusqu'à présent je n'avais jamais eu à les fréquenter sauf lorsque j'allais voir ma mère à Valras-Plage ou quand j'avais 20 ans dans les environs de Venise. Mais cela n'avait rien à voir avec ce que je subis aujourd'hui. Ils ne piquaient que la nuit, au pire dans la soirée et nos journées étaient sereines.

 

Lorsque j'arrive sur mon terrain vers midi, si les fenêtres sont ouvertes, ils envahissent aussitôt la voiture et j'en ai 10 sur moi. C'est quoi ces moustiques ? Le genre travailler plus pour gagner plus ?

 

Il ne me serait jamais venu à l'idée de photographier un moustique. C'est habituellement moche et sans intérêt. Si j'ai photographié celui-là, avec l'objectif que j'avais sous la main, pas obligatoirement le plus adapté, c'est parce que, malgré sa minuscule taille, j'ai vu à l'œil nu qu'il était curieusement rayé de blanc. Mais ne comptez pas trop sur moi pour d'autres photos, il me faudrait pour cela investir dans une combinaison de plongée complète.

 

Je peux vous le faire plus foncé, c'est une question de luminosité. Il ressemble un peu à celui de Wikipedia à qui j'ai fait subir une rotation de 180° (photo de bien meilleure qualité mais sans doute prise dans de bien meilleures conditions).

 

1 moustique romilly 12 août 2012 109.jpg

aedes 800px-CDC-Gathany-Aedes-albopictus-1.jpg

Quels sont les autres moustiques qui ont les pattes ainsi rayées de blanc ?

 

pattes romilly 12 août 2012 109.jpg

pattes romilly 12 août 2012 111.jpg

Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée à moins de 10km de mon terrain pour boire après avoir tellement transpiré sous mes vêtements étanches. Fenêtres ouvertes, je n'ai pas vu un seul moustique. Il n'y en a pas à Montereau, il n'y en a pas à Veneux, même pas la nuit. Je dors fenêtres ouvertes.

02:39 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Oui, c'est ça, c'est bien notre bloody moustique tigre. Il y a quelques années, il n'y en avait que dans les Alpes-maritimes (importés, paraît-il, avec des poteries de jardin venues de Chine). Lorsque Joëlle, de la Gazette, se plaignait de ne même plus pouvoir se balader dans son jardin, je la traitais de chochotte, maintenant j'ai compris: je ne travaille plus au jardin dans la journée, seulement très très tôt le matin. Même aller étendre le linge devient une sinécure. J'ai une élève qui a avalé un produit qui la rend innapétente pour le monstre pendant un mois env., et ça marche, mais elle n'ose pas faire ça trop longtemps, elle se demande si le produit ne pourrait pas être human toxic à la longue. Le bracelet, il paraît que ça les fait rigoler, ils piquent de préférence autour, quant aux répulsifs, il faut au moins celui qu'on utilise dans les contrées exotiques. Ma soeur met des chemises à manches longues en toile serrée genre jean. Peut-être un voile intégral?

Écrit par : claudette allongue | 14/08/2012

J'ai essayé absolument tout ce qu'on peut trouver en vente même sur Internet, du bracelet et des ultrasons aux produits pour zones tropicales. Totalement inefficaces. Mon pantalon en tissu jean serré ne les empêche pas de me piquer les fesses. Ces garces adorent mes fesses sans doute bien moelleuses. La seule chose un peu efficace, c'est de s'entourer de bâtonnets antimoustiques, à condition de rester au meme endroit, ce n'est pas évident quand on jardine, et de réussir à les allumer. Un bureau de tabac m'a trouvé un briquet proche du chalumeau mais il faut le tenir allumé sous le batonnet tellement longtemps qu'il s'épuise vite.
Les seuls tissus efficaces sont les tissus étanches mais passer 4h là-dedans c'est travailler activement dans un sauna pendant 4h et il est encore prévu 31° à l'ombre demain.
J'ajouterai que chaque fois que je prends un bain et pendant de nombreux jours les démangeaisons et les boutons réapparaisnet, heureusement pas trop longtemps après le bain.

Écrit par : sambuca | 14/08/2012

ma soeur a remarqué que si on ne se gratte pas du tout (mais alors là, pas du tout), la démangeaison disparaît assez vite, pas comme chez le moustique courant. Les rares fois où j'y arrive, en effet ça le fait. Mais c'est dur de rester zen...
et le produit à avaler, vous vous êtes renseignée?

Écrit par : claudette allongue | 15/08/2012

Je voudrais qu'on m'apprenne à ne pas gratter quand une de ces salopes me pique et comment rester zen quand 10 me piquent au même instant.
Le nom exact de l'espèce m'importe peu. Ce qui compte c'est qu'elles me gachent la vie et que je ne peux plus m'occuper de mon terrain, pour combien de temps encore ? Cela va être une catastrophe.
Le produit à avaler, c'est peut-être la thiamine ou vitamine B1. Je l'ai essayée à doses élevées mais cependant raisonnables, en comprimés, sous forme de levure de bière, sous forme de patch. Inefficace. Cependant les doses proposées par les partisans de la méthode sont énormes. Alors que la dose journalière utile est de 1,5mg, ils conseillent jusqu'à 3 fois 300mg. Cela pose 2 problèmes : trouver de pareils dosages (sur Internet sans doute) et se demander si c'est sans risques. Certes cette vitamine n'est pas stockée et l'excédent est éliminé par les urines mais de pareilles quantités d'un seul coup ! Enfin des études scientifiques récentes n'ont pas pu montrer l'efficacité de la méthode.

Écrit par : sambuca | 16/08/2012

voici ce que j'ai trouvé en homéopathie, je vais l'essayer bientôt:
ledum palustre 7 CH: 3 granules, matin, midi et soir pendant les périodes d'infestation, jusqu'à la fin de l'été

Écrit par : claudette allongue | 16/08/2012

des nouvelles du front des moustiques tigres: hélas, échec du ledum palustre en homéo. Je me fais toujours autant piquer, ma peau ressemble un peu à celle d'un crapaud. Tout ce qui reste, ce sont les vêtements couvrants, genre burka, ou les répulsifs, qui durent peu (et alors, ils vous harcèlent avec rage autour de la figure)
vivement la fin de l'été

Écrit par : claudette allongue | 29/08/2012

Je trouve choquant qu'on nous vende, même en pharmacie, des produits garantis pour zones tropicales totalement inefficaces. J'ai investi dans des produits même pas efficaces une minute et qui sont partis à la déchetterie.
Ce qui est efficace : les vêtements totalement imperméables mais c'est insupportable quand il fait chaud. Il faut surtout éliminer les flaques et les récipients qui gardent l'eau de la moindre pluie.
J'ai été totalement débarassée du problème 10 jours après avoir versé de l'insecticide dans la flaque que je ne pouvais vider moi-même. A vrai dire il y a encore des moustiques mais très, très peu, et ce sont des moustiques "normaux" : ils ne se réveillent qu'en fin de journée et sont sensibles aux produits répulsifs.

Écrit par : sambuca | 31/08/2012

Écrire un commentaire