Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2017

La mort du frêne

Il était très malade. J’avais découvert qu’il était mourant le 6 novembre lorsqu’il était apparu une importante touffe d’armillaire tout autour de la base du tronc.

1 fraxinus armillaire veneux 6 nov 2016 004.jpg

2 fraxinus armillaire veneux 6 nov 2016 005.jpg

L’écorce était pourrie et se décollait sur environ 50cm de haut :

3 fraxinus malade veneux 7 nov 2016 006 (4).jpg

Il risquait de tomber sur le mur du voisin, il fallait donc l’abattre.

L’armillaire n’a pas résisté au gel mais la pourriture de l’écorce monte à vue d’œil. Ce matin l’écorce était pourrie jusqu’à 1m50 de haut.

4 frene malade veneux 6 fev 2017 002.jpg

Et la pourriture avait aussi gagné en profondeur :

6 frene malade veneux 6 fev 2017 003.jpg

C’est alors que sont arrivés les élagueurs dont un acrobate :

veneux 6 fev 2017 007.jpg

veneux 6 fev 2017 008.jpg

veneux 6 fev 2017 009.jpg

veneux 6 fev 2017 010.jpg

Il grimpait le long du tronc seulement aidé par des chaussures à crampons.

Le résultat :

veneux 6 fev 2017 012.jpg

Cela m’a fait de la peine, bien sûr. Mais j’ai déjà vécu la mort des ormes.

 

12:35 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire