11/12/2013

Comment réaliser de belles flaques

 

Nous avons vu les vols et destructions par des petits voyous de bas étage, les ordures de voyous en marge de la société (qu'on peut revoir dans la rubrique Romilly sur Seine, colonne de droite) . Mais, toujours grâce à la tolérance de la municipalité (ce que je vais encore une fois démontrer) il y a un troisième type de voyous. Ceux-là sont bien intégrés dans la société, il sont même sans doute assez riches mais tellement radins qu'ils préfèrent faire payer aux autres leurs dégâts.

Lorsque j'ai découvert ce terrain à la fin de l'année 2007, c'était un coin charmant, desservi par un chemin empierré impeccable, sans le moindre trou, sans la moindre flaque d'eau. Il était bordé de petits terrains boisés laissés sauvages et de petits terrains clôturés. Les clôtures étaient posées en retrait du chemin de sorte qu'il restait une bande enherbée de 1m à 2m, la bande la plus large étant devant mon terrain. Mon terrain n'était pas équipé d'un portail mais d'une ouverture peu pratique à manipuler. Il m'arrivait donc de me garer sur cette bande enherbée mais la terre y était très ferme, bien tenue par le couvert végétal et ma voiture n'y a jamais laissé la moindre trace, elle n'est pas assez lourde. De la même façon je me gare sur mon terrain au bout d'une allée enherbée. Cela pour vous dire qu'un véhicule léger ne peut faire de dégâts.

Les problèmes ont commencé avec l'exploitation d'un très vaste terrain, rien à voir en taille avec le mien, un terrain destiné à l'exploitation du bois. J'ai photographié ma première désagréable surprise le 27 février 2008 :

1 27 fev 2008 002.jpg

Les traces que l'on voit ne sont pas celles d'une voiture mais celles d'un gros engin qui s'est permis de rouler sans raison hors du chemin dur. Après quelques pluies, voici le résultat le 17 mars 2008, une belle flaque qui ne se résorbait pas car la terre avait été trop tassée :

2 17 mars 2008 001 (17).jpg

Le 26 avril 2008, le 22 mai 2008, et cela empiète encore plus sur la zone de terre :

3 26 avril 2008 004.jpg

4 22 mai 2008 027.jpg

Ensuite, j'ai fait poser un portail et fait empierrer et gravillonner mon entrée. Les engins n'ont pas encore réussi à détruire cette entrée en dur mais de part et d'autres les dégâts continuent, tous les ans sans exception depuis 5 ans et de préférence en période de pluie et de gel !

Voici encore quelques photos. Le 18 mars 2009 :

6 romi +++18 mars 2009 018.jpg

Le 17 mars 2010 :

7 romi 17 mars 2010 003 (3).jpg

Le 14 septembre 2011 :

8 a romi 14 sept 2011 017.jpg

8 romi 14 sept 2011 004.jpg

Le plus étonnant, c'est que les engins roulent sur le chemin, sauf devant mon terrain. Là, ils sortent du chemin et viennent creuser la zone de terre. Dès ma clôture passée, ils reviennent sur le chemin. Pourquoi cette agression uniquement contre moi ? Je ne les connais pas, je ne les ai jamais vus, je n'ai jamais parlé d'eux auparavant. Démonstration :

9 16 mars 2009 008 (6).jpg

9 18 mars pai 2009 018.jpg

9 19 romi 14 sept 2011 014.jpg

En 2012, cela s'aggrave. Ils dévient de façon encore plus brutale pour arriver très près de mon grillage :

9 brutal 30 juin 2012 003.jpg

10 grillage romi 22 juin 2012 004.jpg

A suivre...

 

Commentaires

mais alors, où est l'explication, ce sont des potes à vos rednecks habituels ou quoi?
On se demande qui vous gênez? Il est vrai que les cons sont parfois difficiles à comprendre...

Écrit par : claudette | 12/12/2013

Apparemment sans rapport avec les précédents sauvages car les premiers dégâts sont apparus seulement 6 semaines après mon occupation, rare car en plein hiver, du terrain. Rien n'avait alors changé ni dans l'aspect du terrain, ni dans l'aspect de la clôture. De plus les habitants de la cabane à l'entrée du chemin n'étaient encore pas là, la cabane n'existait pas. Est-ce le fait que j'achète le terrain qui gênait ? Ou bien les conducteurs des engins faisaient-ils partie de la tribu de minables qui m'ont ennuyée par la suite ?

Écrit par : sambuca | 12/12/2013

Écrire un commentaire