Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2018

Myrobolan et Golden Japan, les premiers pruniers en fleurs

La floraison des pruniers diploïdes, Prunus salicina, ou prunier japonais et Prunus cerasifera, notre myroblan est toujours la plus précoce, en général début mars. Ils sont en retard cette année, sans doute à cause des épisodes de froid.

Mon myrobolan, variété sauvage non sélectionnée, aux fruits excellents, est couvert de fleurs :

0 prunus cerasifera veneux 25 mars 2018 007.jpg

1 prunus cerasifera veneux 25 mars 2018 008.jpg

Je n’ai pu photographier les fleurs qu’au zoom car il est très grand :

2 prunus cerasifera veneux 25 mars 2018 009.jpg

3 prunus cerasifera veneux 25 mars 2018 010.jpg

Prunus salicina ‘Golden Japan’ est lui aussi en fleurs :

4 prunier golden japan 25 mars 2018.jpg

5 prunier golden japan veneux 25 mars 2018 004.jpg

C’est une chance que les salicina et les cerasifera soient en fleurs en même temps, et cela se confirme tous les ans, car ils sont compatibles entre eux pour la pollinisation mais incompatibles avec nos pruniers communs :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2015/04/02/le-prunier-crimson-glo-3041824.html

Cela ne serait pas un problème pour ces deux-là, ils sont complètement autofertiles, mais cela serait un problème pour les autres salicina, presque tous non autofertiles. C’est le cas de mon deuxième salicina.

Prunus salicina ‘Crimson Glory’, très jeune, planté en 2015, a, semble-t-il, moins bien supporté l’anticyclone de Sibérie puisqu’il débourre à peine alors qu’il avait montré l’an dernier ses premières fleurs le 24 février. Il est vrai que les Prunus salicina ne sont pas rustiques en dessous de la zone 8.

Crimson Glory était vendu comme Prunus domestica, prunier dit européen, et j’avais alors souligné cette erreur avec les difficultés de pollinisation que cela pouvait présenter dans beaucoup de jardins. Cette année je ne l’ai trouvé nulle part sur Internet. Il est probable qu’il ait été supprimé de la vente à cause de cette impossibilité de pollinisation par nos pruniers communs.

A noter que certains jardins ont pu profiter du Prunus cerasifera 'Nigra' ou Pissardii très planté dans nos villes et des Prunus cerasifera sauvages que je vois fréquemment dans la campagne.

 

14:48 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire