Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2017

L'année du chêne

Le grand chêne à l’entrée du terrain de Veneux est probablement le plus vieux de mes chênes. Il y a 45 ans il avait déjà plus de 60 ans puisqu’il produisait des glands. Il est donc plus que centenaire. Mais ne vous inquiétez pas pour lui, Quercus pedonculata vit en moyenne 500 ans ou plus.

J’ai l’impression que les chênes sont sujets à l‘alternance, l’an dernier il y avait peu de glands, cette année c’est une marée :

quercus pedonculata veneux 20 sept 2017 005.jpg

Il y a cette densité de glands sur toute l’entrée, au moins 10m x 4m, et je ne vois pas ce qui se passe de l’autre côté de l’arbre, les glands sont cachés par le lierre, et tous les glands ne sont pas tombés. Ils seront ratissés en automne avec les feuilles mortes mais il en restera et j’aurai à supprimer des dizaines de jeunes pousses.

 

21:11 Publié dans quercus | Lien permanent | Commentaires (0)

20/09/2017

Mespilus germanica

J’ai deux néfliers, j’en avais trois mais j’en ai donné un. Ce sont de vrais sauvages, ils mesuraient déjà plus de 2m il y a 45 ans sur ce terrain, un reste de la forêt de Fontainebleau, tout le village ayant été déboisé alentour. Ils ont des fruits plus petits que les sélections actuelles.

J’ai photographié l’un d’eux, le plus proche de la maison de façon partielle parce que je n’ai pas assez de recul. On voit en bas à gauche une de ses branches, elles sont tortueuses :

0 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 006.jpg

1 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 005.jpg

Ce sont de petits arbres, les miens ne dépassent pas 4m mais ils prennent beaucoup de place en largeur. Celui-ci déborde devant la maison et surplombe la terrasse dallée. J’ai dû couper des branches pour permettre le passage vers le reste du terrain :

2 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 012.jpg

L’autre néflier est en plein milieu du terrain et il a pris ses aises. Il occupe toute l’image :

3 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 013.jpg

Ses fruits sont déjà mûrs :

4 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 008.jpg

5 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 009.jpg

Mais ils ne sont consommables que blets. On dit qu’il faut les cueillir après le gel mais ici cela n’arrive jamais, et rarement, avant novembre, parfois seulement en janvier. Lorsque le gel arrive enfin, les oiseaux ont déjà tout mangé. Certains conseillent de les cueillir en octobre et d’attendre qu’ils deviennent blets. Une année j’ai essayé. Deux mois plus tard ils étaient toujours aussi durs. Je les ai mis au congélateur, gel garanti, mais c’étaient bien des efforts pour des fruits pas terribles. Je les laisse donc aux oiseaux. Je me contente de la beauté de ces petits arbres.

Son beau feuillage reste toujours très sain :

6 mespilus germanica veneux 19 sept 2017 010.jpg

Ils n’ont jamais été arrosés, même pas lors des étés les plus secs.

Les fleurs en mai :

7 mespilus blg 25 mai 2013 p 002.jpg

8 mespilus 25 mai 2013 012.jpg

9 mespilus coeur 25 mai 2013 012.jpg

Elles ont beaucoup de succès :

10 mespilus 25 mai 2013 007.jpg

Le feuillage d’automne :

11 mespilus veneux 25 oct 2016 007.jpg

 

15/09/2017

Un drôle de champignon

A Romilly, en ramassant du vieux bois pour la cheminée, j’ai trouvé un champignon d’un genre que je n’avais jamais vu, d’aspect gélatineux, formant une masse cérébriforme

1 ascotremella romi 12 sept 2017 024.jpg

2 ascotremella faginea romi 12 sept 2017 025 (1).jpg

Il n’a pas de pied :

3 ascotremella faginea romi 12 sept 2017 025 (3).jpg

Je pense à une Tremella ou plutôt, vu sa couleur, à .Ascotremella faginea. Ce champignon aime surtout le hêtre mais a déjà été vu sur d’autres feuillus y compris sur du noisetier, ce qui est le cas ici.

http://www.mykologie.net/index.php/houby/podle-morfologie...

http://mycorance.free.fr/valchamp/champi498.htm

 

20:20 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2017

Rosa Sericea pteracantha

1 rosa pteracantha romi 12 sept 2017 020 (7).jpg

2 rosa pteracantha romi 12 sept 2017 020 (1).jpg

3 rosa pteracantha romi 12 sept 2017 020 (2).jpg

4 rosa pteracantha romi 12 sept 2017 020 (4).jpg

5 rosa pteracantha romi 12 sept 2017 020 (6).jpg

6 rosa pteracantha romi 12 sept 2017 020 (3).jpg

C’est maintenant, en septembre, qu’il se décide à faire ses jeunes tiges rouges aux belles épines, le principal attrait de ce rosier. Mais les grandes branches qui ont perdu leur éclat n’améliorent pas l’esthétique.

Je ne sais pas, je n’ai pas encore trouvé le bon traitement pour ce rosier. On dit qu’il faut tailler sévèrement à la fin de l’hiver. Peut-être aurais-je ainsi plus tôt ces nouvelles pousses rouges. Mais je crains en procédant ainsi de perdre la floraison charmante :

7 rosa pteracantha romi 11 mai 2015 008.jpg

8 rosa pteracantha romi 11 mai 2015 006.jpg

Encore plus charmante lorsqu’une fleur s’orne d’un gracieux longicorne :

9 rosa pteracantha longicorne romi 11 mai 2015 004.jpg

 

11:03 Publié dans roses | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2017

Des crustacés dans les coings

Voici ce que j’ai découvert dans les coings attaqués par des guêpes. Il est bien entendu qu’il s’agit de fruits d’une variété de Cydonia oblonga (Krymsk ou Aromatnaya) qui parviennent à maturité sous notre climat, contrairement aux coings habituels qui restent durs et astringents. C’est leur maturité qui attire ces bestioles.

J’ai coupé la partie atteinte des fruits et il s’en est échappé ce que j’ai d’abord pris pour des fourmis rousses. Les agrandissements photographiques m’ont détrompée :

1 isopode cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 009.jpg

2 isopode cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 010.jpg

3 isopode cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 002.jpg

4 isopode cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 005.jpg

5 isopode cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 006.jpg

6 isopode veneux 10 sept 2017 006.jpg

7 isopode veneux 10 sept 2017 007.jpg

8 isopode veneux 10 sept 2017 032.jpg

Ce n’est pas un insecte, il a trop de pattes. C’est un crustacé terrestre. Il ressemble au cloporte mais en minuscule et roux. Il a profité de la brèche créée par une guêpe pour se nourrir mais ce qui m’étonne c’est qu’il ait pu grimper à plus d’un mètre de haut. Et ils étaient plusieurs.

D’une autre plaie de coing, à peine encore la piqure de guêpe, il est sorti une autre minuscule bestiole, très rapide :

9 araignée cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 012.jpg

10 araignée cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 011.jpg

11 araignée cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 013.jpg

C’est une toute petite araignée. Elle a bien 4 pattes d’un côté, elle semble en avoir perdu 2 de l’autre :

Et on peut même voir 7 de ses yeux :

12 araignée cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 014.jpg

 

L'effondrement de Cydonia 'Krymsk'

Hier, j’ai trouvé mon joli petit cognassier à fruits non astringents complètement couché au sol. Je n’ai pas pensé à faire une photo. J’étais paniquée car j’y tiens beaucoup et je n’ai pensé qu’à le redresser. Je l’ai rattaché aussitôt à un tuteur plus adapté à sa taille que celui de ses débuts. J’ai fait avec les moyens du bord et avec mes faibles forces. Je compte sur mon fils pour améliorer le travail. Pour l’instant voici mon résultat :

1 cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 001.jpg

2 cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 002.jpg

3 cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 003.jpg

4 cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 004.jpg

Il n’a pas été déraciné. Il n’a pas cassé, même pas au niveau de la greffe. Il est très jeune (moins de 4 ans) et sa souplesse a permis qu’il n’y ait apparemment aucune lésion. J’espère qu’il survivra.

Le problème du cognassier, c’est le poids de ses fruits. De plus ils se forment surtout en bout de branche et les branches ploient sous le poids des fruits. C’était la première fructification de mon jeune arbre et il en a produit 15 ! C’était sans doute trop pour ce jeune arbre d’un peu moins de 2m et autant de large et d’aspect encore très frêle. J’aurais dû le soulager, enlever au moins un des fruits des doublons.

Lorsqu’il a été redressé, j’ai vu 2 fruits tachés que j’ai enlevés. De toute évidence, c’était des piqures de guêpes autour desquelles se formait une pourriture. Mais ce que j’ai trouvé dans cette pourriture est étonnant, nous en parlerons la prochaine fois.

5 cydonia krymsk veneux 10 sept 2017 011.jpg

6 veneux 10 sept 2017 010.jpg

J’ai gouté ces fruits. Ils n’étaient pas tout à fait mûrs, acides et peu sucrés. Mais leur chair, facile à couper, avait la consistance d’une pomme et il n’y avait aucune astringence. Ils ont donc déjà atteint un stade de maturité plus avancé que nos coings habituels. Dans quelques jours ils auraient été sucrés et bons.

J’ai laissé les autres fruits en me promettant de surveiller. Mais ce matin 2 autres fruits étaient piqués. Je les ai ramassés bien qu’ils ne soient pas mûrs. Que faire s’ils sont attaqués avant qu’ils soient assez sucrés pour nous ? Une seule solution à ce problème : les ensacher, ce que je ferai  l’an prochain.

7 cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 005.jpg

8 cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 009.jpg

On voit bien la piqure de départ autour de laquelle se développe la pourriture :

9 cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 006.jpg

Les autres fruits :

10 cydonia krymsk veneux 11 sept 2017 003.jpg

J’ai raccourci 3 branches trop longues et très courbées.

C’était mon année d’apprentissage. Le murissement précoce de ces fruits permet de les manger en frais mais impose une surveillance et une protection comme pour les poires.

 

 

12:55 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

10/09/2017

Hydrangea quercifolia prépare ses feux d'automne

Hydrangea quercifolia ‘Snow Queen’ avait montré sa belle floraison blanche dès le début de juillet :

1 hydrangea quercifolia veneux 9 juil 2017 013.jpg

2 hydrangea quercifolia veneux 9 juil 2017 014.jpg

Fin juillet les fleurs commencent à se teinter de rose :

3 hydrangea quercifolia snow veneux 29 juil 2015 002.jpg

Mais le 6 août l’arbuste a eu soif, cela se voit aux feuilles pendantes, et les fleurs sont passées trop rapidement à une teinte brune :

4 hydrangea quercifolia veneux 6 aout 2017 001 (1).jpg

5 hydrangea quercifolia veneux 6 aout 2017 001 (2).jpg

Le 9 septembre, c’est la phase brune de la floraison :

6 hydrangea quercifolia veneux 9 sept 2017 012 (1).jpg

7 hydrangea quercifolia veneux 4 sept 2016 009.jpg

Mais en même temps les feuilles commencent à se teinter de rouge :

8 hydrangea quercifolia veneux 9 sept 2017 012 (2).jpg

C’est le début de ses feux d’automne, un rouge superbe qu’il gardera jusqu’au début janvier, comme ici un 3 novembre :

9 hydrangea quercifolia veneux 3 nov 2015 015.jpg

Cette brillante coloration d’automne ne se développe que s’il reçoit suffisamment de soleil.

 

11:01 Publié dans hydrangea | Lien permanent | Commentaires (0)

06/09/2017

Miscanthus

Les Miscanthus de différentes espèces commencent à se voir dans les jardins.

Cette herbe de grande taille fleurit en automne. Début de floraison un 6 septembre dans mon jardin de Romilly :

1 miscanthus romi 6 sept 2015 003.jpg

De superbes touffes un 18 septembre dans le jardin botanique de Marnay sur Seine :

2 miscanthus marnay 18 sept  2010 134.jpg

Ces fleurs vont persister tout l’hiver pour assurer le décor. Le 20 décembre :

3 miscanthus romi 20 déc 2014 037.jpg

Le 27 février :

4 miscanthus romi 27 fév 2015 091 (1).jpg

Il est alors temps de tout rabattre pour faire place aux jeunes feuilles sans risquer de les couper.

En plus de son aspect esthétique une grande partie de l’année, le miscanthus a de multiples usages, même en jardin amateur :

https://www.permaculturedesign.fr/miscanthus-plante-vivac...

C’est en 2013 que j’ai découvert la culture industrielle du Miscanthus x giganteus dans le Loiret :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2013/11/23/le-misca...

https://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale...

C’est un hybride triploïde donc stérile mais qui se multiplie par ses rhizomes.

Cette année je vois pour la première fois un champ de Miscanthus près de chez moi, à hauteur de Cannes-Ecluse en allant vers Villeneuve la Guyard :

5 miscanthus cannes ecluse 002.jpg

6 miscanthus cannes ecluse 001.jpg

7 miscanthus cannes ecluse 003.jpg

Une très jeune plantation, il n’est encore pas très haut. De très loin on pourrait croire que c’est ne plantation de maïs mais le maïs est en fleurs depuis longtemps et ses feuilles sont plus larges.

 

 

20:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/09/2017

Et maintenant Sternbergia lutea

Ils sont là depuis des années, sans arrosage, sans aucun soin, bien rustiques.

On l’appelle parfois crocus jaune d’automne mais il n’y a pas de confusion possible, les fleurs ont 6 étamines.

1 sternbergia veneux 4 sept 2017 001.jpg

2 sternbergia veneux 4 sept 2017 002 (2).jpg

sternbergia veneux 4 sept 2017 002 (3).jpg

sternbergia veneux 4 sept 2017 002 (4).jpg

sternbergia veneux 4 sept 2017 002 (5).jpg

z sternbergia étamines veneux 4 sept 2017 002 (4).jpg

 

09:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/09/2017

Crataegus ellwangeriana

C’est le premier de mes trois aubépines « exotiques » à cenelles comestibles et bonnes qui voit ses fruits arriver à maturité fin août. Mais ces aubépines ont une croissance lente et une production encore plus lente.

Planté en automne 2014, il a donné un petit nombre de fruits en 2016 :

1 crataegus ellwangeriana romi  oct 2016 009 (1).jpg

Cette année les fruits sont plus groupés mais à peine plus nombreux. Le 23 août ils ne sont pas tout à fait mûrs, le cul est encore un peu vert :

2 crataegus ellwangeriana romi 23 août 2017 003 (1).jpg

3 crataegus ellwangeriana romi 23 août 2017 003 (2).jpg

Le 31 août ils sont mûrs mais certains ont déjà disparu, les oiseaux savent ce qui est bon.

4 crataegus ellwangeriana romi 31 aout 2017 011.jpg

Le fruit est 2 fois plus gros que celui de notre Crataegus monogyna et le goût est incomparable :

crataegus ellwangeriana romi 31 aout 2017 013.jpg

Pour l’instant je ne peux que les goûter en frais, nous sommes loin de la quantité pour un pot de confiture ou une tarte.

Un article de Wikipedia dit que ce serait synonyme de Crataegus pedicellata, synonyme aussi de coccinea. Je n’y crois pas. La date de maturité des fruits est différente, ceux de pedicellata sont encore très verts, ils seront mûrs début décembre. La forme des feuilles est également différente.

Feuille de C. pedicellata :

crataegus pedicellata feuille romi 11 nov 2014 015 (2).jpg

Feuille de C ellwangeriana :

crataegus ellwangeriana 11 nov 2014 004.jpg

5 crataegus ellwangeriana 11 nov 2014 001.jpg

21:36 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

02/09/2017

Inula helenium

En 2011 un superbe pied d’Inula helenium s’était installé sans autorisation dans la cuvette d’un Sambucus nigra ‘Aurea’ alors tout petit :

1 inula romi 27 juin 2011 015.jpg

2 inula romi 27 juin 2011 016.jpg

3 inula romi 27 juin 2011 018.jpg

4 inula paris 2 juil 2011 292.jpg

5 inula romi 23 juin 2011 087.jpg

6 inula romi 23 juin 2011 095.jpg

Malheureusement, bien qu’aimant les zones humides, il n’a pas résisté aux inondations prolongées de plusieurs semaines en 2013. Le sureau par contre est le seul sureau noir qui a résisté sans aucun dommage, a même fleuri et fructifié lorsque l’eau s’est retirée, et est maintenant très grand.

La grande aunée du Jardin botanique de Marnay sur Seine, sans doute dans une zone un peu surélevée, a survécu. La voici le 26 juillet 2017 :

7 inula helenium marnay 26 juil 2017 027 (1).jpg

8 inula helenium marnay 26 juil 2017 027 (2).jpg

9 inula helenium marnay 26 juil 2017 027 (3).jpg

10 inula helenium marnay 26 juil 2017 027 (4).jpg

11 inula helenium marnay 22 juil  2012 081 (7).jpg

 

Une chapelle orthodoxe à Misy sur Yonne !

Située en pleine campagne en face d’un château d’eau sur la petite route entre La Tombe et Misy sur Yonne, cette petite église orthodoxe surprend. Elle n’est pas entretenue mais à peu près en bon état extérieur, moins à l’intérieur, cernée de ronces et orties. Il n’y a jamais eu de communauté orthodoxe dans la région, ce serait en fait une imitation pour un caveau familial.

1 misy 2 sept 2017 019 (1).jpg

2 misy 2 sept 2017 019 (11).jpg

3 misy 2 sept 2017 019 (9).jpg

4 misy 2 sept 2017 019 (8).jpg

5 misy 2 sept 2017 019 (4).jpg

6 misy 2 sept 2017 019 (5).jpg

7 misy 2 sept 2017 019 (2).jpg

8 misy 2 sept 2017 019 (6).jpg

9 misy 2 sept 2017 019 (7).jpg

Les seules explications trouvées :

http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.ph...

 

17:18 Publié dans Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0)