Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2014

Athalia rosae

On dirait une très jolie mouche aux couleurs ravissantes. Mais ce n’est pas une mouche, c’est un hyménoptère avec 4 ailes même si cela se voit mal en position de repos et de longues antennes avec 10 articles ou plus. C’est la tenthrède de la rave, Athalia rosae.

Les tenthrèdes et surtout leurs larves qui ressemblent à des chenilles mais avec davantage de fausses pattes consomment le limbe des feuilles ne laissant parfois que les nervures et les faisant ressembler à de la dentelle. Celle-ci est crainte surtout pour les champs de colza.

athalia rosae romi 18 mai 2014 081 (1).jpg

athalia rosae romi 18 mai 2014 081 (2).jpg

athalia rosae romi 18 mai 2014 081 (3).jpg

athalia rosae romi 18 mai 2014 081 (4).jpg

Mais, avouez qu’elle est ravissante avec son abdomen orange surmonté d’un corselet à losanges assorti.

En voici une autre toute sombre :

tenthrede rec romi 17 mai 2012 015.jpg

Une autre très colorée, Tenthredo temula, légèrement plus grande et surtout très occupée à butiner m’a permis des photos plus détaillées

tenthredo temula 1 romi 28 avril 2012 005.jpg

tenthredo temula 2 romi 28 avril 2012 001.jpg

De fortes mandibules montrent qu’elle ne se contente pas de butiner :

tenthredo temula mandibules romi 28 avril 2012 p 001 (4).jpg

tenthredo temula romi 28 av mand ril 2012 001.jpg

Si on les appelle mouches à scie, c’est à cause de l’ovipositeur de la femelle long et denté pour percer le limbe et y insérer ses œufs :

tenthredo temula scie romi 28 avril 2012 001.jpg

Là, on peut voir les insertions rapprochées des 2 ailes de droite :

tenthredo temula ailes  romi 28 avril 2012 001.jpg

13:51 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

29/06/2014

Hydrangea quercifolia

A Veneux en mai il y a eu la floraison du géant Hydrangea heteromalla, maintenant en fin de floraison avec la coloration rose des fleurs stériles et la formation des fruits des fleurs fertiles.

1 bretschneideri 19 juin 2008 004.jpg

2 bretschneideri fleurs fécondées 19 juin 2008 010.jpg

C’est maintenant la floraison des arbustes de taille plus modeste qui commence à Veneux avec Hydrangea quercifolia

3 a hydrangea quercifolia veneux 28 juin 2014 001 (1).jpg

3 quercifolia veneux 8 juin 2012 004.jpg

4 hydrangea quercifolia veneux 28 juin 2014 001 (2).jpg

5 quercifolia veneux 25 juillet 2013 013.jpg

6 hydrangea quercifolia veneux 9 déc 2012 001.jpg

Accompagné par les inflorescences encore en boutons de Hydrangea radiata :

7 hydrangea radiata veneux 28 juin 2014 001.jpg

8 hydrangea radiata veneux 28 juin 2014 002.jpg

Cet hydrangea n’a pas été planté. Comme je l’avais pensé l’an dernier, et c’est confirmé par cette floraison, il s’est semé au soleil au pied d’un Forsythia suspensa dont on voit le feuillage d’une branche basse qui  se mêle  à son feuillage. Deux des pieds d’origine ont été transplantés à Romilly où ils ont bien repris, deux sont restés en place mais ne sont pas encore en fleurs sans doute parce qu’ils sont à l’ombre. Cet hydrangea semble identique à Hydrangea arborescens mais ses feuilles ont un revers argenté et il est maintenant considéré comme une espèce à part.

Ils accompagnent les dernières fleurs du seringat :

philadelphus veneux 28 juin 2014 003.jpg

 

20:22 Publié dans hydrangea | Lien permanent | Commentaires (0)

27/06/2014

Le sureau blanc, un sureau pour les inondations

Notre sureau noir, Sambucus nigra, est considéré comme résistant aux inondations, même conseillé pour les zones de balancement des eaux. Mon expérience des inondations à Romilly où mon terrain est resté sous l’eau pendant 6 semaines en mai-juin 2013 puis 4 semaines en octobre m’amène à tempérer cette notion de résistance. Après des inondations aussi longues, presque tous mes sureaux noirs sont morts ou en état de mort apparente ne repartant que tardivement en 2014 à partir du tronc ou de branches basses alors que tous les rosiers et tous les arbres fruitiers ont résisté. Une seule variété a totalement résisté, mes deux exemplaires de Sambucus nigra ‘Aurea’ qui ont même fleuri après le retrait des eaux avec un mois de retard et qui sont toujours magnifiques cette année. Le 23 mai et le 29 mai :

0 nigra aurea romi 23 mai 2014 027.jpg

1 aurea romi 29 mai 2014 007.jpg

Mais une autre espèce de sureau à corymbes et fruits noirs d’aspect proche a parfaitement résisté. J’en ai une dizaine d’exemplaires, aucun n’a perdu ne serait-ce qu’une branche et tous ont fleuri cette année-là. C’est le sureau blanc, Sambucus canadensis, la version américaine du sureau noir. Il est plus petit mais présente toutes les qualités et toute l’utilité du sureau noir. Ses fleurs et ses fruits ont les mêmes utilisations culinaires et médicinales. Sa floraison plus tardive commence fin juin mais se renouvelle jusqu’en septembre, elle attire les insectes, souvent des nuées de syrphes ou de cétoines. Ses fruits, souvent en très grands corymbes, se récoltent à la même époque. Ces fruits sont un peu plus petits mais moins amers et leur maturité est plus uniforme sur un corymbe.

Le 22 juin ils sont en début de floraison :

2 canadensis romi 22 juin 2014 002 (1).jpg

3 canadensis romi 22 juin 2014 002 (2).jpg

4 canadensis romi 22 juin 2014 002 (3).jpg

5 canadensis romi 22 juin 2014 002 (5).jpg

La suite une autre année :

6 canadensis 17 juil 095.jpg

7 adams 22 juin 048.jpg

8 canadensis 30 juin 039.jpg

9 canadensis 17 juil 100.jpg

10 canadensis romi 27 juil 039.jpg

11 canadensis 17 juil 105.jpg

adams 4 sept 2008 026.jpg

13 canadensis 25 sept 004.jpg

14 canad fruit romi 7 sept 024.jpg

Je pense que Sambucus canadensis est plus approprié aux berges de rivières. De plus il drageonne, cela peut aider au maintien du sol.

22:18 Publié dans Sureaux | Lien permanent | Commentaires (0)

26/06/2014

Dracunculus vulgaris

Cet arum étonnant à la fleur extraordinaire est planté sur mon terrain de Veneux depuis environ 10 ans mais il y souffre. On dit qu’il a besoin d’un terrain léger et drainé mais le sable, c’est sans doute trop. Sur les sites en anglais, on parle de sol humide et je crois en effet qu’il a besoin d’humidité pendant la période de végétation, davantage de sécheresse en période de repos végétatif, c’est à dire après la floraison en été et en début d’hiver. Dès qu’il apparait en février, je l’arrose mais cela ne semble pas suffire, il se couche et sa fleur au sol fait peine à voir. Le voici à Veneux, la floraison est la dernière qui s’est tenue debout, en 2011, mais la spathe ploie. Il pointe le 21 février entre des feuilles d’Arum italicum :

1 dracunculus veneux 21 fev 2014 008.jpg

Le 5 mars :

2 dracunculus veneux 5 mars 2014 007.jpg

Début avril :

3 dracunculus 2 avril 048.jpg

4 dracunculus 5 avril 006.jpg

Le 28 mai :

5 dracunculus mai 2011 004.jpg

Le voici à Marnay le 12 juin :

6 dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (1).jpg

7 dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (2).jpg

8 dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (4).jpg

9 dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (3).jpg

10 dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (5).jpg

11 dracunculus vulgaris marnay 1 juin 2013 023.jpg

dracunculus vulgaris marnay 1 juin 2013 024.jpg

Je crois qu’il sera souhaitable que je le transplante à Romilly cet automne, le terrain est semblable à celui de Marnay, il ne dessèche pas.

On dit qu’il pue. C’est pour plaire aux mouches mais je vous assure que lorsqu’il est planté au milieu du jardin, on ne s’en rend pas compte.

21:21 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

24/06/2014

La floraison des fusains, la suite

La floraison des différents fusains est étalée. Nous avions commencé par Euonymus alatus fin avril, en mai c’était le tour de E. europeus suivi de E. phellomanus.

Euonymus americanus a été planté en hiver cette année. Le 23 février :

euo americanus 1 romi 16 fev 2014 052 (2).jpg

Comme on peut le constater il garde chez nous son feuillage en hiver mais il est caduc en climat plus froid (il tolère jusqu’à la zone 5). Il peut cependant rougir en automne, le 23 novembre lors de l’achat :

euo americanus 2 barres 23 nov 2013 012 (2).jpg

Il avait début juin une dizaine de boutons floraux. J’ai attendu l’ouverture des fleurs pour le photographier mais il n’en restait que deux le 8 juin. Je ne sais qui les a mangées. C’est dommage parce que ses fruits sont parmi les plus beaux.

euo americanus romi 8juin 2014 017.jpg

Par contre en hiver, je sais contre qui je devrai le protéger. Il est considéré comme un délice pour chevreuils, ice-cream plant for deer.

Euonymus grandiflorus a attendu le 22 juin pour ouvrir ses deux premières fleurs mais il y a beaucoup de boutons :

euo grandi romi 22 juin 2014 041 (2).jpg

euo grandi romi 22 juin 2014 041 (3).jpg

euo grandi romi 22 juin 2014 041 (4).jpg

euo grandi romi 22 juin 2014 041 (5).jpg