Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2015

Dorcus parallelipipedus, la petite biche

Je l’ai trouvé tout englué dans une toile d’araignée. Il bougeait à peine. Je l’ai débarrassé de la toile mais je n’ose faire mieux de peur de le casser. Car il ne mesure que 25mm bien que ce soit le plus gros lucanidé après le lucane cerf-volant. Il est terne, sale, couvert de débris de toile, se courbe, se tortille sans cesse lorsque je le remets à l’endroit et se retrouve de nouveau à l’envers.

1 dorcus veneux 2 sept 2015 001.jpg

2 dorcus veneux 2 sept 2015 007.jpg

3 dorcus veneux 2 sept 2015 004.jpg

4 dorcus veneux 2 sept 2015 005.jpg

5 dorcus veneux 2 sept 2015 009.jpg

6 dorcus veneux 2 sept 2015 030.jpg

7 dorcus veneux 2 sept 2015 032.jpg

8 dorcus veneux 2 sept 2015 023.jpg

9 dorcus veneux 2 sept 2015 027.jpg

10 dorcus antenne  veneux 2 sept 2015 028.jpg

C’est un petit mec, cela se reconnait à l’épaisseur de ses mandibules et surtout au denticule sur la face interne :

dorcus mandibule veneux 2 sept 2015 005.jpg

11:59 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2015

Le frelon et le fossile

Autrefois, j’avais très peur des frelons. Je me souviens d’avoir fui en pleine panique la maison de mon frère où j’étais seule et ne trouvais pas l’insecticide.

Maintenant je sais qu’ils sont inoffensifs. Leur taille est impressionnante mais ils sont craintifs, bien plus que les guêpes, et fuient. Ils n’attaquent que si on approche de leur nid. Il entre parfois un frelon, Vespa crabro, dans la maison. Ils s’acharnent à traverser les vitres et finissent par tomber épuisés et je les laisse mourir. Mon courage ne va pas jusqu’à les attraper pour les mettre dehors. Je n’utilise pas d’insecticide car je sais qu’ils n’attaquent pas et l’insecticide, même s’il n’est pas aussi nocif pour nous que pour les insectes, n’est pas un bonheur à respirer.

En voici un dans le séjour :

1 frelon 8 juin 2015 008.jpg

2 frelon 8 juin 2015 010.jpg

3 frelon 8 juin 2015 013.jpg

4 frelon tête 8 juin 2015 008.jpg

Il a fini par mourir près d’un beau fossile dont la forme rappelle un peu sa taille de guêpe. C’est sans doute un polypier, squelette de certains polypes de cnidaires. Je pense à la coupe transversale du cône d’un corail, Eupsammia trochiformis.

5 frelon 8 juin 2015 009.jpg

6 fossile 8 juin 2015 009.jpg

Le dallage de mon séjour est en comblanchien. C’est une pierre calcaire très dure formée au Jurassique, Bathonien moyen. Ce dallage déroule tout un décor de fossiles. Les plus reconnaissables sont des escargots et des bivalves :

fossile comblanchien 28 août 2015 001.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 002.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 005.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 006.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 007.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 008.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 009.jpg

fossile comblanchien 28 août 2015 010.jpg

15:02 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (1)

25/08/2015

Cassonade, le hérisson et les pies

Je vous ai déjà montré mon hérisson préféré venant manger dans la gamelle pour chat :

1 herisson veneux 10 juin 2015 003 (2).jpg

2 herisson 4 juin 2015 003.jpg

Mais je ne vous avais pas parlé de la titulaire de la gamelle. Armel, mon vieux chat (14 ans) mange dans la cuisine. C’est un chat libre mais qui mange et dort dans la maison car il a une chatière. La titulaire de la gamelle extérieure, c’est Cassonade. C’est ma belle-fille qui lui a donné ce nom parce qu’elle en a la couleur et que Rachel venait de découvrir ce mot de français qui lui a beaucoup plu.

cassonade veneux 28 juil 2015 001 (2).jpg

Je n’ai pas pour habitude de nourrir les chats errants mais lorsque Cassonade est venue réclamer plusieurs fois et avec insistance de la nourriture, parfois même en se frottant contre mes jambes, j’ai eu pitié et depuis je la nourris. J’ai eu pitié parce qu’elle est handicapée et avait peu de chances de survivre sans mon aide. Elle a en effet la patte avant droite beaucoup plus courte que les autres. J’ai pensé qu’elle était cependant née dans une maison car elle est gentille et même câline et qu’elle avait été abandonnée à la suite d’un accident. Et j’espérais que ses maîtres indélicats avaient eu le temps de la faire stériliser. Elle a passé tout l’hiver dehors. Je pense qu’elle se réfugiait sous un escalier d’une maison voisine inhabitée. Il n’est pas question qu’elle vive dans ma maison. Mon chat, très dépendant et exclusif ne supporterait pas. Il est jaloux même des plantes lorsque je m’en occupe.

J’ai eu une grosse surprise en avril. J’ai trouvé un nid creusé dans le sable contre un mur de la maison avec 4 chatons. Que faire ? Je ne pouvais appeler la SPA, elle n’est pas adoptable, elle aurait été euthanasiée. Les chatons étaient ravissants, j’ai réussi à les caser. Mais je ne me sens pas capable de réussir cet exploit 2 ou 3 fois par an. Je l’ai donc fait stériliser à mes frais. La vétérinaire m’a alors dit que l’état de sa patte n’est pas dû à un accident mais à une malformation.

Pour l’hiver prochain, je pense lui acheter une niche pour petit chien.

Le hérisson vient la nuit. Mais il y a souvent des bruits d’assiette dans la journée. J’ai alors juste le temps de voir une pie qui s’enfuit si vite lorsque j’approche que je n’ai jamais pu la photographier. Elles sont même parfois deux.

06:17 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

24/08/2015

Les tribulations d'un forficule

Forficula auricularia, forficule, perce-oreille. Forficule est un nom féminin mais le plus souvent employé au masculin.

Désolée pour la qualité des images, il n’était pas facile de faire la mise au point sur toutes les parties du corps avec un objectif macro alors qu’il s’agitait et se contorsionnait en permanence.

forficule veneux 23 août 2015 004 (2).jpg

forficule veneux 23 août 2015 004 (4).jpg

forficule veneux 23 août 2015 004 (6).jpg

forficule veneux 23 août 2015 004 (7).jpg

forficule veneux 23 août 2015 004 (8).jpg

forficule veneux 23 août 2015 004 (9).jpg

forficule veneux 23 août 2015 004 (10).jpg

Pourquoi était-il aussi affolé ? Il était sans doute arrivé en volant sur ce vase assez haut et à parois verticales. Il y avait cherché un peu d’eau car il était tombé 3 gouttes de pluie. Le perce-oreille aime bien l’humidité. Mais maintenant il ne sait plus comment repartir. Le plus simple serait de s’envoler mais la bestiole n’est pas très futée et utilise peu le vol dont elle est pourtant capable. Vous doutez de son aptitude au vol car on ne voit pas d’ailes. Il a des élytres minuscules qui laissent libre l’abdomen. Dessous il y a des ailes, de vraies ailes très fines mais parfaitement fonctionnelles. Pour se loger elles sont repliées plusieurs fois de façon complexe et débordent un peu.

forficule elytres veneux 23 août 2015 004 (3).jpg

Il ne cessait de regarder vers le bas du vase, cherchant comment atteindre la table « à pieds » mais c’était trop vertical. Je voulais le poser sur la table pour lui faire plaisir et le photographier plus facilement mais soudain il a disparu. Il avait redécouvert l’usage de ses ailes.

Ce mignon petit insecte est totalement inoffensif. Il n’a jamais percé aucun tympan et ses pinces ne font pas mal. Celui-là est un mâle : ses pinces (cerques) sont en forme de tenailles :

forficule pinces veneux 23 août 2015 004 (1).jpg

forficule pinces veneux 23 août 2015 004 (6).jpg

Les cerques de la femelle sont minces et droits. En voici une qui, elle aussi cherchait l’humidité :

forficula femelle romi 20 sept 2014 053.jpg

C'est une mère admirable qui reste à côté de ses œufs pour les protéger.

S’il lui arrive de couper quelques pétales, il est plutôt un bienfait au jardin et bien des jardiniers cherchent à l’attirer. Les miens ont quelque chose qui leur plait : des tas de rondins (pour la cheminée) dans une zone à l’ombre en bordure de terrain et quelques pierres plates.

Il a aussi de délicates et ravissantes antennes :

forficule antennes veneux 23 août 2015 004 (2).jpg

00:57 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (1)

20/08/2015

Les moustiques

Cette année, grâce à la sécheresse du printemps et de la première moitié de l’été, je n’ai pas souffert des moustiques. En 2013 il m’avait été impossible de séjourner sur le terrain de Romilly car les inondations avaient laissé des flaques d’eau tout au long du chemin non entretenu. Il n’est toujours pas entretenu mais les trous n’ont pas recueilli d’eau. En 2013, c’était invivable. Non seulement les moustiques étaient nombreux mais, contrairement aux moustiques habituels dans la région qui ne piquent que le soir, ceux-là étaient actifs dès le matin, et féroces.

Je me réjouis donc de la sécheresse et de l’absence d’inondations mais je viens de lire un article inquiétant : les moustiques tigres arrivent chez nous.

http://www.pariscotejardin.fr/2015/08/moustique-tigre-rep...

10:52 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

22/07/2015

Mes visiteurs

Je dois toujours récupérer des maures (grands papillons de nuit) quand elles entrent dans la maison pour les mettre dans le garage d’où elles peuvent sortir quand elles le veulent. C’est facile car dans la journée elles dorment.

J’ai récupéré dans le séjour encore une libellule. Je n’ai pas compris comment elle a pu entrer car il y a maintenant le rideau de perles et les ailes sont trop grandes pour passer.

J’ai dû aussi expulser 2 mésanges entrées ensemble dans le séjour. Elles font sans doute un nouveau nid ou réparent celui de la première couvée car ce qui les attire dans la maison, ce sont les poils du chat. Si elles en voient, elles n’hésitent pas à passer sous le rideau.

J’ai aussi trouvé une jolie punaise dans l’évier :

1 punaise veneux 18 juil 2015 001 (1).jpg

Je l’ai mise sur une éponge pour la sortir et  elle cherche à s’en échapper :

2 punaise veneux 18 juil 2015 001 (2).jpg

3 punaise veneux 18 juil 2015 001 (5).jpg

4 punaise veneux 18 juil 2015 001 (4).jpg

Je l’ai posée sur une table dehors d’où elle n’a pas tardé à s’envoler :

5 punaise veneux 18 juil 2015 001 (6).jpg

punaise tête veneux 18 juil 2015 001.jpg

punaise tête veneux 18 juil 2015 008.jpg

Les tourterelles n’entrent pas dans la maison mais si je veux voir mon couple préféré, il me suffit de mettre des graines de tournesol sur la table de la terrasse et elles sont là en moins de 5 minutes. Elles se posent d’abord sur une grille qui surplombe la table

tourterelles veneux 21 juil 2015 001 (1).jpg

puis s’installent tranquillement sur la table :

tourterelles veneux 21 juil 2015 001 (2).jpg

Les photos sont prises de l’intérieur de la maison à travers le rideau de perles.

20/07/2015

Les canards de Marnay sur Seine

Je n’étais pas allée dans le Jardin Botanique de Marnay sur Seine depuis un an. Hier, une heureuse surprise m’attendait : le comité d’accueil est de nouveau là.

Ce comité d’accueil, ce sont des canards. Le premier élément qu’on rencontre lors de la visite de ce jardin, c’est un grand bassin. Lors de ma première visite en 2008, dès que je m’en suis approchée, un couple de canards est venu vers moi. Ce charmant accueil s’est renouvelé à chaque visite ensuite :

1 canards marnay 25 sept 2008 003.jpg

2 canards marnay 25 sept 2008 003 (2).jpg

En 2008 la mare était suffisamment libre pour permettre la joyeuse circulation de ces canards

3 canards marnay 19 août 056.jpg

Et ils accouraient dès qu’un visiteur se présentait. Mais il y avait déjà les élodées :

4 canard marnay 25 sept 2008 003 (3).jpg

En 2010 il ne restait que peu de place pour les canards :

5 marnay 18 sept  2010 180.jpg

En 2013, plus de place pour les canards, le bassin est totalement envahi :

6 mare marnay 1 juin 2013 082.jpg

Les élodées dont la capacité de colonisation exubérante des plans d’eau est connue ont profité de l’excès de nitrates dû aux eaux de ruissèlement de la ville pour tout envahir. Une solution a heureusement  été trouvée, l’introduction de carpes dévoreuses d’élodées :

http://www.jardin-botanique.org/introduction-de-poissons-...

Les carpes ont commencé à faire un peu de place à la surface du bassin et le comité d’accueil est de nouveau là, une cane et ses deux jeunes se précipitent vers le visiteur :

7 canards marnay 19 juil 2015 005.jpg