Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2015

Qui transforme les berges en gruyère ?

C’est le trou que je vous avais montré il y a un an près de la mare de Romilly. On avait évoqué la possibilité d’un terrier de blaireau. Je n’y pensais plus car c’est une zone que je n’entretiens pas mais mon regard a été attiré par un énorme monticule. Le trou s’est en effet beaucoup agrandi et surtout la terre amassée devant.

La mare de Romilly a sans doute été creusée par un précédent propriétaire qui a déposé la terre extraite tout autour. Cela fait des berges très hautes, environ 2m de haut, qui par ailleurs gênent l’ensoleillement de la mare.

Le trou est maintenant très gros. Je n’ai pas mesuré mais, pour donner une idée, pour le boucher il faudrait y poser le cul d’une casserole de la plus grande dimension habituelle.

Le monticule de terre amassé devant atteint environ 1m de large et 1m50 de long avec une rainure centrale. Le tunnel semble se diriger vers la mare et vers le bas. J’ai bien cherché, je n’ai trouvé ni crottes ni empreintes de pattes mais il pleuvait encore la veille.

1 trou romi 17 janv 2015 023.jpg

2 trou près romi 17 janv 2015 022.jpg

J’ai fait le tour de la mare pour voir depuis la berge opposée si on voyait un trou de sortie. Ce fut un parcours difficile parmi des branches et des arbres au sol. Il y a en effet un trou de sortie bien visible, 50cm au-dessus de l’eau mais le niveau de la mare est très variable. Actuellement elle est à un niveau intermédiaire entre les périodes d’inondation et les sécheresses d’été. La photo n’a pas été facile. J’étais gênée par de nombreuses branches que je ne pouvais approcher sans risquer de tomber dans la mare. Je vous mets 2 fois la photo, sur la deuxième des flèches indiquent les 2 orifices :

3 les 2 trous romi 17 janv 2015 031.jpg

4 les 2 trous flèche romi 17 janv 2015 031.jpg

En faisant le tour de la mare, j’ai trouvé d’autres trous. Certains sont légèrement plus petits avec moins d’amas de terre :

5 trou romi 17 janv 2015 025.jpg

6 trou romi 17 janv 2015 028.jpg

7 trou romi 17 janv 2015 030.jpg

Et d’autres aussi larges avec beaucoup de terre devant comme celui-ci :

8 trou romi 17 janv 2015 027.jpg

9 trou romi 17 janv 2015 026.jpg

Il s’agit certainement d’une assez grosse bestiole mais peut-être pas d’un blaireau, pas aussi aquatique (il y a des trous au ras de l’eau tout autour de la mare). Ce pourrait être le ragondin ou le rat musqué, plutôt le ragondin car le tunnel du rat musqué débouche le plus souvent sous l’eau.

Évidemment je n’ai jamais vu l’animal, ce serait plus facile. Mais ils sont plutôt nocturnes et même en veille de jour sans doute assez méfiants pour me voir arriver de loin.

12:57 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (13)

03/01/2015

Cassonade

J’ai entassé des bûches sous une table extérieure pour les tenir à l’abri de la pluie. Mais l’une des bûches, pourtant de la même couleur que les autres, a de beaux yeux verts. C’est Cassonade qui trouve excellent cet abri contre la pluie.

cassonade 002.jpg

C’est ma belle-fille qui l’a appelée ainsi parce qu’elle trouve qu’elle en a la couleur et que ce mot de français qu’elle vient d’apprendre lui plait.

Il est évident que Cassonade n’est pas un chat sauvage, elle est même probablement très câline. Nous avons eu pitié d’elle et nous la nourrissons à l’extérieur, Armel ne supporterait pas un autre chat dans la maison, parce que nous avons pitié d’elle et elle sait comment s’y prendre auprès des humains pour survivre malgré son handicap. Elle est en effet amputée de l’extrémité de sa patte avant droite. A-t-elle été maltraitée ou bien a-t-elle eu un accident et a été abandonnée à cause de ce handicap ? Nous pensons surtout à l’accident parce que Armel a été lui aussi gravement blessé à la même patte. Il a longtemps boité mais a heureusement totalement récupéré. Un humain débile profond poserait-il des pièges dans le quartier ? J'ai déjà perdu un adorable chaton tout roux de 3 mois nommé Caramel. Il avait été empoisonné par la mort aux rats d'un voisin (autopsie du veto : tous les organes détruits, surtout le foie). Le voisin avait utilisé un poison après avoir aperçu, devinez quoi... des musaraignes !

Il y a un autre pique-assiette. Il vient nous rendre visite tous les jours et il est bien gentil. Sa spécialité, c’est de finir les plats des chats, sans discuter de la qualité, même le poisson lui convient. Il est pourtant certainement bien nourri, c’est le chien des voisins.

chien voisin veneux 28 déc 2014 012.jpg

chien voisin veneux 28 déc 2014 011.jpg

17:25 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (2)

28/12/2014

Carabe d'hiver

Je l’ai trouvé en creusant un trou de plantation à Romilly pour un houx femelle ramené de Veneux. Je pense qu’il hibernait dans le sol. C’est un carabe, c’est sûr, mais ne m’en demandez pas plus, il y en a tellement. J’ose juste penser à Ophonus (Pseudoophonus) rufipes : Il est tout noir mais pattes, palpes et antennes sont roux, pronotum aux angles postérieurs net et droits. Il est très vif et je n’ai pu le maintenir pour le photographier à l’envers, le retournement dans le bon sens était instantané. Ce carabe est appelé Harpale du fraisier dont il adore les akènes et justement il y a des tapis de fraisiers, sauvages et cultivés, à proximité. C’est ce qui me conforte dans l’idée que c‘est bien lui.

1 carabe romi 22 déc 2014 025.jpg

2 carabe romi 22 déc 2014 026.jpg

carabe romi 22 déc 2014 028.jpg

18:09 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2014

Un bain avec Scutigera

Pas tout-à-fait, alors que la baignoire se remplissait, je l’ai vu à temps pour le sauver de la noyade tandis qu’il tentait désespérément l’ascension de la paroi verticale.

Scutigera coleoptrata est une étonnante bestiole. Ce n’est pas un insecte puisqu’il a 15 paires de pattes (d’un côté il en a perdu au moins 3, il les perd facilement). C’est un Myriapode, classe des Chilopodes avec une paire de pattes par anneau. Il est fréquent dans les maisons, surtout dans les lieux humides comme la salle de bains. Il est inoffensif et chasse des insectes plus gênants, il est à considérer comme une aide. A vrai dire, il pourrait piquer mais pour cela il faudrait être assez vicieux pour le serrer fortement dans la main et la piqure serait inoffensive. Il semblerait que dans des pays plus chauds, il y ait une variété qui pique plus facilement avec des conséquences plus graves. Il a couru sur ma main, il est si léger que je n’ai même pas ressenti des chatouilles.

En cours d’ascension désespérée :

1 scutigera18 déc 2014 002 (1).jpg

Il a de très longues antennes et des pattes très fines, fragiles, et très longues, surtout les 2 dernières. Ces 2 dernières pattes sont ici accolées car il est mouillé, il glissait souvent vers l’eau.

Le voici plus sec mais on voit parfois une goutte d’eau :

2 scutigera18 déc 2014 002 (7).jpg

3 scutigera18 déc 2014 002 (2).jpg

4 scutigera avant 18 déc 2014 002 (7).jpg

5 scutigera tête18 déc 2014 002 (2).jpg

6 scutigera ar 18 déc 2014 002 (7).jpg

7 scutigera centre 18 déc 2014 002 (7).jpg

 

19:24 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

15/12/2014

Une larve de tipule ?

C’est encore dans du bois en cours de pourrissement (un frêne qui s’est brisé il y a 5 ans) que j’ai trouvé cette larve blanche, environ 2cm. Une chenille est exclue, j’ai eu beau la tourner et la retourner, je n’ai pas vu la moindre patte. Je n’ai pas non plus nettement vu une tête. C’était pourtant bien vivant. J’ai vu se contracter et se courber un peu ce qui me parait être la partie postérieure, en bas sur l’image. Je pense à une larve de tipule.

1 tipule romi 14 déc 214 029 (2).jpg

2 tipule romi 14 déc 214 029 (1).jpg

3 tipule cul romi 14 déc 214 029 (2).jpg

4 tipule cul romi 14 déc 214 029 (1).jpg

Bien sûr, vous vous dites, une larve de tipule, c’est gris et ça bouffe mes jeunes salades. En effet, ce sont celles que l’on connait le mieux parce qu’elles font des dégâts. Mais il y a des larves claires, même à la peau transparente comme celle-ci. Il y a des larves inoffensives et même bénéfiques qui décomposent le bois mort, comme celles de la superbe tipule ornée :

tipule 30 juin 004.jpg

Evidemment, ce n’est pas lui qui a pondu, c’est un mâle avec ses magnifiques antennes pectinées et sa grosse bosse sur le derrière. Celle-ci, une femelle, est plus appropriée :

tipule romi 17 mai 049.jpg

Certains ont peur des tipules parce que ça ressemble à un énorme moustique. Mais ils sont totalement inoffensifs pour nous. Ils ne piquent pas, ils n’ont aucun organe pour cela.

09:06 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

09/12/2014

Ichneumon

En voilà un qui n’a pas froid aux yeux. Ce matin, pour la première fois, il y a eu un peu de givre, -1°C, même pas de givre sur ma voiture contrairement à celles de la rue, elle est protégée par les arbres. Il fait tout de même froid, à peine 6° lorsque je l’ai vu sur mon Rustica. Ce ne sont pas des températures pour insecte, minuscule de surcroit, 8mm de long, presque rien de large.

Donc pas plus gros et aussi noir qu’une fourmi, ne pensant qu’à marcher très vite alors qu’il a des ailes, je ne l’ai pas reconnu à l’œil nu. Sur les photos, j’ai d’abord remarqué l’allure très particulière de son corps de profil. Un ichneumon à n’en pas douter :

1 glypta scalaris 9 déc 2014 006 (3).jpg

Ses dimensions m’ont été données par les carreaux sur lesquels il se promenait :

2 glypta scalaris 9 déc 2014 006 (8).jpg

Voici donc la bestiole, un mâle puisqu’il n’a pas de tarière :

3 glypta scalaris 9 déc 2014 006 (6).jpg

4 glypta scalaris 9 déc 2014 006 (5).jpg

5 glypta scalaris 9 déc 2014 006 (2).jpg

6 glypta scalaris 9 déc 2014 006 (1).jpg

La tête :

7 glypta scalaris tête 9 déc 2014 013.jpg

Les ailes avec l’aréole fermée pentagonale. On voit aussi en haut une épine tibiale et en bas on devine les 2 trochanters sur une patte postérieure :

8 glypta scalaris ailes 9 déc 2014 006.jpg

La 3è patte :

9 glypta scalaris 3è patte 9 déc 2014 006 (1).jpg

De plus près pour voir les deux trochanters entre coxa et fémur, le 2è plus petit et plus sombre (trochantellus) :

10 glypta scalaris patte 9 déc 2014 006 (1).jpg

Bien sûr, j’ai beaucoup cherché pour pouvoir lui donner un nom. Je n’en ai trouvé qu’un qui corresponde à tous les détails, finesse du corps, tête, thorax et abdomen totalement noirs, antennes totalement noires, pattes totalement jaunes y compris les coxas, sauf à peine un point sombre à l’extrémité des tarses des 2 premières paires et davantage sur les tarses des pattes postérieures. Ce sosie, c’est Glypta scalaris.

Evidemment, je ne garantis rien. Je ne suis pas spécialiste des insectes et encore moins des Ichneumonidae, une famille où même les spécialistes ont du mal à s’y retrouver.

18:13 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

03/12/2014

Une larve de lucane

Je préparais du bois pour la cheminée lorsque je suis tombée sur une grosse branche complètement pourrie. L’intérieur ressemblait à du compost bien fin et bien noir. Et dans ce bois pourri j’ai trouvé une larve ver blanc :

lucane 3 déc 2014 002 (1).jpg

lucane 3 déc 2014 002 (2).jpg

lucane 3 déc 2014 002 (3).jpg

lucane 3 déc 2014 002 (4).jpg

Sur le moment je n’ai pas compris. Cette larve ressemble davantage à celle du hanneton qu’à celle de la cétoine. Elle a en effet une grosse tête et un petit cul, c'est l’inverse pour celle de la cétoine. Cependant la partie orange de la tête était moins large que celle de la larve de hanneton. Et une larve de hanneton ne pouvait se trouver dans du bois pourri, elle vit sous la terre du jardin où elle ronge les racines de nos meilleurs légumes. La larve de cétoine n’est jamais sous terre, on la trouve parfois en abondance dans le compost.

J’ai cherché, et j’ai trouvé : c’est une lave de lucane cerf-volant qui vit dans le bois pourri surtout quand il est près du sol où elle aime s’enterrer un peu de temps en temps. Elle était grosse mais encore loin d’atteindre les 10 cm de la fin de son développement. Je n’ai  pas réussi à lui faire lâcher la matière noire qu’elle tenait entre ses puissantes mandibules. J’ai bien fait de ne pas insister, elle m’aurait mordue, seulement de façon réflexe, cette larve n’est pas agressive.

lucane rec 3 déc 2014 002.jpg

18:06 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

28/11/2014

Mise sous grillage de nandina et fusain

Mon premier Nandina  domestica est mort noyé lors des inondations prolongées de 2013. J’ai espéré le voir repartir ce printemps mais rien. Je ne crois pas que des inondations prolongées de 6 semaines se reproduiront mais je préfère le planter en hauteur. Je complèterai la butte avec de la terre du terrain plus basique mais plus consistante et je compte aussi sur l’aide du lierre et de la consoude pour solidifier l’édifice. Je l’ai aussitôt mis sous grillage.

1 nandina domestica romi 28 nov 204 020 (1).jpg

2 nandina domestica romi 28 nov 204 020 (3).jpg

3 nandina domestica romi 28 nov 204 020 (4).jpg

Ensuite, je me suis précipitée vers le fusain américain, Euonymus americanus, car je viens d’apprendre qu’il est le délice préféré des cervidés, an ice-cream plant for deer, au point qu’il peut être décimé dans certaines zones aux USA. Et j’y tiens beaucoup. Il a, et de loin, les plus beaux fruits parmi les fusains. Le mien n’a pas fleuri cette année, il venait d’être planté. C’est le plus tardif des fusains, il est encore tout vert, juste 2 ou 3 feuilles se teintent un peu de rose. Il a, bien sûr, aussitôt été enfermé dans un grillage.

4 euo americanus romi 25 nov 2014 009 (1).jpg

4 euo americanus romi 28 nov 204 021.jpg