Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2014

Le calament des bois

C'est la première fois que je le rencontre, il semble assez rare. Caché sous de hautes herbes, il était visuellement discret malgré ses belles fleurs. J’ai été attirée vers lui par une forte odeur de menthe. C’était en sous-bois, au bord de la forêt, à quelques mètres d’une grande rue de Fontainebleau. Je n’avais pas d’appareil photo, j’ai ramené une tige racinée. Mes photos ne sont donc pas en décor naturel.

Mais comment l’appeler ? Il a toutes sortes de noms vernaculaires, calament des bois, calament à feuilles de menthe (uniquement pour l’odeur, je pense, pas pour la forme), sarriette à feuilles de menthe, etc., etc. Quant au nom latin, il varie sans cesse, Clinopodium menthifolium, Calamintha menthifolia ssp sylvaticum, Clinopodium nepeta ssp sylvaticum… Vous pouvez imaginer toutes les combinaisons entre Clinopodium, calamintha, nepeta, sylvaticum. Les trois genres ne sont pas faciles à distinguer. Il semblerait que ce qui a la côte actuellement chez les botanistes, c’est Clinopodium menthifolium.

Les caractéristiques les plus évidentes : environ 60 à 70 cm de haut, des fleurs de labiée d’un joli rose un peu violacé, toutes du même côté, la forte odeur de menthe, la tige et les feuilles velues, sa présence dans les bois sous d’autres herbes.

Le haut d’une tige piqué dans un pot :

2 clinopodium 16 sept 2014 011.jpg

dans un pot :

1 clinopodium 16 sept 2014 007.jpg

La plante entière :

3 clinopodium 16 sept 2014 008.jpg

4 clinopodium 16 sept 2014 003.jpg

5 clinopodium 16 sept 2014 006.jpg

6 clinopodium 16 sept 2014 001.jpg

7 clinopodium 16 sept 2014 009.jpg

8 clinopodium 16 sept 2014 013.jpg

9 clinopodium 16 sept 2014 023.jpg

10 clinopodium 16 sept 2014 022.jpg

11 clinopodium 16 sept 2014 024.jpg

12 clinopodium 16 sept 2014 002.jpg

13 clinopodium 16 sept 2014 027.jpg

14 clinopodium 16 sept 2014 028.jpg

15 clinopodium poils 16 sept 2014 028.jpg

13/09/2014

Bourgeons floraux

Les colchiques ne sont pas les seuls à annoncer l’automne. La fin de l’été se voit aussi aux bourgeons floraux des fleurs d’automne et d’hiver.

Le lierre dès le 30 août :

3 hedera veneux 30 août 2014 016.jpg

4 hedera rec veneux 30 août 2014 016.jpg

Aujourd’hui les fleurs sont ouvertes :

5 hedera veneux 12 sept 2014 001 (6).jpg

6 hedera veneux 12 sept 2014 007 (4).jpg

7 hedera veneux 12 sept 2014 013 (2).jpg

8 hedera veneux 29 août 2011 024 (1).jpg

9 hedera veneux 12 sept 2014 001 (2).jpg

Les premières fleurs de sedum le 11 septembre à Romilly :

10 sedum romi 11 sept 2014 006.jpg

Le 14 septembre à Veneux :

11 sedum veneux 12 sept 2014 016 (2).jpg

12 sedum veneux 12 sept 2014 016 (1).jpg

13 sedum veneux 12 sept 2014 019.jpg

Edgeworthia chrysantha est plus précoce d’un mois sur l’an dernier :

1 edgeworthia 11 sept 2014 003 (1).jpg

2 edgeworthia 11 sept 2014 003 (2).jpg

Le 3 octobre 2013 il était moins avancé :

3 edgeworthia 3 oct 2013 001 (5).jpg

 

 

03/09/2014

Calystegia sepium

Le liseron des haies est vraiment une très belle plante. Ses grandes fleurs en entonnoir valent celles des ipomées. Elles sont d’une blancheur immaculée. Son seul défaut : elle est envahissante et elle grimpe partout même sur des plantes qui n’ont pas la force de la supporter. Elle a maintenant un bel emplacement : le grillage de 2m de haut.

1 calystegia romi 31 aoûtv  2014 058.jpg

2 calystegia romi 27 juil 011.jpg

3 calystegia romi 15 juin 2010 058.jpg

4 calystegia romi 15 juin 2010 059.jpg

5 calystegia romi 5 juin 2011 054.jpg

Elle attire les foules :

calystegia sepium romi 18 juin 2014 (2).jpg

calystegia sepium romi 18 juin 2014 (5).jpg

Dans un coin sauvage, enlaçant le sureau yèble :

calystegia  12 juin 019.jpg

02/09/2014

Crataegus monogyna

J’ai maintenant plusieurs petits pieds d’aubépine sauvage sur le terrain de Romilly mais un seul atteint 3m et a fleuri cette année (après avoir été déraciné par les inondations l’année précédente). Je vous avais montré sa floraison en mai :

1 crataegus romi 3 mai 2014 008.jpg

C’est un Crataegus monogyna, sa fleur n’a qu’un seul style :

2 crataegus romi 3 mai 2014 015.jpg

3 crataegus fl romi 3 mai 2014 009 (3).jpg

Comme suite logique car il est hermaphrodite et autofertile, il offre ses fruits à l’avidité des oiseaux :

4 crataegus mono romi 31 aoûtv  2014 003 (2).jpg

5 crataegus mono romi 31 aoûtv  2014 003 (1).jpg

6 crataegus mono romi 31 aoûtv  2014 009 (2).jpg

7 crataegus mono romi 31 aoûtv  2014 009 (1).jpg

Lui aussi a son tapis protecteur, un Lamium galeobdolon argentatum dont j’avais planté quelques pieds et qui, maintenant, couvre plusieurs m2.

26/08/2014

La menthe aquatique

1 menthe 31 juillet 2008 068.jpg

2 menthe romi 17 août 2014 029 (1).jpg

3 menthe romi 7 sept 2013 003 (1).jpg

4 menthe rec romi 7 sept 2013 003.jpg

5 menthe romi 7 sept 2013 003 (4).jpg

menthe azuré romi 17 août 2014 056.jpg

menthe pieride romi 17 août 2014 025.jpg

menthe poliste romi 17 août 2014 057.jpg

menthe romi 1 sept 2013 009 (3).jpg

menthe romilly 12 août 2012 098 (1).jpg

menthe sylvain rec 6 sept 2008 038.jpg

Elle est très parfumée et utilisable en cuisine.

10/08/2014

Viburnum lantana, remontée

Encore une surprise à Romilly : la floraison remontante de Viburnum lantana dont j’ignorais la possibilité.

Je vous avais montré sa floraison en avril :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2014/04/11/viburnum...

Elle a donné des fruits encore en cours de maturation aujourd’hui :

1 vib lantana romi 9 août 2014 029 (5).jpg

Mais il y a aussi des corymbes de fleurs en début d’évolution :

2 vib lantana romi 9 août 2014 029 (1).jpg

3 vib lantana romi 9 août 2014 029 (2).jpg

vib lantana mouche sc romi 9 août 2014 049.jpg

J’en ai compté 10 mais il y a aussi des boutons floraux encore fermés au bout de toutes les tiges. Cette floraison n’est pas aussi visible que celle de printemps car le feuillage est maintenant très dense. Sur cette photo il est cerné par des sureaux blancs qui fleurissent, fructifient et drageonnent :

vib lantana romi 9 août 2014 042 (2).jpg

C’est incroyable. Je n’ai trouvé nulle part indication de cette remontée. Mais j’avais aussi constaté aux Grandes Bruyères une belle remontée  des Viburnum plicatum dont également personne ne parle :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2013/01/09/viburnum...

30/07/2014

Couleurs de juillet

callistemon romi 1 juil 2014 040 (1).jpg

callistemon romi 1 juil 2014 040 (2).jpg

hipophae autof romi 27juil 2014 026.jpg

hydrangea romi 1 juil 2014 002.jpg

hydrangea romi 1 juil 2014 004.jpg

romi 1 juil 2014 001.jpg

romi 16 juil 2014 037.jpg

romi 16 juil 2014 075.jpg

veronicastrum romi 23 juil 2014 005.jpg

veronicastrum romi 23 juil 2014 006.jpg

veronicastrum romi 23 juil 2014 007.jpg

veronicastrum romi 23 juil 2014 009.jpg

Les sauvageonnes :

calystegiasepium romi 16 juil 2014 091.jpg

cardère romi 27juil 2014 002 (1).jpg

cardère romi 27juil 2014 002 (2).jpg

romi 27juil 2014 008.jpg

romi 27juil 2014 009.jpg

salicaire romi 23 juil 2014 010.jpg

Et une surprise, un petit semis spontané de Verbena bonariensis :

verbena romi 23 juil 2014 069.jpg

25/07/2014

Campanula rapunculus

La campanule raiponce est une jolie sauvageonne bisannuelle ou vivace de très courte vie. Donc l’endroit où on va la trouver est imprévisible, au hasard des semis. C’est la première fois que je la vois à Romilly. Elle était dans la végétation folle au bord du chemin rural qui mène à mon terrain. Il était impossible de ne pas la voir. Sa belle floraison lumineuse détonnait dans le fouillis végétal.

1 campanula rapunculus romi 23 juil 2014 001 (1).jpg

2 campanula rapunculus romi 23 juil 2014 001 (4).jpg

3 campanula rapunculus romi 23 juil 2014 001 (2).jpg

campanula rapunculus romi 23 juil 2014 001 (3).jpg

Autrefois elle était semée en lignes dans les potagers sous le nom de raiponce cultivée et on consommait ses feuilles et ses racines. Encore un beau légume oublié.

http://www.aucoeurdesracines.fr/blog/cat/de-la-cueillette...

11/07/2014

Le sureau yèble

Il y a bien longtemps que nous n’avons parlé de Sambucus ebulus, le sureau yèble(ou hièble). Certes, contrairement aux autres sureaux il n’est pas comestible mais c’est une très belle plante et, bien maitrisé (il suffit de couper ce qui dépasse de la zone impartie car il s'étend par rhizomes), il peut former des massifs de toute beauté comme ici autour d’un tronc :

1 ebulus trifouilly 9 juillet 2014 008.jpg

2 ebulus trifouilly 9 juillet 2014 009.jpg

3 ebulus romilly 16 juil  2012 001.jpg

C’est un sureau herbacé, il disparait totalement l’hiver. Il a pour exigences un sol suffisamment humide, calcaire, et le plein soleil. Ses feuilles sont magnifiques, très divisées, jusqu’à 13 folioles longues et certaines même bipennées :

4 ebulus bipenné 13 folioles 18 mai .jpg

J’ai repris d’anciennes photos pour revoir toute l’évolution d’un corymbe :

5 ebulus 3 juin 2011 018.jpg

6 ebulus et 17 juil 034.jpg

7 ebulus et 17 juil 035.jpg

8 ebulus étamines p 17 juil 035.jpg

9 ebulus 2 fleurs p 27 juin 2010 009.jpg

10 ebulus fruits verts 27 août 2008 013.jpg

11 ebulus 11 oct 051.jpg

12 ebulus 27 août 2008 018.jpg