Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2014

Lamium album, remontée

C’est décidément l’année des remontées de floraisons. Cette fois, il s’agit de Lamium album et c’est ce qui l’a sauvé de l’arrachage. En effet, on ne l’appelle pas ortie blanche pour rien et, à moins d’y toucher pour vérifier qu’il ne pique pas, mais c’est risqué, ou de se mettre à genoux pour vérifier que les tiges sont carrées, mais on ne peut le faire 10 fois ou plus, il est difficile de le distinguer de la méchante ortie. Le pire, c’est qu’à Romilly, il est mélangé avec l’ortie. J’essaie d’éradiquer l’ortie au printemps quand il est en fleurs et j’espère qu’ainsi il va prendre le dessus. Bien sûr, je garde des zones d’orties pour les chenilles là où son agressivité ne gêne pas.

A noter : le pied de reine-des prés qui fleurissait en octobre continue à fleurir.

lamium album romi 11 nov 2014 011.jpg

26/10/2014

Euonymus europaeus

Le grand rosier ‘Albert Poyet' est toujours fleuri et il a encore des boutons en réserve. Je l’ai planté parce que j’avais remarqué à Paris son incroyable durée de floraison, cette année-là jusqu’en janvier. Le plus étonnant, c’est qu’un fusain sauvage s’est mis à pousser à côté de lui et a grandi très vite et ses fruits sont exactement de la même couleur que les roses :

1 albert poyet romi 22 oct 2014 001 (2).jpg

Les fusains d’Europe sont maintenant très chargés en fruits rose vif. Ce qui me surprend, c’est qu’il y a davantage de fruits du côté nord de l’arbuste.

2 euo euro romi 25 oct 2014 012 (4).jpg

3 euo euro romi 25 oct 2014 012 (3).jpg

Des fruits commencent à s’ouvrir montrant la graine orange :

4 euo euro romi 25 oct 2014 012 (5).jpg

euo euro rec 25 oct 2014 018.jpg

23/10/2014

Filipendula ulmaria, encore en fleurs, et ses galles à Dasineura

La reine des prés fleurit encore. C’est sans doute parce que l’automne est plus beau et presque plus chaud que l’été :

filipendula ulmaria romi 22 oct 2014 010 (1).jpg

filipendula ulmaria romi 22 oct 2014 010 (2).jpg

filipendula ulmaria romi 22 oct 2014 010 (3).jpg

Il y a même des boutons, promesses de nouvelles fleurs :

filipendula ulmaria romi 22 oct 2014 010 (4).jpg

Mais qui est donc cette bestiole sur une feuille ?

dasineura ulmaria romi 22 oct 2014 015 (1).jpg

dasineura ulmaria romi 22 oct 2014 015 (4).jpg

dasineura ulmaria romi 22 oct 2014 015 (5).jpg

Aile ciliée :

dasineura ulmaria aile ciliée romi 22 oct 2014 015.jpg

Et a-t-elle un rapport avec ces galles sur les feuilles basses de la plante :

filipendula galles romi 22 oct 2014 024 (1).jpg

filipendula galles romi 22 oct 2014 024 (2).jpg

Je crois bien que oui. C’est sans doute Dasineura ulmaria, un diptère cécidomyidé qui vient de sortir d’une galle. En voici une autre, à gauche de l‘image en train d’en sortir et de se transformer en imago :

filipendula galles romi 22 oct 2014 024 (3).jpg

filipendula galles romi 22 oct 2014 026.jpg

15/10/2014

Les perce-neige se réveillent

Dans mon bois à Veneux, il reste par endroits une épaisse couche de feuilles mortes de l’hiver passé car je ne les enlève que sur les terrasses et les allées. Ailleurs elles nourrissent le sol qui en a bien besoin. Sur ces tapis de feuilles mortes est apparue une multitude d’adorables petits champignons en forme de chapeaux chinois :

champignons 12 oct 2014 001 (1).jpg

champignons 12 oct 2014 001 (2).jpg

champignons 12 oct 2014 001 (3).jpg

Au bord de la terrasse sud une très épaisse couche de faines s’est accumulée sous un hêtre. Il faut dire que depuis 2 ou 3 semaines nous y étions bombardés en permanence. Je crois que le hêtre a battu cette année son record de production et c’est sans doute, avec les glands, ce qui attire les écureuils près de la maison en ce moment. Là, j’ai retiré intentionnellement feuilles et faines car c’est un endroit stratégique. Mais je ne croyais pas les voir déjà. Les perce-neige, les plus précoces, les Galanthus elwesii qui fleurissent dès fin décembre, pointent déjà le bout de leur nez :

galanthus elwesii 001.jpg

galanthus elwesii 002.jpg

16/09/2014

Le calament des bois

C'est la première fois que je le rencontre, il semble assez rare. Caché sous de hautes herbes, il était visuellement discret malgré ses belles fleurs. J’ai été attirée vers lui par une forte odeur de menthe. C’était en sous-bois, au bord de la forêt, à quelques mètres d’une grande rue de Fontainebleau. Je n’avais pas d’appareil photo, j’ai ramené une tige racinée. Mes photos ne sont donc pas en décor naturel.

Mais comment l’appeler ? Il a toutes sortes de noms vernaculaires, calament des bois, calament à feuilles de menthe (uniquement pour l’odeur, je pense, pas pour la forme), sarriette à feuilles de menthe, etc., etc. Quant au nom latin, il varie sans cesse, Clinopodium menthifolium, Calamintha menthifolia ssp sylvaticum, Clinopodium nepeta ssp sylvaticum… Vous pouvez imaginer toutes les combinaisons entre Clinopodium, calamintha, nepeta, sylvaticum. Les trois genres ne sont pas faciles à distinguer. Il semblerait que ce qui a la côte actuellement chez les botanistes, c’est Clinopodium menthifolium.

Les caractéristiques les plus évidentes : environ 60 à 70 cm de haut, des fleurs de labiée d’un joli rose un peu violacé, toutes du même côté, la forte odeur de menthe, la tige et les feuilles velues, sa présence dans les bois sous d’autres herbes.

Le haut d’une tige piqué dans un pot :

2 clinopodium 16 sept 2014 011.jpg

dans un pot :

1 clinopodium 16 sept 2014 007.jpg

La plante entière :

3 clinopodium 16 sept 2014 008.jpg

4 clinopodium 16 sept 2014 003.jpg

5 clinopodium 16 sept 2014 006.jpg

6 clinopodium 16 sept 2014 001.jpg

7 clinopodium 16 sept 2014 009.jpg

8 clinopodium 16 sept 2014 013.jpg

9 clinopodium 16 sept 2014 023.jpg

10 clinopodium 16 sept 2014 022.jpg

11 clinopodium 16 sept 2014 024.jpg

12 clinopodium 16 sept 2014 002.jpg

13 clinopodium 16 sept 2014 027.jpg

14 clinopodium 16 sept 2014 028.jpg

15 clinopodium poils 16 sept 2014 028.jpg

13/09/2014

Bourgeons floraux

Les colchiques ne sont pas les seuls à annoncer l’automne. La fin de l’été se voit aussi aux bourgeons floraux des fleurs d’automne et d’hiver.

Le lierre dès le 30 août :

3 hedera veneux 30 août 2014 016.jpg

4 hedera rec veneux 30 août 2014 016.jpg

Aujourd’hui les fleurs sont ouvertes :

5 hedera veneux 12 sept 2014 001 (6).jpg

6 hedera veneux 12 sept 2014 007 (4).jpg

7 hedera veneux 12 sept 2014 013 (2).jpg

8 hedera veneux 29 août 2011 024 (1).jpg

9 hedera veneux 12 sept 2014 001 (2).jpg

Les premières fleurs de sedum le 11 septembre à Romilly :

10 sedum romi 11 sept 2014 006.jpg

Le 14 septembre à Veneux :

11 sedum veneux 12 sept 2014 016 (2).jpg

12 sedum veneux 12 sept 2014 016 (1).jpg

13 sedum veneux 12 sept 2014 019.jpg

Edgeworthia chrysantha est plus précoce d’un mois sur l’an dernier :

1 edgeworthia 11 sept 2014 003 (1).jpg

2 edgeworthia 11 sept 2014 003 (2).jpg

Le 3 octobre 2013 il était moins avancé :

3 edgeworthia 3 oct 2013 001 (5).jpg

 

 

03/09/2014

Calystegia sepium

Le liseron des haies est vraiment une très belle plante. Ses grandes fleurs en entonnoir valent celles des ipomées. Elles sont d’une blancheur immaculée. Son seul défaut : elle est envahissante et elle grimpe partout même sur des plantes qui n’ont pas la force de la supporter. Elle a maintenant un bel emplacement : le grillage de 2m de haut.

1 calystegia romi 31 aoûtv  2014 058.jpg

2 calystegia romi 27 juil 011.jpg

3 calystegia romi 15 juin 2010 058.jpg

4 calystegia romi 15 juin 2010 059.jpg

5 calystegia romi 5 juin 2011 054.jpg

Elle attire les foules :

calystegia sepium romi 18 juin 2014 (2).jpg

calystegia sepium romi 18 juin 2014 (5).jpg

Dans un coin sauvage, enlaçant le sureau yèble :

calystegia  12 juin 019.jpg

02/09/2014

Crataegus monogyna

J’ai maintenant plusieurs petits pieds d’aubépine sauvage sur le terrain de Romilly mais un seul atteint 3m et a fleuri cette année (après avoir été déraciné par les inondations l’année précédente). Je vous avais montré sa floraison en mai :

1 crataegus romi 3 mai 2014 008.jpg

C’est un Crataegus monogyna, sa fleur n’a qu’un seul style :

2 crataegus romi 3 mai 2014 015.jpg

3 crataegus fl romi 3 mai 2014 009 (3).jpg