Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2015

Iris pseudacorus

Le beau lys des rois de France est en pleine floraison. Ce n’est pas un lys mais un iris, l’iris des marais :

1 lys blason.jpg

2 iris romi 28 mai 063.jpg

3 iris romi 28 mai 063.jpg

A Romilly il est en pleine floraison. La source en est le bord de la mare où ses rhizomes forment un réseau inextricable mais il a essaimé sur le terrain, même loin de la mare.

4 iris pseud romi 29 mai 2015 060 (2).jpg

La plante que j’ai laissée au milieu de la touffe, c’est une eupatoire, promesse de fleurs et de nuées de papillons en été :

5 iris pseud romi 29 mai 2015 060 (1).jpg

6 iris pseud romi 29 mai 2015 052 (2).jpg

8 iris pseudacorus romi 23 mai 2014 044 (2).jpg

7 iris pseudacorus romi 26 mai 2012 055 (1).jpg

Tépales internes et stigmates pétaloïdes :

9 iris pseudacorus romi 26 mai 2012 055.jpg

Il passionne la petite faune ailée :

iris pseud bourdon romi 29 mai 2015 067 (1).jpg

iris pseud bourdon romi 29 mai 2015 067 (2).jpg

 

20/05/2015

Le cabaret des oiseaux

La cardère sauvage, Dipsacus fullonum se ressème n’importe où. Cette fois elle a eu la mauvaise idée de s’installer entre un fusain sauvage et le Butia capitata, sans doute parce que l’emplacement y est mieux nettoyé que dans sa zone habituelle juste à côté :

1 cardère romi 18 mai 2015 054.jpg

Ses très grandes feuilles sont groupées par deux sur la tige en formant une coupe qui retient l’eau de pluie et où les oiseaux peuvent s’abreuver :

cardère romi 18 mai 2015 052.jpg

cardère romi 18 mai 2015 053.jpg

dipsacus romi 6 mai 026.jpg

dipsacus romi 6 mai 028.jpg

Elle commencera à fleurir en juillet. Elle mesurera alors 2m.

14/05/2015

Salix caprea, la fructification

 Je vous avais montré début avril les fleurs de Salix caprea mâles que je soupçonnais d’être la cause de mes éternuements :

1 salix caprea romi 7 avril 2015 015 (6).jpg

Ces saules sont nombreux sur le terrain de Romilly. Je n’avais pas pris le temps de photographier les fleurs femelles, moins gênantes pour mon nez et moins remarquables. Mais il y a aussi évidemment des arbres femelles. Voici une fleur femelle photographiée un 3 avril une autre année :

2 salix f romi 3 avril 2012 077 (2).jpg

Les arbres femelles attirent encore plus l’attention que les arbres mâles mais plus tard, lors de la fructification. On croirait presque des boules de coton :

3 salix caprea romilly 7 mai 2015 055 (3).jpg

4 salix caprea romilly 7 mai 2015 055 (1).jpg

Là, il y a en plus un crachat de coucou (larves de cicadelle écumeuse) :

5 salix caprea romilly 7 mai 2015 055 (2).jpg

Voyons de plus près ce qui se passe. Les fruits sont des capsules allongées qui s’ouvrent en 2 valves laissant apparaître les graines minuscules pourvues de fines et très longues soies qui leur permettent de voler :

6 salix caprea romilly 7 mai 2015 rec 055 (1).jpg

7 salix caprea romilly près 7 mai 2015 055 (1).jpg

8 salix caprea romilly rec 7 mai 2015 055 (1).jpg

9 salix caprea romilly 7 mai 2015 rec pr 055 (1).jpg

10 salix caprea romilly fruit 7 mai 2015 055 (1).jpg

12/05/2015

Crataegus monogyna

A Romilly des aubépines se sont installées depuis que je leur ai donné de la place en défrichant. Je ne les ai pas comptées, il y en a au moins cinq. Je les remarque parfois au passage, essentiellement à leur feuillage car elles attendent d’être assez grandes pour fleurir. Une seule était en fleurs l’an dernier.

1 crataegus romi 3 mai 2014 007.jpg

Elle dépassait alors 2m mais elle avait beaucoup souffert l’année précédente car elle avait été totalement déracinée par les inondations et j’avais dû la replanter et la tuteurer.

Cette année j’ai trouvé une deuxième aubépine en fleurs. Elle mesure 1m50. C’est, elle aussi, une Crataegus monogyna aux fleurs à un seul style :

2 crataegus monogyna romi 11 mai 2015 012.jpg

3 crataegus monogyna romilly 7 mai 2015 036 (1).jpg

4 crataegus monogyna romilly 7 mai 2015 036 (3).jpg

5 crataegus monogyna romilly 7 mai 2015 036 (2).jpg

6 crataegus monogyna romilly 7 mai 2015 036 (4).jpg

Une autre aubépine plantée il y a 4 ans avait fleuri pour la première fois l’an dernier. C’est Crataegus pedicellata, une américaine, elle est encore en boutons. L’an dernier elle avait fleuri fin mai. Trois autres aubépines exotiques plantées cet automne ne fleuriront sans doute pas cette année.

11/05/2015

Les couvre-sol

Le terrain de Romilly mesure 4800 m2. Le gros problème c’est de couvrir le sol entre mes arbres et arbustes. Pour les allées, c’est simple, je tonds et il s’installe peu à peu une herbe adaptée au terrain qui supporte les inondations et la sécheresse. A part la tonte, je n’ai pas à m’en occuper.

Le problème, c’est de couvrir le sol entre les arbustes. Ce serait trop long, trop compliqué et le plus souvent impossible d’y passer la tondeuse. Des couvre-sols sont indispensables pour empêcher les indésirables et particulièrement les orties et les ronces bleues. Les orties repoussent continuellement car il en reste toujours quelques racines. Elles se ressèment aussi car j’en garde pour les papillons dans des endroits peu fréquentés. Les ronces bleues produisent des mûres qui n’ont pas le parfum des ronces que l’on consomme habituellement et surtout elles sont peu productives, il en faudrait au moins un hectare en plantation serrée pour trouver de quoi faire une tarte. Elles envahissent continuellement elles aussi en envoyant de longues tiges qui se marcottent.

Je n’ai ni le temps ni les moyens financiers de planter des centaines de plants d’un couvre-sol. J’utilise donc 2 types de couvre-sol : ceux dont je plante peu de spécimens et qui très vite couvrent des grandes surfaces et ceux qui sont spontanés sur le terrain et qui s’étendent vite depuis que j’ai défriché. Ceux que j’utilise sont efficaces en empêchant l’implantation des ronces et en étouffant les orties. J’ai juste à nettoyer quelques orties survivantes une année et ensuite le tapis reste parfait.

Les consoudes bleues sont deux espèces proches dont j’avais planté au plus une dizaine d’exemplaires et qui se sont mélangées. Elles avaient succombé aux inondations exceptionnelles de 2013 mais ce n’était qu’apparent, dès le printemps suivant il est réapparu quelques touffes et cette années elles envahissent de nouveau :

1 consoude romi 23 avril 2015 059.jpg

2 consoude romi 23 avril 2015 064.jpg

3 consoude bleue romi 23 avril 2015 036.jpg

4 consoude romi 17 mai 020.jpg

5 consoude fleur près 22 avril 043.jpg

La grande consoude officinale à fleurs blanches est spontanée sur le terrain. Elle forme de grosses touffes mais pas un couvre-sol continu. Je la garde parce qu’elle est belle et apporte, comme la bleue du potassium aux arbres fruitiers. Elle commence seulement à fleurir, donc plus tardivement que la bleue :

6 consoude off romilly 7 mai 2015 033.jpg

Le Lamium galeobdolon transplanté depuis Veneux est à Romilly encore plus exubérant :

7 lamium galeob romilly 7 mai 2015 006.jpg

Ajuga reptans spontané sur le terrain prend de plus en plus d’importance depuis que je défriche et se montre efficace. On ne le remarque que lorsqu’il est en fleur. En dehors de cette période de floraison il est très bas et ne se fait pas remarquer sauf par l’absence de mauvaises herbes mais il n’empêche pas l’extension des fraisiers :

8 ajuga romilly 7 mai 2015 043.jpg

9 ajuga romi 23 avril 2015 045.jpg

10 ajuga romi 23 avril 2015 060.jpg

11 ajuga reptans romi 20 avril 2014 061 (2).jpg

Deux fraisiers se développent sur de larges surfaces. Fragaria vesca, la fraise des bois, est spontanée sur le terrain.

12 fragaria vesca romilly 7 mai 2015 040.jpg

Fragaria moschata, la fraise capron, plantée par moi mais en petit nombre. Elle a de plus grosses fleurs et de plus grosses fraises et s’étend très vite. Comparaison des fleurs :

13 fragaria fleurs romilly 7 mai 2015 063.jpg

Dans certaines zones ces couvre-sol se suivent pour une couverture continue :

14 ajuga + fragaria romilly 7 mai 2015 072.jpg

15 lamium gal + fragaria romilly 7 mai 2015 062.jpg

16 ajuga + galeobdolon romilly 7 mai 2015 007.jpg

17 ajuga + crataegus romilly 7 mai 2015 008.jpg

Les fleurs blanches au premier plan de cette dernière photo, c'est une branche basse d'aubépine, Crataegus monogyna, elle aussi spontanée mais apparue récemment depuis qu'il y a de la place au soleil.

09/05/2015

Arum italicum

Il y a beaucoup d’Arum italicum sur mon terrain de Veneux. Ils ont toujours été là et sont de plus en plus nombreux bien que le terrain soit très sec. Sans doute profitent-ils de l’arrosage d’autres plantes. Mais avant moi ce terrain n’était jamais arrosé et pourtant ils étaient là. Leur feuillage est très beau et maintenant ils sont en fleurs. Les fleurs sont particulièrement belles cette année, sans doute parce qu’il a beaucoup plu, au bon moment pour elles.

1 arum italicum veneux 8 mai 2015 004 (4).jpg

2 arum italicum veneux 8 mai 2015 004 (2).jpg

3 arum italicum spadice veneux 8 mai 2015 004 (2).jpg

4 arum it veneux 29 avril 2014 006 (2).jpg

Mais le plus extraordinaire c’est ce qui va se passer maintenant, l’incroyable technique de piégeage et de circuit organisé des insectes pour une pollinisation efficace et croisée. Je n’aurai pas le courage de refaire l’étude de cette méthode sophistiquée mais je vous conseille de refaire un tour sur mon étude de l’an dernier, c‘est vraiment étonnant :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2014/04/30/arum-une...

08/05/2015

Cytisus scoparius

C’est la grande époque du genêt à balai. Il aime la silice et les lisières de forêt. Alors, quoi de mieux que la forêt de Fontainebleau qu’il a envahie partout où il y a suffisamment de soleil car c’est un fanatique du soleil, bords de routes, trouées où pénètre le soleil. Il est du côté soleil tout le long de la N6 entre Veneux et Fontainebleau :

1 genet veneux 8 mai 2015 009 (2).jpg

2 genet veneux 8 mai 2015 009 (1).jpg

Mais tout est jaune le long de cette route. Plus près du bord, là où la tondeuse passe souvent, ce sont des vivaces plus petites. Mais c’est le même jaune pour les boutons d’or

3 bouton d'or veneux 8 mai 2015 015.jpg