Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2015

Valeriana et Aloysia, c'est le printemps

Je les ai retrouvées en désherbant avec précaution. Elles avaient disparu pendant l’été car toutes deux ont de grands besoins en eau.

Valeriana officinalis est apparue sur mon terrain depuis plusieurs années. Mais il y a toujours un seul pied. C’est peut-être bien à cause du manque d’arrosage l’été qu’elle ne parvient pas à se multiplier car au printemps elle est en pleine forme et fleurit bien :

0 valeriana romi 5 juin 2011 040.jpg

0 valeriana romi 5 juin 2011 077.jpg

1 valeriana romi 7 juin 079.jpg

1 valeriana romi 18 juin 2011 096.jpg

Mais c’est en juin qu’elle fleurit et aussitôt après disparait. Le 18 octobre, j’ai bien failli l’arracher. Le retour d’un peu d’humidité l’a poussée à repartir comme si c’était le printemps car normalement elle disparait en hiver. Va-t-elle supporter l’hiver sous cette forme ?

2 valeriana romi 18 oct 2015 028 (1).jpg

3 valeriana romi 18 oct 2015 028 (2).jpg

Aloysia triphylla, la verveine citronnelle  a été plantée il y a 2 ans. Elle aussi avait disparu en été et n’avait donc pu fleurir. Je la retrouve en octobre. Pour elle c’est sans doute moins grave car son feuillage est persistant.

aloysia romi 18 oct 2015 060.jpg

Je n’avais pas pensé à elles, l’an prochain je les arroserai.

29/10/2015

Sorbus torminalis, flamboyant

Tous les ans j’admire cet arbre magnifique visible de tout le séjour car il est derrière la grande vitre :

1 sorbus tominalis veneux 28 oct 2015 003.jpg

2 sorbus torminalis veneux 28 oct 2015 030.jpg

3 sorbus torminalis veneux 28 oct 2015 003.jpg

4 sorbus torminalis veneux 28 oct 2015 014.jpg

Sa luminosité éclipse la beauté du néflier d’Europe, Mespilus germanica. Le feuillage du sorbier est à l’extrême droite

5 mespilus sorbus veneux 28 oct 2015 004.jpg

J’ai 3 néfliers spontanés sur le terrain. Ils ont beaucoup plus que 40 ans car ils étaient déjà là et aussi grands lors de l’acquisition du terrain.

6 mespilus veneux 28 oct 2015 019 (2).jpg

7 mespilus veneux 28 oct 2015 019 (1).jpg

8 mespilus veneux 28 oct 2015 008 (1).jpg

9 mespilus veneux 28 oct 2015 008 (2).jpg

10 mespilus veneux 28 oct 2015 008 (3).jpg

D’un jaune d’or, le couloir d’Actinidia melanandra est aussi magnifique :

11 actinidia mela veneux 28 oct 2015 015.jpg

Actinidia arguta :

12 actinidia arguta veneux 28 oct 2015 022 (2).jpg

Asimina triloba :

13 asimina veneux 28 oct 2015 001.jpg

Edgeworthia chrysantha :

edgeworthia veneux 28 oct 2015 013 (1).jpg

17/10/2015

La fin de la saison du houblon

Le houblon est une liane herbacée vivace mais dont toute la partie aérienne se dessèche en automne et disparait. Une plante femelle le 11 octobre :

1 humulus romi 11 oct 2015 026.jpg

2 humulus romi 11 oct 2015 019.jpg

3 humulus romi 11 oct 2015 021.jpg

4 humulus romi 11 oct 2015 020.jpg

Les écailles du cône tombent les unes après les autres. On voit bien la graine, akène qui sera disséminé par le vent :

5 humulus romi 11 oct 2015 027.jpg

6 humulus graine romi 11 oct 2015 027.jpg

7 humulus graine rec romi 11 oct 2015 027.jpg

Je me suis demandé quelle était la nature des petits grains jaunes. Je pense qu’il s’agit de restes de pollen. Voici une photo de fleur mâle, beaucoup plus lâche, avec 5 étamines aux anthères très larges portant du pollen :

8 humulus fl m romi 1 sept 2013 102 (3).jpg

9 humulus fl m romi 1 sept 2013 112 (1).jpg

Mais même lorsque toute la partie aérienne a totalement disparu, il reste toujours les racines en terre. Elles sont appréciées par la chenille de l’hépiale du houblon que je trouve partout sur le terrain lorsque je creuse un trou :

10 hepiale 12 avril 047.jpg

11 hepiale tête 5 février 065.jpg

12 hepiale avant  p romi 3 dec 020.jpg

Et cela me vaut le plaisir de voir ce charmant petit papillon l’été :

hepiale romi 1 juin 013.jpg

14/10/2015

Dipsacus fullonum

Les rosettes de première année de la cardère sauvage sont nombreuses cette année à Romilly. J’ai dû en arracher quelques unes qui cernaient complètement un jeune Mahonia ‘Charity’ planté l’hiver dernier. Pour l’instant ces rosettes sont très simples, en une seule couche de feuilles. Celle-ci pousse à côté d’une cardère de deuxième année maintenant desséchée dont on voit une tige et une tête florale au sol :

1 cardère romi 11 oct 2015 028 (1).jpg

Nous pouvons continuer avec l’évolution de la plante pour suivre son cycle bisannuel complet. Je vous ai déjà tout montré mais de façon « décousue » au fur et à mesure de ce qui se présentait sur le terrain. Pendant l’hiver la rosette continue à se développer et elle devient plus épaisse. Un 5 février :

2 cardère romi 5 fev 2011  053.jpg

A cours de la deuxième année de hautes tiges vont émerger de ces rosettes. En mai :

3 cardère romi 23 mai 2011 019.jpg

Elles portent de grandes feuilles engainantes sur la tige en formant une sorte de cuvette qui retient l’eau de pluie et a valu à la plante le nom de cabaret des oiseaux :

4 cardère romi 18 mai 2015 053.jpg

A l’extrémité des tiges vont se développer de juillet à septembre de grosses inflorescences qui attirent les insectes :

5 cardere romi 20 juil 2011 014.jpg

6 cardère romi 17 sept  2010 074.jpg

6 cardère romilly 29 juil  2012 020 (2).jpg

7 cardere romi 20 juil 2011 013.jpg

8 cardère romi 22  juil  2010 151.jpg

9 cardere romi 20 juil 2011 013.jpg

Puis les inflorescences vont sécher en répandant leurs graines et resteront au sol tout l’hiver. On en voit encore au sol en avril :

cardère 4 avril 2013 018.jpg

J’ai semé de la cardère cultivée, la cardère à lainer, Dipsacus sativus, presque disparue car remplacée par des machines. On pourra les comparer dans 2 ans.

13/10/2015

La menthe panachée, un beau tapis

J’ai de la menthe sauvage sur le terrain de Romilly, surtout de la menthe aquatique. Elle est très attractive pour les insectes. Mais elle est trop haute et bien qu’elle s’étende facilement, elle ne forme pas un couvre-sol efficace.

1 menthe romi 17 août 2014 029 (1).jpg

2 menthe romi 7 sept 2013 003 (1).jpg

3 menthe romi 1 sept 2013 017 (2).jpg

4 menthe poliste romi 17 août 2014 057.jpg

J’ai planté au début de l’été 2014 un tout petit pot de menthe panachée. En septembre elle avait déjà pris une belle extension :

5 menthe bicolore romi 11 sept 2014 035.jpg

Cette année il y en a au moins 1m dans toutes les directions. Elle forme un tapis ras, bien dense, je n’ai pas eu à désherber.

6 mentha variegata romi 11 oct 2015 036.jpg

 

30/09/2015

Solanum dulcamara

Je ne l’avais pas remarquée jusque-là. J’ai une série de pots qui attendent la vraie saison des pluies pour la plantation. Mais il n’y a eu qu’un faux départ et je dois de nouveau arroser et après 2 jours sans arrosage, certaines plantes, actinidia et camellia surtout, présentent des signes de souffrance.
Dans l’un de ces pots s’est semée une morelle douce-amère. Je ne l’ai vue qu’aujourd’hui, ses fruits rouge vif ont attiré mon regard :

1 solanum dulcamara veneux 30 sept 2015 017.jpg