Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2012

Clematis vitalba

Cette liane somptueuse est à admirer dans la nature. Regardons la maintenant de plus près.

 

Les fleurs très blanches sont petites mais très nombreuses, en bouquets denses, et la floraison dure de fin mai à fin août. Ces photos ont été prises du 3 juin au 27 août :

 

fl 0 clematis 31 juillet 2008 088.jpg

fl 1 clematis 3 juin 2008 165.jpg

fl 2 clematis trifouilly 27 août 2010 003.jpg

fl 3 clematis pistils 12 juil 2010 p 007.jpg

Cette floraison est suivie par une fructification encore plus décorative qui débute en septembre et durera tout l'hiver :

 

fr 1 clematis 27 nov 2010 008.jpg

fr 2 clematis vit trifouilly 22 sept 2010 019.jpg

fr 3 romi 19 nov 2010 017.jpg

fr 4 clematis vit boul trifouilly 22 sept 2010 p 020.jpg

fr 5 clematis gr romi 19 nov 2010 025.jpg

Si vous avez, comme moi, perdu trop de clématites à grandes fleurs, pourquoi ne pas tenter d'apprivoiser au jardin cette plante magnifique qui n'a besoin de personne pour vivre 25 ans ou plus. Son caractère exubérant, en apparence incontrôlable, vous inquiète ? Il ne faut pas l'installer sur un autre végétal. Sur un arbuste ou un petit arbre elle aurait le tort de vite le cacher au regard et de le priver de lumière. Sur un grand arbre elle peut monter jusqu'à 30m et vous ne pourriez profiter de sa beauté. Il faut lui donner un support qui l'obligera à limiter sa taille et où elle restera contrôlable.

 

Sur une arche :

support 1 clématite 9 janv 052.jpg

support 2 clématite de près 9 janv 055.jpg

Sur un support installé à son intention où elle remplacera  son expansion en hauteur par une végétation dense :

 

support clematis vitalba paris 21 juil 2012.jpg

 

02/12/2012

Une liane puissante

Regardez ces lianes incroyables. On se croirait dans une forêt tropicale. Mais c'est seulement sur mon terrain de Romilly en bordure du bois. On peut trouver les mêmes lianes dans la forêt de Fontainebleau, surtout au bord des routes qui laissent passer le soleil La partie verte et fleurie se trouve très haut, au sommet des arbres.

 

1 17 nov 2012 049.jpg

2 romi 19 nov 2012 044.jpg

3 romi 19 nov 2012 041.jpg

4 romi 19 nov 2012 042.jpg

5 romi 19 nov 2012 045.jpg

Ces lianes puissantes, c'est Clematis vitalba, notre sauvage clématite. Une puissance qui n'a rien à voir avec la végétation fragile des clématites que nous installons dans nos jardins avec toute une technique de plantation, un bon drainage mais suffisamment d'humidité, une surveillance de tous les instants qui ne les empêche pas de mourir d'un coup, on ne sait pourquoi.

 

Clematis vitalba est capable de monter jusqu'au sommet des plus grands arbres, de recouvrir totalement un saule pleureur. Voici mon saule en fleurs au printemps et en été :

 

6 clematis salix romi 10 juil 2010 029.jpg

et couvert de neige en automne et en hiver :

 

7 28 nov 2012 045.jpg

8 28 nov 2012 043.jpg

Elle illumine les haies l'hiver :

 

9 14 janvier 005.jpg

10 clematis 14 janvier 007.jpg

16/11/2012

Hypericum perforatum

 

Notre millepertuis sauvage, millepertuis perforé ou millepertuis officinal, est sans doute le plus gracieux des millepertuis.

 

Ce fut d'abord une plante magique qui faisait fuir les esprits maléfiques. Il est connu depuis la plus haute antiquité, nous en avons trace au moins depuis 2400 ans, pour ses vertus médicinales. Il a cédé devant la vague du tout chimique et a disparu de la pharmacopée. Ses propriétés sont de nouveau reconnues et utilisées, surtout pour traiter la dépression et, en macération dans l'huile, pour des affections cutanées.

 

On l'appelle perforé à cause de ses feuilles couvertes de glandes transparentes qui donnent l'impression que ces feuilles sont percées de nombreux trous.

 

0 millepertuis feuille romi 7 juil 2010 p 015.jpg

Il adore les terrains calcaires et s'est donc installé sur mon terrain de Romilly. Depuis que j'ai un peu nettoyé le terrain il se ressème avec enthousiasme. Il est en fleurs dès le mois de juin et le restera jusqu'à la fin du mois d'août.

 

 

1 millepertuis romi 27 juin 2011 024.jpg

2 millepertuis romi 27 juin 2011 023.jpg

3 millepertuis 7 juillet 080.jpg

4 millepertuis romi 7 juil 2010 015.jpg

5 millepertuis romi 11 juil 2011 052.jpg

6 millepertuis romi 9 août 103.jpg

7 millepertuis fl romi 7 juil 2010 016.jpg

8 millepertuis fl romi 7 juil 2010 015.jpg

9 millepertuis boutons 1 romi 7 juil 2010 017.jpg

10 millepertuis boutons romi 7 juil 2010 016.jpg

Le 27 août les fruits sont formés :

 

11 millepertuis 27 août 2008 074.jpg

 

 

13 romilly 27 sept 2012 066.jpg

Le 10 octobre les fruits sont secs

 

14 romi 10 oct 2012 021.jpg

et libèrent les graines :

 

millepertuis graines romi 10 oct 2012 020.jpg

millepertuis rec gr romi 10 oct 2012 020.jpg

 

11/11/2012

Sorbus torminalis et Sorbus latifolia

 

L'automne est arrivé. En quelques jours tout est devenu jaune :

 

sorbus torminalis veneux 11 nov 2012 001.jpg

Il ne reste de vert que le lierre, les lauriers-sauce, les houx et les sureaux (au centre de l'image Sambucus palmensis). Le plus bel or est celui du sorbier torminal, Sorbus torminalis, à droite sur la photo.

 

sorbus torminalis veneux 11 nov 2012 003.jpg

Dans notre belle forêt il a donné naissance par hybridation avec Sorbus aria à l'alisier de Fontainebleau, Sorbus latifolia, qui est protégé. Cet hybride se multiplie par apomixie mais il ne m'a pas fait le plaisir de se semer chez moi. Je l'ai photographié à Paris, un sujet encore jeune :

 

1 sorbus latifolia paris 10 nov 2012 070 (5).jpg

2 sorbus latifolia paris 10 nov 2012 070 (3).jpg

3 sorbus latifolia paris 10 nov 2012 070 (4).jpg

4 sorbus latifolia paris 10 nov 2012 070 (1).jpg

5 sorbus latifolia paris 10 nov 2012 070 (2).jpg

6 sorbus latifolia paris 10 nov 2012 070.jpg

'Henk Vink' est une variété horticole de croissance rapide et résistante à la pollution.

 

04/11/2012

Euonymus europaeus

 

Les fusains d'Europe, bien sauvages et spontanés sur le terrain de Romilly, sont de plus en plus nombreux. Je ne m'en occupe pas, ça pousse tout seul, cela n'est gêné ni par l'ombre ni par le soleil ni par la sécheresse ni par les inondations. Ma seule action : les reconnaître er ne pas les couper lorsque je défriche.

 

Les fruits étaient roses depuis plusieurs semaines mais fermés. Quelques uns commencent à s'ouvrir.

 

1 euonymus europeus romi 4 nov 2012 027.jpg

2 romi 4 nov 2012 036.jpg

3 romi 4 nov 2012 031.jpg

4 romi 4 nov 2012 039.jpg

5 euo eur romi 28 oct 2012 014 (3).jpg

6 euo euro romi 28 oct 2012 019.jpg

7 romi 4 nov 2012 040.jpg

 

 

08/10/2012

La persicaire

Je vous ai montré récemment ma charmante persicaire sauvage. Elle a vite évolué puisque le 27 septembre elle avait pris une coloration rouge intense des tiges puis des feuilles. Les années précédentes je n'avais pas remarqué cette coloration car c'était des plantes isolées auxquelles je ne prêtais pas beaucoup d'attention. C'est la première fois qu'elle forme des touffes denses.

 

1 persicaire romilly 27 sept 2012 019.jpg

2 persicaire romi 1 oct 2012 013.jpg

persicaire rec romi 1 oct 2012 013.jpg

Ces touffes nettoient le terrain, rien ne pousse à l'intérieur, même pas les orties qui pourtant reviennent sans cesse dans cette partie du terrain.

 

Les plantes sauvages sont pleines de ressources. Mais attention, la guayule est cultivée à Montpellier mais originaire d'Amérique du Nord.

 

21/09/2012

La persicaire

Je ne vais pas vous parler des persicaires que l'on voit dans les jardins mais de la petite sauvage, la renouée persicaire, Polygonum persicaria ou Persicaria maculosa.

 

Elle profite des espaces défrichés du terrain de Romilly pour vite y germer car c'est une annuelle. Il y en a un peu plus chaque année, surtout dans les zones bien ensoleillées. Elle pourrait même devenir envahissante mais elle est mignonne, facile à supprimer et plus agréable à fréquenter que les orties. Elle est en fleurs depuis juillet. Ses épis de fleurs sont trapus avec l'extrémité arrondie et non effilée comme les autres persicaires.

 

1 persicaire romilly 29 juil 2012 031.jpg

2 persicaire romilly 4 août 2012 059.jpg

3 persicaire romilly 11 août 2012 008.jpg

4 persicaire romilly 22 août 2012 042.jpg

5 persicaire romilly 22 août 2012 041.jpg

6 persicaire fl romilly 22 août 2012 p 041.jpg

Le 17 septembre j'ai vu pour la première fois une petite touffe à fleurs blanches :

 

7 persicaire blanche romilly 17 sept 2012 035.jpg

8 persicaire blanche romilly 17 sept 2012 036.jpg

9 persicaire blanche romilly 17 sept 2012 034.jpg

Une persicaire de jardin observée aux Grandes Bruyères :

 

persicaria gb 16 sept 2012 223.jpg

15/09/2012

Fin d'été à Romilly

 

A Romilly les fleurs d'eupatoires sont maintenant fanées et les insectes refluent vers les asters

 

1 aster vulcain romilly 8 sept 2012 004.jpg

2 aster bourdon romilly 8 sept 2012 005.jpg

et les sauvageonnes qui fleurissent longtemps comme le séneçon jacobée ou plutôt peut-être Senecio aquaticus presque identique mais qui n'a pas de pointe noire sur les bractées des fleurs

 

3 seneçon romilly 8 sept 2012 025.jpg

4 seneçon romi 17 sept 2010 046.jpg

tandis que d'autres se réfugient sur des feuilles :

 

5 romilly 8 sept 2012 009.jpg

La floraison de la consoude officinale s'épuise un peu et les fleurs commencent à penser à faire des graines :

 

6 symphytum off romilly 8 sept 2012 049 (1).jpg

Les fruits des fusains prennent peu à peu des couleurs :

 

7 euonymus romilly 5 sept 2012 004.jpg

Ceux du Cornus alba grossissent :

 

8 cornus alba romilly 5 sept 2012 005.jpg

9 cornus alba romilly 5 sept 2012 006.jpg

Et Viburnum opulus montre fièrement ses fruits maintenant bien rouges :

 

10 viburnum opulus 12 sept 2012 022.jpg

 

12/09/2012

Le buis

Je n'aime pas le buis. C'est sans doute parce que je ne l'ai jamais rencontré à l'état naturel mais toujours affublé de tailles au carré ou plus fantaisistes en topiaires. Je n'aime pas cette façon de traiter le vivant comme des meubles.

 

On rencontre le plus souvent Buxus sempervirens

 

1 buxus semper feuilles paris 21 juil 2012 043.jpg

et sa variété horticole 'Suffruticosa', plus petite sans doute parce que ses tiges sont moins dressées avec des feuilles plus rondes :

 

2 buxus suffruticosa paris 21 juil 2012 040.jpg

3 buxus suffruticosa paris 21 juil 2012 041.jpg

Même taillé, je le trouve déjà plus intéressant parsemé des jolies fleurs de Calystegia sepium, le liseron des haies :

 

4 buxus suffruticosa paris 21 juil 2012 037.jpg

5 buxus sempervirens paris 21 juil 2012 042.jpg

J'ai trouvé une jolie photo d'un buis "libre". C'est un bel arbuste au feuillage permanent et bien vert. Il serait magnifique couvert de liserons des haies si abondants à Romilly.

 

calystegia romi 5 juin 2011 054.jpg

 

 

25/08/2012

Pastinaca sativa

C'est une ombellifère bisannuelle à fleurs jaunes qui occupe tous les ans une large bande le long du grillage de l'entrée à Romilly. Elle est très encombrante, au point que je me demande si c'est bien le panais sauvage qui ne devrait pas dépasser 1m ou bien une variété cultivée toujours plus grande. Le mien atteint 1m50.

 

1 pastinaca sativa romilly 12 août 2012 027.jpg

2 pastinaca sativa fleurs romi 27 juil 004.jpg

3 pastinaca sativa tige romi 24 juil 009.jpg

4 pastinaca sativa feuille romi 24 juil 010.jpg

5 pastinaca sativa romi 27 juil 006.jpg

6 pastinaca sativa fr rec romi 3 sept 021.jpg

Malgré ce fort encombrement je tiens à le garder et je ne l'élimine qu'après la formation de quelques graines. C'est en effet un théâtre passionnant. On s'y bouscule :

 

a panais romi 19 juil 019.jpg

b panais romi 19 juil 022.jpg

c panais romi 24 juil 005.jpg

On y perpétue l'espèce :

 

cantharides 1 romi 19 juil 042.jpg

cantharides 2 romi 19 juil 040.jpg

cantharides 3 romi 24 juil 001.jpg

cantharides 4 romi 19 juil 033.jpg

cantharides 5 romi 19 juil 047.jpg

On s'y empile :

 

cantharides à 3 romi 19 juil 039.jpg

L'eupatoire et les papillons

 

L'eupatoire surpasse le buddleia pour attirer les papillons. Papillons de jour ou papillons de nuit, aucun ne lui résiste. J'ai même vu un moro sphinx mais trop tard, je lui ai fait peur et je n'ai pu le photographier. Admirez le défilé :

 

amaryllis sur eupatoire 31 juillet 2008 025.jpg

autographa gamma 6 sept 2008 154.jpg

belle dame romi 12 août 019.jpg

belle dame romi 31 août 013.jpg

carte geo 6 sept 2008 078.jpg

catocala 4 sept 2010 024.jpg

écaille romi 12 août 131.jpg

écaille romi 12 août 191.jpg

lambda 6 sept 2008 151.jpg

lambda romi 12 août 079.jpg

lambda trompe 6 sept 2008 165.jpg

myrtil 27 août 2008 052.jpg

paon 6 sept 2008 083.jpg

paon romi 31 août 014.jpg

pieride eup trompe 6 sept 2008 090.jpg

pterophore 31 juillet 2008 093.jpg

pyrale romi 9 août 124.jpg

tircis 6 sept 2008 099.jpg

vulcain sur eupatoire 31 juillet 2008 016.jpg

vulcain+ romi 9 août 128.jpg

Je viens de recevoir Eupatorium maculatum 'Riesenschirm'. Elle a la même taille, la même date de floraison d'août à octobre, les même besoins et elle attire autant les abeilles et les papillons. Ses corymbes sont plus foncés. Le corymbe de ma jeune plante ne permet de voir que la couleur, la taille des corymbes pourra atteindre 25cm de diamètre.

 

z eupatorium maculatum 25 août 2012 002.jpg

z eupatorium maculatum 25 août 2012 003.jpg

 

Eupatorium cannabinum

 

L'eupatoire chanvrine est une magnifique plante d'environ 1m50 de haut, parfois plus car il lui arrive de me dépasser. Elle est si belle qu'elle est souvent proposée à la vente. A 6€ le pied, j'ai de quoi faire fortune car j'en ai des centaines. Je plaisante, j'en donne avec plaisir. Mais elle est si prolifique qu'elle me donne beaucoup de travail : couper les excédents qui gênent les autres plantes, la couper quand elle est fanée et en faire un tas de compost monumental.

 

Si elle a des feuilles de cannabis, elle ne se fume pas. Mais elle a d'autres avantages : sa beauté et son attraction pour les abeilles et les papillons. D'ailleurs dans Wikipedia il est précisé qu'elle est mellifère et attire les papillons. Il n'y a pas de ruches à proximité de mon terrain de Romilly et pourtant j'y vois des abeilles, uniquement quand l'eupatoire est en fleurs. Quand aux papillons, ils en sont fous, ce sera l'objet de la note suivante.

 

1 eupatoire 31 juillet 2008 072.jpg

2 eupatoire forêt 2 août 016.jpg

3 eupatoire romi 22 juil 2010 142.jpg

4 eupatoire romi 22 juil 2010 144.jpg

eupatoire abeille romi 9 août 187.jpg

eupatoire abeille romilly 22 août 2012 011.jpg

eupatoire abeille romilly 22 août 2012 025.jpg

eupatoire abeille romilly 22 août 2012 027.jpg

A la fin de l'été, les graines :

 

eupatoire fruit 1 9 nov 008.jpg

eupatoire fruit 9 nov 008.jpg

 

24/08/2012

Lythrum salicaria

Il y a bien longtemps que je ne vous ai parlé de mes jolies sauvageonnes. Dès que je les débarrasse des orties qui les étouffent, elles prolifèrent, forment des touffes de plus en plus belles. Elles ne nécessitent aucun soin, aucun arrosage. C'est leur terrain, elles y sont bien et n'ont besoin de rien d'autre. Certaines valent toutes les fleurs des jardineries.

 

Nous allons voir aujourd'hui la salicaire, Lythrum salicaria.

 

1 lythrum salicaria romilly 29 juil 2012 026.jpg

2 lythrum salicaria romilly 29 juil 2012 027.jpg

3 lythrum salicaria romilly 29 juil 2012 060.jpg

4 lythrum salicaria romilly 29 juil 2012 062.jpg

5 lythrum salicaria romi 19 juin 012.jpg

6 salicaire trifouilly 5 août 2008 017.jpg

7 lythrum salicaria romilly 29 juil 2012 030.jpg

8 lythrum salicaria romilly 16 juil 2012 265.jpg

9 lythrum sal paris 2 juil 2011 309.jpg

10 lythrum salicaria romilly 29 juil 2012 028.jpg

11 lythrum sal fleur romilly 29 juil 2012 028.jpg

12 salicaire trifouilly 5 août 2008 018.jpg

13 salicaire fl romi 22 juil 2010 p 146.jpg

14 salicaire fleur romi 22 juil 2010 p 146.jpg

 

 

10/08/2012

Epipactis helleborine

Il pousse une orchidée sur mon terrain de Romilly. Je l'ai découverte en juillet 2008 et elle a formé ses fruits à la fin de l'été. Elle avait surgi au milieu de la large allée d'entrée et tout l'été j'avais laissé la voiture près du portail.

 

Elle n'est pas reparue l'année suivante. Je l'ai revue en 2010, 2011 et cette année mais chaque fois à un emplacement différent. Elle se ressème donc bien mais ne survit pas alors qu'elle est vivace.

 

Cette année elle est encore sur le chemin de la voiture, à un endroit plus à l'ombre, et je dois faire un petit slalom pour l'éviter.

 

J'ai envie de vous montrer encore une fois ses fleurs.

 

1 epipactis romilly 29 juil 2012 083.jpg

2 epipactis romilly 29 juil 2012 088.jpg

3 epipactis romilly 29 juil 2012 085.jpg

4 epipactis romilly 29 juil 2012 086.jpg

5 epipactis romilly 29 juil 2012 082.jpg

05/08/2012

Un beau jardin jaune


un peu sauvage et plein d'abeilles.

genista tinctoria 1 paris 23 juin 2012 032 (4).jpg

genista tinctoria 2 paris 23 juin 2012 032 (2).jpg

genista tinctoria 3 paris 23 juin 2012 032 (1).jpg

genista tinctoria 4 paris 23 juin 2012 050.jpg

anthemis tinctoria 1 paris 23 juin 2012 031.jpg

anthemis tinctoria 2 paris 23 juin 2012 029.jpg

centaurea collina 1 paris 23 juin 2012 416.jpg

centaurea collina 2 paris 23 juin 2012 417.jpg

centaurea collina 3 paris 23 juin 2012 413.jpg

euphorbia myrsinites 1 paris 21 juil 2012 254.jpg

euphorbia myrsinites 2 paris 21 juil 2012 253.jpg

euphorbia myrsinites 3 paris 21 juil 2012 255.jpg

glebionis segetum 1 paris 23 juin 2012 434.jpg

glebionis segetum 2 paris 23 juin 2012 428.jpg

glebionis segetum 3 paris 23 juin 2012 429.jpg

glebionis segetum 4 paris 23 juin 2012 430.jpg

glebionis segetum 5 paris 23 juin 2012 431.jpg

tanacetum 1 paris 21 juil 2012 184.jpg

tanacetum 2 paris 21 juil 2012 181.jpg

tanacetum 3 paris 21 juil 2012 182.jpg

tanacetum 4 paris 21 juil 2012 183.jpg

ranunculus flammula étiq paris 23 juin 2012 361.jpg

ranunculus flammula paris 23 juin 2012 361.jpg

 

03/08/2012

Les lysimaques

Je voudrais maintenant parler des lysimaques, de bien jolies fleurs, le plus souvent jaunes mais pas toujours, des fleurs de plein été, lorsque beaucoup de vivaces et de rosiers s'assoupissent sous la chaleur.

 

J'ai plusieurs espèces de lysimaques. Je vais parler d'abord de celles que je n'ai pas plantées, de belles sauvageonnes chez elles sur le terrain de Romilly. L'une est la plus grande des lysimaques, l'autre la plus petite, même minuscule mais ravissante.

 

Lysimachia vulgaris, la grande lysimaque aime l'humidité et le plein soleil. Elle peut devenir envahissante si elle se plait mais c'est le genre d'envahissement que j'apprécie. Il est plus facile de supprimer les excédents que d'essayer de faire survivre une plante qui n'en a aucune envie. Elle est apparue lorsque j'ai éliminé les orties d'un fossé le long du grillage de clôture en plein soleil.

 

Le 5 juillet :

 

1 lysimachia vulgaris romi 5 juil 2010 004 (1).jpg

Le 11 juillet :

 

2 lysimachia vulgaris romi 11 juil 2011 060.jpg

3 lysimachia vulgaris sali 13 juil 060.jpg

Le 29 juillet :

 

4 lysimachia vulgaris romilly 29 juil 2012 068.jpg

5 lysimachia vulgaris romilly 29 juil 2012 067.jpg

Le 17 septembre :

 

6 lysimachia vulgaris romi 17 sept 2010 034.jpg

Le 30 septembre :

 

7 lysimachia vulgaris romi 30 sept 2010 009.jpg

Voyons les fleurs de plus près :

 

a lysimachia vulgaris romilly 16 juil 2012 244.jpg

b lysimachia vulgaris fl romilly 16 juil 2012 244.jpg

c lysimachia vulgaris fl romi 5 juil 2010 008.jpg

d lysimachia vulgaris fl romi 5 juil 2010 009.jpg

Lysimachia nummularia rampe au sol. Tiges et feuilles y sont plaquées. Lorsque la végétation est très basse on voit les fleurs d'un jaune lumineux :

 

nummularia 1 romi 28 juin 2010 081.jpg

On ne voit ses feuilles que lorsque la plante occupe seule le sol :

 

nummularia 2 romi 22 juin 104.jpg

 

nummularia 3 romi 22 juin pp 101.jpg

 

nummularia 4 pp romi 22 juin 103.jpg

Elle gagne du terrain, surtout dans les zones de végétation basse. Elle occupe de plus en plus de cuvettes de plantation. Lorsque je l'aperçois dans une cuvette, j'élimine régulièrement toutes les autres plantes et elle peut former son joli tapis, c'est ravissant et délicat même lorsqu'elle n'est pas fleurie.

30/07/2012

Dipsacus fullonum, la cardère

C'est encore une bisannuelle qui se ressème abondamment. Elle est bien sauvage, arrivée toute seule lorsque j'ai nettoyé une zone d'orties.

 

Je ne la trouve pas vraiment belle mais il faut reconnaître qu'elle est impressionnante avec ses 2 m. Au début c'est une rosette plaquée au sol, ici le 5 février :

 

8 cardère romi 5 fev 2011 054.jpg

La tige florale se développe rapidement au printemps :

 

9 cardère romi 21 mai 047.jpg

Depuis quelques jours elle fleurit :

 

1 cardère romi 22 juil 2010 164.jpg

2 cardère romilly 29 juil 2012 025.jpg

3 cardère romi 22 juil 2010 150.jpg

4 cardère romilly 29 juil 2012 023.jpg

5 cardère romilly 29 juil 2012 020.jpg

6 cardere romi 20 juil 2011 013.jpg

7 cardère romi 22 juil 2010 151.jpg

Je commence à en trouver partout sur le terrain. J'en garde une dizaine de pieds chaque année parce que je ne veux éliminer aucune plante spontanée. Mais aussi parce qu'elle est très utile pour la petite faune.

 

Ses feuilles caulinaires opposées 2 par 2 sont soudées et forment une cuvette qui garde l'eau de pluie. Cela lui a valu le nom de cabaret des oiseaux :

 

10 cardère romi 8 mai 093.jpg

Elle est consommée par la chenille du sphinx-bourdon.

 

Ses fleurs attirent les plus beaux papillons : paon du jour, belle dame, vulcain; tabac d'Espagne…

 

Ses graines sont appréciées des oiseaux : chardonneret, tarin, linotte, tarier des prés. C'est important car je ne vais pas assez souvent à Romilly pour nourrir les oiseaux en hiver.

 

Ses tiges creuses desséchées servent de lieu d'hivernage pour de nombreux insectes.

27/07/2012

Marguerites

Pour continuer l'exploration de mes belles sauvageonnes de Romilly, nous allons voir les marguerites.

 

D'abord une belle touffe à Paris :

 

1 marguerites paris 23 juin 2012 059 (1).jpg

2 marguerites paris 23 juin 2012 059 (2).jpg

3 marguerites paris 23 juin 2012 059 (4).jpg

Mes touffes ne sont pas encore aussi denses parce que je les laisse se développer où elles veulent sans chercher à les rassembler et que je les ai dégagées depuis peu. Mais je fais très attention à les respecter et j'espère une telle densité pour l'an prochain.

 

4 marguerites romi 16 juin 023.jpg

5 marguerites 7 juillet 026.jpg

6 marguerites 7 juillet 039.jpg

7 marguerite romi 28 mai 052.jpg

Elles aiment se réfugier entre les grandes touffes d'eupatoires fleuries plus tard

 

8 marguerites romi 27 juin 2011 021.jpg

9 marguerites romi 27 juin 2011 022.jpg

ou au pied d'arbustes comme ici un jeune noisetier pourpre de semis spontané :

 

10 marguerites noisetier romi22 juin 2010 124.jpg

11 marguerites romi 9 juin 2012 068.jpg

Elles plaisent beaucoup aux butineurs :

 

marguerite romi 22 juin 067.jpg

marguerites tristan romi 22 juin 063.jpg

romi 4 juil 2012 005.jpg

romi 4 juil 2012 006.jpg

romi 4 juil 2012 007.jpg

romi 4 juil 2012 008.jpg

romi 4 juil 2012 009.jpg

Ruscus hypoglossum, un autre fragon

 

Le fragon petit houx, Ruscus aculeatus, envahit la forêt de Fontainebleau et mon jardin de Veneux à partir de celui du voisin.

 

J'en ai découvert un autre à Marnay. Il a de plus grandes feuilles et son contact est plus doux. C'est Ruscus hypoglossum :

 

1 ruscus hyp feuilles 30 juin 2012 245.jpg

2 ruscus hyp près 30 juin 2012 237.jpg

3 ruscus hyp 30 juin 2012 237.jpg

Les deux fragons sont plantés l'un à côté de l'autre, cela permet de les comparer :

 

4 ruscus hyp 30 juin 2012 235.jpg

5 ruscus hyp 30 juin 2012 245.jpg

6 ruscus pyp 30 juin 2012 236.jpg

7 ruscus x 2 30 juin 2012 245.jpg

8 romilly 22 juil 2012 109.jpg

9 ruscus hyp 30 juin 2012 246.jpg

26/07/2012

Orion, un Geranium grimpant !

 

Le Geranium 'Orion' est un géranium particulièrement vigoureux. Je l'avais déjà constaté l'an dernier, un an après sa plantation, alors qu'il s'étalait largement en n'hésitant pas à recouvrir des plantes. Cette année il se permet d'escalader un poirier nashi jusqu'à 1m 10 de hauteur.

 

1 geranium orion romi 30 mai 2012 005.jpg

2 geranium orion romi 17 juin 2012 001.jpg

3 geranium orion romi 9 juin 2012 036.jpg

4 geranium orion romi 30 mai 2012 010.jpg

5 geranium orion romi 17 juin 2012 110 (3).jpg

6 geranium orion rec romi 17 juin 2012 110 (3).jpg

Il a un beau feuillage très découpé.

 

7 geranium orion fe romi 28 mai 020.jpg

Un autre géranium semble bien décidé à se faire une place dans le jardin de Romilly. Je l'avais découvert l'an dernier à l'entrée du terrain. Je le retrouve dans une autre partie du terrain, sans doute parce qu'en "nettoyant" cette zone je lui ai permis de se montrer. Ce nettoyage est lent, presque plante par plante car je ne veux pas risquer de détruire les beautés naturelles. Ce géranium, je ne l'ai jamais planté. Je pense qu'il s'agit de Geranium nodosum. J'ai vérifié dans Tela Botanica, il est effectivement observé dans l'Aube.

 

a geranium nodosum romi 9 juin 2012 107.jpg

b geranium nodosum romi 9 juin 2012 106.jpg

 

 

23/07/2012

La grande aunée

Un coup de vent l'avait semée dans la cuvette d'un sureau, Sambucus nigra 'Aurea', il y a 2 ans. Elle avait fleuri pour la première fois l'an dernier. Je vous avais alors montré cette puissante vivace de 2m, Inula helenium,  ainsi que celle de Paris.

 

Craignant pour le sureau, je voulais la déplacer mais ses rhizomes sont  massifs qu'il m'aurait fallu la sacrifier pour libérer le sureau. Mais elle est belle et même impressionnante pour une vivace. J'ai préféré attendre pour voir si le sureau la supportait. Ils s'entendent à merveille, la hauteur du sureau a doublé. Ils sont accompagnés de salicaires et de marguerites sauvages :

 

1 inula helenium romilly 16 juil 2012 260.jpg

Nouvelle surprise cette année : un groupe de jeunes plantes près d'un autre sureau, Sambucus miqueliana. Cette aunée aime les sureaux :

 

2 inula helenium romilly 16 juil 2012 301.jpg

Et voici celle du Jardin Botanique de Marnay sur Seine :

 

3 inula helenium marnay 22 juil 2012 081.jpg

4 inula helenium marnay 22 juil 2012 085.jpg

5 inula helenium marnay 22 juil 2012 088.jpg

6 inula helenium marnay 22 juil 2012 083.jpg

7 inula helenium marnay 22 juil 2012 089.jpg

20/07/2012

Origanum vulgare

La route entre Veneux et Romilly ne traverse que de vastes champs, en monoculture évidemment. Heureusement, pour la survie de la mini-faune il y a les fossés, là où les grosses machines à tondre ne peuvent rien. Au bout de la haie de sureau yèble et dans le fossé de l'autre côté de la route, il y a toutes sortes de fleurs mais surtout des grosses touffes d'origan :

 

2 16 juil 2012 045.jpg

4 16 juil 2012 040.jpg

Il y a des amateurs :

 

5 16 juil 2012 059.jpg

6 16 juil 2012 053.jpg

7 abeille 16 juil 2012 044.jpg

8 16 juil 2012 052.jpg

9 abeille 16 juil 2012 p 041.jpg

10 16 juil 2012 038.jpg

11 16 juil 2012 058.jpg

Ce paon du jour a faim, il est un peu perdu mais il va vite trouver le fossé :

 

papillon 16 juil 2012 069.jpg

17/07/2012

Les fruits de la reine-des-prés

La floraison de Filipendula ulmaria est très étalée et couvre une grande partie de l'été.

Le 23 juin il n'y a que des fleurs et des boutons mais les premières fleurs commencent à faner

1 filipendula paris 23 juin 2012 052.jpg

2 filipendula boutons paris 23 juin 2012 .jpg

3 filipendula rec paris 23 juin 2012 052.jpg

Le 16 juillet il y a toujours beaucoup de fleurs

 

1 romilly 16 juil 2012 128.jpg

 

 

4 filipendula fleurs juillet 2008 041.jpg

des boutons en haut à droite et en bas à gauche, le reste ce sont des fruits encore verts :

 

5 rec romilly 16 juil 2012 130.jpg

Les fruits verts en cours de formation :

 

6 filipendula romilly 16 juil 2012 107.jpg

7 bestiole romilly 16 juil 2012 115.jpg

2 romilly 16 juil 2012 125.jpg

3 rec romilly 16 juil 2012 117.jpg

C'est la forme spiralée des fruits qui lui a valu le nom de spirée. La bestiole semble être une punaise, peut-être un réduve. Il ne s'intéresse pas à la plante mais aux petits insectes qui s'y promènent.

 

Le 10 septembre il n'y a plus que des fruits : des fruits récents encore verts et des fruits mûrs bruns :

 

8 filipendula romi 10 sept 073.jpg

9 filipendula gr romi 10 sept 072.jpg

10 filipendula graines romi 10 sept 072.jpg

11 filipendula fr bruns romi 10 sept 070.jpg

12 filipendula fr br romi 10 sept 072.jpg

 

15/07/2012

Les visiteurs de la reine-des-prés

A Romilly il n'y a pas autant d'abeilles qu'à Paris car il n'y a pas de ruches à proximité, mon terrain est dans une zone boisée. Mais il y a d'autres petits gourmands, les bourdons sont les plus nombreux.

 

a filipendula rec romi 5 juil 2010 076.jpg

b filipendula syrphe 30 juin 2012 031.jpg

d romi 22 juin 2012 094.jpg

f romi 22 juin 2012 089.jpg

g romi 22 juin 2012 088.jpg

h romi 22 juin 2012 087.jpg

i romi 22 juin 2012 086.jpg

Mais les bourdons et les abeilles ne se contentent pas de consommer sur place. Il leur faut ramener de la nourriture au nid ou à la ruche. Pour ramener des provisions à la maison il faut un panier. Pour ces bestioles, les spécialistes appellent cela corbeille ou corbicule. Ce dispositif ne concerne que les femelles, les mâles n'ont rien à faire de l'approvisionnement des larves.

 

Cette belle femelle bourdon photographiée sur Filipendula montre bien sa corbeille. C'est un élargissement et aplatissement du tibia de la 3ème patte, lisse et brillant et bordé de longs poils. Le métatarse est également élargi. La dame ramène le pollen dispersé sur ses poils avec ses pattes équipées de poils et de peignes et l'entasse sur la corbeille. Arrivée au nid elle le déposera en le poussant avec ses pattes. Le pollen sur le corps sert à féconder les fleurs, quand il est amassé en boule sur la corbeille, il ne sert plus que pour le nid. Il faut bien que tout le monde trouve son compte dans cette coopération. Cette dame bourdon est très sombre, il faudra bien regarder pour voir les longs poils au bord de la corbeille, ils sont plus nets que les poils du corps à l'arrière-plan :

 

j bourdon tibia romi 22 juin 2012 091.jpg

k tibia bourdon cl romi 22 juin 2012 p 091.jpg

Je vous en ai trouvé une au pelage plus clair dans mes archives. Elle a déjà accumulé du pollen :

 

l bourdon tibia veneux 23 avril 016.jpg

Celle-ci a été photographiée un 19 mars. C'est sans doute une reine. A cette époque on ne voit que les reines qui construisent leur nid et nourrissent leurs premières larves :

 

m bourdon près 19 mars 069.jpg

n bourdon tibia 19 mars p 069.jpg

L'abeille a un dispositif semblable :

 

o abeille corbeille.jpg

Ce bourdon est sans doute un mâle, ses pattes arrière sont fines et dépourvues de corbicule :

 

p bourdon mâle cul romi 22 juin 2012 107.jpg

Il nous reste à voir les fruits, c'est pour la prochaine fois.

 

 

Reine-des-prés

 

Filipendula ulmaria est un peu partout sur le terrain de Romilly. Lorsque je défriche, je n'utilise pas la débroussailleuse, un instrument dont j'ignore totalement l'usage car il me ferait détruire une multitude de trésors. J'élimine les envahisseuses, sans détruire totalement aucune espèce, presque plante par plante. Je conserve toutes les reines des près et elles sont de plus en plus nombreuses, elles se faufilent partout.

 

Fin mai on voit déjà les inflorescences en boutons :

 

1 filipendula romi 26 mai 027.jpg

Fin juin débute la floraison.

 

2 filipendula romi 26 juil 2011 051.jpg

3 filipendula romi 2 juil 032.jpg

4 filipendula 20 juin 019.jpg

5 filipendula début juillet 2008 041.jpg

6 filipendula romi 20 juil 2011 085 (1).jpg

7 filipendula 30 juin 2012 034.jpg

8 filipendula 30 juin 2012 029.jpg

9 filipendula 30 juin 2012 037.jpg

10 filipendula romi 20 juil 2011 085 (3).jpg

11 filipendula fleur romi 22 juin 2012 088.jpg

14/07/2012

Filipendula ulmaria

Une touffe de la Reine-des-prés, une de nos plus belles plantes médicinales a trouvé sa place au Jardin des Plantes de Paris. Très mellifère, elle n'a pas manqué d'attirer quelques abeilles.

 

1 filipendula paris 23 juin 2012 052 (2).jpg

2 filipendula paris 23 juin 2012 052.jpg

3 filipendula paris 23 juin 2012 052 (3).jpg

4 filipendula paris 23 juin 2012 052 (6).jpg

filipendula abeille paris 23 juin 2012 052 (3).jpg

Bien qu'elle ne soit pas en danger, elle est en nette diminution en France parce qu'elle aime les zones humides que nous éprouvons le besoin de les éliminer, pas toujours de façon justifiée.

 

Ses utilisations thérapeutiques sont nombreuses et c'est à partir d'elle que Bayer a produit pour la première fois l'aspirine vers 1890. Elle a donné son nom à l'aspirine car elle s'appelait alors Spiraea ulmaria.

 

Anti-inflammatoire, antalgique, antirhumatismale, elle est mieux tolérée par l'estomac que l'aspirine car, en plus de l'acide salicylique (l'aspirine est l'acide acétylsalicylique) elle contient bien d'autres composants et est utilisée aussi contre les gastrites, l'hyperacidité, l'ulcère, comme protecteur des muqueuses. Et elle a encore d'autres utilisations. Elle fait partie de la pharmacopée française et est en vente libre.

 

La belle est copieusement présente sur mon terrain humide de Romilly et nous l'étudierons de façon plus détaillée et surtout prolongée jusqu'à la fructification.

 

 

11/07/2012

Ligustrum vulgare

Nous avons beaucoup parlé de troènes asiatiques. Mais le nôtre est très beau aussi. Il est abondant dans la nature et vous l'avez sans doute rencontré. Vous avez sans doute apprécié sa grâce, sa beauté, son parfum. Peut-être sans savoir son nom. C'était mon cas il n'y a pas si longtemps. On nous a montré des troènes dans les jardins mais pas "ce troène là", plutôt un troène qui ne fleurit jamais, avec une coupe stricte au carré.

 

En effet il est taillable et corvéable à merci. Il supporte plusieurs tailles par an. Il a un feuillage dense, ramifié, jusqu'au sol, semi-permanent ou plus souvent permanent sauf en climat très froid (il supporte jusqu'à la zone 4). S'il est taillé, il ne fleurit pas. On en fait des haies semblables aux haies de thuyas, ce que certains appellent le béton vert. Mais pourquoi, pour le même résultat fonctionnel et esthétique, ne pas utiliser du vrai béton qu'on peindrait en vert. Cela demanderait moins d'entretien. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

 

Si j'ai envie de vous parler du troène d'Europe, Ligustrum vulgare, c'est parce qu'il est en fleurs un peu partout dans la campagne en ce moment et aussi parce que j'ai rencontré une merveilleuse haie de troènes, de troènes libres.

 

Cela se passe au Jardin Botanique de Marnay sur Seine. C'est une très longue haie impénétrable d'arbustes de 3m de haut, fleuris, parfumés, vrombissants de joyeux butineurs. Elle est difficile à photographier dans son ensemble car la haie est très longue et il y a beaucoup de plantes devant. Sur la première photo, elle est au fond et je n'ai pas pu la prendre encore dans toute sa longueur.

 

1 ligustrum vulgare 30 juin 2012 153.jpg

2 ligustrum vulgare 30 juin 2012 168.jpg

3 ligustrum vulgare 30 juin 2012 155.jpg

4 troène 13 juin 2008 006.jpg

5 troène 3 juin 2008 187.jpg

6 troène 13 juin 2008 008.jpg

7 troène 30 juin 2012 145.jpg

ligustrum vulgare fe 13 juin 2008 006.jpg

C'est beau, ça sent bon, c'est plein de vie, c'est mellifère, cela ne demande pas d'entretien, c'est impénétrable. Il aime un sol frais mais supporte la sécheresse. Il supporte la pollution. Il accepte, et même apprécie le calcaire.

28/06/2012

La nature à Paris

Une autre jolie sauvageonne se fait remarquer parce qu'elle a installé ses touffes tout autour du jardin appelé école de botanique.

 

campanula rap paris 23 juin 2012 211.jpg

campanula rap paris 23 juin 2012 319.jpg

La campanule raiponce est une bien jolie bisannuelle qui daigne parfois s'installer dans la zone ensoleillée de mon terrain de Veneux.

 

Elle a même osé s'installer en face d'un groupe de campanules cultivées

 

campanules paris 23 juin 2012 409.jpg

et il est vrai qu'elle est aussi belle.

 

La bryone dioïque aussi est fréquente dans la région

 

bryone 2 paris 23 juin 2012 255.jpg

bryone 3 paris 23 juin 2012 256.jpg

bryone 4 paris 23 juin 2012 257.jpg

bryone 5 paris 23 juin 2012 330.jpg

bryone 6 paris 23 juin 2012 334.jpg

bryone 7 paris 23 juin 2012 342.jpg

Je l'avais photographiée sur une parcelle non attribuée d'une zone commerciale à Nemours :

 

bryone nemours 24 mai 2008 045.jpg

Mais à Paris les jardiniers ont profité de son exubérance pour l'installer sur un grillage. C'est voulu puisqu'ils lui ont même attribué une étiquette :

 

bryone 1 paris 23 juin 2012 329.jpg

bryone étiq paris 23 juin 2012 336.jpg

Une vigne vierge est encore plus exubérante :

 

vigne paris 23 juin 2012 440.jpg

Sur le terrain maintenu sauvage, il y a de belles prairies fleuries :

 

prairie paris 23 juin 2012 442.jpg

prairie paris 23 juin 2012 443.jpg

prairie paris 23 juin 2012 444.jpg

27/06/2012

Aster sauvage

Au Jardin des Pantes de Paris des espaces ont été volontairement laissés à la flore sauvage et elle ne se fait pas prier pour en profiter. Parmi ces plantes spontanées j'ai revu avec plaisir l'aster qui s'installe sur mon terrain de Romilly partout où j'ai défriché. Ses petites fleurs blanches égaient tout l'été. Il est étroit mais mesure un peu plus d'1m de haut. C'est une jolie plante vivace qui aime les sols un peu frais.

 

A Paris :

 

aster paris 23 juin 2012 260.jpg

aster paris 23 juin 2012 262.jpg

A Romilly :

 

aster sauvage romi 22 juil 2010 153.jpg

aster sauvage romi 22 juil 2010 158.jpg

Je pense qu'il s'agit d'Aster lanceolatus devenu Symphiotrichum lanceolatum, un américain qui s'est bien installé en Europe.

 

27/05/2012

L'iris des marais

 

Iris pseudacorus. C'est l'une des plus belles plantes sauvages du terrain de Romilly et la fleur la plus éclatante. Ses belles feuilles dressées sont visibles dès mars :

1 iris pseudacorus16 mars 017.jpg

 

Ses rhizomes ont envahi les bords de la mare sur la moitié de la circonférence. La mare reçoit très peu de soleil mais cela ne les empêche pas de fleurir :

2 iris pseudacorus 20 mai 2008 070.jpg

iris pseudacorus mare romi 26 mai 2012 018.jpg

iris pseudacorus mare romi 26 mai 2012 019.jpg

iris pseudacorus mare romi 26 mai 2012 028.jpg

 

Il se sont semés sur le reste du terrain, bien au-dessus de la mare. Je ne les y arrose jamais et la touffe photographiée ici a parfaitement supporté l'énorme sécheresse de l'an dernier. Là ils sont en plein soleil et c'est sans doute la raison du coloris un peu différent, un jaune plus soutenu :

iris pseudacorus terre romi 26 mai 2012 054.jpg

iris pseudacorus terre romi 26 mai 2012 055.jpg

iris pseudacorus terre romi 26 mai 2012 056.jpg

iris pseudacorus terre romi 26 mai 2012 057.jpg

iris pseudacorus terre romi 26 mai 2012 058.jpg

 

C'est la fleur de lys de la royauté :

iris royauté romi 28 mai 063.jpg