Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2015

D'autres fruitiers

Si les fruitiers précoces sont en fleurs, d’autres fruitiers que je vous ai montrés en automne en sont à la formation des fruits.

Je vous avais montré l’arbousier, Arbutus unedo, en fleurs et en fruits (puisque les fruits mettent un an à mûrir) en novembre et décembre :

1 arbutus paris 1 dec 2013 156 (4).jpg

2 arbutus paris 1 dec 2013 156 (2).jpg

3 arbutus paris 4 déc  2011 071.jpg

Mais il a continué à fleurir en hiver et je vous l’ai montré encore en fleurs le 31 janvier. Les fleurs sont au-dessus des jeunes fruits en formation issus des fleurs de novembre :

4 arbutus paris 31 janv 2015 119.jpg

5 arbutus paris 31 janv 2015 rec 119.jpg

Le 18 mars la floraison est terminée, mais depuis peu puisqu’on voit sur la première photo une fleur fanée. Les fruits sont de taille variable puisque issus d’une floraison étalée sur au moins 3 mois :

6 arbutus paris 18 mars 2015 087 rec (5).jpg

7 arbutus paris 18 mars 2015 087 rec (4).jpg

8 arbutus paris 18 mars 2015 087 rec (6).jpg

9 arbutus paris 18 mars 2015 087 rec (2).jpg

10 arbutus paris 18 mars 2015 087 rec (1).jpg

Le néflier du Japon, Eriobotrya japonica, était en fleurs début décembre :

11 eriobotrya paris 1 dec 2013 159 (2).jpg

Formation des fruits le 31 janvier :

12 eriobotrya paris 31 janv 2015 180.jpg

13 eriobotrya rec paris 31 janv 2015 180.jpg

Les voici le 18 mars :

14 eriobotrya paris 18 mars 2015 065.jpg

Voici encore d’autres fruits le 6 mars. Ils ne sont guère comestibles mais très nombreux. Ce sont les fruits de Melia azedarach :

18 melia az paris 6 mars 2015.jpg

19 melia az 6 mars 2015.jpg

20 melia az fr paris 6 mars 2015.jpg

C’est la suite de ces curieuses fleurs du mois de juin :

melia az paris 23 juin 2012 355.jpg

28/03/2015

Les fruits de Clematis napaulensis

J’avais photographié fin janvier la floraison de cette élégante clématite d’hiver aux fleurs vraiment gracieuses, raffinées :

1 clematis napaulensis fleurs paris 31 janv 2015 097.jpg

Mais voici maintenant ses fruits, eux aussi très élégants. Contrairement aux autres clématites, les très longs filaments soyeux qui prolongent les akènes sont soigneusement rangés, tous sans la même direction, formant un plumeau :

2 clematis napaulensis paris 18 mars 2015 115.jpg

3 clematis napaulensis paris 18 mars 2015 114.jpg

4 clematis napaulensis paris 18 mars 2015 116.jpg

Leur aspect est très différent des autres clématites dont les fruits forment une boule cotonneuse. Par exemple Clematis vitalba :

clematis vit 1 romi 19 nov  2010 020.jpg

clematis vit 2 paris 10 nov 2012 190.jpg

clematis vit 3 trifouilly 22 sept  2010 020.jpg

Une clématite à grandes fleurs :

clématite 9 janv 051.jpg

clématite de près 9 janv 055.jpg

04:22 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

21/03/2015

Buddleia officinalis

Je vous avais montré son début de floraison en plein hiver. Le voici maintenant en pleine floraison. Il est grand, léger, gracieux et ses fleurs ont une jolie teinte pastel délicate.

1 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (1).jpg

2 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (2).jpg

3 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (10).jpg

4 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (4).jpg

5 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (9).jpg

6 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (8).jpg

7 buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (5).jpg

buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (6).jpg

buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (7).jpg

buddleia officinalis paris 18 mars 2015 037 (11).jpg

21:59 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2015

Les fruits du laurier-rose

Tout le monde connait les fleurs de Nerium oleander. Mais qui a pensé à regarder ses fruits, en hiver bien sûr ? Ils en valent la peine.

Voici un de ces arbustes au Jardin des Plantes de Paris le 18 mars. Le fruit est une grande gousse dont les deux parois s’écartent en s’enroulant pour libérer les graines très velues. Le spectacle est étonnant et les graines sont bien équipées pour le vol plané.

1 nerium paris 18 mars 2015 055 (2).jpg

2 nerium paris 18 mars 2015 055 (9).jpg

3 nerium paris 18 mars 2015 055 (4).jpg

4 nerium paris 18 mars 2015 055 (7).jpg

5 nerium paris 18 mars 2015 055 (3).jpg

6 nerium paris 18 mars 2015 055 (5).jpg

7 nerium paris rec 18 mars 2015 055 (5).jpg

8 nerium paris 18 mars 2015 055 (6).jpg

On voit de plus en plus souvent des lauriers-roses en région parisienne. Alors, évidemment, j’ai tenté l’expérience. Mais j’ai choisi ‘Villa Romaine’, le plus résistant au froid, jusqu’à -15°C. Il n’a pas un an, je l’ai planté le 13 avril 2014 :

9 nerium romi 13 avril 2014 061.jpg

Pour sa première année j’ai protégé ses racines avec des feuilles mortes et ses feuilles par un grillage contre les chevreuils car ils ne savent peut-être pas à quel point il est toxique. Il a subi jusqu’à -5° mais j’ai déjà vu -11° à Romilly. Plus tard il se débrouillera tout seul contre le froid mais il aura toujours son corset de grillage en hiver. Le voici le 9 janvier 2015 :

nerium romi 9 janv 2015 043.jpg

Il est inutile de s'embêter à semer ces graines qui ne reproduiront pas le pied-mère. Pour la reproduction, la bouture à l'eau est d'une facilité déconcertante.

06:01 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/03/2015

Acacia decurrens

J’ai fait un rapide déplacement à Paris uniquement pour lui, mon mimosa préféré. Ses grappes étaient en boutons depuis janvier, en février il avait des fleurs ouvertes mais pas assez pour la photo. Il a pris son temps cette année pour donner son spectacle parfum et lumière (pour le son, il y avait une incroyable polyphonie des corneilles). Il était impossible de le photographier sans ses admirateurs agglutinés devant et enivrés de son parfum.

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (1).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (2).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 161.jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (3).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (4).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (5).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (6).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 144 (7).jpg

acacia decurrens paris 18 mars 2015 151 (4).jpg

J’avais découvert cet arbre le 20 février 2008. C’était alors un véritable arbre d’environ 6m de haut avec un tronc unique :

acacia decurrens 20 fev 2008.jpg

Vous remarquerez sur cette photo qu’il a un port asymétrique parce qu’il est trop près d’un mur qui l’empêche de se développer normalement. Je pense que c’est pour cela qu’on l’a laissé drageonner. Il drageonne énormément. La masse actuelle, moins haute que l’arbre d’origine et beaucoup plus large, est composée de dizaines de drageons. Ensuite l’arbre a été scié. Le reste du tronc est toujours là, tout près du mur, il mesure près de 30cm de diamètre :

acacia decurrens tronc paris 18 mars 2015 155.jpg

L’étiquette est toujours à son pied mais elle n’est plus visible pour les visiteurs :

acacia decurrens paris 18 mars 2015 156.jpg

22:41 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Ulex europaeus

Vert toute l’année, en fleurs toute l’année, même au cœur de l’hiver, que demander de plus. Certes, il fait un peu sauvage et il faut se contenter de l’admirer avec les yeux, surtout ne pas y toucher. Il est hérissé d’épines vertes. Il pousse très vite. Il tolère presque tous les sols, amis avec toutes les plantes.

C’est pour ces qualités, et son caractère défensif en bordure du terrain que j’ai voulu le planter. Il a cependant une faiblesse : les lapins aiment ses jeunes pousses. Mais pourquoi pas une petite taille de temps en temps pour le discipliner ?

C’est de mars à mai que sa floraison est la plus abondante mais il peut commencer en décembre et ensuite ne sait plus arrêter. En voici un, sans doute encore très jeune, le 6 mars au Jardin des Plantes de Paris. Je l’ai photographié de loin car il est dans un jardin clôturé.

1 ulex paris 6 mars 2015 095.jpg

2 ulex paris 6 mars 2015 097.jpg

Le mien est encore plus petit, il a été planté le 22 novembre :

3 ulex romi 22 nov 2014 040.jpg

Il a repris sans difficulté et, encore tout maigre, il se dresse fièrement près de la clôture qu’il doit défendre. Il n’a pas encore de fleurs, il devait d’abord s’installer, mais il est déjà couvert de boutons floraux :

4 ulex romi 16 mars 2015 014.jpg

5 ulex romi 16 mars 2015 028.jpg

ulex romi 16 mars 2015 029.jpg

10:57 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

17/03/2015

Bignonia capreolata

J’avais été séduite par la densité de cette superbe liane qui avait complètement couvert un grillage installé pour elle dans le jardin botanique de Marnay sur Seine :

1 bignonia marnay 18 sept  2010 039.jpg

2 bignonia marnay 18 sept  2010 037.jpg

3 bignonia marnay 18 sept  2010 038.jpg

Je l’ai plantée à Romilly le 21 octobre 2013 :

4 bignonia capreolata romi 21 oct 2013 041.jpg

Après l’hiver elle n’est pas réapparue. Morte de froid ? Certains la disent frileuse mais d’autres la disent très résistante au froid et la donnent pour rustique jusqu’à -10°C et d’autres encore jusqu’à -15 voire -18°. Elle n’a jamais subi de telles températures ici et d’ailleurs à Marnay, à 10 km seulement de Romilly elle a survécu.