Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2016

Tulipes

Les tulipes plantées cette année sont magnifiques :

1 tulipes veneux 23 avril 2016 003.jpg

2 tulipes rec veneux 15 avril 2016 003.jpg

3 tulipes veneux 23 avril 2016 004.jpg

4 tulipes veneux 23 avril 2016 005.jpg

5 tulipes veneux 16 avril 2016 005 (1).jpg

6 tulipes veneux 16 avril 2016 005 (2).jpg

La chute des pétales permet de mieux voir leur intimité :

7 tulipes veneux 26 avril 2016 001.jpg

8 tulipes veneux 26 avril 2016 002.jpg

Mais, chaque année, au hasard de mes promenades dans le jardin, je redécouvre des tulipes plantées il y a plus de 20 ans :

9 tulipes veneux 15 avril 2016 008.jpg

10 tulipe veneux 15 avril 2016 040.jpg

tulipes veneux 17 avril 2016 012.jpg

tulipes veneux 17 avril 2016 013.jpg

tulipes veneux 18 avril 2016 007.jpg

tulipes veneux 23 avril 2016 002.jpg

 

20:22 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/04/2016

Un petit tour du jardin

Avec l’hiver, c’est sa saison la plus fleurie. Tout pousse, c’est l’exubérance et c’est un jardin sauvage et touffu.

escargot colchique veneux 15 avril 2016 001.jpg

Ses parents ne lui ont pas expliqué que les colchiques, c’est toxique.

Mais faisons un tour :

f veneux 15 avril 2016 002.jpg

veneux 15 avril 2016 003 av.jpg

veneux 15 avril 2016 003 rec.jpg

veneux 15 avril 2016 005.jpg

veneux 15 avril 2016 007.jpg

veneux 15 avril 2016 008.jpg

veneux 15 avril 2016 009.jpg

veneux 15 avril 2016 010.jpg

veneux 15 avril 2016 011.jpg

veneux 15 avril 2016 012.jpg

veneux 15 avril 2016 013.jpg

veneux 15 avril 2016 014.jpg

veneux 15 avril 2016 015.jpg

veneux 15 avril 2016 018.jpg

veneux 15 avril 2016 019.jpg

veneux 15 avril 2016 020.jpg

veneux 15 avril 2016 021.jpg

veneux 15 avril 2016 022.jpg

veneux 15 avril 2016 023.jpg

veneux 15 avril 2016 024.jpg

veneux 15 avril 2016 026.jpg

veneux 15 avril 2016 028.jpg

veneux 15 avril 2016 029.jpg

veneux 15 avril 2016 030.jpg

veneux 15 avril 2016 032.jpg

veneux 15 avril 2016 034.jpg

veneux 15 avril 2016 036.jpg

veneux 15 avril 2016 037.jpg

veneux 15 avril 2016 038.jpg

veneux 15 avril 2016 040.jpg

veneux 15 avril 2016 042.jpg

veneux 15 avril 2016 046.jpg

veneux 15 avril 2016 049.jpg

Je développerai certaines de ces plantes dans les notes suivantes.

 

20:10 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

13/04/2016

Lunaria annua et Lamium galeobdolon

Entre 2 orages j’ai le temps de voir l’explosion des monnaies du Pape bisannuelles. Je vous les montrerai davantage un autre jour. Contrairement à la lunaire vivace, je ne les ai jamais semées, elles reviennent depuis de nombreuses années :

1 lunaria annua veneux 13 avril 2016 002.jpg

2 lunaria annua veneux 13 avril 2016 003.jpg

3 lunaria annua 007.jpg

C’est aussi la floraison du Lamium galeobdolon :

4 lamium galeobdolon veneux 13 avril 2016 009.jpg

5 lamium galeobdolon veneux 19 avril 2015 028 (2).jpg

lamium gal veneux  062.jpg

 

20:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2016

Ficaire vs Caltha

La ficaire a trouvé une solution à son grand besoin d’humidité : le bord de la mare

1 ficaire veneux 10 avril 2016 004.jpg

Elle s’est installée sur la berge en face des Caltha palustris qui ouvrent leurs premières fleurs :

2 caltha veneux 10 avril 2016 005.jpg

C’est la grande saison du jaune vif. Il y a toujours les jonquilles

3 jonquilles veneux 23 mars 2015 020.jpg

Des narcisses

4 narcisses 10 avril 2013 041.jpg

Les Mahonia aquifolium qui occupent de plus en plus le terrain mais n’ont pas vraiment le sens de l’ordre :

5 mahonia veneux 3 avril 2016 023.jpg

6 mahonia veneux 10 avril 2016 006.jpg

7 mahonia aq  27 mars 2011 008.jpg

8 mahonia 27 mars 2011 025.jpg

9 mahonia 8 av 021.jpg

Le Kerria japonica associe sa floraison à celle de Forythia suspensa :

10 kerria veneux 10 avril 2016 013.jpg

11 kerria veneux 10 avril 2016 012.jpg

12 kerria veneux 25 avril 2013 052.jpg

Forsythia suspensa a une floraison moins massive mais plus légère et un port plus gracieux que Forsythia intermedia. Forsythia intermedia à Montereau :

13 forsythia romi 14 avril 2013 002.jpg

Forsythia suspensa à Pringy :

14 forsythia suspensa 7 mars 2011 025.jpg

 

15:00 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2016

La longue vie des jacinthes

J’avais planté des jacinthes il y a plus de 20 ans. C’était la forme sélectionnée et traitée pour donner de grosses hampes florales aux nombreuses fleurs serrées que l’on trouve en vente partout. Je n‘ai pas de photos de leur première floraison parce qu’à l’époque je faisais peu de photos, il n’y avait pas encore le numérique et cela coûtait trop cher. A la place je peux vous montrer celles que j’ai plantées à Romilly en 2010 :

1 jacinthes romi 8 avril 2010 012.jpg

Vingt ans ou 30 ans plus tard elles fleurissent tous les ans. Leur hampe s’est allégée mais c’est plus gracieux, plus naturel.

J’aperçois les premières fleurs le 4 mars :

2 jacinthes veneux 4 mars 2016 008.jpg

Les bleues étaient les plus précoces, elles se sont étoffées depuis et sont maintenant en pleine floraison. Le 14 mars :

3 jacinthes veneux 14 mars 2016 032.jpg

4 jacinthe veneux 23 mars 2016 003.jpg

5 jacinthe veneux 23 mars 2016 007.jpg

En compagnie des petites scilles à 2 feuilles :

6 jacinthe 24mars 2016 005.jpg

Les autres couleurs vont suivre rapidement :

7 jacinthe veneux 23 mars 2016 001.jpg

8 jacinthe 24mars 2016 006.jpg

9 jacinthe 24mars 2016 007.jpg

10 jacinthe veneux 23 mars 2016 006.jpg

Celle à fleurs doubles n’est pas encore visible, elle fleurit nettement plus tard :

jacinthe 22 avril 062.jpg

 

20:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/04/2016

Rhododendron Christmas Cheer fait du zèle

C’est un petit rhododendron. Il a 8 ans mais il ne dépassera jamais sa taille actuelle, environ 1m x 1m.

Je me suis toujours demandé pourquoi il portait ce nom. Certes, c’est le rhodo le plus précoce mais il a toujours fleuri fin mars et avril. Cette année il m’a fait une grosse surprise, mais toujours sans rapport avec Noel : il était en fleurs le 15 octobre :

1 rhodo christmas veneux 18 oct 2015 007.jpg

2 rhodo christmas veneux 20 oct 2015 006.jpg

Soit presque 6 mois d’avance alors qu’il avait normalement fleuri en avril 2015. J’ai pensé qu’il avait été perturbé par le temps comme certains arbres fruitiers et les Photinia  d’Ecuelles et qu’il ne pourrait fleurir au printemps.

Je ne lui ai pas fait assez confiance. Tout comme les photinias qui sont presque en fleurs, il fleurit normalement. J’ai découvert son premier bouton prêt à s’ouvrir le 26 mars :

4 rhodo christmas veneux 26 mars 2016 006.jpg

3 rhodo christmas veneux 26 mars 2016 005.jpg

Le voici aujourd’hui, derrière le Camellia ‘Desir’, sous les branches arquées du gracieux Forsythia suspensa :

5 veneux 4 avril 2016 001.jpg

6 rhodo christmas veneux 4 avril 2016 002.jpg

 

20:23 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

30/03/2016

Cyclamen pseudibericum

Fin mars, c’est la saison du plus beau des cyclamen rustiques, Cyclamen pseudibericum. Je l’avais planté il y a 6 ans dans la cuvette d’un camellia, donc dans de la terre. Ce qui me désole encore cette année, c’est qu’il ne s’étend pas beaucoup, il reste localisé à cette cuvette. Pourtant les fourmis ne manquent pas. Toutes les fleurs ne sont pas encore ouvertes, j’en compte 8 :

1 cyclamen pseudibericum veneux 30 mars 2016 012.jpg

2 cyclamen pseudibericum veneux 30 mars 2016 005.jpg

3 cyclamen pseudibericum  veneux 9 avril 2010 001 (2).jpg

4 cyclamen pseudibericum rec veneux 5 avril 2015 011.jpg

4 cyclamen pseudibericum veneux 30 mars 2016 007.jpg

Puis, j’ai une heureuse surprise. Dans un pot où j’ai planté une bouture d’arbuste, il y a une fleur, juste une fleur et son pédoncule sans feuille mais bien vivante :

5 cyclamen pseudibericum veneux 30 mars 2016 003.jpg

Et c’est bien lui avec ses pétales d’un rose intense marqués à la base d’un as de pique sombre :

6 cyclamen pseudibericum veneux 30 mars 2016 001.jpg

Il est en retard pour les feuilles, j’espère qu’il va s’y mettre maintenant.

Pourquoi n‘ai-je aucun semis sur le terrain et un dans un pot ? Je suppose que, hors de la cuvette des plantes, les graines ne trouvent que le sable pur et, malgré le couvert de feuilles mortes qui leur plait tant, ce sable trop pauvre ne leur convient pas.

 

18:55 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/03/2016

Ceanothus arboreus

On le dit en fleurs en mai. Mon très jeune Ceanothus arboreus ‘Trewithen Blue’, à peine un an, était en pleine floraison début avril l’an dernier :

0 ceanothus arboreus veneux 25 avril 2015 001 (3).jpg

Cette année les boutons floraux montaient déjà la couleur des pétales en janvier :

1 ceanothus arb veneux 23 janv 2016 005.jpg

Aujourd’hui il ouvre quelques fleurs :

2 ceanothus arboreus veneux 29 mars 2016 007.jpg

3 ceanothus arboreus veneux 29 mars 2016 008.jpg

4 ceanothus arboreus rec veneux 29 mars 2016 008.jpg

ceanothus arboreus boutons  004.jpg

ceanothus arboreus fl veneux 25 avril 2015 061 (3).jpg

ceanothus arboreus fr veneux 20 avril 2015 004.jpg

Ce bel arbuste à feuillage persistant vert franc va devenir très grand. Il est rustique ici, donné pour -10°C. Je ne peux confirmer, il n’a subi qu’une seule fois -3°C. Mais les bourgeons très développés dès le 4 janvier

d ceanothus arb veneux 4 janv 2016 014.jpg

sont sans doute plus fragiles puisqu’on voit un petit nombre de fleurs brûlées.

 

23:21 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2016

Narcissus bulbocodium ?

Encore une surprise aujourd’hui : le plus petit des narcisses, encore plus petit que celui que j’ai trouvé dans un pot il y a un mois. Je pense qu’il s’agit de Narcissus bulbocodium. Je n’ai aucun souvenir de l’avoir acheté. Il ne fait pas partie de la flore locale, sa zone naturelle est le sud-ouest. Sans doute un semis depuis une plante d’un jardin voisin.

Il s’est installé au bord de la rue, près de la boite-aux-lettres, juste devant les Sternbegia, les petits iris et les colchiques (ça commence à être surpeuplé dans cette zone). Son feuillage est abondant mais sous forme de feuilles filiformes.

Petit mais ravissant.

1 narcissus bulbocodium veneux 24 mars 2016 003.jpg

2 narcissus bulbocodium veneux 24 mars 2016 001.jpg

3 narcissus bulbocodium veneux 24 mars 2016 002.jpg

4 narcissus bulbocodium rec veneux 24 mars 2016 003.jpg

 

21:47 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/03/2016

Hamamelis

Hamamelis ‘Diane’ n’est plus en fleurs. C’est lui qui a eu la floraison la plus courte mais il est beaucoup plus jeune que les autres. Les fleurs de ‘Arnold Promise’ sont en train de faner mais encore belles :

1 hamamelis arnold romi 14 mars 2016 002.jpg

2 hamamelis arnold romi 14 mars 2016 003.jpg

Hamamelis mollis est toujours en pleine floraison :

3 hamamelis mollis romi 14 mars 2016 004.jpg

4 hamamelis mollis romi 14 mars 2016 005.jpg

Pour le plaisir, revoyons ces 3 arbustes au mieux de leur étrange floraison.

‘Diane’ :

5 diane romi 3 mars 2013 081 (1).jpg

6 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (4).jpg

7 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (5).jpg

8 diane coeur romi 3 mars 2013 084.jpg

‘Arnold Promise’ :

9 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (2).jpg

10 ham arnold romi 5 fev 2011 003.jpg

11 arnold romi 3 mars 2013 091.jpg

12 arnold romi 3 mars 2013 091 (4).jpg

13 hamamelis arnold coeur romi 11 mars 2012 041.jpg

Hamamelis mollis :

14 mollis romi 3 mars 2013 101 (2).jpg

15 hamamelis mollis romi 11 mars 2012 043.jpg

16 hamamelis mollis romi 11 mars 2012 044.jpg

17 mollis romi 3 mars 2013 101 (5).jpg

18 mollis romi 3 mars 2013 101 (5).jpg

Fruits en juin :

18 p hamamelis fruits 25 juin 2008 047.jpg

Fruits et boutons floraux en septembre :

18 p hamamelis fruits 25 juin 2008 047.jpg

19 hamamelis arnold romi 21 sept 2015 022 (3).jpg

Boutons floraux en septembre :

20 hamamelis arnold romi 21 sept 2015 022 (1).jpg

Fruit et boutons floraux en octobre :

21 hamamelis romi 16 oct  2011 034 (3).jpg

22 hamamelis romi 16 oct  2011 034 (4).jpg

 

21:14 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2016

Ampelaster carolinianus, le super aster

C’est vraiment un aster hors normes. Il a des feuilles d’aster, des fleurs d’aster mais il peut grimper jusqu’à 5m ! Son feuillage est persistant. Et il fleurit l’hiver, de novembre à mars. Enfin, il est bien rustique.

J’ai découvert son existence dans une revue de jardinage, Rustica je crois, et je l’ai aussitôt commandé. Voici mon trésor tout neuf :

ampelaster carolinianus 001.jpg

ampelaster carolinianus 004.jpg

Je ne vous montrerai pas ses fleurs avant cet automne mais si vous voulez les voir et en savoir plus :

http://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/208/ampelaster

 

10:54 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

11/03/2016

Dracunculus, le dragon se réveille

Dracunculus vulgaris, serpentaire ou petit dragon, est proche des arums et utilise la même technique de piégeage temporaire des insectes pour obtenir une fécondation croisée.

Je l’avais vu pointer depuis 15 jours mais j’attendais qu’il émerge des arums qui l’entourent et le protègent pour le photographier. Le piquet noir à droite sert à le repérer car il disparait après la floraison et aussi à le soutenir quand il sera plus grand car chez moi il a tendance à s’effondrer, sans doute parce que le sol trop léger ne le tient pas.

1 dracunculus veneux 11 mars 2016 003.jpg

2 dracunculus veneux 11 mars 2016 004.jpg

3 dracunculus veneux 11 mars 2016 005.jpg

Beaucoup le disent peu rustique. C’est faux. Je ne sais plus quand je l’ai planté mais j’ai des photos depuis 2008. Il n’a jamais été protégé. On dit aussi qu’il a peu de besoins en eau. C’est peut-être vrai dans un sol « normal » mais pas dans le sable. Au début il fanait très vite, avant la floraison. Je l’ai ensuite arrosé au moins tous les 2 jours et il m’a donné sa première fleur en 2011 :

4 dracunculus 28 mai 2011 004.jpg

Mais on voit que la fleur souffre de soif et elle n’a pas dépassé ce stade. C’est seulement au printemps dernier qu’elle a tenu, bien arrosée, jusqu’à la fructification :

5 dracunculus veneux 27 juil 2015 018 (1).jpg

Alors que les fruits étaient encore verts, le pédoncule s’est desséché et s’est détaché de la plante. J’ai mis la grappe de fruits sur une table et ils se sont colorés les uns après les autres en quelques jours.

Le 15 août :

6 dracunculus veneux 15 août 2015 008.jpg

Le 22 août :

7 dracunculus veneux 22 août 2015 001 (2).jpg

J’ai semé les fruits mûrs dans des pots. J’attends la suite.

 

22:28 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2016

Les fleurs du jour

Il fait froid. Rien à voir avec ce qu’avait promis Météo France, pas de verglas, la température n’est pas descendue en-dessous de +2°C et je n’ai pas vu le moindre flocon. Mais il fait vraiment froid et j’ai dû prendre mon courage à deux mains pour sortir photographier le jardin.


Tout le terrain est couvert de milliers de perce-neige et de centaines de jonquilles qui maintenant s’entremêlent. Les perce-neige se succèdent depuis le 9 décembre donc 3 mois de floraisons. Il y en a aussi des milliers dans la forêt bien qu’ils aient disparu du bord des routes après une tonte sévère.

1 galanthus jonquilles veneux 4 mars 2016 006.jpg

2 jonquilles perce neige veneux 4 mars 2016 007.jpg

3 jonquilles veneux 4 mars 2016 023.jpg

4 jonquilles veneux 5 mars 2016 013.jpg

5 jonquille veneux 7 mars 2013 033.jpg

6 jonquilles14 mars 007.jpg

Des jacinthes ensauvagées apparaissent :

7 jacinthes veneux 4 mars 2016 008.jpg

Les premiers narcisses :

8 narcisses veneux 5 mars 2016 012.jpg

Les hellébores sont toujours magnifiques :

9 helleborus foetidus arguti veneux 5 mars 2016 009.jpg

La clématite Apple Blossom est encore grêle car elle a été plantée cet automne mais elle a déjà envoyé des tiges d’1m et 1m50 dans deux directions :

10 apple blossom 2 mars 2016 005 (1).jpg

11 apple blossom veneux 5 mars 2016 003.jpg

12 apple blossom 2 mars 2016 005 (3).jpg

13 apple blossom 2 mars 2016 005 (2).jpg

Le camellia Elsie Jury qui a fleuri le 2 janvier a encore des fleurs. Gloire de Nantes et Contessa Lavinia Maggi sont en pleine floraison, d’autres ont quelques fleurs, la plupart sont encore en boutons.

14 gloire de nantes veneux 5 mars 2016 007.jpg

15 gloire de nantes 3 mars 001.jpg

16 contessa veneux 5 mars 2016 014.jpg

17 contessa veneux 5 mars 2016 015.jpg

Kramer’s supreme :

18 kramer's veneux 5 mars 2016 011.jpg

Les Mahonia aquifolium :

19 mahonia aq veneux 4 mars 2016 022.jpg

20 mahonia veneux 5 mars 2016 003.jpg

21 mahonia aq veneux 4 mars 2016 017.jpg

Une violette a réussi à se semer dans une fente d’un bac et a dû plonger ses racines dans la bonne terre qui est derrière :

22 violette veneux 5 mars 2016 016.jpg

23 violette veneux 5 mars 2016 008.jpg

Mon bébé cognassier du Japon fleurit avec beaucoup de retard sur tous ceux de la région mais il est si jeune, je l’ai découvert l’an dernier, c’est un semis spontané :

24 chaenomeles veneux 4 mars 2016 019.jpg

chaenomeles veneux 5 mars 2016 006.jpg

 

02/03/2016

La floraison nocturne du dracaena

J’avais cru vous montrer mon dracaena en pleine floraison mais on en était qu’à la mi-temps. Il avait des fleurs encore fermées et des fleurs qui me semblaient ouvertes car on voyait étamines et pistil. Mais elles n’étaient pas totalement ouvertes et c’est pourquoi leur parfum, très agréable, était à un niveau supportable, contrairement à mes souvenirs de la première où il avait atteint un niveau presque insupportable.


J’ai découvert la réalité de son mode floraison cette nuit et cela n’est décrit nulle part. Dans la nuit le parfum est devenu très intense. Je suis allée voir l’inflorescence. Elle m’a paru plus blanche, plus volumineuse. Je me suis promis de la photographier en plein jour. Mais le lendemain matin elle était identique à ce que je vous avais montré. J’ai cru avoir rêvé.

C’est ce soir qu’elle m’a révélé tout son mystère et ses fleurs complètement ouvertes, comme je ne les ai trouvées nulle part en photo.


L’inflorescence terminale à 15h30 :

1 dracaena 15h30 2 mars 2016 010.jpg

2 dracaena 15h30 2 mars 2016 011.jpg

Elle est semblable à ce que je vous avais montré. Mais la voilà photographiée la nuit, à 20h, toute gonflée et très blanche, comme je l’avais vue la nuit dernière, je n’avais pas rêvé :

3 dracaena 20h 2 mars 2016 013.jpg

4 dracaena 20h 2 mars 2016 014.jpg

5 dracaena 20h 2 mars 2016 035.jpg

6 dracaena 20h rec 2 mars 2016 013.jpg

7 dracaena 20h rec 2 mars 2016 014.jpg

8 dracaena 20h rec 2 mars 2016 035.jpg

9 dracaena 20h 2 mars 2016 030.jpg

Photos à 21h :

10 dracaena 21h 2 mars 2016 004.jpg

11 dracaena 21h 2 mars 2016 005.jpg

12 dracaena 21h 2 mars 2016 009.jpg

13 dracaena 21h 2 mars 2016 008.jpg

14 dracaena 21h 2 mars 2016 010.jpg

15 dracaena 21h fl 2 mars 2016 004.jpg

16 dracaena 21h rec 2 mars 2016 004.jpg

17 dracaena 21h 2 mars 2016 007.jpg

18 dracaena 21h 2 mars 2016 026.jpg

dracaena 21h rec 2 mars 2016 029.jpg

Et voilà. Les fleurs ne sont complètement ouvertes que la nuit, le matin elles se referment partiellement. Le parfum est très intense la nuit mais mon nez finit par s’y habituer. C’est dommage que je ne puisse vous envoyer le parfum. La floraison du dracaena est donc une floraison nocturne comme beaucoup d’autres plantes qui cherchent à attirer les insectes nocturnes. C’est la chaleur de l’appartement qui l‘a fait fleurir en plein hiver mais les insectes ne sont pas là.

Le lendemain matin, 3 mars à 10h30 : les fleurs sont de nouveau fermées.

dracaena 10h30 3 mars 2016 002.jpg

 

22:30 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

28/02/2016

Dracaena massangeana fragrans

Mon dracaena est maintenant en pleine floraison. Son parfum, par ailleurs délicieux, ne m’a pas gênée par son intensité comme lors de la floraison précédente. C’est sans doute une question de température car il avait fleuri alors en avril et cette année il n’a que les 20° du chauffage central et le faible soleil d’hiver.

1 dracaena veneux 26 fev 2016 012 (1).jpg

2 dracaena veneux 26 fev 2016 012 (2).jpg

3 dracaena 28 fev 2016 029.jpg

4 dracaena 28 fev 2016 028.jpg

5 dracaena veneux 26 fev 2016 008 (1).jpg

6 dracaena veneux 26 fev 2016 008 (2).jpg


Le 26 février la plupart des fleurs sont encore fermées ou s’entrouvrent à peine pour laisser passer le stigmate car le pistil est plus long que les étamines :

7 dracaena veneux 26 fev 2016 008 (4).jpg

8 dracaena veneux 26 fev 2016 008 (3).jpg

Le 28 février des fleurs sont totalement ouvertes :

9 dracaena 28 fev 2016 016.jpg

10 dracaena 28 fev 2016 018.jpg

11 dracaena 28 fev 2016 002.jpg

12 dracaena 28 fev 2016 004.jpg

Fleur fermée :

13 dracaena 28 fev 2016 015.jpg

Fleurs ouvertes :

14 dracaena 28 fev 2016 023.jpg

15 dracaena pr 28 fev 2016 025.jpg

On voit une étamine jeune plus courte que le pistil :

16 dracaena pr rec 28 fev 2016 025.jpg

14:47 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/02/2016

Genista tinctoria 'Porlock'

Je me suis laissé séduire par un genêt des teinturiers. Il présente l’avantage d’être en fleurs dès février jusqu’en juin et va ajouter de la gaieté parmi les camellias, les hellébores, les perce-neige et les jonquilles. Il y a un genêt abondant dans la région, sur le bord des routes côté soleil. C’est le genêt à balais, Cytisus scoparius, mais il ne fleurit qu’en mai et sa durée de vie est courte. Il se ressème parfois chez moi mais disparait vite.


Voici donc mon petit dernier :

1 genista porlock veneux 23 fev 2016 022 (1).jpg

2 genista porlock veneux 23 fev 2016 022 (2).jpg

3 genista porlock veneux 23 fev 2016 022 (3).jpg

Un Genista tinctoria type photographié à Paris en juin :

4 genista tinctoria paris 23 juin 2012 032 (3).jpg

5 genista tinctoria paris 23 juin 2012 032 (1).jpg

6 genista tinctoria paris 23 juin 2012 049 (1).jpg

7 genista tinctoria paris 23 juin 2012 049.jpg

genista tinctoria paris 23 juin 2012 032 (4).jpg

 

20:58 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

22/02/2016

Décor d'hiver

Encore une possibilité pour le décor du jardin en hiver : les végétaux qui gardent de belles floraisons fanées. Je pense surtout aux hydrangeas et aux poacées de grande taille.


Pour les hydrangeas, les plus performants sont des Hydrangea paniculata. Photo du 1 février, le paniculata est à gauche :

1 hydrangea romilly 1 fev 2016 032 (1).jpg

2 hydrangea romi 7 janv 2014 030.jpg

Mais le plus beau c’est Hydrangea arborescens ‘Annabelle’ capable de garder ses grosses têtes fanées jusqu’en avril après la pousse des feuilles.


En mars, à droite c’est un romarin :

3 annabelle romi 16 mars 2013 016.jpg

Un 4 avril :

4 annabelle 4 avril 2013 008.jpg

Un 28 avril, il est temps de couper, les fleurs ne tombent pas :

5 annabelle romi 28 avril 2012 102.jpg

6 annabelle romi 28 avril 2012 102.jpg

Mon miscanthus est encore bien jeune :

7 miscanthus romi 7 dec 2015 005.jpg

Mais voici un superbe massif de graminées devant le parking Jardiland en février :

8 graminées jardiland 27 janv 2016 018.jpg

Le massif est presque entièrement cerné par des acanthes qui restent très belles en hiver, surtout Acanthus mollis plus résistante en hiver que Acanthus spinosus :

9 acanthus mollis jardiland 27 janv 2016 023.jpg

10 acanthus mollis jardiland 27 janv 2016 022.jpg

11 acanthus mollis jardiland 27 janv 2016 019.jpg

12 acanthus mollis jardiland 27 janv 2016 021.jpg

13 acanthus mollis jardiland 27 janv 2016 020.jpg

A distance, des conifères nains très colorés :

14 conifère nain jardiland 27 janv 2016 024 (1).jpg

15 conifère nain jardiland 27 janv 2016 024 (2).jpg

16 conifère nain jardiland 27 janv 2016 024 (3).jpg

17 conifère nain jardiland 27 janv 2016 024 (4).jpg

 

Les cornouillers à bois rouge

Le cornouiller sanguin, Cornus sanguinea, envahit mon terrain de Romilly. Le précédent propriétaire en a gardé une longue haie. Ils mesurent près de 4m de haut. C’est un lieu de nidification pour les oiseaux et une source de nourriture en hiver par les fruits noirs qu’ils se chargent de disperser pour envahir davantage le terrain. Je passe une bonne partie de mon temps à couper les jeunes pousses.

0 cornus sang romi 18 oct 2012 036.jpg

La floraison est belle en mai :

1 cornus sang romi 29 mai 2014 002.jpg

2 cornus sang romi 23 mai 2014 007.jpg

3 cornus 24 mai 2008 024.jpg

4 cornus sang romi 13 mai 2011 006.jpg

5 cornus sang fleurs romi 13 mai 2011 003.jpg

6 cornus sang fl romi 13 mai 2011 004.jpg

Elle sera suivie de fruits noirs sans grand intérêt esthétique. Le feuillage est quelconque en été mais met de la couleur au jardin en automne :

7 cornus sanguinea romi 1 oct 2012 010 (1).jpg

8 cornus sang romi 5 nov 071.jpg

Les jeunes tiges sont rouges mais sur un arbuste que l’on laisse pousser à sa guise ce n’est pas trop visible. Mais en voici un que j’ai recépé jusqu’au sol :

9 cornus sang romi 22 février 003.jpg

10 cornus sang romi 22 février 037.jpg

Il donne de la lumière au jardin en hiver. Ses tiges sont d’un rouge un peu plus sombre que Cornus alba.


Voici une belle haie, sans doute recépée tous les ans :

11 cornus sang  21 jan 2011 031.jpg

Il en existe des formes horticoles au bois plus orangé :

12 cornus sang winter flame jardiland 27 janv 2016 004.jpg

13 cornus   21 jan 2011 030.jpg

Mais le plus connu pour son bois rouge très lumineux, c’est le cornouiller blanc, Cornus alba. J’en ai planté un à Romilly. Je n’en rabats qu’une partie pour avoir aussi la beauté de ses gros fruits clairs :

14 cornus alba romilly 5 sept 2012 005.jpg

15 cornus alba romi 16 oct  2011 021.jpg

Son feuillage devient rouge en automne :

16 cornus alba romi 17 oct 2013 019 (1).jpg

Son bois est d’un rouge lumineux :

9 cornus sang romi 22 février 003.jpg

18 cornus alba romi 18 oct 2012 073 (1).jpg

Pour obtenir beaucoup et même uniquement des jeunes tiges bien rouges, ces cornus doivent être recépés comme à l’arboretum d’Harcourt au mois d’avril :

19 cornus recépés Harcourt 19 avril 076.jpg

cornus recépé Harcourt 19 avril 031.jpg

 

20/02/2016

Cotoneaster lacteus, beau tout l'hiver

C’est un arbuste magnifique jusqu’en fin d’hiver. La densité de ses fruits rouge vif vaut bien une floraison :

1 cotoneaster lacteus jardiland 27 janv 2016 010 (1).jpg

2 cotoneaster lacteus jardiland 27 janv 2016 010 (2).jpg

3 cotoneaster lacteus jardiland 27 janv 2016 010 (3).jpg

4 cotoneaster lacteus jardiland 27 janv 2016 010 (2).jpg

5 coto lacteus rec paris 17 nov 053.jpg

Il assure le décor depuis des mois. Le voici photographié début novembre à Romilly et à Paris :

6 cotoneaster lacteus romi 7 nov 2013 058 (3).jpg

coto lacteus paris 17 nov 053.jpg

coto lacteus paris 17 nov 054.jpg

coto lacteus paris 17 nov 060.jpg

Il a en plus l’avantage d’un feuillage persistant et d’une belle floraison mellifère au printemps.

 

18:11 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

16/02/2016

Un petit narcisse

Une trouvaille dans un pot qui contenait de la terre sans doute pour une autre plante qui a disparu : j’y trouve 2 jonquilles différentes de ce que nous appelons ici jonquille, c’est-à-dire Narcissus pseudonarcissus. Celle-ci a une fleur plus petite et d’un jaune plus intense. Vous allez me dire : c’est la vraie jonquille, Narcissus jonquilla.


Ce n’est pas elle. Ses feuilles ne sont pas filiformes. Une tige ne porte qu’une fleur. Le tube central est trop long.

1 narcisse mini veneux 16 fev 2016 006.jpg

2 narcisse mini veneux 16 fev 2016 001.jpg

3 narcisse mini veneux 16 fev 2016 004.jpg

4 narcisse mini veneux 16 fev 2016 003.jpg

5 narcisse mini rec veneux 16 fev 2016 004.jpg

Qui est-elle ? probablement un petit narcisse botanique ou horticole.


D’où vient-elle ? Sans doute des petits bulbes dans le pot d’une plante achetée. Mais j’espère qu’elle va se multiplier.

Des fleurs de Narcissus pseudonarcissus :

6 narcissus pseudo veneux 25 fev 2014 022.jpg

7 narcissus pseudonarcissus veneux 16 fev 2016 008.jpg

Les grands narcisses horticoles fleurissent plus tard. Une première fleur s’est ouverte aujourd’hui :

8 narcisse veneux 16 fev 2016 009.jpg

9 narcisse veneux 16 fev 2016 010.jpg

 

20:53 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

15/02/2016

Le printemps arrive

C’est du moins ce que me disent quelques plantes.


L’Actinidia kolomikta mâle qui a déjà plusieurs années présente sur toutes ses branches de jeunes feuilles d’un vert très tendre déjà teintées de rose :

1 actinidia kolomikta mâle veneux 15 fev 2016 001 (2).jpg

2 actinidia kolomikta mâle veneux 15 fev 2016 016.jpg

3 actinidia kolomikta mâle veneux 15 fev 2016 001 (1).jpg

Elle est encore bien petite, à peine 1m de haut, et je n’ai pas pensé à vérifier aussitôt sa jeune femelle. Je l’ai photographiée presque à la nuit :

4 actinidia kolomikta fem veneux 15 fev 2016 006.jpg

5 actinidia kolomikta fem veneux 15 fev 2016 007.jpg

Une jolie surprise aujourd’hui : le feuillage déjà bien avancé de l’ail des ours, Allium ursinum :

6 allium ursinum veneux 15 fev 2016 013.jpg

7 allium ursinum veneux 15 fev 2016 011.jpg

8 allium ursinum veneux 15 fev 2016 012.jpg

Le persil avait allongé ses branches démesurément en hiver, peut-être à la recherche d’un soleil insuffisant. J’ai coupé ces branches et il redémarre du pied. Il est juste un peu envahi par la ficaire qui a réussi à envoyer des graines aussi haut sur le bac :

9 persil frisé veneux 5 fev 2016 003.jpg

10 persil plat veneux 5 fev 2016 002.jpg

Les fleurs de la Clematis armandii ‘Apple Blossom’ commencent à s’ouvrir :

11 apple blossom veneux 15 fev 2016 007.jpg

Ouvertes, l’intérieur est blanc :

12 apple blossom veneux 15 fev 2016 008.jpg

Dans la maison, le bégonia bambou qui n’a jamais manqué de fleurs, en petit nombre en hiver, redémarre une floraison :

13 begonia veneux 15 fev 2016 024 (1).jpg

14 begonia veneux 15 fev 2016 024 (3).jpg

15 begonia veneux 15 fev 2016 024 (2).jpg

Et les tourterelles sont de plus en plus amoureuses :

tourterelles veneux 15 fev 2016 019 (2).jpg

Mais les prévisions de Météo France tempèrent cet enthousiasme : trois matinées de gel sont prévues, ensuite il semble que l’hiver soit fini. Ce soir, j’ai de nouveau emballé les jeunes fruits du néflier Oliver, bien que leur seuil de résistance ne doive pas être dépassé.

 

13/02/2016

Un autre fragon

J’ai des photos d’un autre Ruscus, très différent. Ses cladodes sont plus allongés, d’un vert plus tendre, et surtout non piquants. Les branches sont arquées. Il est tout doux. Sur la première photo, Ruscus aculeatus est derrière.

1 ruscus racemosus marnay 19 juil 2015 127.jpg

2 ruscus racemosus 30 juin 2012 245.jpg

3 ruscus racemosus feuilles 30 juin 2012 245.jpg

4 ruscus hyp 30 juin 2012 237.jpg

Les 2 fragons :

5 ruscus x 2 30 juin 2012 245.jpg

Ce fragon, je l’ai vu dans le Jardin Botanique de Marnay sur Seine. Il y est étiqueté Ruscus hypoglossum :

6 ruscus hyp 30 juin 2012 246.jpg

Mais je ne pense pas que ce soit lui. Les cladodes de hypoglossum ne sont pas tout-à-fait aussi allongés, pas tout-à-fait aussi clairs. Mais c’est vrai qu’il y a une ressemblance. Ce qui ne va pas surtout, c’est la disposition des fleurs. Chez hypoglossum, elles naissent comme chez aculeatus au milieu d’un cladode avec à la base une bractée plus développée et très verte, comme un petit cladode. Ici la disposition des fleurs est totalement différente :

ruscus hyp près 30 juin 2012 237.jpg

Je pense qu’il s’agit de Ruscus racemosus, ou Danaë racemosa, le laurier d’Alexandrie, solft ruscus, dont les fleurs « are borne in racemes at the secondary pips of the expanding branches « :

http://www.gimcw.org/plants/danae.racemosa.cfm

 

10/02/2016

Quels sont les besoins de la symphorine ?

Quels sols conviennent à la symphorine ? Certains disent tous sols même pauvres, d’autres disent sol calcaire et frais et mon expérience me fait penser que ces derniers ont raison.


J’avais planté il y a plus de 10 ans 3 pieds à Veneux, Symphoricarpos doorenbosii ‘Mother of Pearl’. Le terrain est de pur sable, pauvre et sec. Certes, ils ont survécu mais uniquement avec du feuillage et environ 60cm de haut ! Au printemps dernier je me suis décidée à leur mettre de l’engrais et j’ai obtenu pour la première fois une grappe de fruits, une seule sur un seul pied :

1 symphorine veneux 24 nov 2015 025.jpg

Il y a un an j’ai transplanté un pied à Romilly pour voir. Succès immédiat puisqu’au bout d’un an seulement voilà le résultat :

2 symphorine romi 2 dec 2015 004 (1).jpg

3 symphorine romi rec 2 dec 2015 004 (1).jpg

4 symphorine romi 2 dec 2015 079.jpg

symphorine rec romi 2 dec 2015 079.jpg

Le sol est argileux, calcaire, assez riche et reste frais même en été.

 

20:06 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

09/02/2016

Hellébores et perce-neige

Je viens devant l’ordinateur parce que le vent s’est calmé mais c’est provisoire. J’ai très peur de ces tempêtes qui n’étaient pas des évènements normaux de cette région. Cette tempête, je la craignais depuis des semaines parce que les deux grandes tempêtes précédentes se sont produites après des températures anormalement élevées en hiver. Effet du réchauffement climatique ? La première, que tout le monde semble avoir oubliée et qui pourtant a été la plus dévastatrice pour la forêt, et pour mon terrain, ce fut celle de janvier 1990. Elle est survenue à la fin d’un mois de janvier chaud, jusqu’à 20°C.


Depuis le vent me fait peur, mon esprit est court-circuité par la peur. Car nos grands arbres de forêt ne sont pas programmés pour de tels vents, leur grande hauteur les fragilise. Je profite donc de cette accalmie pour parler de choses plus agréables.


Le joli groupe hellébore fétide – hellébore de corse est en fleurs depuis plus de 2 mois et toujours aussi beau :

1 helleborus foet argutifolius veneux 5 fev 2016 009.jpg

Pourtant ce ne sont plus tout-à-fait des fleurs, des fruits sont en formation.

Helleborus foetidus :

2 helleborus foetidus veneux 5 fev 2016 021.jpg

3 helleborus foetidus veneux 9 fev 2016 004.jpg

Plus étonnant : je vous avais montré la grappe de fleurs cassées que j’avais mise dans un verre avec un peu d’eau le 7 décembre. Deux mois plus tard la grappe est aussi décorative. La seule différence : les fleurs n’ont pas formé de fruits et quelques pétales commencent à sécher ;

4 helleborus foetidus veneux 9 fev 2016 005.jpg

Helleborus argutifolius :

5 helleborus arguti veneux 5 fev 2016 010.jpg

6 helleborus arguti veneux 5 fev 2016 011.jpg

7 helleborus arguti veneux 6 fev 2016 022.jpg

Les perce-neige sont de plus en plus nombreux. Je n’en avais planté qu’une poignée il y a quelques années.

8 galanthus nivalis veneux 6 fev 2016 009.jpg

9 galanthus nivalis veneux 6 fev 2016 010.jpg

10 galanthus nivalis veneux 5 fev 2016 017.jpg

11 galanthus nivalis veneux 5 fev 2016 005.jpg

Ce sont les Galanthus nivalis. Je vous montre la zone la plus fleurie mais ils ont envahi tout le terrain.


Je vous avais montré les premières fleurs du grand perce-neige, Galanthus elwesii le 9 décembre. Ils sont maintenant en fin de floraison et on peut voir les premiers fruits :

12 galanthus elwesii veneux 6 fev 2016 001.jpg

13 galanthus elwesii veneux 6 fev 2016 003.jpg

14 galanthus elwesii veneux 5 fev 2016 002.jpg

 

21:20 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

07/02/2016

Iris et Crocus

Les iris nains lancent la grande saison des iris. J’ai des petits Iris reticulata (les danfordiae leurs ressemblent mais sont jaunes). Sur la première photo, on voit à gauche le démarrage du feuillage des colchiques qui deviendra beaucoup plus grand. A droite, c’est le feuillage des Sternbergia qui deviennent très abondants et vont étouffer les iris. Je vais devoir dédoubler la touffe de sternbergia.

1 iris sternbergia colchique veneux 6 fev 2016 011.jpg

Ces jolis petits iris d’un violet sombre ont des pétales dressés et des sépales plus larges et joliment décorés :

2 iris veneux 7 fev 2016 007 (2).jpg

3 iris veneux 6 fev 2016 013.jpg

4 iris veneux 7 fev 2016 007 (1).jpg

5 iris veneux 7 fev 2016 007 (3).jpg

Les crocus botaniques sont maintenant nombreux :

6 crocus veneux 6 fev 2016 004.jpg

7 crocus veneux 6 fev 2016 015.jpg

8 crocus veneux 6 fev 2016 016.jpg

9 crocus veneux 6 fev 2016 027.jpg

Ils font le bonheur des abeilles qui ont pourtant des perce-neige et des jonquilles à profusion :

crocus abeille veneux 6 fev 2016 007.jpg

crocus abeille veneux 6 fev 2016 008.jpg

 

20:19 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Dracaena massangeana fragrans

On dit du Dracaena qu’il est une belle plante d’intérieur mais qui a besoin de beaucoup de soleil, qui ne supporte pas moins de 17° et qu’il ne faut donc pas le sortir l’été, qu’il ne fleurit presque jamais en appartement, qu’il faut le rempoter tous les 3 ans, qu’il ne dépasse pas 2m en appartement. Le mien contredit tout ça.


Mon dragonnier a au moins 30 ans. Il est dans un très grand pot mais n’a jamais été rempoté, je n’aurais pas la force de le faire. L’été, je le traine sur la terrasse et il y passe tout l’été sans jamais le moindre dommage. Il y a 2 pieds, le plus grand mesure actuellement 2m mais pour cela j’ai dû l’étêter. En 2009 il mesurait plus de 3m (la barre métallique qui tient les stores est à 3m) et j’avais sans doute oublié de l’arroser :

0 dracaena 4 dec 2009 002.jpg

Le voici aujourd’hui, la taille lui a fait du bien. Il est à droite du ficus, encore plus vieux :

1 dracaena fragrans veneux 7 fev 2016 002 (1).jpg

2 dracaena fragrans veneux 7 fev 2016 002 (4).jpg

3 dracaena fragrans veneux 7 fev 2016 002 (3).jpg

Ses pieds sont envahis par des clivias, des semis spontanés non autorisés (déjà visibles sur la photo de 2009) mais ils s’entendent si bien. Ils ont sans doute les mêmes besoins, en particulier des arrosages limités en hiver.

4 clivia  veneux 7 fev 2016 001.jpg

5 clivia veneux 7 fev 2016 010.jpg

6 clivia veneux 7 fev 2016 011 (1).jpg

7 clivia veneux 7 fev 2016 011 (2).jpg

Mon Dracaena se prépare à fleurir pour la troisième fois ! C’est sans doute l’intense luminosité du séjour avec de grandes baies vitrées jusqu’à 6m de haut qui l’encourage :

8 dracaena fragrans veneux 7 fev 2016 002 (2).jpg

Mais cette année il y a un gros problème. Cette floraison sera très, très parfumée. Un parfum délicieux sauf que le soir ce parfum devient si intense, si entêtant, que l’atmosphère du séjour devient irrespirable. Son qualificatif fragrans est amplement mérité. Les deux premières fois il avait fleuri au printemps comme sur cette photo le 16 avril 2007 :

Dracaena fragrans 'Massangeana' 16 av 2007.jpg

A cette saison, j’ai pu l’expulser sur la terrasse. Il n’en est pas question en hiver.

 

12:39 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/02/2016

Clematis armandii 'Apple Blossom' se prépare

Elle a été plantée avec un Pileostegia Viburnoides (floraison fin d’été) cet automne. Elle est derrière les grilles :

1 pileostegia veneux 4 octobre 2015 001 (1).jpg

2 clematis armandii veneux 4 octobre 2015 004.jpg

Elle n’a pas eu le temps de grandir mais son beau feuillage vernissé et persistant s’est épaissi. J’avais repéré le grossissement de ses boutons floraux mais toujours verts et ils sont encore verts dans le bas de la plante :

3 clematis apple blossom rec veneux 5 fev 2016 013 (2).jpg

Aujourd’hui les boutons les plus élevés étaient roses :

4 clematis apple blossom veneux 5 fev 2016 013 (1).jpg

5 clematis apple blossom veneux 5 fev 2016 013 (3).jpg

6 clematis apple blossom rec veneux 5 fev 2016 013 (1).jpg

Il devrait fleurir dès mars et être à son maximum en avril.

 

20:06 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/02/2016

Les lamiers

Cela vient de m’être demandé, vous propose de vous montrer les différents lamiers que j’ai pu observer. Tous sont répandus en France et sauf maculatum s’ébattent dans mes jardins.


Lamium galeobdolon me parait le plus couvrant, le plus rapide car ses tiges couchées se marcottent et il se ressème facilement puisque j’en trouve où je n’en ai jamais planté. Il forme un tapis plus bas que les autres lamiers. Je n’ai pas de photo de l’espèce sauvage mais la seule différence avec ma variété argentée, c’est le vert uni des feuilles. Les fleurs jaunes sont identiques.

0 lamium galeobdolon veneux 19 avril 2015 028 (3).jpg

Lamium album, le lamier blanc, a des tiges plus dressées. C’est celui qu’il est le plus difficile de distinguer des orties quand il n’est pas encore en fleurs, soit au tout début du printemps. Plus tard, les orties sont beaucoup plus hautes et le lamier se fait remarquer par sa floraison, remontante en automne.


Tapis de lamier blanc devant un tapis de consoude bleue un 1 mai :

1 lamium alb romi 1 mai 2013 006.jpg

2 lamium alb romi 24 avril 2011 017.jpg

3 lamium alb romi 24 avril 2011 018.jpg

La couronne de fleurs autour de la tige carrée :

4 lamium alb romi 24 avril 2011 024.jpg

5 lamium alb romi 25 avril 2011 024.jpg

Début avril, les plantes sont très petites, les orties aussi. On peut déjà bien repérer le lamier à sa floraison. Cette photo montre les feuilles des 2 plantes. Le lamier est au centre, il a des feuilles triangulaires avec des petites dents. Les orties sont en bas, à droite et à gauche, avec des dents plus profondes.

6 lamier ortie 10 avril 051.jpg

Lamium purpureum, le lamier pourpre pousse aussi spontanément à Veneux et à Romilly. Son nom est dû à la couleur pourpre des feuilles terminales, ses fleurs sont plutôt roses. Il peut former, lui aussi un tapis dense mais de développement moins rapide et de hauteur pas toujours régulière.

Le 15 avril à Romilly à Romilly lorsque je l’ai vu la première fois :

7 lamier pourpre romi 15 avril 2015 027.jpg

Mieux entretenu, le 18 mars 2015 au Jardin des Plantes :

8 lamier pourpre paris 18 mars 2015 028.jpg

10 lamier pourpre paris 18 mars 2015 029.jpg

11 lamier pourpre paris 18 mars 2015 030.jpg

A Romilly il disparait dès le milieu de l’été. Je le garde mais je ne peux l’utiliser comme tapis.


J’ai pu photographier Lamium maculatum, le lamier tacheté au Jardin des Plantes. Il semble aussi couvrant et de développement rapide que galeobdolon, il a une longue floraison comme album. Ses fleurs sont violacées. Un 1 décembre :

12 lamium maculatum paris 1 dec 2013 067 (4).jpg

13 lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (2).jpg

14 lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (3).jpg

15 lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (4).jpg

Il existe de nombreuses variétés horticoles de tous ces lamiers.

 

 

03/02/2016

Lamium galeobdolon

Ce n’est pas en hiver qu’il est le plus beau. Je vous le montre aujourd’hui pour vous faire apprécier son aspect tapissant permanent. En hiver il est très près du sol mais il ne manque pas une feuille et il est très tapissant en toute saison et empêche totalement les germinations intempestives. Il n’empêche pas les vivaces hautes ou les arbustes qui existaient avant son envahissement mais j’ai coupé tout ce qui dépassait et ne me plaisait pas la première année et rien n’est réapparu, et surtout pas les horribles ronces bleues. J’ai planté en 2013 2 touffes prélevées à Veneux et il couvre déjà environ 50m2.

Le 20 décembre :

0 lamium galeobdolon romi 20 déc 2014 028.jpg

Le 1 février :

1 lamium galeobdolon romilly 1 fev 2016 008.jpg

A Veneux il a réussi à escalader et envahir une butte assez haute. Mais je le trouve maintenant dans d’autres zones plus ombragées du terrain où il se mélange au lierre et aux pervenches.

2 lamiascum gal veneux 23 mars 2014 005 (2).jpg

3 lamiascum 29 avril 001.jpg

En avril-mai il sera plus haut et en fleurs. J’y ai laissé pousser les consoudes et on y verra plus tard les eupatoires :

4 lamium gal romi 1 mai 2013 004.jpg

5 lamium gal romi 28 avril 2012 100.jpg

6 lamium gal veneux 1 mai 2012 062.jpg

Sa seule limite : il n’aime pas trop l’excès de soleil. Dans les zones en plein soleil, j’ai un tapis aussi dense de consoudes bleues. Lamium ou consoude, ce sont des zones qui ne nécessitent plus d’entretien.


Le Lamium galeobdolon est une plante spontanée,à l’extension beaucoup plus rapide que les autres Lamium, répandue dans toute la France mais il a un feuillage vert. Celui que j’ai planté, au feuillage joliment panaché d’argent, c’est Lamium galeobdolon ‘Florentinum’ :

7 lamiascum 29 avril 007.jpg

 



22:35 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

02/02/2016

Hypericum androsaemum

Sa beauté m’avait séduite mais j’avais hésité à planter l’androsème officinal car certains sites le disent caduc (même Rustica), d’autres semi-persistant et je cherche des couvre-sol fiables toute l’année.


J’ai bien fait de faire confiance à ceux qui le disent persistant. Peut-être est-il semi persistant en zones froides. Mais chez moi, il prouve pour le deuxième hiver consécutif qu’il est totalement persistant. Facile à vivre, il n’a besoin d’aucun soin.


Le 1 février il est bien dense et rien d’autre ne pousse dans ce joli massif coloré :

hypericum androsaemum romilly 1 fev 2016 029 (1).jpg

hypericum androsaemum romilly 1 fev 2016 029 (2).jpg

hypericum androsaemum romilly 1 fev 2016 029 (3).jpg

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2015/01/12/hypericu...

 

20:26 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)