Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2015

Lamium album sauvé par ses fleurs

Sur le terrain sauvage en pleine nature de Romilly, il n’est pas facile de résister aux envahisseurs indésirables.

Jusqu’au début mai 2013 j’avais deux magnifiques tapis : un vaste tapis de Lamium album, spontané sur le terrain, suivi d’un tapis de petite consoude à fleurs bleues plantée par moi :

1 lamium alb romi 1 mai 2013 006.jpg

2 lamium symphytum romi 28 avril 2012 026.jpg

A la jonction des deux tapis les plantes s’emmêlaient :

3 lamium+symphytum romi 19 avril 2011 057.jpg

Et tout cela faisait une grande surface sans orties.

L’immense tapis de consoude s’était développé en 2 ans à partir d’une dizaine de pieds seulement. Elle se ressemait même dans les pots :

4 symphytum romi 5 avril 2011 074.jpg

5 symphytum romi 20 avril 2013 052.jpg

La grande consoude officinale spontanée sur le terrain n’est pas utilisable en tapis, elle se ressème aussi beaucoup mais elle est trop haute et forme des touffes isolées.

Le tapis de Lamium album, lamier blanc appelé aussi ortie blanche a été beaucoup plus difficile à obtenir. Il existait sur le terrain mais complètement mélangé à l’ortie et il n’est pas facile d’arracher l’ortie sans toucher au lamier tant les feuillages se ressemblent.

6 lamier 10 avril 051.jpg

Il fallait, soit attendre que l’ortie dépasse en hauteur, soit que le lamier soit en fleurs. Ce fut un travail d’abord fastidieux mais, ensuite, le lamier débarrassé de l’ortie s’est vite développé.

Le lamier fleurit d’avril à octobre et il a des belles fleurs en couronne autour d’une tige carrée :

7 lamium album romilly 7 mai 2015 065.jpg

8 lamium alb romi 24 avril 2011 024.jpg

9 lamium alb romi 25 avril 2011 024.jpg

10 lamium bourdon romi 23 sept  2010 022.jpg

Il y a aussi du lamier rose sur le terrain mais il est moins abondant et moins beau, moins présent, en dehors de la période plus courte de floraison.

lamier pourpre romi 15 avril 2015 027.jpg

lamier rose 10 avril 050.jpg

Malheureusement en mai et juin 2013 il y a eu 6 semaines d’inondations continues puis 4 semaines en automne. Les deux tapis ont totalement disparu et orties et ronce bleue sont revenues. Beaucoup de travail d’arrachage.

Deux ans plus tard la consoude couvre de nouveau de vastes surfaces d’où je n’ai eu à enlever qu’un petit nombre de pieds d’ortie. Sur cette photo il émerge quelques jeunes arbustes dont le dernier au fond est un grenadier d’un an.

11 consoude bleue romi 24 sept 2015 010.jpg

12 consoude bleue romi 24 sept 2015 003.jpg

Mais le lamier blanc était devenu rare.

Hier, j’ai cru voir des orties jeunes dans le tapis de consoude. Pourtant un tel tapis, aussi dense, aurait dû l’étouffer car la consoude persiste souvent en hiver ou, si ce n’est pas le cas, elle empêche l’ortie de pousser en se développant avant elle et en lui cachant ainsi la lumière.

J’étais en colère et j’avais déjà mis des gants épais pour arracher l’ortie. Avec ces gants je n’aurais même pas senti que cette ortie ne piquait pas. Heureusement, j’ai vu à temps les fleurs. C’était de nouveau du lamier qui n’est pas étouffé par la consoude sans doute parce qu’il se développe suffisamment tôt au printemps. Sa floraison l’a sauvé :

13 lamium album romi 24 sept 2015 006.jpg

14 lamium album romi 24 sept 2015 005.jpg

15 lamium album romi 24 sept 2015 009.jpg

16 lamium album romi 24 sept 2015 004.jpg

J’ai à Romilly un autre couvre-sol très efficace et au développement ultra-rapide importé de Veneux, c’est le lamier à fleurs jaunes et à beau feuillage argenté persistant l’hiver, Lamium galeobdolon. Je vais l’installer aussi dans d’autres zones.

17 lamium galeobdolon romi 20 déc 2014 028.jpg

18 lamium galeobdolon veneux 19 avril 2015 028 (2).jpg

19 lamium gal veneux 1 mai 2012 062.jpg

J’ai l’intention de ramener de Veneux de la petite pervenche pour les zones trop sombres envahies par la ronce bleue.

24/09/2015

Le chanvre, la preuve de près

Je vous ai montré récemment un champ de chanvre :

1 chanvre romi 21 sept 2015 001.jpg

2 chanvre romi 21 sept 2015 004.jpg

Mais je ne suis pas certaine d’avoir complètement convaincu. J’ai donc voulu faire des photos de plus près et j’ai pour cela osé franchir le profond ravin. Certes, je longe au cours de mon trajet dans l’Aube de seulement 20km plusieurs champs de chanvre. C’est vraiment une culture caractéristique de la région. Mais sur cette route à 2 voies sans possibilités de stationnement ailleurs, je n’ai pas le choix.

La plante a un aspect différent de celle montré sur Wikipédia mais ce n’est pas le même stade de croissance. C’est une annuelle et la plante de Wiki est jeune. En ce moment nous sommes en fin de végétation, très près de la récolte. Les longues tiges qui donneront les fibres sont maintenant jaunes et dénudées, les feuilles sont nombreuses mais regroupées au sommet.

3 chanvre romi 24 sept 2015 027 (1).jpg

4 chanvre romi 24 sept 2015 027 (2).jpg

5 chanvre romi 24 sept 2015 027 (4).jpg

6 chanvre romi 24 sept 2015 037 (1).jpg

7 chanvre romi 24 sept 2015 027 (5).jpg

8 chanvre romi 24 sept 2015 027 (7).jpg

9 chanvre romi 24 sept 2015 027 (6).jpg

10 chanvre romi 24 sept 2015 037 (4).jpg

11 chanvre romi 24 sept 2015 037 (3).jpg

12 chanvre romi 24 sept 2015 027 (8).jpg

A ce stade les graines sont mûres :

13 chanvre chenevis romi 24 sept 2015 027 (5).jpg

Ces graines sont appelées chènevis et constituent un excellent aliment :

http://lesbrindherbes.org/2013/05/18/le-chenevis-ou-chanv...

Et la preuve ultime, cette feuille à la forme caractéristique et inimitable :

14 chanvre feuille romi 24 sept 2015 027 (3).jpg

C’est une plante merveilleuse. Absolument toutes ses parties sont utilisables et les utilisations sont multiples : alimentation, isolation, fourniture d’énergie, jardin, textiles, litières, cordages, biocarburants, médicament, matériaux composites, etc. etc.

http://www.chanvre.oxatis.com/

Sa culture respecte l’environnement. En terre riche et calcaire comme c’est le cas dans l’Aube, il n’a besoin de rien, ni engrais, ni désherbants, ni pesticides, ni eau.

 

20:19 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/09/2015

Didier Willery

A l’instant, par un petit mot qu’il m’adresse, je fais connaissance de Didier Willery, un passionné de plantes dont les recherches et les centres d’intérêt ressemblent aux miens et qui est certainement beaucoup plus connu que moi. A partir de son site principal vous trouverez tous ses blogs et beaucoup de renseignements, des heures de lectures passionnantes :

http://www.didierwillery.com/

09:31 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2015

Sternbergia lutea

Je vous ai montré la sortie du Sternbergia le 16 septembre.

0 sternbergia veneux 16 sept 2015 002.jpg

Maintenant les fleurs sont ouvertes. C’est une belle touffe qui grossit lentement mais surement. La voici en septembre 2011 :

1 sternbergia veneux 8 sept 2011 003.jpg

Et aujourd’hui, je compte au moins 20 fleurs et il y a encore des boutons au cœur de la touffe.

2 sternbergia veneux 21 sept 2015 029 (1).jpg

3 sternbergia veneux 21 sept 2015 029 (2).jpg

La touffe me parait très serrée. Je pense que je devrai la dédoubler après la floraison.

Ses fleurs à 6 pétales ressemblent à celles des crocus avec lesquels il est souvent confondu et à celles des colchiques. Mais ils font partie de 3 familles différentes et tous ont des pièces florales en nombre multiple de 3 car ce sont des monocotylédones. Même en dehors de la couleur, je n’ai vu un jaune aussi éclatant que sur des crocus de printemps, ils sont faciles à distinguer.

Le colchique a lui aussi 6 étamines mais pas de feuilles à cette époque de l’année. Les fleurs apparaissent seules et les feuilles très grandes n’apparaissent en grosses touffes qu’au printemps.

4 colchiques veneux  31 août 2015 013 (2).jpg

5 colchiques étamines veneux  31 août 2015 013 (2).jpg

Le 5 avril :

6 colchiques veneux 5 avril 2015 001.jpg

Le crocus a comme le sternbergia des feuilles en même temps que les fleurs ;

7 crocus sorques 3 fev 2012 073 (4).jpg

Mais il a 3 étamines :

8 crocus près 7 fev 2011 004.jpg

9 crocus 9 janv 2012 037 (3).jpg

Le Sternbergia lutea a 6 étamines :

9 sternbergia veneux 22 sept 2015 001 (1).jpg

10 sternbergia veneux 22 sept 2015 001 (6).jpg

11 sternbergia veneux 22 sept 2015 001 (4).jpg

22:07 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

21/09/2015

C'est quoi, ce truc ? Du chanvre ?

Je n’y connais rien en cultures de masse. Mon trajet vers Romilly se passe en pleine région agricole. L’an dernier j’ai découvert le sarrasin. Aujourd’hui mon regard a été attiré  pas loin de Nogent sur Seine par une culture encore inconnue de moi. Je pense à du chanvre en fin de cycle, proche de la récolte. L’Aube est le premier département producteur de chanvre. C’est une plante aux multiples utilisations et dans le chanvre, comme dans le cochon, tout est bon. Et c’est l’une des cultures les plus écologiques.

Je n’ai pu approcher suffisamment pour faire des photos plus détaillées à cause d’un grand fossé.

1 chanvre romi 21 sept 2015 001.jpg

2 chanvre romi 21 sept 2015 004.jpg

3 chanvre romi 21 sept 2015 003.jpg

4 chanvre romi 21 sept 2015 002.jpg

Recadrage :

chanvre rec romi 21 sept 2015.jpg

 

http://www.champagrica.fr/filieres/grandes-cultures/des-c...

20:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

20/09/2015

Liriope