Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2015

L'heptacodium miconioides commence à fleurir

Je l’ai planté pendant l’hiver 2012. Le voici le 30 août 2012 :

0 heptacodium romilly 30 août 2012 018.jpg

Il se plait beaucoup à Romilly et maintenant il mesure 2m50 x 3m50. Je ne peux le photographier en entier parce qu’il est très entouré :

1 heptacodium romi 6 sept 2015 054 (1).jpg

2 heptacodium romi 6 sept 2015 054 (2).jpg

3 heptacodium romi 6 sept 2015 054 (5).jpg

4 heptacodium romi 6 sept 2015 054 (4).jpg

5 heptacodium romi 20 sept 2014 040 (10).jpg

6 heptacodium romi 6 sept 2015 067.jpg

Toutes les fleurs ne sont pas encore ouvertes. Chaque inflorescence porte 7 fleurs. Hepta = sept. Mais c’est très difficile à voir sur une photo parce que les fleurs sont très rapprochées et les inflorescences sont groupées en grappes serrées. J’ai réussi à isoler une inflorescence. Vous pouvez compter 6 fleurs en cercle et une au centre :

heptacodium romi 20 sept 2014 040 (8).jpg

Ces fleurs deviendront roses en automne et resteront décoratives jusqu’en hiver.

09:58 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

24/08/2015

L'androsème officinal, c'est tout bon

Oui, l’androsème officinal, Hypericum androsaemum, c’est tout bon, c'est un de ses noms. Je vous en ai déjà parlé car il me plait vraiment. Mais maintenant j’ai fait le tour de son comportement sur une année dans mon jardin et je suis enthousiasmée. Beau toute l’année sans qu’on s’en occupe, formant un tapis dense où aucune graine non désirée ne peut germer, il s’étend rapidement.

A mi-chemin entre vivace et arbuste, il a l’aspect d’une vivace mais la base des tiges est lignifiée. Son feuillage est beau et permanent, ses fruits sont aussi beaux que ses fleurs et persistent jusqu’en hiver.

Je l’avais découvert à Marnay sur Seine le 12 juin 2014 :

1 hypericum and marnay 12 juin 2014 052 (1).jpg

Et j’en étais repartie avec un petit pot.

Le voici cette année le 19 juillet dans le même jardin :

2 marnay 19 juil 2015 084.jpg

Il a sans doute été divisé car il y a d’autres grosses touffes.

Voilà le petit pot que j’ai planté à Romilly le 14 juin 2014 :

3 hypericum and 14 juin 2014 009.jpg

Il a passé le reste de l’année à s’installer et à croitre en hauteur uniquement. Le 2 janvier 2015 :

4 hypericum androsaemum romi 2 janv 2015 104.jpg

Il a gardé son feuillage tout l’hiver et ses fruits noirs maintenant fripés le 27 janvier :

5 hypericum androsemum romi 27 janv 2015 051.jpg

En janvier le nouveau feuillage apparait entre les vieilles feuilles qui persisteront jusqu’à ce que les nouvelles soient bien développées. Il ne sera jamais sans feuillage :

6 hypericum androsaemum romi 9 janv 2015 021 (2).jpg

7 hypericum androsaemum romi 9 janv 2015 021 (1).jpg

Et au printemps, c’est l’explosion. De nombreuses nouvelles tiges se sont formées (toutes les tiges partent du sol) et la surface couverte a beaucoup augmenté. En juin :

8 hypericum andro romi 28 juin 2015 013 (2).jpg

Il y a alors le feuillage vert sur des tiges rouges, les jeunes feuilles rouges, de nouvelles fleurs et des boutons floraux jaunes, des jeunes fruits rouges :

9 hypericum andro romi 28 juin 2015 013 (6).jpg

10 hypericum andro romi 28 juin 2015 013 (4).jpg

11 hypericum andro romi 28 juin 2015 013 (5).jpg

Le 19 juillet il y a beaucoup de fruits rouges :

12 hypericum andro romi19 juil 2015 178.jpg

En août les fruits deviennent noirs :

13 androsème romi 16 août 2015 015 (3).jpg

14 hypericum andro romi 16 août 2015 015 (1).jpg

15 hypericum andro romi 16 août 2015 015 (2).jpg

Rouges ou noirs, ces branches avec fruits sont souvent utilisées en bouquets.

23:26 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/08/2015

Camellia, tenter le semis ?

Les camellias sont généreux cette année, 3 d’entre eux ont donné des fruits. Cela peut être amusant de tenter des semis. Si ça marche, le résultat de cette reproduction sexuée est imprévisible puisqu’il y aura des croisements.

Adolphe Audusson donne au moins un fruit tous les ans. Mais je ne tenterai pas le semis. J’ai eu un échec avant d’apprendre qu’il est stérile, je ne sais pourquoi car il est considéré comme un pur japonica.

adolphe veneux 22 août 2015 004.jpg

Spring Promise :

spring promise veneux 22 août 2015 006 (1).jpg

spring promise veneux 22 août 2015 006 (2).jpg

Tama no ura :

tama no ura veneux 22 août 2015 005.jpg

Mais j’ai d’autres semis en vue avec les graines de Dracunculus vulgaris. Je vous avais montré ses fruits encore verts lorsque la plante a complètement fané (c’est normal, juste après la floraison). Je les ai recueillis en espérant qu’ils parviennent à maturité. Voilà le résultat :

dracunculus veneux 22 août 2015 001 (1).jpg

dracunculus veneux 22 août 2015 001 (2).jpg

19/08/2015

La renaissance de Cercis chinensis

A l’Arboretum des Barres j’avais admiré le 9 avril 2011 ce superbe Cercis chinensis, le gainier de Chine, à la densité de fleurs exceptionnelle :

1 cercis chinensis barres 9 avril 2011 091.jpg

2 cercis chinensis barres 9 avril 2011 098.jpg

Enthousiasmée, je l’ai planté à l’automne à Romilly. Encore tout maigre, il m’a offert ses premières fleurs dès le printemps suivant. Le 13 avril 2012 :

3 cercis chinensis  romi 13 avril 2012 042.jpg

4 cercis chinensis romi 13 avril 2012 044.jpg

5 cercis chinensis romi 13 avril 2012 046.jpg

6 cercis chinensis romi 3 avril 2012 041.jpg

7 cercis chinensis rec romi 13 avril 2012 046.jpg

Malheureusement il n’a pas supporté les trop longues inondations de 2013 et il est mort, mort jusqu’au sol. Mais je n’ai arraché aucun arbre ou arbuste atteint. J’ai même gardé le bois mort pour les repérer facilement. Par expérience je sais que la vie se réfugie encore parfois dans les racines. Des arbustes partiellement atteints ont refait quelques feuilles en 2014 et certains sureaux ont même produit en 2015. D’autres sont repartis du pied au printemps 2015 soit 2 ans plus tard. J’ai bien vérifié tous les autres au printemps, il n’y avait rien, aucun signe de vie. Et pourtant cette semaine, en plein été, après une bonne pluie inespérée, un sureau rouge, Sambucus miqueliana (mon seul exemplaire) et mon bien aimé Cercis chinensis présentent une touffe de feuilles à la base, surplombée par la ramure morte :

8 cercis chinensis romi 16 août 2015 040 (1).jpg

9 cercis chinensis romi 16 août 2015 040 (2).jpg

10 cercis chinensis romi 16 août 2015 040 (2).jpg

C’est bien lui, les feuilles sont caractéristiques. La végétation ne repart pas de la base du tronc qui est mort mais vient du sol, des racines. Ou du collet enterré ?

cercis chinensis romi 16 août 2015 040 (2).jpg

13:46 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/08/2015

Le cyclamen nouveau est arrivé

Ce fut la surprise cet après-midi : les premières fleurs de cyclamen. Ce Cyclamen hederifolium est vraiment increvable et il ne demande aucun soin. Planté dans le sable au pied de grands arbres, jamais arrosé, même pas en été en cas de sécheresse prolongée, il vit depuis des années et son territoire s’étend peu à peu dans le tapis de lierre qu’il parvient à évincer.

cyclamen veneux 18 août 2015 004 (1).jpg

cyclamen veneux 18 août 2015 004 (2).jpg

cyclamen veneux 18 août 2015 004 (3).jpg

22:04 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/08/2015

Dracunculus vulgaris

La serpentaire, Dracunculus vulgaris, est une sorte de grand arum au feuillage et à la floraison peu ordinaires. Contrairement à ce qu’on croit comprendre en lisant les sites qui en parlent, j’ai constaté que ses besoins en eau sont importants, au moins au printemps.

Il y en avait un très beau dans le jardin de Marnay :

1 dracunculus vulgaris marnay 1 juin 2013 021.jpg

2dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (2).jpg

3 dracunculus vulgaris marnay 12 juin 2014 003 (4).jpg

Cette année je ne l’ai pas vu. C’est sans doute normal, son feuillage fane et disparait aussitôt après la floraison et je n’y suis allée que le 19 juillet. Le mien vient juste de faner et la tige s’est détachée du sol il y a quelques jours, donc il n’y a plus rien.

Voici des photos du mien. Vous remarquerez qu’il est tuteuré. Depuis des années je ne le maintiens en vie qu’à coup d’arrosages. Il aime l’argile, qui retient bien l’eau, et il n’y en a pas du tout dans mon terrain de sable. La photo de floraison est d’une autre année car cette année sans aucune pluie en mai et juin, même les arrosages ne lui ont pas permis de fleurir correctement, la fleur a aussitôt fané.

Le 13 avril 2015 entouré de sa cour d’Arum italicum, beaucoup moins hauts :

4 dracunculus veneux 13 avril 2015 058.jpg

5 dracunculus veneux 13 avril 2015 011 (4).jpg

6 dracunculus veneux 13 avril 2015 011 (3).jpg

7 dracunculus veneux 13 avril 2015 011 (2).jpg

8 dracunculus 28 mai 2011 004.jpg

Alors qu’il est planté depuis une quinzaine d’années, il ne m’avait jamais donné de fruits. C’est normal parce qu’il se développe mal dans le sable et n’a jamais fait qu’une seule fleur. Pour qu’il y ait fructification, il faut au moins deux fleurs. Pour le comprendre, il faut revoir l’étonnante stratégie des Araceae pour empêcher l’autofécondation. Je l’avais étudiée sur un Arum italicum :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2014/04/30/arum-une...