Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2015

Chaenomeles, l'oeuvre d'un merle jardinier

J’admirais les nouvelles floraisons de camellias :

1 chaenomeles veneux 11 avril 2015 006.jpg

Mais quelque chose n’était pas normal : à l’arrière-plan, à gauche, il y a des fleurs du même rouge mais plus petites. Et il n’y a jamais eu de camellia si près de la clôture.

C’est un petit nouveau, tout jeune, jamais planté par moi, avec seulement 4 fleurs mais bien décidé à faire mieux dès l’an prochain. C’est un cognassier à fleurs, sans doute un Chaenomeles speciosa car son géniteur probable qui vit dans un jardin voisin est de grande taille, environ 3m. Mon petit nouveau a sans doute été semé par un merle, grand amateur de fruits. Il a une double couronne de pétales, de nombreuses étamines et 5 styles :

2 chaenomeles veneux 11 avril 2015 005.jpg

3 chaenomeles veneux 11 avril 2015 002.jpg

4 chaenomeles veneux 11 avril 2015 003.jpg

5 chaenomeles veneux 11 avril 2015 rec 003.jpg

J’ai un cognassier à fleurs à Romilly, actuellement en fleurs. A rameaux plus courts, de petite taille qui ne va sans doute pas beaucoup augmenter, très épineux, c’est un Chaenomeles japonica :

6 chaenomeles romi 7 avril 2015 013 (1).jpg

7 chaenomeles romi 10 avril 2015 012.jpg

7 chaenomeles romi 7 avril 2015 013 (2).jpg

8 chaenomeles romi 7 avril 2015 rec 013 (2).jpg

 

20:12 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

09/04/2015

Salix caprea, beau mais nocif ?

J’étais à Romilly le 7 avril et je n’ose pas y retourner car je ne cesse d’éternuer depuis, de façon spasmodique et pénible. Cela se calme facilement avec traitement mais dès que je cesse de prendre mes comprimés, ça recommence de plus belle. Je n’avais pourtant jamais présenté d’allergie jusqu’à présent.

Le saule marsault est un envahisseur sur mon terrain de Romilly. Je les supprime, j’en rabats beaucoup pour en faire des sortes de trognes comme dans le jardin botanique de Marnay sur Seine :

salix marnay 8 mai 2014 093 (1).jpg

salix marnay 12 juin 2014 071.jpg

salix trognes 30 juin 2012 198 (4).jpg

J’avais l’intention d’en garder un déjà très grand, un mâle très beau, une floraison qui se voit de loin. J’ai seulement supprimé les branches basses qui faisaient trop d’ombre.

1 salix caprea romi 7 avril 2015 015 (1).jpg

2 salix caprea romi 7 avril 2015 015 (2).jpg

3 salix caprea romi 7 avril 2015 015 (3).jpg

4 salix caprea romi 7 avril 2015 015 (4).jpg

5 salix caprea romi 7 avril 2015 015 (6).jpg

6 salix cap romi 24 mars 2012 029.jpg

7 salix étamines 19 mars p 093.jpg

Ce saule à la floraison précoce est une aubaine pour les insectes pollinisateurs :

8 salix cap romi 24 mars 2012 029 (5).jpg

Mais certains lui reprochent d’attirer abeilles et bourdons au détriment des arbres fruitiers.

Voici des fleurs d’un arbre femelle photographiées une autre année, non allergisantes mais moins spectaculaires, avant le passage de ma tronçonneuse :

9 salix f romi 3 avril 2012 085 (1).jpg

10 salix f romi 3 avril 2012 085 (2).jpg

11 salix caprea fem 3 romi 29 mars 2011 061.jpg

Un site belge est particulièrement anti-saule :

http://www.horti.be/P/Saule.htm

Est-ce exagéré ou proche de la réalité ?

 

 

11:09 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

07/04/2015

Encore des floraisons jaunes

C’est la grande saison des forsythias. Il y en a surtout 2 espèces.

Le plus planté, c’est Forsythia intermedia comme à Montereau :

1 forsythia int romi 14 avril 2013 002.jpg

Forsythia suspensa est plus léger avec des branches arquées :

2 forsythia suspensa 7 mars 2011 025.jpg

J’avais planté les 2 espèces à Romilly et le voisin également. Après les longues inondations de 2013 tous semblaient morts. L’an dernier les Forsythia intermedia sont repartis timidement. Ils étaient tellement perturbés que le mien a refait quelques fleurs en septembre. Cette année ils sont loin d’avoir la taille qu’ils devraient avoir mais ils sont bien fleuris :

3 forsythia int  romi 1 avril 2015 010.jpg

4 forsythia int  voisin romi 1 avril 2015 013.jpg

Les Forsythia suspensa sont définitivement morts. Celui de Veneux ne risque pas les inondations. Nous sommes trop haut au-dessus de la Seine et même un déluge serait aussitôt absorbé par le sable. Il recouvre délicatement le Camellia ‘Desir’ :

5 forsythia susp veneux 5 avril 2015 003.jpg

Les Mahonia aquifolium sauvages sont en pleine floraison :

6 mahonia aqui veneux 5 avril 2015 024.jpg

7 mahonia aqui veneux 5 avril 2015 023.jpg

Le Kerria commence :

8 kerria veneux 5 avril 2015 002.jpg

Si à Veneux tout le terrain est jaune de jonquilles et narcisses, à Romilly les narcisses sont aussi un peu partout sur le terrain. Ce sont les seuls bulbes qui y survivent, les autres sont dévorés. Ils mettent en valeur les fruits du Nandina toujours présents :

9 nandina romi 1 avril 2015 007.jpg

Le Berberis darwinii est encore bien petit, sa taille à la plantation fin 2011. Lors de son premier hiver il a été brouté presque jusqu’au sol. Il est tellement piquant que je ne pensais pas que cela pouvait arriver. Depuis il passe tous ses hivers sous grillage. Pour me remercier il me prépare de nouveau une floraison :

10 berberis darwinii romi 1 avril 2015 024 (1).jpg

11 berberis darwinii romi 1 avril 2015 113 (2).jpg

12 berberis darwinii romi 1 avril 2015 024 (2).jpg

berberis darwinii romi 1 avril 2015 024 rec (2).jpg

09:03 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

06/04/2015

Cyclamen pseudibericum

Je l’ai installé en 2010. Pour l’instant il ne s’étend pas beaucoup, juste une fleur de plus chaque année. Ses fleurs sont les plus remarquables parmi les cyclamens rustiques :

1 cyclamen  pseudibericum 5 avril 2015 004.jpg

2 cyclamen pseudibericum veneux 5 avril 2015 005 (1).jpg

3 cyclamen pseudibericum veneux 5 avril 2015 005 (2).jpg

4 cyclamen pseudibericum veneux 5 avril 2015 005 (3).jpg

5 cyclamen pseudibericum veneux 5 avril 2015 005 (5).jpg

6 cyclamen pseudibericum veneux 5 avril 2015 005 (6).jpg

7 cyclamen ps veneux 21 mars 2012 016.jpg

8 cyclamen ps veneux 21 mars 2012 021.jpg

9 cyclamen ps veneux 21 mars 2012 016.jpg

10 cyclamen pseudibericum veneux 5 avril 2015 005 (8).jpg

Ce qui permet de le reconnaitre à coup sûr, c’est la tache sombre en forme d’as de pique à la base des pétales :

11 cyclamen ps 16 mars 2014 019 rec.jpg

12 cyclamen ps 16 mars 2014 rec 007.jpg

13 cyclamen pseudibericum rec veneux 5 avril 2015 011.jpg

J’espère qu’il finira par bien s’installer et se disséminer comme le cyclamen de Naples. Il formera alors un tapis encore plus remarquable par la couleur intense de ses fleurs.

Le cyclamen de Naples, Cyclamen hederifolium, a été planté il y a bien plus longtemps. Il n’est plus en fleurs en cette saison mais son feuillage forme par endroits des tapis denses qui ont même réussi à éradiquer le lierre :

cyclamen hederifolium veneux 5 avril 2015 020.jpg

cyclamen hederifolium veneux 5 avril 2015 021.jpg

cyclamen hederifolium veneux 5 avril 2015 022.jpg

09:51 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

02/04/2015

Fleurs d'ifs

Les fleurs mâles de Taxus baccata se forment très tôt. Fin décembre les boutons floraux sont encore fermés mais très reconnaissables :

1 taxus près romi 25 déc 2011 005.jpg

En février les groupes d’anthères sortent d’une sorte de cône fait d’écailles :

2 taxus mâle fleur s'ouvre près dammarie 26 fev 2011 008.jpg

Le 5 mars les anthères sont encore bourrées de pollen :

3 taxus m veneux 5 mars 2015 007.jpg

4 c taxus m rec veneux 5 mars 2015 070.jpg

4 d taxus fl 25 fev 2011 p 020.jpg

Aujourd’hui les loges sont totalement vidées de leur pollen :

5 taxus rec romi 1 avril 2015 134.jpg

6 taxus rec veneux 23 mars 2012 007.jpg

7 taxus m 28 mars 2012 008 rec.jpg