01/11/2012

Les semis sauvages

 

Mes deux petits semis de Hydrangea arborescens radiata étaient pour moi évidents car je les avais sous les yeux en même temps que les pieds d'origine et la ressemblance est telle que je n'avais aucun doute. Je peux voir la couleur, la forme, la taille, la disposition des nervures, l'envers des feuilles. Je connais radiata par cœur, j'y ai touché, je viens d'en transplanter car il drageonne aussi. Je ne pensais pas qu'ils allaient soulever une telle discussion. Je n'ai donc pas donné tous les éléments pour le diagnostic.

 

Pour le merisier et le pommier, l'élimination peut se faire lorsqu'on n'a que des photos sur la disposition des nervures qui ne vont pas jusqu'au bord du limbe mais se divisent ou se courbent avant.

 

Pour Prunus avium, le merisier, je n'ai pas de photo mais vous trouverez un dessin précis ici. Il y a de plus des nectaires qui n'existent pas sur mes plantules.

 

Voici des feuilles de cerisier, la plus grande différence avec le merisier, c'est la longueur du pétiole :

 

cerisier je pr 11 avril 2011 177.jpg

cerisier je rec 11 avril 2011 177.jpg

cerisier je z 11 avril 2011 177.jpg

Pour le pommier, la consistance des feuilles est très différente mais c'est difficile à voir sur photo, les nervures sont moins nombreuses et se courbent à leur extrémité :

 

malus winter b 11 avril 2011 184.jpg

malus winter b romi 30 mars 2012 039.jpg

malus winter banana romi 20 avril 2012 053 (1).jpg

malus winter banana romi 20 avril 2012 053 (1).jpg

Les nervures de H. arborescens radiata, même si elles présentent des bifurcations, se dirigent droit vers le bord du limbe et l'atteignent :

 

nervures arborescens radiata 1 nov 2012 003.jpg

nervures arborescens radiata 1 nov 2012 008.jpg

Ce qui m'a le plus étonnée, c'est qu'on puisse penser au noisetier. Les feuilles sont beaucoup plus grandes (en moyenne sans le pétiole, radiata 9,5cm, corylus 13,5cm) et plus larges, presque rondes. L'arrondi du bord est moins régulier J'ai posé 2 feuilles de noisetier à côté d'une des plantules :

 

noisetier 1 arborescens radiata 1 nov 2012 004.jpg

J'ai ajouté une feuille d'un pied-mère :

 

 

noisetier 2 arborescens radiata 1 nov 2012 005.jpg

Mais il y a encore le verso des feuilles que je ne vous ai pas montré.. Hydrangea arborescens radiata a la particularité d'avoir la face inférieure des feuilles argentée, même si c'est moins évident qu'au printemps car elles sont prêtes à faner et tomber, certaines sont même déjà jaunes. C'est le cas pour mes plantules :

 

revers arborescens radiata 1 nov 2012 001.jpg

Disposition des feuilles sur la plantule :

 

arborescens radiata 2 nov 2012 001.jpg

arborescens radiata 2 nov 2012 002.jpg

arborescens radiata 2 nov 2012 004.jpg

arborescens radiata 2 nov 2012 005.jpg

arborescens radiata 2 nov 2012 007.jpg

arborescens radiata 2 nov 2012 016.jpg

 

Evidemment, la certitude sera donnée par la floraison.

15:59 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

30/10/2012

Prunus subhirtella, mon bébé fleurit

Aujourd'hui la grande saison de la corvée de feuilles mortes a commencé. Il y en a beaucoup et pourtant les arbres sont encore verts. Cela durera jusqu'au printemps à cause des feuillages marcescents, charmes et hêtres. Je ne ramasse que les feuilles dans les allées et je les verse sur les plantes à protéger du froid ou à nourrir ou pour améliorer leur sol. La moitié des feuilles part à Romilly. J'ai découvert la floraison de mon petit arbre en ratissant à proximité. Il était déjà très tard, presque le coucher du soleil.

 

Prunus subhirtella 'Automnalis' est tout petit, il a été planté il y a 1 mois.

 

1 prunus veneux 30 oct 2012 012.jpg

2 prunus veneux 30 oct 2012 013.jpg

3 prunus veneux 30 oct 2012 015.jpg

4 prunus veneux 30 oct 2012 046.jpg

5 veneux 30 oct 2012 017.jpg

6 prunus veneux 30 oct 2012 023.jpg

7 prunus veneux 30 oct 2012 022.jpg

8 prunus veneux 30 oct 2012 024.jpg

Juste à côté Viburnum bodnantense a lui aussi commencé sa floraison. Les tiges fines et sombres qui le parcourent sont celles d'une clématite 'Jackmanii' à grandes fleurs bleues qui assure le décor d'été.

 

veneux 30 oct 2012 037.jpg

veneux 30 oct 2012 038.jpg

veneux 30 oct 2012 039.jpg

veneux 30 oct 2012 040.jpg

A leur pied des touffes de sedum :

 

sedum 1 veneux 30 oct 2012 043.jpg

sedum 2 veneux 30 oct 2012 041.jpg

et le cyclamen qui se ressème vers l'allée, à ras du passage de la voiture et que je vais donc devoir déplacer :

 

cyclamen 30 oct 001.jpg

Toujours à leur pied, j'ai eu la surprise de trouver un semis spontané de Hydrangea arborescens radiata :

 

semis 1 veneux 30 oct 2012 025.jpg

Le mois dernier j'en avais trouvé un autre :

 

 

semis 2 veneux 30 oct 2012 026.jpg

Ils sont à environ 10m des pieds d'origine et il y a 6m entre les deux. Les graines ont-elles été transportées par le vent ? Ce serait un vent de sud, c'est rare et ça passe mal à cause du bois. Ou bien les oiseaux s'intéressent-ils à ces fruits très fins ? Voici un pied d'origine :

 

radiata 1 veneux 30 oct 2012 028.jpg

et le corps du délit sans doute à l'œuvre pour l'année prochaine :

 

radiata 2 veneux 30 oct 2012 034.jpg

radiata 3 veneux 30 oct 2012 035.jpg

21:56 Publié dans Plantes, Prunus | Lien permanent | Commentaires (3)

Berberis insignis


Il a 20 ans et ne mesure qu'un peu plus d'1m.

1 berberis insignis gb 21 oct 2012 339 (2).jpg

2 berberis insignis rec gb 21 oct 2012 339 (2).jpg

berberis insignis gb 21 oct 2012 339 (1).jpg

berberis insignis gb 21 oct 2012 339.jpg

02:45 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2012

Daphniphyllum macropodum

L'intérêt de cet arbuste, c'est sont aspect exotique dû à son feuillage persistant et, si vous y croyez autant que les japonais, ses qualités de porte-bonheur.

 

Celui-ci est jeune, il pourra atteindre 6m chez nous. J'essaierai de vous le montrer en fleurs au printemps. Le fait qu'il ne porte pas de fruits bleus persistant tout l'hiver ne veut pas dire qu'il n'est pas encore capable de fleurir. Il est en effet dioïque et je n'ai vu qu'un exemplaire.

 

gb 6 oct 2012 100.jpg

gb 6 oct 2012 101.jpg

gb 6 oct 2012 102.jpg

gb 6 oct 2012 103.jpg

gb 6 oct 2012 105.jpg

étiq daphniphyllum gb 6 oct 2012 099.jpg

20:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

24/10/2012

L'oranger du Mexique, en fleurs comme au printemps

Choisya ternata mérite bien son nom d'oranger du Mexique. Il sent délicieusement bon et son feuillage est permanent. Mais ce ne sont pas ses seuls attraits. C'est vraiment un arbuste extraordinaire.

 

On dit qu'il fleurit au printemps avec parfois une remontée en automne. Mais je vous ai déjà dit que celui du Jardin des Plantes de Paris fleurit toute l'année. Je ne l'ai jamais vu sans fleurs quel que soit le mois de l'année, certes pas autant qu'au printemps, même en hiver, même quand il gèle avec une intensité inhabituelle comme l'hiver dernier.

 

Le 31 décembre :

 

déc choisya paris 31 déc 2011 017.jpg

Le 21 janvier :

 

janv choisya ter paris 21 janv 2012 029 (1).jpg

Ensuite il y a eu le terrible gel de février. Les fleurs ont gelé. Mais dès le 19 février la floraison repartait de plus belle :

 

fév choisya ternata paris 19 fev 2012 012.jpg

Aujourd'hui j'ai vu des Choisya en fleurs à Montereau fault Yonne. Il y en a en plusieurs endroits de la ville, tous en fleurs, mais le plus extraordinaire c'était une très longue haie sur le parking d'une zone commerciale. En voici une partie :

 

1 choisya 24 oct 2012 001.jpg

Ils sont aussi fleuris qu'au printemps. Et ce n'est que le début de la floraison, il y a beaucoup de fleurs encore fermées.

 

2 choisya 24 oct 2012 013.jpg

3 choisya 24 oct 2012 002.jpg

4 choisya 24 oct 2012 008.jpg

5 choisya 24 oct 2012 009.jpg

6 choisya 24 oct 2012 003.jpg

7 choisya 24 oct 2012 004.jpg

8 choisya fl 24 oct 2012 010.jpg

9 choisya 24 oct 2012 018.jpg

Un arbuste parfumé au feuillage persistant et à la floraison permanente, avec 2 grosses floraisons au printemps et en automne, en climat tempéré connaissez-vous mieux ?

 

 

23:40 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

21/10/2012

Nyssa

Nyssa sinensis est vraiment un très bel arbre au feuillage brillant. Quelques feuilles commencent à rougir.

 

1 nyssa sinensis gb 21 oct 2012 285.jpg

2 nyssa sinensis gb 21 oct 2012 285 (1).jpg

3 nyssa sinensis gb 21 oct 2012 285 (6).jpg

4 nyssa sinensis gb 21 oct 2012 285 (3).jpg

5 nyssa sinensis gb 21 oct 2012 285 (4).jpg

Il repose sur un tapis d'épimedium :

 

epimedium 1 gb 21 oct 2012 286.jpg

epimedium 2 gb 21 oct 2012 286 (1).jpg

A chaque passage à l'Arboretum des Grandes Bruyères je vais le voir dans l'espoir de le photographier dans sa parure d'automne mais il n'y a chaque fois que 2 ou 3 feuilles rouges supplémentaires. Je ne le verrai pas tout rouge, l'arboretum ferme dans 10 jours.

 

Pour nous consoler, j'ai trouvé Nyssa sylvatica, plus avancé dans sa coloration d'automne :

 

nyssa sylvatica 1 gb 21 oct 2012 401 (7).jpg

nyssa sylvatica 2 gb 21 oct 2012 401.jpg

nyssa sylvatica 3 gb 21 oct 2012 401 (1).jpg

nyssa sylvatica gb 21 oct 2012 401 (2).jpg

nyssa sylvatica gb 21 oct 2012 401 (3).jpg

nyssa sylvatica gb 21 oct 2012 401 (4).jpg

nyssa sylvatica gb 21 oct 2012 401 (6).jpg

22:54 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Kalopanax septemlobus

Le Kalopanax à 7 lobes est un très grand arbre de l'est de l'Asie mais il ne dépassera pas 6m, parfois jusqu'à 10m dans votre jardin. Il est très rustique (-40°C), supporte le calcaire, est très facile à cultiver. Cependant en cas d'été sec, pour avoir cette belle coloration d'automne, il faudra l'arroser car il perd ses feuilles prématurément s'il a trop soif.

 

Ses feuilles ressemblent à celles des érables mais c'est une Araliacée. Il porte de fortes épines quand il est jeune. J'espère vous montrer l'an prochain ses grandes ombelles de fleurs très mellifères.

 

Il est au milieu d'un groupe de Cornus kousa chinensis.

 

1 kalopanax gb 6 oct 2012 080 (5).jpg

2 kalopanax gb 6 oct 2012 080 (1).jpg

3 kalopanax gb 6 oct 2012 080 (3).jpg

4 kalopanax gb 6 oct 2012 080 (4).jpg

5 kalopanax gb 6 oct 2012 080 (2).jpg

kalopanax épines gb 6 oct 2012 p080.jpg

11:48 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

16/10/2012

Acanthopanax henryi

ou Eleutherococcus henryi appelé aralia d'Henry, à l'Arboretum des Barres le 13 octobre :

 

1 barres 13 oct 2012 245.jpg

2 barres 13 oct 2012 241.jpg

3 barres 13 oct 2012 243.jpg

4 barres 13 oct 2012 244.jpg

J'avais vu son cousin, Acanthopanax wardii à l'Arboretum de Chèvreloup un 20 octobre :

 

5 acanthopanax wardii chèvreloup 20 oct 027.jpg

acanthopanax wardii chèvreloup 20 oct 001.jpg

01:23 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

13/10/2012

Hydrangea involucrata 'Yoraku Tama'

 

Je vous ai parlé de mes difficultés avec Hydrangea arborescens 'Hayes Starbust' qui semble incapable de tenir ses lourdes inflorescences. Et aujourd'hui à un stand de la fête de l'arbre de l'Arboretum des Barres je suis restée en admiration devant un hydrangea qui avait les mêmes inflorescences mais les portait très haut sans problème. Mais ce n'est pas un arborescens, c'est un Hydrangea involucrata :

 

1 yoraku tama barres 13 oct 2012 022.jpg

yoraku tama barres 13 oct 2012 064.jpg

2 yoraku tama barres 13 oct 2012 013.jpg

3 yoraku tama barres 13 oct 2012 014.jpg

4 yoraku tama barres 13 oct 2012 016.jpg

5 yoraku tama barres 13 oct 2012 019.jpg

6 yoraku tama barres 13 oct 2012 020.jpg

Le bouton floral est original :

 

7 bouton barres 13 oct 2012 021.jpg

Je n'ai pas hésité à acheter un bébé :

 

8 bébé barres 13 oct 2012 279.jpg

 

Le vendeur : Le Jardin des Dentelles.

 

22:51 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

11/10/2012

Disanthus cercidifolius

Si vous rêvez d'un arbre de Judée trop grand pour votre petit jardin, il y a peut-être une solution : Disanthus cercidifolius, à feuilles de Cercis, lui ressemble mais ne dépassera sans doute pas 3m. Ses petites fleurs discrètes poussent elles aussi sur les tiges mais ont une forme curieuse en étoile et paraissent en automne.

 

C'est surtout son feuillage qui est intéressant, et encore plus en automne quand il passe par toutes teintes de rouge flamboyant jusqu'à presque noir.

 

1 disanthus gb 6 oct 2012 074.jpg

2 disanthus gb 6 oct 2012 078.jpg

3 disanthus gb 6 oct 2012 079.jpg

4 disanthus gb 6 oct 2012 077.jpg

Il adore vivre en sous-bois.

 

22:40 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

10/10/2012

Franklinia alatamaha

Vous ne l'avez sans doute jamais rencontré. Il a disparu dans la nature au 18è siècle et fut sauvé par deux botanistes. Vous pouvez lire son histoire ici.

 

1 franklinia alatamaha gb 6 oct 2012 177 (1).jpg

2 franklinia alatamaha gb 6 oct 2012 177 (5).jpg

3 franklinia alatamaha gb 6 oct 2012 177 (4).jpg

4 franklinia alatamaha gb 6 oct 2012 177 (6).jpg

Je n'ai pas vu de fleurs. Il semble très jeune et ne fleurit qu'en automne. Mais il est bien décidé à perpétuer son espèce, vous pouvez voir 2 drageons à son pied :

 

5 franklinia alatamaha gb 6 oct 2012 177 (7).jpg

Il pousse à l'arboretum des Grandes Bruyères.

 

 

00:59 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

08/10/2012

Berberis amurensis 'Rugidicans'

 

'Rugidicans' ou 'Flamboyant' est un petit berberis dont le feuillage d'automne est surprenant avec des feuilles bicolores. Il a obtenu un Mérite à Courson en 2002.

 

1 berberis amurensis rugidicans gb 6 oct 2012 025 (1).jpg

2 berberis amurensis rugidicans gb 6 oct 2012 025 (5).jpg

3 berberis amurensis rugidicans gb 6 oct 2012 025 (3).jpg

4 berberis amurensis rugidicans gb 6 oct 2012 025 (2).jpg

 

06:31 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

07/10/2012

Gleditsia vestita

Tout le monde connaît Gleditsia triacanthos, le févier d'Amérique.

 

J'avais découvert à l'arboretum des Barres Gleditsia japonica et j'en ai obtenu un petit plant par semis :

 

gleditsia japonica 7 oct 2012 001.jpg

gleditsia japonica 7 oct 2012 004.jpg

gleditsia japonica 7 oct 2012 008.jpg

Mais c'est aux Grandes Bruyères que je viens de rencontrer Gleditsia vestita, une rareté, en grand danger d'extinction dans la nature, heureusement un peu cultivé. Il vit dans une zone très localisée en Chine et de gros efforts sont faits pour sa survie.

 

Le voici le 6 octobre. L'arbuste derrière lui à gauche est un Cornus mas.

 

1 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 197.jpg

Ses feuilles sont petites mais ses épines, parfois torsadées, n'ont rien à envier aux autres.

 

2 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 198.jpg

3 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 199.jpg

4 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 200.jpg

5 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 203.jpg

6 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 202.jpg

7 gleditsia vestita gb 6 oct 2012 201.jpg

 

12:03 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

30/09/2012

Euonymus alatus

Le 16 septembre à l'arboretum des Grandes Bruyères un fusain ailé brillait de tous ses feux :

 

1 euonymus alatus gb 16 sept 2012 124.jpg

2 euonymus alatus gb 16 sept 2012 126.jpg

Mais je n'ai vu aucun fruit. Tombés ? Mangés ?

 

Pourtant le 21 octobre 2011 à l'arboretum des Barres il y avait encore des fruits, et même des fruits encore fermés :

 

3 euo alatus barres 21 oct 2011 194 (11).jpg

4 euo alatus barres 21 oct 2011 194 (3).jpg

Mais mon préféré, c'est mon petit Euonymus alatus à Romilly. Je l'ai acheté à l'arboretum des Barres le 8 octobre 2011 :

 

5 euo barres 8 oct 2011 043.jpg

Le voici le 20 avril, il est bien fleuri :

 

6 euo alatus romi 20 avril 2012 001 (2).jpg

7 euo alatus romi 20 avril 2012 008 (1).jpg

La nouaison le 17 mai :

 

8 euo alatus romi 17 mai 2012 042 (3).jpg

Le 17 septembre il commence seulement à rougir mais il a beaucoup de fruits :

 

9 euo alatus romilly 17 sept 2012 014.jpg

10 euo alatus romilly 17 sept 2012 015.jpg

11 euo alatus romilly 17 sept 2012 018.jpg

12 romilly 17 sept 2012 019.jpg

13 romilly 17 sept 2012 016.jpg

14 romilly 17 sept 2012 017.jpg

15 romilly 17 sept 2012 020.jpg

Mais voilà dans quel état je l'ai trouvé le 27 septembre :

 

a romilly 27 sept 2012 089.jpg

Probablement un fort coup de vent. Des asters juste à côté ont été couchés :

 

b romilly 27 sept 2012 010.jpg

et une grosse branche encore vivante du grand frêne était tombée.

 

Mais la faute en incombe aussi à sa jardinière qui a mal fait son travail. Il était resté trop longtemps dans son pot et un réseau serré de racines tournait en rond. J'ai démêlé ces racines mais c'était un travail trop rapide, j'ai laissé des zones de racines serrées à la forme du pot. Cela se voit encore, elles sont dans le même état que lors de la plantation. Les racines démêlées ont commencé à s'enfoncer dans la terre alentour mais ce n'était pas le cas sur toute la circonférence.

 

c romilly 27 sept 2012 091.jpg

De plus le tuteur a été enfoncé dans la terre meuble du trou, j'aurais dû l'enfoncer au marteau dans la terre dense en dehors du trou. Heureusement, je crois qu'il n'a pas eu le temps de souffrir et je l'ai replanté correctement.

26/09/2012

Molucella laevis

Je suis en retard pour vous montrer cette plante qui fleurit en juillet-août mais elle vaut la peine d'y revenir. Elle était très utilisée dans les jardins autrefois et servait à faire des bouquets frais et des bouquets secs.

 

Lorsqu'elle est plantée en masse, la clochette d'Irlande forme un paysage étonnant :

 

1 molucella paris 21 juil 2012 154.jpg

C'est une annuelle, il est donc facile de la semer en quantités, en place en mars-avril.

 

2 molucella paris 21 juil 2012 156.jpg

3 molucella paris 21 juil 2012 159.jpg

4 molucella paris 21 juil 2012 162.jpg

5 molucella rec paris 21 juil 2012 155.jpg

6 molucella rec paris 21 juil 2012 158.jpg

7 molucella rec paris 21 juil 2012 162.jpg

La fleur est petite mais odorante, au fond du cornet :

 

8 molucella rec paris 21 juil 2012 159.jpg

9 molucella fleur paris 21 juil 2012 p 159.jpg

Elle donnera des graines qui seront noires à maturité.

 

10 molucella graines paris 21 juil 2012 162.jpg

11 molucella laevis paris 21 juil 2012 157.jpg

21:38 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

25/09/2012

Le catalpa de la gare

 

Je vais essayer de mener une enquête sur le catalpa de la gare. Deux questions sont à poser : qui est-il et comment est-il venu là ?

 

Qui est-il ? Est-ce le Catalpa bignonioides de base, le vert, ou bien est-ce 'Aurea', le doré ? Je vous avouerai que je ferais le diagnostic facilement au printemps mais à cette époque de l'année je suis incapable de répondre. Le catalpa doré devient peu à peu vert au cours de l'été et là il est vraiment jaune.

 

0 catalpa 24 sept 2012 005.jpg

Le catalpa vert et le catalpa doré peuvent avoir déjà pris une coloration jaune car nous sommes déjà en automne et la sécheresse leur a peut-être fait prendre de l'avance dans leurs couleurs d'automne. Un argument ne plaide pas en faveur d'Aurea, c'est son port très étroit. C'est bien sûr dû à la jeunesse et à la gêne provoquée par l'autre arbre mais 'Aurea' a un port très étalé, je crois qu'il aurait déjà dû s'élargir du côté où il n'est pas gêné.

 

1 catalpa 22 sept 2012 020.jpg

A-t-il été planté ? Je ne crois pas. Il est sur une butte qui surplombe une route et un parking. De l'autre côté la butte se continue par un parking puis une rue au même niveau. La partie en terre est en triangle, large à un bout et se terminant en pointe au niveau du catalpa. Sur la partie large des arbres ont été plantés. Ils sont alignés, ils ont un tronc haut et net, le sol est débarrassé des broussailles. Le catalpa est à distance de ces arbres et le sol n'est pas entretenu. L'excès de broussailles est limité par une clématite sauvage, Clematis vitalba qui rampe et commence à peine à grimper dans les deux arbres. Il en émerge de l'herbe, des rosiers sauvages et des érables, un pyracantha, tous très jeunes :

 

2 sol 24 sept 2012 003.jpg

3 érables 24 sept 2012 006.jpg

4 pyra 24 sept 2012 007.jpg

L'autre arbre qui lui est accolé, c'est un laurier-palme, Prunus laurocerasus, lui aussi très envahissant, presque autant que le laurier-sauce, il suffit de voir ce qui se passe dans mon jardin.

 

5 laurier 24 sept 2012 001.jpg

6 laurier 24 sept 2012 004.jpg

7 laurier 24 sept 2012 002.jpg

Le catalpa doré est lui aussi capable de se ressemer, on en trouve les graines en vente. S'il avait été planté, on l'aurait formé sur un tronc et on n'aurait pas laissé un laurier-palme le gêner. C'est au printemps que je saurai reconnaître sa variété.

04:06 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2012

Les paulownias de la gare

Il y a 3 paulownias à la gare de Veneux.

 

Je vous ai déjà montré la floraison du plus grand, dès 2008. Je le soupçonne d'être le père des deux autres et il est mon fournisseur particulier de semences (par milliers, il est généreux). Je vous ai aussi montré sa descendance, ça germe à tous les coups. Il a encore pris de l'ampleur et il mélange son feuillage à celui d'un érable. Il a déjà de gros boutons floraux qui pourtant ne s'ouvriront qu'en mai, juste avant les feuilles car il débourre tard. Ses fruits sont aussi bien visibles mais encore verts. Ils seront mûrs en décembre et ils s'ouvriront.

 

1 paulownia 22 sept 2012 010.jpg

2 paulownia 22 sept 2012 007.jpg

3 paulownia 22 sept 2012 009.jpg

4 paulownia 22 sept 2012 008.jpg

5 paulownia 22 sept 2012 004.jpg

Les feuilles sont racornies, elles souffrent de la sécheresse qui n'a toujours pas pris fin malgré les annonces de pluies de la météo. Les bourgeons floraux sont au bout des branches, les fruits un peu plus bas :

6 paulownia boutons 22 sept 2012 005.jpg

Le deuxième est trois voitures plus loin. Il a été recépé et n'a donc pas fleuri mais ses feuilles sont encore plus grandes, certaines de la taille d'un panneau de signalisation.

7 paulownia 22 sept 2012 011.jpg

8 paulownia 22 sept 2012 015.jpg

9 paulownia 22 sept 2012 014.jpg

Le troisième a poussé contre une construction. Des branches ont sans doute été récemment coupées à cause de la construction. C'est ce qui explique la grande taille des feuilles en bas et l'absence de fruits cette année. Mais il a des bourgeons floraux et il reste la coque sèche de fruits de l'année précédente.

10 paulownia 22 sept 2012 016.jpg

11 paulownia 22 sept 2012 018.jpg

12 paulownia 22 sept 2012 019.jpg

Juste en face, de l'autre côté de la rue, on pourrait croire qu'il y en a un quatrième. Les feuilles ressemblent à celles d'un paulownia et ces deux arbres sont souvent confondus. Mais ses fruits sont différents, de longues gousses pendantes. C'est un catalpa. Lui aussi aime bien se ressemer partout. Il y a quelques années j'en avais vu un qui poussait à 4m de hauteur entre les pierres du mur d'enceinte de Moret sur Loing.

catalpa 1 22 sept 2012 020.jpg

catalpa 2 22 sept 2012 021.jpg

 

23:48 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

20/09/2012

'Lemon & Lime', un joli troène

Je viens de recevoir ce lumineux petit troène. Il m'a été vendu comme Ligustrum sinensis 'Lemon & Lime'.

 

Mais qui est-il vraiment ? Si vous cherchez Ligustrum 'Lemon & Lime' vous trouverez aussi bien Ligustrum sinensis, ou sinense, le troène de Chine, que Ligustrum ovalifolium, appelé troène de Californie mais originaire du Japon. Il faut reconnaître qu'ils se ressemblent beaucoup. Et tous deux sont semi-persistants. Pour compliquer les choses, certains disent ovalifolium non rustique, d'autres très rustique. J'y perds mon latin (botanique surtout). Si quelqu'un a des idées sur la question, ce joli troène lumineux mériterait de connaître son identité.

 

1 ligustrum lemon sept 2012 004.jpg

2 ligustrum lemon sept 2012 007.jpg

ligustrum lemon sept 2012 008.jpg

14:47 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

Les cyprès chauves d'Ingrannes

 

Le cyprès chauve, Taxodium distichum, a conquis presque tous les parcs. A l'arboretum des Grandes Bruyères aussi sa beauté a séduit. Au bord d'une grande mare 4 jeunes cyprès chauves émergent de l'eau. Ils ont déjà leurs couleurs d'automne. Derrière c'est un liquidambar déjà coloré de rouge.

 

1 taxodium gb 16 sept 2012 206.jpg

2 taxodium gb 16 sept 2012 209.jpg

La zone est marécageuse jusqu'à au moins 3m du bord de l'eau, les pieds s'y enfoncent un peu et font remonter l'eau. Le liquidambar est lui aussi en zone très humide. Les très jeunes cyprès commencent à former leurs pneumatophores, on voit des racines apparaître :

 

3 taxodium gb 16 sept 2012 208.jpg

4 taxodium gb 16 sept 2012 207.jpg

Vue d'ensemble du bord de la mare avec les 4 cyprès et 2 liquidambars, au premier plan une molène bouillon-blanc :

 

5 gb 16 sept 2012 205.jpg

 

02:48 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

16/09/2012

Fin d'été à Veneux

Allium odorum, la ciboule de Chine a encore des fleurs :

 

allium odorum 1 veneux 14 sept 2012 033.jpg

allium odorum fl veneux 14 sept 2012 033.jpg

allium odorum fleur veneux 14 sept 2012 033.jpg

allium odorum fr veneux 14 sept 2012 033.jpg

Les fruits du callicarpa se colorent :

 

callicarpa 1 veneux 14 sept 2012 012.jpg

callicarpa 2 veneux 14 sept 2012 027.jpg

Les fleurs de Hydrangea quercifolia ont pris leur couleur d'automne :

 

hydrangea 1 veneux 14 sept 2012 004.jpg

hydrangea 2 veneux 14 sept 2012 018.jpg

Le sedum commence à fleurir

 

sedum 1 veneux 14 sept 2012 008.jpg

sedum 2 veneux 14 sept 2012 026.jpg

sedum 3 veneux 14 sept 2012 011.jpg

sedum 4 rec veneux 14 sept 2012 026.jpg

Le Dahlia imperialis s'élance maintenant au-dessus du forsythia qui au besoin lui servira de tuteur :

 

dahlia 1 veneux 14 sept 2012 048.jpg

dahlia 2 veneux 14 sept 2012 051.jpg

dahlia 3 veneux 14 sept 2012 050.jpg

dahlia 4 veneux 14 sept 2012 053.jpg

dahlia 5 veneux 14 sept 2012 054.jpg

La courge spaghetti mûrit lentement :

 

courge spag 16 sept 004.jpg

Un clivia refleurit :

 

clivia 1 veneux 14 sept 2012 060.jpg

clivia 3 veneux 14 sept 2012 044.jpg

Un chat d'automne :

 

armel veneux 14 sept 2012 059.jpg

Et une petite flambée pour oublier la fraicheur de la nuit :

 

cheminée veneux 14 sept 2012 016.jpg

11:02 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

15/09/2012

Fin d'été à Romilly

 

A Romilly les fleurs d'eupatoires sont maintenant fanées et les insectes refluent vers les asters

 

1 aster vulcain romilly 8 sept 2012 004.jpg

2 aster bourdon romilly 8 sept 2012 005.jpg

et les sauvageonnes qui fleurissent longtemps comme le séneçon jacobée ou plutôt peut-être Senecio aquaticus presque identique mais qui n'a pas de pointe noire sur les bractées des fleurs

 

3 seneçon romilly 8 sept 2012 025.jpg

4 seneçon romi 17 sept 2010 046.jpg

tandis que d'autres se réfugient sur des feuilles :

 

5 romilly 8 sept 2012 009.jpg

La floraison de la consoude officinale s'épuise un peu et les fleurs commencent à penser à faire des graines :

 

6 symphytum off romilly 8 sept 2012 049 (1).jpg

Les fruits des fusains prennent peu à peu des couleurs :

 

7 euonymus romilly 5 sept 2012 004.jpg

Ceux du Cornus alba grossissent :

 

8 cornus alba romilly 5 sept 2012 005.jpg

9 cornus alba romilly 5 sept 2012 006.jpg

Et Viburnum opulus montre fièrement ses fruits maintenant bien rouges :

 

10 viburnum opulus 12 sept 2012 022.jpg

 

13/09/2012

Verbena

J'aurais bien aimé avoir une verveine décorative dans mon jardin mais il faut trouver celle qui s'y plaira et ce n'est pas évident. Je vais vous en montrer 3, elles ont toutes ces caractéristiques : vivaces mais de courte durée de vie, croissance rapide avec floraison l'année du semis, semis spontanés abondants…quand le terrain leur plait.

 

Verbena bonariensis est sans doute la plus connue et c'est celle que j'ai essayée. C'est la moins rustique des trois mais bien protégée en hiver et grâce à ses semis spontanés, elle devrait réussir si le terrain lui plait. Et elle peut être cultivée en annuelle.

 

J'aurais aimé avoir une belle touffe comme au Grand Courtoiseau (climat plus continental, plus froid en hiver) :

 

1 verbena bonariensis courtoiseau 11 sept 2010 056.jpg

A Paris, c'est déjà moins brillant. Les fleurs sont belles mais les touffes sont maigres :

 

2 verbena bonariensis paris 21 juil 2012 119.jpg

3 verbena bonariensis paris 21 juil 2012 104.jpg

4 verbena bonariensis paris 21 juil 2012 103.jpg

Regardez, elle est plantée à côté de Verbena hastata. V.hastata plafonne normalement à 1m et V. bonariensis peut atteindre 2m et c'est pourtant la plus petite.

 

5 verbena paris 21 juil 2012 106.jpg

Je l'avais plantée à Romilly au printemps donc elle n'a souffert ni du froid ni de l'humidité. J'ai obtenu une floraison maigrichonne :

 

6 Verbena bonariensis romilly 24 juin 037.jpg

Je l'ai laissé grainer (photo du 21 novembre) :

 

7 verbena bonariensis romi 21 nov 016.jpg

Au printemps suivant il n'y avait ni les plantes d'origine ni de jeunes plantes, peut-être à cause de l'humidité l'hiver. J'en ai replanté, le résultat a été le même.

 

J'ai pu admirer Verbena rigida 'Polaris' au Clos du Coudray. Elle résiste à -10°. Elle est ravissante mais beaucoup plus petite. Je l'essaierai sans doute en bordure.

 

8 verbena polaris Le Coudray 16 août août.jpg

La forme type de Verbena rigida à Paris :

 

9 verbena rigida paris 8 juin 071.jpg

Mais surtout, j'espère beaucoup de Verbena hastata. Elle supporte -15° et probablement pire (Z4). Ce qui me fait croire en elle, c'est qu'elle aime l'humidité et ne s'offusquera donc pas de l'humidité en hiver du terrain de Romilly. Cette belle américaine des prairies humides donne tout l'été de magnifiques épis floraux dressés comme des chandelles. Elle attire papillons et abeilles et peut être utilisée en tisanes.

 

verbena hastata 1 paris 2 juil 2011 239.jpg

verbena hastata 2 21 juil 2012 105.jpg

verbena hastata 3 paris 2 juil 2011 242.jpg

verbena hastata 4 paris 21 juil 2012 115.jpg

verbena hastata 5 paris 21 juil 2012 112.jpg

verbena hastata 6 paris 21 juil 2012 118.jpg

verbena hastata 7 paris 2 juil 2011 236.jpg

verbena hastata 8 abeille paris 21 juil 2012 108.jpg

verbena hastata 9 paris 21 juil 2012 115.jpg

15:29 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

12/09/2012

Le buis

Je n'aime pas le buis. C'est sans doute parce que je ne l'ai jamais rencontré à l'état naturel mais toujours affublé de tailles au carré ou plus fantaisistes en topiaires. Je n'aime pas cette façon de traiter le vivant comme des meubles.

 

On rencontre le plus souvent Buxus sempervirens

 

1 buxus semper feuilles paris 21 juil 2012 043.jpg

et sa variété horticole 'Suffruticosa', plus petite sans doute parce que ses tiges sont moins dressées avec des feuilles plus rondes :

 

2 buxus suffruticosa paris 21 juil 2012 040.jpg

3 buxus suffruticosa paris 21 juil 2012 041.jpg

Même taillé, je le trouve déjà plus intéressant parsemé des jolies fleurs de Calystegia sepium, le liseron des haies :

 

4 buxus suffruticosa paris 21 juil 2012 037.jpg

5 buxus sempervirens paris 21 juil 2012 042.jpg

J'ai trouvé une jolie photo d'un buis "libre". C'est un bel arbuste au feuillage permanent et bien vert. Il serait magnifique couvert de liserons des haies si abondants à Romilly.

 

calystegia romi 5 juin 2011 054.jpg

 

 

05/09/2012

Achillea ptarmica

 

Voilà une ravissante sauvageonne que l'on trouve souvent sous une forme plus sophistiquée à fleurs doubles. Elle fleurit tout l'été. Son rhizome traçant la rend parfois envahissante mais ce n'est pas pour moi un défaut. Son vrai défaut : elle est sensible à l'oïdium.

 

1 achillea ptarmica paris 21 juil 2012 178.jpg

2 achillea ptarmica paris 21 juil 2012 179.jpg

achillea ptarmica paris 21 juil 2012 179 (1).jpg

Les fleurs externes ligulées sont des fleurs femelles, les minuscules fleurs du centre sont hermaphrodites.

 

00:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

01/09/2012

Aralia spinosa

  

Je surveille cet arbuste depuis 2007 et il ne semble plus grandir, il approche 3m de haut. Il est très rustique, supporte le calcaire. Il a un beau feuillage et une floraison blanche en été.

 

Le 22 juillet :

 

1 aralia spinosa romilly 22 juil 2012 044 (2).jpg

2 aralia spinosa romilly 22 juil 2012 044 (6).jpg

Le 12 août :

 

3 aralia spinosa 12 août 021.jpg

Le 21 août :

 

4 aralia spinosa21 août 2010 027.jpg

5 aralia spinosa 21 août 2010 028.jpg

6 aralia spinosa tige 12 août p 021.jpg

7 aralia spinosa tige près 12 août p 021.jpg

8 aralia spinosa romilly 22 juil 2012 044 (5).jpg

22:24 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Ma climatisation

 

Cet été la climatisation a sans doute fait encore une fois des ravages sur notre bilan d'effet de serre. Elle n'est pas sans effet sur notre santé mais je ne vous parlerai que du bilan écologique et d'un des moyens de l'éviter. Je me suis inspirée de Wikipedia que vous pouvez consulter en complément.

 

Selon l'Ademe a climatisation d'un véhicule augmente sa consommation d'1l/100km. On vous demande de rouler moins vite pour réduire la consommation et son effet sur l'environnement. A quoi cela sert-il si c'est pour y ajouter 1l ? Les véhicules récents sont équipés de climatisation et c'est bien, c'est indispensable quand on est dans des embouteillages ou, pire, lorsqu'on fait la queue à un péage en plein soleil par 40° à l'ombre. Mais est-ce indispensable quand on roule. Je vois les vitres fermées de tous les véhicules alors qu'on roule à 90kmh. Cela veut dire que la clim est à fond. Est-ce indispensable ? Quand on roule, si on ouvre plus ou moins les fenêtres, cela suffit au confort.

 

La consommation électrique en été approche et a même dépassé la consommation électrique en hiver en 2003 !

 

La fuite de frigorigènes à effet de serre très élevé est importante.

 

Un décret de 2007 interdit le fonctionnement de la climatisation lorsque la température est inférieure ou égale à 26°C.

 

La climatisation de ma maison ne consomme aucune énergie, ne répand aucun gaz à effet de serre. Mieux : elle consomme et non rejette du CO2. Pendant que les voisins fermaient leurs volets et se coupaient visuellement du monde extérieur, probablement en allumant l'éclairage, j'ai gardé mes volets ouverts. La température dans mon séjour s'est maintenue à 22°C une bonne partie de l'été. Elle a atteint 25°C quand la température extérieure a dépassé 35°C et jusqu'à 39°C mais n'est jamais allée au-delà. Portes et fenêtres n'étaient ouvertes que la nuit quand la température était à 20° ou moins. La température sur mon terrain boisé était toujours d'au moins 5° inférieure à la température annoncée ailleurs.

 

Cette climatisation n'a été débordée qu'une fois, en 2003 quand la température a dépassé 35° de façon très prolongée. Un ventilateur près de moi m'a alors rendu un confort acceptable et une telle situation est rare.

 

Voici ma climatisation, les arbres très proches. Côté sud :

 

veneux 19 août 2012 001.jpg

veneux 19 août 2012 002.jpg

Le mur à l'ouest, sans fenêtres, est couvert de lierre. Le pignon est est le seul point faible mais au départ il était protégé par un énorme hêtre qui est mort depuis.

 

Lorsque nous avons construit cette maison en conservant un maximum d'arbres même très proches, nous avions continuellement des réflexions concernant l'humidité et le froid l'hiver. C'est vrai que le toit est plus facilement couvert de mousses que celui des voisins. Mais il existe des anti-mousses. C'est vrai que je ressens parfois l'humidité en automne quand le chauffage n'est pas encore utilisé. Une petite flambée dans la cheminée et le confort revient pour plusieurs jours. Le froid l'hiver ? C'est absurde. Les arbres n'ont pas de feuilles et ne font pas obstacle au soleil. Les grandes baies vitrées du séjour que ces arbres ont permis ont l'effet d'une serre et il arrive par beau temps que le chauffage s'arrête.

 

Tout le monde n'a pas un terrain boisé. Beaucoup ont peur des arbres. Mais il existe d'autres méthodes de climatisation sans danger pour l'environnement.

 

10:42 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

31/08/2012

Heptacodium miconioides

 

La surprise à Romilly aujourd'hui, c'était le tout début de floraison de mon jeune Heptacodium miconioides.

 

Ce joli petit arbre présente une double floraison, une blanche puis une rouge. La blanche est parfumée et mellifère. La rouge n'est pas une floraison mais y ressemble. Ce sont les sépales qui deviennent rouges lorsque les pétales sont tombés. Ces calices rouges persisteront jusqu'aux gelées.

 

Je l'ai acheté à l'arboretum des Barres le 8 octobre 2011. Il portait des fleurs blanches et des calices rouges :

 

heptacodium barres 8 oct 2011 182.jpg

Le voici aujourd'hui. Il a un peu grandi, il s'est bien étoffé. Il présente déjà quelques fleurs. Derrière lui se trouve le grand Dahlia arborea.

 

1 heptacodium romilly 30 août 2012 019.jpg

2 heptacodium romilly 30 août 2012 020.jpg

3 heptacodium romilly 30 août 2012 021.jpg

 

00:27 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

30/08/2012

Aster pyrenaeus

 

Ce bel aster d'été est en grand danger d'extinction. Un plan de protection est actuellement à l'étude.

 

1 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 239.jpg

2 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 227.jpg

3 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 228.jpg

4 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 234.jpg

5 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 232.jpg

6 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 230.jpg

7 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 231.jpg

8 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 233.jpg

9 aster pyrenaeus paris 21 juil 2012 238.jpg

Sa variété horticole 'Lutetia' est très proche de la plante sauvage et la planter dans son jardin peut aussi être une façon de protéger l'espèce. La voici au Grand Courtoiseau :

 

aster lutetia courtoiseau 11 sept 2010 046.jpg

et dans mon jardin de Romilly :

 

aster lutetia romi 1 5 sept 2011 012.jpg

aster lutetia romi 2 21 août 2011 021.jpg

aster lutetia romi 3 20 juil 2011 008.jpg

aster lutetia romi 4 21 août 2011 100.jpg

aster lutetia romi 5 21 août 2011 101.jpg

 

00:29 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/08/2012

Chitalpa

 

C'est un hybride intergénérique entre Catalpa bignonioides et Chilopsis linearis. Nous avions déjà vu un tel hybride intergénérique avec le Raphiobotrya. Son nom doit donc s'écrire x Chitalpa tashkentensis. Il est stérile.

 

C'est un petit arbre pouvant atteindre 8m avec une belle floraison rose en été.

 

1 chitalpa paris 21 juil 2012 318.jpg

2 chitalpa paris 21 juil 2012 318 (1).jpg

3 chitalpa paris 21 juil 2012 318 (2).jpg

4 chitalpa paris 15 juil 2011 256.jpg

5 chitalpa paris 15 juil 2011 259.jpg

6 chitalpa fl paris 15 juil 2011 256.jpg

7 chitalpa fl paris 15 juil 2011 p 257.jpg

8 chitalpa tash paris 16 jan 291.jpg

9 chitalpa tash paris 16 jan 292.jpg

chitalpa tash paris 16 jan 293.jpg

 

23/08/2012

Aster d'automne

 

C'était la surprise à Romilly aujourd'hui : j'ai vu les premiers pétales d'un aster. C'est le premier aster planté sur ce terrain, c'était au printemps 2009. C'est un Aster novae-angliae donc résistant à toutes les maladies contrairement aux novi-belgii. Il a magnifiquement fleuri dès l'été 2009 :

 

aster romi 2 oct 2009 035.jpg

aster romi 3 sept 2009 038.jpg

La touffe était très belle mais assez stable jusqu'en 2011, sa hauteur surtout a augmenté, jusqu'à un peu plus d'1m50 :

 

aster romi 21 août 2011 008.jpg

Cette année la touffe est énorme. Le feuillage est toujours merveilleusement sain. Il n'est jamais traité, jamais arrosé. C'est aujourd'hui son premier jour de floraison :

 

aster na 1 romilly 22 août 2012 005.jpg

aster na romilly 22 août 2012 007.jpg

Je vais devoir la diviser, elle commence à déborder sur l'allée et va gêner les autres asters plus petits.

 

Ces deux derniers jours j'ai pu travailler 4 et 5h sur le terrain. Car il y a une autre surprise : il n'y a plus de moustiques ! Il faut dire que la flaque sur le chemin devant mon entrée est maintenant asséchée mais seulement depuis 2 jours, ce n'est donc pas l'explication. La cause de la disparition de ces fauves est certainement le flacon d'insecticide que j'ai versé dans la flaque le 10 août. Au premier orage la flaque va se reformer mais un flacon d'insecticide ne quitte plus la voiture, je suis prête au combat et je gagnerai.

 

02:45 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)