Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2014

Lilas nageurs recherchés

Grosse déception à mon arrivée à Romilly : il n'avait pas plu, pas une goutte. Heureusement j'ai été chassée par la pluie à 15h, juste pour m'éviter la corvée d'arrosage J'espère qu'il en sera tombé suffisamment. Quand j'entends les jouisseurs gémir à l'annonce d'un peu de pluie, ça m'énerve. Ils devraient aller vivre au Sahara. Ils pourraient y bronzer tous les jours (et s'y cancériser) sans aucun risque d'être mouillés.

C'est vraiment un problème de jardinier. Pas assez de pluies mais des inondations, même lorsqu'il n'a pas plu depuis des semaines, des eaux amenées d'ailleurs par la Seine. Ce n'est pas la bonne façon d'abreuver les plantes.

Parmi les victimes des inondations de l'an dernier, il y a eu les lilas, tous les Syringa vulgaris et le Syringa microphylla. Je n'ai pas l'intention d'en racheter pour les perdre aussitôt. Mais j'aime les lilas. Je vais transplanter les drageons de ceux de Veneux. Et je vais tenter d'autres lilas.

Mais il y avait un autre lilas : Syringa x prestoniae 'Minuet. Il a souffert, son tronc a été fendu en deux

1 syringa minuet romi 25 oct 2013 029.jpg

mais il a survécu et dès ce printemps il est magnifique. Je vous le montre bien qu'il soit moins précoce et pas encore totalement épanoui :

syringa minuet romi 26 avril 2014 022.jpg

syringa minuet romi 26 avril 2014 023.jpg

syringa minuet romi 26 avril 2014 024.jpg

syringa minuet romi 26 avril 2014 025.jpg

Sa meilleure résistance m'a donné envie d'en essayer d'autres. Syringa koramowii vient juste d'être planté :

syringa koramowii romi 26 avril 2014 001.jpg

syringa koramowii romi 26 avril 2014 016 (2).jpg

syringa koramowii romi 26 avril 2014 016 (3).jpg

A l'automne j'ai planté aussi Syringa pekinensis mais je n'ai pas été assez rapide pour sa protection. Il a été victime de l'autre plaie de Romilly, les chevreuils. Il n'en restait que 10cm mais il repart vaillamment. Je vous le montrerai l'an prochain.

17:27 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

21/04/2014

Wisteria ou la fureur de vivre

Les glycines sont les lianes les plus puissantes sous nos climats tempérés. A moins de la conduire en arbre à force de tailles sévères répétées, il faut un solide et très grand support. On la voit sur des grilles mais il faut tailler souvent et la survie des grilles en fer forgé, voire même de piliers en pierre n'est pas garantie à long terme. Si on veut la laisser vivre libre sans la tailler, ce que j'ai tendance à préférer pour la plupart des plantes, seul un arbre très fort et de très grande taille peut convenir. La longueur et le volume de végétation atteints par une glycine libre sont incroyables.

Je vous ai déjà montré les monstrueuses glycines des Grandes Bruyères :

1 glycine gdes bruy 8 mai 2011 283.jpg

2 glycine rec gdes bruy 8 mai 2011 281.jpg

Je vous ai montré la glycine qui escalade le grand chêne de plus de 100 ans à l'entrée du terrain de Veneux, une glycine du Japon à floraison plus tardive. C'est une marcotte prise il y a plus de 30 ans sur une glycine d'un jardin ami, une glycine qui avait décidé de coloniser le trottoir après être passée par dessus un haut mur de clôture. Son expansion en hauteur ne lui suffit pas. Elle a décidé d'aller chercher plus de soleil vers le sud en se servant du rosier liane, imposant lui aussi et qui a courbé une aubépine pour former une arche au-dessus de l'entrée :

3 wisteria veneux 24 mai 2013 004.jpg

4 wisteria veneux 26 mai 2013 013 (1).jpg

5 wisteria veneux 26 mai 2013 013 (2).jpg

6 veneux 24 avril 2011 032.jpg

Et cette année, j'ai eu une surprise en levant la tête. Dans cette zone, il y a ce que j'appelle l'HLM : un tronc énorme d'un hêtre énorme décédé d'un chancre il y a 30 ans, maintenant couvert de lierre. A cause du danger, je n'avais pu garder que le tronc, environ 7m de haut. Je l'appelle HLM parce qu'il grouille d'oiseaux, les plus visibles sont les pigeons et les tourterelles, d'écureuils, et sans doute de chauve-souris que je vois la nuit en été. Vers l'est, un grand hêtre, vivant celui-là. Au sud, chez le voisin, un grand houx mâle que j'ai connu très petit et qui a fait une grosse poussée de croissance jusqu'à 5m50. C'est lui qui avait assuré la fécondation de mes femelles quand mon vieux houx mâle est mort et avant qu'un jeune se décide à fleurir. Lorsque j'ai planté une glycine, il y a plus de 20 ans, je n'y connaissais rien. J'ai cru naïvement qu'un arceau métallique lui suffirait. Mais elle n'était pas de cet avis. Le tronc du hêtre contre lequel elle a été plantée n'avait pas encore de lierre et elle ne pouvait s'accrocher sur ce tronc lisse. Je crois qu'elle avait repéré le hêtre à l'est mais pour cela elle devait d'abord couvrir plusieurs mètres, s'accrochant à toutes mes plantes, rendant la zone inextricable. Tous les ans j'ai coupé, encore coupé, toujours coupé. Maintenant il n'y a plus rien à l'est et je la croyais morte. Erreur. Elle fleurit tout en haut de l'HLM et s'est dirigée vers le sud pour atteindre le sommet du houx :

wisteria romi 20 avril 2014 003 (1).jpg

wisteria romi 20 avril 2014 003 (2).jpg

wisteria romi 20 avril 2014 003 (3).jpg

wisteria romi 20 avril 2014 003 (4).jpg

wisteria romi 20 avril 2014 013 (1).jpg

wisteria romi 20 avril 2014 013 (2).jpg

J'ai cherché son tronc pour ne pas l’abîmer en cas de plantation à proximité.

wisteria veneux 21 avril 2014 008 (1).jpg

wisteria veneux 21 avril 2014 008 (2).jpg

 

20:08 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2014

Muguet de mai

 

J'ai vu hier le premier brin en boutons.

convallaria romi 18 avril 2014 020.jpg

 

Il sera donc prêt pour le 1er mai, comme tous les ans. Il n'est pas en serre, je ne contrôle pas sa date de floraison, pas plus pour celui-ci planté à Romilly (mais il y en a d'autres sur le terrain) que pour le petit sauvage de Veneux. Et pourtant il est toujours en fleurs le 1er mai quel que soit le temps, quel qu'ait été l'hiver, même après l'hiver si dur de l'an dernier. Je me demande s'il n'aurait pas un calendrier caché dans son joli feuillage. Ou bien est-il sensible de façon extrêmement précise à la longueur du jour. 

21:37 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/04/2014

Berberis julianae

Pour ceux qui s'intéressent aux commentaires, voici quelques précisions sur Berberis julianae. Je n'ai pas de photos de sa floraison. Elle est jaune et poche de celle de B. ottawiensis.

Ce qui diffère , c'est le feuillage à grandes feuilles persistantes qui prennent des tons rouges en automne. Un 26 septembre à Paris :

berberis julianae paris 24 sept 2011 094.jpg

berberis julianae paris 26 sept  2010 315.jpg

berberis julianae paris 26 sept  2010 316.jpg

berberis julianae rec paris 26 sept  2010 316.jpg

Il est donc efficace comme écran visuel mais aussi comme clôture défensive. Ses épines sont si efficaces que la SNCF l'utilise pour remplacer des grillages. Il est dense (plus que celui des photos) et peut atteindre 2m50 de haut

18:09 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Clematis

Le grillage sans fin que m'ont imposé les voyous du quartier doit disparaître sous la végétation. J'ai déjà installé des actinidias pas encore présentables sans feuilles, un fuchsia grimpant encore trop petit pour vous le montrer et des clématites dont deux printanières en fleurs. Une troisième est la clématite increvable à Veneux où elle survit depuis des années malgré ma négligence. C'est Clematis jackmanii qui fleurira plus tard.

Clematis 'Early Sensation' :

clematis early sensation 1 romi 13 avril 2014 054 (1).jpg

clematis early sensation 2 romi 13 avril 2014 054 (2).jpg

clematis early sensation romi 11 avril 2014 007 (3).jpg

clematis early sensation romi 11 avril 2014 007 (4).jpg

Clematis montana 'Mayleen':

clematis mayleen  1 romi 13 avril 2014 054 (3).jpg

clematis mayleen  romi 13 avril 2014 054 (4).jpg

14:07 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Berberis ottawensis

Il est encore trop jeune avec un aspect un peu dégingandé mais son feuillage et sa floraison sont prometteurs. Je vais tenter des boutures pour compléter mon grillage avec ses épines.

berberis ottawensis romi 11 avril 2014 084 (1).jpg

berberis ottawensis romi 11 avril 2014 084 (2).jpg

berberis ottawensis romi 11 avril 2014 084 (3).jpg

berberis ottawensis romi 11 avril 2014 084 (4).jpg

berberis ottawensis romi 11 avril 2014 084 (5).jpg

berberis ottawensis romi 11 avril 2014 084 (6).jpg

05:18 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

12/04/2014

Quercus decubitus

Vous ne trouverez cette espèce de chêne dans aucun livre de botanique. C'est un nom que j'ai donné à mon chêne par dérision, pour me moquer de sa curieuse façon de continuer à vivre et même se développer.

C'est un chêne pédonculé. Il y en a plusieurs dans la partie très boisée du terrain. Mais celui-ci s'était semé tout au bord de la mare, en haut d'une paroi verticale. Lorsqu'il a atteint un poids que le peu de terre au bord de la paroi ne pouvait plus tenir, il est tombé. Il s'est couché en travers de la mare, les branches terminales ont pris appui sur l'autre rive. Cela s'est passé au cours de l'été 2010. Depuis il vit, et même bien, allongé au-dessus de la mare. Des branches latérales ont pris le rôle de houppier et, comme vous pouvez le voir sur cette photo alors qu'il débourre en même temps que les autres chênes, elle sont très saines et bien chargées de feuilles.

Le 4 avril :

quercus 1 decubitus romi 4 avril 2014 096 (1).jpg

Le 11 avril :

quercus 2 romi 11 avril 2014 071.jpg

quercus 3 romi 11 avril 2014 072.jpg

18:21 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

Crioceris lilii, la jolie peste rouge

J'ai planté il y a au moins dix ans un lys de la Madone. Il n'a fleuri qu'une fois, une floraison partielle rapidement mise à mal. Depuis il s'entête à survivre et le bulbe s'est même multiplié. La rosette de feuilles basales apparaît à l'automne. Il passe ainsi tout l'hiver mais au printemps il est incapable de hisser sa tige florale, elle est immédiatement dévorée. Inutile de demander qui est le prédateur, c'est la terreur de tous les amateurs de lys et Lilium candidum attire particulièrement bien le criocère.

Que faire ? La destruction manuelle ? Il faudrait y aller tous les jours et j'ai beaucoup de répulsion à tuer. Un insecticide ? Même naturel et soit-disant bio il serait actif sur tous les coléoptères y compris les coccinelles. J'avais renoncé lorsque j'ai appris l'effet répulsif du marc de café. Je préfère la répulsion à la tuerie.

J'ai vu le premier criocère au tout début mars, encore en plein hiver ! J'ai aussitôt noyé mes rosettes de lys dans le marc de café. Et ça marche, les hampes florales commencent à monter. Mais il faut en remettre sans cesse et je ne l'ai pas fait, pensant que j'en avais mis assez. Il n'a pas plu depuis des semaines. Il y a deux jours j'ai copieusement arrosé. Cela a dilué voire éliminé le marc de café et j'aurais dû y penser. Voilà la petite peste, bien jolie il est vrai, observée ce matin :

criocere 001.jpg

criocere 003.jpg

Heureusement j'avais des réserves de marc. J'ai aussitôt noyé la bestiole et les lys sous la précieuse poudre noire :

criocere 005.jpg

Aurais-je des fleurs ? A suivre...

 

08/04/2014

Christmas Cheer

Maintenant, qu'ils soient en début ou en fin de floraison, tous mes camellias sont en fleurs. Les premières fleurs de rhododendron se montrent le 6 avril. C'est 'Christmas Cheer', un rhodo plutôt de petite taille très précoce mais qui n'a jamais fleuri à Noël.  

christmas cheer romi 6 avril 2014 005.jpg

Juste à côté c'est l'explosion du kerria. Je taille dans le vif tous les ans et il y en a toujours plus.

1 kerria romi 6 avril 2014 001.jpg

2 kerria romi 6 avril 2014 002.jpg

3 kerria romi 6 avril 2014 004.jpg

4 kerria veneux 25 avril 2013 052.jpg

5 kerria veneux 16 avril 2019.jpg

00:22 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

06/04/2014

Corylopsis sinensis

Noisetier du Japon, Winter Hazel. De la même famille que les hamamélis, son feuillage fait aussi penser au noisetier. Avant le feuillage, ravissante et abondante floraison jaune beurre

corylopsis gb 30 mars 2014 111 (1).jpg

corylopsis gb 30 mars 2014 111 (2).jpg

corylopsis gb 30 mars 2014 111 (3).jpg

corylopsis gb 30 mars 2014 111 (4).jpg

corylopsis gb 30 mars 2014 111 (5).jpg

corylopsis gb 30 mars 2014 rec 111 (4).jpg

corylopsis gb 30 mars 2014 rec 111 (5).jpg

qui prend la relève de celle de Cornus mas et officinalis qui ont d'ailleurs en ce moment cette même couleur après avoir perdu leurs pétales.

romi 29 mars 2014 023.jpg

romi 29 mars 2014 024.jpg


 

06:28 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2014

La fleur des elfes

Le 30 mars, aux grandes Bruyères, le tapis d'epimedium était magnifique et portait déjà quelques fleurs :

1 epimedium gb 30 mars 2014 080 (1).jpg

2 epimedium gb 30 mars 2014 080 (2).jpg

3 epimedium gb 30 mars 2014 080 (5).jpg

4 epimedium gb 30 mars 2014 080 (4).jpg

5 epimedium gb 30 mars 2014 080 (3).jpg

Je n'étais pas dans de bonnes conditions pour photographier les fleurs de plus près. Chez moi il n'est pas encore en fleurs. C'est pourtant la même espèce, Epimedium x perralchicum 'Frönleiten'. J'ai donc repris des photos des années précédentes :

a epimedium 10 avril 2012 009.jpg

epimedium  10 avril 2012 006 (3).jpg

epimedium coeur veneux 21 avril 2013 030.jpg

epimedium veneux 14 avril 2011 056.jpg

epimedium veneux 21 avril 2013 029.jpg

epimedium veneux 25 avril 2013 047 (4).jpg

epimedium coeur près 10 avril 2012 012.jpg

A Veneux, il vit complètement à l'ombre dans les racines d'un hêtre mais je l'arrose. Il est même capable de supporter un noyer dont on dit tant de mal (quoique j'aie des doutes sur la toxicité de sa juglone, à Romilly tout prolifère sous mon noyer, pas de différence avec le reste du terrain).

22:58 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

31/03/2014

Les Grandes Bruyères

gb 30 mars 2014 001.jpg

gb 30 mars 2014 003.jpg

gb 30 mars 2014 004.jpg

gb 30 mars 2014 005.jpg

gb 30 mars 2014 006.jpg

gb 30 mars 2014 014.jpg

gb 30 mars 2014 019.jpg

gb 30 mars 2014 022.jpg

gb 30 mars 2014 026.jpg

gb 30 mars 2014 057.jpg

gb 30 mars 2014 085.jpg

gb 30 mars 2014 135.jpg

gb 30 mars 2014 180.jpg

gb 30 mars 2014 181.jpg

gb 30 mars 2014 188.jpg

24/03/2014

Mahonia aquifolium

C'est maintenant la pleine floraison des Mahonia aquifolium. Je n'en ai jamais planté et pourtant il y en a sur mon terrain de Veneux de deux origines. D'abord une grande partie du terrain en sous-bois est occupée par des mahonias qui existaient à l'achat du terrain il y a 40 ans. Ils survivaient, sans doute déjà depuis de nombreuses années à l'ombre dans ce sol de sable pur très pauvre et très sec. Ils étaient complètement ensauvagés, se propageant par marcottes surtout. Ils ont en effet des tiges plus souples que les Mahonia aquifolium habituels qui se couchent facilement et s'enracinent. On dit les feuilles de ces mahonias piquantes. Visuellement on voit bien des épines sur les feuilles mais elles aussi sont molles et ne piquent pas. Ce sont pourtant bien des Mahonia aquifolium. A part ça ils en ont toutes les caractéristiques et ne correspondent à aucune autre espèce. Il forment par endroits des bosquets denses :

1 mahonia 28 mars 2012 055.jpg

2 mahonia aq 27 mars 2011 009.jpg

Fin février les boutons avaient bien grossi :

3 mahonia aquifolium veneux 25 fev 2014 023.jpg

Le 13 mars ils formaient de belles grappes de fleurs :

4 mahonia aqu 13 mars 2014 002 (2).jpg

5 mahonia aqu 13 mars 2014 002 (1).jpg

5 n mahonia veneux 16 avril 2010.jpg

6 mahonia fleur 8 av  020.jpg

7 mahonia fleur 8 av  020.jpg

8 mahonia veneux 21 avril 2013 013.jpg

D'où viennent-il ? Il n'y a jamais eu de jardin sur ce terrain.

A l'entrée du terrain, juste au bord de la rue, il y a un autre mahonia beaucoup plus récent et qui correspond davantage au standard : tiges plus raides verticales, feuilles un peu piquantes, tendance des feuilles à rougir plus facilement en hiver mais cela est peut-être en rapport avec une exposition plus ensoleillée :

a mahonia veneux 23 mars 2014 001.jpg

b mahonia aquifolium 7 avril 004.jpg

Celui-là est sans doute un semis à partir d'un jardin voisin. Il est vrai que les fruits bleus sont très attirants pour les oiseaux jardiniers :

mahonia veneux 13 juil  2010 028.jpg

00:35 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

16/03/2014

Cyclamen pseudibericum

 

Ce joli cyclamen n'a rien d'ibérique, il est originaire de Turquie. Je l'ai depuis 2008 mais il prend son temps pour s'étendre. Son feuillage était là tout l'hiver. Le 4 janvier :

0 cyclamen pseudibericum veneux 4 janv 2014 008 (1).jpg

Ses jolies feuilles marbrées sont rouges au revers :

1 cyclamen ps 16 mars 2014 012.jpg

2 cyclamen ps 16 mars 2014 016.jpg

3 cyclamen ps 16 mars 2014 013.jpg

4 cyclamen ps 16 mars 2014 014.jpg

 

Ses fleurs sont très délicatement dessinées :

5 cyclamen pseudibericum 001 (4).jpg

6 cyclamen ps 16 mars 2014 008.jpg

7 cyclamen ps 16 mars 2014 006.jpg

8 cyclamen ps 2014 001 (3).jpg

9 cyclamen ps 16 mars 2014 007.jpg

10 cyclamen ps 16 mars 2014 022.jpg

cyclamen ps 16 mars 2014 025.jpg

10:55 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/03/2014

Un coin bien fleuri

 

1 veneux 14 mars 2014 002.jpg

2 veneux 15 mars 2014 002.jpg 

Vous connaissez déjà les feuilles rouges de l'Hydrangea quercifolia qui tomberont à la poussée des bourgeons; les fleurs devenues blanches de l'Edgeworthia qui donne le spectacle depuis des mois, le Camellia 'Désir' au grandes fleurs doubles rose très pâle. Il y a maintenant aussi un camellia à fleurs rouges

3 camellia veneux 15 mars 2014 003.jpg

L'hellébore oriental a allongé ses pédoncules et s'est décidé à relever la tête de de ses fleurs:

4 hellebore veneux 15 mars 2014 007.jpg

Il s'y est ajouté la floraison jaune, un jaune identique, du Forsythia suspensa et du Kerria japonica 'Flore Pleno' et à côté de l'hellébore de jolies jacinthes bleues maintenant naturalisées avec une allure plus naturelle comme il se doit :

5 jacinthes veneux 15 mars 2014 006.jpg

20:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2014

Printemps

 

L'hiver météorologique est fini. C'est le printemps et l'explosion des couleurs dans le jardin. Pourtant les floraisons d'hiver sont toujours là, camellias, Lonicera fragrans, Prunus autumnalis, Edgeworthia, jasmin d'hiver, pâquerettes, Helleborus niger, perce-neige par milliers, crocus.

Commençons la revue de ces délicieuses floraisons par les fleurettes au ras du sol, bulbeuses et autres vivaces.

De nouveaux hellébores :

helleborus orientalis veneux 25 fev 2014 004.jpg

helleborus romi 2 mars 2014 022.jpg

helleborus romi 23 fev 2014 019.jpg

Les jonquilles (Narcissus pseudonarcissus), aussi nombreuses que les perce-neige et qui vont peu à peu les remplacer :

narcissus pseudo veneux 25 fev 2014 013.jpg

narcissus pseudo veneux 25 fev 2014 021.jpg

narcissus pseudo veneux 25 fev 2014 022.jpg

Primevères :

primula a 2 mars 2014 015.jpg

primula b 2 mars 2014 014.jpg

primula c 2 mars 2014 016 (2).jpg

primula d 2 mars 2014 016 (5).jpg

primula e coeur 2 mars 2014 021.jpg

primula f coeur romi 11 mars 2012 079.jpg

Puschkinia :

puschkinia veneux 25 fev 2014 006.jpg

Les minuscules mais ravissantes scilles à deux feuilles qui vont bientôt former de jolis tapis :

scilla 1 bifolia veneux 25 fev 2014 020.jpg

scilla 2 bifolia veneux 25 fev 2014 017.jpg

scilla 3 bifolia veneux 25 fev 2014 019.jpg

scilla 4 bi  3 mars 2011 009.jpg

scilla 5 bifolia veneux 19 mars 2013 004 (1).jpg

scilla 6 pollen veneux 5 mars p 003.jpg

Les premières fleurs de pervenche, même la double (mutation spontanée dans une population sauvage) :

vinca 2 mars 023.jpg

vinca double 2 mars 016.jpg

La violette des bois inodore mais si mignonne et prolifique (elle envahit même les pots) :

viola 5 mars 2011 007.jpg

viola veneux 2 mars 005.jpg

Et la pézize orangée aussi belle qu'une fleur :

z pezize près romilly 25  janv 009.jpg

 

02/03/2014

Salix gracilistyla var. melanostachys

 

Un saule étonnant en hiver, tiges rouges ornées de chatons noirs et rouges. Mais en ce moment l'ajout du vert tendre des jeunes feuilles en fait un mélange détonnant.

2 mars 2014 041.jpg

2 mars 2014 042.jpg

salix graci rec 2 mars 2014 041.jpg

23:08 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

28/02/2014

Mon aulne, parents retrouvés

Depuis deux ans j'ai un petit aulne. Il s'est installé sans crier gare devant le Cornus alba. Il est encore trop jeune pour fleurir. Je me demandais d'où il provenait, je n'ai vu aucun aulne aux alentours.

Mercredi, j'ai voulu aller sur mon terrain de Romilly. L'accès en était impossible. C'était de nouveau l'exploitation de bois. Il y avait d'énormes troncs sur les côtés du chemin et le chemin lui-même était occupé par deux énormes camions et un engin. Ma petite voiture et ma petite personne ne faisaient pas le poids.

Je suis partie me promener, explorer la région. A Conflans sur Seine, à moins de 2 km de mon terrain, au plus 1km à vol d'oiseau, j'ai pris un chemin qui passe devant une écluse.

1 conflans écluse 26 fev 2014 024.jpg

2 Conflans écluse rec 26 fev 2014 024.jpg

L'endroit est ravissant :

3 Seine à Conflans 26 fev 2014 008.jpg

La berge gauche est bordée presque exclusivement d'aulnes, un très bel alignement :

4 aulnes 26 fev 2014 018.jpg

5 aulnes 26 fev 2014 020.jpg

6 aulnes 26 fev 2014 009.jpg

aulne 26 fev 2014 011.jpg

aulne 26 fev 2014 012.jpg

aulne 26 fev 2014 015.jpg

Mais, pour la deuxième fois, je m'étonne de la couleur des chatons. On les décrit partout, et toutes les photos les montrent ainsi, de couleur jaune. Pourtant, au bord de la Seine, comme dans la plaine de Sorques,

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2012/03/20/les-auln...

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2012/03/21/alnus-le...

ils sont rouge sombre. On ne voit un peu de jaune que lorsqu'ils montrent leur pollen. Quel que soit leur âge ils sont rouge sombre :

aulne chaton 26 fev 2014 013.jpg

aulne chatons jeunes 26 fev 2014 012.jpg

Bien décidés à remplir leur mission de retenue des berges, ils vivent complètement dans l'eau :

b aulne 26 fev 2014 017.jpg

b aulne 26 fev 2014 019.jpg

Mais mon petit aulne n'aura pas de problème pour trouver l'eau. Un aulne a des racines profondes, jusqu'à 4m, et la nappe phréatique sur mon terrain est au pire à 1m dans les périodes les plus sèches.

 

21/02/2014

Dans le jardin des sables

 

Succédant aux Galanthus elwesii encore en fleurs depuis début janvier, les Galanthus nivalis sont maintenant au maximum de leur floraison et on peut voir à quel point ils ont envahi le terrain :

1 veneux 21 fev 2014 005.jpg

2 veneux 21 fev 2014 006.jpg

Dans l'entrée, Edgeworthia chrysantha et Prunus subhirtella autumnalis sont toujours en fleurs. Ils sont très jeunes et ce sera un magnifique spectacle durable dans les prochaines années. L'edgeworthia n'est pas encore en pleine floraison, les fleurs centrales ne sont pas épanouies et il y a même des inflorescences encore totalement en boutons.

3 veneux 21 fev 2014 004.jpg

Derrière l'edgeworthia on peut voir les feuilles rouges de l'Hydrangea quercifolia qui ont persisté tout l'hiver :

4 veneux 21 fev 2014 007.jpg 

Cornus florida 'Cherokee Daybreak' a lui aussi gardé son feuillage tout l'hiver. Les branches floues au premier plan sont celles de Actinidia kolomikta qui commence à montrer ses feuilles :

5 veneux 21 fev 2014 003.jpg 

Dracunculus vulgaris émerge entre les Arum italicum :

6 veneux 21 fev 2014 008.jpg

 

 

18/02/2014

Tumeur du peuplier ?

 

En octobre je vous avais montré, pour les comparer à mon peuplier grisard, ces beaux peupliers blancs avec leur feuillage argenté dans le vent et leur écorce aux losanges caractéristiques :

1 populus alba romi 29 oct 2013 044 (4).jpg

2 populus alba romi 29 oct 2013 049.jpg

3 populus alba losange romi 7 nov 2013 047 (6).jpg

Je n'avais remarqué aucune anomalie, peut-être parce que cela n'était pas très développé, peut-être à cause de la présence du feuillage. Mais dimanche j'ai remarqué depuis mon terrain, à environ 70m, une boule noire sur une grosse branche. Cela se passe à environ 20m de haut.

a romi 16 fev 2014 057.jpg

b boule rev romi 16 fev 2014 059.jpg

c boule rec romi 16 fev 2014 058.jpg

Bien que le ciel soit bleu, il est déjà trop tard et l'image est trop sombre. Donc lundi je photographie en début d'après-midi mais depuis mon terrain pour l'avoir en plein éclairage. C'est plus net et cela ressemble à une tumeur :

d romi 17 fev 2014 009.jpg

e boule rec romi 17 fev 2014 008.jpg

f boule rec romi 17 fev 2014 011.jpg

g boule rec romi 17 fev 2014 008.jpg

Je n'ai pas vu d'autre anomalie sur aucun des autres arbres.

 

14:06 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

17/02/2014

Euonymus kiautschovicus

1 euo kiau fr près paris 27 nov  2010 193.jpg

2 euo kiau paris 10 oct  2010 032.jpg

3 euo kiau paris 4 déc  2011 092.jpg 

Ces photos ont été prises au Jardin des Plantes de Paris. 

Lorsque j'ai reçu le mien en août 2012, j'ai été surprises pas son aspect. Il était totalement étalé avec deux longues tiges rasant le sol. J'ai tenté de le tuteurer pour l'obliger à se tenir plus dressé.

a euo kiau 25 août 2012 001.jpg

b euo kiau 25 août 2012 006.jpg

c euo kiau 25 août 2012 003.jpg 

Un an et demi plus tard, en pleine terre, il a un beau feuillage charnu et totalement persistant mais je ne parviendrai jamais à le faire monter en hauteur. J'ai enlevé le tuteur qu'il avait d'ailleurs basculé et tout s'est effondré. Il est toujours au ras du sol. Je n'ai pas pensé à le photographier avant d'avoir coupé deux tiges sans fin, au moins 1m50, que j'ai tronçonnées et bouturées.

euo kiau romi 16 fev 2014 049 (2).jpg 

Une tige adhérait au sol, je l'ai dégagée. Elle s'est marcottée :

euo kiau romi marcotte 16 fev 2014 049 (1).jpg

Je n'y comprends rien. Il ne deviendra jamais l'arbuste que j'espérais. Il est vrai qu'il a un port étalé mais arrive à atteindre 2m de haut. Dois-je raccourcir davantage ces tiges qui rasent le sol pour l'obliger à faire de tiges plus verticales?  J'ai lu sur un site en anglais qu'il existe une variété rampante.

 

00:12 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

15/02/2014

Allium ursinum, est-ce le printemps ?

 

Une surprise en continuant de nettoyer les mares : l'Allium ursinum, l'ail des ours, montre ses feuilles. Pour la photo j'ai dû débarrasser ses feuilles d'une écharpe autour de leur "cou" : les feuilles mortes qu'elles ont transpercées et traversées.

allium ursinum veneux 15 fev 2014 004 (2).jpg

Et plus loin la première jonquille sauvage (Narcissus pseudonarcissus) :

narcissus pseudo veneux 15 fev 2014 001.jpg

Les fleurs du cornouiller sauvage, Cornus mas, s'ouvrent :

cornus mas veneux 11 fev 2014 006 (1).jpg

cornus mas veneux 11 fev 2014 006 (2).jpg

Alors que Helleborus niger commence à verdir ses fleurs,

helleborus niger veneux 11 fev 2014 001.jpg

Helleborus orientalis allonge les tiges des siennes pour les faire émerger peu à peu au-dessus du tapis de perce-neige :

helleborus orientalis 1 veneux 15 fev 2014 001 (3).jpg

helleborus orientalis veneux 15 fev 2014 001 (1).jpg

Les perce-neige, de plus en plus nombreux, sont les Galanthus nivalis qui succèdent aux Galanthus elwesii. Tout le terrain en est envahi, il y a même des touffes denses là où ils n'ont jamais été plantés :

galanthus nivalis veneux 11 fev 2014 008.jpg

Les fleurs du laurier-tin, Viburnum tinus, qui est très en retard cette année, sont maintenant bien ouvertes :

viburnum tinus 1 veneux 11 fev 2014 003 (1).jpg

viburnum  tinus rec paris 31 déc 2011 047.jpg

Mais le plus surprenant, c'est ce qui s'est passé lorsque j'ai voulu planter un rosier au pied d'un noisetier dans l'entrée. C'est un noisetier trop encombrant que je rabats très souvent parce qu'il y a peu de place à cet endroit. De ce fait il est trapu et dense. Dès mon arrivée je me suis fait engueuler par une minuscule mésange à longue queue perchée en haut du noisetier. En est-on déjà à la fabrication du nid ? Ces mésanges peuvent nidifier entre mi-mars et mi-avril et il leur faut 15 jours à un mois pour fabriquer un nid sophistiqué et très grand pour leur taille.

 

Les premières fleurs de forsythia

 

Au bord de la mare un forsythia a choisi la Saint Valentin pour ouvrir ses premières fleurs :

1 forsythia suspensa veneux 14 fev 2014 023.jpg

Mais ce n'est pas le forsythia que tout le monde connaît, Forsythia x intermedia appelé mimosa de Paris parce qu'il est planté dans presque tous les jardins d’Île de France. Celui-ci, c'est Forsythia suspensa. Il a les mêmes fleurs mais son aspect est très différent. Ses très longues tiges se courbent et cela lui donne un port très léger, très gracieux.

Forsythia suspensa jamais taillé dans mon jardin de Veneux. Il en profite pour se marcotter. Remarquez le feuillage marcescent des hêtres à gauche :

2 forsythia sus  veneux 15 mars 2011 002.jpg

3 forsythia veneux 13 mars 2011 019.jpg

Forsythia suspensa probablement régulièrement taillé sur un parking à Pringy :

forsythia suspensa 7 mars 2011 025.jpg

 

13:13 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2014

Alnus glutinosa

 

Les aulnes n'ont aucune chance d'envahir mon terrain de Veneux, il est beaucoup trop sec pour eux. Je me contentais d'aller les admirer une ou deux fois par an dans la plaine de Sorques au bord de l'eau :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2010/03/13/un-etran...

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2010/03/13/l-aulne-...

Mais maintenant j'ai un aulne à admirer à domicile en terrain très humide. C'est un de mes lecteurs, Antoine, qui l'avait remarqué il y a un an sur une photo de Cornus alba. Il s'est semé là sans autorisation et je n'y avais pas prêté attention. En effet son écorce ressemble beaucoup à celle des noisetiers qui se sèment partout et je l'avais pris pour l'un d'eux sans faire attention aux feuilles. J'espérais vous montrer ses chatons mais il est encore trop jeune pour fleurir. Mais nous pouvons admirer ses bourgeons végétatifs dont la couleur violette est unique parmi nos arbres :

alnus glutinosa romi 6 fev 2014 009 (1).jpg

alnus glutinosa romi 6 fev 2014 009 (2).jpg

alnus glutinosa romi 6 fev 2014 009 (3).jpg

alnus glutinosa romi 6 fev 2014 009 (4).jpg

00:11 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

07/02/2014

Après la tempête

 

Elle a présenté un avantage, l'élagage gratuit des branches mortes. Elle n'a pas fait de vrais dégâts sur mon terrain mais ma nuit a été aussi agitée que la tempête et je manque de sommeil. Il faut dire que le vent me fait très peur à cause de mes arbres. Mais le vent n'a pas dépassé 100 km/h, une bise légère à côté de la tempête de janvier 1990 qui a fait des ravages sur mon terrain et de celle de décembre 1999 qui n'a plus rien trouvé à arracher.

Il y a eu cependant un peu de bousculade. Ces pendouilles au milieu du chemin d'entrée, ce sont des pousses de l'année de Rosa mulliganii. Cela permet d'apprécier de quoi est capable ce rosier-liane. Je vais raccrocher certaines sur le côté. Pour celles du milieu, je vais essayer, en les soulevant avec un balai de les accrocher sur l'arcade, elles ont des épines nombreuses et agressives qui devraient aider. En cas d'échec il me faudra utiliser un escabeau.

1 rosa mulliganii veneux 7 fev 2014 014.jpg

Les fleurs de Edgeworthia chrysantha en sont tout ébouriffées. Étant donné leur conformation, j'aurais dû penser à les recouvrir. Mais je ne suis pas encore une spécialiste de la culture de cette jolie plante. J'espère qu'elles vont s'en remettre.

edgeworthia veneux 7 fev 2014 015 (1).jpg

edgeworthia veneux 7 fev 2014 015 (3).jpg

edgeworthia veneux 7 fev 2014 015 (4).jpg

edgeworthia veneux 7 fev 2014 015 (5).jpg

edgeworthia veneux 7 fev 2014 015 (6).jpg

Comme un roseau, un bambou plie mais ne rompt point. La photo est prise pendant une rafale à 70 km/h. Entre deux rafales ils se redressent totalement. Ceux du voisin et ceux qui ont envahi mon terrain sont aussi hauts que ma maison, environ 8m.

bambous veneux 7 fev 2014 024 (2).jpg

Le vent n'empêche pas les crocus de se multiplier

crocus veneux 7 fev 2014 001 (1).jpg

crocus veneux 7 fev 2014 001 (2).jpg

crocus veneux 7 fev 2014 001 (3).jpg

ni les iris de montrer leur première fleur

iris veneux 7 fev 2014 004 (1).jpg

iris veneux 7 fev 2014 006 (2).jpg

iris veneux 7 fev 2014 006 (4).jpg

ni les oiseaux de grignoter les fruits mûrs du lierre :

hedera veneux 7 fev 2014 010.jpg

Les fleurs de Camellia sasanqua n'ont pas été gênées par le vent :

sasanqua 7 fev 2014 007.jpg

 

15:48 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

05/02/2014

Galanthus

 

Je vous ai déjà montré cette année mes Galanthus elwesii, dit perce-neige géant car c'est le plus grand. C'est aussi le plus précoce puisqu'il fleurit dès fin décembre. Maintenant les Galanthus nivalis, spontanés et très abondants dans la forêt de Fontainebleau, commencent à se montrer, un mois plus tard que le précédent, et ils sont encore peu nombreux alors que dans 15 jours je verrai qu'ils ont envahi tout le terrain.

1 galanthus nivalis rec  1 fév 2014 006.jpg 

Mes perce-neige géants proviennent du terrain au nord du mien, boisé et non entretenu. J'avoue que j'en avais chipé une touffe il y a de nombreuses années. Voici la large nappe du terrain voisin. Les photos ne peuvent être plus nette, c'est à plus de 30m et maintenant une clôture m'empêche de les approcher :

2 galanthus elwesii 25 janv 2014 001 (3).jpg

3 galanthus elwesii 25 janv 2014 001 (1).jpg 

Je vous ai déjà donné les différences entre elwesii et nivalis :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2011/02/11/galanthu... 

Dans la zone où se trouvent les touffes denses de Galanthus elwesii, denses au point que je dois souvent les dédoubler,des Galanthus nivalis n'ont pas craint de s'installer au milieu de ces géants. Cela permet de bien voir la différence de taille et aussi la différence de largeur des feuilles. Elwesii est à gauche, nivalis à droite :

4 elwesii veneux 2014 001.jpg

5 veneux 1 fév 2014 002.jpg 

Cet automne j'ai planté des Galanthus voronowii. Je ne les ai pas encore vus, j'ai peut-être mal cherché, ils sont peu nombreux.

 

01/02/2014

Hamamelis

Je vous avais montré le petit Hamamelis 'Diane' en fleurs le 18 janvier. Aujourd'hui il est toujours en fleurs :

1 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (1).jpg

2 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (5).jpg

3 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (4).jpg

4 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (3).jpg

5 diane coeur romi 3 mars 2013 084.jpg

Maintenant Hamamelis 'Arnold Promise' est lui aussi en fleurs :

6 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (1).jpg

7 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (2).jpg

8 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (4).jpg

9 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (5).jpg

10 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (7).jpg

11 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (8).jpg

12 hamamelis arnold coeur romi 1 fév 2014 001 (7).jpg

13 hamamelis arnold coeur romi 11 mars 2012 041.jpg

Hamamelis mollis me préoccupe un peu. Je ne le vois pas grandir et sa floraison n'est pas aussi dense que celle des deux autres. Il a pourtant aussi bien résisté que les autres aux deux inondations très prolongées. Il ne présente aucun signe de chlorose. C'est peut-être son développement normal.

a hamamelis mollis romi 1 fév 2014 020 (2).jpg

b hamamelis mollis romi 1 fév 2014 020 (5).jpg

c hamamelis mollis romi 1 fév 2014 020 (4).jpg

d hamamelis mollis romi 9 mars 2012 081 (2).jpg

e hamamelis mollis romi 11 mars 2012 049.jpg

21:47 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Crocus

Les premiers crocus font presque croire au printemps .

1 crocus veneux 31 janv 2014 020.jpg

2 crocus veneux 31 janv 2014 022.jpg

Les colchiques sortent leur feuillage. Elles ne fleuriront qu'en fin d'été sans feuillage.

3 colchiques veneux 31 janv 2014 023.jpg

4 colchiques veneux 31 janv 2014 024.jpg

Discrètement Lonicera fragrantissima

5 lonicera veneux 31 janv 2014 016.jpg

nous montre sa première fleur :

6 lonicera veneux 30 janv 2014 037.jpg

lonicera fragrantissima fl veneux 30 janv 2014 025.jpg

lonicera fragrantissima pollen 3 mars 2011 004.jpg

Deux Camellia sasanqua continuent à fleurir bien décidés à faire la jonction avec les Camellia japonica.

sasanqua veneux 31 janv 2014 014.jpg

sasanqua veneux 30 janv 2014 010.jpg

30/01/2014

Le réveil de l'Edgeworthia

Je vais d'abord rappeler rapidement les événements de la jeune vie de mon Edgeworthia chrysantha. Il est arrivé le 8 mars 2013 tout en fleurs :

1 edgeworthia veneux 8 mars 2013 005.jpg

2 edgeworthia veneux 8 mars 2013 007.jpg

J'ai découvert ses boutons floraux déjà bien dodus le 28 novembre. Ils étaient sans doute là depuis plus longtemps mais cachés par le feuillage encore totalement présent :

3 edgeworthia veneux 28 nov 2013 002 (2).jpg

4 edgeworthia veneux 28 nov 2013 002 (1).jpg

Le 26 décembre le feuillage est tombé, les boutons ont grossi et maintenant ils assurent le décor :

5 edgeworthia veneux 26 déc 2013 009.jpg

Ils ont continué à grossir très lentement et ce matin 30 janvier il m'ont montré les premières fleurs ouvertes en périphérie de l'inflorescence. C'est sa façon normale de fleurir, d'abord les fleurs périphériques puis la floraison gagne peu à peu l'ensemble de l'inflorescence. Voici ces premières jolies fleurs un peu velues :

a edgeworthia veneux 30 janv 2014 033.jpg

b edgeworthia veneux 30 janv 2014 020.jpg

c veneux 30 janv 2014 004.jpg

d edgeworthia veneux 30 janv 2014 035.jpg

e edgeworthia veneux 30 janv 2014 p 003.jpg

edgeworthia fl veneux 30 janv 2014 019.jpg

edgeworthia fl veneux 30 janv 2014 034.jpg

edgeworthia fleurs veneux 30 janv 2014 020.jpg

edgeworthia fleurs veneux 30 janv 2014 033.jpg

20:19 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/01/2014

Un colis d'enfer !

L'enfer pour moi, ce fut le déballage du colis.

J'attendais un tout petit colis, je savais qu'il arriverait aujourd'hui mais je pensais pouvoir aller faire mes courses sans problème, il aurait dû rentrer dans ma boite aux lettres réglementaire. Hélas, il mesurait 41,5 x 32 x 25cm. Une taille imprévue qui oblige à aller le chercher à la poste.

Pourquoi cette taille ? Voilà le carton et ce qu'il contenait de valable :

emballage 29 janv 2014 002.jpg

Les petits pots étaient noyés dans cet immense carton. Je les ai mis dans un carton plus approprié, sans les plier, sans les abîmer. Bien serrés les uns contre les autres, ils ne bougent pas et il reste encore la place pour un matériel de calage et de protection. J'ai posé mon petit colis sur le trop grand :

emballage 29 janv 2014 006.jpg

Mais dans cet énorme colis, la plus grande partie était constituée flocons de polystyrène :

emballage 29 janv 2014 008.jpg

Il y en avait tellement que j'en ai rempli un sac poubelle de 30 litres ! Pour seulement 5 tout petits pots ! Je n'exagère pas, vous n'avez qu'à calculer le volume du carton : 33 dm3 soit 33 litres. J'ai mis 1/2 heure à le vider poignée par poignée, sans parler des réactions électrostatiques du matériau, pour ne pas abîmer les plantes dont je ne trouvais pas la position tant elles étaient noyées là-dedans, et en plus elles étaient en vrac dans un grand sac poubelle. Ce grand sac poubelle était ouvert et ne maintenait pas du tout les pots. Les flocons de polystyrène n'étaient qu'une protection contre les chocs mais ne maintenaient rien en place. D'ailleurs les pots s'étaient en partie vidés.

Pourquoi du polystyrène ? Est-ce compatible avec l'amour des plantes ? Certes, c'est un des plastiques les moins toxiques et on peut le fondre pour le recycler. Mais, moi, je n'ai pas les moyens de le recycler, il est parti aux ordures non recyclables dans son sac poubelle. Mais il est fabriqué à partir du pétrole. N'y a-t-il pas d'autres alternatives ? Si, pour un aspect équivalent il y a les flocons de maïs, les flocons faits à partir de carton kraft, couleur nature ou très colorés. J'ai déjà reçu des colis emballés dans du maïs. C'est le même aspect, pour les reconnaître il suffit de les mettre dans l'eau, ils fondent aussitôt. Et de plus l'expéditeur le précise et vente la qualité écologique de son produit d'emballage. Ces flocons de maïs ou de carton peuvent être compostés. Cela limite le volume des ordures et ça nourrit le jardin. Plus simplement, il y a le papier journal froissé, la paille, et bien d'autres matériaux naturels, même les feuilles mortes si nombreuses à la période des plantations. 

Je ne suis pas très colérique mais j'ai tout de même piqué une colère. J'aurais mieux supporté ce cadeau de polystyrène d'un fournisseur qui n'a rien à voir avec les plantes. Enfin calmée et le polystyrène mis dans la poubelle, je me suis promis de rayer de mes fournisseurs les pépinières qui m'envoient gratuitement 30 litres de polystyrène dans un colis géant.

15:31 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)