Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

Hamamelis

Je vous avais montré le petit Hamamelis 'Diane' en fleurs le 18 janvier. Aujourd'hui il est toujours en fleurs :

1 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (1).jpg

2 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (5).jpg

3 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (4).jpg

4 hamamelis diane romi 1 fév 2014 012 (3).jpg

5 diane coeur romi 3 mars 2013 084.jpg

Maintenant Hamamelis 'Arnold Promise' est lui aussi en fleurs :

6 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (1).jpg

7 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (2).jpg

8 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (4).jpg

9 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (5).jpg

10 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (7).jpg

11 hamamelis arnold romi 1 fév 2014 001 (8).jpg

12 hamamelis arnold coeur romi 1 fév 2014 001 (7).jpg

13 hamamelis arnold coeur romi 11 mars 2012 041.jpg

Hamamelis mollis me préoccupe un peu. Je ne le vois pas grandir et sa floraison n'est pas aussi dense que celle des deux autres. Il a pourtant aussi bien résisté que les autres aux deux inondations très prolongées. Il ne présente aucun signe de chlorose. C'est peut-être son développement normal.

a hamamelis mollis romi 1 fév 2014 020 (2).jpg

b hamamelis mollis romi 1 fév 2014 020 (5).jpg

c hamamelis mollis romi 1 fév 2014 020 (4).jpg

d hamamelis mollis romi 9 mars 2012 081 (2).jpg

e hamamelis mollis romi 11 mars 2012 049.jpg

21:47 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Crocus

Les premiers crocus font presque croire au printemps .

1 crocus veneux 31 janv 2014 020.jpg

2 crocus veneux 31 janv 2014 022.jpg

Les colchiques sortent leur feuillage. Elles ne fleuriront qu'en fin d'été sans feuillage.

3 colchiques veneux 31 janv 2014 023.jpg

4 colchiques veneux 31 janv 2014 024.jpg

Discrètement Lonicera fragrantissima

5 lonicera veneux 31 janv 2014 016.jpg

nous montre sa première fleur :

6 lonicera veneux 30 janv 2014 037.jpg

lonicera fragrantissima fl veneux 30 janv 2014 025.jpg

lonicera fragrantissima pollen 3 mars 2011 004.jpg

Deux Camellia sasanqua continuent à fleurir bien décidés à faire la jonction avec les Camellia japonica.

sasanqua veneux 31 janv 2014 014.jpg

sasanqua veneux 30 janv 2014 010.jpg

30/01/2014

Le réveil de l'Edgeworthia

Je vais d'abord rappeler rapidement les événements de la jeune vie de mon Edgeworthia chrysantha. Il est arrivé le 8 mars 2013 tout en fleurs :

1 edgeworthia veneux 8 mars 2013 005.jpg

2 edgeworthia veneux 8 mars 2013 007.jpg

J'ai découvert ses boutons floraux déjà bien dodus le 28 novembre. Ils étaient sans doute là depuis plus longtemps mais cachés par le feuillage encore totalement présent :

3 edgeworthia veneux 28 nov 2013 002 (2).jpg

4 edgeworthia veneux 28 nov 2013 002 (1).jpg

Le 26 décembre le feuillage est tombé, les boutons ont grossi et maintenant ils assurent le décor :

5 edgeworthia veneux 26 déc 2013 009.jpg

Ils ont continué à grossir très lentement et ce matin 30 janvier il m'ont montré les premières fleurs ouvertes en périphérie de l'inflorescence. C'est sa façon normale de fleurir, d'abord les fleurs périphériques puis la floraison gagne peu à peu l'ensemble de l'inflorescence. Voici ces premières jolies fleurs un peu velues :

a edgeworthia veneux 30 janv 2014 033.jpg

b edgeworthia veneux 30 janv 2014 020.jpg

c veneux 30 janv 2014 004.jpg

d edgeworthia veneux 30 janv 2014 035.jpg

e edgeworthia veneux 30 janv 2014 p 003.jpg

edgeworthia fl veneux 30 janv 2014 019.jpg

edgeworthia fl veneux 30 janv 2014 034.jpg

edgeworthia fleurs veneux 30 janv 2014 020.jpg

edgeworthia fleurs veneux 30 janv 2014 033.jpg

20:19 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/01/2014

Un colis d'enfer !

L'enfer pour moi, ce fut le déballage du colis.

J'attendais un tout petit colis, je savais qu'il arriverait aujourd'hui mais je pensais pouvoir aller faire mes courses sans problème, il aurait dû rentrer dans ma boite aux lettres réglementaire. Hélas, il mesurait 41,5 x 32 x 25cm. Une taille imprévue qui oblige à aller le chercher à la poste.

Pourquoi cette taille ? Voilà le carton et ce qu'il contenait de valable :

emballage 29 janv 2014 002.jpg

Les petits pots étaient noyés dans cet immense carton. Je les ai mis dans un carton plus approprié, sans les plier, sans les abîmer. Bien serrés les uns contre les autres, ils ne bougent pas et il reste encore la place pour un matériel de calage et de protection. J'ai posé mon petit colis sur le trop grand :

emballage 29 janv 2014 006.jpg

Mais dans cet énorme colis, la plus grande partie était constituée flocons de polystyrène :

emballage 29 janv 2014 008.jpg

Il y en avait tellement que j'en ai rempli un sac poubelle de 30 litres ! Pour seulement 5 tout petits pots ! Je n'exagère pas, vous n'avez qu'à calculer le volume du carton : 33 dm3 soit 33 litres. J'ai mis 1/2 heure à le vider poignée par poignée, sans parler des réactions électrostatiques du matériau, pour ne pas abîmer les plantes dont je ne trouvais pas la position tant elles étaient noyées là-dedans, et en plus elles étaient en vrac dans un grand sac poubelle. Ce grand sac poubelle était ouvert et ne maintenait pas du tout les pots. Les flocons de polystyrène n'étaient qu'une protection contre les chocs mais ne maintenaient rien en place. D'ailleurs les pots s'étaient en partie vidés.

Pourquoi du polystyrène ? Est-ce compatible avec l'amour des plantes ? Certes, c'est un des plastiques les moins toxiques et on peut le fondre pour le recycler. Mais, moi, je n'ai pas les moyens de le recycler, il est parti aux ordures non recyclables dans son sac poubelle. Mais il est fabriqué à partir du pétrole. N'y a-t-il pas d'autres alternatives ? Si, pour un aspect équivalent il y a les flocons de maïs, les flocons faits à partir de carton kraft, couleur nature ou très colorés. J'ai déjà reçu des colis emballés dans du maïs. C'est le même aspect, pour les reconnaître il suffit de les mettre dans l'eau, ils fondent aussitôt. Et de plus l'expéditeur le précise et vente la qualité écologique de son produit d'emballage. Ces flocons de maïs ou de carton peuvent être compostés. Cela limite le volume des ordures et ça nourrit le jardin. Plus simplement, il y a le papier journal froissé, la paille, et bien d'autres matériaux naturels, même les feuilles mortes si nombreuses à la période des plantations. 

Je ne suis pas très colérique mais j'ai tout de même piqué une colère. J'aurais mieux supporté ce cadeau de polystyrène d'un fournisseur qui n'a rien à voir avec les plantes. Enfin calmée et le polystyrène mis dans la poubelle, je me suis promis de rayer de mes fournisseurs les pépinières qui m'envoient gratuitement 30 litres de polystyrène dans un colis géant.

15:31 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/01/2014

Le pin noir

Des gens imbéciles accusent les renards et les blaireaux de tous les maux pour pouvoir assouvir leur désir de tuer. D'autres, sans doute en partie les mêmes, en tout cas guère plus intelligents, accusent les arbres de tous les maux pour pouvoir les abattre. Les arbres sont dangereux, ils tombent sur les maisons, sur les voitures, ils tuent. Il faudrait les reléguer dans des forêts lointaines pour qu'il n'y ait aucun risque. Mais les forêts lointaines, on les détruit. Lorsqu'on aura abattu le dernier arbre, il n'y aura plus assez d’oxygène, donc plus aucun humain pour admirer cette Terre maintenant sans risque.

En France, on a en plus une spécialité : accuser les arbres des accidents de la route :

http://www.lunion.presse.fr/region/pas-d-accord-pour-que-...

Cela se passe à 73 km seulement de Romilly.

Il peut arriver qu'un conducteur par ailleurs irréprochable dérape dans un virage à cause des conditions de la chaussée et percute un arbre. Mais dans une ligne droite ? Quelqu'un a-t-il vu un de ces méchants arbres se précipiter vers une voiture ? Je ne crois pas, c'est la voiture qui se précipite sur l'arbre. La cause en est la vitesse, l'alcool, la drogue, pas l'arbre.

Je n'ai pas peur des arbres, même pas des si méchants pins noirs. J'ai planté un tout petit pin noir d'Autriche mycorhizé aux lactaires il y a presque 3 ans, fin mars 2011 :

0 pinus nigra  25 mars 2011 070.jpg

Je ne sais si j'aurai des lactaires mais mais pour le pin, c'est bien parti. Il mesurait 70 cm. Il n'a pas du tout poussé la première année, très peu la suivante et cette année il a démarré. Il mesure 1m40 :

1 pinus nigra romi 7 janv 2014 007.jpg

J'espère qu'il n'est pas méchant et qu'il n'attend pas d'être plus grand pour se précipiter sur ma voiture lorsque j'arrive.

00:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

21/01/2014

Taxus baccata, les bourgeons floraux

Les boutons floraux des ifs sont déjà très visibles, du moins sur les sujets mâles. A Romilly :

1 taxus baccata m romi 18 janv 2014 009.jpg

A Veneux :

2 taxus m 21 janv 2014 p 010.jpg

Pour les bourgeons de fleurs femelles, c'est moins évident. Même les jeunes fleurs à peine fécondées ne sont pas faciles à distinguer des bourgeons végétatifs tant que l'ovaire n'a pas grossi. Je n'ai pas vu de bourgeons sur les deux ifs femelles de Romilly, très jeunes. Sur celui de Veneux j'ai trouvé un tout petit nombre de bourgeons. Je pense que celui-ci est un bourgeon de fleur :

3 taxus fl f  rec 21 janv 2014 p 024.jpg

et celui-là, plus allongé, moins serré, un bourgeon végétatif :

4 taxus fl f 21 janv 2014 p 019.jpg

Si vous souhaitez un if d'un sexe précis, ne comptez pas sur la jardinerie, ils ne sont pas sexés. Donc, pour qu'il n'y ait pas d'erreur, achetez un mâle en boutons en hiver ou en fleurs au printemps (attention au pollen, vous allez vous retrouver couvert de poudre jaune si les fleurs sont à maturité) et une femelle beaucoup plus tard quand les fruits sont bien reconnaissables.

 http://sureaux.blogspirit.com/archive/2011/10/25/taxus-ba...

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2011/02/25/taxus-ba...

20:02 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

19/01/2014

Beautés d'hiver

Naturelles ou plantées, voici encore quelques beautés blanches de janvier.

A Veneux :

galanthus elw romi 18 janv 2014 002 (3).jpg

helleborus 1 niger  17 janv 2014 001 (5).jpg

helleborus niger  17 janv 2014 001 (2).jpg

helleborus niger  17 janv 2014 001 (4).jpg

A Montereau :

paquerettes 18 janv 2014 005 (1).jpg

paquerettes 18 janv 2014 005 (3).jpg

A Romilly :

champignons romi 18 janv 2014 067 (1).jpg

champignons rec romi 18 janv 2014 067 (2).jpg

20:53 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/01/2014

Hamamelis 'Diane'

De mes trois Hamamelis, Hamamelis x intermedia 'Diane' est le premier en fleurs. C'est pourtant le plus petit, le plus jeune. Il avait fleuri pour la première fois l'an dernier :

1 diane rec  romi 3 mars 2013 081.jpg

Cette année il a un peu grandi et surtout il a des fleurs sur toute la longueur des rameaux.

2 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (1).jpg

3 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (2).jpg

4 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (3).jpg

5 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (5).jpg

6 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (6).jpg

7 hamamelis diane romi 18 janv 2014 051 (7).jpg

diane romi 3 mars 2013 081 (4).jpg

Je vous montrerai bientôt les deux autres. Ils fleurissent depuis 2008. Hamamelis x intermedia 'Arnold Promise' est de loin le plus grand. Pour l'instant il n'a qu'une dizaine de fleurs ouvertes mais il va être magnifique car les boutons sont très nombreux et serrés. J'ai ramassé une dizaine de fruits pas encore éclatés pour les semer. Il est normal qu'il soit légèrement en retard sur Diane, il est considéré comme le plus tardif des x intermedia. Hamamelis mollis a une croissance vraiment très lente et sera le plus tardif, il n'a ouvert aujourd'hui que 2 fleurs. 

Il est à remarquer que ces Hamamelis plantés depuis maintenant 6 ans pour deux d'entre eux ne présentent aucun signe de souffrance à cause du pH8 du terrain et je n'ai pas eu à intervenir.

21:56 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

12/01/2014

Éloge du jasmin d'hiver

Je vous ai parlé de Jasminum nudiflorum presque tous les ans et déjà cette année. Ce qui m'a incitée à me pencher de nouveau sur les charmes de cet arbuste, c'est une émission télé. Ce devaient être les informations, sur je ne sais plus quelle chaîne. Un présentateur nous disait que l'hiver ne s'était pas encore montré, que les températures étaient trop douces, et que cela provoquait la floraison hors saison de certaines plantes. Jusque là cela semble vrai mais soudain sa démonstration tourne mal parce que la seule floraison qu'il nous montre comme preuve, c'est une magnifique haie très fleurie de jasmin d'hiver !!! J'ai éclaté de rire. La floraison du jasmin d'hiver, comme son nom l'indique, n'est pas hors saison en hiver. 

J'ai alors vraiment pris conscience plus que jamais de l'importance de cet arbuste pour la micro-faune du jardin. C'est celui sur lequel les insectes peuvent compter de façon certaine de décembre à mars au moins. Il lui arrive même de fleurir dès novembre comme en 2007 et 2009. Mais pas cette année, les premières fleurs sont apparues fin décembre, ce n'est donc pas lié à la douceur des températures. Comme pour les camellias malgré mes observations depuis des années je n'ai toujours pas compris ce qui influence ces grandes variations de la date de floraison.

1 jasminum nud  veneux 4 déc 2012 002.jpg

Cet arbuste venu d'Asie, principalement le Yunnan, est maintenant dans de nombreux jardins. Il s'est même naturalisé très localement dans quelques départements. Certains diront qu'il a un défaut, il n'est pas parfumé contrairement à d'autres jasmins. C'est vrai, mais à la place il nous donne beaucoup, une magnifique floraison lumineuse et joyeuse qui nous aide à supporter le plus dur de l'hiver en bravant la neige et le gel.

2 jasminum neige 18 dec 011.jpg

Son feuillage est caduc mais ses feuilles à 3 folioles sont petites

3 jasminum le 29 oct 005.jpg

4 jasminum 10 juin 2008 036.jpg

et ses tiges quadrangulaires

5 jasmin tige 21 nov 006.jpg

sont très vertes. Lorsqu'il a perdu ses feuilles, il est moins dense mais toujours vert. Il peut émettre des tiges de 3 ou 4m de long. Mais ce n'est pas un vrai grimpant, il ne sait pas s'accrocher tout seul. Il faut donc s'en occuper. Il y a 3 solutions. On peut le faire grimper en attachant les tiges à son support. On peut le laisser dégringoler gracieusement d'une butte. La meilleure solution pour moi, c'est d'en faire un arbuste bien dense, c'est ainsi qu'il sera le plus impressionnant par sa floraison. On plante un petit pied et on le laisse d'abord se développer tout seul. Ses longues tiges plient sous leur poids et se marcottent dès qu'elles touchent le sol. Lorsqu'il aura ainsi formé le massif dense aux dimensions souhaitées, on taille tous les ans après la floraison pour l'obliger à rester dans les dimensions désirées. 

En ce moment sur mon terrain de Veneux, à part lui, il n'y a pas grand chose à se mettre dans la trompe. Les fleurs du lierre sont fanées depuis longtemps et les fruits presque mûrs, mais c'est pour les oiseaux. Il y a les boutons floraux de l'Edgeworthia qui semblent offrir déjà du nectar

6 edgeworthia bestiole veneux 26 nov 2013 011.jpg

et les fleurs du Prunus subhirtella mais il est bien petit et les fleurs peu nombreuses.

7 prunus subhirtella fl veneux 30 oct 2012 010 (7).jpg

Les pâquerettes sont rares car le terrain ne s'y prête pas. Les dernières fleurs des Camellia sasanqua, eux aussi très jeunes, ne sont pas encore relayées par celle des autres camellias. 

Il y a donc surtout les fleurs du jasmin. Elles ont 5 ou 6 pétales dont la base est soudée en formant un tube. C'est à peine si on aperçoit quelque chose à la sortie du tube. C'est le stigmate qui ne nourrit pas son insecte :

8 jasmin veneux 18 mars 009.jpg

La nourriture doit donc se trouver au fond du tube. Regardez comme ce syrphe y enfonce sa tête :

9 syrphe jasminum nudiflorum près 11 janv 2014 045 (3).jpg

J'ai ouvert une fleur pour voir ce qu'il y cherche

10 jasminum nudiflorum 11 janv 2014 016.jpg

J'ai écarté les éléments de la masse jaune au fond. Ce sont deux étamines

11 jasminum nudiflorum 11 janv 2014 039.jpg

12 jasminum nudiflorum 11 janv 2014 038.jpg

13 jasminum nudiflorum étam 11 janv 2014 038.jpg

surmontées du pistil bien gluant :

14 jasminum nudiflorum 11 janv 2014 042.jpg

L'insecte enfonce sa tête et sa trompe pour accéder au nectar au fond du tube. La trompe doit se frayer un chemin entre les étamines et ramène le pollen jusqu'au pistil et au pistil de la fleur suivante.

 

10/01/2014

Cyclamen repandum

J'ai aussi planté au pied d'un hêtre une quatrième espèce de cyclamen dont j'ai oublié le nom mais ce nom va être facile à retrouver. Bien sûr, je n'en ai planté que trois tubercules, comme pour les autres, et il s'est bien étendu, surtout cette année. Il n'est pas en fleurs en ce moment. Il est au milieu du lierre et surtout de la petite pervenche. D'après mes archives de photos, je l'ai sans doute planté à l'automne 2008. Le voici aujourd'hui dans la zone où je l'ai implanté, entre le tronc du hêtre couvert de lierre et un hellébore oriental :

1 cyclamen repandum 10 janv 2014 008.jpg

2 cyclamen repandum veneux 6 janv 2014 002 (3).jpg

Il a de belles grandes feuilles :

cyclamen repandum 10 janv 2014 005.jpg

cyclamen repandum veneux 4 janv 2014 012 (3).jpg

cyclamen repandum veneux 4 janv 2014 012 (5).jpg

cyclamen repandum veneux 6 janv 2014 002 (1).jpg

C'est de l'aspect des feuilles du cyclamen de Naples, Cyclamen hederifolium, que ses feuilles se rapprochent le plus. Mais il y a des différences. Comme celles du cyclamen de Naples, elles évoquent les feuilles de lierre. Mais elles leur ressemblent encore plus, par leur forme et par leurs proportions. Elles sont finement dentées et surtout légèrement lobées. Elles sont aussi larges que longues alors que celles du cyclamen de Naples sont plus étroites. Pour la coloration, bien qu'il y ait une certaine variabilité, ce sont les zones bien vertes qui sont autour des pétioles alors que pour le cyclamen de Naples, c'est l'inverse, ce sont les zones claires, argentées qui occupent cette place. Enfin, les feuilles de ce cyclamen sont plus grandes. 

Voici une étude comparative. J'ai choisi pour chaque espèce de cyclamen les feuilles les plus grandes du tapis. Pour Cyclamen repandum, car c'est de lui qu'il s'agit, j'ai assombri les photos pour mieux voir les mesures, le mètre-ruban était surexposé.

Cyclamen repandum :

d1 cyclamen repandum cm 10 janv 2014 009.jpg

d2 cyclamen repandum cm 10 janv 2014 010.jpg

Cyclamen hederifolium :

d3 cyclamen hederifolium  10 janv 2014 012.jpg

d4 cyclamen hederifolium 10 janv 2014 013.jpg

Les feuilles de repandum sont plus grandes de 2 à 3cm et plus larges.

C'est bien Cyclamen repandum à cause de la taille, de la forme, de la disposition des couleurs. Un autre argument : j'ai obligatoirement choisi un cyclamen qui complète la floraison des autres cyclamens. Il fleurit en avril-mai, après Cyclamen pseudibericum. Nous avons ainsi une floraison presque continue de août à mai. 

Mais je ne peux vous montrer ses fleurs, je ne les ai jamais vues. Comment est-ce possible ? Il a obligatoirement fleuri puisque son territoire s'est étendu. Sur cette photo j'ai encerclé son territoire actuel. Au départ il a été implanté tout-à-fait à droite. Il s'est développé en quart de cercle autour du pied du hêtre. S'il ne s'est pas du tout développé vers la droite, c'est parce qu'il y a trop de soleil. Il est obsédé par la recherche de l'ombre au point que dans la nature on le trouve souvent bien caché du soleil derrière un petit rocher. Il y a encore plus d'ombre sous l'Epimedium qu'il va bientôt atteindre. Se glissera-t-il dessous ?

e cyclamen repandum territoire 10 janv 2014 006.jpg

epimedium veneux 4 janv 2014 018.jpg

Son beau tapis de feuilles est présent très longtemps. Le voici en novembre 2009 :

f cyclamen repandum 22 nov 2009 007.jpg

f2 cyclamen repandum  22 nov 2009 011.jpg

Si je n'ai jamais vu ses fleurs, c'est parce que je n'ai pas pensé à les chercher sous l'abondante végétation qui recouvre ce cyclamen à sa période de floraison. Presque tout mon terrain est envahi, chaque année avec plus d'intensité, par les jonquilles et les perce-neige. Il est planté entre l'hellébore et le hêtre :

g1 hellebore 14 mars 007.jpg

Le 29 février on le voit encore :

g2 cyclamen x veneux 29 fev 2012 010.jpg

Le 17 mars en cherchant bien on l'aperçoit :

g3 hellebore rec veneux 17 mars 2012 001.jpg

Mais le 12 avril il est totalement enseveli :

g4 helleborus or 12 avril 2013.jpg

C'est promis, dès fin mars je vais le surveiller et je vous montrerai ses fleurs. Après la floraison, je déplacerai quelques tubercules de la périphérie, les plus anciens sont sans doute très gros et indéplaçables. Je leur trouverai un coin très à l'ombre sans jonquilles ni perce-neige, au pied d'un camellia. 

Mais il manque un cinquième cyclamen pour compléter l'année, un cyclamen à floraison d'été. Ce sera Cyclamen purpurascens. Il n'y aura pas de problème pour sa floraison, en été le feuillage des jonquilles et des perce-neige n'est plus visible.

14:32 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

09/01/2014

Cyclamen pseudibericum

Puis j'ai planté Cyclamen pseudibericum. Je suis décidée maintenant à avoir des cyclamens toute l'année. J'ai planté ce cyclamen au pied d'un camellia. Il fleurira en mars.

Le feuillage commence à apparaître :

1 cyclamen pseudibericum veneux 4 janv 2014 008 (4).jpg

2 cyclamen pseudibericum veneux 4 janv 2014 008 (3).jpg

3 cyclamen pseudibericum veneux 4 janv 2014 008 (1).jpg

4 cyclamen ps veneux 21 mars 2012 022.jpg

Et c'est bien parti pour les semis donc pour la persistance certaine de l'espèce :

5 cyclamen pseudibericum veneux 5 janv 2014 008 (3).jpg

En attendant la prochaine floraison, je vous montre de nouveau celle de 2013. Les photos ont été prises entre le 21 mars et le 7 avril :

10. cyclamen pseudib veneux 7 avril 2013 014.jpg

cyclamen ps 7 avril 025.jpg

cyclamen ps feuille veneux 9 avril 006.jpg

cyclamen ps veneux 21 mars 2012 014.jpg

cyclamen ps veneux 21 mars 2012 015.jpg

cyclamen ps veneux 21 mars 2012 016.jpg

cyclamen ps veneux 21 mars 2012 020.jpg

cyclamen ps veneux 21 mars 2012 021.jpg

cyclamen pseudib veneux 7 avril 2013 014 (1).jpg

cyclamen pseudib veneux 7 avril 2013 024 (1).jpg

cyclamen pseudib veneux 7 avril 2013 024 (6).jpg

cyclamen pseudibericum  veneux 9 avril 001 (1).jpg

cyclamen pseudoibericum veneux 24 mars 2013 029.jpg

Les fleurs de cyclamen ont souvent des taches sombres à la base des pétales. Mais celles-ci sont uniques et permettent de reconnaître à coup sûr cette espèce. C'est une grande tache sombre en forme d'as de pique à la base de pétale. Les anglais y attachent beaucoup d'importance pour reconnaître l'espèce sans erreur possible :

d cyclamen pseudibericum  veneux 9 avril 001 (2).jpg

16:26 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Cyclamen coum

Quelques années après Cyclamen hederifolium et devant le succès de ce premier cyclamen, j'ai planté Cyclamen coum pour prolonger l'époque de floraison.

C'est vraiment un petit cyclamen. Ses petites feuilles sont presque rondes, à bord lisse sans lobes ni dentures. On le dit vigoureux mais le mien ne s'est pas beaucoup développé pour l'instant. Il est vrai que seules ses fleurs permettent de vraiment le repérer et un semis ne fleurit pas avant 2 ans. Son feuillage apparaît en fin d'automne pour persister tout l'hiver. Il fleurit en hiver. Les photos ont été prises entre le 11 décembre et le 4 février.

1 cyclamen coum 10 janv 002.jpg

2 cyclamen coum 10 janv 004.jpg

3 cyclamen coum 11 déc 003.jpg

4 cyclamen coum 11 déc 006.jpg

5 cyclamen coum veneux 27  janv 015.jpg

6 cyclamen coum 22 dec 2008 006.jpg

7 cyclamen coum veneux 4 février 025.jpg

8 cyclamen coum veneux 4 février 024.jpg

11:08 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

08/01/2014

Persicaria capitata

C'est une courageuse petite plante qui me fait culpabiliser pour ma négligence. Pourtant elle ne m'en veut pas et s'est fait remarquer aujourd'hui par sa petite grappe de fleurs.

Je l'ai au moins depuis deux mois et elle est restée tout ce temps dans un minuscule pot, le plus petit pot possible. A cause de mes problèmes à Romilly les plantes s'entassent et je l'avais complètement oubliée.

Persicaria capitata est un petit couvre-sol très intéressant pour l'ombre et je la destine au sous-bois de Romilly qui pour l'instant est d'une grande tristesse. Cette petite plante est très rampante, 10 cm de hauteur, mais elle peut s'étaler au sol jusqu'à 1m50. Elle a une très longue floraison, d'avril à octobre sous notre climat. Mais en climat très doux elle peut fleurir toute l'année. C'est sans doute notre début d'hiver très doux, souvent 10° le matin, 14° voire 16° l'après midi, qui a provoqué cette floraison alors qu'elle n'a encore que 2 tiges dont l'une a largement dépassé les limites du petit pot. Cependant elle semble être à sa limite de rusticité ici. Quand il gèle, elle disparaît, mais si l'hiver n'est pas excessif, elle repartira. Si les basses températures dépassent ce qu'elle peut supporter, elle repartira aussi à partir de ses semis spontanés. C'est pourquoi je ne la planterai pas avant le printemps car il n'y aura pas de semis. Pour l'hiver qui finira peut-être par arriver je l'ai mise dans un grand bac avec 20cm de débord que je pourrai remplir de feuilles et même couvrir.

Deux ou trois fleurs commencent à s'ouvrir. Les nombreuses épines sur les tiges ne sont pas bien féroces, je n'ai rien senti.

1 persicaria capitata 8 janv 2014 001.jpg

2 persicaria capitata 8 janv 2014 002.jpg

3 persicaria capitata 8 janv 2014 012.jpg

4 persicaria capitata 8 janv 2014 019.jpg

persicaria capitata 8 janv 2014 016.jpg

persicaria capitata 8 janv 2014 pa 022.jpg

persicaria capitata épines 8 janv 2014 011.jpg

persicaria capitata feuille bl pa 8 janv 2014 015.jpg

20:05 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

07/01/2014

Cyclamen hederifolium

Tout le terrain de Veneux est couvert par le lierre et la petite pervenche d'origine. J'ai vite compris, après une erreur provoquée par la famille qui aurait trouvé un beau gazon plus propre, que je devais les laisser envahir. Croyez-vous qu'on peut couvrir de gazon 1500 m2 de sable pur très pauvre et très sec et ne gardant ni l'eau ni les éléments organiques qui lui sont distribués et à l'ombre des grands arbres ? Lierre et pervenche protègent mon sol des envahisseurs non désirés, l'empêchent de se dessécher totalement et forment un magnifique tapis vert de hauteur constante, sans aucun entretien, plus vert et plus beau qu'un gazon et jamais transformé en paillasson l'été. Il empêche les semis sauvages qui m'épuisaient tout l'été et réapparaissaient derrière moi. Seuls les érables, les lauriers sauce et palme, les houx parviennent à s'y semer. Mais tout ce que j'y plante s'y développe parfaitement et pas seulement les arbustes. De belles vivaces s'y sont ainsi installées et en particulier les cyclamens.

J'ai planté 3 espèces de cyclamens (et une quatrième ? nous en parlerons plus tard). Lorsque les cyclamens ont leurs feuilles ils supplantent le lierre qui réapparaît ensuite ou écartent la pervenche plus difficile à surmonter.

Cyclamen hederifolium a été le premier planté il y a de nombreuses années. J'ai planté 3 tubercules à fleurs blanches et 3 tubercules à fleurs roses. Ils se sont beaucoup multipliés en une large nappe et je commence à en trouver ailleurs sur le terrain. Au début de l'été on ne voit que du lierre aussi dense qu'ailleurs sur le terrain. Puis, vers la fin août des fleurs émergent. Elles sont de plus en plus nombreuses jusqu'en octobre. Les blanches sont soit totalement blanches, soit marquées de rose à la base. Hybridation ?

1 cyclamen hederifolium 18 sept 002.jpg

2 cyclamen 18 sept 005.jpg

4 cyclamen 23 sept 015.jpg

5 cyclamen 23 sept 018.jpg

6 cyclamen 23 sept 020.jpg

7 cyclamen 23 sept 017.jpg

8 cyclamen 23 sept 016.jpg

Les feuilles apparaissent après les fleurs. Le 9 octobre on en voit déjà quelques unes, sur cette photo en bas :

9 cyclamen hed  9 oct 2013 003 (8).jpg

Aujourd'hui, le lierre a presque totalement disparu sous le feuillage du cyclamen de Naples :

10 cyclamen hederifolium veneux 4 janv 2014 001 (1).jpg

Mais regardez bien, complètement à droite de l'image, il y a un autre tapis de feuilles identiques mais plus sombres. Le voici :

11 cyclamen hederifolium veneux 4 janv 2014 001 (4).jpg

Les feuilles du tapis clair ont la zone centrale près du pétiole argentée :

12 cyclamen hederifolium veneux 4 janv 2014 001 (2).jpg

13 cyclamen hederifolium veneux 4 janv 2014 001 (3).jpg

Celles du tapis sombre ont cette zone claire également mais vert pâle :

14 cyclamen hederifolium veneux 4 janv 2014 001 (7).jpg

15 cyclamen hederifolium veneux 4 janv 2014 001 (5).jpg

Je pense que cette différence de coloration est en rapport avec la différence de couleur des fleurs. 

J'ajouterai qu'il se débrouille tout seul. Je ne l'arrose jamais, je ne le nourris jamais.

00:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

04/01/2014

Dasylirion glaucophyllum

Nous venons de voir que le jardin peut être gai l'hiver avec quelques floraisons et feuillages, avec des écorces. Et pourquoi pas avec une superbe floraison d'allure exotique ?

Je vous ai déjà montré l'incroyable hampe florale de Dasylirion glaucophyllum au sommet de sa floraison :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2013/01/21/dasyliri...

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2012/07/22/dasyliri...

Mais cette hampe florale de 3m de haut va durer très longtemps, au moins 7 mois. Apparue en juin, elle va durer jusqu'en janvier ou même plus tard. Certes, les fleurs seront fanées et sèches, mais toujours présentes. Voici l'aspect en hiver :

dasylirion glaucophyllum 1 paris 1 dec 2013 012.jpg

dasylirion glaucophyllum 2 paris 1 dec 2013 013.jpg

dasylirion glaucophyllum 3 paris 1 dec 2013 013.jpg

dasylirion glaucophyllum 4 paris 1 dec 2013 013.jpg

Vous imaginez cette hampe géante dans la neige ? Cette merveille végétale est à la portée de votre jardin. Elle n'a besoin que d'un coin bien ensoleillé. Plantée sur une butte un peu caillouteuse pour lui éviter l'humidité, elle peut supporter jusqu'à -15°C.

22:53 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Couleurs d'hiver

Ce qu'on voit le plus, juste à l'entrée du terrain, c'est la floraison du jasmin d'hiver, Jasminum nudiflorum. Les fleurs sont déjà très nombreuses mais les boutons prêts à s'ouvrir le sont encore plus.

jasminum nudiflorum 1 veneux 3 janvier 2014 002 (4).jpg

jasminum nudiflorum 2 veneux 3 janvier 2014 011 (4).jpg

jasminum nudiflorum 3 veneux 26 déc 2013 016 (2).jpg

jasminum nudiflorum 4 veneux 3 janvier 2014 006 (5).jpg

jasminum nudiflorum 5 veneux 3 janvier 2014 006 (4).jpg

Le perce-neige le plus précoce, Galanthus elwesii, commence aussi sa floraison :

galanthus elwesii veneux 3 janvier 2014 001.jpg

Viburnum tinus, le laurier-tin, s'y met aussi mais il a pour habitude de fleurir n'importe quand au cours de l'année :

viburnum tinus veneux 3 janvier 2014 027.jpg

L'Hydrangea quercifolia se décide enfin à rougir ses feuilles :

hydrangea quercifolia veneux 3 janvier 2014 021 (1).jpg

Les dernières petites pommes de Malus 'Evereste' :

malus evereste veneux 26 déc 2013 012.jpg

Le Cornus florida 'Cherokee Daybreak' ne veut pas perdre son feuillage :

cornus cherokee daybreak veneux 3 janvier 2014 001.jpg

L'Arum italicum décore bien le sous bois :

arum italicum veneux 3 janvier 2014 026.jpg

Un tout petit Nandina domestica me console de la perte de celui de Romilly qui m'a bien expliqué qu'il ne supporte absolument pas les inondations :

nandina veneux 3 janv 2014 001.jpg

Des camellias laissent déjà deviner la couleur de leurs fleurs :

camellia veneux 3 janvier 2014 028.jpg

Qui a dit qu'un jardin c'est triste en hiver ?

01:19 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

01/01/2014

Qu'y a-t-il à l'intérieur d'un sureau ?

Je vous souhaite une merveilleuse année pleine de joies, de jolies fleurs et de fruits délicieux.

La vigne américaine Vitis labrusca a été l'un de mes premiers achats à l'Arboretum des Barres. C'était, il y a quelques années, lors d'une Fête de l'Arbre. Ils avaient posé sur un plateau un grand nombre de ses grains de raisin pour les faire goûter et donner envie d'acheter la vigne. Ces grains étaient gros et très bons. Je suis partie avec mon pied de vigne.

J'ai planté cette vigne sauvage dans un coin sauvage du jardin suffisamment ensoleillé au pied d'un sureau noir tout aussi sauvage comme ce terrain sait en faire pousser sans me demander la permission. Ce sureau de 2m de haut avait pour mission de grandir en même temps que la vigne et de lui servir de support. A 4m au sud de ce sureau noir j'avais planté un sureau blanc (S. canadensis) soit-disant 'Aurea' qui n'a jamais eu le feuillage jaune ce qui est fréquent aussi pour S. nigra. Certains bouturent une branche jaune malheureusement non stabilisée apparue dans un feuillage vert.

Au printemps suivant la vigne n'avait pas repris. Je l'ai crue morte. Les deux sureaux ont beaucoup grandi, beaucoup épaissi, et ont formé une masse dense, presque impénétrable, un cube de 4m de côté ou plus qui rejoignait à l'est l'énorme tronc couvert d'un lierre épais d'un hêtre mort, terrassé par un chancre. Je ne m'occupais plus de cette zone sauvage sauf pour cueillir les fruits des sureaux. La chute des feuilles des sureaux est très tardive et pendant des années je n'ai pas vu qu'il y avait un autre feuillage dans tout cette verdure.

Mais le sureau noir a fini par s'effondrer obstruant le chemin d'accès en bas de cette butte et beaucoup de branches sont mortes. Le sureau blanc voulait absolument aller vers le sud et pour cela s'est lui aussi couché pour offrir tout son feuillage et ses fruits au voisin malgré des tailles annuelles. J'ai donc décidé de rabattre sévèrement ces deux sureaux pour n'en garder qu'un mètre de haut. Et j'ai enfin vu la vigne, énorme, couvrant et même surmontant toute la surface des sureaux, s'étendant en plus à l'est vers un autre sureau qu'elle surmonte aussi. s'accrochant dans le lierre du tronc de hêtre. Je suis en train de la maîtriser et ce sera un travail de plusieurs jours. J'ai déjà réussi à la faire reposer sur 3 arcades, pas obligatoirement tout-à-fait verticales car les grosses tiges sont rigides et je ne veux pas risquer de les casser. Il faudra une 4è arcade et l'élagage du 3è sureau pour faire redescendre à ma portée les tiges à l'est. La base du tronc du sureau noir sert de support au niveau d'une fourche au tronc de la vigne. De toute manière, je garde toujours les tronc morts, au moins une partie, pour la mini-faune qui en a besoin, et pas seulement pour des insectes, vous verrez plus loin.

1 vitis labrusca 31 déc 2013 019 (2).jpg

L'ensemble de la vigne est facile à repérer, et j'ai ainsi pu tout conserver, parce que l'écorce est très différente de celle des sureaux, elle est d'un rouge très sombre, sans lenticelles ni crevasses. Sur les grosses tiges elle peut se détacher en très fines et très longues lanières. Voici la base de cette vigne, c'est le tronc à droite :

2 vitis labrusca 31 déc 2013 019 (1).jpg

3 vitis labrusca 31 déc 2013 019 (4).jpg

Elle sort d'une zone épaisse de lierre que je vais conserver et remplir de fumier. Il est temps de la nourrir, le sable si pauvre ne peut l'aider à produire.

4 vitis labrusca tronc 31 déc 2013 019 (3).jpg

A l'ouest de cet ensemble il y a encore 2 survivants qu'il va aussi falloir bien nourrir : une pivoine arborescente et un cognassier sauvage de la région à petits fruits de la forme et la taille d'une pomme que j'avais obtenu par bouture. 

J'ai retracé en blanc sur la première photo une partie des tiges de la vigne que j'ai pu repérer :

5 vitis labrusca bl 31 déc 2013 pai  019 (2).jpg

Le tronc du sureau effondré, encore vivant, héberge une colonie débutante d'oreilles de Judas :

a auricularia 31 déc 2013 014 (2).jpg

b auricularia 31 déc 2013 014 (1).jpg

A partir de la grande colonie que je vous ai déjà montrée, j'ai essayé plusieurs fois d'en implanter sur d'autres troncs sans jamais réussir. Un champignon s'installe où il veut, pas où je veux.

31/12/2013

Fagus

Ce n'est pas mon style mais certains souhaitent une haie uniforme avec une coupe au carré. Pour eux, il y a une alternative à la sempiternelle haie de thuyas d'une couleur éternellement du même vert, et aussi du même vert que celle du voisin. Cet aspect permanent d'un bout à l'autre de l'année, ce n'est pas la joie. Autant peindre un mur en vert, c'est moins d'entretien. Tous les goûts sont dans la nature, dit-on, je n'en discuterai pas, mais depuis quelques années les thuyas dépérissent. Mon voisin a dû arracher sa haie, les arbres mourraient les uns après les autres. On ne peut replanter des thuyas dans ce cas, ils seraient aussitôt parasités. Mon voisin a planté des lauriers-palmes. J'aime beaucoup ces arbres, il s'en sème partout dans mon jardin, presque autant que de laurier-sauce. En arbre, c'est beau, ça fleurit. En haie bien taillée, c'est aussi triste qu'une haie de thuyas.

Je vous propose cette haie de hêtres, taillée au carré encore mieux que les thuyas. Cela vaut aussi pour une haie de charmes. Elle est opaque toute l'année car le feuillage est marcescent. Mais elle change de couleur. Mais elle fait du bien à notre petite faune sauvage. Mais les faines peuvent être consommées après avoir fait dégorger les tanins dans l'eau ou mieux grillées en amuse-gueule ou dans les salades. Et les cochons les adorent. La voici photographiée aujourd'hui :

1 fagus haie 31 déc 2013 018.jpg

2 fagus haie 31 déc 2013 017.jpg

3 fagus haie 31 déc 2013 005.jpg

4 fagus haie 31 déc 2013 006.jpg

fagus haie 31 déc 2013 001.jpg

fagus haie 31 déc 2013 002.jpg

fagus haie 31 déc 2013 003.jpg

fagus haie 31 déc 2013 004.jpg

En 2010 j'avais photographié cette même haie le 9 novembre. En automne, c'est un festival de couleurs :

hêtre haie 9 nov  2010 013.jpg

16:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

30/12/2013

Firmiana simplex

 

Je vous ai déjà montré ce bel arbre, ses feuilles originales, ses fleurs, ses fruits :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2011/08/09/firmiana...

Il nous manquait son show d'automne. Le 1 décembre :

firmiana paris 1 dec 2013 130.jpg

firmiana paris 1 dec 2013 147 (1).jpg

firmiana paris 1 dec 2013 147 (2).jpg

firmiana paris 1 dec 2013 147 (3).jpg

10:32 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/12/2013

Plantations

Après les semis, les plantations. Le Cornus 'Cherokee Daybreak' a toujours ses feuilles. On dirait qu'il attend les premiers gels pour les perdre :

cornus florida cherokee daybreak veneux 29 déc 2013 002 (1).jpg

cornus florida cherokee daybreak veneux 29 déc 2013 002 (2).jpg

cornus florida cherokee daybreak veneux 29 déc 2013 002 (3).jpg

cornus florida cherokee daybreak veneux 29 déc 2013 002 (4).jpg

Je crois que l'écorce sera intéressante :

cornus florida cherokee daybreak écorce veneux 29 déc 2013 002 (5).jpg

Mahonia 'Cabaret' :

mahonia cabaret veneux 29 déc 2013 007 (1).jpg

Mahonia 'Soft Caress' :

mahonia soft caress veneux 29 déc 2013 010 (2).jpg

17:32 Publié dans cornus, Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Semis

Aujourd'hui, c'est la récré. Je fais des semis, surtout par curiosité. A gauche, les graines sombres, ce sont des graines de Taxus baccata ramassées au sol à Paris et débarrassées de l'arille car l'enveloppe de la graine est inhibitrice chez beaucoup de plantes. A droite, les graines plus petites sont des graines de Euonymus myrianthus, elles aussi débarrassées de l'arille.

1 graines 29 déc 2013 007.jpg

Les graines de l'if ont la réputation d'être longues à germer, 2 ans au moins. Les boutures sont bien plus faciles. De plus, si elles se décident à germer, il faudra attendre encore des années pour connaître leur sexe. C'est un exercice de patience.

2 taxus baccata 3 graines 29 déc 2013 008.jpg

J'aurai sans doute beaucoup plus de chance avec les graines du fusain s'il est aussi prolifique que le fusain d'Europe. Et on voit déjà des germes qui sont apparus alors que l'arille était encore autour :

3 euo myrianthus 2 graines 29 déc 2013 013.jpg

28/12/2013

Edgeworthia chrysantha

L'Edgeworthia est un arbuste magnifique avec une floraison qui ne ressemble à aucune autre et une très longue période de boutons floraux très visibles qui valent beaucoup de floraisons si rares en cette période de l'année.

Mais il est encore assez peu connu et les renseignements à son sujet sont trop variables, notamment pour la rusticité et la date de floraison.

Pour la rusticité on trouve -7°C, -15°C, et même la zone 7 pour la Pépinière Botanique Thoby. Je l'observe à Paris depuis 2007 et je vous le garantis pour la zone 8.

Mais je ne peux l'observer à Paris que de façon épisodique. J'ai pour la première fois un Edgeworthia en âge de fleurir et j'ai l'intention de l'observer tous les jours. J'en ai un autre bien plus petit, à peine 40cm, qui ne fleurira pas cette année. Le plus grand est ici depuis janvier 2013 et cet hiver sera le premier qu'il passera entièrement chez moi. Le voici le 8 mars 2013 :

1 edgeworthia veneux 8 mars 2013 005.jpg

Pour la date de floraison, il faut tenir compte de la date de préfloraison car les boutons floraux sont rapidement gros et décoratifs. Leur taille semble en ce moment stabilisée et ils sont au moins aussi gros et aussi visibles sinon plus que les fleurs du petit Prunus autumnalis à côté (le prunus est encore peu fleuri, sa floraison sera remarquable par le nombre de fleurs). L'Edgeworthia est à gauche, le Prunus beaucoup plus petit à droite :

2 veneux 28 déc 2013 023.jpg

3 rec veneux 28 déc 2013 013.jpg

Les bourgeons floraux apparaissent fin septembre, encore discrets. Le 26 septembre 2010 à Paris et le 3 octobre 2013 à Veneux :

4 edge paris 26 sept  2010 359.jpg

5 edgeworthia 3 oct 2013 001 (4).jpg

6 edgeworthia 3 oct 2013 001 (3).jpg

Ces bougeons floraux grossissent rapidement. Le 29 novembre 2013 ils ont leur taille actuelle mais on les remarque moins parce que le feuillage est toujours présent et bien vert :

7 edgeworthia veneux 28 nov 2013 002 (1).jpg

8 edgeworthia veneux 28 nov 2013 002 (4).jpg

9 edgeworthia 29 nov 2013 001.jpg

Deux jours plus tard, le 1 décembre, celui de Paris en est exactement au même stade pour les bourgeons floraux mais le feuillage est en partie jaunissant, peut-être parce qu'il est moins arrosé :

10 edgeworthia paris 1 dec 2013 194 (2).jpg

11 edgeworthia paris 1 dec 2013 194 (3).jpg

12 edgeworthia paris 1 dec 2013 194 (4).jpg

Le mien est toujours vert le 7 décembre

13 edgeworthia veneux 7 déc 2013 001.jpg

de même que son petit frère le 9 décembre :

14 edgeworthia veneux 9 déc 2013 005.jpg

Il nous reste à voir la date de début de floraison, de l'ouverture de la première fleur. Il est indiqué presque partout février ou mars. Mais chez l'Edgeworthia de Paris que je suis depuis 2007, elle est très variable selon les années. Souvent le début de floraison survient en janvier, comme en 2008 où je l'ai photographié le 9 janvier et le 30 janvier :

15 Edgworthia fleur 9 janv 2008 près 041.jpg

16 edgworthia 2 30 janv 2008 017.jpg

Le 21 janvier 2012 elles avaient même un visiteur :

17 edgeworthia paris 21 janv 2012 061 (2).jpg

J'ai même surpris les premières fleurs le 11 décembre 2007 :

18 edgeworthia fleurs 11 déc 2007 près 022.jpg

D'autres années, je ne l'ai vu en fleurs qu'en février.

Des jardiniers "propres" jugeront sur certaines photos que mon jardin est mal tenu. C'est seulement que nous n'avons pas la même conception du jardin. La zone où les feuilles s'entassent est une zone où il n'y a spontanément que peu de feuilles mortes car il n'y a pas d'arbres au-dessus. Ces feuilles, c'est moi qui les y ai mises. Je ne ramasse les feuilles mortes que dans les zones de passage et je les verse sur les arbustes et vivaces, en plus grande quantité sur les plus frileux, les plus assoiffés, les plus gourmands. Ces feuilles apportent une protection contre le froid et la sécheresse et j'en espère aussi une amélioration, certes lente, de la texture de ce sol ingrat trop sableux. Ces feuilles auront totalement disparu aux regards dès le printemps, en partie enterrées par les vers de terre, en partie absorbées par le lierre ou les autres couvre-sol.

19:00 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

25/12/2013

Callicarpa bodinieri

On lit parfois que les oiseaux se nourrissent des fruits du Callicarpa bodinieri. C'est faux, ou alors c'est seulement s'ils n'ont vraiment rien d'autre à manger. Mon Callicarpa fructifie depuis de nombreuses années et il a toujours gardé ses fruits jusqu'à ce qu'ils brunissent et tombent. En voici la preuve cette année. Le 15 novembre :

callicarpa veneux 15 nov 2013 003.jpg

Le 21 décembre, alors que les fruits commencent à brunir, il n'en manque pas un seul :

callicarpa veneux 21 déc 2013 007 (1).jpg

callicarpa veneux 21 déc 2013 007 (3).jpg

20:35 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

24/12/2013

Luma apiculata

C'est au Jardin des Plantes de Paris. Je vous l'avais montré l'an dernier :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2012/11/24/luma-api...

Il semble beaucoup se plaire à Paris. Cette année il est plus dense, on voit même une multitude de jeunes pousses au sommet, et son écorce qui s'exfolie davantage est encore plus étonnante.

1 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (1).jpg

2 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (2).jpg

luma apiculata rec paris 1 dec 2013 203 (1).jpg

3 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (3).jpg

4 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (6).jpg

5 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (7).jpg

6 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (8).jpg

7 luma apiculata paris 1 dec 2013 203 (10).jpg

11:15 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

23/12/2013

La pépinière Vallonchêne

Une pépinière de Normandie m'a écrit pour me demander de l'aider en la faisant connaître. Je ne la connaissais pas et son catalogue m'a paru très intéressant avec une belle collection d'érables et une imposante collection de conifères.

Parmi les érables j'ai remarqué particulièrement 2 érables que je n'avais jamais vus :

http://www.vallonchene.fr/fr/vente-en-ligne/6669-acer-calcaratum.html

http://www.vallonchene.fr/fr/vente-en-ligne/5115-acer-shirasawanum-ezono-momiji.html étonnant quand ses samares deviennent rouge vif

Les conifères sont très nombreux et adaptés aux petits jardins, même lorsqu'il s'agit d'espèces géantes comme le Metasequoia glyptostroboides ou le Sequoia géant dont la forme 'Pendulum' est étonnante.

http://www.vallonchene.fr/fr/vente-en-ligne/2153-sequoiadendron-giganteum-pendulum.html

http://www.vallonchene.fr/fr/vente-en-ligne/1549-sequoia-sempervirens-henderson-blue.html

Il y a même un étonnant Taxodium distichum super-nain :

http://www.vallonchene.fr/fr/vente-en-ligne/6282-taxodium-distichum-secrest.html

20:16 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2013

Charity, ses besoins

Beaucoup d'avis et de questions ont parsemé les commentaires sur le Mahonia 'Charity' qui semble beaucoup intéresser. Il est vrai qu'avec sa grande taille il est somptueux. Je vais tenter de répondre à ces commentaires en me basant sur mon expérience, mon Charity a plus de 15 ans, et sur mes recherches.

Quelqu'un aime beaucoup l'aspect "préhistorique" de mon Charity. Je pense qu'elle entend par là qu'il fait penser à une fougère géante. C'est d'autant plus vrai qu'il trône sur un vaste tapis de 1m de haut de Mahonia aquifolium ensauvagés et envahissants parsemés de fragons encore plus sauvages et tout aussi envahissants :

1 charity veneux 22 déc 2013 005.jpg

2 charity veneux 18 juillet 2013 008.jpg

Les Mahonia aquifolium prendront la relève de la floraison dès mars

3 mahonia aquifolium veneux 28 mars 2011 003.jpg

une floraison suivie d'une belle fructification bleue

4 mahonia montereau août 2010 001.jpg

ponctuée de la fructification rouge du fragon dès février

5 fragon 3 février 005.jpg

La forme élancée de mon Charity présente aussi l'avantage de bien montrer sa belle écorce :

6 charity 20 nov  2010 010.jpg

Qu'en est-il de sa culture ? Il est très rustique :

7 charity veneux 24 fév 2013 003.jpg

Il a des besoins en humus et le mien reçoit toutes les feuilles mortes auxquelles j'ajoute un peu de fumier. 

Supporte-t-il le plein soleil, la sécheresse ? Il est partout conseillé de lui donner un peu d'ombre. Le mien reçoit beaucoup de soleil en été. Il est planté à quelques mètres de la maison et le soleil passe par dessus le toit quand il est au zénith. Mais quand le soleil est à l'est ou à l'ouest il y a quelques périodes d'ombre selon les arbres. En été il est arrosé 2 à 3 fois par semaine. Sans cet arrosage il ne supporterait probablement pas la sécheresse du sable. Il peut même supporter le plein soleil à condition d'être arrosé en été. Il y a au Jardin botanique de Marnay sur Seine un Mahonia 'Charity' énorme, 3m x 3m au moins, placé en plein soleil mais dans un sol qui garde bien l'humidité et avec une nappe phréatique proche :

8 charity marnay 23 juin 2013 106 (3).jpg

9 charity marnay 23 juin 2013 106 (2).jpg

Pourquoi mon Charity est-il aussi haut et aussi étroit ? C'est peut-être en partie parce qu'il est placé sous des arbres. J'ai un autre Mahonia x media. C'est 'Winter Sun'. Il est beaucoup plus jeune et plus à l'ombre et il a cet aspect étroit. Il mesure 1m50.

10 winter sun 28 déc 2011 002.jpg

11 winter sun veneux 11 jan 007.jpg

Je pense que si je ne taille pas mes mahonias, ils finiront par prendre l'aspect de celui de Marnay. Ils deviendront comme lui multi-troncs, Charity en a déjà deux, et s'épaissiront ainsi. Mais les fleurs seront toujours en bout de branches donc assez haut. Je n'ai jamais vu la floraison de celui de Marnay et ne la verrai jamais, le jardin ferme fin octobre.  

 

21:53 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

21/12/2013

Mahonia 'Charity'

Mon Mahonia 'Charity' mesure maintenant 3m de haut :

0 charity veneux 18 juillet 2013 006.jpg

Mais ses fleurs sont à l’extrémité des branches soit à 2m50 et 3m de haut. Pour bien vous les montrer, je dois photographier seulement la partie supérieure de l'arbuste. Le 7 décembre :

1 charity veneux 7 déc 2013 002 (2).jpg

2 charity veneux 7 déc 2013 002 (1).jpg

Le 21 décembre :

3 charity veneux 21 déc 2013 003.jpg

4 charity rec veneux 21 déc 2013 001.jpg

5 charity fleur 16 nov pp 007.jpg

Son feuillage est très beau, très sain, mais je ne profite pas beaucoup de sa floraison située trop haut et cachée à cette hauteur par l'abondant feuillage sous-jacent. De plus, les feuilles mortes des arbres qui l'entourent restent accrochées à ses feuilles épineuses et, à cause de sa hauteur, il devient de plus en plus difficile de l'en débarrasser. Il n'a jamais été taillé mais je vais me décider à le faire, progressivement, une branche chaque année après la floraison. 

J'espère obtenir peu à peu l'aspect de ce mahonia du Jardin des Plantes qui est certainement régulièrement taillé. Il mesure moins de 2m de haut mais il est très touffu et très fleuri :

charity paris 10 nov 2012 131.jpg

23:24 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (3)

18/12/2013

Lamium

 

Mon Lamium album sauvage à Romilly fleurit par vagues jusqu'en automne. Il attirait les derniers bourdons fin septembre, ensuite je n'y ai plus prêté attention.

1 lamium bourdon romi 23 sept  2010 022.jpg 

A Paris en décembre les Lamium, blanc, rose et maculatum, étaient toujours en fleurs.

2 lamium album paris 1 dec 2013 071 (1).jpg

3 lamium album paris 1 dec 2013 071 (2).jpg

4 lamium album paris 1 dec 2013 071 (3).jpg

5 lamium rose paris 1 dec 2013 067 (1).jpg

6 lamium rose paris 1 dec 2013 067 (3).jpg

7 lamium rose paris 1 dec 2013 067 (2).jpg

8 lamium rose paris 1 dec 2013 067 (4).jpg

lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (1).jpg

lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (2).jpg

lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (3).jpg

lamium maculatum paris 1 dec 2013 073 (4).jpg

 

17/12/2013

L'or de l'automne, suite

prunus fruticosa globosa 0 paris 1 dec 2013 021 (4).jpg

prunus fruticosa globosa 1 paris 1 dec 2013 021 (1).jpg

prunus fruticosa globosa 2 paris 1 dec 2013 021 (2).jpg

prunus fruticosa globosa 3 paris 1 dec 2013 021 (3).jpg

prunus sp 0 paris 1 dec 2013 110.jpg

prunus sp 1 paris 1 dec 2013 109 (1).jpg

prunus sp 2 paris 1 dec 2013 109 (2).jpg

pyrus caucasica 0 paris 1 dec 2013 078 (3).jpg

pyrus caucasica 1 paris 1 dec 2013 078 (1).jpg

salix purpurea 0 paris 1 dec 2013 199 (1).jpg

salix purpurea 1 paris 1 dec 2013 199 (2).jpg

 

06:45 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

12/12/2013

Un si joli chou

chou 1 paris 1 dec 2013 047.jpg

chou 2 paris 1 dec 2013 049.jpg

chou 3 paris 1 dec 2013 048.jpg

 

Je l'avais vu dans des catalogues mais jamais en vision directe. J'ai été séduite par l'aspect mousseux de ce chou ravissant. Je l'imagine aligné pour former une bordure dont je n'oserais jamais prélever les feuilles. Mais je rêve. Je n'ai pas assez de soleil à Veneux et à Romilly les lapins ne laisseront jamais les feuilles atteindre plus de 5cm, j'en ai l'expérience. Ou alors, en le couvrant d'amérisant si je veux l'avoir dans un but esthétique sans le consommer.

 

 

22:52 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (6)