Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2013

Callicarpa bodinieri

 

Le 30 juin Callicarpa bodinieri est en boutons, avec un peu de retard sur les autres années.

1 callicarpa bodinieri veneux 30 juin 2013 001 (1).jpg

2 callicarpa bodinieri veneux 30 juin 2013 001 (5).jpg

3 callicarpa bodinieri veneux 30 juin 2013 001 (3).jpg

4 callicarpa bodinieri veneux 30 juin 2013 001 (6).jpg

5 callicarpa bodinieri veneux 30 juin 2013 001 (7).jpg

L'an dernier, pour la première fois, je lui ai mis de l'engrais. J'ai toujours dû le tuteurer pour l'empêcher de trop se diriger vers le sud. Mais cette fois il a fait une belle poussée de croissance et déborde dans l'allée. J'ai dû le soutenir plus sévèrement. Aujourd'hui beaucoup de fleurs sont ouvertes et il est survolé de toutes sortes de petites bestioles, c'est ce qui explique la pollinisation parfaite, pas une fleur qui ne donne un fruit.

fl 1 callicarpa bod 7 juillet 2013 002.jpg

fl 2 callicarpa bod 7 juillet 2013 023.jpg

fl 3 callicarpa bod 7 juillet 2013 006.jpg

fl 4 callicarpa bod 7 juillet 2013 016.jpg

fl 5 callicarpa bod 7 juillet 2013 020.jpg

fl 6 callicarpa bod 7 juillet 2013 011.jpg

fl 7 callicarpa bod 7 juillet 2013 019.jpg

fl a callicarpa bod 7 juillet 2013 015.jpg

fl b callicarpa bod 7 juillet 2013 012.jpg

fl c callicarpa bod 7 juillet 2013 017.jpg

On lit partout qu'il est indispensable d'en planter deux pour avoir des fruits. Le mien est tout seul, je n'en ai vu nulle part alentour ni plus loin et il se débrouille très bien tout seul pour fructifier. Les oiseaux ne touchent pas à ces fruits. Le 29 octobre 2007 :

fruits 1 callicarpa 29 oct 001.jpg

fruits 2 callicarpa 29 oct 002.jpg

fruits 3 callic romi 5 nov 005.jpg

fruits 4 callicarpa 29 oct 007.jpg

A Romilly j'ai planté Callicarpa dichotoma à fruits blancs. Il a parfaitement supporté les inondations mais sa croissance est vraiment très lente. Il est vrai qu'adulte il est 2 fois plus petit que bodinieri.

 

19:30 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)

04/07/2013

Philadelphus

 

Je possède à Veneux depuis des années un seringat, Philadelphus coronarius. Il n'est pas planté dans la meilleure terre qui soit, il ne dépasse pas 1m50, mais il est délicieusement, j'ai presque envie de dire violemment, parfumé. Ses fleurs sont simples.

1 philadelphus veneux 7 juin 2012 040.jpg

2 philadelphus 22 mai 2011 005.jpg

3 philadelphus veneux 7 juin 2012 012.jpg

4 philadelphus veneux 7 juin 2012 009.jpg

5 philadelphus veneux 7 juin 2012 014.jpg

6 philadelphus 22 mai 2011 030.jpg

7 philadelphus coeur 22 mai 2011 019.jpg

8 philadelphus coeur 22 mai 2011 018.jpg

J'ai acheté 2 fois, chez 2 producteurs différents, un seringat à fleurs doubles 'Virginal', en fait un hybride. Ses fleurs sont belles mais il m'a déçue par la faiblesse de son parfum.

Seringuat double  27 mai 016.jpg

seringuat fl doubles détail 27 mai 017.jpg

J'ai donc fait récemment des boutures de mon seringat de Veneux et je les ai plantées à Romilly. Cette année c'est leur première floraison. Les fleurs sont bien les mêmes mais l'arbuste a une allure totalement différente : de très longues tiges de 2m qui ploient sous le poids des fleurs :

a philadelphus romi 3 juillet 025.jpg

b philadelphus romi 3 juillet 027.jpg

c philadelphus romi 17 juin 2013 030 (2).jpg

 

00:30 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (7)

29/06/2013

Acantholimon ulicinum

 

Vous en avez ras-le-bol de ce rocher tout nu au milieu de votre rocaille et de la tristesse de la rocaille en hiver. J'ai ce qu'il vous faut : Acantholimon ulicinum.

Il se présente sous forme d'un ravissant tapis vert ou bleu-vert, dense et uniforme, qui dévale les rochers. Le 23 juin 2013 il est couvert de fleurettes rose vif :

1 acantholimon ulicinum marnay 23 juin 2013 006 (1).jpg

2 acantholimon ulicinum marnay p 23 juin 2013 006 (1).jpg

3 acantholimon ulicinum fleurs marnay 23 juin 2013 p006 (1).jpg

4 acantholimon ulicinum marnay 23 juin 2013 006 (2).jpg

Pour la suite, je reprends des photos d'il y a 5 ans. Le 4 juillet 2008 les fleurs sont devenues rose très pâle :

a1 acantholimon ulicinum marnay 4 juillet 2008 214.jpg

a2 acantholimon ulicinum marnay 4 juillet 2008 215.jpg

a3 acantholimon ulicinum marnay 4 juillet 2008 216.jpg

a4 acantholimon ulicinum rec marnay 4 juillet 2008 216.jpg

Le 25 septembre 2008 il y a encore des traces des fleurs fanées qui seraient facilement enlevées :

acantholimon marnay 25 sept 2008 003 (115).jpg

Tout le reste de l'année ces beaux coussins verts aux feuilles très fines persisteront. C'est en réalité un arbuste. Il pousse dans les éboulis rocailleux des montagnes d'Albanie, Grèce, Turquie entre 1200 et 3000m.

 

18:43 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

27/06/2013

Rhus typhina 'Dissecta'

 

Le sumac de Virginie est planté dans tant de jardins qu'il en devient banal. Mais celui de Marnay est plus original avec son feuillage lacinié très gracieux et très dense. Pour le reste il ne diffère pas de l'arbre type. Très drageonnant, il a été mené sur plusieurs tronc et c'est ce qui explique son étonnante largeur. A cette époque on peut voir les fleurs de l'année vertes et les fruits de l'année précédente qui de rouges sont devenus presque noirs. Il a été planté en 1999.

1 rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (5).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (1).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (2).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (4).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (6).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (7).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (8).jpg

rhus typhina dissecta marnay 23 juin 2013 123 (9).jpg

Il est très rustique et il tolère le calcaire.

 

06:01 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

24/06/2013

Alangium platanifolium

1 alangium platanifolium marnay 1 juin 2013 070.jpg

C'est un charmant petit arbre très touffu. Celui de Marnay sur Seine planté en 1998 mesure un peu plus de 3m. Pourquoi platanifolium ? Ses feuilles ne risquent pas d'être confondues avec celles d'un platane pas plus que celles de ses variétés trouvées sur divers sites.

2 alangium platanifolium marnay 1 juin 2013 063.jpg

3 alangium platanifolium marnay 1 juin 2013 061.jpg

4 alangium plat marnay 23 juin 2013 050.jpg

5 alangium plat marnay 23 juin 2013 051.jpg 

Il fait partie de la même famille que les cornouillers mais là encore les fleurs n'y feraient pas penser. Pour voir ces fleurs, j'ai dû y retourner 3 fois. Le 1 juin :

a alangium platanifolium marnay 1 juin 2013 069.jpg

ab alangium platanifolium marnay 1 juin 2013 066.jpg

Le 16 juin :

b marnay 16 juin 2013 056.jpg

bb marnay 16 juin 2013 052.jpg

bc marnay 16 juin 2013 054.jpg

bd marnay 16 juin 2013 053.jpg

Le 23 juin, elles s'ouvrent enfin :

alangium plat marnay 23 juin 2013 043 (1).jpg

alangium plat marnay 23 juin 2013 043 (3).jpg

alangium plat marnay 23 juin 2013 043 (5).jpg

alangium plat marnay 23 juin 2013 043 (6).jpg

alangium plat marnay 23 juin 2013 043 (8).jpg

Je pense que celui-ci est la variété trilobum :

http://www.asianflora.com/Cornaceae/Alangium-platanifoliu...

http://asianflora.over-blog.com/article-500-plantes-de-no...

  

13:57 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

20/06/2013

La lysimaque se rebiffe

 

0 punctata alexander romi 5 juil  2010 023 (1).jpg

Lysimachia punctata 'Alexander' ne pouvait se plaindre des inondations, elle aime l'eau. Elle a un retard de floraison mais pas plus que les autres plantes.

Je l'avais plantée à Romilly en 2010.

Le 5 juin 2011 elle commençait à fleurir,

1 punctata alexander romi 5 juin 2011 067.jpg

ce qui n'est pas encore le cas le 17 juin cette année :

2 lysimachia alexander romi 17 juin 2013 022.jpg

'Alexander' est une forme panachée de la lysimaque ponctuée. Moins haute, elle se tient bien droite et est moins envahissante. Mais regardez bien la photo : à côté de la touffe panachée, il y en a une autre à feuillage vert. C'est bien la même plante :

3 alexander romi 17 juin 2013 024.jpg

4 punctata vert romi 17 juin 2013 025.jpg

Que s'est-il passé ? Est-ce un semis ? Peu probable. Le semis n'est certes pas fidèle, mais il est très rare.

J'ai fini par trouver la vérité sur un seul site :

http://www.pepiniere-fleurs-terre.com/catalogue/vivaces/l...

Alexander peut donc donner occasionnellement des tiges vertes qu'il faut supprimer pour qu'elles ne prennent pas le dessus. Je ne vais pas les supprimer, la lysimaque ponctuée, même verte est une trop belle plante. Je vais diviser la touffe et planter la partie verte ailleurs.

J'ai retrouvé une photo de 2007 à Trifouilly au bord de la Seine. C'est là que j'avais récupéré une partie de la touffe pour la transplanter à Romilly. Je n'y avais pas prêté attention mais il y avait déjà une tige verte :

5 punctata alexander 12 juin 2007 013.jpg

 

21:50 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

17/06/2013

Pivoine sauvée des eaux

 

Les lilas, 3 espèces différentes, sont en piteux état. Je ne sais s'ils survivront. Microphylla a coulé le premier, les autres ont suivi.

Mais les pivoines ont bien nagé. Elles sont impeccables, comme s'il n'y avait jamais eu d'inondation. J'en ai deux. Elles sont très jeunes et n'avaient jamais fleuri. L'une d'elles m'a offert sa première fleur :

paeonia 1 romi 17 juin 2013 020.jpg

paeonia 2 romi 17 juin 2013 021.jpg

Je la photographie de plus loin pour vous montrer qu'elle était bien en zone inondée. D'ailleurs tout était inondé. L'arbuste mal en point c'est Sambucus racemosa 'Plumosa aurea'. Il survivra.

plumosa aurea romi 17 juin 2013 019.jpg

 

21:18 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Syringa sweginzowii

 

Encore au jardin botanique de Marnay sur Seine un lilas totalement inédit pour moi et qu'on ne doit pas rencontrer souvent.

syringa sweginzowii marnay 16 juin 2013 152 (2).jpg

syringa sweginzowii marnay 16 juin 2013 152 (3).jpg

Il aime le calcaire, pH 7 à 8,5, ne supporte pas la sécheresse. Le feuillage n'a rien de particulier pour un lilas. Hauteur 3m. Parfum épicé.

Sichuan 2000-4000m dans fourrés, bois, berges et ravines.

 

03:03 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/06/2013

Un beau grisard

 

Lorsque j'ai acquis le terrain de Romilly, ce que j'ai vu en premier, c'est lui. Comment ne pas le voir, au bout de l'allée d'entrée, visible du chemin, l'arbre le plus puissant du terrain, au tronc bien plus large que les grands chênes, plus large que celui des chênes de Veneux. C'était d'autant plus remarquable qu'un autre arbre poussait à son pied, sans doute le plus vieux frêne du terrain, le plus envahissant qui sème ses petits partout. Ce frêne avait pris un port presque pleureur car il avait été gêné par ce gros arbre.

1 grisard 2.jpg

2 grisard 14.jpg

3 grisard 15.jpg

4 grisard 8.jpg

A noter : mon vieil ordinateur a planté. Je soupçonne Microsoft pour cette mauvaise action. Il était en Windows XP et depuis au moins 3 mois j'étais obligée de faire une restauration après chaque mise à jour imposée. J'ai perdu toutes les photos qui n'étaient pas sur le disque externe. C'est pourquoi certaines photos ne sont pas de bonne qualité, ce sont des récupérations sur le blog, donc très réduites.

C'était l'hiver, il n'y avait pas de feuilles. Je l'ai pris pour un bouleau à cause de l'écorce très blanche. Pourtant cette écorce très blanche n'occupait que la moitié supérieure de l'arbre. La partie inférieure était brune, crevassée vers le bas. J'ai attribué cela à la taille de l'arbre que je supposais d'un âge avancé car je n'avais jamais vu de bouleau avec un tronc aussi gros. Un vieux monsieur très bavard qui passait par là m'a dit que c'était un grisard. Il m'a même dit qu'il avait une bonne valeur commerciale et que j'avais de la chance de l'avoir. L'arbre n'avait toujours pas de feuilles, je n'ai pas attaché beaucoup d'importance à ce qu'il disait. Grisard ? Sans doute un nom local.

Ensuite, je l'admirais de loin mais je n'y prêtais pas suffisamment attention. Le travail sur ce terrain sauvage est épuisant et les feuilles de ce grand arbre sont très haut. J'aurais dû prêter attention à ses rejets. Cet hiver cependant je suis restée perplexe devant l'abondant tapis de feuilles. C'est alors que mon voisin m'a dit que c'est un grisard. Le deuxième à prononcer ce nom. J'ai demandé à Google de me parler de "grisard arbre".

Le peuplier grisard, Populus x canescens, est un hybride spontané rare du peuplier blanc, Populus alba, et du tremble, Populus tremula. Il est dioïque. La jeune écorce est blanche puis elle devient brune, puis elle se crevasse. Sur ces photos qui montrent l'écorce blanche, les branches brunes devant sont celles du frêne :

5 grisard écorce blanche .jpg

6 grisard écorce blanche .jpg 

Le mien a une particularité : l'anastomose d'une branche sur une branche plus grosse. C'est peut-être parce que la branche a été gênée par le frêne et a frotté sur l'autre branche :

8 grisard anastomose.jpg

9 grisard anastomose .jpg 

La base de son très large tronc, brune et crevassée :

7 grisard base .jpg 

Et voici son feuillage :

a grisard romi 27 mai 019.jpg

ab grisard romi 12 juin 2013 076.jpg

ac grisard romi 12 juin 2013 077.jpg 

L'envers des feuilles est très blanc :

ad grisard romi 12 juin 2013 079.jpg

Je n'ai retrouvé sur le blog qu'une seule photo de chaton, tombé sur un jeune érable en pot. Je pense que c'est un mâle :

af grisard chaton.jpg

Il a certainement des racines très profondes mais aussi des racines superficielles, certaines très grosses et affleurant, voire au-dessus du sol, partout autour jusqu'à plusieurs mètres du tronc. De ces racines naissent de nombreux drageons. Toutes les tiges verticales devant le trou d'eau, c'est lui. On est là à 4m du tronc :

ae grisard romi 16 fév 2013 078.jpg 

C'est la solution qu'il a trouvée pour envahir faute de femelle pour faire des bébés.

Cet arbre a de gros besoins en eau.

http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/botanique-...

http://www.crpf.fr/bretagne/pdf-fiches-essences/Peuplier_...

 

12:06 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

13/06/2013

Mon frémontodendron sait nager

 

J'ai bien étudié l'installation de mon tout petit Fremontodendron californicum. Il est dit partout qu'il ne doit jamais avoir les racines dans l'eau, certains même déconseillent de l'arroser.

Je l'avais donc mis dans un bac sans fond qui le surélevait de 40cm au-dessus du sol avoisinant tout en lui laissant l'accès aux profondeurs. Je l'ai planté le 20 avril, une période où il n'y avait théoriquement plus de risque d'inondation :

1 fremontodendron 20 avril 2013.jpg 

Le 5 juin, après donc un mois de terrain inondé, je l'ai photographié rapidement mais je le croyais perdu :

2 fremontodendron romi 5 juin 2013 033.jpg

Je pataugeais péniblement et ne me suis pas attardée. J'ai pris les taches jaunes pour des feuilles défuntes mais c'étaient les boutons floraux ! Il est vrai que le niveau de l'eau encore haut n'aurait dû lui laisser aucune chance. La zone noire entre les herbes, c'est l'eau. Elle ne laisse hors d'eau que les deux planches supérieures du bac mais le niveau a déjà beaucoup baissé, un niveau incroyable que je ne savais pas possible :

3 fremontodendron romi 5 juin 2013 035.jpg

Et pourtant, le 12 juin il est tout frétillant avec toutes ses feuilles intactes et autant de fleurs qu'il lui est possible d'en porter :

4 fremontodendron romi 12 juin 2013 014.jpg

5 fremontodendron romi 12 juin 2013 015.jpg

6 fremontodendron romi 12 juin 2013 016.jpg

Butia capitata aime davantage l'eau. Il a déjà subi avec succès deux hivers mais il ne grandit pas. Beaucoup de plantes ont besoin de temps pour s'installer avant de commencer leur croissance et, à cause des moustiques, je n'ai pas été suffisamment présente pour l'arroser l'été dernier. Il parait bien gris mais c'est de la terre qui le recouvre. Il n'est pas planté en hauteur et il a été totalement immergé. Je n'allais pas le doucher pour rajouter de l'eau. La pluie d'aujourd'hui l'a sans doute lavé.

butia romi 12 juin 2013 018.jpg

 

18:14 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

11/06/2013

Coronilla valentina sauvée des eaux

 

Coronilla valentina, la coronille de Valence, est un arbrisseau du sud qui se plaît bien dans le bassin parisien comme j'ai pu l'observer depuis des années à Paris. Il lui faut un sol pauvre, sec, calcaire. Au Jardin des Plantes il n'a pas à craindre les débordements de la Seine, le terrain est situé bien au dessus.

J'avais admiré à Paris son extraordinaire floribondité. On le dit en fleurs de février à mai ou juin. Mais à Paris je l'ai toujours vu en fleurs, lors de toutes mes visites, quelle que soit l'époque de l'année. En voici des exemples :

28 novembre 2007 :

coronilla valentina ssp glauca 28nov 2007 031.jpg 

9 janvier 2008 :

coro val 9 janv 2008 021.jpg 

Ce que j'ai découvert à Marnay sur Seine le 1 juin, c'est qu'il est facile de le faire survivre en zone inondable. Il est planté sur une légère butte et il n'a pas du tout souffert de l'incroyable et prolongée montée des eaux :

coronilla valentina marnay 1 juin 2013 146.jpg 

La coronille à Paris est la sous-espèce glauca, celle qui est la plus facile à trouver en vente. Une plante toujours en fleurs, même en hiver, et qui supportera mon terrain inondable si elle est correctement plantée, je ne pourrai m'en passer plus longtemps.

Après l'expérience non prévue de cette année, et sans doute reproductible car "on" a, à mon avis, tout fait pour ça, toutes les plantes seront désormais installées sur butte. Les buttes seront faites avec la terre prélevée au bord de la mare. La mare a de toute évidence été creusée et la terre extraite simplement posée sur les bords, et bêtement côté soleil. Cela donne des parois abruptes qui empêchent la pénétration du soleil. En réduire la hauteur ne pourra qu'améliorer la vie dans la mare. Mais cela va me donner encore beaucoup de travail, à faire après le départ des moustiques.

 

13:52 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Dianthus corsicus

 

C'est un tout petit œillet bien parfumé, d'à peine 10 à 15 cm de haut. Il a besoin de soleil et d'un bon drainage mais il supporte le calcaire. Il arrive à former un joli tapis. Il est planté dans du gravillon, c'est ce qui lui a permis de supporter les inondations. A Marnay le 1 juin :

1 dianthus corsicus marnay 1 juin 2013 030.jpg

2 dianthus corsicus marnay 1 juin 2013 033.jpg

3 dianthus corsicus marnay 1 juin 2013 037.jpg

4 dianthus corsicus marnay 1 juin 2013 034.jpg

 

En dehors de la période de floraison, d'avril à juillet, il forme un tapis bien dense un peu piquant. Il est photographié ici le 25 septembre 2008 :

5 dianthus corsicus marnay 25 sept 2008 021.jpg

6 dianthus corsicus marnay 1 juin 2013 038.jpg

 

00:58 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2013

Hydrangea heteromalla 'Bretschneideri'

 

Presque chaque année je ne peux résister au plaisir de vous montrer mon Hydrangea heteromalla 'Bretschneideri'. Il est somptueux. Il a cette année un mois de retard comme la plupart des plantes et je surveillais de près et avec impatience cette floraison.

Il semble avoir atteint sa taille définitive en hauteur, environ 3m50, mais il continue à s'étaler et je dois créer un autre chemin car il n'est plus possible de passer. Il a bien profité des pluies abondantes parce qu'il est à Veneux et ne risque pas de se noyer dans le sable. Il parait encore plus fleuri. Il se fait un peu envahir par un actinidia, ce sera à voir en automne.

1 bretschneideri 10 juin 2013 004.jpg

2 bretschneideri 10 juin 2013 008.jpg

3 bretschneideri 10 juin 2013 007.jpg

4 bretschneideri 10 juin 2013 006.jpg

5 bretschneideri 10 juin 2013 005.jpg

6 bretschneideri 10juin 2013 014.jpg

7 bretschneideri 10juin 2013 009.jpg

Mais c'est le tout début de la floraison et les fleurs fertiles sont encore presque toutes fermées. Je n'en ai trouvé que deux un peu entrouvertes :

8 bretschneideri 10juin 2013 015.jpg

9 bretschneideri 10juin 2013 016.jpg

10 bretschneideri 10juin 2013 023.jpg

Pour la suite de la floraison des fleurs fertiles je reprends des photos du 11 mai 2011 :

a bretschn fls 10 mai 2011 013.jpg

b bretsch fleur 10 mai 2011 013.jpg

c bretsch fleur 11 mai 2011 p 017.jpg 

Les pétioles sont rouge vif

pétiole 1 bretschneideri 10 juin 2013 023.jpg

pétiole 2 bretschneideri 10 juin 2013 020.jpg

pétiole 3 bretschneideri 10 juin 2013 022.jpg

et l'écorce brune et desquamante est très belle :

écorce bretschneideri 10 juin 2013 014.jpg

écorce bretschneideri 10 juin 2013 017.jpg

écorce bretschneideri 10 juin 2013 018.jpg

écorce bretschneideri 10 juin 2013 019.jpg

Il fait partie des hydrangeas qui tolèrent le calcaire. Il apprécie un bon ensoleillement. 

 

19:31 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

09/06/2013

Eucalyptus neglecta

 

Hier je n'ai rien écrit parce que j'avais tout débranché car nous avons eu un magnifique orage : 36mm de pluie, je n'avais pas vu ça depuis des années. Mais s'il a plu autant à Romilly, cela ne va pas arranger l'état du terrain.

Vous avez envie d'un eucalyptus mais vous n'avez essayé que Eucalyptus gunnii, cider gum, et vous avez subi des échecs comme moi. On le dit très rustique mais je le déconseille au-delà de la zone 8. Ce n'est pourtant pas la cause de mes échecs, il ne fait pas très froid ici. C'est plutôt des difficultés de reprise. Et il ne me viendrait pas à l'idée de le planter à Romilly, il a horreur du calcaire et ne supporterait pas la moindre inondation. Pourtant cet eucalyptus pas si facile que ça (je l'ai vérifié sur Internet, les échecs sont nombreux, dus au froid ou inexpliqués) est le seul qu'on trouve en jardineries. J'ajouterai qu'il grandit vite, atteint une taille intolérable pour un jardin, il est à réserver aux arboretums et aux parcs, d'autant plus qu'il stérilise la terre pour les autres plantes.

Mais les bons producteurs d'eucalyptus existent, même en France (pépinière Railhet par exemple). Celui qui soulève l'enthousiasme des anglais, c'est Eucalyptus neglecta, omeo gum. Il est plus rustique, au moins de façon plus constante. Il peut être planté sans problème en zone 7, pour les américains même en zone 6 mais ils ont des hivers plutôt secs. Une pépinière anglaise l'a vu résister à -20°C.

Eucalyptus neglecta (pourquoi négligé, sans doute parce qu'on ne s'occupe pas assez de lui malgré son intérêt évident) pousse d'abord rapidement mais en grosse touffe puis plus lentement pour devenir à terme un petit arbre de 5 à 10m. Son feuillage est exceptionnel, très aromatique, vraiment un parfum puissant, très longtemps juvénile, plus de 10 ans, fait de grosses feuilles rondes, peut-être les plus grosses du genre, de 14 à 17 cm. Ces grosses feuilles vertes naissent bleues avec des reflets pourpres. Ses fleurs aussi présentent l'intérêt d'être groupées jusqu'à 15 fleurs. Elles sont blanches. J'espère pouvoir vous les montrer bientôt, elles apparaissent même dans le feuillage juvénile.

Eucalyptus neglecta est exceptionnellement tolérant aux conditions de culture. Il accepte la sécheresse, le froid, la chaleur. Il accepte un peu d'ombre, un peu de calcaire (la majorité des terrains du bassin parisien, ce dont les vendeurs exclusifs de gunnii ne tiennent pas compte), les terres lourdes et argileuses, voire un peu marécageuses. Il résiste à une inondation passagère.

Celui que je vais vous montrer maintenant se plaît depuis plus de 10 ans à Marnay sur Seine, un peu ombragé par des arbres plus grands. C'est un sol semblable à mon terrain de Romilly, alcalin et inondable. Il est photographié le 1 juin. L'arbuste derrière lui à droite est un feijoa.

1 eucalyptus neglecta marnay 1 juin 2013 059.jpg

2 eucalyptus neglecta marnay 1 juin 2013 046.jpg

3 eucalyptus neglecta marnay 1 juin 2013 049.jpg

 4 eucalyptus neglecta marnay 1 juin 2013 047.jpg

5 eucalyptus neglecta marnay 1 juin 2013 048.jpg

6 eucalyptus neglecta ombelles marnay 1 juin 2013 048.jpg

 

12:15 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

06/06/2013

Des fleurs résistantes

 

A Romilly rosiers et arbustes à fleurs sont pour la plupart encore en bonne santé. Certains osent même fleurir alors qu'ils ont les pieds sous plusieurs centimètres d'eau depuis un mois :

rosa romi 5 juin 2013 010.jpg

rosa romi 5 juin 2013 053.jpg

rosa romi 5 juin 2013 054.jpg

viburnum lantana romi 5 juin 2013 047 (1).jpg

viburnum opulus 1 roseum romi 5 juin 2013 006 (1).jpg

viburnum opulus rosem romi 5 juin 2013 006 (2).jpg 

romi 5 juin 001.jpg

N'ont pas résisté : Syringa microphylla et surtout Nandina qui probablement ne s'en remettra pas.

 

20:38 Publié dans Plantes, roses | Lien permanent | Commentaires (2)

03/06/2013

Raphiolepis umbellata en fleurs

 

C'est mon très jeune Rhaphiolepis umbellata en pleine floraison. On voit tout en bas au premier plan le feuillage du rosier 'Maria Lisa' et derrière, entre lui et les orties que je conserve pour les papillons dans une zone non accessible, le feuillage plus clair et plus dressé de son hybride Raphiobotrya planté à un niveau plus bas.

1 raphiolepis 001.jpg

2 raphiolepis 1 juin 2013 002.jpg

3 raphiolepis 1 juin 2013 004.jpg

4 raphiolepis 1 juin 2013 005.jpg

5 raphiolepis 1 juin 2013 021.jpg

6 raphiolepis 1 juin 2013 017.jpg

 

Les fleurs par ordre de maturité :

a raphiolepis 1 juin 2013 024.jpg

b raphiolepis 1 juin 2013 028.jpg

c raphiolepis 1 juin 2013 048.jpg

d raphiolepis 1 juin 2013 019.jpg

e raphiolepis 1 juin 2013 023.jpg

f  raphiolepis 1 juin 2013 032.jpg

g raphiolepis 1 juin 2013 051.jpg

h raphiolepis 1 juin 2013 030.jpg

 

Cette dernière fleur bien fanée permet une mise au point sur le calice :

raphiolepis calice 1 juin 2013 029.jpg

 

La séance photos s'est terminée par l'arrivée imprévue de la mouche bizarre à l'abdomen long et pointu que je suppose être un rhagio. C'est pris de trop près mais le temps de m'éloigner et de refaire la mise au point la bestiole avait disparu :

raphiolepis rhagio 1 juin 2013 055.jpg

 

Mais les bestioles ne manquaient pas tout autour, papillon tircis, résident permanent de ce terrain toute la belle saison

tircis 1 juin 2013 013.jpg

 

syrphe sur Lamium galeobdolon et ortie

syrphe galeob 1 juin 2013 009.jpg

syrphe ortie 1 juin 2013 006.jpg

 

mouche sur un houx qui s'est installé là sans permission

mouche 1 juin 2013 011.jpg

11:43 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2013

Trachycarpus fortunei en fleurs

 

Marnay sur Seine le 1 juin.

 

C'est beau une floraison de palmier-chanvre :

0 trachycarpus marnay 1 juin 2013 003.jpg

1 trachycarpus marnay 1 juin 2013 015.jpg

3 trachycarpus marnay 1 juin 2013 004.jpg

4 trachycarpus marnay 1 juin 2013 007.jpg

5 trachycarpus marnay 1 juin 2013 008.jpg

6 trachycarpus marnay 1 juin 2013 009.jpg

a trachycarpus rec marnay 1 juin 2013 007.jpg

b trachycarpus près marnay 1 juin 2013 007.jpg

c trachycarpus rec marnay 1 juin 2013 009.jpg

d trachycarpus pr marnay 1 juin 2013 010.jpg

Trachycarpus fortunei est dioïque. Celui-ci est-il un mâle ou une femelle ? Je n'ai pas trouvé de photos suffisamment précises des fleurs pour m'aider. J'ai donc repris les photos de 2009 du jeune palmier mâle du Jardin des Plantes de Paris. Pour les dates, tenir compte du fait que tous les végétaux ont presque 1 mois de retard cette année.

Les fleurs mâles montrent très tôt leurs étamines. Le 27 avril :

trachy paris 27 avril 004.jpg

 

Le 4 mai :

trachy paris 4 mai 005.jpg

 

Sur les inflorescences du palmier de Marnay aucune étamine n'est visible alors que certaines fleurs sont entrouvertes. Il y a une autre différence très visible. Les inflorescences femelles ont un port dressé, c'est le cas à Marnay :

port femelle trachycarpus marnay 1 juin 2013 006.jpg

 

Les inflorescences mâles ont un port pendant, c'est le cas pour le mâle à Paris :

port mâle trachy paris 4 mai 002.jpg 

Le beau palmier-chanvre de Marnay est donc bien une femelle. Est-il fécondé ? A mon avis oui. Les restes des inflorescences de l'an dernier sont toujours là. Je crois que si les pédoncules sont restés si longtemps en place, c'est parce qu'il y avait des fruits.

trachycarpus a marnay 1 juin 2013 011.jpg

trachycarpus b marnay 1 juin 2013 013.jpg

trachycarpus c marnay 1 juin 2013 012.jpg

 

Je pense avoir trouvé un vieux fruit sur une des photos. Je reconnais que ce très fort agrandissement d'un détail de la photo n'est pas très net :

trachycarpus fruit marnay 1 juin 2013 012.jpg

 

La fructification de cette belle femelle sera à vérifier cet été. Pour cela il faudrait un mâle et je n'ai pas vu d'autre Trachycarpus dans le jardin mais il y en a beaucoup dans la région. Ce palmier est très apprécié par ici et il figure dans un bon nombre de jardins.

Mais admirons aussi son tronc qui semble couvert de laine :

trachycarpus tronc marnay 1 juin 2013 014.jpg

 

22:02 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2013

Malus sieboldii

 

Grandes Bruyères 18 mai

 

C'est un joli petit pommier d'ornement à la floraison dense.

1 malus sieboldii fuji gb 18 mai 2013 068.jpg

2 malus sieboldii gb 18 mai 2013 111 (2).jpg

3 malus sieboldii fuji gb 18 mai 2013 070.jpg

4 malus sieboldii gb 18 mai 2013 111 (8).jpg

5 malus sieboldii fuji gb 18 mai 2013 084.jpg

6 malus sieboldii fuji gb 18 mai 2013 072.jpg

7 malus sieboldii fl gb 18 mai 2013 073.jpg

8 malus sieboldii fuji bouton gb 18 mai 2013 075.jpg

9 malus sieboldii gb 18 mai 2013 111 (3).jpg

10 malus sieboldii gb 18 mai 2013 111 (4).jpg

 

Les fruits, ou du moins ce qu'il en restait car les oiseaux les apprécient, un 30 octobre à Paris :

 

malus sieboldii paris 30 oct  2010 075.jpg

 

20:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2013

Ulmus parvifolia 'Geisha'

 

Grandes Bruyères 18 mai

C'est un ravissant petit arbre aux délicates couleurs au printemps, un vert très clair marginé de blanc. Je dis petit arbre parce que c'est une forme naine qui ne dépasse pas 3m de haut et un port étalé de ses branches arquées :

ulmus parvifolia geisha 1 gb 18 mai 2013 151 (2).jpg

ulmus parvifolia geisha 2 gb 18 mai 2013 151 (5).jpg

ulmus parvifolia geisha 3 gb 18 mai 2013 151 (3).jpg

ulmus parvifolia geisha 4 gb 18 mai 2013 151 (4).jpg

ulmus parvifolia geisha 5 gb 18 mai 2013 151 (8).jpg

ulmus parvifolia geisha 6 feuille gb 18 mai 2013 151 (7).jpg 

Plus tard son feuillage sera plus vert. En automne il prendra un coloris doré que je n'ai pu voir parce que l'arboretum ferme le 1 novembre, un peu trop tôt pour voir tous les beaux feuillages d'automne. Le 21 octobre il n'avait encore que quelques feuilles jaunes :

z ulmus parvifolia 1 gb 21 oct 2012 191 (5).jpg

z ulmus parvifolia 2 gb 21 oct 2012 191 (1).jpg

z ulmus parvifolia 3 gb 21 oct 2012 191 (3).jpg

z ulmus parvifolia 4 gb 21 oct 2012 191 (2).jpg 

Il a 12 ans 

z ulmus parvifolia geisha gb 18 mai 2013 151 (1).jpg

 

23:47 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2013

Les aventures d'une glycine

 

Il y a très longtemps, dans le jardin d'un ami, il y avait une glycine du Japon, Wisteria floribunda, blanche. Mais son support ne lui permettait pas de grimper plus haut que 4m. Désespérée, elle repartait vers le sol et se marcottait partout, même sur le trottoir après avoir passé le mur de clôture.

J'avais pris une de ses marcottes et l'avais plantée au pied du grand chêne de l'entrée, exposé plein sud. C'était enfin un support à sa taille. Elle a grimpé sur le chêne mais le chêne a en même temps énormément grossi une de ses branches plein sud et elle n'a jamais pu voir la lumière. Elle a eu pendant des années un beau feuillage mais ne fleurissait jamais.

Puis l'exubérant rosier liane, Rosa mulliganii, planté à côté d'elle et qui, lui aussi ne voyait plus la lumière a accompli un exploit. Ses tiges plus rigides que celles de la glycine ont pu se jeter sur l'aubépine et plier une de ses branches pour former un arceau plein sud au-dessus de l'allée d'entrée. La glycine a saisi l'occasion et l'a suivie :

wisteria floribunda veneux 24 avril 2011 029.jpg

wisteria floribunda veneux 24 avril 2011 032.jpg 

Mais cela faisait 5m au plus, trop peu pour les ambitions d'une glycine. Elle a envoyé des tiges ramper au sol plein nord et dans l'ombre dense, pour atteindre un autre chêne qu'elle avait repéré. Elle a grimpé sur ce chêne côté sud-ouest et voilà le résultat :

1 wisteria veneux 24 mai 2013 004.jpg

2 wisteria veneux 26 mai 2013 001.jpg

3 wisteria veneux 26 mai 2013 013.jpg

4 wisteria veneux 26 mai 2013 007.jpg

5 wisteria veneux 24 mai 2013 002.jpg

6 veneux 26 mai 2013 009.jpg

7 wisteria veneux 26 mai 2013 008.jpg 

Toutes les glycines aiment les arbres. Voici quelques photos prises aux Grandes Bruyères : 

glycine gdes bruy 8 mai 2011 119.jpg

glycine gdes bruy 8 mai 2011 281.jpg

glycine gdes bruy 8 mai 2011 282.jpg

glycine rec gdes bruy 8 mai 2011 119.jpg

glycine rec gdes bruy 8 mai 2011 281.jpg

00:25 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

26/05/2013

Paulownia tomentosa

 Les paulownias sont en fleurs à Veneux. Je vous avais déjà montré ceux de la gare :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2008/05/13/paulowni... 

En voici un autre bien fleuri à l'entrée de Moret :

1 paulownia veneux 18 mai 2013 006 (1).jpg

2 paulownia veneux 18 mai 2013 015.jpg

3 paulownia veneux 18 mai 2013 006 (2).jpg

4 paulownia veneux 18 mai 2013 006 (4).jpg

5 paulownia veneux 18 mai 2013 006 (5).jpg

6 paulownia veneux 18 mai 2013 006 (3).jpg

7 paulownia fl veneux 18 mai 2013 006 (3).jpg

9 paulownia  13 mai 002.jpg

10:54 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

24/05/2013

Sorbus scalaris

 

Nous avons vu récemment un jeune Sorbus aucuparia à Veneux, l'arboretum des Grandes Bruyères abrite des Sorbus scalaris. C'est un sorbier chinois qui lui ressemble beaucoup mais avec des feuilles aux folioles plus étroites et plus nombreuses et des inflorescences larges et très denses.

1 sorbus scalaris gb 18 mai 2013 055 (2).jpg

2 sorbus scalaris gb 18 mai 2013 164 (2).jpg

3 sorbus scalaris gb 18 mai 2013 055 (3).jpg

4 sorbus scalaris gb 18 mai 2013 055 (1).jpg

5 sorbus scalaris gb 18 mai 2013 055 (4).jpg

6 sorbus scalaris gb 18 mai 2013 059 (2).jpg

 

En septembre 2007 j'avais photographié ses fruits :

Sorbus scalaris 16 sept 2007 013.jpg

 

20:28 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2013

Fraxinus ornus

 

Grandes Bruyères le 18 mai

Il était étiqueté " Fraxinus ? " mais c'est certainement Fraxinus ornus, le frêne à fleurs, aux belles grappes de fleurs minuscules mais nombreuses et parfumées. On en voit surtout les 4 pétales étroits.

1 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 028.jpg

2 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 027.jpg

3 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 026 (2).jpg

4 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 026 (7).jpg

5 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 026 (5).jpg

6 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 026 (4).jpg

7 fraxinus ornus gb 18 mai 2013 026 (3).jpg

 

C'est un arbre d'une taille raisonnable mais il adore drageonner. Regardez à son pied, dans l'herbe on voit des tiges portant des feuilles plus grandes que celles de l'herbe :

8 fraxinus ornus tronc gb 18 mai 2013 028.jpg

 

Je n'avais pas pensé à photographier ces drageons, l'image n'est pas très nette parce que c'est un recadrage mais on voit bien que c'est du frêne au milieu de l'herbe :

 

fraxinus drageons  gb 18 mai 2013 028.jpg

 

Il n'a pas d'exigences particulières sauf le plein soleil.

 

18:43 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

Cornus florida

 

Sans doute parce que les floraisons sont en retard, c'est le seul cornus que j'ai vu en fleurs aux Grandes Bruyères le 18 mai.

1 cornus florida gb 18 mai 2013 042 (2).jpg

2 cornus florida gb 18 mai 2013 042 (3).jpg

3 cornus florida gb 18 mai 2013 042 (4).jpg

4 cornus florida gb 18 mai 2013 042 (1).jpg

5 cornus florida fleur gb 18 mai 2013 042 (1).jpg

00:33 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

20/05/2013

Bruyères

 

Dans l'arboretum des Grandes Bruyères on trouve évidemment des bruyères. Il y en a partout.

1 bruyères gb 18 mai 2013 020.jpg

2 bruyères gb 18 mai 2013 067.jpg

 

Mais celles qui me plaisent vraiment, ce sont les grandes bruyères arborescentes, Erica arborea, qui atteignent 3m de haut.

bruyère arb 1 gb 18 mai 2013 066 (2).jpg

bruyère arb 2 gb 18 mai 2013 032.jpg

bruyère arb 3 gb 18 mai 2013 021.jpg

bruyère arb 4 gb 18 mai 2013 066 (3).jpg

bruyère arb 5  gb 18 mai 2013 066 (1).jpg

bruyère arb 6  gb 18 mai 2013 066 (5).jpg

bruyère arb 7 gb 18 mai 2013 066 (4).jpg

bruyère arb 8 gb 18 mai 2013 066 (6).jpg

bruyère arb 9 gb 18 mai 2013 066 (7).jpg

bruyère arb fl gb 18 mai 2013 066 (4).jpg

 

J'en ai même vu une rose, moins haute. C'est peut-être Erica australis, la bruyère d' Espagne, plus frileuse.

bruyere arb rouge gb 18 mai 2013 007.jpg

12:05 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/05/2013

Raphiolepis umbellata

 

Je vous ai déjà présenté mon hybride inter générique x Raphiobotrya 'Coppertone' qui fleurit  en mai :

 

raphiobotrya 1 15 mai 2012 007.jpg

raphiobotrya 2 14 mai 2012 010.jpg

raphiobotrya 3 14 mai 2012 003.jpg

Vous connaissez l'un de ses parents, Eriobotrya japonica, le néflier du Japon qui ne lui ressemble pas du tout car ses feuilles sont beaucoup plus grandes et gaufrées

 

eriobotrya 1 veneux 1 dec 001.jpg

et sa floraison également différente se produit en automne, photographiée ici un 2 décembre à Veneux :

 

eriobotrya 2 veneux 2 dec 019.jpg

Il nous reste à bien connaître son autre parent à qui il ressemble beaucoup, Raphiolepis umbellata. Les feuilles sont semblables, les fleurs plus ressemblantes apparaissent en mai. La principale différence c'est qu'il est un peu moins rustique, umbellata est le plus rustique des Raphiolepis, et surtout, contrairement à son hybride, il ne produit pas de fruits comestibles.

 

Sa floraison parfumée tarde un peu, comme le printemps. Aussi je vous présente ses deux premières fleurs et j'espère vous le montrer bientôt en pleine floraison.

 

Au dessus d'un tronc assez court, il a déjà trois belles branches, toutes les trois couvertes de boutons floraux :

 

1 raphiolepis veneux 14 mai 2013 005.jpg

2 raphiolepis veneux 14 mai 2013 006.jpg

3 raphiolepis veneux 14 mai 2013 007.jpg

4 raphiolepis veneux 14 mai 2013 008.jpg

Et voici les fleurs. Le 21 avril :

 

5 a raphiolepis veneux 21 avril 2013 041.jpg

Le 9 mai :

 

5 b raphiolepis veneux 9 mai 2013 002.jpg

Le 15 mai :

 

5 c raphiolepis veneux 14 mai 2013 003.jpg

5 d raphiolepis veneux 14 mai 2013 002.jpg

5 e raphiolepis veneux 14 mai 2013 013.jpg

5 f raphiolepis veneux 14 mai 2013 001.jpg

5 g raphiolepis veneux 14 mai 2013 021.jpg

5 h raphiolepis coeur veneux 14 mai 2013 002.jpg

 

18:26 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (0)

14/05/2013

Lunaria rediviva

Le 28 avril la monnaie du Pape bisannuelle, Lunaria annua, est en pleine floraison :

 

lunaria annua veneux 28 avril 2013 011.jpg

Ce même jour la lunaire vivace, Lunaria rediviva, plus tardive, montre quelques feuilles :

 

lunaria rediviva 0 veneux 28 avril 2013 050.jpg

Le 5 mai les fleurs sont encore en boutons :

 

lunaria rediviva 1 veneux 5 mai 2013 011.jpg

lunaria rediviva 2 veneux 5 mai 2013 010.jpg

Le 13 mai :

 

1 lunaria rediviva veneux 13 mai 2013 001.jpg

2 lunaria rediviva veneux 13 mai 2013 003.jpg

3 veneux 13 mai 2013 004.jpg

4 veneux 12 mai 2013 010.jpg

5 veneux 12 mai 2013 008.jpg

6 veneux 12 mai 2013 011.jpg

7 veneux 12 mai 2013 013.jpg

8 lunaria rediviva bouton veneux 13 mai 2013 p 010.jpg

9 lunaria rediviva coeur veneux 12 mai 2013 p 011.jpg

10 lunaria rediviva coeur veneux 13 mai 2013 p 008.jpg

11 lunaria rediviva co veneux 13 mai 2013 p 13.jpg

lunaria rediviva veneux 13 mai 2013 006.jpg

00:09 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2)

08/05/2013

Sorbus aucuparia

Lors de ma visite chez Gamm Vert ce charmant petit arbre tout fleuri, planté un peu en hauteur et bien dégagé, a attiré mon regard.

 

C'est le sorbier des oiseaux (ou des oiseleurs)

 

1 sorbus aucuparia 8 mai 2013 005.jpg

Jolis corymbes blancs

 

2 sorbus aucuparia 8 mai 2013 003 (1).jpg

3 sorbus aucuparia 8 mai 2013 003.jpg

4 sorbus aucuparia corymbe 8 mai 2013 003.jpg

Feuilles à 9-15 folioles finement dentées

 

5 sorbus aucuparia feuille 8 mai 2013 005 (1).jpg

6 sorbus aucuparia fe 8 mai 2013 003.jpg

7 sorbus aucuparia détail 8 mai 2013 003.jpg

Il serait bien à Romilly pour nourrir les oiseaux l'hiver avec ses fruits rouges. Mais il y a un problème, son feuillage intéresse les cervidés.

 

 

23:22 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (1)

07/05/2013

La Seine à Romilly, la fête à Cugny

 

Il semble que la crue de la Seine arrive à Romilly. Inutile donc d'y aller cette semaine, je ne pourrais rien y faire, même pas empêcher l'eau de monter.

 

Mais j'ai en vue une saine occupation pour jeudi : la fête des plantes de Cugny. C'est la fête des plantes la plus proche de chez moi, à peine 11 km. Et, de plus, la visite est gratuite. Quand on connaît le prix d'entrée exorbitant de certaines fêtes des plantes, ça donne envie d'y aller.

 

cugny affichediffusion500.jpg

Cugny a longtemps été connu pour sa dynamiterie. Celle-ci a fermé depuis plus de 20 ans et Cugny est maintenant un très petit hameau caché à 1 km de sa ville, La Genevraye. C'est champêtre, c'est charmant, c'est le calme absolu à l'entrée d'un joli bois.

 

http://www.tela-botanica.org/page:evenements?action=8&...

 

 

05/05/2013

Des couvre-sol d'enfer

 

Le terrain de Romilly était envahi d'orties. Je n'ai pas l'intention de les exterminer. Je veux en garder beaucoup, non pour la cuisine, je n'aime pas, ni pour le purin, je n'ai pas le temps, mais pour les nombreuses chenilles de papillons pour lesquelles elle est indispensable. Mais je veux la cantonner dans des zones périphériques où elle ne gêne pas. Dans la partie jardinée elle est insupportable. Une zone surtout, où j'ai beaucoup planté était tellement envahie que je n'en venais pas à bout. Il y a sous terre une densité incroyable de ses racines jaunes, sur plusieurs étages. Arracher toutes les racines serait extrêmement long et surtout ne peut se faire sans arracher des plantes souhaitables ou installées par moi.

 

Deux plantes en sont venues à bout : la consoude bleue et le lamier blanc.

 

Pour la consoude, j'en avais planté 2 espèces, Symphytum azureum et Symphytum caucasicum, une quinzaine de pieds en tout. Elles se sont mélangées en un tapis dense qui occupe cette année une surface d'environ 5m x 2 à 5m. L'an dernier j'ai dû couper encore quelques tiges d'orties qui dépassaient au-dessus du tapis, cette année je crois bien qu'il n'y a plus rien.

 

1 symphytum romi 1 mai 2013 032.jpg

2 symphytum romi 1 mai 2013 003.jpg

3 symphytum romi 29 avril 2013 032.jpg

4 symphytum romi 29 avril 2013 057.jpg

5 romi 20 avril 2013 038.jpg

Elle a même réussi à envahir un pot très haut :

 

6 pot romi 20 avril 2013 052.jpg

Le feuillage est très court en hiver mais bien présent et j'ai vu la première fleur le 10 avril :

 

7 symphitum 10 avril 2013 064.jpg

J'aurai des belles fleurs bleues jusqu'en juin, survolées sans cesse par les bourdons :

 

8 consoude fleur près 22 avril 043.jpg

9 consoude bourdon romi 17 mai 017.jpg

En bordure de cette zone, j'ai découvert l'existence du lamier blanc mélangé aux orties. Il leur ressemble énormément au point qu'on l'appelle ortie blanche mais il est plus bas et plus fréquentable car il ne pique pas. J'ai découvert son existence lorsqu'il a fleuri. Trois années de suite je l'ai favorisé en coupant les orties au-dessus de lui. Maintenant il occupe seul la place et son tapis large de 2m fait suite au tapis de consoude.

 

a lamium alb romi 29 avril 2013 044.jpg

b lamium alb romi 1 mai 2013 006.jpg

c lamium alb romi 1 mai 2013 031.jpg

d lamium alb romi 20 avril 2013 054.jpg

Lui aussi fleurit dès avril, avec des remontées jusqu'en septembre, et attire les bourdons :

 

lamium alb romi 24 avril 2011 020.jpg

lamium alb romi 25 avril 2011 024.jpg

lb 1 lamier romi 21 mai 118.jpg

lb 2 lamier romi 21 mai 121.jpg

lb 3 lamium bourdon romi 23 sept 2010 022.jpg

J'ai d'autres excellents couvre-sol dans des zones sans orties. Ils s'étendent vite. Certains sont spontanés comme la fraise des bois et Ajuga reptans, d'autres sont plantés comme le fraisier capron et Lamium galeobdolon.

 

Je vais expérimenter un autre couvre-sol, non pour sa rapidité d'extension mais pour la protection d'une plante. Mes lys sont en effet la proie des larves d'un ravissant insecte que je suis incapable de tuer, le criocère :

 

m 1 criocère 27 juillet 2008 059.jpg

Je tente donc de le détourner de mes lys. Je verse du marc de café à leur pied, également efficace contre les limaces. Et je viens de découvrir que l'odeur de l'armoise les fait fuir aussi, particulièrement Artemisia ludoviciana au beau feuillage argenté dont je viens d'acheter 9 petits pots :

 

m artemisia valerie finnis mai 2013 001.jpg

m artemisia valerie finnis mai 2013 002.jpg

m artemisia valerie finnis mai 2013 003.jpg

 

 

11:32 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (4)