Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2015

Solanum dulcamara

Je ne l’avais pas remarquée jusque-là. J’ai une série de pots qui attendent la vraie saison des pluies pour la plantation. Mais il n’y a eu qu’un faux départ et je dois de nouveau arroser et après 2 jours sans arrosage, certaines plantes, actinidia et camellia surtout, présentent des signes de souffrance.
Dans l’un de ces pots s’est semée une morelle douce-amère. Je ne l’ai vue qu’aujourd’hui, ses fruits rouge vif ont attiré mon regard :

1 solanum dulcamara veneux 30 sept 2015 017.jpg

Ne l’ayant pas photographiée avant j’ai repris d’anciennes photos car elle est bien jolie, du 30 mai au 17 août :

2 morelle romi 30 mai 2012 048.jpg

3 morelle douce romi 22  juil  2010 170.jpg

4 morelle douce romi 22  juil  2010 171.jpg

5 solanum dulca romi 17 août 2011 015.jpg

Ces fruits sont toxiques mais cette toxicité diminue sur les fruits mûrs et les oiseaux les mangent.

Fruits

L’androsème, Hypericum androsaemum en est à la fructification. La touffe est superbe, il a supporté l’été sans arrosage. Il est beau toute l’année, on ne voit jamais une vilaine feuille séchée ou une fleur fanée.

1 hypericum and romi 24 sept 2015 021.jpg

En ce moment nous en sommes aux fruits noirs

2 hypericum and romi 24 sept 2015 023.jpg

Il y a encore quelques fruits rouges

3 hypericum and romi 24 sept 2015 022.jpg

Et des fruits déjà secs :

4 hypericum and romi 24 sept 2015 024.jpg

Ce que j’avais planté il y a un an seulement :

5 hypericum and 14 juin 2014 009.jpg

La grande lysimaque, Lysimachia vulgaris, spontanée sur le terrain, était en fleurs en juillet et août

6 lysimachia vulgaris romi 13 juil 2015 017.jpg

7 lysimachia vulgaris romi 13 juil 2015 016.jpg

Elle dépasse le mètre indiqué partout et parfois se couche tant ses tiges sont longues

8 lysimachia 6 juillet 050.jpg

Ou s’appuie sur un arbuste, ici un seringat :

9 lysimachia vulgaris romi 13 juil 2015 018.jpg

Maintenant elle pose ses nombreux fruits sur ce seringat :

10 lysimachia vulg romi 24 sept 2015 011 (1).jpg

11 lysimachia vulg romi 24 sept 2015 011 (2).jpg

12 lysimachia vulg romi 24 sept 2015 011 (3).jpg

Quelques fruits sont déjà secs et s’ouvrent pour laisser s’échapper les graines :

13 lysimachia vulg romi 24 sept 2015 011 (4).jpg

lysimachia vulg romi 24 sept 2015 011 (4).jpg

14 lysimaque romi 24 oct 2012 025 (3).jpg

15 lysimaque romi 24 oct 2012 025 (2).jpg

Hamamelis ‘Arnold Promise’ porte beaucoup de fruits

16 hamamelis 1 oct 2008 010.jpg

17 hamamelis 1 oct 2008 013.jpg

Alors que ses feuilles sont encore vertes, il montre déjà une multitude de boutons floraux qui ne s’ouvriront pas avant fin janvier :

18 hamamelis arnold romi 21 sept 2015 022 (3).jpg

19 hamamelis arnold romi 21 sept 2015 022 (2).jpg

20 hamamelis arnold romi 21 sept 2015 022 (1).jpg

28/09/2015

Hedera helix

Le lierre est une bénédiction pour la petite faune. Le lierre fleurit depuis 15 jours et il est maintenant en pleine floraison. Il forme de belles touffes au fond du jardin :

1 hedera veneux 26 sept 2015 001.jpg

2 hedera veneux 26 sept 2015 007.jpg

Mais il y en a aussi beaucoup dans le quartier. Et le clou du spectacle c’est mon vieux tronc mort que j’appelle HLM car il abrite des familles d’oiseaux et de chauves-souris et sans doute beaucoup d’insectes dont des xylophages qui ont de plus en plus de mal à trouver un habitat :

3 hedera veneux 28 sept 2015 003.jpg

4 hedera veneux 28 sept 2015 004.jpg

5 hedera veneux 28 sept 2015 008.jpg

6 hedera veneux 28 sept 2015 007.jpg

Ils sont trop petits pour qu’on les voie sur ces photos mais c’est autour de ce tronc un vol incessant d’une multitude d’insectes.

J’avais déjà constaté au Jardin des Plantes à quel point les abeilles s’intéressent à ces fleurs. J’ai pu le vérifier sur un buisson bas :

a hedera veneux 26 sept 2015 004.jpg

b hedera veneux 26 sept 2015 005.jpg

c hedera veneux 26 sept 2015 006.jpg

Les corbeilles à pollen des pattes postérieures sont déjà bien remplies :

d apis veneux 26 sept 2015 005.jpg

Après avoir nourri les insectes jusque tard en automne, il aura des fruits mûrs pour les oiseaux de fin décembre jusqu’en mars voire avril. Il y en a sur mon terrain une telle abondance  qu’il nourrira tout l’hiver les oiseaux qui ne viennent pas aux mangeoires.

Il faut redire que le lierre n’est pas un parasite mais un protecteur des arbres. Je ne crains que l’augmentation de la prise au vent mais nous ne sommes pas dans une zone des plus ventées. Au sol il forme un magnifique tapis qui empêche l’envahissement par n’importe quoi là où il est impossible d’implanter du gazon. Il ne gêne pas les plantes à bulbe, il est même éliminé par les cyclamens.

27/09/2015

Les gendarmes déjà en hibernation ?

Ce fut ma première conclusion lorsque j’ai fait ma trouvaille aujourd’hui. Mais il y a peut-être une autre explication.

J’ai ouvert le coffre du compteur d’électricité près de la rue et j’ai eu la surprise d’y trouver un troupeau de gendarmes car ces bestioles ont tendance à s’attrouper :

1 gendarmes veneux 27 sept 2015 001 (1).jpg

2 gendarmes veneux 27 sept 2015 001 (2).jpg

3 gendarmes veneux 27 sept 2015 001 (3).jpg

4 gendarmes rec veneux 26 sept 2015 014.jpg

5 gendarmes veneux 27 sept 2015 001 (4).jpg

6 gendarmes veneux 27 sept 2015 001 (7).jpg

7 gendarmes veneux 27 sept 2015 001 (8).jpg

8 gendarme rec veneux 27 sept 2015 003.jpg

9 gendarme rec veneux 27 sept 2015 005.jpg

9 gendarmes romi 26 mai 034.jpg

Le pyrrhocore, Pyrrhocoris apterus, que tout le monde appelle gendarme, adore se faire bronzer au soleil sur un tronc d’arbre, de préférence un tilleul comme ici à Paris par une froide journée d’hiver. La petite troupe, il y en avait sur toute la hauteur de l’arbre, sortait des fentes de l’écorce où elle s’abritait pour profiter du soleil :

10 gendarmes tilleul paris 22 fev 2012.jpg

Alors, que faisaient-elles dans le noir du coffre ? Il me semble qu’il fait encore trop doux pour qu’elles se terrent dans un abri pour l’hiver. Peut-être cherchent-elles plus la chaleur que le soleil. Et elles apprécient sans doute la douce chaleur de ce coffre exposé toute la journée au soleil.

Pourquoi appelle-t-on gendarme cette punaise (inodore) des bois ? Parce que son « costume » ressemble à celui des gendarmes du 17è siècle. Aussi parce que, si on la place tête en bas, on peut y voir une tête de gendarme. En noir, le képi en haut, puis les yeux, une grosse moustache triangulaire, la bouche, une barbiche :

11 gendarme inversé veneux 27 sept 2015 003.jpg

Pour le plaisir, je vous remets un accouplement qui peut durer une journée entière :

12 gendarmes romi 26 mai 031.jpg

12 gendarmes romi 26 mai 033.jpg

Et une crèche pleine de bébés :

13 gendarmes 002.jpg

14 gendarmes 001.jpg

gendarmes 001.jpg

20:32 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Eriobotrya japonica prépare sa floraison

Il est en avance et il va fleurir mieux que jamais. Ce néflier du Japon d’au moins 15 ans n’avait jamais donné jusqu’à présent plus de 2 grappes de fleurs, sur les branches les plus hautes, à plus de 4m, là où il arrivait à dépasser le toit de la maisonnette des voisins pour apercevoir le soleil. Aujourd’hui j’ai déjà compté 7 grappes de boutons et je ne peux voir que celles qui sont placées le plus bas. J’en verrai sans doute d’autres quand elles seront plus grosses car elles me sont cachées par les très grandes feuilles. Pourquoi soudain cette intense floraison ? Comme le dit une publicité, ce n’est pas miraculeux, c’est scientifique. Je lui ai mis une grosse rasade d’Or Brun, je l’ai arrosé tout l’été et il revoit un peu de soleil grâce à la suppression d’une branche du grand chêne et grâce à de nouvelles branches basses qu’il envoie vers le sud.

eriobotrya veneux 27 sept 2015 001 (1).jpg

eriobotrya veneux 27 sept 2015 001 (2).jpg

eriobotrya veneux 27 sept 2015 001 (3).jpg

eriobotrya veneux 27 sept 2015 001 (4).jpg

eriobotrya veneux 27 sept 2015 001 (5).jpg

12:30 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

26/09/2015

Lamium album sauvé par ses fleurs

Sur le terrain sauvage en pleine nature de Romilly, il n’est pas facile de résister aux envahisseurs indésirables.

Jusqu’au début mai 2013 j’avais deux magnifiques tapis : un vaste tapis de Lamium album, spontané sur le terrain, suivi d’un tapis de petite consoude à fleurs bleues plantée par moi :

1 lamium alb romi 1 mai 2013 006.jpg

2 lamium symphytum romi 28 avril 2012 026.jpg

A la jonction des deux tapis les plantes s’emmêlaient :

3 lamium+symphytum romi 19 avril 2011 057.jpg