Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2014

Les dernières feuilles des Malus

Nous en étions restés à Malus sieversii et Malus sylvestris, les seuls Malus qui avaient encore tout leur feuillage longtemps après les pommiers cultivés pour leurs fruits. Maintenant Malus sylvestris n’a plus de feuilles et Malus sieversii a encore tout son feuillage mais franchement jaune :

1 malus sieversii rc romi 22 déc 2014 020.jpg

2 malus sieversii sommet romi 22 déc 2014 020.jpg

Je viens de lui donner un autre compagnon : Malus hupehensis. C’est un de mes semis. Je n’y pensait plus mais il a attiré mon attention car il émergeait au-dessus des autres semis et arborait un magnifique feuillage jaune. Les racines commençaient à sortir du pot.  Je n’ai pas pensé à le photographier alors et sur cette vue après sa plantation il a perdu beaucoup de feuilles au cours du transport et de son installation :

3 malus hupe romi 22 déc 2014 043 (1).jpg

4 malus hupe romi 22 déc 2014 043 (2).jpg

Ce pommier d’ornement que j’ai planté dans la zone « pommiers », à environ 4m de sieversii, ne peut, contrairement aux autres pommiers d’ornement, servir à la pollinisation des pommiers à fruits. Son pollen ne sert qu’à lui et d’une façon inhabituelle : il déclenche l’apomixie. En effet, il est triploïde et utilise l’apomixie pour fructifier et se reproduire rigoureusement à l’identique.

J’avais récupéré des pépins dans un fruit bien avancé au pied d’un arbre le 9 décembre 2011 :

5 malus hupe 9 déc 2011 003.jpg

Et ce fut un beau succès. Le 29 avril 2012 :

malus hupe semis 29 avril 2012 007.jpg

 

12:00 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2014

Pseudocydonia, le délire végétal continue...

Mon plus grand Pseudocydonia sinensis, cognassier de Chine, a été planté il y a 4 ans et son feuillage est aujourd’hui toujours vert. Le plus petit a été semé par mes soins en 2011 à partir d’une graine d’un fruit pourri trouvé au pied d’un arbre de l’Arboretum des Barres comme celui-ci tombé entre 2 troncs :

1 pseudocydonia barres 9 av 2011.jpg

Il a été mis en pleine terre il y a un an. Lui aussi a encore tout son feuillage vert.

En fait il semble qu’il soit caduc ou semi-persistant selon le climat. C’est seulement quand il est caduc que son feuillage prend une belle couleur rouge en automne. Le mien reste vert en hiver et perd brutalement son feuillage en février à l’occasion d’un gros gel ou plus tard à la poussée des nouveaux bourgeons sans changer de couleur. On m’a dit qu’il se comporte de la même manière en climat océanique dans la région de Lille.

Aujourd’hui, dans ce feuillage vert du grand cognassier, j’ai remarqué de gros bourgeons :

2 pseudocydonia romi 22 déc 2014 036 (2).jpg

3 pseudocydonia romi 22 déc 2014 036 (3).jpg

4 pseudocydonia romi 22 déc 2014 036 (1).jpg

Si vous apercevez des taches blanches sur une tige, ce n’est pas une maladie, ce sont des restes de l’amérisant que j’avais mis pour le protéger des chevreuils l’an dernier. Maintenant il est assez grand pour que je me contente d’un grillage sur le tronc.

Je n’avais jamais vu de tels bourgeons à cette époque, ni plus tard. Ces bourgeons très gros et surtout très ronds font penser à des bourgeons floraux. J’ai eu la confirmation de leur nature en allant voir le petit cognassier. Grosse surprise, les mêmes bourgeons commencent à montrer des pétales :

5 pseudocydonia 2 romi 22 déc 2014 040 (1).jpg

6 pseudocydonia 2 romi 22 déc 2014 040 (2).jpg

6 pseudocydonia 2 romi 22 déc 2014 052 (4).jpg

7 pseudocydonia 2 romi 22 déc 2014 052 (3).jpg

8 pseudocydonia 2 romi 22 déc 2014 052 (1).jpg

 Normalement la floraison n’a lieu qu’en avril. Que vont devenir ces boutons floraux en cas de gel ? Même s’ils n’évoluent pas davantage, ils ne sont plus assez protégés. On remarque aussi de très jeunes feuilles. Comme elles ne sont pas encore complètement étalées, les dents forment un joli feston.

Avec des températures qui ne descendent même pas en dessous de 9° la nuit, les plantes ne peuvent se mettre au repos, elles sont complètement déboussolées.

21:08 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

12/12/2014

Goji, en attendant ma production

Je n’ai eu l’occasion jusqu’à présent de photographier que les fruits de Lycium chinense sur l’arbuste, à Marnay :

1 lycium chinense marnay 21 sept 2013 040 (8).jpg

Le plus utilisé sous le nom de Goji, c’est Lycium barbarum. Cette année j’ai planté Lycium barbarum et Lycium chinense et j’attends avec impatience ma première récolte.

En attendant, je grignote des baies de goji séchées. C’est naturellement sucré, je les mange comme des bonbons. Mais on peut les mettre dans des plats, dans des yaourts…

2 lycium barbarum 12 déc 2014 001.jpg

lycium barbarum 12 déc 2014 002.jpg

lycium barbarum 12 déc 2014 004.jpg

 

20:02 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

07/12/2014

L'hiver aussi, ça bouge

Encore des floraisons inattendues, cet automne est délirant. Je viens juste de vous faire faire le tour du jardin et, déjà, mon regard est attiré depuis l’intérieur de la maison par une nouvelle grosse fleur. Hé oui, un nouveau camellia fleurit. C’est Camellia japonica ‘Contessa Lavinia Maggi’ qui ne devrait pas fleurir avant février, avec des fleurs aussi grosses, ou plus, que celles d’Adolphe Audusson mais doubles et striées :

1 contessa lavinia maggi veneux 7 déc 2014 010.jpg

Un gros bouton sous la fleur montre déjà les pétales. Et, à 4m de lui, un autre camellia s’apprête à fleurir. C’est Camellia japonica ‘Dr King’ :

2 dr king veneux 7 déc 2014 011.jpg

Pour l’instant seuls les Camellia japonica sont concernés. Mais que va-t-il se passer lorsque le froid va s’accentuer ? Ils vont simplement se calmer pour reprendre leur floraison à une date plus normale. Les fleurs résistent bien au froid. J’ai déjà vu les fleurs de ‘Adolphe Audusson’ sous la neige et elles n’en avaient pas souffert restant épanouies et belles après la neige :

3 adolphe neige 7 avril 002.jpg

J’ai alors examiné toutes les plantes. Le laurier tin,  Viburnum tinus, continue à fleurir mais pour lui c’est une date normale :

4 vib tinus veneux 7 déc 2014 006.jpg

5 vib tinus veneux 7 déc 2014 007.jpg

L’arbousier, Arbutus unedo, fleurit encore. Pour lui aussi cela doit être normal. J’ai vu celui du Jardin des Plantes de Paris en fleurs un 21 janvier alors que je l’avais photographié couvert de fruits et de fleurs en novembre. Là encore, c'est l'université de Besançon qui confirme mes constatations : floraison de octobre à janvier. Le mien a, en plus, du retard à rattraper car l’an dernier il a très peu fleuri à cause de l’ombre dense que lui faisait une branche d’un hêtre proche. Cette année j’avais supprimé tout ce qui était à ma portée. L’an prochain il verra complètement le soleil, un élagueur professionnel va lui porter secours.

6 arbutus veneux 7 déc 2014 013 (1).jpg

7 arbutus veneux 7 déc 2014 013 (2).jpg

8 arbutus veneux 7 déc 2014 013 (3).jpg

9 arbutus veneux 7 déc 2014 013 (4).jpg

Les arbres fruitiers ont toujours leur feuillage vert :

Cydonia ‘Krymsk’ (coings non astringents)

10 cydonia krymsk veneux 7 déc 2014 017.jpg

Diospyros kaki ‘Jiro’ (variété PCNA non astringent)

11 diospyros kaki Jiro veneux 7 déc 2014 012.jpg

Malus sieversii

12 malus sieversii 001.jpg

Il est à remarquer qu’à Romilly, Cydonia, Pseudocydonia, Malus sieversii et Malus sylvestris en sont au même point. Mais Diospyros kaki ‘Fuyu’ a depuis longtemps rougi puis perdu ses feuilles de même que Malus ‘Winter Banana’.

29/11/2014

Elaeagnus umbellata est bien autostérile

1 elaeagnus umbellata  barres 12 oct 2013 018 (6).jpg

2 elaeagnus umbellata rec barres 12 oct 2013 018 (3).jpg

Ces photos ont été prises à l’Arboretum des Barres et j’aimerais tellement pouvoir prendre de telles photos dans mon jardin de Romilly.

J’ai pensé que cette plante est, comme beaucoup d’arbres fruitiers, autostérile. En effet, j’ai 3 Elaeagnus umbellata, probablement tous du même clone. Ils ont fleuri pour la première fois en 2010, donc pour la 5ème fois cette année et n’ont jamais donné de fruits. On me dira que certains fruitiers mettent 10 ans pour produire. Mais il y a celui du Jardin Botanique de Marnay sur Seine. Il est beaucoup plus vieux, beaucoup plus grand, la forme et le taille d’un arbre. Il fleurit magnifiquement et je ne lui ai jamais vu le moindre fruit. Quelle autre explication peut-on donner que l’autostérilité ?

Je viens de relire, je n’y avais pas prêté attention avant parce que je n’avais pas vu le problème, la revue sur papier de Agroforestry Research Trust de August 2006. C’est un organisme des plus sérieux. Ils écrivent : you need two different selections for reliable fruiting. A l’époque ils ne proposaient que 2 variétés mais avaient fait l’effort d’en vendre 2, une nécessité pour la production. Maintenant ils ont un superbe assortiment.

20:22 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

27/11/2014

Fuchsia regia reitzii

Ce fuchsia qui n’a pas 8 mois ne cesse de m’étonner. Il a immédiatement prouvé toutes les qualités qu’on lui attribue et en particulier exubérance, floribondité et fructification continues pendant des mois. Et les fruits sont excellents, ce qui ne fait qu’ajouter à son intérêt.

Lorsque je l’ai planté le 4 avril, il n’avait que 5 ou 6 feuilles :

1 fuchsia romi 4 avril 2014 113.jpg

Il a vite dépassé le mètre en hauteur et en largeur et j’ai dû l’accrocher au grillage. Il a commencé à fleurir en août, des fleurs élégantes et ravissantes.

2 fuchsia romi 11 sept 2014 033.jpg

3 fuchsia reitzii romi 29 oct 2014 047 (2).jpg

 Elles sont sans cesse suivies de fruits.

4 fuchsia reitzii romi 29 oct 2014 047 (1).jpg

Maintenant il occupe un grand volume et je pense qu’il atteint 2m en tous sens si je me donne la peine de le palisser. D’ailleurs il déborde largement l’espace qui lui a été attribué s’emmêlant à l’actinidia et au goji qui l’entourent, eux aussi exubérants au point que je n’ose en déplacer aucun. Et il porte toujours des fleurs et des fruits. Le 25 novembre :

5 fuchsia reitzii romi 25 nov 2014 025 (1).jpg

6 fuchsia reitzii romi 25 nov 2014 025 (2).jpg

7 fuchsia reitzii romi 25 nov 2014 025 (3).jpg

17:37 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

25/11/2014

Aristotelia chilensis

Aujourd’hui j’ai planté Aristotelia chilensis ‘Variegata’, maqui du Chili aux fruits comestibles très riches en antioxydants. Il parait qu’il est autostérile et qu’il faut en planter deux. On verra. S’il ne produit pas, j’en achèterai un autre mais à un autre fournisseur, sinon je risque d’avoir le même clone et je n’aurai pas davantage de fruits. On m’a déjà fait cette blague pour Elaeagnus umbellata.

1 aristotelia chilensis romi 25 nov 2014 028 (1).jpg