Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2015

Prunus dulcis et cerasifera en fleurs

Les fruitiers les plus précoces se réveillent. A Paris, il y a un alignement d’arbres fruitiers mais cette année ils ont tous perdu leur étiquette. Un seul est en fleurs le 6 mars.

1 prunus dulcis paris 6 mars 2015 015.jpg

2 prunus dulcis paris 6 mars 2015 014.jpg

3 prunus dulcis paris 6 mars 2015 013.jpg

4 prunus dulcis paris 6 mars 2015 rec 013.jpg

Je pense que c’est Prunus dulcis, l’amandier. Je vous l’avais montré le 20 février 2012 et tout correspond, emplacement, aspect, date de floraison, il est un peu plus fleuri ce 6 mars.

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2012/02/20/prunus-d...

A Romilly c’est mon Prunus cerasifera à deux troncs, fleurs blanches et feuillage rouge, certainement de semis spontané, qui commence sa floraison :

prunus rouge romi 13 mars 2015 027.jpg

prunus rouge romi 13 mars 2015 028.jpg

prunus rouge romi 13 mars 2015 029.jpg

Il est autofertile mais ses fleurs sont absolument indispensables à la pollinisation de Prunus salicina. Celui-ci n’est pas encore en fleurs mais a déjà des bourgeons dodus

prunus salicina romi 13 mars 2015 025.jpg

prunus salicina romi 13 mars 2015 026.jpg

et je l’ai photographié en fleurs le 17 mars l’an dernier, c’est donc pour les prochains jours. Avec la floraison très abondante et prolongée du cerasifera il ne devrait y avoir aucun problème.

 

04/03/2015

Les Cornus

La plupart des Cornus sont en plein repos hivernal encore fin février. Seuls se font remarquer Cornus alba et les Cornus fruitiers

Les tiges de Cornus alba sont toujours d’un rouge très vif le 27 février et forment un beau contraste avec les fleurs jaunes de Hamamelis ‘Arnold Promise’ :

1 hamamelis arnold romi 27 fév 2015 086.jpg

Mais j’ai un gros problème, un vrai casse-tête. Je ne l’ai jamais taillé depuis 2011 et ses tiges sont toujours très rouges :

2 cornus alba romi 14 déc 214 013.jpg

 Mais on dit qu’il faut le rabattre sévèrement en fin d’hiver car seules les jeunes pousses ont une écorce rouge vif. Si je ne le fais pas, mes tiges vont s’assombrir ? Mais si je le fais, je perdrai la si belle fructification :

3 cornus alba romilly 5 sept 2012 005.jpg

4 cornus alba romi 14 sept 2011 035.jpg

5 cornus alba fr près romi 14 sept 2011 p 036.jpg

6 cornus alba romi 16 oct  2011 021.jpg

La solution est peut-être de ne rabattre qu’une branche sur deux.

Cornus mas ‘Jolico’ qui m’a donné une petite récolte de cornouilles l’été dernier, promet l’abondance cette année. Il y a un mois, le 27 janvier il m’avait fait cette promesse avec une profusion de boutons floraux :

7 jolico romi 27 janv 2015 034.jpg

8 jolico romi 27 janv 2015 036.jpg

Le 27 février quelques fleurs s’ouvrent :

9 jolico romi 27 fév 2015 017.jpg

10 jolico romi 27 fév 2015 018.jpg

Le Cornus mas sauvage de Veneux en est au même stade mais les fleurs sont moins nombreuses, le sable ne lui plait pas.

Comme chaque année, Cornus officinalis est en avance sur Cornus mas :

11 cornus off romi 27 fév 2015 045.jpg

Curieusement, il est plus fleuri dans sa partie nord. Le nord est à gauche :

12 cornus off romi 27 fév 2015 035.jpg

Beaucoup de fleurs sont ouvertes :

13 cornus off romi 27 fév 2015 036.jpg

14 cornus off romi 27 fév 2015 038.jpg

15 cornus off romi 27 fév 2015 037.jpg

16 cornus off romi 27 fév 2015 029.jpg

17 cornus off romi 27 fév 2015 040.jpg

18 cornus off romi 27 fév 2015 039.jpg

19 cornus off romi 27 fév 2015 041.jpg

Cornus mas ‘Yellow’ aux fruits jaunes est en retard. Il est encore en boutons très fermés :

20 yellow romi 27 fév 2015 042.jpg

Ces boutons sont rouges. Cela ne m’étonne pas. J’ai souvent constaté cette couleur rouge au départ pour une végétation qui sera jaune, comme par exemple Sambucus racemosa ‘Plumosa Aurea’ dont le jeune feuillage qui débourre est d’un rouge lumineux avant d’être jaune.

 

 

15/02/2015

Le sexe de l'argousier

Trouver le sexe d’un plant d’argousier n’est pas chose facile, même lorsqu’ils sont en fleurs.

Pourtant il y a des différences subtiles. Actuellement les bourgeons sont assez développés. Ils sont à peu près de même taille mais les bourgeons mâles ont une forme plus complexe que les bourgeons femelles.

Bourgeons mâles :

1 hippophae mâle romi 27 janv 2015 059.jpg

2 hippophae mâle rec romi 27 janv 2015 059.jpg

Bourgeons femelles :

3 hippophae fem romi 27 janv 2015 060.jpg

hippophae fem romi 27 janv 2015 061.jpg

19:22 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

07/02/2015

La floraison de l'arbousier

C’est peu connu, tout le monde parle d’une floraison en octobre-novembre, mais Arbutus unedo est capable de continuer à fleurir jusqu’en janvier. Je l’avais déjà constaté à Paris mais j’avais pensé que ce n’était qu’un incident et j’en ai vraiment pris conscience cette année sur mon arbousier de Veneux en le voyant encore fleuri le 7 décembre alors qu’il avait déjà fleuri 2 mois plus tôt. J’en ai eu confirmation "officielle" sur les sites de l’université de Besançon et de Tela Botanica : il fleurit d’octobre à janvier.

Voici mes dernières photos de l’arbousier du Jardin des Plantes le 31 janvier, il va donc fleurir jusqu’en février. Les jeunes fruits, qui ne seront mûrs qu’à l’automne prochain, sont très, très nombreux, je vais encore me régaler cette année,

1 arbutus paris 31 janv 2015 109.jpg

2 arbutus paris 31 janv 2015 117.jpg

3 arbutus paris 31 janv 2015 111.jpg

4 arbutus paris 31 janv 2015 112.jpg

5 arbutus paris 31 janv 2015 118.jpg

6 arbutus paris 31 janv 2015 119.jpg

7 arbutus paris 31 janv 2015 110.jpg

et les corneilles aussi.

arbutus corneille paris 4 déc  2011 072 (2).jpg

arbutus corneille paris 4 déc  2011 072.jpg

 

06:24 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

02/02/2015

Eriobotrya japonica, suite

Pour répondre à la demande d’Antoine, voici des photos de mon grand néflier. Il n’a pas un aspect normal, il est trop « longiligne » pour les raisons que j’ai évoquées et je ne peux le tailler car de nouveau il ne verrait plus le soleil.

1 eriobotrya veneux 2 fév 2015 001.jpg

2 eriobotrya veneux 2 fév 2015 002.jpg

3 eriobotrya veneux 2 fév 2015 003.jpg

4 eriobotrya veneux 31 déc 2014 026.jpg

5 eriobotrya veneux 28 déc 2014 015.jpg

Le très jeune qui a presque doublé en une seule saison :

a eriobotrya 2 veneux 2 fév 2015 006.jpg

b eriobotrya 2 veneux 2 fév 2015 005.jpg

c eriobotrya 2 veneux 1 fév 2015 012.jpg

Celui de Paris photographié il y a 1 an :

eriobotrya paris 1 dec 2013 164.jpg

eriobotrya paris 1 dec 2013 163.jpg

Et pour répondre à Claudette, la germination d’un noyau jeté par la fenêtre donc même pas enterré :

eriobotrya 29 fev 2008 veneux 035.jpg

17:38 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (3)

Eriobotrya japonica

Le néflier du Japon est rustique ici et son feuillage vaut à lui seul la peine de le planter. Ses très grandes feuilles vert sombre et brillantes ont un aspect exotique très décoratif. Le mien a 30 ans et n’a jamais souffert de l’hiver. Le seul problème, c’est pour la production fruitière car il fleurit en fin d’automne et les fleurs sont endommagées à partir de -5°C. Les hivers semblent de plus en plus doux et j’ai toutes mes chances.

Mais je ne cueillerai sans doute jamais ses fruits parce que cela se passe à 4m de hauteur et ce n’est pas comme un arbre fruitier classique, les troncs sont trop fragiles pour qu’on s’y agrippe ou qu’on y place une échelle. La raison en est que la situation a beaucoup évolué depuis sa plantation avec surtout la construction d’une maisonnette sur le terrain voisin qui lui cache complètement le soleil. Il a trouvé la solution : pousser très, très haut, jusqu’à voir le soleil. C’est pourquoi j’en ai planté un autre en bordure sud du terrain cet automne. Et ce petit nouveau grandit en plein hiver !

Même pour seulement photographier la floraison et la fructification, c’est presque impossible car à partir du sol on ne voit que les très grandes feuilles qui cachent tout. Voilà tout ce que j’ai pu photographier :

1 eriobotrya 8 janv 2014 001.jpg

2 eriobotrya fl veneux 31 déc 2014 026.jpg

A Paris cela aurait dû être plus facile car rien ne le gêne et il a une taille plus raisonnable. Pour les fleurs, bien dressées, cela pouvait aller :

3 eriobotrya paris 1 dec 2014 159 (1).jpg

4 eriobotrya paris 1 dec 2014 159 (2).jpg

Mais samedi dernier pour seulement voir les fruits en formation, il fallait chercher. Les grappes sont en bout de tiges, complètement enfermées dans une grosse touffe de très grandes feuilles. C’est une bonne solution qu’a trouvée l’arbre ( ?) pour les protéger du froid. J’ai pu prendre ces photos de fruits en partie basse et près du chemin :

eriobotrya paris 31 janv 2015 174.jpg

eriobotrya paris 31 janv 2015 176.jpg

eriobotrya paris 31 janv 2015 179.jpg

eriobotrya paris 31 janv 2015 180.jpg

eriobotrya rec paris 31 janv 2015 180.jpg

10:27 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (3)

29/12/2014

La mare a gelé

On nous avait promis la nuit la plus froide de 2014 et c’était vrai. Il a fait -3° et au petit matin la mare était gelée :

1 veneux 29 déc 2014 002.jpg