Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2014

Elaeagnus umbellata

Vous vous souvenez peut-être de mon problème : j’ai 3 Elaeagnus umbellata, chalef d’automne aux baies d’argent. Ils fleurissent depuis 3 ans mais je n’ai jamais vu le moindre fruit. Pourtant ces fruits sont d’une grande beauté et plus décoratifs encore que les fleurs, et ils sont comestibles et bons. On peut penser qu’il a besoin de plusieurs années pour produire. Mais il y a plus grave et m’enlevant tout espoir dans les conditions actuelles : dans le jardin botanique de Marnay sur Seine, il y a un exemplaire beaucoup plus vieux, un véritable arbre, couvert de fleurs au printemps mais qui n’a aucun fruit. Il est en exemplaire unique.

Je ne vois qu’une explication, bien que ce ne soit indiqué nulle part : il est autostérile, comme beaucoup d'arbres fruitiers. Mes 3 chalefs, achetés au même fournisseur, sont probablement un même clone et ne peuvent donc se féconder. L’an dernier, j’ai planté un goumi et espéré une fécondation croisée qui n’a pas eu lieu mais, planté trop récemment, il a fleuri plus tard. Il n’a pas eu de fruits mais le problème d’autostérilité est sans doute le même, les deux espèces sont très proches.

Fin octobre j’ai planté un nouveau minuscule goumi et un chalef d’automne ‘Polar Lights’ :

1 elaeagnus umb polar lights romi 29 oct 2014 035.jpg

Je viens de recevoir 2 autres variétés. Des variétés dénommées garantissent que ce n’est pas le même clone.

Elaeagnus umbellata ‘Big Red’ :

2 elaeagnus umb big red romi 15 nov 2014 020 (1).jpg

3 elaeagnus umb big red romi 15 nov 2014 020 (2).jpg

Elaeagnus umbellata ‘Brilliant Rose’ :

4 elaeagnus umb brilliant rose romi 15 nov 2014 018 (1).jpg

elaeagnus umb brilliant rose romi 15 nov 2014 018 (2).jpg

J’espère qu’ils feront au moins une ou 2 fleurs dès le printemps prochain.

J'espérais Amber, variété à fruits jaunes, mais il est très demandé, je suis arrivée trop tard pour cette année.

11:33 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (2)

13/11/2014

Pseudocydonia sinensis

Verrai-je un jour un Pseudocydonia sinensis dans son habit rouge d’automne ? Mon plus grand, planté en 2011 s’entête à rester vert. Le 11 novembre 2014 :

1 pseudocydonia romi 11 nov 2014 034 (1).jpg

2 pseudocydonia romi 11 nov 2014 034 (2).jpg

3 pseudocydonia romi 11 nov 2014 034 (3).jpg

Je n’ai vu qu’une seule fois son feuillage rouge. C’était alors qu’il était encore tout petit et ce n’était pas en automne mais à la fin de l’hiver. Il avait gardé son feuillage jusque-là. Le 27 janvier 2012 :

4 pseudocydonia romi 27 janv 2012 212565955.jpg

 et le voici le 1 mars 2012 :

5 pseudocydonia romi 1 mars 2012 024.jpg

En voici un autre beaucoup plus jeune. C’est un semis que j’ai fait à partir d’une graine récupérée dans un fruit pourri au printemps au pied d’un arbre de l’arboretum des Barres. Le 18 janvier 2014 :

6 pseudocydonia romi 18 janv 2014 037.jpg

Un des Pseudocydonia sinensis de l’arboretum des Barres, celui qui est devant l’entrée, le 11 octobre 2014 :

7 pseudocydonia sinensis barres 11 oct 2014 006 (1).jpg

8 pseudocydonia sinensis barres 11 oct 2014 006 (2).jpg

Quelques feuilles commencent à se teinter de jaune ou de rouge mais le climat y est sans doute plus froid qu’ici, on m’a parlé de -20° en hiver.

 

 

18:43 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2014

Soleils d'automne

Certains virent au jaune pur.

Un nashi entouré d’eupatoires fanées mais encore décoratives :

1 nashi romi 9 nov 2014 020.jpg

Rosa rugosa et ses 5 drageons, jusqu’à 1m de distance :

2 rosa rugosa romi 9 nov 2014 035 (2).jpg

Mon plus vieux Ginkgo biloba qui serait une femelle à port vertical (les femelles sont généralement plus étalées que les mâles) sur son lit de lierre et de consoude bleue :

3 ginkgo 1 romi 9 nov 2014 040.jpg

Celui-ci est très petit et ne grandit pas vite car c’est un semis et je ne connaitrai pas son sexe avant de nombreuses années. Ses feuilles sont très différentes, beaucoup plus grandes :

4 ginkgo 2 romi 9 nov 2014 044.jpg

Cornus officinalis commence à virer au jaune :

6 cornus officinalis romi 11 nov 2014 013.jpg

avant de passer au rouge comme ici il y a 3 ans :

7 cornus off romi 13 nov  2011 007.jpg

Il a énormément grandi depuis !

Et à Veneux, mon magnifique Actinidia melenandra qui s’étale sur plusieurs arches :

actinidia mela veneux 10 nov 2014 002.jpg

 

11/11/2014

Aubépines

Le sol de Romilly est fait pour elles, elles s’y plaisent et grandissent vite.

Spontanément Crataegus monogyna se sème à profusion depuis peu. En effet, depuis que j’ai défriché, elles en profitent. La plus grande, découverte il y a moins de 2 ans alors qu’elle mesurait moins d’un mètre, atteint déjà 3m et est bien dense. Elle avait pourtant été déracinée par les inondations et j’avais dû la replanter et la tuteurer. Elle a fleuri cette année et donné de jolies cenelles.

0 crataegus mono romi 31 aoûtv  2014 003 (2).jpg

1 crataegus monogyna romi 22 oct 2014 066.jpg

C’est un bel arbuste très décoratif. Mais les cenelles de nos aubépines sont petites et fades. Ce n’est pas le cas sur d’autres continents et j’ai voulu profiter du plaisir que prennent les aubépines à vivre sur mon terrain pour en planter d’autres à fruits gros et très sucrés.

La première plantée a été Crataegus pedicellata. Elle atteint maintenant 3m et a fleuri cette année pour la première fois mais n’a pas encore fructifié. Les fleurs sont très grandes :

2 crataegus pedicellata romi 23 mai 2014 029 (4).jpg

La voici aujourd’hui :

3 crataegus pedicellata romi 11 nov 2014 015 (4).jpg

4 crataegus pedicellata romi 11 nov 2014 015 (1).jpg

5 crataegus pedicellata romi 11 nov 2014 015 (3).jpg

6 crataegus pedicellata romi 15 mai 2014 070.jpg

Elle garde son feuillage très longtemps, une fois jusqu’en février.

J’ai planté aujourd’hui Crataegus pinnatifida var. major ‘Big Golden Star’. Ses feuilles sont grandes et font un peu penser à celles du chêne.

7 crataegus big golden star romi 11 nov 2014 029.jpg

8 crataegus big golden star romi 11 nov 2014 007 (2).jpg

9 crataegus big golden star romi 11 nov 2014 007 (3).jpg

10 crataegus big golden star romi 11 nov 2014 028.jpg

Deux autres sont en jauge depuis ce matin. Crataegus ellwangeriana a encore quelques feuilles :

11 crataegus ellwangeriana cf 001.jpg

12 crataegus ellwangeriana 11 nov 2014 004.jpg

13 crataegus ellwangeriana 11 nov 2014 001.jpg

Crataegus durobrivensis n’a plus de feuilles. Elles seraient grandes, faisant penser à celles du noisetier. Surtout les fleurs en bouquet seraient les plus grandes du genre.

crataegus durobrivensis 11 nov 2014 002.jpg

22:27 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

10/11/2014

Asimina, un miraculé

Les asiminiers ont une croissance extrêmement lente au début parce qu’ils commencent par faire une racine pivotante très profonde, 3 fois la hauteur du plant. Autant dire qu’ils sont vite indéplaçables. Il parait qu’ensuite ça s’améliore. J’en ai deux à Romilly, terrain suffisamment argileux pour leur plaire, et trois à Veneux, terrain trop léger mais amélioré par mes soins et ils y sont arrosés tous les 2 jours en été.

L’un d’eux à Romilly me désespère. Le tronc d’origine est mort mais il est reparti sur un deuxième tronc, puis un troisième l’année suivante. Tous ces troncs sont toujours visibles, je n’ai pas rêvé. Cette année, en avril, il semblait décidé à repartir sur ce troisième tronc. Le 28 avril :

1 asimina romi 28 avril 2014 010.jpg

Et puis, tout a disparu. Je l’ai cru définitivement mort et je ne m’en suis plus occupée. Hier, j’ai débarrassé de ses envahisseurs indésirables pour la troisième fois de l’année un sureau du Canada. Les ronces bleues sont vraiment la plaie de ce terrain. J’ai alors aperçu de grandes feuilles à nulles autres pareilles. L’asiminier était vivant ! Une branche a  même traversé son grillage de protection (contre les chevreuils toujours, les deux asiminiers ont leur grillage toute l’année) :

2 asimina romi 9 nov 2014 041.jpg

Vous voyez derrière, à droite un semis spontané de noyer que je devrai abattre s’il lui fait trop d’ombre (il est au nord) et à gauche un fusain d‘Europe et un if femelle.