Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2014

Rubus odoratus

Je suis vraiment très contente de ma ronce odorante. Elle grandit bien, elle s’étoffe, elle était en fleurs depuis mai et vient sans doute de faire sa dernière fleur mais la fructification continue :

rubus odoratus romi 7 sept 2014 006.jpg

21:23 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

08/09/2014

Les consommateurs

Jusqu’au 31 août mes poiriers Conférence et Doyenné du comice portaient de beaux et nombreux fruits pour leur jeune âge et leur taille.

2 poirier conférence romi 31 aoûtv  2014 036 (1).jpg

1 poirier doyenné romi 17 août 2014 006 (2).jpg

Le 7 septembre Conférence a toujours toutes ses poires, sans doute parce qu’elles sont encore loin de la maturité.

Mais pour Doyenné, c’est différent, on est proche de la date de maturité et il ne reste que 4 poires ! L’une d’elles est restée très petite et n’aurait rien donné de valable. Une poire intacte est située très haut, la seule à cette hauteur, près de 3m. Les 2 autres sont rongées, sans doute par des guêpes :

3 romi 7 sept 2014 015.jpg

4 romi 7 sept 2014 019.jpg

A 3m de haut :

5 romi 7 sept 2014 020.jpg

Au sol, je n’ai trouvé qu’une seule poire rongée tout autour du centre :

6 romi 7 sept 2014 004.jpg

Les connaisseurs en loirs et lérots voleurs de fruits pourront peut-être me dire si c’est leur façon de consommer les fruits.

Et n’oublions pas que mes poires nashi, plus précoces, avaient toutes disparu.

Le pêcher Lacrima est lui aussi proche de la maturité. Il a pour l’instant toutes ses pêches. J’espère qu’il va les conserver jusqu’à mon prochain passage. Ce qui me donne espoir c’est qu’il a de longues branches fines et pendantes sur lesquelles mon voleur aura du mal à se maintenir.

Pour l’argousier, comme je l’avais prévu, il n’a presque plus de baies, tout comme les houx à Veneux. Pas de décor de Noël. Mais cette fois les voleurs sont les oiseaux. Les rares baies qui restent sont déjà en partie consommées :

7 romi 7 sept 2014 041.jpg

Ce qui me console : le massif d’argousiers au bord de la N9 a lui aussi perdu presque tous ses fruits.

Le pyracantha à fruits rouges n’a plus aucun fruit. Celui à fleurs jaunes en a encore beaucoup :

8 romi 7 sept 2014 024.jpg

9 romi 7 sept 2014 025.jpg

Mais c’est seulement parce que les oiseaux n’ont pas l’habitude de ces fruits jaunes. Ils vont vite découvrir qu’ils sont aussi comestibles que les rouges. La preuve, dans cette zone beaucoup de pédoncules ne portent plus de fruits :

10 romi 7 sept 2014 027.jpg

Comestibles ou décoratifs, il n’est pas facile d’avoir des fruits dans les bois sauvages de Romilly. La petite faune s’y connait en beaux fruits sains sans produits chimiques. Mon espoir pour les fruits comestibles pour nous : laisser les fruitiers devenir très hauts et planter des pleureurs.

22:27 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (5)

31/08/2014

Fuchsia regia reitzii

Les fleurs de Fuchsia regia reitzii sont nombreuses et c’est inattendu pour un arbuste qui vient à peine d’être planté.

1  fuchsia reitzii romi 31 aoûtv  2014 053 (4).jpg

2 fuchsia reitzii romi 31 aoûtv  2014 053 (1).jpg

Mais j’ai eu un temps d’inquiétude parce qu’il y avait aussi beaucoup de fleurs en apparence intactes au sol.

3 fuchsia reitzii romi 31 aoûtv  2014 053 (2).jpg

Qu’en serait-il de ma production de fruits ? Car il m’a promis des fruits comestibles. J’ai regardé les fleurs sur l’arbuste. On voit bien l’ovaire infère de couleur vert vif

4 fuchsia reitzii ovaire romi 31 aoûtv  2014 053 (4).jpg

Et c’est ce qui reste sur l’arbuste, prêt à donner des fruits :

fuchsia reitzii romi 31 aoûtv  2014 053 (3).jpg

Les étamines :

5 fuchsia reitzii étamines romi 31 aoûtv  2014 053 (4).jpg

Le stigmate, ingénieusement placé sous les étamines :

fuchsia reitzii stigmate romi 31 aoûtv  2014 053 (4).jpg

Ce fuchsia est parfois nommé riccartonii reitzii. C’est une erreur. C’est regia qui a ainsi tendance à récurver ses sépales.

Pour les fruits mûrs, noirs, il faut attendre la suite.

 

20:33 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

22/08/2014

Les cornouilles

Cornus mas ‘Yellow’ est très jeune, il a été planté en mars 2013. Mais il produit beaucoup plus rapidement que ‘Jolico’ qui m’a fait attendre des années. Il a fleuri en février. Il ne mesure encore qu’un mètre, il est très étroit mais il a des fruits. Ils sont jaunes avec les dimensions des cornouilles sauvages.

cornus yellow romi 17 août 2014 031.jpg

Cornus officinalis est beaucoup plus vieux. Planté en 2009, il approche 3m et il est très large et très touffu. J’y ai déjà vu des fruits en cours d’évolution mais je vois pour la première fois des fruits mûrs. Ils ne sont pas très nombreux pour la masse de feuillage. Il prend son temps. Mais ce qui est recherché chez lui, c’est la floraison, la beauté du feuillage et de l’écorce.

cornus officinalis romi 17 août 2014 038 (2).jpg

cornus officinalis romi 17 août 2014 040.jpg

Pour la taille des fruits, sur Cornus mas sauvage ils font 2cm, pour Jolico 3cm, pour officinalis un peu moins de 2cm.

18/08/2014

Lycium chinense

 

La baie de Goji est à la mode. On la trouve sur tous les catalogues de plantes. Ce qui est généralement proposé, c’est Lycium barbarum. J’en ai acheté 2 plants et les ai installés à Romilly. L’un d’eux n’a pas vécu longtemps. Le deuxième végète depuis 3 ou 4 ans et n’a jamais fleuri. Il a un tronc et une branche latérale très longue mais avare en petites feuilles :

1 lycium barbarum romi 5 juin 2013 027.jpg

Et pourtant depuis plusieurs années j’admire à Marnay sur Seine un superbe Lycium exubérant et couvert de fruits. Le 21 septembre 2013 :

2 lycium chinense marnay 21 sept 2013 040 (5).jpg

C’est à 10 km de mon terrain, même terre, même climat. Tout y est identique, même les inondations. Mais ce n’est pas Lycium barbarum, c’est une espèce très proche également utilisée pour ses baies. C’est Lycium chinense.

J’ai donc décidé de le tenter. J’en ai planté deux à Veneux dont un qui s’appelle Q1 et deux à Romilly. A Romilly l’un des deux a vite disparu. Mais il était minuscule, même pas lignifié, et je pense qu’il a été dévoré. Vous savez, les limaces, celles qui mangent même l’écorce des Zanthoxylum. L’autre était plus développé et sa réussite dépasse mes espérances. Je l’ai planté près de mon nouveau grillage le 4 avril :

3 lycium romi 4 avril 2014 112.jpg

Je l’ai planté près d’un actinidia que je croyais assez sage pour ne former qu’un tronc en partie basse et un fuchsia rustique aux fruits comestibles que je voulais accrocher au grillage pour garnir la partie basse de l’actinidia. Est-ce l’été humide (un bonheur pour moi), les trois plantes ont pris aussitôt une ampleur que je n’avais pas prévue.

J’ai accroché au grillage une tige très touffue du lyciet d’1m80 mais il y en a 2 autres aussi volumineuses qui rampent et ne gêne pas leurs compagnons :

 

4 lycium chinense romi 17 août 2014 074.jpg

La tige transversale que l’on voit en bas de la photo, c’est une tige d’actinidia imprévue car elle part du bas du tronc et a emballé le lyciet et le fuchsia. Le fuchsia regia ssp reitzii a lui aussi démarré en trombe. Il porte plusieurs branches de déjà plus d’un mètre et s’apprête à fleurir pour donner ensuite des fruits délicieux :

5 actinidia tige romi 17 août 2014 077.jpg

6 fuchsia romi 17 août 2014 075.jpg

7 fuchsia romi 17 août 2014 076.jpg

http://www.jardindumorvan.com/fuchsia-regia-reitzii-4514-...

Je vais devoir déplacer le lyciet cet automne. Son exubérance équivalente à celle de celui de Marnay m’oblige à lui trouver un vaste emplacement. Les différences les plus visibles avec Lycium barbarum : des feuilles beaucoup plus grandes et des fruits plus allongés. Il n'est presque pas épineux (ou pas du tout, je n'ai rien senti). Ces deux lyciets poussent naturellement en France ainsi qu'un troisième, le plus autochtone mais très épineux, Lycium europaeum.

14:07 Publié dans fruitiers | Lien permanent | Commentaires (0)

11/08/2014

Prunus salicina et cerasifera

Rappel :

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2014/07/08/prunus-s...

Prunus cerasifera ‘Pissardii’ a été éliminé comme arbre fruiter. Il a perdu ses fruits encore très petits vers la mi-mai. Il est purement décoratif.

Mon prunus rouge intermédiaire entre le type et Pissardii avait encore des fruits le 16 juillet.

1 prunus rouge romi 16 juil 2014 039 (2).jpg

J’en ai goûté un, il était bon mais pas très sucré, j’ai préféré attendre pour la cueillette. Mais quelques jours plus tard, il n’y avait plus rien. Sont-ils tombés ? Je n’en ai pas trouvé un seul au sol. Ont-ils été dévorés ?

Il ne reste donc comme porteurs de fruits que Prunus salicina type à Romilly et Prunus cerasifera type à Veneux.

Les fruits du myrobolan commencent à rougir. Ils font 30mm de diamètre. En mesurant j’en ai bousculé un qui m’est resté dans la main. Il était encore jaune et pourtant déjà délicieux et bien sucré.

prunus cerasifera veneux 9 août 2014 001 (1).jpg

prunus cerasifera veneux 9 août 2014 001 (2).jpg

prunus cerasifera veneux 9 août 2014 001 (3).jpg